T

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

remi.alcina@laposte.net

 

Tabernacle - Tables de la Loi - Table d'Emeraude - Tableau - Tablier - Tâche - Tædium Vitae - Taire - Talents - Talisman - Talitha koum - Talmud - Tambour - Tamas - Tamil - Tangible - TantaleTao - Tao-Te-King - Tapis - Taureau - Technique -Téchouva - Tel - Telluriques - Témérité - Témoignage - Tempérance - Tempêtes - Temple - Templiers - Tempo - Temporel - Temps - Tendre - Ténèbre - Tenir - Tension - Tentations - Tente - Tenségrité - Tentures - Tenue - Terminologies - Ternaire - Terre - Terrain - Tertre - Testament - Tête - Tétragramme - Tetraktys - Tétramorphe - Texere - Texte -  Thaddée - Thangka - Tharsis - ThéThéâtre - Theios - Théisme - Thémis - Théogonie - Théologales -  Théologie - Théologie négative - Théophanie -Théorème - Théoria - Theos - Théosophisme -Thérapeutes - Thomas - Thora - Tiare - Tige - Tipheret - Tilleul - Tisser - Tisserand - Titans - Tito - Titre - Titurel - Tohu-bohu - Toi-même - Toile d'araignée - Toison - Tolérance - Tombe - Tomber - Tonnerre - Topique - Topographe - Toque - Torah - Toscan - Totalité - Tota Simul - Touché - Toujours - Tour - Tour de Babel - Tourmenter - Tout - Tracé - Tradition - Tranchants - Tranquillité - Transcendance - Transcendantalisme - Transe - Transfigurer - Transformation - Transformer - Transgression - Transitoire - Transmigration - Transmission - Transmutation - Transparence - Transposer - Transsubstantiation - Travail - Traverser - Tremen­dum - Trente deux - Très-Haut - Trésor - Tresse - Triade Capitoline - Triangle - Tribu - Tribulations - Trier - Trismégiste - Trismosin - Trine - Trinité - Triomphe - Triple - Triplicité - Trivium - Trobar - Trois - Trois "B" - Trois coups - Trois mondes - Trois roses - Trompe - TromperieTrompettes - Trône - Tropologique - Troubadour - Troupeau - Tsim Tsoum - Tuer - Tumulte - Tunique - Tutoiement - Typika -

 

Tabernacle : "Ce mot Tabernacle peut avoir deux significations. Ainsi, dans l’Ancien Testament, dans le livre de l’Exode, il désigne la Tente qui constituait le lieu de Culte mobile du peuple hébreu nomade, et qui renfermait l’Arche d’Alliance. On y retrouve la séparation Ulam, Hékal, Debir, comme dans le Temple de Salomon auquel on peut l’assimiler, et qui en constitue une représentation en Pierre après le passage du peuple juif de l’état nomade à celui de sédentaire. Mais ce mot désigne aussi la partie la plus Sacrée du Temple, le Saint des Saints, Lieu où se Manifeste en Permanence la Présence divine dans son séjour terrestre. C’est le Lieu Sacré de la Rencontre entre l’Homme et son Créateur, Concept qui prend tout son sens à un (certain) degré.". - Phi\ LOG\ « Pourquoi la const\ des Tab\…?» P14 Ori\ Mon\ 6012 -  Voir Palanquin, Mikoshi, Paragenesis, Houzza.

Tables de la Loi : " La Voûte Sacrée de Salomon qui conserve l’Arche a été préservée, mais les Exilés semblent en ignorer l’Existence. Pourtant, au fond du Puits, l’Arche, les Tables de la Loi, la Pierre d’Agate sont . Tout Cela n’est plus accessible, nul n’en retrouvera jamais les Vestiges, et pourtant, c’est sur eux que le nouveau Temple est Construit. La Loi Divine, le Nom Divin, la Vérité ne sont pas dans l’Edifice, mais ils en sont le Fondement. Si leur découverte est Impensable, leur approche est Possible, Individuellement, par la Meditation dans un Lieu Propice."- Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013

Table d'Emeraude : "Le Monde Supérieur, pour reprendre les termes de "la Table d'Emeraude", est le Monde de l'Esprit, le Ciel ; le Monde Inférieur est le Monde de la Matière, la Terre ; mais la Matière qu'elle soit Inerte ou Animée, c'est à dire pourvu d'une Âme, est pénétrée par l'Esprit. Il existe une parcelle de l'Esprit dans toute chose, qu'elle soit Minérale, Végétale ou Animale, mais seul l'Homme a reçu une Âme, laquelle Inspirée par l'Esprit lui donne la faculté de Penser" - Guy Pia\ cité par- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 -  "Le Vert... est la Couleur qui Evoque le Règne Végétal et plus particulièrement le Printemps, Il Evoque donc une Renaissance. Il est donc le Signe d’un Retour, Il est alors la Couleur de l’Espérance. Il est la Couleur de l’Immortalité Symbolisée par l’Arbre vert, le Rameau Vert... la branche d’Acacia. Je n’irai pas plus avant sauf à rappeler la Table d'Emeraude attribuée à Hermès Trismégiste contient les préceptes de l’Hermétisme qui permettent d’aboutir au Grand Œuvre." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Tableau : La Présence du Tableau de loge est donc indispensable au bon déroulement de la Tenue. Il permet par les Trois Fenêtres maintenant Orientées au Vén\Maî\ d'Observer le Soleil se Lever et d'Ouvrir la Loge, au 2ème Sur\ d'Observer le Soleil au Midi et de confirmer l'Ouverture des Travaux, au 1er Sur\ de l'Observer au coucher et de permettre la Fermeture des Travaux. [...] ...(à propos du Tableau de loge)... Il est à noter que l'on retrouvera une telle organisation dans le Mandala et le Thangka qui sont des supports de Méditation du Bouddhisme tantrique mais aussi plus près de nous dans le Jeu de Marelle Constitué lui aussi d'une Terre d'un Ciel et une zone Intermédiaire numérotée.- J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 -  "Selon la Règle Traditionnelle, le Tableau de loge doit être Tracé à la Main. Les Maçons sont alors debout et Observent le plus profond Silence, leurs regards convergeant vers la Main de Celui qui dessine les Symboles. Sous la pleine Lumière des Piliers, le Tableau de loge se couvre alors d'une Architecture de Symboles. Ces Symboles proviennent du Monde céleste et le Tracé transcrit la Vision qu'en ont eu les Anciens que l'on peut considérer comme "Grands Voyants" et qu'ils ont léguée à leurs successeurs. Par le Tracé, acte de pleine Efficience de la Main on Vit une Genèse, un Passage du Non-Manifesté au Manifesté, un moment de Transformation en Lumière ou le Divin s'Unit à ses Symboles et où le Principe Créateur est  Vénéré dans le Silence. Au regard de cet Acte de Pure Magie, dérouler un Tapis sur lequel les Symboles sont déjà dessinés n'apparait il pas comme un véritable appauvrissement, ce déroulement faisant du support de l'Initiation qu'est le Tableau de loge la relique d'un passé lointain? La Langue Sacrée des Symboles Tracés est une Langue Vivante et dérouler un Tapis n'est-ce pas en faire une Langue Morte, renoncer à cet Acte Vital de Création du Tracé par lequel le Temple devient une matrice Vivante ?" - Extrait du livre de François ARIES Le Tableau de Loge et le plan d'oeuvre",collection Les symboles Maçonniques, Maison de vie Editeur,2010. cité par - J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 -  Voir Raising - Augmenter -
Tablier : Les mélanges de couleurs des Sautoirs, Tentures de Loges et Tabliers me semblent retenir dans leurs proportions les équilibres divers et nécessaires. Ils suggèrent, comme dans les Sefirots, le passage de la Lumière d’un grade à l’autre, (d’une séphira à l’autre), avec différentes gradations des tonalités chaudes et froides, mélangées au Noir et au Blanc. - Gil\ POR\ "Légendes et décors..." P14- Ori\ Mont\6012 -  "Le binôme, « Tablier de Peau Blanche - Apprenti Franc-maçon » – est en Miroir pour Celui qui a fait le Vœu d’être un Eternel « Apprenant ». Pour Comprendre le Message que nos Anciens ont Voulu nous Transmettre lors des prémices de la Réception-Initiation, il faut Trouver le Sens du « Passage par la Peau » pour être Reconnu pour Tel !" - Jean-Bernard-LOI\ - "Le « Mutus Liber » Du Franc-Maçon de R\A\P\M\M\" -  R\L\ Amon Râ - G\L\S\H\ - Ori Mont - 6015 - "L’Apprenti Franc-maçon prenant Place en Tête des Stalles au Septentrion dans sa Respectable Loge, prend Conscience que son Tablier de Peau Blanche est un « Habit de lumière » ! C’est son Premier Instant Meditatif Qui Lui Permettra de Contempler ce Carré Blanc surmonté d’Un Triangle Blanc." - Jean-Bernard-LOI\ - "Le « Mutus Liber » Du Franc-Maçon de R\A\P\M\M\" -  R\L\ Amon Râ - G\L\S\H\ - Ori Mont - 6015 -

Tâche : "C'est Fascinant de lire Guénon. Son Texte nous Transmet une Atemporalité, une Impersonnalité, comme si l'auteur avait été Investi de la lourde Tâche de nous Elucider avant "la Fin de ce Monde tel que nous (voir Noùs - Ndlr -) le Concevons" (son expression). C'est Séduisant de lire Guénon, son style littéraire suscite l'Enfant fragile Qui Habite en nous (voir Noùs - Ndlr -), Celui Qui Veut qu'on pense à sa place, qu'on lui donne des Certitudes, des boussoles, qu'on Lui prenne la Main. Comme dirait Pascal, on a besoin d'un Point Fixe, d'un port confiable. Paradoxalement, le Texte guénonien est exigeant avec son lecteur, il n'est pas facilement accessible, il est Rigoureux dans l'Ordre des Raisons, il arrive à être parfois Scolastique, Thomiste, plein de distinctions, de canevas, dénotant un Esprit Arachnéen." -http://elkorg-projects.blogspot.fr/2005/04/c-da-cunha-ren-gunon-une-introduction.html - "Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le Blanc peut, du fait qu’il évoque une Absence Provisoire Destinée à Être Comblée, laisser suggérer qu’en quelque sorte l’Esprit du Mort Demeure en nous (voir Noùs - Ndlr -) et que l’Esprit prendra Chair. Le Blanc est alors une Couleur d’Annonce, elle Annonce non pas la Fin mais l’Accomplissement. N’oublions pas que le Blanc au (ixième) Degré n’est pas Présent en tant que Tâche de Couleur mais en tant que Couleur des Colonnes indiquant les Quatre Points Cardinaux. Ce sont Symboliquement des supports de Connaissance en Esprit qui marquent les Limites du Passage d’un Monde à un Autre Monde. C’est en ce Sens qu’elles sont aux Quatre Points Cardinaux, c’est à dire dans toutes les Directions.- http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Noir -

Tædium Vitae :"Cet Ennui » pour lui donner son nom moderne..." - Paul BOURGET de l'académie Française, essai de psychologie contemporaine "les fleurs du mal de Charles BAUDELAIRE." - A rapprocher de l’ "Angoisse Métaphysique" voir - René GUENON Initiation et réalisation spirituelle aux éditions traditionnelles. - "Manque de Foi" - "Dégoût, Aversion, Répugnance, Ennui, Fatigue, Lassitude." http://www.prima-elementa.fr/Dico-t01.html  -

Taire : « Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 - 

Talents : Les hommes ne se gouvernent pas ainsi par des vues abstraites ; on ne les rend heureux qu'en les contraignant à l'être, & il faut leur faire éprouver le bonheur pour le leur faire aimer : voilà l'occupation & les talens du Héros ; c'est souvent la force à la main qu'il se met en état de recevoir les bénédictions des hommes qu'il contraint d'abord à porter le joug des loix pour les soumettre enfin à l'autorité de la raison. Voir - Je : "Discours sur cette question" - http://www.site-magister.com/prepas/hero.htm disponible sur demande - Ndlr - Honneur : Estime, considération, qui suivent la Vertu, le Courage, le Talent. Réputation acquise. Sentiment de la Dignité Personnelle. (au pluriel) Distinctions, Dignités. Fonctions Honorables. Démonstrations de Respect. - Média Dico - Voir Favori - Faveur - Lilà - Joueur Divin Talents - Héros - Brave.

Talisman : Le Maître ou Qotb, dans son sens strict et littéral signifie Pivot, lequel descend dans la zone inférieure du moulin à moudre le grain (pierres sphériques superposées servant à moudre le Blé ou autre grain dont l’une la première, reste immobile, alors que la seconde se déplace en mouvements circulaires au-dessus de l’autre), et dont le deuxième niveau, fait des circonvolutions autour de cet Axe. Ce terme porte en lui, le germe du commandement et de Chef de tribu, celui de Chef de Cité. Dans la terminologie Soufie, le Qotb, est celui qui a atteint l’état de Perfection et autour duquel tournent les Cœurs des Disciples et Voyageurs de la Voie. On pourrait l’exprimer d’une autre façon à savoir : que le disciple dépose la graine logée au sein de son Cœur pour ensuite la transposer dans le bassin de Dévotion en offrande au Maître,  afin d’y être broyée dans le moulin de l’Amour Bonté (Mahabbat) et de l’Amitié Divine (Welayat), pour se dépouiller des membranes desséchées ainsi que des débris superflus, de façon à pouvoir atteindre l’Huile de la Réalité. En Vérité se sont ceux qui sont affligés de douleurs qui le recherchent. Le Qotb est appelé alors celui à qui on a recourt pour être aidé (Ghauth), car étant celui qui est l’objet des faveurs Divines à tous les instants. Il est celui qui a reçu le Talisman Fabuleux. Il lui est possible de pénétrer le domaine de l’Existence aussi bien dans son Intériorité que dans les Manifestations de ses aspects extérieurs, tout comme l’Ame imprègne le Corps entièrement. Il maintient l’équilibre qui régularise les Dons répandus en provenance de la Grâce Divine ( faidh). Il est celui qui évalue l’écoulement de celle-ci à partir de la Connaissance qu’il a de Dieu. Celle-ci émergeant de l’Essence avant sa Manifestation. Le flot du courant de la Vie, de la Forme de  Vie la plus Sublime à celle la plus insignifiante, est entre ses mains. - Terry GRAHAM - Lettre soufie N° 32 - P10 –

Talitha koum : - Il saisit la Main de l’Enfant, et Lui dit : « Talitha koum », ce Qui Signifie : « Jeune Fille, Je te le Dis, Lève-toi- ! » Aussitôt la Jeune Fille se Leva et se mit à Marcher - Mc 5, 21-43 - (a mettre en analogie avec le cérémonie de la Maî\? - Ndlr -) -

Talmud : "A-t-il Incarné, qu'en Franc-Maçonnerie, la place de chacun est donnée par l'Initiation et que nul est besoin de la conquérir, par Pouvoir ou Séduction... qu'Il est, Ici, en dehors du Temps et d'une Evolution Linéaire ? Comment gère-t-il cet antagonisme des Règles Maçonniques à l'Opposé de celles dans lesquelles il a grandi ? Comment vit-il au quotidien le contre-courant de ses Pensées ? comme le dit le Talmud, « sa Thora n’est-elle qu’en paroles ? » - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -

Tambour : processus de création.- http://www.grand-armorial.net/symboliqueHeraldique.htm - "Dans la Loge, le groupement instrumental prend le nom d’Harmonie, entendue au sens militaire c'est-à-dire réunion d'instruments de Bois et de Cuivre (Hautbois, Cors et Bassons) par opposition à la Fanfare (Cuivres seuls) ou à la Batterie (Cors de chasse, Clairons, Trompettes, Fifres, Tambour, Grosses Caisses, Cymbales)." - J&J Mar\ - "La colonne d'Harmonie - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6013 -

Tamas : Tout objet Manifesté dans l'Univers se compose de Trois Gunas : Sattva - Vertu : aspect indestructible - Raja - Passion  : principe d'activité, de mouvement  - Tamas - Ignorance : principe d'inertie - Guna a été mal traduit par : "Qualité" ou "propriété". En fait, une Guna est un constituant inséparable de Prakriti, tout comme le Temps est inséparable des objets Matériels. Ces constituants sont subtils et impondérables. Ils entrent dans la composition de tout objets de l'Univers. La nature des divers objets est déterminée par le dosage des Trois Gunas attribués à Prakriti. Aucun élément du Monde Manifesté ne peut exister si l'une des Trois Gunas venait à lui manquer. Que représentent les Gunas dans les objets matériels ? Sattva : Comporte la Racine sanscrite Sat (existence Absolue). Sattva Guna représente l'aspect indestructible des objets Matériels. Chaque objet comporte un aspect indestructible Sattva Guna est donc l'Energie dont il est constitué. Raja : Raja Guna est le Principe d'activité. L'arrêt du mouvement dans le Cosmos signifierait sa disparition dans le Non-manifesté. Tout ce qui est mouvement inhérent à notre Univers est Raja Guna - Tamas : Tout objet dans notre Univers contient une inertie. C'est cette inertie qui détermine sa masse telle que le conçoit la Physique. Que représentent les Gunas dans le Monde Psychique ? Dans le processus cosmique de la Manifestation du non-manifesté, la Philosophie de Samkhya distingue deux grands embranchements qui sont Prakriti (nature) et Purusha qui donne naissance à tous les Psychismes Individuels et à tous les niveaux d'intégrations pouvant exister dans l'Univers Manifesté. Dans ce qui caractérise les divers Psychismes, le Samkhya les conçoit comme composés d'un certain nombre de Gunas, tout comme les objets Matériels. On utilise les mêmes termes (Sattva, Raja, Tamas) pour caractériser les objets Matériels et le Psychisme. Sattva : Comprend tout ce qui dans le Psychisme participe à l'Essence indestructible Universelle, à l'existence Pure. Comprend aussi la tendance à rechercher l'Essence cachée. Raja :  Raja signifie Roi. Mouvement incessant qui caractérise la Vie. Qualité qui vise à l'extension et à l'Action dans le domaine Matériel. Tamas : Inertie du Psychisme, Ignorance des Vérités Ultimes. Que sont les Gunas dans les Psychismes Individuels ? Les Trois Gunas déterminent ici la façon d'Être, de Penser et d'Agir de l'Âme quelles conditionnent. Personne Sattvique : Désir extrême de Connaître le Soi - Personne Rajastique : Ego gonflé, veut s'étendre sans fin - Personne Tamasique : Personne intéressée par rien. Ces Trois Gunas se présentent en chacun de nous à des degrés différents. Voir le tableau dans Gunas - Analogie avec Trois Compagnons - Ndlr -

Tamil : Originaire du Tamil Nadu, état du Sud de l’Inde. - Ellâm Onru (Tout est Un) Texte Tamil anonyme du XIXe siècle sur l’Advaïta - Vedânta -

Tangible : Les Arts libéraux se distinguent des Arts serviles et des Beaux-arts. Les disciplines qui ont en commun la transformation d'une Matière Tangible comme l’ébénisterie, la poterie sont à ranger parmi les Arts serviles. Par opposition, la Matière sur laquelle portent les Arts libéraux  est Intellectuelle et Intangible. Alors que les Arts libéraux  visent la Connaissance du Vrai, les Beaux-arts visent la Contemplation du Beau. Ce qui implique la peinture, la danse et d'autres Beaux-arts... - Dan\ PAR\- Pla\ & commentaires  "Les Arts Libéraux" RL\ 813 Ori\ Bez\ 6012 -  "La Spiritualité vient du latin Spiritus, (Esprit), non pas dans le Sens que lui donne les Psychistes et les spirites, mais dans celui de Souffle Vital, de Respiration. C’est le Pneuma des Grecs qui est utilisé par les Apôtres pour désigner l’Esprit-Saint, le Souffle Divin. C’est le Rayon de Pure Lumière qui nous Relie au Principe et nous permet d’Exister. Je dirais aussi que l’Esprit est la parcelle Divine Immanente qui nous permet d’Accéder à la Transcendance, Grâce à l’Initiation.  [...]  Si la Spiritualité est trop prépondérante, cela peut Engendrer une déconnexion de la Réalité Terrestre, du Ici et maintenant. Si elle fait Défaut, le Chemin ne se fera que dans la Matière, le Tangible. La Raison permet de Discerner quels sont ses Devoirs. La Raison Alliée à la Rectitude permet de faire Son Devoir. Avec la Spiritualité en plus, Cela Doit nous amener à faire notre Devoir parce qu’Il Est le Devoir." - "Raison, Rectitude, Spiritualité..." - Rem\ DIM\ - P37 Ori\ Nar\ 6013 - "Chez une peuplade d'Afrique, le Rameau de Laurier est le Signe Tangible du contrat passé entre les Hommes et les Invisibles, de ce fait il est considéré comme une Protection." - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.- Voir Trivium, Quadrivium, Intangible

Tantale : Le mythe de Tantale montre que ce dernier risque n’épargne personne, pas même ceux qui disposent d’un élan assez puissant et sincère pour atteindre une élévation réelle : contrairement à Icare, à qui la seule approche de la région sublime fut fatale, Tantale y parvient et s’y installe. Mais son exaltation le conduit à vouloir devenir l’égal des Dieux. Pour devenir un pur esprit, il dédaigne alors tout désir corporel. Dans son analyse du mythe, Paul Diel remarque cependant que le dédain n’est que la forme négative de l’exaltation des désirs, révélant une liaison obsessionnelle avec son objet, car les désirs corporels sublimés, et non pas inhibés, sont dépourvus de force exaltante, cessant d’être attirants aussi bien que repoussants. Sa vanité conduit ainsi Tantale à tuer son fils Pélops et à le servir à la table des Dieux qu’il entend abuser. Le fils de l’homme, ici Pélops, représente les désirs corporels : c’est donc leur refoulement vaniteux (le meurtre du Fils) que Tantale offre aux dieux, les tenant pour des qualités sublimes. Mais à la vérité, il mortifie la chair sans sacrifier l’esprit pervers en lui, ce dont les dieux ne sont pas dupes : Zeus ressuscite Pélops et précipite Tantale dans le Tartare. - Pie\ ALF\ "Humilité et Courage : deux atouts sur le chemin de la vérité"  P14- Ori\ Mont\ - 6010 -

Tao : "Soi Dérive du latin Sei - Appliqué à la Personne Humaine le terme soi renvoie à l'Individu, à la distinction de celui-ci, ou à la Conscience qu'Il peut avoir de Lui-même. Appliqué à un objet quelconque, le terme soi renvoie à la chose en soi, et au Questionnement sur son Existence propre, indépendamment de la Conscience que l'on peut en avoir. Appliqué à la Totalité de ce Qui Est, le terme Soi renvoie au Spirituel, à un Concept Lié au Divin… il se trouve différencié par une majuscule, « Soi », quand il traduit une notion plus Spirituelle, en particulier en traduction de notions de la Philosophie indienne. Dans l'Exploration Spirituelle, c'est un sujet Central où « Soi » peut renvoyer à l'Expression de Dieu selon maître Eckhart par exemple, mais aussi du Tao, ou de Brahman ou encore de l'Atman dans la Philosophie Hindou reprise en psychologie par Carl Gustav Jung." - et Il ne semble pas soupçonner le Symbolisme de la Croix (p. 393), pas plus qu’il ne parait avoir bien Compris la Signification Traditionnelle du Cœur (pp. 153-154), se rapportant à l’Intellect et non au Sentiment. Disons, sur ce dernier point, que le "Cuore gentile" des « Fidèles d’Amour » est le Cœur Purifié c’est-à dire Vide de tout ce qui concerne les objets Extérieurs, et par là même rendu apte à Recevoir l’Illumination Intérieure ; ce qui est remarquable, c’est qu’on trouve une Doctrine Identique dans le Taôisme. - Cf. René Guénon : « Aperçus sur l’ésotérisme chrétien –  Le langage secret de Dante et des «Fidèles d’Amour» – 1 - - Wikipédia - Voie, Yoga

Tao-Te-King : Livre de la Voie et de la Vertu de Lao Tseu - La Voie qui peut être exprimée par la Parole n'est pas la Voie Eternelle ; le Nom qui peut être Nommé n'est pas le Nom Eternel. (L'être) sans Nom est l'origine du Ciel et de la Terre ; avec un Nom, il est la Mère de toutes choses. C'est pourquoi, lorsqu'on est constamment exempt de Passions, on voit son essence spirituelle ; lorsqu'on a constamment des Passions, on le voit sous une  Forme bornée. Ces deux choses ont une même origine et reçoivent des noms différents. On les appelle toutes deux profondes. Elles sont profondes, doublement profondes. C'est la porte de toutes les choses spirituelles.... - Trouvable sur le "Net" ou en livre de poche - Ndlr -

Tapis : L’Univers tel qu’il était perçu par les philosophes de la renaissance était constitué de « Quatre mondes ». La Kabbale possède la même division. Ces Quatre mondes sont l’élémentaire ou le physique, le monde céleste de la Psyché ou de l’Âme, le monde super céleste de l’Esprit, et le monde divin. Nous voyons les mêmes niveaux représentés sur le Tapis. Le Pavé représente le monde Physique, la partie centrale du Tapis incluant les Colonnes et la majorité des symboles représente le monde Psychique, le Ciel représente le monde Spirituel, et l’Étoile représente la Divinité. De cette manière, le Tapis représente la structure Métaphysique de l’Univers. - Kirk Mac NULTY "Les Tapis de Loge Maçonniques et la Tradition Métaphysique Occidentale" - http://logedermott.over-blog.com/article-les-tapis-de-loge-ma-onniques-et-la-tradition-metaphysique-occidentale-45699046.html -

Taureau : l'Ego maîtrisé ou non : Des Bœufs, pas des Taureaux ! Des bêtes fortes, de labeur, humble, au service, avec le berceau des cornes sur leur crâne, Graal elles mêmes par nature Le Bœuf est un Taureau Maîtrisé, c'est la force domestiquée au service du bien.  Ndlr - Voir aussi  Mer d'Airain et "Buffle zen domestication.doc" sur demande - Ndlr - "Le Taureau qui est Lié à Vénus exprimant ainsi la Persévérance, la Qualité d’un Travail Désintéressé et, par conséquent, la Concentration. [...] Ces Signes du Zodiaque sont en relation avec les Éléments :...le Taureau avec la Terre...- Jea\ Mey\ - "Les pas du F\M\" - Ori\ de Mon\ 6013 - Jean traite des Quatre Animaux et de leurs Correspondances Harmoniques : Le Lion = St Marc = le Feu = Oser. - Le Taureau = St Luc = la Terre = Vouloir. -  L'Homme = St Matthieu = l'Air = Savoir. - L'Aigle = St Jean = l'Eau = se taire.  - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm Voir Sinople, Rossinante, Don Quichotte, Buffle, Licorne, Ego, Anxiété, Ivanhoé, Cheval, Chevalerie, Lucky Luck, Al-Borack, Bhagavad Gîtâ, Dragon, Georges, Centaure .

Techniques : "La Ruche apparaît vers le milieu du XIXe Siècle tant dans la Franc-maçonnerie anglo-saxonne que dans la Maçonnerie continentale européenne. Ce Symbole Représente l’industrie et l’Harmonie obtenues par le Progrès d’une Société qui place son Idéal dans l’avancement des Sciences et des Techniques par un Travail Valorisé et Productif. Ce Symbole perdurera pendant tout le XIXe Siècle puis va disparaître peu à peu pour être oublié après guerre. On assiste à de timides tentatives de restauration de ce Symbolisme sur des tabliers de Maître en Europe, mais jusqu’à présent ce Symbole ne semble plus retrouver la place qu’il occupa pendant le Siècle de l’industrialisation de nos Sociétés. - https://maloge.net/gldf/1/3/musee/1853 - ( Ce Symbole semble liés aux Modernes, plus Sociétals - Physique - que les Anciens qui eux sont tournés vers la Métaphysique : Univers - Ndlr -)." - "Car la Connaissance Esotérique ne Doit pas se Confondre avec une Science Rationnelle, que certains disent (naïvement) Cartésienne. L'Esotérisme est un Art, l'Art Royal, et les Arts ne s'Intègrent pas comme la Logique ou la Technique." - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf -

Téchouva : Acte de retour, de retournement de notre être extériorisé vers l’Être intérieur - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala - P.66 - http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - Voir Introrsum  ascendéré + métanoïa + Paravritti  + épistrophe + Conversion du regard + Ours + Téchouva.

Tel : "...mais ce n’est point ce que veut dire « Livre du Secret », Qui a en Réalité une Signification beaucoup plus haute et plus profonde que celle de « Livre Secret ». Nous Entendons Ici faire allusion au Rôle important que joue dans certaines Traditions Initiatique, Celles-là mêmes qui Nous occupent présentement, la notion d’un « Secret » (en Hébreu Sôd, en Arabe Sirr) qui n’a rien à voir avec la Discrétion ou la Dissimulation, mais Qui Est Tel par la Nature Même des Choses ; Devons-nous rappeler à ce propos que l’Église Chrétienne elle même, dans ses premiers Temps, avait une « Discipline du Secret », et que le Mot « Mystère », dans son Sens Originel, désigne proprement l’Inexprimable ? " - René GUENON - FORMES TRADITIONNELLES ET CYCLES COSMIQUES – Le Siphra di-Tzeniutha - "Le binôme, « Tablier de Peau Blanche - Apprenti Franc-maçon » – est en Miroir pour Celui qui a fait le Vœu d’être un Eternel « Apprenant ». Pour Comprendre le Message que nos Anciens ont Voulu nous Transmettre lors des prémices de la Réception-Initiation, il faut Trouver le Sens du « Passage par la Peau » pour être Reconnu pour Tel !" - Jean-Bernard-LOI\ - "Le « Mutus Liber » Du Franc-Maçon de R\A\P\M\M\" -  R\L\ Amon Râ - G\L\S\H\ - Ori Mont - 6015 -

Telluriques : (Réseaux) Quadrillage de la terre représentant en plan le rayonnement des Energies Telluriques.

Témérité : Hardiesse qui va jusqu’à l’imprudence. - Média Dico-

Témoignage : L'Homme suivait ces Lignes de Force qui agissaient sur lui comme un Déterminisme, laissant à chaque Sanctuaire un Témoignage de sa Foi, une Marque de son Savoir et de son Faire. - "Par l'Invocation "À la Gloire du G\A\D\U\", il ne s'oblige pas à Honorer une entité Divine Personnalisée mais à Témoigner de l'Admiration Révérencieuse que lui Inspire le Mystère de la Création à l'Œuvre dans le Monde. En Lui dédiant ses Travaux, il Manifeste son Intention de se Consacrer, avec et par le Rite, à la Réalisation des Idéaux qui Lui sont Inspirés par l'Esprit." - La spiritualité du R\E\A\A\- Source : plaquette éditée en 2004 par le Suprême Conseil de France lors de la célébration de son Deuxième Centenaire. - Vierges Noires.  - Voir Lachon hara

Tempérance : Pour Platon, Quatre Vertus composent l'État le plus parfait, dit-il : la Sagesse, le Courage, la Tempérance et la Justice. La Sagesse est aux commandes, car dans toutes choses, c'est l'Âme qui doit commander. Le Courage est la Vertu qui est appelée à seconder l'Âme dans la défense de l'État contre tout ce qui pourrait lui porter atteinte. La Tempérance est la maîtrise de Soi, la maîtrise par la Raison des Passions et des Désirs. Dans la Cité, dit Platon, la Tempérance est l'Harmonie qui doit s'établir entre ceux qui commandent et ceux qui savent qu'ils doivent être commandés. La Justice enfin, se trouve dans le fait que chacune de ces Vertus puisse remplir correctement sa propre Mission. La Raison doit commander, le Courage doit obéir et seconder la Raison ; la Tempérance doit établir une Harmonie entre ces deux domaines. A contrario, l'injustice arrive lorsque ces Vertus ne remplissent pas chacune leurs propres rôles. L'injustice s'installe lorsque c'est l'Ignorance qui commande, ou la lâcheté qui règne en Maître, ou encore, les Passions qui s'imposent à la Raison - Dans un monologue émouvant de Cinna  de Corneille, l'empereur Auguste confie:  « Je suis maître de moi, comme de tout l'Univers, je le suis je veux l'être » Ces fortes paroles ne pourraient-elles pas illustrer la notion de tempérance ? Etre tempérant, c'est revendiquer un équilibre, celui qui permet à la raison de vaincre les passions , de parvenir à la justice , au courage, et, nous le verrons aussi, à la prudence. - «  In medio stat virtus » C'est dans le milieu que réside la vertu. - J-C\COH\  Pla\ "les sept vertus" SC\702 SC\ 702 Val\ Mon\ -

Tempêtes : "Jonas est cet Homme en Refus de l’Appel Intérieur qui le somme d’aller à Ninive. Il s’embarque vers l’opposé, vers Tharsis. Ninive où il doit se Révéler dans sa Lumière, lui fait Peur. Il préfère s’agiter ou Dormir. Pourtant, tout au fond de son Être, le Désir Existe. Et à ce Désir, s’oppose son Désir de l’Ignorer, son Ignorance. Jonas Ignore et Refuse l’Epreuve Supposée de  Ninive. Il est dans une Vie Subie, auto-satisfait, dans le Monde Illusoire des Formes, Convaincu que c’est son choix." [...] Refuser cet Appel, ce Désir, Celà comporte des risques et cela fait des Vagues ! Oui, loin de la Présence Intérieure, il y a de grands Vents. Même des Tempêtes ! Jonas est contraint de se jeter à l’eau. Et paradoxe, il le fait librement, de son plein gré. Il demande qu’on le jette à l’eau !  Le voilà prêt à mourir ! [...] La baleine avale Jonas. La gueule de la baleine, c’est la “Bouche d’Ombre”, la porte d’une caverne où celui qui hésite entre « deux états ou deux modalités d’existence», va passer par la mort initiatique pour connaître une renaissance. [...] Jonas reste 3 jours et 3 nuits dans le ventre du cétacé, avant d’être recraché sur les rivages de Ninive. Durant ce temps ô combien symbolique, on peut imaginer qu’il a eu tout loisir de modifier sa Perception du monde et de lui-même …Il y est obligé parce qu’ici,  pas de distraction possible …. Que lui-même dans la nuit et le silence…Que lui-même dans la nuit, mais au  cœur du cœur vivant… du vivant !  Le ventre de la baleine nous renvoie à plusieurs étapes de notre processus initiatique. [...] . L’atelier et ses couleurs deviennent alors un analogon puissant du ventre du poisson qui est lui-même l’analogon d’un état souhaité et nécessaire de la psyché sur le chemin de la Connaissance, de la Lumière." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 -

Temple : ... la première Pierre de toute sorte de bâtiments, l'achèvement de bâtiments dédiés à la Maçonnerie, la consécration de "Lodge Rooms" (improprement appelés Temples en France). -  Le Temple intérieur est le Médium, le champ morphique qui permet aux Jérusalem terrestre (Topie) et céleste (Eutopie) de se récoler. - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- L'Arc\ et la FM\-  La Pie\ de Fon\... par J\ SOL\ -  page 211 & 220 -  « A force de bâtir son Temple, réussir à se construire lui-même » selon la forte phrase de Paul Valéry. - J-C\COH\  Pla\ "les sept vertus" SC\702 SC\ 702 Val\ Mon\ - ...on ne saurait toutefois considérer que le rituel s'inscrit dans la perspective des pratiques rituelles hébraïques. En effet, dans la Religion juive, il ne saurait y avoir de dépouille au sein du Temple ... la Religion  chrétienne, notamment Catholique, a régulièrement autorisé la présence de sépultures au sein de ses Eglises et accepté un traitement particulier du Corps des Saints - "Ordo Ab Chao" - N° 64 - Sup\ au 12 - "Les Fun\ d'Hir\  "Le mau\ d'Hir\" Mic\ Mir\ p 104 -  "Heureusement que le Temple à été détruit, sinon nous serions dans le Paganisme ! Tu as besoin d'un Temple pour Aimer Dieu ? Pas moi ! Dieu est Spirituel, pas Physique ! - "Le Temple d'Hérode" "Le mont du Temple" - Andrew Killawee 2012 - Reportage Planète Plus - "Pour Comprendre les Symboles du second Temple, il nous faut d'abord examiner la vie de Jésus. Marie, sa Mère voit son Education confiée au Temple dès son plus jeune Âge afin d'être Elevée dans la Prière et la Pureté. [...] elle est donnée à Joseph, Descendant du Roi David, dont la famille Laïque est Habilitée à fournir le Bois pour l'Autel du Temple à l'occasion d'une des fêtes annuelles comme mentionné dans le Talmud. C'est Reconnaitre qu'il est le Légitime Héritier d'une Royauté qui ne Règne plus depuis plusieurs Siècles - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 -"  - " La Voûte Sacrée de Salomon qui conserve l’Arche a été préservée, mais les Exilés semblent en ignorer l’Existence. Pourtant, au fond du Puits, l’Arche, les Tables de la Loi, la Pierre d’Agate sont . Tout Cela n’est plus accessible, nul n’en retrouvera jamais les Vestiges, et pourtant, c’est sur eux que le nouveau Temple est Construit. La Loi Divine, le Nom Divin, la Vérité ne sont pas dans l’Edifice, mais ils en sont le Fondement. Si leur découverte est Impensable, leur approche est Possible, Individuellement, par la Meditation dans un Lieu Propice." - Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 - Mais n’est-il pas Possible, pour nous Francs-maçons de R\E\E\A\, de considérer que « Nouvelle » désignerait le Temple Intérieur que chacun de nous doit reconstituer au fond de Lui-même, qu’il doit Lui-même Devenir Grâce à ses Efforts ; alors que « Céleste » désignerait celle que Jean Annonce, qui Descendra du Ciel, qui nous sera envoyée telle que le Très-Haut l’a décidé ? Malgré nos Efforts, nous n’arriverons à créer que la Jérusalem Nouvelle ; donc la Jérusalem Céleste nous est envoyée, selon un plan qui nous est imposé. Peut-on dire « Révélé » ? Cependant, il est vrai que le texte de Jean emploie indifféremment les deux expressions. - J-Gab\ CER\ "La Jérusalem nouvelle" SC 702 Ori\ Mon\ 6013 - "Hiram Devient sous le Voile de l'Allégorie, le Principe du Bien et les Trois Mauvais Compagnons le Principe du Mal. Le Sanctuaire du Temple Est la Conscience de l’Homme, Séparé du Saint des Saints par la Nef qui Incarne la Raison." - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." - "Dans les Chapitres de Rose-Croix (18ème degré écossais), les noms des Trois Vertus Théologales sont associés respectivement aux Trois termes de la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » ; on pourrait aussi les rapprocher de ce qu’on appelle « les Trois principaux Piliers du Temple » dans les Grades Symboliques « Sagesse, Force, Beauté. » — À ces Trois mêmes Vertus, Dante fait correspondre saint Pierre, saint Jacques et saint Jean, les Trois Apôtres qui assistèrent à la Transfiguration." - René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Rapprochements Maçonniques et Hermétiques" -Voir Agneau, Rempart.

Templiers : « Dans le "Titurel", la Légende du Graal Atteint sa dernière et Splendide Transfiguration, sous l’Influence d’Idées que Wolfram semblerait avoir puisées en France, et particulièrement chez les Templiers du midi de la France..."- René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Dante et le Rosicrucianisme" - « Pourquoi les Cathares furent-ils l’objet d’une « Croisade » tellement Impitoyable ? Comme les Templiers, ils furent Victimes de la Tiare et de la Couronne. [...] Comme pour le drame Templier, on trouve dans la Racine du drame Cathare une Impitoyable question de Raison d’Etat - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - "La Tiare Pontificale, appelée aussi le trirègne (en latin tiara ou triregnum), est la Triple Couronne des Papes." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Tiare_pontificale - "Le Déisme et le Théisme, sont le résultat d'une guerre entre Tiare  et Couronne." - Ndlr - Voir Hermès Trismégiste - Révolte des Ksatriyas -

Tempo : D'Outil Energétique à Outil des Dieux, d'Outil Opératif, Symbole du Travail à Symbole d'autorité et du Commandement comme d'Honneur, le Maillet participe à la Transformation du Profane en Initié. Il donne l'Impulsion initiale puis le Tempo. Il est approprié pour signifier le Passage du Profane au Sacré, rythmer le cours des tenues par les Vibrations et Résonnances qu'il instaure de et entre l'Orient et l'Occident, le Septentrion et le Midi.[...] Le Maillet est l'Outil des constructeurs dans toutes les civilisations qui ont voulu Transmettre "l'Esprit des Formes", car il Etablit cette continuité, ce fil continu de la Transmission et de la Tradition.[...] il Guide et met en Résonnance...Symbolise l'autorité...Associé au Ciseau...représente la Volonté" - Rapport de la 1° Que à l'Etu Log 6012 -

Temporel : "L’opposition des deux Pouvoirs Spirituel et Temporel, sous une forme ou sous une autre, se rencontre à peu près chez tous les peuples, ce qui n’a rien de surprenant, puisqu’elle correspond à une loi générale de l’histoire humaine, se rattachant d’ailleurs à tous l’ensemble de ces « lois cycliques » auxquelles, dans presque tous nos ouvrages, nous avons fait de fréquentes allusions…Nous retiendrons surtout, pour le moment, deux exemples historiques, pris l’un en Orient et l’autre en Occident : dans l’Inde, l’antagonisme dont il s’agit se rencontre sous la forme de la rivalité des Brâhmanes et des Kshatriyas, dont nous aurons à retracer quelques épisodes ; dans l’Europe du moyen âge, elle apparaît surtout comme ce qu’on a appelé la querelle du Sacerdoce et de l’Empire, bien qu’elle ait eu aussi alors d’autres aspects plus particuliers… [...] En effet, ce mot de « Pouvoir » évoque presque inévitablement l’Idée de Puissance ou de Force, et surtout d’une Force Matérielle (On pourrait d’ailleurs faire rentrer aussi dans cette notion la Force de la Volonté, qui n’est pas « Matérielle » au sens strict du mot, mais qui, pour nous, est encore du même Ordre, puisqu’elle est essentiellement orientée vers l’Action.),  d’une Puissance qui se Manifeste visiblement au dehors et s’affirme par l’emploi de moyens extérieurs ; et tel est bien, par définition même, le Pouvoir Temporel (Le nom de la Caste des Kshatriyas est dérivé de Kshatra, qui signifie « Force » ) Au contraire, l’autorité Spirituelle, intérieure par Essence, ne s’affirme que par elle-même, indépendamment de tout appui sensible, et s’exerce en quelque sorte invisiblement ; si l’on peut encore parler ici de Puissance ou de Force, ce n’est que par transposition Analogique, et, du moins dans le cas d’une autorité Spirituelle à l’état pur, si l’on peut dire, il faut bien comprendre qu’il s’agit alors d’une Puissance toute Intellectuelle, dont le nom est « Sagesse », et de la seule Force de la Vérité [...]Ce qui demande aussi à être expliqué, et même un peu plus longuement, ce sont les expressions, que nous avons employées tout à l’heure, de Pouvoir Sacerdotal et de Pouvoir Royal ; que faut-il entendre ici exactement par Sacerdoce et par Royauté ?  Pour commencer par cette dernière, nous dirons que la fonction Royale comprend tout ce qui, dans l’ordre social, constitue le « gouvernement » proprement dit, et cela quand bien même ce gouvernement n’aurait pas la forme monarchique ; cette fonction, en effet, est celle qui appartient en propre à toute la Caste des Kshatriyas, et le Roi n’est que le premier parmi ceux-ci.  La fonction dont il s’agit est double en quelque sorte : administrative et judiciaire d’une part, militaire de l’autre, car elle doit assurer le maintien de l’ordre à la fois au dedans, comme fonction régulatrice et équilibrante, et au dehors, comme fonction protectrice de l’organisation sociale ; ces deux éléments constitutifs du Pouvoir Royal sont, dans diverses Traditions, symbolisés respectivement par la Balance et l’Epée. On voit par là que le Pouvoir Royal est bien réellement synonyme de Pouvoir Temporel, même en prenant ce dernier dans toute l’extension dont il est susceptible ; mais l’idée beaucoup plus restreinte que l’Occident moderne se fait de la Royauté peut empêcher que cette équivalence apparaisse immédiatement, et c’est pourquoi il était nécessaire de formuler dès maintenant cette définition, qui ne devra jamais être perdue de vue par la suite.  - René GUENON - "Autorité spirituelle et pouvoir temporel" - "Pouvoir temporel et pouvoir spirituel" - Edition Trédaniel, (extrait sur demande) -  Ndlr - -  Ndlr - La Transformation, terme que l’on trouve parfois dans le Langage de l’Hermétisme pour désigner un Passage Au-delà de la Forme, n’est pas à Confondre avec la Transmutation qui ne représente qu’un simple changement d’Etat au sein du Domaine Formel Individuel. La Transformation Est donc, au Sens strict, un Accès à un Etat Supra-individuel non Formel par le Dépassement des Conditions limitatives (Temporelles et Physiques) de l’Existence Humaine, c’est-à-dire l’Accomplissement Effectif d’un Niveau de Réalisation relevant incontestablement des « Grands Mystères* ». - (Aperçus sur l’initiation, ch. XLII, « Transmutation et transformation ».- René Guenon - ) - L’Intuition, véritable Outil Métaphysique Incite l’Homme à se Détacher de Lui-même , Lâcher prise pour le placer dans un Autre Espace, hors de l’Existence Temporelle où il perçoit Confusément,  la Vérité Ignorée mais pourtant familière.- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - "Le « Passé » nous n’y pouvons plus rien, le « Futur » ne nous appartient pas, nous ne pouvons que nous Stabiliser dans le « Présent » et cueillir la Fleur du Jour, c’est le « Carpe Diem », en attendant l’Epanouissement du « Lotus », de l’Ouverture du «Bouton de Rose », de notre « Rose Intérieur » Qui Donnera Tout Gratuitement, avant de Faner et Mourir au Temporel en rejoignant la Permanence de la Vie." - Rem\ ALC\ "Les 7 marches..." - P14 Ori\ Mon\ 6003.- "Nous avons dit plus haut que les rapports des deux Pouvoirs Spirituel et Temporel doivent être déterminés par ceux de leurs Domaines respectifs ; ramenée ainsi à son Principe, la question nous paraît très simple, car elle n’est pas autre chose, au fond, que celle des rapports de la Connaissance et de l’Action. On pourrait objecter à cela que, d’après ce que nous venons d’exposer, les détenteurs du Pouvoir Temporel doivent aussi posséder normalement une certaine Connaissance ; mais, outre qu’ils ne la possèdent pas par eux-mêmes et qu’ils la reçoivent de l’Autorité Spirituelle, cette Connaissance ne porte que sur les applications de la Doctrine, et non sur les Principes mêmes ; ce n’est donc, à proprement parler, qu’une Connaissance par Participation. La Connaissance par Excellence, la seule qui Mérite Véritablement ce Nom dans la Plénitude de son Sens, c’est la Connaissance des Principes, indépendamment de toute application Contingentes, et c’est celle-ci qui appartient exclusivement à Ceux qui Possède l’Autorité Spirituelle, parce qu’il n’y a en elle rien qui relève de l’Ordre Temporel, même entendu dans son Acceptation la plus large. Par contre, quand on passe aux applications, on se réfère à cet Ordre Temporel, parce que la Connaissance n’est plus envisagée alors uniquement en elle-même et pour elle-même, mais en tant qu’elle donne à l’Action sa Loi ; et c’est dans cette mesure qu’elle est Nécessaire à Ceux dont la Fonction Propre est Essentiellement du Domaine de l’Action..." - René Guénon, Autorité spirituelle et pouvoir temporel, Chap. III : Connaissance et action -.

Temps : Pour accomplir quelque chose, il ne faut pas avoir le Temps de le faire. - Primo LEVI, Citant un de ses amis, Arte le 5/02/97. Le N° de matricule de P.L. à Auschwitz était le 174517 - Les européens ont la montre, les africains ont le  Temps. - proverbe africain - « Ces deux  Temps là donc, le passé et le futur, comment "sont"-ils, puisque s'il s'agit du passé il n'est plus, s'il s'agit du futur il n'est pas encore ? Quant au présent, s'il était toujours présent, et ne s'en allait pas dans le passé, il ne serait plus le temps mais l'éternité… Nous ne pouvons dire en toute vérité que le temps est, sinon parce qu'il tend à ne pas être. » - (XI, 14, 17) - Saint AUGUSTIN évêque d'Hippone - V° siècle - "Time is Devil, Speed is god !" - "Le Temps  est le Diable, la vitesse est Dieu" - écrit aux frontons de certaines entreprises de la Silicone Valley -De ROSNAY Nov 2012 - « Ma grande affaire est de vivre une actualité qui m’est propre et qui abolit le Temps. Ayant découvert que cet état était mon privilège, je m’y suis Perfectionné et enfoncé davantage. » - Jean Cocteau - http://films.blog.lemonde.fr/2010/03/20/testament-orphee/ - " D'après Guénon, la Tradition relève du Supra-humain. Ce qui est Transmis de la Tradition ne peut être attribué à une Personne particulière, ni être situé à un moment précis du passé. La Musique Maçonnique telle que nous la connaissons se situe précisément dans le Temps et les auteurs des Œuvres sont Connus. La Musique Maçonnique ne relève donc pas de la Tradition (avec un grand T), mais constitue seulement un apport qui veille à ce que la Permanence soit maintenue quant à l'Essentiel." - J&J Mar\ - "La colonne d'Harmonie - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6013 - "Le Temps Perdu pour la Rose qui la rend si importante..." - Echanges avec Flo\ HAR\ citant Antoine de St Exupery - R\L\ 813 - Les FF\ Libres Orient Béz\ 6013 - La Copulation du Temps et de l'Espace qui Engendre le "Hic et nunc semper" : l'Ici et Maintenant Toujours. - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - "Sans doute la Maçonnerie de la fin du XVIIIe siècle n'avait-elle déjà plus en elle ce qu'il fallait pour accomplir ce « Grand Œuvre », dont certaines conditions échappaient d'ailleurs très probablement à Joseph de Maistre lui-même ; est-ce à dire qu'un tel plan ne pourra jamais être repris sous une forme ou sous une autre, par quelque organisation ayant un caractère vraiment Initiatique et possédant le « Fil d'Ariane » qui lui permettrait de se Guider dans le Labyrinthe des Formes innombrables sous lesquelles est cachée la Tradition Unique, pour retrouver enfin la « Parole perdue » et faire sortir « la Lumière des Ténèbres, l'Ordre du Chaos » ? Nous ne voulons aucunement préjuger de l'Avenir, mais certains Signes permettent de penser que, malgré les Apparences défavorables du Monde actuel, la chose n'est peut-être pas tout à fait impossible ; et nous terminerons en citant une phrase quelque peu Prophétique qui est encore de Joseph de Maistre, dans le IIe   entretien des Soirées de Saint-Pétersbourg : « Il faut nous tenir prêts pour un Evénement immense dans l'Ordre Divin, vers lequel nous marchons avec une vitesse accélérée qui doit frapper tous les observateurs. Des Oracles redoutables annoncent déjà que les Temps sont arrivés.»" - René Guénon : Un projet de Joseph de Maistre pour l’union des peuples - http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-un-projet-de-joseph-de-maistre-pour-l-union-des-peuples-2-57981464.html - Disponible sur demande - Ndlr -  "Rares sont ceux qui parviennent à se Réaliser, donc à se Libérer  de l’Espace-Temps lors d’une Vie Terrestre. Ceux-là se distinguent par le fait qu’ils se Déchaînent des « Etats Multiples de l’Être » propres à la Manifestation globale telle que nous l’entendons. Les autres Accomplissent « simplement » leur Vie." - http://metaphysic.over-blog.com/article-22816987.html - " Trente deux Qualités pour Atteindre la Libération" . - Bouddhisme. - (Le REAA comporte 33 Degrés ! Analogie ? - Ndlr -) Propriétés du Nombre 32 - Symbolisme  : Selon R. Allendy, "c'est la Différenciation Apparaissant dans le Monde organisé". Il ne serait pas la Génération Créatrice comme 23, qui est l'inverse de 32, mais plutôt le Plan, le Schéma, des diverses Formes de Créatures modelées par le Créateur. Il serait aussi la Libération Karmique Cherchée dans les Epreuves de la Loi naturelle, 8 x 4 = 32 : Représente l'Ensemble des Hommes sur la Terre. Nombre Inspirant à l'Homme la Vérité et Lui Apprenant Comment la Vivre. Symbole de Justice, selon les Pythagoriciens. - Général : Dans les Révélations faites par Jésus à Gemma, dans son livre "Parole d'Amour", Jésus Affirme que sur la Croix, Il avait 32 Os de fracturés. - Le Monde a été Créé par 32 Voies et elles Forment les 32 Sentiers Mystérieux de la Sagesse selon la Kabbale, Formé par les 22 Lettres de l'Alphabet Hébreu et les Dix Sephirot - au singulier : Sephira - de l'Arbre Séfirotique, Qui sont des Attributs du Nom Divin . Les 32 Chapitres de l'Apocalypse d'Abraham - 80-100 après J.C. - des écrits de la bibliothèque de Qumrân, dans lesquels sont racontés la Chute de l'Homme et l'Idolâtrie des descendants d'Abraham, la Fin des Temps et que les Nations Païennes seront bientôt punies, et enfin le Messie Qui viendra Rassembler son Peuple et passer ses Ennemis au Feu. C'est le Nombre de Lettres de l'Alphabet que Dieu aurait Enseignées à Adam. Certaines d'entre elles se seraient Perdues. On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm - "A t'Il Intégré, que dans la Vie la Place de Chacun est Donnée par le Souffle Divin. Que le Temps et l'Evolution sont pour la Perfection de son Âme ? Comme le Chaud et le Froid, les Sens sont Illusions, le Passé et le Futur sûrement Vanités ? Les Pensées sont t'elles ses Prières Créatrices ? Le Livre Sacré est le Livre Unique de Chacune de nos Vies. Le Mage est hors des Âges, c'est un Cavalier Sage. Le Roi est avec ou sans Foi, c'est le Cavalier du moi ou du Toi. Les Rois Mages sont dans les Âges pour la Foi, ce sont les Cavaliers Sages pour Toi." - Jérôme Hérin 13-09-2014 - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Nombre Quatre serait le Chiffre Qui Caractérise l’Univers dans sa Totalité. Il Symbolise, la Totalité du Créé et du Révélé. Le Quatre est le premier Carré - Deux² - et en Même Temps ajouté aux Trois Nombres Qui le précédent  Un+Deux+Trois+Quatre=Dix,  (Il Devient) la Tetraktys Pythagoricienne. Cette Totalité du Créé est en Même Temps la Totalité du Périssable " - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Pour moi, le Temps des Autres est Sacré !" - Film "Il est minuit docteur SCHWEITZER" - 1952 - "La Réalisation consiste à donc à Rejeter l'Idée Fausse, que l'on n'est pas Réalisé. La Réalisation n'est pas quelque chose de nouveau à Acquérir. Comme elle est Permanente, elle doit donc Exister de Tout Temps. Sinon elle n'a aucune Valeur. [...] Dès que l'Idée Erronée "Je Suis le Corps" ou "Je n'ai pas Réalisé" s'est Dissipé, il ne reste plus que la Suprême Conscience, c'est-à-dire le Soi, auquel on donne le Nom de Réalisation pour satisfaire le niveau de Compréhension ordinaire des gens. Mais, en Vérité, la Réalisation est Eternelle, elle Existe depuis Toujours, à Présent, et Ici Même. Finalement la Réalisation revient à Eliminer l'Ignorance et Rien d'Autre." -Ramana Maharshi - "entretien extrait)" http://consciencesansobjet.blogspot.fr/2010/07/ramana-maharshi.html

Tendre : "...Solennelle Circumbulation à l'Intérieur du Cercle Formé par tous ..., comme pour rappeler que les seuls Grands Voyages Accomplis par l'Homme sont ceux qu'il effectue à l'Intérieur de Lui-même. Voyages Centripètes qui Tendent au Rassemblement de tous les Epars. Mise en Action d'un Mandala Vivant, Annonciateur et Figure d'un nouvel Univers en Gestation. - "la Cer de la CEN, approche Alc & sym" Par Fra Dor - "Ord ab Cha" N°56 Sup au 18° P 201 -

Tendresse : Amour Tendresse = Storgè - Voir Vierge Noire -

Ténèbre : 1. Trinité suressentielle qui es Au-delà du divin, au-delà du bien, toi qui gardes les Chrétiens dans la connaissance des choses divines, conduis-nous, par-delà l'inconnaissance, vers les très hautes et très lumineuses cimes des écritures mystérieuses. Là se trouvent voilés les simples, insolubles et immuables Mystères de la théologie, dans la translumineuse Ténèbre du Silence, où l'on est initié aux secrets de cette radieuse et resplendissante Ténèbre, en sa totale obscurité, absolument intangible et invisible, Ténèbre qui comble d'indicibles splendeurs les intelligences qui savent clore leurs yeux. Telle est donc ma prière. Quant à toi, mon cher Timothée, exerce-toi sans relâche aux Contemplations Mystiques, abandonne toutes sensations et jusqu'aux spéculations de l'Intelligence, laisse tout le sensible, tout l'intelligible, tout l'Etre et le non-être ; ainsi, autant que tu en es capable, tu seras surélevé par la Voie de l'inconnaissance jusqu'à ne plus faire qu'Un avec Celui qui est Au-delà de toute Essence et de toute Connaissance. En effet, c'est par la Sortie de toi-même et de Tout, - Extase totale et irrésistible - que tu seras emporté vers la Suressentielle splendeur de la Ténèbre divine, étant affranchi et dépouillé de tout. 2. Mais fais bien attention à ce que personne, parmi les non-initiés, ne t'entende. Je veux parler de ceux qui se laissent entraver par les êtres, et qui s'imaginent que rien de suressentiel puisse exister Au-delà de ceux-ci, mais qui pensent pouvoir atteindre par leur propre Connaissance, à Celui qui a pris la Ténèbre pour retraite. Or, si l'initiation aux Mystères divins dépasse ces gens-là, que dire alors des plus profanes ? De ceux qui cherchent à définir la cause transcendante de toutes choses par les réalités les plus viles, qui affirment que celle-ci n'est en rien supérieure à ces formes multiples et profanes qu'ils en façonnent ? Au lieu qu'il faudrait attribuer à cette Cause et affirmer d'elle tout ce qui se dit des êtres puisqu'elle est la Cause de tous ; et, a fortiori, le nier, puisqu'elle est Au-delà de Tout. Et qu'on n'aille point croire que les négations vont à l'encontre des affirmations mais que, de beaucoup première et Transcendante à toute privation, elle s'élève au-dessus de toute négation et affirmation. 3. C'est bien en ce sens que le divin Barthélemy disait que la théologie est à la fois développée et brève, l'Evangile spacieux et grand, mais néanmoins concis. C'est là, me semble-t-il, une Réflexion remarquable car, si l'on ne peut tarir un discours au sujet de la Cause bienfaisante de tout ce qui existe, on peut aussi bien l'exprimer brièvement et même n'en rien dire du tout elle n'a en effet ni parole ni pensée, elle Transcende de manière suressentielle tout le créé et ne se manifeste véritablement et sans voile qu'à ceux-là seuls qui franchissent tout ce qui est pur et impur, qui dépassent toutes les plus hautes et plus saintes ascensions, qui abandonnent toutes les Lumières divines, et les sons et les paroles du ciel, pour pénétrer dans la Ténèbre de Celui qui est réellement, selon les écritures, l'au-delà de tout. Ce n'est donc pas sans motif que le divin Moïse reçoit l'ordre de se Purifier d'abord lui-même puis de s'écarter de ceux qui ne sont pas purs, qu'il entend après sa totale Purification les Trompettes aux sons multiples, voit de nombreux Feux irradier de leur pur Rayonnement et qu'ensuite, séparé de la foule et avec des prêtres choisis, il atteint au sommet des divines ascensions. Mais à ce degré-là il n'entre pas encore en relation avec Dieu, il ne Le Contemple pas - car Il est Invisible mais seulement le lieu où Il demeure. Cela signifie, me semble-t-il, que les réalités les plus divines et les plus hautes, dans l'ordre visible comme dans l'intelligible, ne sont que des Analogies hypothétiques de tout ce que l'on attribue à Celui qui se tient au-dessus de tout, et à travers lesquelles se révèle la présence de Celui qui dépasse toutes nos pensées et qui repose sur les sommets intelligibles de ses lieux les plus saints. C'est alors que Moïse s'affranchit même de ce qu'il voit et de ceux qui le voient, il pénètre dans la Ténèbre vraiment Mystique de l' inconnaissance, il ferme les yeux à toute saisie par l'Intelligence et, dans une totale Démission de tout ce qui se peut toucher ou voir, il appartient tout entier à Celui qui est Au-delà de Tout, il n'est plus à lui-même ni à personne d'autre, mais il est Uni par le meilleur de lui-même à Celui qu'on ne peut absolument pas connaître, dans l'inactivité de toute connaissance et par cette inconnaissance même il connaît au-delà de l'Intelligence. Ce qu'est la ténèbre Divine - Pseudo-Denys l'Aréopagite - (Extrait de La Théologie mystique) http://www.martiniste.org/texte_du_mois/texte_mois25.html - "J’ai aussi souvent parlé du commencement premier et de la fin dernière. Le Père est un commencement de la déité, car il se saisit soi-même dans Soi-même. De lui vient la parole éternelle qui demeure à l’intérieur, et ( le Père ) ne l’engendre pas, car il est une fin de la déité, qui demeure à l’intérieur, et de toutes les créatures, là où est un limpide repos et une quiétude de tout ce qui jamais acquit l’être. Le commencement est en vue de la fin, car dans la fin dernière repose tout ce qui jamais acquit être doué d’intellect. La fin dernière de l'Etre est la Ténèbre ou l’inconnaissance de la déité cachée, d’où brille cette lumière, et cette Ténèbre ne l’a pas saisie. C’est pourquoi Moïse dit : « Celui qui est là m’a envoyé », lui qui est sans Nom, qui est une négation de tous Noms et qui jamais n’acquit de Nom. Et c’est pourquoi le Prophète dit : « En Vérité, tu es le Dieu caché » dans le fond de l’âme, là où le fond de Dieu et le fond de l’âme son Un ( seul ) fond. Plus on te cherche, moins on te trouve. Tu dois le chercher de sorte que tu ne le trouves nulle part. Si tu ne le cherches pas, alors tu le trouves. Pour que nous le cherchions de telle sorte que nous demeurions près de lui éternellement, qu’à cela Dieu nous aide. Amen. - Sermon 15 - In principio. Ici nous est donné à entendre que nous sommes un Fils unique que le Père a éternellement engendré hors de la Ténèbre cachée de l’être-cachée éternel demeurant intérieurement dans le premier commencement de la limpidité première, qui est là une Plénitude de toute limpidité. Ici je me suis éternellement reposé et ai dormi dans la Connaissance cachée du Père éternel, demeurant intérieurement inexprimé. Hors de cette limpidité il m’a engendré éternellement ( comme ) son Fils unique dans la même image de sa paternité éternelle, afin que je sois Père et engendre celui par qui j’ai été engendré. De la même manière que si quelqu’un se tenait devant une haute Montagne et criait : « Es-tu là ? », l’Echo et la résonance lui répliqueraient : « Es-tu là ? » S’il disait : « Sors ! », l’Echo lui dirait aussi : « Sors ! ». Oui, qui dans cette lumière verrait un morceau de bois, celui-ci deviendrait un Ange et deviendrait doué d’Intellect, et non seulement doué d’Intellect, il deviendrait un limpide Intellect dans la limpidité première qui là est une Plénitude de toute limpidité. Ainsi fait Dieu : il engendre son Fils unique dans la partie la plus élevée de l’âme. En même temps qu’il engendre son Fils unique en Moi, je l’engendre en retour dans le Père. Il n’en fut pas autrement lorsque Dieu engendra l’Ange alors que lui (-même ) naquit de la Vierge. - Sermon 22 - Lorsque Dieu créa l’âme, il la créa selon sa plus haute perfection, pour qu’elle soit une Fiancée du Fils unique. Etant donné que celui-ci le savait bien, il voulut sortir hors de sa chambre secrète du trésor de la paternité éternelle, dans laquelle il a sommeillé éternellement, demeurant à l’intérieur inexprimé. In principio. Dans le premier commencement de la limpidité première, le Fils a ouvert la tente de sa Gloire éternelle, et pour cette raison est venu de là, du Très-Haut, parce qu’il voulait élever son amie à qui le Père l’avait fiancé éternellement, en sorte qu’il l’a reconduise au Très-Haut dont elle est venue, et il est écrit en un autre lieu : « Vois ! ton roi vient à toi. » C’est pourquoi il sortit et s’en vint en bondissant comme un chevreau et souffrit sa peine par amour ; et il ne sortit pas qu’il ne veuille rentrer à nouveau dans sa chambre avec sa fiancée. Cette chambre est la Ténèbre silencieuse de la paternité cachée. Quand il sortit du Très-Haut, il voulut rentrer à nouveau avec sa fiancée dans le tout-limpide, et voulut lui révéler l’intimité cachée de sa déité cachée, là où il repose avec lui-même et avec toutes les créatures. - Sermon 22 -In principio, cela signifie en français un point de départ de tout être, comme je l’ai dit à l’Ecole ; je dis encore plus : C’est une fin de tout être, car le premier commencement est en vue de la fin ultime. Oui, Dieu  lui-même ne repose pas là où il est le premier commencement ; il repose là où il est une fin et un repos de tout être, non pas de telle sorte que cet être anéanti, plutôt : il ( = cet être ) se trouve accompli là dans sa fin ultime selon sa perfection la plus haute. Qu’est-ce que la fin ultime ? C’est la Ténèbre cachée de la déité éternelle, et c’est inconnu et ne fut jamais connu et ne sera jamais connu. Dieu demeure là en lui-même inconnu, et la Lumière du Père éternel a lui là éternellement à l’intérieur, et la Ténèbre ne saisit pas la Lumière. Pour que nous parvenions à cette Vérité, qu’à cela nous aide la Vérité dont j’ai parlé. Amen. - Sermon 22 - Attente de compléments Wil\ VAN\ et Hen\ REI\. - "Pour certains auteurs comme André COMTE-SPONVILLE, l’approche du Bonheur passe par l’Analyse de l’Espérance  qui pourrait Résider dans la Sagesse. [...] Dans « Le Porche du Mystère de la deuxième Vertu » Charles Péguy écrit un long monologue de Dieu Consacré à cette « deuxième Vertu », à savoir l'Espérance. La Figure de la petite Espérance y apparaît, entre ses sœurs que sont la Foi et la Charité. Elle semble se laisser conduire mais en Réalité Guide la Foi et la Charité. Seuls les Aveugles ne Voient pas « que c'est elle qui entraîne ses grandes sœurs ». Notons Ici que notre Ordonnancement n’est pas celui de la Religion qui place l’Espérance en deuxième position alors que nous la plaçons après la Foi et la Charité (dans l'ordre d'extinction - Ndlr -). C’est ainsi que nous pouvons montrer avec Force que l’Extinction progressive de ces dernières conduit à appréhender l’importance de l’Espérance dans cette désolation. Si celle-ci s’éteignait à son tour nous rejoindrions les Ténèbres. C’est ainsi que l’Espérance Apparaît comme l’ultime recours."- Thi\ DAV\ CR+ - SC702 Ori\ Mon\ - 6013 - "Grâce à l'Esp..." - « Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 -  "En serrant l’Agneau Symbolique sur leur Cœur, les Maçons y renferment la Paix et l’Amour. Avec le Signe d’Ordre, le CR+ Affirme que l’Esprit doit Dominer la Matière. Le Bien se Trouve donc dans l’Esprit vers lequel nous devons tendre et qui est Vainqueur des Ténèbres."  - Thi\ DAV\ CR+ - SC702 Ori\ Mon\ - 6013 - "Grâce à l'Esp..." - "...Le Noir n’est pas Ténèbres, synonymes d’Ignorance, mais Nuit, Nuit Initiation où la Conscience, dans un Etat encore mal Différencié est au Travail."  - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 -" - "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" - "Le Noir absorbe la Lumière, on l’associe donc aux Ténèbres, à l’Obscurité. En Occident le noir est Noir de Deuil, c’est à dire à un départ sans Retour, une Perte définitive tandis que le Blanc Couleur de Deuil évoque au contraire une absence provisoire destinée à être comblée. Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le noir peut, du fait qu’il évoque un départ sans Retour, laisser suggérer qu’il s’agit du départ du Corps, de sa Matérialité Qui Deviendra Non présence. Le Noir c’est l’irrémédiable absence du Corps Physique." [...] "Le Noir et le Blanc, si l’on se réfère au Langage Hermétique, nous suggèrent que l’Initié doit Accomplir l’Œuvre au noir avant d’aborder l’Œuvre au blanc. En fait, il s’agit d’une alternance car le Retour au Noir devra être réitéré afin de multiplier les Opérations de Régénération et ce dans toutes les Directions, c'est-à-dire dans la Totalité de l’Être dans une Recherche de Perfectionnement de soi. On peut bien entendu sourire sur le Nom de Maître Parfait, Le Noir et le Blanc nous indiquent bien qu’il ne s’agit pas d’un Etat mais d’une Potentialité qui Suppose le Passage incessant de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au blanc … et vice versa… et ce dans toutes les Dimensions de l’Être…"  [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre Qui Porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre commence par l’Œuvre au noir et culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte Qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommé l’Homme Vert et l’Homme Rouge."-http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Et il commença sa conférence. Au début, tout était Tohu-bohu, le Noir Régnait sur la Terre. Une Lumière jaillit des Ténèbres pour y Descendre, touchant le Sol pour rebondir dans les Cieux. Ainsi le Blanc Fut Créé, et la Sagesse Apparut. De cette Sagesse la ligne d’Horizon s’Eclaira. Le Feu des Volcans émergea et le Rouge Fut Créé, précédant le tour de l’Homme…. - "L'apprenti, les deux Surveillants et l’âne" - Guy Mat - RL 813 - 2014 - "Ces Deux Epées, Symbole de la Puissance et de la Sagesse de ces Deux Rois ne sont pas au Fourreau c'est-à-dire remisées dans les Ténèbres de l’Ignorance. Ces Deux Epées sont l’Image d’un Caractère bien trempé, Capable de Traverser toutes les situations. Le Fourreau dont on ne parle pas, puisque les Epées sont Nues, c’est un Segment de Vide sur lequel la Matière n’a pas de prise et la Lame de l’Epée qui par Homophonie est l’Âme (Lame, Lam) de Celui Qui la porte est à Nu devant nos Yeux. Ces Deux Epées sont un Symbole associé à l’Idée de Lumière, de luminosité donc à la Connaissance. Elles sont Visibles et Déposées aux Yeux de tous Symbolisant l’Etat de Paix auquel conduit la Connaissance." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm On prête à Jésus cette Parole : « Si une Lumière Existe au Cœur d'un Être Lumineux, alors elle Illumine l'Univers entier. Mais si elle n'Illumine point, elle n'est que Ténèbres ». - "Bandeaux, voiles et rayonnement : des Ténèbres à la Lumière" 3ème journée Cambacérès - Or\ Mon\ - "La Septième Image des Deux Corps Toujours Soudés et de la Pluie de Rosée montre la Purification, l'Œuvre au blanc, l'Albédo. Avec la Mort de l'Ego, l'Ombre s'Eclaire et dote le Couple d'une Connaissance Autre qu'Intellectuelle  : le Sentiment. Les Yeux du Cœur commencent à Voir : le Sourire est sur les Visages. (On peut Rêver alors d'une Souris, et la Langue des oiseaux Incite à Sourire ...) C'est un présage de Naissance au Discernement Objectif. C'est la Lumière Apparaissant après les Ténèbres (Rêve d'Aurore ou de Lever de Lune qui indique la Perception accrue de la Luminosité de l'Inconscient)." - http://www.cgjung.net/alchimie/1993/avril.ht - Voir les Couleurs de l'Alchimie, Daimonios "

Tenir : Se Passionner pour Tout, ne Tenir à Rien. - Jean-Louis Barrault - Voir Joueur Divin Lilà

Tension : "Duhkha est un Concept Central du Bouddhisme. Intraduisible en français, certains mots peuvent s'en rapprocher : Souffrance, Chagrin, Affliction, Douleur, Anxiété, Insatisfaction, Inconfort, Angoisse, Tension, Malheur et Aversion. C'est aussi un terme arabe signifiant : Vertige." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Du%E1%B8%A5kha -

Tentations : "Marie, parlons un peu de ce Nom qui SignifieEtoile de la mer -  et Qui convient admirablement à la Vierge Mère...Elle est cette Splendide Etoile Qui se Lève sur l'immensité de la Mer, brillant par ses Mérites, Eclairant par ses exemples...Si les Vents des Tentations s'Elèvent, si tu viens heurter les Rochers des Tribulations, Regarde l'Etoile, Invoque Marie." - Bernard de Clairvaux - Cité par Ala\ MAS\ - Planche "Le Pentagrame" - Ori\ Mon\ - Voir Hiram - Salvé Régina - Schalom - Cérémonie du Thé - Dissoudre  

Tente : Tour, solidité, protection, Force, Seigneur. Lien, Intercesseur, Linga, Pyramide, avec le Cosmos  puis l'Univers, par réceptivité (cercle symbole de l’eau, pour la pointe voir ésotérisme du petit prince – le puits. - Le message de la Dame à la Licorne - Point d’eau -

Tenségrité :...et pour l'expliquer ils utilisent cette définition et l'exemple d'une danseuse - France inter 07/05/2010 - Définition : C'est un mélange de tension et d'intégrité. Exemple : Un squelette sans muscle n'est qu'un tas d'os. De la chair sans squelette ce n'est qu'un tas de muscle, de fibres, de liquide. Une Danseuse c'est une tension plus de l'intégrité, c'est donc de la "Tenségrité"... et le scientifique heureux de sa découverte... Découverte scientifique, dont il semblerait que le commun des mortels appel cela depuis longtemps ..."La vie". cela rappelle la célèbre phrase de Rabelais : Car sapience n'entre pas en âme malivole, science sans conscience n'est que ruine de l'âme.- Ndlr -

Tentures : Les mélanges de couleurs des Sautoirs, Tentures de Loges et tabliers me semblent retenir dans leurs proportions les équilibres divers et nécessaires. Ils suggèrent, comme dans les Sefirots, le passage de la Lumière d’un grade à l’autre, (d’une séphira à l’autre), avec différentes gradations des tonalités chaudes et froides, mélangées au Noir et au Blanc. - Gil\ POR\ "Légendes et décors..." P14- Ori\ Mont\ - 6012 -

Tenue : "Jusqu'au début du XIXe siècle les relations entre les Loges et l'Église Catholique étaient étroites. Il était fréquent de trouver sur les Colonnes des Prêtres et des Religieux. Il arrivait que les Loges terminent leur Tenue à l'Église ou dans une Chapelle de Couvent à la Mémoire de maçons défunts dans l'année." - J&J Mar\ - "La colonne d'Harmonie - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6013 - La Présence du Tableau de loge est donc indispensable au bon déroulement de la Tenue. Il permet par les Trois Fenêtres maintenant Orientées au Vén\Maî\ d'Observer le Soleil se Lever et d'Ouvrir la Loge, au 2ème Sur\ d'Observer le Soleil au Midi et de confirmer l'Ouverture des Travaux, au 1er Sur\ de l'Observer au coucher et de permettre la Fermeture des Travaux. - J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 -
Terminologies : « Les Terminologies sont des sujets de Discussions, d’Erreurs, et de Discrédit ; ceux qui les Créent, pour les besoins Apparents de leurs Démonstrations, en hérissent incompréhensiblement leurs textes, et s’y attachent avec tant d’Amour que souvent ces Terminologies, arides et inutiles, finissent par constituer l’unique nouveauté du système proposé. » MATGIOI – La voie métaphysique - cité par le FF\ Maî\ Max\ PAS\ - RL\ Les FF\ Libres - Ori Bez - 6013

Ternaire : Dans le Ternaire Esprit - Âme - Corps, les deux premiers termes se situent d’où même côté par rapport au troisième.[…] le corps a dans l’Âme son Principe immédiat mais il ne procède de l’Esprit qu’indirectement et par l’intermédiaire de l’Âme. L’Âme, en tant qu’intermédiaire entre l’Esprit et le Corps, est un Principe «Médiateur». L’Esprit et l’Âme sont d’une certaine manière complémentaire, l’Esprit est Yang et l’Âme est Yin. Le premier est Symbolisé par le Soleil, l’autre par la Lune. L’Esprit est la Lumière Emanée directement du Principe, tandis que l’Âme est une Réflexion de cette Lumière. Le Serpent est un des Symboles d’Anima Mundi parce que, bien qu’agissant aussi dans le Monde Corporel, appartiennent en elles-mêmes à l’Ordre subtil. Le Carré posé sur un de ses Angles suggère l’Idée de Mouvement, tandis que le Carré reposant sur sa base exprime l’Idée de stabilité. - René GUENON - "La Grande triade" Chap. XI.- "Spiritus”, "anima”, "corpus”- Ainsi l'Illustre la Lumière Transmise en Franc-maçonnerie, successivement, de Salomon à Hiram de Tyr et de Hiram de Tyr à Hiram-Abi, laquelle suit les Voies de ce Ternaire, allant respectivement de l'Esprit à l'Âme puis de l' Âme au Corps. - Ordo Ab Chao N°67- Sup au 14° - "le passage : du mot de passe au mot Sacré" -  par Rob\ Lau\ - Pour Vitruve il y avait Deux Genres : le Dorique, Principe Masculin, Ionique Principe Féminin. Dualité que nous (voir Noùs - Ndlr -) Connaissons si bien et qu’il nous (voir Noùs - Ndlr -) faut Dépasser en passant au Ternaire. Nous (voir Noùs - Ndlr -) Devons au sculpteur Callimachos l’Ordre Corinthien.  Il était Originaire de Corinthe, ce dernier Inventa un Chapiteau orné  de Feuilles d’Acanthes, Qualifié de Virginal. [...] Il s’agit de l’Expression de la composante de notre Nature Humaine qu’avaient les Anciens : - Corpus - Anima - Spiritus - [...] Ceci fait bien sur écho à nos Trois Lumières , Sagesse Ionique, Force Dorique, Beauté Corinthien.  - Flo.HAR\ - "Les 5 Ordres d'Architectures" - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6015 -

Terrain : "...Ne suffit-il pas de faire de la Véritable Transmission d’Information complète sur le REAA, de les laisser faire de la Politique, ou du Sociétal… du « Physique » ? La Différence ne se fait-elle pas sur le Terrain de l’Initiation, c'est-à-dire en Loge, dans nos Travaux, qui sont semble t’il de plus en plus Symboliques, Spirituels. Les Profanes qui frappent à notre Porte, ne vous  semblent-ils pas de plus en plus en Recherche de Spiritualité ? - Rem\ ALC\ "Questions sur l’histoire du R\E\A\A\ en France " - RL\ "La clé de voute"  Ori\ Mon\ - 6014 - Disponible sur demande - Ndlr -"

Terre : Zeus (Jupiter), maître de la Terre et du Ciel, préside l’assemblée des Dieux et des immortels. Hadès (Pluton), frère de Zeus, est le maître des Enfers. Ces Dieux de l'Olympe avaient pris la succession de générations antérieures. Gaia, la Terre , la première des déesses, avait donné le jour, par l'intermédiaire de son fils Ouranos, (Uranus), à la race des Titans. Ceux-ci, entraînés par Cronos (Saturne), s'étaient emparés du pouvoir que détenait Ouranos, mais ils furent à leur tour défaits par leurs propres enfants, conduits par Zeus, le fils de Cronos. Une fois les Titans vaincus, Zeus et ses frères, Poséidon et Hadès, tirèrent au sort pour savoir qui régnerait sur le Ciel, la Terre  et les Enfers. - Le Ciel se représente par un Cercle. La Terre par un Carré. L’Homme Universel se symbolise par une Croix. Le Ciel et la Terre sont deux désignations pour l’Essence et la Substance Universelle. L’Homme Universel est le Pont qui les unit.- René Guenon - La grande Triade Chapitre II. Différents genres de ternaires - Le Ciel présente au Cosmos une face "Ventrale", intérieure, et la Terre qui les supporte présente une face "Dorsale", donc extérieure. Tien-hia (sous le Ciel) est employé en chinois pour désigner l’ensemble du Cosmos. - L’«Intériorité» appartient au Ciel et l’«Extériorité» appartient à la Terre. Guenon la Grande triade Chapitre III. Ciel et Terre. - Voir INRI, Prudence - Le Travail du Solve Coagula, du Salvé Régina de l'Initié est comparable au Pèlerinage du Rocher, bloc de Pierre brut qui se sépare de la Terre, (Gaia sa Mère Nourricière), pour dévaler la Montagne, se Décomposer par chocs successifs, avec les Autres Rochers, se Polir et se laver, se Purifier dans l'Eau du Fleuve Sacré, la Vie, (Exemple Ganges) jusqu'à atteindre en grain de Sable la Plage, Dissolvant dans son long Périple, ses Eléments jusqu'à devenir Eau, Vapeur, Nuages, se fondre dans le Un le Tout Universel. - Discussion Analogique avec un App\ RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Ndlr - "Le Taureau qui est Lié à Vénus exprimant ainsi la Persévérance, la Qualité d’un Travail Désintéressé et, par conséquent, la Concentration. [...] Ces Signes du Zodiaque sont en relation avec les Éléments :...le Taureau avec la Terre...- Jea\ Mey\ - "Les pas du F\M\" - Ori\ de Mon\ 6013 - Voir Sinople - Voir  Salvé Régina - Schalom - "Le Monde Supérieur, pour reprendre les termes de "la Table d'Emeraude", est le Monde de l'Esprit, le Ciel ; le Monde Inférieur est le Monde de la Matière, la Terre ; mais la Matière qu'elle soit Inerte ou Animée, c'est à dire pourvu d'une Âme, est pénétrée par l'Esprit. Il existe une parcelle de l'Esprit dans toute chose, qu'elle soit Minérale, Végétale ou Animale, mais seul l'Homme a reçu une Âme, laquelle Inspirée par l'Esprit lui donne la faculté de Penser" - Guy Pia\ cité par- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013(à propos du Tableau de loge)... Il est à noter que l'on retrouvera une telle organisation dans le Mandala et le Thangka qui sont des supports de Méditation du Bouddhisme tantrique mais aussi plus près de nous dans le Jeu de Marelle Constitué lui aussi d'une Terre d'un Ciel et une zone Intermédiaire numérotée.- J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 -   "La Rose Rouge qui se situe à l'intersection de la Verticale qui est la recherche de la Vie Spirituelle ,et de l'Horizontale qui Symbolise la Vie Terrestre. Dans le Langage des fleurs la rose rouge Rose Rouge Symbolise l'Amour, qui est le message du Christ : Aime ton Prochain comme toi-même." - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 - Jean traite des Quatre Animaux et de leurs Correspondances Harmoniques : Le Lion = St Marc = le Feu = Oser. - Le Taureau = St Luc = la Terre = Vouloir. -  L'Homme = St Matthieu = l'Air = Savoir. - L'Aigle = St Jean = l'Eau = se taire.  - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - Le Ciel Est Notre Patrie ; C'Est la Terre Promise - FÉN., t. XVIII, p. 184 - Saint des Saints : Le minuscule Peuple d’Israël, tentant à grand peine de s’Etablir sur sa Terre Promise, Représente pour la Bible la goutte de Spiritualité qui Existe même au milieu d’un océan de barbarie, comme nous avons en Nous une minuscule Etincelle, qui peut être étouffée ou, au contraire, nous embraser tout entier. C’est le Iod, le Germe, la trace laissée en Nous.- Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 - "Symbolisé par cette petite Lumière Rouge derrière l'Autel, dans les Églises..." - Le Monde (les Cieux, la Terre) c'est l'endroit Matériel, le Lieu où se déroule ta Vie... il n'est pas le même pour un Papou que pour toi, il n'est même pas le même pour Moi que pour toi...en conséquence il passera il est Illusions ! Le Cosmos, c'est la partie VISIBLE ou que tu peux Imaginer (concevoir une image) de l'Univers... il n'est pas le même pour un Papou que pour toi, il n'est même pas le même pour Moi que pour toi...en conséquence il passera il est Illusions ! (on parle aussi de Cosmétique...  pour maquillage, faire illusion). L'Univers c'est UNI-VERSO c'est-à-dire tourné vers le Un, vers l'Unité... inutile de lever les yeux au ciel, il faut plutôt entrer en "Métanoïa", c'est-à-dire regarder à l'intérieur de soi (petit "s") Centre de ta Loge, comme te le conseil le Rituel d’ouverture, en Convertissant ton regard. Lorsque tu as retrouver le Un en toi, c'est-à-dire "soi", le plus petit Dénominateur commun entre les Hommes et l'Existant , tu es à l'identique du Papou, ce que tu pourras dire à ce moment sera « Uni-versel » (Vrai  Partout et Toujours, et Maintenant) tu auras Trouvé l’Unité par rapport à tout le Créé et l’Incréé, et sera arrivé au seuil des « petits Mystères », prêt à pénétrer les « Grands Mystères » tu pourra dire comme le Christ : "les Cieux et la Terre passeront mais ma Parole ne passera pas !". Tu sera Au-delà du "Moi", hors des Représentations Egotiques (de ce que petit humain, tu croyais être) tu seras en SOI, le Tout (certain disent Dieu, d'autres Jéhovah, d'autres Allah... ainsi de suite) et tu comprendras alors ce qui est écrit dans notre carnet d'Apprenti : "Tout Est Un, Un le Tout". C'est l'entrée en Métaphysique, c'est ce que Dali à essayé de faire voir dans son "Christ de St Jean de la Croix", tableau dans lequel le Christ n'est pas vu du dessous, du sol,  comme à l'accoutumé, mais vu du Zénith, par dessus la Croix en Métaphysique (Au-delà du Physique, de l'Ego, du Moi).  - Echange avec un Frère à propos de la phrase Christique "les cieux et la terre passeront mais ma parole ne passera pas !"  - Ndlr - Le Géomètre mesure la Surface de la Terre, L'Astronome Mesure le Mouvement des Astres. "Princeps, premier… presque Roi… de notre propre Royaume : Prince en Hébreu, c’est « Nasikh » : Celui Qui est Oint, Reconnu,  mais aussi « Naguid » : Celui Qui Dit, Décide, Oriente… Dans sa Pérégrination, le Prince est Réellement Passé d’un monde individuel à un Monde Universel : Pour que notre Individualité Terrestre Accueille la Lumière Infini de l’Amour, il faut que notre Cœur soit Vigilant à  ses Impuretés qui nous empêche de Naître à l’Autre. D’ailleurs, dans les Contes Enfantins qui ont façonnés notre Imaginaire, le Monstre ne retrouve-t-il pas sa Forme de Prince sous l’effet de l’Amour ?" - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - Après avoir martelé la Terre de son Théâtre Equestre "Zingaro", durant plus d’un quart de Siècle, voici que Bartabas s’attaque au Ciel. [...] Avec encore et toujours le Cheval, le plus sûr Animal Psychopompe Qui Soit comme Passeur, Coursier, Messager et ange gardien. - Page d'accueil du spectacle "Calacas" - http://www.bartabas.fr/fr/actualites-22/Calacas-en-tournee - " Trente deux Qualités pour Atteindre la Libération" . - Bouddhisme. - (Le REAA comporte 33 Degrés ! Analogie ? - Ndlr -) Propriétés du Nombre 32 - Symbolisme  : Selon R. Allendy, "c'est la Différenciation Apparaissant dans le Monde organisé". Il ne serait pas la Génération Créatrice comme 23, qui est l'inverse de 32, mais plutôt le Plan, le Schéma, des diverses Formes de Créatures modelées par le Créateur. Il serait aussi la Libération Karmique Cherchée dans les Epreuves de la Loi naturelle, 8 x 4 = 32 : Représente l'Ensemble des Hommes sur la Terre. Nombre Inspirant à l'Homme la Vérité et Lui Apprenant Comment la Vivre. Symbole de Justice, selon les Pythagoriciens. - Général : Dans les Révélations faites par Jésus à Gemma, dans son livre "Parole d'Amour", Jésus Affirme que sur la Croix, Il avait 32 Os de fracturés. - Le Monde a été Créé par 32 Voies et elles Forment les 32 Sentiers Mystérieux de la Sagesse selon la Kabbale, Formé par les 22 Lettres de l'Alphabet Hébreu et les Dix Sephirot - au singulier : Sephira - de l'Arbre Séfirotique, Qui sont des Attributs du Nom Divin . Les 32 Chapitres de l'Apocalypse d'Abraham - 80-100 après J.C. - des écrits de la bibliothèque de Qumrân, dans lesquels sont racontés la Chute de l'Homme et l'Idolâtrie des descendants d'Abraham, la Fin des Temps et que les Nations Païennes seront bientôt punies, et enfin le Messie Qui viendra Rassembler son Peuple et passer ses Ennemis au Feu. C'est le Nombre de Lettres de l'Alphabet que Dieu aurait Enseignées à Adam. Certaines d'entre elles se seraient Perdues. On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm -"Et il commença sa conférence. Au début, tout était Tohu-bohu, le Noir Régnait sur la Terre. Une Lumière jaillit des Ténèbres pour y Descendre, touchant le Sol pour rebondir dans les Cieux. Ainsi le Blanc Fut Créé, et la Sagesse Apparut. De cette Sagesse la ligne d’Horizon s’Eclaira. Le Feu des Volcans émergea et le Rouge Fut Créé, précédant le tour de l’Homme…. - "L'apprenti, les deux Surveillants et l’âne" - Guy Mat - RL 813 - 2014 -  "J'ai retrouvé les notes qu'avaient prises un frère [...], d'après  un Alchimiste dont il suit l'Enseignement, [...] Voici le texte : "Alors Noé lorsqu’il Trouve la Terre, le premier truc qu'il fait c’est de planter une Vigne, Pourquoi ? Parce que c’est l’Alliance entre le Haut et le Bas ! Il en tire donc le Vin première Etape, Énergie Céleste, après l’Énergie Terrestre, il prend le Blé (Noé) et avec le Blé on en fait du Pain, pour faire du Pain il faut les Quatre Éléments, du Feu (la cuisson) de l’Air (la fermentation) de l’Eau (pour le mélanger avec la farine) et de la Terre (pour le faire pousser), alors si on veut faire le lien avec l’Élément Terrestre et l’Élément Céleste, c’est les Libations ou l’on va Boire du Vin et Manger du Pain mais associer les deux Grâce à ce Qui est Fixe Qui Permet la Cohabitation Pacifique des Contraires, le Sel on prendra donc le Pain le Vin et le Sel, qui nous (voir Noùs - Ndlr -) Permettra de Sceller.".... J'ai trouvé des vidéo intéressantes qu'à fait cet Alchimiste et notamment l'Explication Alchimique de "La Souris Verte" https://www.youtube.com/watch?v=5Sr4mPRst_g - Voir aussi les autres vidéos sur l'Alchimie et la Langue des oiseaux. Son Alchimie est Orientée sur le Travail sur les Plantes pour la médecine mais c'est quand même intéressant." -Echange épistolaire avec un Frère RL 813 Ori Bez 2014 - « Boukhari rapporte dans le Livre des Prophètes que le Prophète Muhammad (PBSL) a dit, "Al-Khidr" ( l''Homme Vert ") a été ainsi Nommé parce qu'il s’était assis une fois sur une Terre Blanche et Stérile, Qui par la suite devint Luxueusement Verte à cause de la Végétation. […] Enfin il est à Signaler Ici que de nos jours de nombreux Gnostiques de l'Islam ont également affirmé avoir Rencontré Sayidouna Al-Khidr au moins une fois dans leur Vie. Ce fut le cas du penseur français René Guénon (Abd al-Wahid Yahya en islam) qui n'a jamais souhaité aborder la question d'Al-Khidr dans son Œuvre plus que superficiellement, « parce que la chose le Concerne de trop près », disait-il dans l’un de ses commentaires. - http://www.islamdefrance.fr/main.php?module=articles&id=10 - Voir Ouroboros -   Voir  http://heraldie.blogspot.fr/2014/05/lhomme-vert.html - Voir : http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/23257-lalchimie-cest-quoi-comment/  - Ndlr - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir les Couleurs de l'Alchimie, Cérémonie du Thé - Dissoudre 

Tertre :"Dans la Mythologie "Celte", le Serpent est un Animal au Symbolisme Chtonien (Fils de la Terre), Possesseur de la Connaissance et du Pouvoir de Vie et de Mort dont les différentes apparences (Dragons, Lézards) Illustrent les Niveaux ou Phases Initiatiques où il intervient. Dans la Tradition, le Serpent  Lové est une Image de la Spirale ce qui ajoute à l'Infini de son Symbolisme ; en effet, la Spirale est l'Illustration du Mouvement Cyclique Infini (Cosmique) ou Retour sur Soi-même (Centre et Caverne Intérieure ), Signe de Fécondité Physique et Spirituelle  et Symbole d'Evolution. La Légende Celte de Perdur ou Perceval Raconte comment il Triomphe du Serpent Noir du Tertre Douloureux, Possesseur redoutable de la Pierre de Richesse. Cette Pierre, qu'elle soit Brute ou Travaillée est toujours un Materiau Sacré, un Lieu de Mémoire. La Ceinture Dorée, dans la Symbolique Chrétienne, Correspond à la Pureté." -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - Voir EgoMontagne, etc.

Testament : Le mot « Testament » traduit du latin testamentum, correspond au mot grec διαθήκη qui signifie « convention » ou « disposition écrite » (d'où « testament ») qui devint dans le contexte biblique « pacte » ou « alliance ».. Les églises chrétiennes se réfèrent souvent à la Bible comme à la parole de Dieu.

Tête : "L’Apprenti Franc-maçon prenant Place en Tête des Stalles au Septentrion dans sa Respectable Loge, prend Conscience que son Tablier de Peau Blanche est un « Habit de lumière » ! C’est son Premier Instant Meditatif Qui Lui Permettra de Contempler ce Carré Blanc surmonté d’Un Triangle Blanc." - Jean-Bernard-LOI\ - "Le « Mutus Liber » Du Franc-Maçon de R\A\P\M\M\" -  R\L\ Amon Râ - G\L\S\H\ - Ori Mont - 6015 -

Tétragramme sacré : Youd (le germe universel), hé (la porte des hommes), Vav (la puissance fécondatrice) et Hé (la porte des Dieux - Eloïm). L'ensemble se prononçant: Yavéh. Si nous introduisons un Shine (le Feu divin) au centre du Tétragramme cela donne : Youd, Hé, Shine, Vav, Hé qui devient Iéshouah (Jésus). Le Verbe s'étant fait chair, et par le feu de l'Amour Divin, il scelle la Nouvelle Alliance pour les hommes. Or, ta question concerne un passage du Deutéronome où la formule: "hé Héhiéh" est employée et qui signifie "Je suis Qui je suis..." Dans cette formule qui a un double sens, il est question du Je, (moi profond, essence divine), du Qui (Dieu), et du je (Être en devenir). Cette thématique nous invite à l'Extinction dans le "Qui". Si je fusionne avec mon Seigneur, alors je suis. Quiconque se connaît vraiment connait son Seigneur. C'est le rencontre, authentique, alchimique, fusionnelle avec Lui. Les deux "je", l'individuel et le divin ne faisant plus qu'un. La formule soufie: "Lah Illahah Ill Allah" (Il n'y a de Dieu que Dieu) illustre à merveille cela. C'est lorsque Dieu "n'est pas plus éloigné de toi que ta veine jugulaire" que tu peux dire Hé Héhiéh. El Allaj, est mort au XIV ème siècle pour avoir osé dire: "Je suis Dieu" dans les rues de Bagdad. Il ne blasphémait pas, il avait juste réalisé la fusion transcendante. - Geo\ BOU\- SC\ 702 Val\ Mon\ 6012  - Voir aussi « Beth-luis-nion ». Triple

Tétraktys : "La "Divine Tetraktys" "Tetraktys" signifie "à quatre rayons", "au quadruple éclat rayonnant". Ce mot évoque une lumière rayonnante ("aktys"), et le nombre 4 ("tetra"). Il existe un symbole pour désigner ce principe :10 points ordonnés en un triangle équilatéral, un point central entouré de 9 points, chaque base du triangle composée de 4 points, quatre rangées des 4 premiers nombres successifs, dont la somme vaut 10... il y a de multiples manières de voir la Tetraktys. Retenons seulement pour l'instant les chiffres 1, 2, 3 et 4" - Pour complément d'infos : http://www.kulturica.com/pymusique.htm ) - "Le Nombre Quatre serait le Chiffre Qui Caractérise l’Univers dans sa Totalité. Il Symbolise, la Totalité du Créé et du Révélé. Le Quatre est le premier Carré - Deux² - et en Même Temps ajouté aux Trois Nombres Qui le précédent  Un+Deux+Trois+Quatre=Dix,  (Il Devient) la Tetraktys Pythagoricienne. Cette Totalité du Créé est en Même Temps la Totalité du Périssable " - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Swastika.

Tétramorphe : Saint Marc : Dans l'ordre chronologique, Marc est le premier des évangélistes. Son message s'adresse plutôt aux non juifs, auxquels il annonce que le Christ est le Sauveur de tous ceux qui l'accueillent. Dans une premier temps, il accompagne Paul avant de suivre Pierre. Il serait le fondateur de l'église d'Alexandrie. Les reliques de Saint Marc sont transportées au IXe siècle à Venise, dont il devient le patron. Dans le Tétramorphe, il est représenté par un lion. Voir  Êlion - Saint Matthieu : serait l'un des apôtres de Jésus. Il est l'auteur du premier évangile dans l'ordre canonique mais pas dans l'ordre chronologique, puisqu'il arrive après saint Marc Son évangile s'adresse plutôt à des croyants venus du judaïsme. Il présente le Christ de façon plus hiératique que Marc. Matthieu apparaît chez Marc et Luc. Il est nommé Lévi. Jésus l'appelle alors qu'il est publicain à Capharnaüm. Après avoir porté la bonne nouvelle en Palestine et en Ethiopie, il est martyrisé en Perse. Dans le tétramorphe, il est représenté par un homme. - Saint Luc : Né en Syrie, St Luc est l'auteur du troisième évangile et des Actes des apôtres . Son évangile insiste sur l'universalisme du message évangélique et sur l'humilité du Christ. Il est le seul à relater des scènes de l'enfance du Christ (peut-être a-t-il connu la Vierge dans sa vieillesse). C'est un médecin d'Antioche, proche de Paul. Dans le tétramorphe, il est représenté par un bœuf. - Saint Jean : Fils de Zébédée et de Salomé, né à Bethsaïde, Saint Jean fut avec son frère Jacques le Majeur l'un des apôtres de Jésus, après avoir été disciple de Jean-Baptiste. Il est l'auteur du dernier évangile (dans l'ordre canonique et chronologique), profondément original et de l'Apocalypse. On l'identifie souvent, sans certitude, au "disciple que Jésus aimait", tel qu'il se présente dans son évangile pour compenser le rôle prédominant joué par Pierre. La Tradition veut qu'il ait été le témoin de la mort du Christ. Jean a évangélisé l'Asie Mineure, avant d'être exilé sous Domitien dans l'île de Patmos. Il meurt à Ephèse en 100. Dans le tétramorphe, il est représenté par un Aigle. http://architecture.relig.free.fr/evangelistes.htm . - Le tétramorphe, ou les « quatre vivants », ou encore les « quatre êtres vivants », représente les quatre animaux ailés tirant le char de la vision d'Ezéchiel (Ez 1 ; 1-14). Leur origine remonte à la nuit des temps et on les retrouve dans diverses civilisations de l'Antiquité avant de les retrouver dans la Bible avec Ezechiel d'abord puis avec Saint Jean dans l'Apocalypse (Apoc 4; 7-8). Plus tard, les Pères de l'église en ont fait l'emblème des quatre évangélistes : le Lion pour Marc, le Taureau pour Luc, l'Homme pour Matthieu et l'Aigle pour Jean. Ils accompagnent souvent les représentations du Christ  en majesté. L’homme est Matthieu : son  évangile  débute par la généalogie humaine de Jésus.-Le Lion  est Marc : dans les premières lignes de son  évangile , Jean-Baptiste crie dans le désert (« un cri surgit dans le désert »). Le bœuf est Luc : aux premiers versets de son  évangile , il fait allusion à Zacharie qui offre un sacrifice à Dieu, or dans le bestiaire Traditionnel, le bœuf est signe de sacrifice. - L’Aigle est Jean : son  évangile  commence par le mystère céleste.... - http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9tramorphe. - (Abbaye de Ganagobie) Le portail est surmonté d’archivoltes en arc festonné brisé qui paraissent d'inspiration mozarabe, comme les mosaïques qui ornent le chœur. Le tympan est orné d’un Christ en majesté, dans une mandorle, encadrée du Tétramorphe (symboles des quatre Évangélistes), le tout en bas-relief. Les douze apôtres sont sculptés sur le linteau. L’influence bourguignonne (Cluny étant située en Bourgogne) se fait sentir, notamment dans la position des animaux du Tétramorphe, qui tournent le dos au Christ. Il est possible que le tympan soit un remploi et date du XIe siècle ; il ne devrait pas être postérieur au premier tiers du douzième - http://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_de_Ganagobie - disponible sur demande - Ndlr - Voir Swastika.

Texere : Texte vient de Texere, de Tisser, le Texte est un tissage de mots… le rédacteur, celui qui Tisse le Texte. - Amélie NOTHOMB "Cosmétique de l’ennemi" livre de poche N°15503 - P.14 -

Texte : Texte vient de Texere, de Tisser, le Texte est un tissage de mots… le rédacteur, celui qui Tisse le Texte. - Amélie NOTHOMB "Cosmétique de l’ennemi" livre de poche N°15503 - P.14 - "C'est Fascinant de lire Guénon. Son Texte nous Transmet une Atemporalité, une Impersonnalité, comme si l'auteur avait été Investi de la lourde Tâche de nous Elucider avant "la Fin de ce Monde tel que nous (voir Noùs - Ndlr -) le Concevons" (son expression). C'est Séduisant de lire Guénon, son style littéraire suscite l'Enfant fragile Qui Habite en nous (voir Noùs - Ndlr -), Celui Qui Veut qu'on pense à sa place, qu'on lui donne des Certitudes, des boussoles, qu'on Lui prenne la Main. Comme dirait Pascal, on a besoin d'un Point Fixe, d'un port confiable. Paradoxalement, le Texte guénonien est exigeant avec son lecteur, il n'est pas facilement accessible, il est Rigoureux dans l'Ordre des Raisons, il arrive à être parfois Scolastique, Thomiste, plein de distinctions, de canevas, dénotant un Esprit Arachnéen." -http://elkorg-projects.blogspot.fr/2005/04/c-da-cunha-ren-gunon-une-introduction.html -

Thaddée : "Voici la Demeure de Dieu avec les Hommes : elle repose sur Douze Fondations portant les Noms des Douze Apôtres de l'Agneau. Alléluia. Jésus Gravit la Montagne, et Il appela ceux qu'Il voulait. Ils vinrent auprès de Lui, et Il en Institua Douze pour qu'ils soient avec Lui, et pour les envoyer Prêcher avec le Pouvoir de Chasser les Esprits Mauvais. Donc, Il Institua les Douze : Pierre (c'est le Nom qu'Il donna à Simon), Jacques, Fils de Zébédée, et Jean, le Frère de Jacques (Il leur donna le Nom de « Boanerguès », c'est-à-dire : « Fils du Tonnerre »), André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques Fils d'Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, Celui- Même Qui le Livra." - (Mc 3, 13-19) -

Thangka : Diagrammes mystiques symboliques (Mandala), des divinités du Bouddhisme tibétain - (à propos du Tableau de loge)... Il est à noter que l'on retrouvera une telle organisation dans le Mandala et le Thangka qui sont des supports de Méditation du Bouddhisme tantrique mais aussi plus près de nous dans le Jeu de Marelle Constitué lui aussi d'une Terre d'un Ciel et une zone Intermédiaire numérotée.- J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 - « En Sanskrit, l'Homme Vert est Relié au motif du Kirtimukha qui est Relié à une Lilà de Shiva et Rahu. Le Kirtimukha se rencontre souvent dans l'Art et l'Iconographie Thangka du Bouddhisme Vajrayāna, dans lequel il Couronne souvent la Roue de l'Existence Karmique. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_vert. - Voir Ouroboros -  Labyrinthe -

Tharsis : "Balthazar, ce Personnage est originaire de Tharsis que l'on situe mal géographiquement parlant. Sédir, en faisant de lui le Roi de Ceylan, y a vu peut-être la Source de la Tradition via l'Inde. Mais il semble qu'il faille plutôt se diriger Au-delà des Colonnes d'Hercule (détroit de Gibraltar) pour découvrir le Fabuleux Royaume de Tharsis dont parlent les Ecritures, ce Royaume de Tartessos dont nous reparlerons plus tard au sujet de l'Atlantide , siège des derniers Vestiges Atlantes. Balthazar serait donc de race Rouge, puisque Roi de Tharsis, donc Héritier de la Tradition Atlante. Nous arrêterons là sur le Symbolisme Alchimique et sur les Transmissions, car cela nous mènerait trop loin. - http://lavoixdusilence.kazeo.com/esoterisme/les-rois-mages-selon-l-esoterisme,a770151.html - "Jonas est cet Homme en Refus de l’Appel Intérieur qui le somme d’aller à Ninive. Il s’embarque vers l’opposé, vers Tharsis. Ninive où il doit se Révéler dans sa Lumière, lui fait Peur. Il préfère s’agiter ou Dormir. Pourtant, tout au fond de son Être, le Désir Existe. Et à ce Désir, s’oppose son Désir de l’Ignorer, son Ignorance. Jonas Ignore et Refuse l’Epreuve Supposée de  Ninive. Il est dans une Vie Subie, auto-satisfait, dans le Monde Illusoire des Formes, Convaincu que c’est son choix." [...] Refuser cet Appel, ce Désir, Celà comporte des risques et cela fait des Vagues ! Oui, loin de la Présence Intérieure, il y a de grands Vents. Même des Tempêtes ! Jonas est Contraint de se jeter à l’Eau. Et Paradoxe, il le fait Librement, de son Plein gré. Il demande qu’on le jette à l’Eau !  Le voilà prêt à Mourir ! [...] La Baleine avale Jonas. La Gueule de la Baleine, c’est la “Bouche d’Ombre”, la Porte d’une Caverne Celui qui hésite entre « Deux Etats ou Deux Modalités d’Existence», va passer par la Mort Initiatique pour Connaître une Renaissance. [...] Jonas reste Trois Jours et Trois Nuits dans le Ventre du cétacé, avant d’être recraché sur les Rivages de Ninive. Durant ce Temps ô combien Symbolique, on peut Imaginer qu’il a eu tout loisir de modifier sa Perception du Monde et de Lui-même …Il y est obligé parce qu’ici,  pas de Distraction possible …. Que Lui-même dans la Nuit et le Silence…Que Lui-même dans la Nuit, mais au  Cœur du Cœur Vivant… du Vivant !  Le Ventre de la Baleine nous renvoie à plusieurs Etapes de notre processus Initiatique. [...] . L’Atelier et ses Couleurs Deviennent alors un Analogon puissant du Ventre du Poisson Qui Est Lui-même l’Analogon d’un Etat Souhaité et Nécessaire de la Psyché sur le Chemin de la Connaissance, de la Lumière." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - Ombre

Thé :  " j’ai pu assister à une multitude de spectacles chorégraphiques très japonais... L’un d’entre eux représentait une Allégorie de la Cérémonie du Thé, qui pour nous Occidentaux ne voyons qu’un liquide à boire, alors qu’Ici c’est un Rituel Philosophique dont il faut percé les Mystères." - Jacques Blancher - Journal Kyoto- 6 octobre 2014. - Voir  Salvé Régina - Schalom - Dissoudre + Catherine CLEMENT « Le voyage de Théo » - Editions du Seuil P.373+378+389 -

ThéâtreThéâtre ~ Âtre de Theo ? Foyer de Dieu ? - Ndlr - (Le) Cosmodrame (est un) Terme « détourné » élargissant la signification du terme Psychodrame. Le Psychodrame est un Jeu de Rôle , une Forme de Thérapie utilisant la Théâtralisation dramatique au moyen de scénarios improvisés, et permettant la Mise en scène de Conflits intrapsychiques afin de les activer, les Conscientiser et les Dépasser. Le Cosmodrame est alors un Jeu de Rôle, une Mise en scène dramatique des Forces et Conflits Universels à l’Œuvre, non chez un seul Individu, mais dans Tout Homme. Il Met en scène en quelque sorte l’Anthropos propre à une culture, à une Tradition. Le Cosmodrame d’Hiram vécu par l’Initié active les Forces qui Sont à l’Œuvre sur le Chemin de l’Initiation. A charge pour l’Initié de les rendre Conscientes de les Maîtriser et de les Dépasser.- Ala\ MAS\ - suite à la planche "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - Après avoir martelé la Terre de son Théâtre Equestre "Zingaro", durant plus d’un quart de Siècle, voici que Bartabas s’attaque au Ciel. [...] Avec encore et toujours le Cheval, le plus sûr Animal Psychopompe Qui Soit comme Passeur, Coursier, Messager et ange gardien. - Page d'accueil du spectacle "Calacas" - http://www.bartabas.fr/fr/actualites-22/Calacas-en-tournee - " La Personne est le Corps de Celui dont on parle» - Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 4431 - [...] -  Du lat. d'orig. étrusque Persona « Masque de l'Acteur » d'où à l'époque Chrétienne « Visage, Face » ; « Rôle (au Théâtre), Caractère, personnage ; personnalité, Personne, Individu»; aussi terme de gramm., où il traduit le gr. π ρ ο ́ σ ω π ο ν « Face, Figure » et aussi « Masque de Théâtre » ... - Blaise Lat. chrét. - http://www.cnrtl.fr/etymologie/personne -

Theios : Proclus dit de Platon qu'il est Theios, d'Aristote qu'il est Daimonios. http://www.cosmovisions.com/Peripatetisme.htm ( PLATON est pur Esprit, et ARISTOTE est dans le monde de la dualité, ce que représente bien le tableau "L'école d'Athènes" http://fr.wikipedia.org/wiki/L'%C3%89cole_d'Ath%C3%A8nes ) - Theios  peut se traduire en français par Oncle (deuxième Père, frère du Père). Dans ce cas, ne serait'il pas  la Sephirot Hochma, Sagesse ? Si c'est le cas, Daimonios (division, Dualité) ne serait' il pas Bina (Jésus pas encore Christ, non libéré, encore prisonnier de la matière) ? - A rapprocher de Théisme et Déisme et du tableau de Raphaëlle l'école d'Athènes  : Platon indique le ciel de son doigt et porte Le Timée dans la main Gauche. Aristote a la main tendue vers le sol et tient sous son bras L'Ethique à Nicomaque. Sous Platon, la figure d'Héraclite et, sous Aristote, celle de Diogène. http://fr.wikipedia.org/wiki/L'%C3%89cole_d'Ath%C3%A8nes - Ndlr -

Théisme : Attention, sur Déisme et Théisme les limites, les frontières, semblent très mal défini. Les barrières de l'une ou de l'autre de ces idéologies varient énormément suivant l'auteur de l'article auquel on peut se référer, et sont souvent contradictoires... - Quelques exemples ci-dessous. - Quelques documentations à disposition sur demande - Ndlr - - Je découvre chaque jour davantage que l’Athéisme est une « maladie des yeux » (littéralement : a-theos – sans Vision ou Vision sans lumière), c’est avoir le regard arrêté par ce qu’il voit, c’est ne pas voir l’Invisible... D’ailleurs le mot Theos, en grec, que nous employons ici à la place du mot Deus, Dieu, ne veut-il pas dire « Vision » ? Comme le mot Théoria, à l’origine, chez Platon, veut dire « Contemplation » ? Ce que nous appelons DieuTheos – ici au Mont Athos et dans l’orthodoxie, c’est l’expérience d’une Vision non arrêtée, une Vision infinie qui replace chaque réalité finie à sa place et nous empêche d’en faire une Idole. Dans la Lumière de cette Vision nous voyons la Lumière ; dans chaque acte de pure Conscience nous expérimentons la Conscience ; dans chaque instant pleinement vécu nous expérimentons la Vie, dans chaque présent nous éprouvons la Présence…. - Jean Yves LELOUP - "Lettres à un ami athée".- « Crois-tu que c’est toute seule, dans mon imagination, que j’ai inventé cette Vision ? » Myriam l’affirme.  Elle n’est pas « toute seule ».  Pour qu’il y ait « Vision » dans le sens que nous avons étudié, il faut au moins être deux, celui qui voit et celui qui se donne à voir. - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - Voir - Catherine CL2MENT «Le voyage de Théo» - Editions du Seuil P.272/273 - ...Rappelons que le Déisme maçonnique de bon ton dans les pays latins, surtout au R\E\A\A\, n'est absolument pas de mise en Ecosse et que l'invocation de la faveur divine rythme toutes les phrases des rituels. La Grâce est nécessaire à la réussite de l'Ouvrage ou du Travail. - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- L'Arc\ et la FM\-  La Pie\ de Fon\... par J\ SOL\ -  P 213 -  ...Autrement dit, la visualisation créatrice est incontournable, surtout quand elle procède par Immanence : le bâtisseur doit être Inspiré - Là le Déisme est bien loin...- Ndlr - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- L'Arc\ et la FM\-  La Pie\ de Fon\... par J\ SOL\ -  page 219 -  «  Déisme plutôt que Théisme, le parcours initiatique proposé par le R\E\A\A\ tel qu’il est pratiqué en G\L\D\F\ et dans la juridiction du S\C\D\F\ constitue une voie de spiritualisation. » - "Ordo Ab Chao" - "Dévoilement et Révélation" par J-Jac\ ZAM\ - P 51 - En contradiction avec les propos des  T\I\F\ OTTAVIANI et COLLIN dans leurs allocutions - Annuaire S\C\D\F\ 2010/2011 ? - " ...ces options devant rester dans la sphère privée au nom de la liberté de conscience". - "Ordo Ab Chao" - 65 - "Universalité et R\E\A\A\" par J-Pau\ MIN\ - P 77- 6012 - Déisme et Théisme ne sont que étapes, des préparation, des étapes à la Métaphysique pure. - Ndlr - "Il faut souvent se méfier des mots en "Ismes ce suffixe d'origine Grecque et latine à été trés utilisé au XIX° pour désigner des Doctrines Théologiques ou des systèmes Philosophiques. Mais il tend à systématiser des pensées complexes au risque de les rigidifier. Par "Déisme" (mot apparu au XVII°) on entend un système d'après lequel la Raison peut acquérir la Connaissance de l'Existence de Dieu sans pouvoir le déterminer précisément : Dieu est un Principe plus qu'une Personne. le Culte de l'Être Suprême de Robespierre correspond assez bien à cette Croyance en une Transcendance rejetant les Dogmes Révélés mais acceptant une Foi commune en une Essence supérieure. Le Déisme semble incompatible avec le Christianisme, le Judaïsme, et l'Islam, mais il n'est pas forcément contraire à la Tradition indienne mettant l'accent sur le Divin ou Brahman, Absolu immuable et Eternel, Réalité Suprême dépassant les Personnes des différents Dieux. Par "Théisme" apparu en 1756 emprunté à l'anglais "Theism", on entend une Doctrine admettant l'existence d'un Dieu (théos) unique, Personel, distinct du Monde mais exerçant une Action sur Lui. Le Théisme anglais est à l'Origine de la Franc-maçonnerie "Dieu est le G\A\D\U\" qui en France (à travers le) " Grand Orient" a souvent pris ses distances avec cette Origine Spiritualiste mais à joué un rôle essentiel dans l'histoire des Amériques via Benjamin Franklin, Georges Washington, Simon Bolivar... En pratique on confond souvent "Théisme et Déisme", deux mots difficiles à traduire et à comprendre dans des Religions et civilisations (animisme africain, taoisme chinois, etx) où le surnaturel est issu de la nature des choses, plus que de la Parole d'un Dieu - Odon Vallet "Dieu et les religions" en 101 questions réponses - Albin Michel 2012 - http://books.google.fr/books?id=lkdxf969a1sC&pg=PT40&dq=origine+du+mot+Th%C3%A9iste&hl=fr&sa=X&ei=g5b2UKCaH8-3hAep_IH4Aw&ved=0CGUQ6AEwCA#v=onepage&q&f=false  - Théiste : Celui qui croit à l'existence de Dieu - Etymologie : Du grec, Dieu, que Ascoli, Journ. de Kuhn, XVII, 142, - identifie avec deus, de la sorte : sanscrit védique divya, - représenté en grec et en latin par deus ; divya vient de div, ciel.- http://www.dico-definitions.com/dictionnaire/definition/28388/Theiste.php - Doctrine reconnaissant l'existence d'un Dieu unique, indépendamment de toute religion. - http://dictionnaire.sensagent.com/th%C3%A9isme/fr-fr/ - "...pour conclure pratiquement, nous dirons que l’Athéisme en Maçonnerie n’est et ne peut être qu’un Masque, qui, dans les pays latins et particulièrement en France, a sans doute eu temporairement son utilité, on pourrait presque dire sa Nécessité, et cela pour des Raisons diverses que nous n’avons pas à déterminer Ici, mais qui aujourd’hui est devenu plutôt dangereux et compromettant pour le prestige et l’Influence Extérieure de l’Ordre. Ce n’est point à dire, pourtant, qu’on doive pour cela, imitant la tendance Piétiste qui Domine encore la Maçonnerie anglo-saxonne, (Moderne- Ndlr -) demander l’institution d’une Profession de Foi Déiste, Impliquant la Croyance en un Dieu Personnel et plus ou moins Anthropomorphe. Loin de nous une pareille Pensée ; bien plus, si une pareille déclaration venait jamais à être exigée dans une Fraternité Initiatique quelconque, nous serions assurément le premier à refuser d’y souscrire. Mais la formule Symbolique de Reconnaissance du G\A\D\U\ ne comporte rien de semblable ; elle est suffisante, tout en laissant à chacun la parfaite Liberté de ses Convictions Personnelles (caractère qu’elle a d’ailleurs en commun avec la formule Islamite du Monothéisme)(1) , et, au point de vue strictement Maçonnique, on ne peut Raisonnablement rien Exiger de plus ni d’autre que cette simple Affirmation de l’Être Universel, qui Couronne si Harmonieusement l’imposant Edifice du Symbolisme Rituélique de lOrdre." (1) Il ne faut pas confondre « Théisme » avec « Déisme », car le Grec comporte une Signification beaucoup plus Universelle que le Dieu des Religions Exotériques Modernes ; nous aurons d'ailleurs plus tard l’occasion de revenir sur ce point." - - René GUENON - "Études sur la Franc-Maçonnerie et le Compagnonnage" -Annexe - À propos du Grand Architecte de l’Univers - - "Le Déisme et le Théisme, sont le résultat d'une guerre entre Tiare  et Couronne." - Ndlr - Voir Révolte des Ksatriyas. - Entéléchie, - G\A\D\U\ -

Thémis : "L'Oracle de Delphes dont Ovide parle à propos du déluge Grec -  Cf OVIDE, Métamorphose I, 320 - s'appelait d'abord Thémis (la Justice). ..." - "Enfin nous retrouvons une autre utilisation du Bandeau sur Thémis, Déesse de la Justice, de la Loi et de l’Equité, qui assiste Zeus dans l’Olympe. Thémis est actuellement représentée sur nos palais de Justice sous la forme d’une Femme qui tient d’une main une Balance, un Glaive, et un Bandeau sur les Yeux. Fine couche de lin recouvrant les  Yeux de Thémis, le Bandeau est clairement une représentation de l'Impartialité. La Justice se Doit d'être rendue Objectivement, sans Faveur ni parti pris, indépendamment de la Puissance ou de la Faiblesse des accusés. La Cécité est alors la meilleure façon de garantir cette Impartialité." -"La Lumière et le Bandeau" -  Ser\ GUI\ -Ori Béz RL n° 813 - « Les Frères Libres » - 2014 -

théophanie : (des radicaux grecs Théo, «Dieu», et Phan-, «Apparition») est, dans le domaine religieux, la manifestation d'un  Dieu ou de  Dieu, au cours de laquelle a normalement lieu la révélation d'un message divin aux hommes ou simplement un avertissement. À l'origine, le terme grec θεοφάνια / theophánia désignait, dans la religion antique de ce peuple, une fête pendant laquelle on exposait publiquement la totalité des statues des dieux, surtout à Delphes. Avec l'avènement du christianisme, le terme conserve la signification de manifestation divine : l´apparition du Buisson ardent à Moïse et la naissance de Jésus-Christ sont des Théophanies essentielles de l´histoire "vétéro" et "néo" testamentaire. Souvent, on parle de « théophanie trinitaire ». Abraham aurait vu la Trinité près du chêne de Mambré. La tradition chrétienne raconte que Jérôme de Stridon, Marie-Madeleine de Pazzi et Lucia dos Santos virent le Dieu-Trinité. En 1977, Michel Potay, en France, à Arès, dit avoir été témoin de 5 théophanies. Il a restitué ce qu'il dit avoir entendu dans la deuxième partie de "La Révélation d'Arès". - http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ophanie - L’on retrouve aussi certains de ces Amis de Dieu, qui bénéficient de la Théophanie des Actes, avec certains autres qui auraient plutôt tendance à être absorbés par la Théophanie  des causalités. Il est à rappeler que ceux qui baignent dans La Singularité demeurent au-delà des conjonctures des stations, car La Singularité se trouve être en dehors de tout espace et ceux qui s’y trouvent ont leur résidence dans la station Divine, (Lahut), ce qui revient à dire qu’ils se situent au niveau de la Théophanie  de l’Essence. - L’étendue du vaste champ du royaume dit Divin est infinie, et lorsque l’expression "station" est usitée ce n’est là que dans le sens imagé, métaphorique en quelque sorte; aucune locution ne peut traduire l’idée de Station Divine. - Au-dessous de la station Divine l’on retrouve celle de l’Ordination, qui est en fait la station de la création et de la destruction des êtres créés qui appartiennent au champ des réalités dimensionnelles. A cela correspond la Station du "Qutb de L’Univers", c’est lui qui détient le contrôle des cieux et du globe terrestre, ainsi tout ce qui concerne la création et la destruction. Le Qutb de l’Univers jouit de la Grâce qui provient du Trône Divin et comprend la capacité d’appointer et de dissoudre des positions de vassaux. - C’est cette station qui permet d’accéder à ce qui a trait à la création et la destruction, c’est ici aussi, que l’on peut situer les pouvoirs miraculeux propres à cette station. Lorsque le Qutb de cette station évolue, il atteint alors la station de La Singularité, qui n’est rien d’autre que la Divinité, et tout ce qui fut auparavant sa station ne devient que non-croyance. Ceux qui ont atteint ce niveau, ont le contrôle de l’Ordination, cependant si ceux-ci s’engagent dans les aspects liés à la création ou la destruction, ils se retrouvent alors déchus de La Singularité, donc par conséquent en dehors de la Théophanie de l’Essence. Pour demeurer dans cette station il est nécessaire de rester voilé. - Lahut (Divinité) n’est autre que LĀ HOWA ELLĀ HU (il n'y a rien d'autre que Lui) ; la consonne finale « T » n’est pas en accord avec la grammaire arabe, mais, les Soufis l’utilisent pour cacher le sens de L’expression sacrée de Lāhut. Le « LĀ » ou négation, signifie qu’il n’y a pas de Théophanie des attributs pour ceux qui jouissent de La Singularité, alors que « HU » représente l’Essence, finalement, on aboutit à ceci : il n’y a pas de Théophanie des attributs, seulement la Théophanie de Essence. - Terry GRAHAM - KFII 1167- Lettre soufie N° 32 P31 - Hutte

Théogonie : Généalogie des Dieux - Média dico - "Le Jardin Zen à un rapport de Pensée à la Nature Qui n’est pas le nôtre (je dirais que c’est bien dommage). Qu'est-ce Qui Différencie le Jardin Zen des autres ? Il n’est pas très grand et ceci volontairement, car il doit être en osmose avec ce qui l’Habite. Bien qu’il ne soit pas très vaste, il Symbolise l’Infini. C’est un Monde en miniature, histoire, Légendes, géographie et Théogonie sont omniprésentes. Une Pierre n’est pas une Pierre, un Arbuste n’est pas un Arbuste et un Sol peigné nous entraîne à une Vision Cosmique, Tout est une Représentation du Tout Visible et non Visible. [...] Conçu comme un objet Physique et Métaphysique, il était destiné à aider les Moines dans leur Vie Religieuse. " - Jacques Blancher - Journal Kyoto- 2 octobre 2014. - En analogie voir labyrinthe et les jardins à la française de Le Nôtre - Ndlr -

Théologales : Vertus Théologales : données par la Grâce de Dieu THEO : Foi, Espérance, Charité - Co 13/13 bible de jerusalem  P.1660. - Les Vertus Théologales ont Dieu pour objet. Elles concernent directement la Fin Ultime (la Béatitude). Elles sont Surnaturelles, et donc données par Dieu. Ces Vertus « Surhumaines et Divines » comme les avait définies le Chevalier de Ramsay - J-C\COH\  Pla\ "les sept vertus" SC\702 SC\ 702 Val\ Mon\ - "Dans les Chapitres de Rose-Croix (18ème degré écossais), les noms des Trois Vertus Théologales sont associés respectivement aux Trois termes de la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » ; on pourrait aussi les rapprocher de ce qu’on appelle « les Trois principaux Piliers du Temple » dans les Grades Symboliques « Sagesse, Force, Beauté. » — À ces Trois mêmes Vertus, Dante fait correspondre saint Pierre, saint Jacques et saint Jean, les Trois Apôtres qui assistèrent à la Transfiguration." - René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Rapprochements Maçonniques et Hermétiques" -

Théologie : L’homme connu sous le nom du Pseudo-Denys ou Denys l’Aréopagite est un Père de l’Église qui eut une influence très importante sur la Théologie médiévale. Son surnom bizarre s’explique par le fait qu’on l’a confondu longtemps avec un personnage des actes des Apôtres (Ac 17,33), le seul Grec que Saint Paul soit parvenu à Convertir. Ensuite on s’est rendu compte que son Œuvre était beaucoup plus tardive (cinquième siècle) et on lui a accolé ce "Pseudo" pas très poétique. Quoiqu’il en soit ce Denys laisse une Œuvre très importante, en particulier son traité "La Théologie Mystique", un traité tellement capital qu’il lui valut le titre de père de la Mystique. Un des aspects les plus féconds de l’Œuvre du Pseudo-Denys est d’avoir introduit la distinction entre les différentes dimensions de la Théologie ; la Théologie Mystique (le sommet de la théologie), la Théologie Symbolique et la Théologie Spéculative. la Théologie Mystique : elle correspond à une Révélation Secrète. C’est le degré Suprême de la Connaissance de Dieu. Plus la Connaissance est élevée moins il est possible de l’exprimer par des mots, la montée vers Dieu est donc une montée dans le Silence et l’Obscurité : « étant plongés dans l’Obscurité Au-delà de tout entendement, nous allons rencontrer non seulement la pauvreté des mots, mais l’absence totale de parole et de Compréhension » ; la Théologie Symbolique : c’est le degré inférieur de la Théologie. Elle examine les expressions issues de l’expérience des choses sensibles pour être rapportées à Dieu ; ainsi les Saintes Écritures parleront de la Colère de Dieu, de l’Ivresse de Dieu, du sommeil de Dieu, de son réveil, de la jalousie de Dieu, etc... Le Symbole est une image qui renvoie Au-delà d’elle-même, il permet de rendre l’invisible Visible et de dire l’Indicible ; la Théologie Spéculative : elle s’efforce par la Raison Eclairée par la Foi de développer et d’Ordonner les Vérités de Foi. L’influence du Pseudo-Denys Benoît XVI souligne aussi que le Pseudo-Denys « créa la première grande Théologie Mystique » : « Le mot « Mystique » acquiert même avec lui une nouvelle signification. Jusqu’à cette époque, pour les Chrétiens ce mot était équivalent au mot « Sacramentel », c’est-à-dire ce qui appartient au « Mystèrion », au Sacrement. La Parole « Mystique » devient avec lui plus personnelle, plus intime : elle exprime le Chemin de l’Âme vers Dieu ». Au cours des siècles, le pape soulignait que « Denys l’Aréopagite eut une grande influence sur toute la Théologie médiévale, sur toute la Théologie Mystique autant en Orient qu’en Occident, il fut presque redécouvert au treizième siècle notamment par Saint Bonaventure, le grand Théologie franciscain qui dans cette Théologie Mystique trouva le moyen conceptuel d’interpréter l’héritage tellement simple et profond de Saint François : le « poverello » avec Denys nous dit finalement que l’Amour voit plus que la Raison ». Les Spiritualités asiatiques aussi Benoît XVI voit aussi en lui un Pont avec les Spiritualités asiatiques : « Il existe aujourd’hui une nouvelle actualité de  Denys l’Aréopagite : il apparaît comme un grand Médiateur dans le dialogue moderne entre le christianisme et les Théologie Mystiques de l’Asie, dont la caractéristique la plus connue est la conviction selon laquelle on ne peut pas dire qui est Dieu ; on ne peut parler de  Lui que sous Forme négative ; on ne peut parler de Dieu qu’avec le « ne pas », et ce n’est qu’en entrant dans cette expérience du « ne pas » qu’on Le rejoint. -  Théologie négative - On voit ici une proximité entre la Pensée de lAréopagite et celle des Religions asiatiques : il peut être aujourd’hui un Médiateur comme il le fut entre l’Esprit Grec et l’Evangile ». - http://www.cmchr.net/Le-Pseudo-Denys.html - Apophatique  - Plaisir - Somme théologique - "Guenon parle à cette occasion de "cette Mystérieuse " Fede Santa" c'est à dire de la Foi (Emounah) En quoi cette Foi est elle Mystérieuse ? Serait-elle donc étrangère à la Foi au sens habituelle et Théologique de ce mot ? Nous pensons que leur Relation est la même que celle qui Existe entre le côté Extérieur et le côté Intérieur de la Religion Chrétienne, et que leur trait commun est la Certitude, comme le suggère d'ailleurs l'emploi ici par Guénon de l'hébreu Emounah. Autrement dit, cette "Foi" ne diffère de la Foi commune que par le fait qu'elle participe Consciemment de la Certitude qui appartient en propre à la Connaissance Intellectuelle Pure, c'est à dire qu'elle n'est pas à proprement parler "la Foi qui recherche l'Intelligence" (fides quaerens intellectum) mais plutôt la Foi (la Certitude) qui procède de l'Intelligence. "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.85 -  "Rappelons que les Vertus Théologales « …permettent de Relier le Visible à l’Invisible… » L’Espérance dès lors Trouve sa Confiance dans l’Invisible, elle persiste malgré tout parce que les Malheurs Matériels n’ont pas Atteint l’Invisible dans lequel Réside la Foi et la Charité."- Thi\ DAV\ CR+ - SC702 Ori\ Mon\ - 6013 - "Grâce à l'Esp..." - "C’est ce qui permet de Transposer Métaphysiquement la Doctrine Théologique de la « Résurrection des Morts », ainsi que la Conception du « Corps glorieux » ; Celui-ci, d’ailleurs, n’est point un Corps au sens propre de ce mot, mais Il en est la « Transformation » (ou la « Transfiguration »), c’est-à dire la Transposition hors de la Forme et des Autres Conditions de l’Existence Individuelle, ou encore, en d’autres termes, il est la « Réalisation » de la Possibilité Permanente et Immuable dont le Corps n’est que l’Expression Transitoire en Mode Manifesté." - René GUENON - "L'Homme et son devenir suivant le Védanta" - "L’état de sommeil profond ou la condition de Prâjna" - "Eschatologie est un Terme de Théologie. Doctrine des choses qui doivent advenir lors de la consommation des Siècles ou Fin du Monde."  - Le Littré 1.0 - "Ensemble des Doctrines relatives aux Fins dernières de l'Homme et du Monde" - Média Dico -   "Sort ultime de l'Homme après sa mort" - D'aprés A. Dumouch (théologien controversé ) - « Quant aux Albigeois, c’est tout simplement le Nom géographique Qui fut donné aux Cathares quand ils se répandirent dans le Languedoc. En fait, d’ailleurs, la ville même d’Albi fut relativement peu touchée par le Catharisme : le Nom fut donné sans doute après l’échec du Colloque de Lombers, ville voisine d’Albi , tenu en 1157 au cours duquel des Théologiens Catholiques n’avaient pas réussi à Convaincre les Hérétiques.» - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - Voir Scolastique.

Théologie négative est une approche de la théologie qui consiste à insister plus sur ce que  Dieu n’est pas que sur ce que  Dieu est. La Théologie négative peut être développée de deux façons : par négation (démarche Apophatique, du grec apophasis: négation) ou par abstraction (méthode aphairétique, du grec, aphairesis : abstraction ). L’apophatisme, ou méthode aphairétique, est une démarche intellectuelle par laquelle l’idée qu'on se fait de la divinité ne peut s’exprimer par des propositions positives. Par exemple, l’affirmation : «  Dieu existe », ne peut se concevoir en théologie négative. Pas plus que : «  Dieu est miséricordieux ». L’expression de la transcendance s’exprime uniquement par des propositions négatives et par un recours à l’abstraction. Ce mode de pensée puise son origine dans la philosophie antique. On le retrouve dans la pensée théologique chrétienne ainsi que dans certains courants philosophiques modernes qui se sont intéressés aux formes du langage. Le concept d’abstraction est présent, en effet, dans l’Antiquité, à la fois dans la tradition péripatéticienne et dans celle de l’Académie. Il s’agit d’une opération intellectuelle intuitive qui prétend séparer dans les formes l’essentiel du non-essentiel. Cette forme de soustraction, les Anciens l’appliquent d’abord à la mathématique pour définir la surface par retranchement du volume, la ligne par retranchement de la superficie et ainsi de proche en proche jusqu'à l’unité primordiale. En étendant ce concept à la logique, le prédicat attribut du sujet et le sujet lui-même se présentent comme une somme : la négation du prédicat est assimilée au retranchement et l’opération intellectuelle abstraite de séparation apparaît comme une opération négative. Une telle démarche ressortit foncièrement de l’idéalisme dans la mesure où la connaissance remonte, par soustraction et négation, de la réalité tangible à la réalité invisible, de l’immanent au transcendant. Elle présente à la fois un côté négatif, l’opération de retranchement, et un côté positif, la perception intuitive des réalités supérieures. L’abstraction se présente comme une démarche ontologique qui permet d’atteindre les formes supérieures de la connaissance. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Mystique_apophatique - voir - Pseudo-Denys ou Denys l’Aréopagite - Plaisir - ShebliChahada - Allah - Illaha illallah. - Somme théologique -

Théorème : La Breloque Représente le Théorème de Pythagore qui est le Symbole des Passés Vénérables Maîtres. Il s’agit Ici de la Démonstration Géométrique du Théorème de Pythagore. Il Démontre les Connaissances dans l’Art de la Géométrie de Celui qui le Porte en Qualité de Maître  Maçon et de Vénérable Maître, devenu Vénérable Maître d’Honneur et Passé Vénérable Maître. - https://maloge.net/gldf/1/3/musee/1853 -

Théoria : Contemplation en Grec - Bertrand Vergely, pour une école du savoir P.120 - D'entrée de jeu, Philon situe les Thérapeutes, voués à la « vie contemplative » ou Théoria, par rapport aux Esséniens, dont il dit avoir traité ailleurs (§ 1). Ceux-ci, dit-il, « ont consacré à la vie active (ho praktikos bios) leur zèle et leurs efforts » -   http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_therapeutes__de_l_ideal_contemplatif_des_fils_d_israel_dans_l_egypte_du_ier_siecle.asp- La Théorie Alchimique pose comme Fondement l’Existence d’une Unité Qui serait Primordiale, Immobile et Intemporelle, Neutre, et à l’Origine de Tout. Dès que l’Unité est Agitée, un Phénomène de Différenciation a lieu. Ces Différences Crées des Formes Agitées appelées Matières. Le reste de la soustraction Unité moins Matières prend le Titre de Lumière. - Chr\ Per\ - Synthèse Saint Jean d'été 6015 – Ori\- Paris - R\L\ Le Trait Chr\Per\ Voir Contemplation Azur + Sion.

Theos : D’ailleurs le mot Theos, en grec, que nous employons ici à la place du mot Deus, Dieu, ne veut-il pas dire « Vision » ? Comme le mot Théoria, à l’origine, chez Platon, veut dire « Contemplation » ? Ce que nous appelons DieuTheos – ici au Mont Athos et dans l’orthodoxie, c’est l’expérience d’une Vision non arrêtée, une Vision infinie qui replace chaque réalité finie à sa place et nous empêche d’en faire une Idole. Dans la Lumière de cette Vision nous voyons la Lumière ; dans chaque acte de pure Conscience nous expérimentons la Conscience ; dans chaque instant pleinement vécu nous expérimentons la Vie, dans chaque présent nous éprouvons la Présence - Jean Yves LELOUP  - Lettres à un ami athée. - « Crois-tu que c’est toute seule, dans mon imagination, que j’ai inventé cette Vision ? » Myriam l’affirme.  Elle n’est pas « toute seule ».  Pour qu’il y ait « Vision » dans le sens que nous avons étudié, il faut au moins être deux, celui qui voit et celui qui se donne à voir. - Jean Yves LELOUP  - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - Voir Déisme - Théisme

Théosophisme : Le « Syncrétisme », entendu dans son Vrai Sens, n’est rien de plus qu’une simple juxtaposition d’éléments de provenances diverses, rassemblés « du dehors », pour ainsi dire, sans qu’aucun Principe d’Ordre plus profond vienne les Unifier. Il est évident qu’un tel assemblage ne peut pas constituer réellement une Doctrine, pas plus qu’un tas de pierres ne constitue un édifice ; et, s’il en donne parfois l’Illusion à ceux qui ne l’envisagent que superficiellement, cette illusion ne saurait résister à un examen tant soit peu sérieux. Il n’est pas besoin d’aller bien loin pour trouver d’authentiques exemples de ce Syncrétisme : les modernes contrefaçons de la Tradition, comme l’Occultisme et le Théosophisme, ne sont pas autre chose au fond ; des notions fragmentaires empruntées à différentes Formes Traditionnelles, et généralement mal comprises et plus ou moins déformées, s’y trouvent mêlées à des conceptions appartenant à la Philosophie et à la Science Profane. Il est aussi des Théories Philosophiques formées à peu près entièrement de fragments d’autres Théories, et ici le Syncrétisme prend habituellement le nom d’« Eclectisme » ; mais ce cas est en somme moins grave que le précédent, parce qu’il ne s’agit que de Philosophie, c’est-à-dire d’une Pensée Profane qui, du moins, ne cherche pas à se faire passer pour autre chose que ce qu’elle est. Le Syncrétisme, dans tous les cas, est toujours un procédé essentiellement Profane, par son « Extériorité » même ; et non seulement il n’est point une Synthèse, mais, en un certain Sens, il en est même tout le contraire. En effet, la Synthèse, par définition, part des Principes, c’est-à-dire de ce qu’il y a de plus Intérieur ; elle va, pourrait-on dire, du Centre à la Circonférence, tandis que le Syncrétisme se tient à la Circonférence même, dans la Pure Multiplicité, en quelque sorte « Atomique », et de détail Indéfini d’éléments pris un à un, considérés en eux-mêmes et pour eux-mêmes, et séparés de leur Principe, c’est-à-dire de leur Véritable Raison d’Être. - René Guénon : Aperçus sur l'initiation - chap VI - p 43 Editions Traditionnelles  Paris -

Thérapeutes : Philon et ses Thérapeutes peuvent nous intéresser également pour d’autres motifs : ils vivent aux environs d’Alexandrie, véritable « bouillon de culture » de l’époque, lieu de rencontre des civilisations d’Orient et d’Occident, où les syncrétismes les plus délirants entraînent leurs corollaires de sectarismes obtus et parfois violents.  Comment échapper aux syncrétismes et aux sectarismes ?  C’est aussi une question posée à notre époque.  Certains disent que les Thérapeutes  sont une secte de plus dont Philon s’est fait le propagandiste ; si on y regarde d’un peu plus près, on y reconnaîtra des hommes et des femmes de tradition juive, mais ouverts aux apports de la culture grecque. Un exemple d’enracinement dans une tradition donnée et d’ouverture intelligente aux autres cultures dont on peut rêver aujourd’hui, si on veut éviter des nouvelles guerres de religion.  - Jean Yves LELOUP  -  Philon et les Thérapeutes d'Alexandrie, "Prendre soin de l'Être" - http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=95 - Jusqu'ici l'enseignement du staretz était d'ordre naturel et thérapeutique. Les anciens moines, selon le témoignage de Philon  d'Alexandrie, étaient en effet des " Thérapeutes ". Leur rôle avant de conduire à l'illumination était de guérir la nature, de la mettre dans les meilleures conditions pour qu'elle puisse recevoir la grâce, la grâce ne contredisant pas la nature, mais la restaurant et l'accomplissant. C'est ce que faisait le vieillard avec le jeune philosophe en lui enseignant une méthode de méditation que certains pourraient appeler "purement naturelle". La montagne, le coquelicot, l'océan, l'oiseau, autant d'éléments de la nature qui rappellent à l'homme qu'il doit avant d'aller plus loin, récapituler les différents niveaux de l'être, ou encore les différents règnes qui composent le macrocosme. Le règne minéral, le règne végétal, le règne animal . . . Souvent l'homme a perdu le contact avec le cosmos, avec le rocher, avec les animaux et cela n'est pas sans provoquer en lui toutes sortes de malaises, de maladies, d'insécurité, d'anxiété. Il se sent " de trop ", étranger au monde. Méditer c'était d'abord entrer dans la méditation  et la louange de l'univers car " toutes ces choses savaient prier avant nous ", disent les pères. L'homme est le lieu où la prière du monde prend conscience d'elle-même. L'homme est là pour nommer ce que balbutient toutes créatures. Avec la méditation d'Abraham, nous entrons dans une nouvelle et plus haute conscience qu'on appelle la foi, c'est-à-dire l'adhésion de l'intelligence et du cœur à ce " Tu " ou à ce " Toi " qui est, qui transparaît dans le tutoiement multiple de tous les êtres. Telle est l'expérience et la méditation d'Abraham : derrière le frémissement des étoiles, il y a plus que les étoiles, une présence difficile à nommer, que rien ne peut nommer et qui a pourtant tous les noms  - Jean Yves LELOUP  -  "Ecrits sur l'hésychasme" http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=65" - Le  «veille au grain», il ne tire pas sur la graine, il lui rappelle sa capacité de croissance, sa bonté essentielle. Ce clair silence du cœur qu’on appelle compassion (sans laquelle on ne peut pas faire de musique ensemble), n’est-il pas dépendant du clair  silence de l’esprit qu’on appelle l’Eveil - Jean Yves LELOUP  - "Lettre aux Thérapeutes" - 1.  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=38 - Le Réel ne s’offre pas à une « saisie », mais à une écoute ; une Ecoute qui doit se garder libre de toutes ses appréhensions, sensorielles, affectives, intellectuelles ou spirituelles sans les rejeter pour autant. Une Ecoute qui demeure ouverte à l’imperceptible, à l’inappropriable, à l’incompréhensible, à l’innommable…Demeurer à l’Ecoute du Réel, (Shéma : écoute, « Shéma Israël » : écoute le Réel.  - Jean Yves LELOUP  -  "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 -  à rapprocher de Sama : séance de méditation, écoute du cœur - Terry Graham - lettre soufie N° 32 Glossaire - manifesté, incarné ou représenté en toutes réalités, c’est demeurer dans une ouverture corporelle, affective, intellectuelle, spirituelle à l’égard de tout ce qui était, de tout ce qui est, et de tout ce qui vient… Dans la quête de mon « identité Réelle », je découvre un certain nombre de réalités auxquelles je participe, mais « l’identité de « Je Suis » m’échappe toujours.  « Ce que » Je Suis n’est pas « Je Suis »,  ma réalité n’est pas le Réel, mais néanmoins une manifestation, une incarnation, une représentation du Réel. Prendre « ce que je suis » pour « Je Suis » c’est là mon inflation ou ma pathologie, ressentir l’écart entre ce que je suis et Je Suis, c’est là la source d’un sentiment de culpabilité ou de manque qui est aussi pathologie.  Accepter cet « écart » entre « ce que je suis » et « Je Suis », entre « ce qui est » et « l’Être » ou encore entre la réalité et le Réel, c’est le commencement de la santé ; l’apprentissage de « l’entre-deux » qui me place au cœur d’un ternaire, « ce que je suis » - « Je Suis » – et « l’entre-deux ». La fonction du Thérapeute est de prendre soin de cet « entre-deux » ou de cette relation entre l’Être  et « ce qui est » ou entre « ce que je suis » et « Je Suis ».  - Jean Yves LELOUP  -  "Lettre aux Thérapeutes" - 1.  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=38 - Le Thérapeute est un Herméneute, il aide le patient à prendre conscience que ce qu’il perçoit comme étant « la Réalité », la Réalité qui généralement lui fait mal, n’est pas seulement une perception mais aussi une interprétation et que ce qu’il perçoit ainsi et interprète ainsi n’est pas le Réel, mais une étape, un moment du Réel ; il l’aide à replacer ses symptômes à l’intérieur d’un processus où il ne s’identifie pas à la Réalité  de sa maladie, il n’est pas « l’objet » d’un cancer, du sida ou autre pathologie (physique ou psychique), mais « le Sujet » d’un cancer ou du sida ou autres pathologies (physiques ou psychiques).  - Jean Yves LELOUP  - "Lettre aux Thérapeutes" - 1.  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=38 - « Thérapeutes » est le décalque du Platon thérapeutaï, pluriel de thérapeutês. Ce mot signifie soit Servir un Dieu ou rendre un Culte, soit soigner ou guérir. Ce qu'atteste Platon, l'auteur favori de Philon. Dans le Gorgias, Œuvre des débuts du Philosophe, le Cuisinier ou le Tisserand est le thérapeutês Sômatos, « l'Homme qui a soin du Corps ». Dans les Lois, écrit de vieillesse, le terme revêt une note Religieuse : le fils est présenté comme le " Servir " (thérapeutês) de la famille et de la Cité » ; ailleurs, il est question du thérapeutês ou « Ministre » des « choses Saintes et des choses Sacrées ». Progressivement, un sens quasi Liturgique se trouvera imputé au verbe thérapeuein, qui veut dire alors « Honorer » ou « Servir ».[...] D'entrée de jeu, Philon situe les Thérapeutes, voués à la « vie contemplative » ou théôria, par rapport aux Esséniens, dont il dit avoir traité ailleurs (§ 1). Ceux-ci, dit-il, « ont consacré à la vie active (ho praktikos bios) leur zèle et leurs efforts »... Les Thérapeutes sont des « Citoyens des cieux et du cosmos » (§ 90), des médecins des âmes, guérissant les passions et l'aveuglement. Car « ils ont grandi et mûri dans la philosophie contemplative (hê théôrêtikos philosophia), la plus belle et la plus divine » (§ 67). Voilà les Thérapeutes de La vie contemplative ; il n'en existe pas d'autres. La peinture que Philon fait d'eux « est si idéale qu'au premier abord, ils ressemblent autant aux habitants de quelque Atlantide qu'à des philosophes de chair et d'os » - F. Daumas, 1963 -  http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_therapeutes__de_l_ideal_contemplatif_des_fils_d_israel_dans_l_egypte_du_ier_siecle.asp  -  Rémi = "Qui Guérit" voir Saint Rémi - D'entrée de jeu, Philon situe les Thérapeutes, voués à la « vie Contemplative » ou Théôria, par rapport aux Esséniens, dont il dit avoir traité ailleurs (§ 1). Ceux-ci, dit-il, « ont consacré à la vie active (ho praktikos bios) leur zèle et leurs efforts » -  http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_therapeutes__de_l_ideal_contemplatif_des_fils_d_israel_dans_l_egypte_du_ier_siecle.asp  -

Thomas : "Voici la Demeure de Dieu avec les Hommes : elle repose sur Douze Fondations portant les Noms des Douze Apôtres de l'Agneau. Alléluia. Jésus Gravit la Montagne, et Il appela ceux qu'Il voulait. Ils vinrent auprès de Lui, et Il en Institua Douze pour qu'ils soient avec Lui, et pour les envoyer Prêcher avec le Pouvoir de Chasser les Esprits Mauvais. Donc, Il Institua les Douze : Pierre (c'est le Nom qu'Il donna à Simon), Jacques, Fils de Zébédée, et Jean, le Frère de Jacques (Il leur donna le Nom de « Boanerguès », c'est-à-dire : « Fils du Tonnerre »), André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques Fils d'Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, Celui- Même Qui le Livra." - (Mc 3, 13-19) - "C'est Fascinant de lire Guénon. Son Texte nous Transmet une Atemporalité, une Impersonnalité, comme si l'auteur avait été Investi de la lourde Tâche de nous Elucider avant "la Fin de ce Monde tel que nous (voir Noùs - Ndlr -) le Concevons" (son expression). C'est Séduisant de lire Guénon, son style littéraire suscite l'Enfant fragile Qui Habite en nous (voir Noùs - Ndlr -), Celui Qui Veut qu'on pense à sa place, qu'on lui donne des Certitudes, des boussoles, qu'on Lui prenne la Main. Comme dirait Pascal, on a besoin d'un Point Fixe, d'un port confiable. Paradoxalement, le Texte guénonien est exigeant avec son lecteur, il n'est pas facilement accessible, il est Rigoureux dans l'Ordre des Raisons, il arrive à être parfois Scolastique, Thomiste, plein de distinctions, de canevas, dénotant un Esprit Arachnéen." -http://elkorg-projects.blogspot.fr/2005/04/c-da-cunha-ren-gunon-une-introduction.html - "La Consubstantiation est la Doctrine Protestante Luthérienne par laquelle, lors de la Cène, le Pain et le Vin conservent leurs Substances propres avec lesquelles coexistent les Substances du  Corps et du Sang du Christ. Cette notion, définie par Guillaume d’Occam ou Duns Scotus, fut reprise par Luther dans La Captivité babylonienne de l'Église en 1521. En 1551, au Concile de Trente, les Catholiques lui opposent le Dogme de la Transsubstantiation dans le cadre de la Réforme Catholique, basant leur Réflexion sur Thomas d'Aquin." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Consubstantiation -

Thora : "A-t-Il Incarné, qu'en Franc-Maçonnerie, la place de chacun est donnée par l'Initiation et que nul est besoin de la conquérir, par Pouvoir ou Séduction... qu'Il est, Ici, en dehors du Temps et d'une Evolution Linéaire ? Comment gère-t-il cet antagonisme des Règles Maçonniques à l'Opposé de celles dans lesquelles il a grandi ? Comment vit-il au quotidien le contre-courant de ses Pensées ? comme le dit le Talmud, « sa Thora n’est-elle qu’en paroles ? » - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -

Tien-hia : Tien-hia (sous le Ciel) - Le Ciel présente au Cosmos une face "Ventrale", intérieure, et la Terre qui les supporte présente une face "Dorsale", donc extérieure. Tien-hia (sous le Ciel) est employé en chinois pour désigner l’ensemble du Cosmos. - L’«Intériorité» appartient au Ciel et l’«Extériorité» appartient à la Terre. - René GUENON - "La Grande triade" Chap. III. "Ciel et Terre". -

Tiare : « Pourquoi les Cathares furent-ils l’objet d’une « Croisade » tellement Impitoyable ? Comme les Templiers, ils furent Victimes de la Tiare et de la Couronne. [...] Comme pour le drame Templier, on trouve dans la Racine du drame Cathare une Impitoyable question de Raison d’Etat - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - "La Tiare Pontificale, appelée aussi le trirègne (en latin tiara ou triregnum), est la Triple Couronne des Papes." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Tiare_pontificale - "Le Déisme et le Théisme, sont le résultat d'une guerre entre Tiare  et Couronne." - Ndlr - Voir Hermès Trismégiste - Révolte des Ksatriyas -

Tige : Dans la Racine, la Sagesse divine est tout-Brahman ; dans la Tige elle est toute-Illusion ; dans la Fleur elle est tout-Monde ; et dans le Fruit, toute-Libération  -Tantra - tattva -

Tiphereth  : Monde de l'âme humaine et de la volonté humaine. - http://www.don-et-compassion.com/kabbale-tiphereth-monde-ame-humaine-volonte.html - La prière du cœur avec Tipheret : la beauté - J-L\ TAU " La souffrance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ -

Tilleul : Justice.

Tisser : Texte vient de Texere, de Tisser, le Texte est un tissage de mots… le rédacteur, celui qui Tisse le Texte. - Amélie NOTHOMB : Cosmétique de l’ennemi - livre de poche N°15503 / P.14 - Complexe. -

Tisserand : « Thérapeutes » est le décalque du Platon thérapeutaï, pluriel de thérapeutês. Ce mot signifie soit Servir un Dieu ou rendre un Culte, soit soigner ou guérir. Ce qu'atteste Platon, l'auteur favori de Philon. Dans le Gorgias, Œuvre des débuts du Philosophe, le Cuisinier ou le Tisserand est le thérapeutês Sômatos, « l'Homme qui a soin du Corps ». Dans les Lois, écrit de vieillesse, le terme revêt une note Religieuse : le fils est présenté comme le " Servir " (thérapeutês) de la famille et de la Cité » ; ailleurs, il est question du thérapeutês ou « Ministre » des « choses Saintes et des choses Sacrées ». Progressivement, un sens quasi Liturgique se trouvera imputé au verbe thérapeuein, qui veut dire alors « Honorer » ou « Servir ».-  http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_therapeutes__de_l_ideal_contemplatif_des_fils_d_israel_dans_l_egypte_du_ier_siecle.asp -

Titan : Zeus (Jupiter), maître de la Terre et du Ciel, préside l’assemblée des dieux et des immortels. Hadès (Pluton), frère de Zeus, est le maître des Enfers. Ces dieux de l'Olympe avaient pris la succession de générations antérieures. Gaia, la Terre , la première des déesses, avait donné le jour, par l'intermédiaire de son fils Ouranos, (Uranus), à la race des Titans. Ceux-ci, entraînés par Cronos (Saturne), s'étaient emparés du pouvoir que détenait Ouranos, mais ils furent à leur tour défaits par leurs propres enfants, conduits par Zeus, le fils de Cronos. Une fois les Titans vaincus, Zeus et ses frères, Poséidon et Hadès, tirèrent au sort pour savoir qui régnerait sur le Ciel, la Terre  et les Enfers..

Tito : ...C’est le mot de « Tito » , la Force , qui nous donnera la Foi de monter les degrés - Gil\ POR\ "Légendes et décors..." P14- Ori\ Mont\ - 6012 -

Titre : La Théorie Alchimique pose comme Fondement l’Existence d’une Unité Qui serait Primordiale, Immobile et Intemporelle, Neutre, et à l’Origine de Tout. Dès que l’Unité est Agitée, un Phénomène de Différenciation a lieu. Ces Différences Crées des Formes Agitées appelées Matières. Le reste de la soustraction Unité moins Matières prend le Titre de Lumière. - Chr\ Per\ - Synthèse Saint Jean d'été 6015 – Ori\- Paris - R\L\ Le Trait Chr\Per\ -

Titurel : « Dans le "Titurel", la Légende du Graal Atteint sa dernière et Splendide Transfiguration, sous l’Influence d’Idées que Wolfram semblerait avoir puisées en France, et particulièrement chez les Templiers du midi de la France..."- René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Dante et le Rosicrucianisme" -

Tohu-bohu : "Et il commença sa conférence. Au début, tout était Tohu-bohu, le Noir Régnait sur la Terre. Une Lumière jaillit des Ténèbres pour y Descendre, touchant le Sol pour rebondir dans les Cieux. Ainsi le Blanc fut Créé, et la Sagesse Apparut. De cette Sagesse la ligne d’Horizon s’Eclaira. Le Feu des Volcans émergea et le Rouge Fût Créé, précédant le tour de l’Homme…. - "L'apprenti, les deux Surveillants et l’âne" - Guy Mat - RL 813 - 2014 - Voir les Couleurs de l'Alchimie.

Toi-même Sh'ma Israël Ecoute, Israël : Yahvé notre Dieu est le seul Yahvé. Tu aimeras Yahvé ton Dieu de tout ton Cœur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir. Que ces paroles que je dicte aujourd’hui restent dans ton Cœur ! Tu les répèteras à tes fils, les leur diras aussi bien assis dans ta maison que marchant sur la route, couché aussi bien que debout ; tu les attacheras à ta main comme un Signe, sur ton front comme un bandeau ; tu les écriras sur les Poteaux de ta maison et sur tes portes. Elle est considérée comme la Profession de Foi d’Israël. C’est l’affirmation la plus claire possible du Monothéisme ; elle reconnaît la Paternité de Dieu et par conséquent la Fraternité de l’homme. Cette dernière assertion se retrouve d’ailleurs dans le Lévitique (19/18) : Tu aimeras ton prochain comme Toi-même. Dans le Nouveau Testament, ces thèmes sont surtout présents dans Matthieu (22/34-38) : Apprenant qu’il avait fermé la bouche aux Sadducéens, les Pharisiens se réunirent en groupe, et l’un d’eux lui demanda pour l’embarrasser : Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi ? Jésus lui dit : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton Cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force ... Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme Toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux- là.-  http://refletsdupasse.blogspot.com/2010/01/ahiman-rezon_30.html - "Des Autres, tu ne feras jamais l'Un... Si tu n'Es Devenu l'Un Toi-même." - Dorneus, "Psychologie & Alchimie" P 332 cité par Geo JUL, Ori Mon 06/04/6013 - "A t'Il Intégré, que dans la Vie la Place de Chacun est Donnée par le Souffle Divin. Que le Temps et l'Evolution sont pour la Perfection de son Âme ? Comme le Chaud et le Froid, les Sens sont Illusions, le Passé et le Futur sûrement Vanités ? Les Pensées sont t'elles ses Prières Créatrices ? Le Livre Sacré est le Livre Unique de Chacune de nos Vies. Le Mage est hors des Âges, c'est un Cavalier Sage. Le Roi est avec ou sans Foi, c'est le Cavalier du moi ou du Toi. Les Rois Mages sont dans les Âges pour la Foi, ce sont les Cavaliers Sages pour Toi." - Jérôme Hérin 13-09-2014 - "C'est Toi Que tu emportes partout. Elle pèse sur Toi, cette Même Cause Qui t'a chassé au Loin." - Socrate -

Toile d'araignée : Tissu de la vie, voile des illusions.

Toison : "Christian Rose-Croix quitte la Tour de l’Olympe, en tant que Chevalier de la Toison d'Or Les 12 navires qui composent la flotte des candidats arborent chacun le pavillon d’un signe du zodiaque. Celui de Christian Rose-Croix arbore le signe de la Balance. À peine eurent ils quitté le large pour pénétrer dans la baie, qu’ils aperçurent 500 vaisseaux dont l’un étincelait d’or pur et de pierres précieuses. A son bord se trouvent le Roi et la Reine que d’aucun pensaient encore défunts. À peine parvenus à terre, le Roi chevauchant, en compagnie de Christian Rose-Croix, reçoit une étrange missive..."- http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Noces_Chymiques_de_Christian_Rosenkreutz -  "le Sel, ou Semence Métallique, dont le Dragon Ecailleux Constitue l’Origine ; Il Est aussi appelé Soufre Blanc ; C'Est le Corps ou Résine de l'Or (la Toyson d'Or de Trismosin)." - http://hdelboy.club.fr/chimie_alchemy.htm - Disponible sur demande - Ndlr -

Tolérance : En attendant le jour où la Tolérance deviendra aimante, nous dirons que la Tolérance, la prosaïque Tolérance,  est ce que l’on peut faire de  mieux ! La Tolérance, si peu exaltant que puisse être ce mot est donc une solution passable ; en attendant mieux, c'est-à-dire en attendant que les hommes puissent s’aimer, où simplement se connaître et se comprendre, estimons-nous heureux qu’ils commencent par se supporter. La Tolérance est donc un moment transitoire. - Vladimir Jankélévitch - Je ne viens pas prêcher la Tolérance, la Liberté la plus illimitée de Religion est à mes yeux un Droit Sacré, que le mot Tolérance qui essaie de l'exprimer, me paraît en quelque sorte tyrannique lui-même, puisque l'existence de l'autorité, qui a le pouvoir de tolérer, attente à la liberté de penser, par cela même qu'elle tolère, et qu'ainsi, elle ne pourrait pas tolère. - Vicomte Mirabeau, assemblée Nationale dimanche 23 août 1789 discussion sur le X° article de la déclaration des droits de l'homme - Parce que la Tolérance suppose qu'il y ait un vainqueur et un vaincu, un dominateur et un dominé et que celui qui détient le pouvoir tolère que les autres existent - Mgr Claverie, Évêque d'Oran assassiné en août 1996. - Avant le 12° siècle souffrance et Tolérance avaient la même signification. - Ne dit-on pas : "Maison de Tolérance" ? Pour tester le pouvoir du mot "Tolérance", ce soir en vous mettant au lit susurrez à l'oreille de votre épouse : "Je te tolère " et attendez le résultat ! - Ndlr -   La Tolérance ne fait renoncer à aucune idée et ne fait pas pactiser avec le mal. Elle implique simplement qu'on accepte que d'autres ne pensent pas comme vous sans les haïr pour cela. - Paul Henri Spaak - 2° congrés de Fraternité Mondiale, Bruxelles, 1955. - "Une certaine idée de la FM\" de Alain Bernheim, édition  Dervy, Collection Pierre Vivante, P.51 + 52 +115. - La Tolérance se trouve au Point de rencontre - Hasard ? - Ndlr - [...] du juste et du faux [...] - Alain BERNHEIM "Une certaine idée de la F\M\", édition Dervy, Collection Pierre Vivante, P.260.- Briol cité dans - La Solidarité est cousine germaine de Tolérance et de Raison, elle est sur le même plan qu’elles... le 1° Degré. C’est une Division, une fille de la Charité, de l’Amour de surabondance gratuit qu’est l’Agapé. C’est un minimum vital de plus ; elle est, elle aussi, limitée par la Raison personnelle. Elle est nécessaire aux Hommes en cours d’Eclairage, comme facteur de prise de Conscience, mais complètement dépassé lorsqu’on est en Charité, en Justice, en Agapé, au plus profond des Symboles, dans l’Impersonnelle Raison. On peut-être Solidaire d’un Ennemi par intérêt, on ne peut pas être en Charité ou en Agapé par intérêt, c’est un non sens. La Charité,  c’est faire parti d’un même Corps. “ Un avec, Un dans ”, c’est Supérieur à la Solidarité, elle l'implique naturellement. Le Maître Réalisé est obligatoirement en Charité, demander à celui qui est en Charité s’il est en Solidarité c’est semble t’il demander au Chef d’orchestre s’il Connaît : Au clair de la Lune.-  Rem\ ALC\ "Liberté, égalité, fraternité" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 6995 - Voir Maimonide -

Tombe : Point de départ vers l'autre monde. - "...c'est dans le Tombeau que se Trouve préservé "le Savoir Initiatique"... - Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "Le Mythe de la Crucifixion revêt pour le Chevalier Rose-Croix une grande importance. En effet, l’Oeuvre au noir commence au soir de la Cène, puis les injures, les crachats, les Souffrances et la Crucifixion ; L’Œuvre au blanc va suivre avec la Mort, la Descente de la Croix et enfin la mise au Tombeau et enfin l’Œuvre au rouge avec la Résurrection le jour de Pâques." [...] "Les différentes Opérations Alchimiques sont  longues et fastidieuses et les Philosophes les appellent leurs « Aigles » ou Sublimations Philosophiques ; Faire voler l'Aigle, c'est faire sortir la Lumière du Tombeau."  - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 - - Voir Toque + Âme. + Chapeau  + Chapelle + Pentade.

Tomber :  "LHomme est un Dieu Tombé qui se Souvient des Cieux…" - Lamartine, cité par :- Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy -  voir Minne

Tonnerre : "Voici la Demeure de Dieu avec les Hommes : elle repose sur Douze Fondations portant les Noms des Douze Apôtres de l'Agneau. Alléluia. Jésus Gravit la Montagne, et Il appela ceux qu'Il voulait. Ils vinrent auprès de Lui, et Il en Institua Douze pour qu'ils soient avec Lui, et pour les envoyer Prêcher avec le Pouvoir de Chasser les Esprits Mauvais. Donc, Il Institua les Douze : Pierre (c'est le Nom qu'Il donna à Simon), Jacques, Fils de Zébédée, et Jean, le Frère de Jacques (Il leur donna le Nom de « Boanerguès », c'est-à-dire : « Fils du Tonnerre »), André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques Fils d'Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, Celui- Même Qui le Livra." - (Mc 3, 13-19) -

Topique : en rapport avec la Terre, la MatièreTopique ce qui est en bas, par rapport à ce qui est en haut : Eutopique. - En parlant d'une divinité qui règne sur un Lieu et le protège. Avant de donner un assaut, les Romains, avaient soin d'adjurer solennellement les Dieux Topiques de la ville assiégée, de quitter leur ancienne demeure - Prosper MERIMEE, Conjur. Catilina, 1844, P.251 - Un de ces tout petits Dieux Topiques comme il y en avait tant et tant dans les Gaules - Arène, Vers la calanque, 1896, p. 183) - Surnom Topique. Surnom donné à une divinité en fonction du nom du Lieu qu'elle protège. Cythérée était le surnom Topique d'Aphrodite (Lar. Lang. fr.). - http://www.cnrtl.fr/lexicographie/topique -

Topie : Le Temple intérieur est le Médium, le champ morphique qui permet aux Jérusalem terrestre (Topie) et céleste (Eutopie) de se récoler. - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- "L'Arc\ et la FM\- La Pie\ de Fon\..." par J\ SOL\ - P.220 - Agar

Topographe : Ce qui est « entre » ce que je suis, là, aujourd’hui et « Je suis, là, toujours. »  Cet « entre deux » c’est l’espace même de notre aventure, de notre quête ; de notre question de Topographe : « où est Je  Suis » ?  N’est-ce pas aussi l’espace ou voyage et se meut la transdisciplinarité ?  Le Topographe selon le Petit Robert est « celui qui décrit les pays étrangers ».   « Ce que je suis » ne m’est pas étranger ; c’est l’évidence dans laquelle je me trouve là, maintenant.   « Je Suis » ne m’est pas non plus étranger, c’est l’évidence dans laquelle je me trouverai au moment de la mort de « ce que suis ». L’évidence dans laquelle je me trouve si je cesse de m’identifier à « ce que je suis » là maintenant. - Jean-Yves LELOUP - "Qui est "Je Suis" ? Où est "Je Suis" ?  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=40  - 

Toque bombée : Symbole de la Tombe, voir - Catherine CLEMENT «Le voyage de Théo» - Editions du Seuil P 465- Le Casque, l'Ancre et la Lampe, le Casque qui protège du découragement, L'Ancre qui fixe l'âme dans l'au-delà, La Lampe qui permet d'attendre que le jour se lève.  « Nous avons aussi appris dans tous les camps d'extermination, ce que vous me me permettrez de nommer une vertu. Nous avons appris l'Espérance et l'amour de la vie, l'Espérance qui nous a permis de survivre au cauchemar, l'Espérance d'être vivant , encore, une heure de plus, l'Espérance de voir le lendemain le soleil se lever, l'Espérance de vivre le jour où les armées alliées, apportant avec elles notre libération, arriveront à vaincre la barbarie nazie ». -  J-C\ COH\  "les sept vertus" SC-702 Val\ Mon\ 6012 - Âme. + Chapeau  + Chapelle

Torah : Moïse a donc reçu du Sinaï un Enseignement. -  « Mi Sinaï » - du Sinaï מֽסֽנַי. : Qu’elle est donc cette Montagne qui a fait Don à Moïse de la Torah, c'est à dire de l’Enseignement. Sinaï a deux significations possibles : un Buisson d’Epines - de la Boue - En suivant le raisonnement des Cabalistes, Moïse aurait donc reçu cet Enseignement d’une Boue Informe, et la question que l’on pourrait se poser est la suivante, cette Boue Informe, n’est-elle pas la Matière première », qui est Transmise également par Don à l’Alchimiste ? C’est un Chaos qu’il faut Ordonner ? Cela nous est proposé dans notre rituel lors de l’Initiation au degré d’App\. En effet, le profane entre dans le Temple, les Yeux bandés, ni nu, ni vêtu, un pied non chaussé, il est bancal et ce n’est qu’après avoir passé par les Purification des Quatre Eléments, et Grâce à la Lumière qui lui est donnée, qu’il retrouve son équilibre et qu’il est Ordonné. "Le Disciple de la Torah est donc comparable à un Âne. Ce que disait le Prophète - Isaïe 1:3 - "Le Bœuf Connaît son possesseur, Et l’Âne la Crèche de son Maître : Israël ne Connaît rien, Mon Peuple n’a point d’Intelligence." - Dans les Bénédictions de Jacob à ses Fils, à propos de Juda : - Genèse 49:11 - "Il attache à la Vigne son Âne, Et au meilleur cep le petit de son Ânesse (Ânon); Il lave dans le Vin son Vêtement, Et dans le Sang des Raisin son Manteau." - http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html - "Le Pain a la Valeur Symbolique de Parole Humaine et le Vin celui de l’Inspiration nécessaire pour Comprendre cette Parole. - la Nourriture Pain et Vin Messianique qui lui redonna l’Esprit de Prophétie. - Les Evangiles renvoient de manière Symbolique à l’étude de la Torah, Torah Ecrite (les cinq Pains) et Torah Orale (le Vin) qui porte sur elle le Roi (un Fardeau léger) et renvoie cette étude à sa Vocation Messianique qui lui redonne sa Vocation première. C’est la Vocation Messianique qui porte le Messie Sauveur  sur les Vêtements posés par les 12 Apôtres qui ouvre au Mystère de la Torah, et redonne à Jacob-Israël sa Vocation Prophétique. Ainsi Sion se Révèle Jérusalem, la Ville de la Paix." - http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html - " La Transmission d’un Secret demeure chose impossible : ne pas le dire le condamne à disparaître, le conduit à sa perte ; et le Révéler, même à une seule personne, pour le perpétuer, fait que ce n’est plus un Secret. Dans le Zohar - qui est une Exégèse Esotérique de la Torah - Rabbi Shimon pleure le dilemme : « Malheur à Moi si Je Révèle ces Mystères, et Malheur à Moi si Je ne les Révèle pas »." - Alex BEG\-"Le Rituel et le secret"  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 -

Toscan : Ordres architecturaux  - L'ordre Ionique représente l'Homme, le Dorique la femme, et le Corinthien... la jeune fille... Le Toscan qu'on dit Étrusque et que sa robustesse destine au fondement des édifices et le composé (composite) sans grâce ni  qualité particulière... - "Ordo Ab Chao" - N° 59 - Vitruve -  "De Vitruve à Viollet le Duc" - P.12 -

Totalité : "Le Noir et le Blanc, si l’on se réfère au Langage Hermétique, nous suggèrent que l’Initié doit Accomplir l’Œuvre au noir avant d’aborder l’Œuvre au blanc. En fait, il s’agit d’une alternance car le Retour au Noir devra être réitéré afin de multiplier les Opérations de Régénération et ce dans toutes les Directions, c'est-à-dire dans la Totalité de l’Être dans une Recherche de Perfectionnement de soi." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Noir absorbe la Lumière, on l’associe donc aux Ténèbres, à l’Obscurité. En Occident le noir est Noir de Deuil, c’est à dire à un départ sans Retour, une Perte définitive tandis que le Blanc Couleur de Deuil évoque au contraire une absence provisoire destinée à être comblée. Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le noir peut, du fait qu’il évoque un départ sans Retour, laisser suggérer qu’il s’agit du départ du Corps, de sa Matérialité Qui Deviendra Non présence. Le Noir c’est l’irrémédiable absence du Corps Physique." [...] "Le Noir et le Blanc, si l’on se réfère au Langage Hermétique, nous suggèrent que l’Initié doit Accomplir l’Œuvre au noir avant d’aborder l’Œuvre au blanc. En fait, il s’agit d’une alternance car le Retour au Noir devra être réitéré afin de multiplier les Opérations de Régénération et ce dans toutes les Directions, c'est-à-dire dans la Totalité de l’Être dans une Recherche de Perfectionnement de soi. On peut bien entendu sourire sur le Nom de Maître Parfait, Le Noir et le Blanc nous indiquent bien qu’il ne s’agit pas d’un Etat mais d’une Potentialité qui Suppose le Passage incessant de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au blanc … et vice versa… et ce dans toutes les Dimensions de l’Être…"  [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre Qui Porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre commence par l’Œuvre au noir et culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte Qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommé l’Homme Vert et l’Homme Rouge."-http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Nombre Quatre serait le Chiffre Qui Caractérise l’Univers dans sa Totalité. Il Symbolise, la Totalité du Créé et du Révélé. Le Quatre est le premier Carré Deux² et en Même Temps ajouté aux Trois Nombres Qui le précédent  Un+Deux+Trois+Quatre=Dix,  (Il Devient) la Tetraktys Pythagoricienne. Cette Totalité du Créé est en Même Temps la Totalité du Périssable " - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Tota Simul : "…tandis que du "point de vue" de Dieu – c'est-à-dire du "point de vue" de la plus haute Réalité - qui dans son Absolue Simplicité est à la fois et inséparablement Principe et Fin, Création et rappel à Soi sont Simultané : « Tota Simul » est-il dit de l’Eternité." - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.15 - "Soi Dérive du latin Sei - Appliqué à la Personne Humaine le terme soi renvoie à l'Individu, à la distinction de celui-ci, ou à la Conscience qu'Il peut avoir de Lui-même. Appliqué à un objet quelconque, le terme soi renvoie à la chose en soi, et au Questionnement sur son Existence propre, indépendamment de la Conscience que l'on peut en avoir. Appliqué à la Totalité de ce Qui Est, le terme Soi renvoie au Spirituel, à un Concept Lié au Divin… il se trouve différencié par une majuscule, « Soi », quand il traduit une notion plus Spirituelle, en particulier en traduction de notions de la Philosophie indienne. Dans l'Exploration Spirituelle, c'est un sujet Central où « Soi » peut renvoyer à l'Expression de Dieu selon maître Eckhart par exemple, mais aussi du Tao, ou de Brahman ou encore de l'Atman dans la Philosophie Hindou reprise en psychologie par Carl Gustav Jung." -Wikipédia -

Toucher : "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse. - Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" -

Toujours : ou Ici et en se Maintenant dans le Soi. Qui, Shin. On rajoute : Là et Maintenant, Partout et Toujours. (Définition de la Tradition ) - Le seul moment Eternel, c'est...Maintenant. - ou finit la Philosophie, commence la Sagesse de la Cabale (Kabbale). - Rabbi NAHMAN de BRASLAV - Ce qui est Ici est ailleurs, mais ce qui n'est pas Ici n'est nulle part. - Vivasara Tantra "Quelle est donc cette motivation Qui me pousse à Aspirer à un degré supérieur dont la teneur m’est inconnue ? Le maçon tend à la Connaissance, celle Qui le construit et par conséquent Qui construit le Monde, pour Cela nous avons des Outils, dans un contexte appelé fort justement Spéculatif, la tache impartie Qui en découle est donc d’avancer Toujours plus loin dans son Edification. Ceci tend à l’Idéal, et est en Cela une Noble Aspiration, elle Guide l’Homme en Recherche Qui se construit par cette Synergie Qui est propre à notre démarche maçonnique. Tendre à la Connaissance signifie que dans l’Instant j’en ai la méconnaissance et aussi je Justifie mon Aspiration… aller vers pour découvrir. Je Suis donc dans un processus d’Aspiration pour aller vers le degré supérieur afin de découvrir." - J\ Bla\ - SC\702, "Amitié Universelle" - Val\ de Mon\ - 6013 -  - Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 -  La Copulation du Temps et de l'Espace qui Engendre le "Hic et nunc semper" : l'Ici et Maintenant Toujours. - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -  " Les Trois mauvais Compagnons sont-ils Toujours  ? Reviendront-ils systématiquement, à Cause de ce qu’on appelle l’Erreur d’Attribution Confusion du Rôle et de la Personne - à chaque changement de Rôles, de Fonctions ou peut-être de Degrés ? " - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "La Foi, Attribuée à l’Aigle Qui pousse l’Esprit à s’Élever Toujours plus Haut ; La Charité, Attribuée au Pélican qui Représente le Sacrifice et le Don de Soi ; L’Espérance, Attribuée au Phoenix qui Procéde de l’Eternité. Les Oiseaux sont généralement associés à la Liberté et à la Spiritualité ; pour les Platoniciens, l’Oiseau était la Représentation de l’Âme. " - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 - " Donne Toujours sans Espoir de Retour et tu recevras Toujours plus que Prévu ! "  - Pie\ LAS\ - Philosophe Sétois - 6014. - "Donner sans Espoir ou Donner sans attente de Retour ? Voir Vertus Théologales" - Ndlr - "On est Toujours Sauvé quand on a Confiance." [...] "Il m'a Toujours semblé que pour faire son Devoir, il fallait faire plus que son Devoir." - Film "Il est minuit docteur SCHWEITZER" - 1952 -  "La Réalisation consiste à donc à Rejeter l'Idée Fausse, que l'on n'est pas Réalisé. La Réalisation n'est pas quelque chose de nouveau à Acquérir. Comme elle est Permanente, elle doit donc Exister de Tout Temps. Sinon elle n'a aucune Valeur. [...] Dès que l'Idée Erronée "Je Suis le Corps" ou "Je n'ai pas Réalisé" s'est Dissipé, il ne reste plus que la Suprême Conscience, c'est-à-dire le Soi, auquel on donne le Nom de Réalisation pour satisfaire le niveau de Compréhension ordinaire des gens. Mais, en Vérité, la Réalisation est Eternelle, elle Existe depuis Toujours, à Présent, et Ici Même. Finalement la Réalisation revient à Eliminer l'Ignorance et Rien d'Autre." -Ramana Maharshi - "entretien extrait)" http://consciencesansobjet.blogspot.fr/2010/07/ramana-maharshi.html - "Le Printemps aura Toujours des Hivers à Vaincre" - Alain - Cité dans : Annuaire SCF 2015/2016 - "Du Coq à l'Aigle ou la persévérante vigilance" - TIF Jean-Claude OTTAVIANI - 33°-Ministre d'Etat Grd Ora. - P120 - 14/12/2014 - Ori Paris - Voir Certitude.- Topographe -  Eternité.

Tour : La Tour de l'Olympe est le lieu où doit s'accomplir la résurrection des personnes royales, ou sous une autre forme, l'Esprit (le roi), l'Âme (la Reine) en la personne de Christian Rose-Croix (le Corps) . Cette Tour, qui a également sept étages, se trouve au sein d'une île représentant un Carré parfait. Le cinquième jour s'achève à l'étage inférieur de la Tour où CRC qui s'avéra être un Laboratoire...CRC et ses compagnons durent "Y laver des plantes, des pierres précieuses et d'autres matières, en extraire la sève et l'Essence, mettre le tout en flacons et les garder en réserve..." La nuit venue, CRC contemple la Mer, et les Flammes symbolisant les Corps des Rois décapités, ceci au sein d'une véritable symphonie cosmique, la Lune brille avec une grande vivacité, la Mer étant d'une calme absolu et les Connaissances astronomiques de CRC lui révèlent une conjonction de planètes comme on n'en observerait pas de sitôt"... Ainsi s'achève le cinquième jour. http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Noces_Chymiques_de_Christian_Rosenkreutz - L’Âge d'or  est une période d’Unité parce que c’est l’Âge de la Plénitude Spirituelle. L’éden est en début de Cycle pour le Chrétien et le Juif  ; il sera en fin de Cycle pour le Musulman… L’Egalité qui Existe entre les Hommes ne peut être que parce qu’ils vivent dans l’Esprit amenant une parité Spirituelle et non Matérielle. Tout au long de son Initiation le F \\ évoluera par l’Equerre et le Compas… sur le Chemin de la Vérité, sur le Chemin de la Vie.  La fin de cet Âge d'or est  souvent évoquée, dans les textes Anciens, comme une rupture. Ainsi dans l’Ancien Testament, plus que l’expulsion du paradis qui constitue une étape dans la construction de l’Humanité, l’épisode Cardinal est à mon sens celui de la Tour de Babel. Véritable exemple de Révolte contre l’Ordre Cosmique, c’est la Manifestation de l’Orgueil des Hommes Désirants accéder au Ciel Grâce à la construction d’une Tour qui marque la fin de l’Unité dans l’Ancien Testament : « Tout le Monde se servait d’une même Langue et des mêmes Mots ». Les Hommes partageaient donc la même Vision du Monde et la même Elévation Spirituelle. Yahvé Confondit le Langage de tous les habitants de la Terre :  « Qu’ils n’entendent plus les Paroles des Uns des Autres, et qu’ils se Dispersent parmi les villes et les Nations. Ainsi, ils ne concevront aucun autre dessin unique jusqu’au jour du Jugement ». Le Livre des Antiquités Bibliques rapporte sur les Lieux où s’Elévait la Tour dite de Babel :  « A Cause de cela, on donna à ce Lieu le Nom de Confusion, parce que c’est que Dieu Confondit leur Langage et c’est de qu’il les Dispersa sur la face de la Terre ». C’est sur ce Lieu que fut Fondée Babylone qui signifie « Cercle de Confusion ».  L’Obscurcissement Spirituel mène à la Confusion et à une Dispersion, donc à un éloignement de l’Esprit et de l’Unité.- And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 - "Les « Castellers » (Catalogne) C’est la manière Traditionnelle de Créer l’Equivalent de la « Ziggourat », la Tour des Hommes (Tour de Babel) montant Vers le Ciel… qu’ils n’Atteindront jamais en tant qu’Homme (fausse Montagne ? )! Ils Devront Passer ( Pâques ) par un autre Stade (Métaphysique) pour Atteindre, si la Grâce leur échoie, « la Déité », cette Promesse de Liberté." - Rem\ ALC\ "Castellers" - Discussion sur "Castellers"  - 6995 - http://www.youtube.com/watch_popup?v=K1HWyUIZ5kk&feature=player_embedded »

Tour de Babel : "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -

Tourmente : " Le Septénaire ainsi esquissé se retrouve jusque dans les Sept Péchés Capitaux, dont la distribution repose sur des données Initiatiques : 1. L'Orgueil, nuisible lorsqu'il Procéde d'une Vanité Frivole, se rattache au Soleil qui Eblouir les Faibles. 2. La Paresse, provient de la Passivité  Lunaire, alanguie en Inertie abusive. 3. L'Avarice, est le Vice des Saturniens, Prévoyants et Prudents à l'Excès. 4. La Gourmandise, se reproche par contre aux Jupitériens, gens Hospitaliers et généreux qui ne s'oublient pas eux-mêmes. 5. L'Envie Tourmente les Mercuriens agités qui ne sont jamais Satisfaits et ne peuvent s'empêcher d'Ambitionner avec véhémence ce qu'ils ne Possèdent pas. 6. La Luxure, Naît de l'exagération des Qualités de Vénus. 7. La Colère, enfin, est le Défaut de Mars, dont elle Exalte la Violence et les emportements."- http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Tout :   Fin Ultime, Tout… l’Innommable, en le Cosmos et en l’Individu. - Henri Le SAUX "La montée au fond du Cœur"  P.328 - PlénitudePlénitude des Intelligences – Ensemble de tous les écrits Gnostiques, combinés avec la substance – Ensemble de tous les êtres – Pléromatique : qui concerne le Plérome - Larousse Encyclopédie - C’est le véritable sens de « Métaphysique : Au-delà du moi » - Ndlr -  Lieu (dans le sens de Logia, logos…) où la conscience est dépassée, «Hors du temps et de l’espace, Là et Maintenant » C’est le véritable sens de « Métaphysique : Au-delà du moi » Symbolisé par l’œuf de Pâques : « Tout est Un » de l’Evangile de Jean où « Ellâm Onru » des Védas. - (…en se maintenant dans le Soi !) A distinguer « Egrégore », réunion en un groupe donné - Ndlr - Ne pas confondre avec "Un et TOUT" de Spinoza qui est une dualité - Ndlr -  Tout doit mourir pour pouvoir Renaître, la rosée céleste peut alors quitter le corps. - Jean-Pierre BAYARD - "En voulant Devenir Tout on ne devient rien. On ne peut Devenir "Soi même" qu'en limitant ses possibilités...Il faut s'Amputer pour être." - Boris CYRULNIK, Les nourritures affectives - Monde du DevenirMatière  - Toi, tu Aimes tantôt ceci, tantôt cela. L’eau ondoie. Le Vrai Sentiment est Immobile. Il Aime Tout et Rayonne. Les Sentiments en eux-mêmes sont d’une importance vitale, mais il faut adopter une Attitude différente à leur égard. Si tu les refoules trop tôt, ils te restent dans la gorge et sont étouffés, si tu les laisses monter librement jusqu’aux yeux, leur Force initiale se perd en Larmes, mais si tu les "Lui" Offres au moment où ils arrivent à la gorge, alors ils se transforment et deviennent Énergie-lumière qui Rayonne à travers tes yeux. - Gitta Mallasz, dialogue avec l’ange (p57). - "Car il y a une Echelle de la Connaissance, comme il y a une Echelle de l’Amour… Du stade de Lectio ou l’on découvre un Savoir, il faut passer par l’Epreuve de la Réflexion, (Ruminatio), puis par le Filtre du Cœur, (Oratio), puis par la Réflexion Métaphysique (Contemplatio) pour parvenir à Unio, la Connaissance  complète qui s’intègre  et fait corps dans le Grand Tout." - Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 - Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - Se Passionner pour Tout, ne Tenir à Rien. - Jean-Louis Barrault - Dans le Parcours Initiatique qui nous est réservé, notre Vie…, nous jetons les Dés de notre Destinée, et , nous mélangeons « nos Hasards qui sont les Nécessités d’un grand Tout… ». - Hen\ Gay\ RL\ l’Acacias Occitan GLDF à l’Or\ Sèt\ 6007.- Attention à ne pas confondre Un et Tout avec  Un le Tout, Tout est Un. - Ndlr - " Le Un n’a pas de Forme, c’est le Symbole de l’Absolu qui est Au-delà de toutes Limites, il contient Tout puisque c’est le Tout. Ce que je Qualifie Au-dessus, comme étant le Point au Centre du Cercle, le Germe." - Lio\ Ren\ ""Il y a lieu de ramener..." - RL 813 - Ori\ Bez\ 6014 - citant Irène Mainguy « la symbolique maçonnique du troisième millénaire » - "Selon Alexiss Gruss, le Cirque Est «l'Art des Arts, puisque Toutes les Formes Artistiques Sont Présentes»" - Alexis Gruss, la vie comme un cirque - Documentaire 52min "France 5" 27-03- 2014 - "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse. - Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - "On doit considérer ce Chaos comme un Point de départ. Le Point de départ, pas forcement que négatif car il contient Tout.  On pourrait le définir comme un Etat  Originel contenant toutes les Potentialités." - Joë\ BER\ "Ordo ab Chaos" -  Ori\ Béz\ 6013  - "Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr - "Deux est aussi le Principe Moteur sur la Voie de l’Individualisation. Les Symboles Binaires dans toutes les Traditions sont à l’Origine de Tout Mouvement." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Dans un Rite pratiqué par les Rose-Croix du XVIIIème Siècle, le postulant, après avoir Subi de nombreuses et pénibles Epreuves, apprenait qu'il allait Être mis en Présence de la Vérité Suprême, que le Mystère des Mystères, enfin allait Lui Être Révélé. On le Conduisait devant un Voile Noir, et on l'adjurait : - Regarde, regarde de tous tes Yeux ! Tu n'auras pas trop de tout le reste de ton séjour Terrestre pour Elucider, dans sa Plénitude, Ce Qui va t'Être montré. C'est l'Alpha et l'Oméga de Tout ce Qui fut, est et sera. Alors le Voile était brusquement écarté : il Masquait un Miroir où le nouvel Elu apercevait sa propre Image. Ainsi Découvrait-Il, d'une façon saisissante, la « Clef » de Toute Connaissance, le Maître Mot de l'Esotérisme : sa propre Personnalité. Nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes, à Nous-mêmes, notre propre Mystère et la Clef du Mystère Universel. - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "La Réalisation consiste à donc à Rejeter l'Idée Fausse, que l'on n'est pas Réalisé. La Réalisation n'est pas quelque chose de nouveau à Acquérir. Comme elle est Permanente, elle doit donc Exister de Tout Temps. Sinon elle n'a aucune Valeur. [...] Dès que l'Idée Erronée "Je Suis le Corps" ou "Je n'ai pas Réalisé" s'est Dissipé, il ne reste plus que la Suprême Conscience, c'est-à-dire le Soi, auquel on donne le Nom de Réalisation pour satisfaire le niveau de Compréhension ordinaire des gens. Mais, en Vérité, la Réalisation est Eternelle, elle Existe depuis Toujours, à Présent, et Ici Même. Finalement la Réalisation revient à Eliminer l'Ignorance et Rien d'Autre." -Ramana Maharshi - "entretien extrait)" http://consciencesansobjet.blogspot.fr/2010/07/ramana-maharshi.html - La Théorie Alchimique pose comme Fondement l’Existence d’une Unité Qui serait Primordiale, Immobile et Intemporelle, Neutre, et à l’Origine de Tout. Dès que l’Unité est Agitée, un Phénomène de Différenciation a lieu. Ces Différences Crées des Formes Agitées appelées Matières. Le reste de la soustraction Unité moins Matières prend le Titre de Lumière. - Chr\ Per\ - Synthèse Saint Jean d'été 6015 – Ori\- Paris - R\L\ Le Trait Chr\Per\ Voir Joueur Divin Lilà, Urbi et orbi , Orbi., Orbe, Pâques, Eschaton, Plérome, Nothing, Rien, Eschaton, Pâques, Monothèiste -

Tracé : "Selon la Règle Traditionnelle, le Tableau de loge doit être Tracé à la Main. Les Maçons sont alors debout et Observent le plus profond Silence, leurs regards convergeant vers la Main de Celui qui dessine les Symboles. Sous la pleine Lumière des Piliers, le Tableau de loge se couvre alors d'une Architecture de Symboles. Ces Symboles proviennent du Monde céleste et le Tracé transcrit la Vision qu'en ont eu les