R

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

remi.alcina@laposte.net

 

Rabbin - Race - Raconte - Racine - Radeau - Raisin - Raising  - Raison - Raja - Rameau - Ramaïsme - Ramper - Râpa - Rapaces - Rastas - Rassembler - Rater - Ratio Hermética - Rationnel - Rationalisme - Ravi - Rayonnant - REAA - Réactions - Réalité - Réalisation - Réalisme - Récent - Réceptif - Réception - Recherche - Récompense - Reconnaissance - Rectitude - Recueillement - Recueillir - Rédemption - Redressement - Réel - Référence - Refoulement - Réflexion - Refus - Regard - Regarder - Régénérer - Règles - Règlement - Régner - Régression - Régulateur - Reine - Rejeter - Rejoindre - Relation - Relativisme - Relegerer - Relever - Régiments - Reliée - Religieux - Religion - Rémi - Rempart - Renaître - Rencontre - Renonçant - Renom - Rentable Répéter - Réponse - RepousserReprésenter - Répugnance - Résider - Résidu - Résilience - Résine - Résonnance - Respectable - Respirer - Resplendissante - Responsabilité - Résurrection - Ressusciter - Restituer - Retirer - Retour - Réunion - RéussiteRevêtir - Rêve - Réveiller - Révélations - Révérer - Révolte - Révolte des Ksatriyas - Rex - Rhétorique - Richesse - RienRig-Véda - RigiditéRigueur - Rih - Rire - Rite - Rituel - Rivaliser - Rivages - Rive - Rmx - Robe - Robe sans couture - Rocher - Roi - Rôle - Romain - Rompre - Roms - Ronde - Rooth - Rosaces - Roses - Rose-Croix - Rosée Céleste - Rosettes - Rossinante - Roue de la vie  - Rouge - Rouleau - Route - Royal - RoyaumeRoyauté - Ruach -  Rubedo - Ruche - Ruh - Ruines Ruminatio - Rupture - Ruth -

 

Rabbin : - Le plus célèbre des Vêtements de Jésus demeure sans conteste la Robe sans couture, que la Vierge aurait Tissée pour son Fils, et que les Evangiles décrivent comme ayant été tirée au sort par les soldats romains après la Crucifixion (Jean, 19, 23-24). Certains récits Légendaires racontent que Marie la Lui confectionna dès son plus jeune Âge, qu'elle grandissait en même temps que Lui et qu'il la conserva sans Usure jusqu'au Jour où elle fut tirée au sort entre les soldats chargés de son supplice. - Selon la Tradition de l'Église Orthodoxe géorgienne, le Chitôn aurait été Acquis par un Rabbin Juif du Nom de la Géorgie Elioz (Elias), qui était Présent à Jérusalem au moment de la Crucifixion et acheté la Robe à un soldat. Il l'a emporté avec Lui quand il est retourné dans sa ville natale de Mtskheta, en Géorgie, où il est conservé jusqu'à ce Jour sous une crypte de la Cathédrale patriarcale de Svetitskhoveli. La fête en l'honneur du «Chitôn du Seigneur" est célébrée le 1er octobre - Extraits de  http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Tunique_du_Christ - " La Transmission d’un Secret demeure chose impossible : ne pas le dire le condamne à disparaître, le conduit à sa perte ; et le Révéler, même à une seule personne, pour le perpétuer, fait que ce n’est plus un Secret. Dans le Zohar - qui est une Exégèse Esotérique de la Torah - Rabbi Shimon pleure le dilemme : « Malheur à Moi si Je Révèle ces Mystères, et Malheur à Moi si Je ne les Révèle pas »." - Alex BEG\-"Le Rituel et le secret"  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 -

Race :  Variété - Média Dico - "On a retenue de moi qu'Aphrodite Pandéme, c'est à dire la Populaire, Celle qui ne Préside qu'à la continuation de la Race et au Plaisir, Oubliant que Je Suis aussi Aphrodite Ourania, la Céleste, qui Préside aux Retrouvailles de l'Homme avec son Âme et de l'Âme avec son Origine Divine. Ma Beauté Extérieure seule, à retenue le Regard des Hommes, mais cette Beauté que l'on m'a Donné, que l'on a fait sortir de la Pierre, cache une Beauté Spirituelle qui dépasse les Sens, et Est en fait l'Expression de l'Amour Pur. - Gér\ PUI\- "L'amour et la vertu" P 14 La Per\ Lan\ Ori\ Mon\ 6014 -"

Raconter : "Dans la Mythologie "Celte", le Serpent est un Animal au Symbolisme Chtonien (Fils de la Terre), Possesseur de la Connaissance et du Pouvoir de Vie et de Mort dont les différentes apparences (Dragons, Lézards) Illustrent les Niveaux ou Phases Initiatiques où il intervient. Dans la Tradition, le Serpent  Lové est une Image de la Spirale ce qui ajoute à l'Infini de son Symbolisme ; en effet, la Spirale est l'Illustration du Mouvement Cyclique Infini (Cosmique) ou Retour sur Soi-même (Centre et Caverne Intérieure ), Signe de Fécondité Physique et Spirituelle  et Symbole d'Evolution. La Légende Celte de Perdur ou Perceval Raconte comment il Triomphe du Serpent Noir du Tertre Douloureux, Possesseur redoutable de la Pierre de Richesse. Cette Pierre, qu'elle soit Brute ou Travaillée est toujours un Materiau Sacré, un Lieu de Mémoire. La Ceinture Dorée, dans la Symbolique Chrétienne, Correspond à la Pureté." -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Racine : Racine en anglais se dit Rooth ! Dans le Langage des oiseaux nous pourrions le rapprocher de Route - Chemin du Pèlerin - Mais étymologiquement ne serait-il pas lié à Ruth, qui se prononce comme le Rooth Anglais, et qui veut dire Compassion ?  Ndlr - Ruth est une convertie qui s'attache aux valeurs du judaïsme après la mort de son premier époux et qui est l'arrière-grand-mère du Roi David - Voir Livre de Ruth 4,22 -. dans ce cas, la Route, pourrait avoir le sens de  : "Retour aux Racines de la Tradition avec Souffrance" (Com-passion) ? Pour réflexion - Ndlr - Dans la Racine, la Sagesse divine est tout-Brahman ; dans la Tige elle est toute-Illusion ; dans la Fleur elle est tout-Monde ; et dans le Fruit, toute-Libération  -Tantra-tattva - "Amen : Mot de la même Racine que la Sefira Emouna, Foi, Fidélité, et dont le sens est : Foi, Certitude, Vérité." - Guy MAR\- "Réflexions sur les serments du 14°" - P14 - Ori\ Mont\6013 -" -  "Son Elévation ne lui donne pas une Dimension Supra-humaine - il la possède déjà dans son Etat d'Homme - mais fait de lui le "plus Homme d'entre tous", ou si vous préférez le "plus Humble d'entre tous", puisque "Homme et Humble" ont la même Racine : Humus . Ce qui justifie, que Paul appelle le Christ hissé au Centre de la Croix, le "Nouvel Adam" ou "nouvel Homme".  - Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 -  "Le verbe Descendre traduit l'hébreu  y-r-d formé sur la même Racine que le nom du Jourdain.[...] La Colombe traduit l'hébreu  y-w-h-n . Or dans le Siracide, y-w-h-n est employé pour transcrire le nom du grand-Prêtre Onias, celui du père de Simon le juste (Sir 50,1), mais aussi aussi celui de son fils, dernier grand-Prêtre Légitime de Jérusalem déposé par Antiochos IV Epiphane en -175. Cela veut dire que la Colombe a un Double sens : d'une part elle est en clair le Signe du Saint Esprit que Jésus reçoit à son Baptême  et d'autre part, grâce à l'Onomastique, Jésus reçoit par le Saint Esprit la Légitimité Sacerdotale interrompue par la déposition d'Onias III. La Légitimité revient à l'Elu de Dieu. [...]...elle Symbolise le Christ dans sa Fonction Royale et Sacerdotale." - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 - Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - "...L’Homme de Vitruve...[...] a placé l’Homme a la fois dans un Carré et dans un Cercle. [...] les Bras écartés en Croix et les Pieds joints bien Enracinés en Terre, il entre Parfaitement dans un Carré. [...]  s’Il écarte ses Jambes et ses Bras singeant l’envol dans le Ciel, Il entre dans un Cercle. [...] nous constatons que l’Axe du Carré passe par le Sexe de l’Homme. Illustrant ainsi la reproduction, la descendance. [...]  le Centre du Cercle, passe par le Nombril trace Corporelle de son Ascendance. [...]  C’est la Démonstration visuelle du Libre arbitre de l’Homme. C’est a Lui de choisir s’Il Veux rester dans le Carré représentant la Matérialité ou Evoluer dans le Cercle Symbolisant la Spiritualité."  - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." - "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" - "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr - Daimonios " - Voir aussi Prudence - Caste -

Radeau : Barque - paix intérieure, état d'éveil. - http://www.grand-armorial.net/symboliqueHeraldique.htm - voir Méduse.

Rahu : « En Sanskrit, l'Homme Vert est Relié au motif du Kirtimukha qui est Relié à une Lilà de Shiva et Rahu. Le Kirtimukha se rencontre souvent dans l'Art et l'Iconographie Thangka du Bouddhisme Vajrayāna, dans lequel il Couronne souvent la Roue de l'Existence Karmique. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_vert. - Voir Ouroboros -

Raisin : "Le Disciple de la Torah est donc comparable à un Âne. Ce que disait le Prophète - Isaïe 1:3 - "Le Bœuf Connaît son possesseur, Et l’Âne la Crèche de son Maître : Israël ne Connaît rien, Mon Peuple n’a point d’Intelligence." - Dans les Bénédictions de Jacob à ses Fils, à propos de Juda : - Genèse 49:11 - "Il attache à la Vigne son Âne, Et au meilleur cep le petit de son Ânesse (Ânon); Il lave dans le Vin son Vêtement, Et dans le Sang des Raisin son Manteau." - http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html - Les Sept Végétaux : Aloès - Grenade - Raisin - Blé - Acacia - Laurier - Olivier - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.-

Raising : Raising ce traduit par Augmenter - "C'est comme disent les anglais, un "Raising" un Redressement, ou au sens véritable du mot "une Résurrection" du même genre que celle d'Osiris.- Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - Voir Lever -

Raison : Il faut s'être dépris de la chair et s'être élevé, au dessus même de la Raison personnelle, jusqu'à l'impersonnelle Raison.- Ren\ RIG\ "La face cachée de Jean" – RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ La tentation est grande pour André et Pierre de penser que Myriam « se raconte des histoires » ; l’histoire, eux, ils la connaissent, mais avec les sens et la Raison.  Mais ce que ne peuvent pas connaître les sens et la Raison, c’est la Métahistoire, l’Epiphanie d’un monde et d’une Conscience Autre, d’un « Autrement qu’Être  », au Cœur même de cette histoire.  Cela demande l’ouverture des portes de la perception, l’Eveil du Noùs, l’accueil du Pneuma, du Saint-Esprit que la Tradition Chrétienne appellera le Consolateur, celui Qui "Est" avec celui Qui est seul (Con-solus). - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - Quel était ton But en travaillant dans les mines ? - Payer le voyage pour venir ici. - Non, cela c'est la Raison ! Quel était ton But? - Un Hindou à un américain débarquant en Inde et cherchant un Ashram.  Le fil du rasoir, film. - Voir Réel - Pour Platon, Quatre Vertus composent l'État le plus parfait, dit-il : la Sagesse, le Courage, la Tempérance et la Justice. La Sagesse est aux commandes, car dans toutes choses, c'est l'Âme qui doit commander. Le Courage est la Vertu qui est appelée à seconder l'Âme dans la défense de l'État contre tout ce qui pourrait lui porter atteinte. La Tempérance est la maîtrise de Soi, la maîtrise par la Raison des Passions et des Désirs. Dans la Cité, dit Platon, la Tempérance est l'Harmonie qui doit s'établir entre ceux qui commandent et ceux qui savent qu'ils doivent être commandés. La Justice enfin, se trouve dans le fait que chacune de ces Vertus puisse remplir correctement sa propre Mission. La Raison doit commander, le Courage doit obéir et seconder la Raison ; la Tempérance doit établir une Harmonie entre ces deux domaines. A contrario, l'injustice arrive lorsque ces Vertus ne remplissent pas chacune leurs propres rôles. L'injustice s'installe lorsque c'est l'Ignorance qui commande, ou la lâcheté qui règne en Maître, ou encore, les Passions qui s'imposent à la Raison. - La Raison (personnelle) et l’Amour sont Ennemis jurés. - Pierre CORNEILLE - " Dans cette vallée, l’amour est représenté par le feu, et sa fumée c’est la raison. Lorsque l’amour vient, la raison fuit au plus vite. La raison ne peut cohabiter avec la folie de l’amour ; L’amour n’a rien à faire avec la raison humaine. Si tu acquérais du monde invisible une vue réellement droite, tu pourrais alors seulement connaître la source de l’amour mystérieux que je t’annonce. - "La conférence des oiseaux" " La deuxième vallée de l'amour : Ischc" - La Raison pourrait se définir comme la capacité à contrôler les élans, les Sentiments, et à soumettre nos décisions à un examen du Logos, en vue de faire un choix rationnel. - J-P REV\ - P14- Ori\ de Mont\ 6011-  Logos se traduit effectivement par "Raison"  dans le sens de Intelligence, faculté de raisonner et de discerner, bon sens. Mais c'est le deuxième sens, le premier sens étant "Parole", la parole en général et en particulier Révélation Divine, réponse d'un oracle, sentence, maxime, proverbe. - "Le Grand Bailly" dictionnaire Grec-Français.- Pour ma part je préfère l'origine latine de Raison qui est "ratio" et qui concerne plus l'Intelligence rationnelle. Le Logos qui nous concerne se rapporte bien plus à la Parole comme information créatrice. Le Logos  du prologue de St Jean est donc la Parole qui informe la "Materia Prima" et permet de passer de l'inconnaissable à la Création. - Voir les commentaires de Jean-Yves Leloup sur le prologue de l'évangile de Jean. - Notes de Rem\ Dim\ RL\ 813 - 03/6012 - On a souvent opposé la Raison et la Foi ; en fait elles ne sont pas du tout contraires mais placées sur 2 plans différents : la Foi est en rapport avec les Réalités invisibles - Connaissance -, la Raison ne parle qu’à la Manifestation, domaine entre autre de la Science - Savoir -. Savoir et Connaissance, là aussi,  ne se situent pas sur le même plan. Il est d’ailleurs étrange de constater chez beaucoup d’Erudits, l’aversion qu’ils ont pour ce qui est Esotérique ou Initiatique. - Ber\ VAL\ "La Foi Maçonnique"  RL\ 813 Les FF\ Libres Ori\ Béz\ - - "Cette Quête se Manifeste aussi tout simplement dans le fait que tout Homme, même Agnostique, même Athée, cherche toujours, à l’aide de la Raison, à Savoir si Dieu Existe (ne serait-ce que pour conclure qu’il n’existe pas !)". [...] Pie XII (encyclique Humani Generis, 1950) : « La Raison humaine (peut) vraiment par ses Forces et sa Lumière naturelles arriver à une Connaissance Vraie et certaine d’un Dieu Personnel, protégeant et gouvernant le Monde par sa Providence, ainsi que d’une lLoi naturelle mise par le Créateur dans nos Âmes ». - http://ktsens.fr - "Un Pas donne la direction, deux la précisent, Trois la confirment et prouvent une avancée ferme et Droite. En effet la Droite est le domaine de la Raison, comme me l’a fait remarquer notre Frère, Ancien Grand Maître, J-C Bousquet. La Gauche celui des Sentiments : c’est le côté Sinistre, c’est Dangereux ; il ne faut pas s’y aventurer, du moins sans assurance et protection.[...] Seul le Maître a le droit de s’aventurer dans le domaine des Sentiments, de la passion, mais il ne peut le faire que dans des conditions précises : sous le contrôle de l’Esprit, qui vient d’en Haut, et après avoir surmonté la Mort, qui est en Bas." [...] "Au total la Spiritualité, dégagée de la Matière et des Sens, correspond à l’Intelligence et à la Réflexion ; Liée à la Raison, elle s’oppose à la Sensibilité. C’est Bossuet qui, sans doute, en a donné la meilleure définition : «La Spiritualité commence en l’homme où la Lumière de l’Intelligence et de la Réflexion commence à poindre», et il ajoute : «L’Intellect et le Spirituel, c’est la même chose...Un Esprit, selon nous, est Toujours quelque chose d’Intelligent» (Cité par notre Frère Emile Littré : réf.2)."- Jea\ Mey\ - "Les pas du F\M\" - Ori\ de Mon\ 6013 - Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - La Solidarité est cousine germaine de Tolérance et de Raison, elle est sur le même plan qu’elles... le 1° Degré. C’est une Division, une fille de la Charité, de l’Amour de surabondance gratuit qu’est l’Agapé. C’est un minimum vital de plus ; elle est, elle aussi, limitée par la Raison personnelle. Elle est nécessaire aux Hommes en cours d’Eclairage, comme facteur de prise de Conscience, mais complètement dépassé lorsqu’on est en Charité, en Justice, en Agapé, au plus profond des Symboles, dans l’Impersonnelle Raison. On peut-être Solidaire d’un Ennemi par intérêt, on ne peut pas être en Charité ou en Agapé par intérêt, c’est un non sens. La Charité,  c’est faire parti d’un même Corps. “ Un avec, Un dans ”, c’est Supérieur à la Solidarité, elle l'implique naturellement. Le Maître Réalisé est obligatoirement en Charité, demander à celui qui est en Charité s’il est en Solidarité c’est semble t’il demander au Chef d’orchestre s’il Connaît : Au clair de la Lune.-  Rem\ ALC\ "Liberté, égalité, fraternité" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 6995 - “ Les Fous ont tout perdu sauf la Raison (France inter 19/08/97).disait l’académicien et ministre Jean-François Deniot. Nous ne pouvons Raison qu’avec nos Pensées, elles limitent la Tolérance car manipulées par notre faux-Moi, notre Mental. nous avons toujours Raison, mais nous avons Voilé la Source, l’Être,  mais “ L’Eau, même la plus Pur, coupée de sa Source ne peut tarder à croupir ”. Nous ne sommes  pas Maître de nous même et pourtant nous avons Raison : tout le Monde à Raison, les Horreurs  du Monde sont pleines de gens qui ont Raison, puisque nous Raisonnons avec nos Acquis, nos modèles nationaux, sociaux, Tribaux, Claniques, Séparateurs, Diviseurs, sclérosant : notre Psyché souillée. [...] Les Soufis “ Derviches tourneurs ” chantent en prélude à leurs Danses : “ Dis Adieu à la Raison, Adieu, Adieu, Adieu.”. “Seuls les Véritables Maîtres d’eux même sont en Vérité, en Justice ” (C’est l’Enseignement de Platon dans Le Criton, Le Phédon, et l’Apologie de Socrate.). La Verticalité de l’Arbre est représentée en Loge par le Fil à plomb, l’Acacia ou suivant la Tradition suivie… sous le figuier, ou le chêne… ils sont tous conviés à l’Agapè.  René RIGAUD, passé à l’Orient Eternel,  dans « Discussion sur la face cachée de Jean” disait "Il faut s’être dépris de la chair et s’être Elevé Au-dessus même de la Raison Personnelle, jusqu’à l’Impersonnelle Raison"... "Jusqu’a l’Impersonnelle Raison", Maîtresse du 3° Degré, Clef de voûte de l’article 1° de notre règlement intérieur." (Celui de la R\L\ 813 Ori\ de BEZ\) - "Le Mythe de Pandore qui se vit remettre par Zeus une boîte Mystérieuse qu’il lui interdit d'ouvrir. Celle-ci contenait en fait tous les Maux de l'Humanité notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, mais aussi l'Espérance. Pandore céda à la Curiosité et ouvrit la boîte, libérant ainsi les Maux qui y étaient contenus. Consciente dès lors de sa Faute, Pandore se décida à refermer le coffret alors que seule l'Espérance qui s'Eveillait lentement au fond de la boîte, fragile et solitaire, plus lente à réagir, y resta enfermée. Par cette lecture, l'Espérance pourrait de prime abord être Perçue comme un terrible Mal, le plus atroce tourment que l'homme garde au fond de Lui-même. Il semble en effet que la Raison de la Présence de l'Espérance parmi les Maux serait à chercher dans une meilleure traduction du texte grec duquel il ressortirait l’idée de l'appréhension, voire de la Crainte irraisonnée. Dés lors, à la fermeture opportune de la jarre par Pandore, l'Humanité ne Souffrirait plus que des Maux qui se sont échappés, et non pas de l'attente de ces Maux, qui serait probablement le pire d’entre eux. Au contraire, pour d’autres, elle suggère que l'Homme, lorsqu'il se voit frappé par le Malheur, ne doit jamais perdre Espoir. L'Humanité ne Vivra pas dans la Crainte perpétuelle des Maux à venir." - Thi\ DAV\ CR+ - SC702 Ori\ Mon\ - 6013 - "Grâce à l'Esp..." -  "Hiram Devient sous le Voile de l'Allégorie, le Principe du Bien et les Trois Mauvais Compagnons le Principe du Mal. Le Sanctuaire du Temple Est la Conscience de l’Homme, Séparé du Saint des Saints par la Nef qui Incarne la Raison." - [...] - "La Raison, c’est la Maîtrise des Passions et des Désirs, c’est la Voie de la Sagesse. Comme dit Kant « la Raison nous a été départie comme une Puissance Pratique, c’est à dire comme une Puissance qui doit avoir de l’Influence sur la Volonté ». La Raison est  habituellement considérée comme une Faculté propre de l'Esprit Humain qui lui permet d’Etablir des critères d’authenticité et d’Erreur, de Discerner le Bien et le Mal."  - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." -"Le Monde Profane Occidental, dont Noùs sommes Issus et qui Noùs a Formé et déformé, pour Connaître, Utilise et survalorise l'Œil de Raison qui passe au Crible de la Pensée Spéculative l'objet Observé : C'est l'Œil Qui Discerne, Divise, oppose et compare. Avec Lui, s'imposent la Dualité, la Dialectique, le Doute. Toutes choses qui ne l'oublions pas, partage le même radical que "Diable". Pour nous, Initiés, l’Œil de la Raison Evolue ou doit Evoluer vers la pleine Fonction de ce que les Anciens nommaient « Animus » et qui inclut aussi le Désir, la Volonté, la Mémoire, l’Intelligence et la Capacité Sacrificielle. Cet Œil est totalement Lié à une Conscience  de type Solaire Liée au Feu. Et en tant que telle, si elle n’est point équilibrée et compensée elle risque de durcir les réalités invisibles de type archétypales, de pétrifier les symboles en les desséchant intellectuellement." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "Le 18ème Degré apparut à l’apogée du Siècle des Lumières, au moment où les Philosophes avaient l’Ambition de faire reculer le Domaine de Dieu pour Lui Substituer une Image Rationnelle de l’Univers. Comme souvent, en pareilles circonstances, il se produisit un ‘’effet de balancier’’ qui les poussa à passer d’un extrême à l’autre. Fort Opportunément, le Message contenu dans ce Degré opposait au Parti des Lumières l’étude des Doctrines Secrètes et des Sciences Sacrées. Ceux Qui s’en réclamaient recherchaient une Voie Spirituelle susceptible de Rétablir, par l’Initiation, une Autonomie Spirituelle. Chacun, pouvant alors trouver un Juste Equilibre entre Raison et Spiritualité, entre Exotérisme et Esotérisme. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - La Foi sans la Charité ne porte pas de Fruit et la Charité sans la Foi serait un Sentiment à la Merci constante du Doute. Foi et Charité se réclament réciproquement, si bien que l’une permet à l’autre de Réaliser son Chemin ». [...] Enfin qu’est ce que la Foi, sinon une « audace de la Raison », c'est-à-dire le Courage d’aller Au-delà de la Raison, de ce que je peux Démontrer. Si ce n’est prendre le risque d’un Lâcher prise. [...] L’Intuition est le premier rapport à la Foi. A l’Intérieur de nous (Noùs - Ndlr -), avant de Connaître l’Initiation, la Tradition, ou le G\A\D\U\, nous sentons dans notre Cœur, qu’il Existe quelque chose de plus important que nous (Noùs - Ndlr -) et nous (Noùs - Ndlr -) poussons la Porte du Temple  [...] J’ai Conscience que le premier Acte par lequel on vient à la Foi est un Don, Qui, Découvert Devient la Foi qui Agit et Transforme la Personne jusqu’au fond d’Elle-même ."  - Mat\ GAB\ - "La Foi Maç."   RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- "C'est Fascinant de lire Guénon. Son Texte nous Transmet une Atemporalité, une Impersonnalité, comme si l'auteur avait été Investi de la lourde Tâche de nous Elucider avant "la Fin de ce Monde tel que nous (voir Noùs - Ndlr -) le Concevons" (son expression). C'est Séduisant de lire Guénon, son style littéraire suscite l'Enfant fragile Qui Habite en nous (voir Noùs - Ndlr -), Celui Qui Veut qu'on pense à sa place, qu'on lui donne des Certitudes, des boussoles, qu'on Lui prenne la Main. Comme dirait Pascal, on a besoin d'un Point Fixe, d'un port confiable. Paradoxalement, le Texte guénonien est exigeant avec son lecteur, il n'est pas facilement accessible, il est Rigoureux dans l'Ordre des Raisons, il arrive à être parfois Scolastique, Thomiste, plein de distinctions, de canevas, dénotant un Esprit Arachnéen." -http://elkorg-projects.blogspot.fr/2005/04/c-da-cunha-ren-gunon-une-introduction.html - "J'ai le Droit d'Exiger l'Obéissance, parce que mes Ordres sont Raisonnables." - Antoine de Saint Exupery - Le petit Prince - Voir Analogon - Processus - Maimonide -

Raja : Tout objet Manifesté dans l'Univers se compose de Trois Gunas : Sattva - Vertu : aspect indestructible - Raja - Passion  : principe d'activité, de mouvement  - Tamas - Ignorance : principe d'inertie - Guna a été mal traduit par : "Qualité" ou "propriété". En fait, une Guna est un constituant inséparable de Prakriti, tout comme le Temps est inséparable des objets Matériels. Ces constituants sont subtils et impondérables. Ils entrent dans la composition de tout objets de l'Univers. La nature des divers objets est déterminée par le dosage des Trois Gunas attribués à Prakriti. Aucun élément du Monde Manifesté ne peut exister si l'une des Trois Gunas venait à lui manquer. Que représentent les Gunas dans les objets matériels ? Sattva : Comporte la Racine sanscrite Sat (existence Absolue). Sattva Guna représente l'aspect indestructible des objets Matériels. Chaque objet comporte un aspect indestructible Sattva Guna est donc l'Energie dont il est constitué. Raja : Raja Guna est le Principe d'activité. L'arrêt du mouvement dans le Cosmos signifierait sa disparition dans le Non-manifesté. Tout ce qui est mouvement inhérent à notre Univers est Raja Guna - Tamas : Tout objet dans notre Univers contient une inertie. C'est cette inertie qui détermine sa masse telle que le conçoit la Physique. Que représentent les Gunas dans le Monde Psychique ? Dans le processus cosmique de la Manifestation du non-manifesté, la Philosophie de Samkhya distingue deux grands embranchements qui sont Prakriti (nature) et Purusha qui donne naissance à tous les Psychismes Individuels et à tous les niveaux d'intégrations pouvant exister dans l'Univers Manifesté. Dans ce qui caractérise les divers Psychismes, le Samkhya les conçoit comme composés d'un certain nombre de Gunas, tout comme les objets Matériels. On utilise les mêmes termes (Sattva, Raja, Tamas) pour caractériser les objets Matériels et le Psychisme. Sattva : Comprend tout ce qui dans le Psychisme participe à l'Essence indestructible Universelle, à l'existence Pure. Comprend aussi la tendance à rechercher l'Essence cachée. Raja :  Raja signifie Roi. Mouvement incessant qui caractérise la Vie. Qualité qui vise à l'extension et à l'Action dans le domaine Matériel. Tamas : Inertie du Psychisme, Ignorance des Vérités Ultimes. Que sont les Gunas dans les Psychismes Individuels ? Les Trois Gunas déterminent ici la façon d'Être, de Penser et d'Agir de l'Âme quelles conditionnent. Personne Sattvique : Désir extrême de Connaître le Soi - Personne Rajastique : Ego gonflé, veut s'étendre sans fin - Personne Tamasique : Personne intéressée par rien. Ces Trois Gunas se présentent en chacun de nous à des degrés différents. Voir le tableau dans Gunas - Analogie avec Trois Compagnons - Ndlr -

Ramaïsme : "L’Absolu peut être approché par deux Voies, l’une Fondée sur « Dieu en Soi », et l’Autre sur « Dieu fait Homme » ; c’est ce qui fait la distinction entre, d’une part l’Abrahamisme, le Mosaïsme, l’Islam, le Platonisme, le Védantisme, et d’autre part le Christianisme, le Ramaïsme, le Krishnaïsme, l’Amidisme, et d’une certaine manière même le Bouddhisme tout court." - Frithjof Schuon -  Voir Isme -

Ramper :  Le Serpent ne présente pas un Archétype mais un complexe Archétypal lié à la Froide, Gluante et Souterraine Nuit des Origines ; ils forment une Unique Multiplicité Primordiale, une indémembrable chose Primordiale qui ne cesse de se détortiller, de Disparaître, de Renaître : la Vie. Elle est le réservoir, le Potentiel d'où proviennent toutes les Manifestations. Il est le Symbole de l'Âme et de la Libido. Dans la Symbolique Catholique, le Serpent est celui d'Eve, Condamné à Ramper et le Serpent ou Dragon Cosmique dont Saint Jean dans l'Apocalypse ne conteste pas l'antériorité mais proclame la défaite : " on le jeta donc, l'énorme Dragon, l'Antique Serpent, le Diable ou Satan, comme on l'appelle, le Séducteur du Monde entier, on le jeta sur la Terre et les Anges furent jetés avec lui ". - Apocalypse 12 /9. - -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Rancœur : "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -"

Rameaux : "Si la Tradition Chrétienne ne représente que peu d'Homme aux longues Oreilles, par contre elle vénère l'Âne. L'Âne est lié dans les plus vieilles Légendes, à l'Immortalité de l'Homme que sous une Forme ou une Autre (une Pierre précieuse, une Fleur, une Femme) il Porte sur son Dos. Lorsque son Dos reçoit les Rois et les Papes ; c'est en tant que ceux-ci ont une Fonction qui ressortit à la dimension de l'Adam Eternel. - L'Âne tel que celui de Balam ( Nombres 22 : 25) voit les Anges et Entends leur Langage. Il Préside avec le Bœuf à la Naissance du Christ. Il Porte l'Immortel qui Se fait Mortel, en Egypte, tout d'abord pour Le cacher, puis à Jérusalem plus tard pour l'Exalter. - "Lorsque le Christ monte sur un Ânon, le petit d'une ânesse, et fait avec lui son entrée dans la Ville Sainte le jour des Rameaux, Il monte l'Animal "qui a des Oreilles pour Entendre" ; Il revêt, sous ce Symbole, un aspect, un des aspects de notre dernière Tunique de Peau qui doit Maintenant Mourir. Christ entre à Jérusalem ce jour- pour y Mourir, afin d'Atteindre à la Tunique de Lumière et de parvenir à la Vision. Nous avons étudié chez Job qui préfigure le Christ, ce passage de l'Ecoute à la Vision." - le symbolisme du corps humain Annick de Souzenelle." http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html - "L'Olivier par son Rameau, Symbole Mondial de Paix, nous oppose néanmoins une Autre notion : celle de la Guerre. Les Gladiateurs s'enduisaient le Corps d'Huile d'Olive avant le Combat. Au japon il Symbolise le Succès dans les entreprises Guerrières : Arbre de la Victoire. [...]  Le Laurier Ouvre  sur un Sentiment du Succès de Fin de Conflit . L’Olivier sur une notion de Paix gagnée après le Combat. [...] L'Olivier pour l'Islam est le Symbole de l'Homme Universel mais aussi l'Axe du Monde. [...] Le Laurier est Donné comme une Plante Solaire et l'Olivier comme une Plante Lunaire, la Couronne Relie les deux, dans un Cercle Ouvert vers le Sacré." - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.-  "Le Vert... est la Couleur qui Evoque le Règne Végétal et plus particulièrement le Printemps, Il Evoque donc une Renaissance. Il est donc le Signe d’un Retour, Il est alors la Couleur de l’Espérance. Il est la Couleur de l’Immortalité Symbolisée par l’Arbre vert, le Rameau Vert... la branche d’Acacia. Je n’irai pas plus avant sauf à rappeler la Table d'Emeraude attribuée à Hermès Trismégiste contient les préceptes de l’Hermétisme qui permettent d’aboutir au Grand Œuvre." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - « Hosanna de l’Hébreu : "Sauve, Nous te le demandons". Le Nouveau Testament rapporte que la foule criait ces Mots lors de l’entrée solennelle de Jésus à Jérusalem, le Jour des Rameaux.» - http://www.eglise.catholique.fr/glossaire/hosanna/ - Voir Houzza.

Râpa : L'Être Individuel est regardé, dans son ensemble, comme un composé de deux éléments, qui sont appelés respectivement Nâma, le Nom, et Râpa, la Forme ; ces deux éléments sont en somme l' "Essence" et la "Substance" de l'Individualité, ou ce que l'école Aristotélicienne appelle "Forme" et "Matière", ces termes ayant d'ailleurs un sens technique bien différent de leur acception courante ; il faut même remarquer que celui de "Forme", au lieu de désigner l'élément que nous nommons ainsi pour traduire le sanskrit Râpa, désigne alors au contraire l'autre élément, celui qui est proprement "Essence Individuelle ". Nous devons ajouter que la distinction que nous venons d'indiquer, bien qu'analogue à celle de l'Âme et du Corps chez les Occidentaux, est loin de lui être rigoureusement équivalente : la Forme n'est pas exclusivement la Forme Corporelle, encore qu'il ne nous soit pas possible d'insister ici sur ce point ; quant au Nom, ce qu'il représente est l'ensemble de toutes les qualités ou attributions caractéristiques de l'être considéré. - René GUENON - "Introduction générale à l'étude des Doctrines Hindoues" -"Castes".

Rapaces : et Oiseaux de proie, Ciel, monde des dieux. - ainsi que  Aigle, Caducée, Colombe, Condor, Cygnes, Faucon, Oiseau, Ouroboros, Pélican, Python, Pythie, Phénix, Serpent,

Rassembler : lat. RelegererRecueillir, Rassembler, Lier, Relier, Religion, Coagula - "...Solennelle Circumbulation à l'Intérieur du Cercle Formé par tous ..., comme pour rappeler que les seuls Grands Voyages Accomplis par l'Homme sont ceux qu'il effectue à l'Intérieur de Lui-même. Voyages Centripètes qui Tendent au Rassemblement de tous les Epars. Mise en Action d'un Mandala Vivant, Annonciateur et Figure d'un nouvel Univers en Gestation. - "la Cer de la CEN, approche Alc & sym" Par Fra Dor - "Ord ab Cha" N°56 Sup au 18° P 201 - "Si nous réussissons à Harmoniser ces Deux Consciences, Solaire et Lunaire, nous pouvons alors Espérer avoir accès à une Troisième Forme de Connaissance, Inspirée directement par l’Esprit. Un Troisième Œil en quelque sorte, seul Capable de s'absorber dans l'objet qu'il Contemple : C'est l'Œil de la Méditation, de l'Extase, de la Transe, d'une certaine Conscience Onirique, l'Œil du Poète, de l’Artiste, l'Œil qui Rassemble ce qui est Epars, qui Unifie. Lui seul peut nous mettre en Contact avec le Sens ultime des Symboles, avec la Parole Perdue et La Vérité qu’elle Exprime. Il est relié au Cœur Spirituel et les Larmes qu’il provoque ne sont plus celles des Douleurs de l’Ego. Mais Ceci est une Autre Histoire !"  - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "Les 32 Chapitres de l'Apocalypse d'Abraham - 80-100 après J.C. - des écrits de la bibliothèque de Qumrân, dans lesquels sont racontés la Chute de l'Homme et l'Idolâtrie des descendants d'Abraham, la Fin des Temps et que les Nations Païennes seront bientôt punies, et enfin le Messie Qui viendra Rassembler son Peuple et passer ses Ennemis au Feu. C'est le Nombre de Lettres de l'Alphabet que Dieu aurait Enseignées à Adam. Certaines d'entre elles se seraient Perdues. On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm - "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr -

Rastas : Les Rastas vont ainsi inventer un grand nombre de mots qui reflètent leur façon de voir le monde : ( mouvement « Rastafari » Mouvement de rébellion et de libération des consciences) « chaque feuille à sa place sur le buisson - every hoe has its stick in the bush » Bien que corollaire du concept précédent, il paraît important d'éclaircir cette notion tant elle est importante et parce qu'elle justifie la négation de l'emploi du terme rastafarisme, pourtant correct en langue française. De la même manière que les Rastas considèrent l'unité à travers la diversité Ils rejettent tout le vocabulaire en -isme, comme capitalisme, communisme, christianisme, etc. En effet, ces mots sont vus comme la manière qu'a Babylone de regrouper les gens et d'établir des barrières entre eux, rendant toute communication vaine, et entraînant la méconnaissance et l'intolérance. « We don't want your Ism-Skisms » signifiant que l'on refuse les catégorisations, qui sont sources de schismes entre individus. Les Rastas vont ainsi inventer un grand nombre de mots qui reflètent leur façon de voir le monde : Inity au lieu de Unity, le pronom « you » marquant l'exclusion.  « I » comme « high », élevé, subtil : "Car le I est droit, et le U est tordu" (Barry Chevannes). Overstand au lieu d’Understand, « understand » signifiant littéralement « se tenir en dessous » et donc « se soumettre ». Shitstem au lieu de System. Politricks pour Politic.  Iration pour création.http://fr.wikipedia.org/wiki/Rastafari -

Rater : Dans ton Cheminement Rate des choses, mais chaque fois Rate les mieux ! - Samuel BECKETT -

Ratio Hermética : "Le Grand Architecte De l'Univers n'est-il pas l'Intelligence qui «trace la Planche» de l’Univers. L’architecture intermédiaire entre la Volonté qui Ordonne et la Main qui Réalise ? Ces rectifications successives ne sont pas forcément  liées à la Raison classique, mais aussi et surtout à une Raison autre, une « Ratio Hermética » plus proche du Grand Œuvre. Son But, en effet, n'est pas de supprimer les contraires, les antagonismes ou les Altérités, mais de prendre en charge les risques du troisième terme".- Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 -

Rationnel :... à propos de Salvador Dali. Ce que nous appelons Réalité n’était à ses yeux que « simple Amnésie de Méditation »... Il était par rapport à lui-même, dans un constant état d’attention Centrifuge, d’extrême Vigilance Concentrique. Il n’envisageait aucun Armistice avec les à-peu-près et les médiocrités accoutumées, aucune trêve avec les consensus flasques, aucun compromis avec les paresses et les tiédeurs du climat social ambiant...Pour lui le Rationnel n’était qu’une inutile transaction entre le Voyant et l’Invisible. Il n’admettait aucun Intermédiaire entre les Flamboiements de l’Archange et les savantes manœuvres de son pinceau. Et il avait dans sa tête la Force cataclysmique de l’inquisition ou de l’Invincible Armada. C’était l’Espagne, la Catalogne, Cadaqués, Dali lui même se définissant comme : «  Produit de la Contrainte la plus forcée d’un milieu Colloïdal emprisonné dans une structure rigoureuse ». Mais la noblesse de Dali, c’est également le Travail d’Héroïque Lucidité qui lui a permis d’orchestrer et de gouverner ses tensions les plus égarantes. C’est un exemple sans doute unique de Désaliénation par auto-Exorcisme. Il était engagé dans une grande Croisade, une impitoyable Guerre Sainte contre ses propres monstres, pour les débusquer, les Domestiquer - ou les anéantir. Si le poète est bien comme disait Novalis « en état de Créateur Absolu », alors Dali était un Créateur Absolu. La seule Réalité légitime était celle qui Relie. Non celle d’objets artificieusement juxtaposés, mais celles des Analogies et des Correspondances. C’est par cette trame vibrante des secrètes interférences, par ce clavier de signes révélateurs que nous pouvons prétendre participer de l’Âme Universelle. Ainsi apparaissent les Liens entre les moindres incidents de notre Vie, les rencontres, les supposés Hasards et les Pseudo-Coïncidences. Ainsi nous sommes un peu moins enlisés dans notre somnolence usuelle. Et le Délire Dalinien devient tout à coup un Monde de Connaissance d’une Souveraine Acuité. - Louis PAUWELLS « Les dernières chaînes »,  Editions du Rocher.- Pour visite initiatique du "Musée Dali de Figueras" disponible sur demande : "A couvert" - Ndlr - "Le 18ème Degré apparut à l’apogée du Siècle des Lumières, au moment où les Philosophes avaient l’Ambition de faire reculer le Domaine de Dieu pour Lui Substituer une Image Rationnelle de l’Univers. Comme souvent, en pareilles circonstances, il se produisit un ‘’effet de balancier’’ qui les poussa à passer d’un extrême à l’autre. Fort Opportunément, le Message contenu dans ce Degré opposait au Parti des Lumières l’étude des Doctrines Secrètes et des Sciences Sacrées. Ceux Qui s’en réclamaient recherchaient une Voie Spirituelle susceptible de Rétablir, par l’Initiation, une Autonomie Spirituelle. Chacun, pouvant alors trouver un Juste Equilibre entre Raison et Spiritualité, entre Exotérisme et Esotérisme. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy -  Voir Minne Buffle - "Car la Connaissance Esotérique ne Doit pas se Confondre avec une Science Rationnelle, que certains disent (naïvement) Cartésienne. L'Esotérisme est un Art, l'Art Royal, et les Arts ne s'Intègrent pas comme la Logique ou la Technique." - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf -

Rationalisme : En septembre 1785 Friedrich Heinrich Jacobi fit paraître Lettres à Moses Mendelssohn sur la Philosophie de Spinoza . Il Révélait qu'au cours d'une conversation de juillet (?) 1780 avec Lessing, celui-ci lui avait déclaré : "Έν καì Πãν [Hen kai pân : Un et Tout] : je ne sais rien d'autre. (...) Il n’y a pas d’autre Philosophie que la Philosophie de Spinoza." Jacobi, lui, s'opposait au Spinozisme, qui tient la Liberté pour une Illusion, et qui, surtout, selon lui, aboutit à l'Athéisme, comme, d'ailleurs, le Rationalisme. Les positions étaient prises : Aufklärung (la Philosophie des Lumières, Rationaliste, représentée jusqu'alors par Lessing) contre Schwärmerei (Irrationalisme, Illuminisme attribués prestement à Jacobi). Ainsi naissait la querelle du Panthéisme, qui dura de 1785 à 1815 au moins. Moses Mendelssohn découvrait que Lessing, son Maître et Ami, figure des Lumières, adhérait au Spinozisme, donc, potentiellement au Panthéisme, et, de , à l'Athéisme. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Gotthold_Ephraim_Lessing - Attention à ne pas confondre Un et Tout avec  Un le Tout, Tout est Un. - Ndlr - "La Déchéance ne s’est pas produite d’un seul coup ; on pourrait en suivre les Etapes à travers toute la Philosophie moderne. C’est la Perte ou l’Oubli de la Véritable Intellectualité qui a rendu Possibles ces deux Erreurs qui ne s’Opposent qu’en Apparence, qui sont en Réalité Corrélatives et complémentaires : Rationalisme et Sentimentalisme." - René GUENON - "Symboles de la science sacrée" - Mythes, Mystères et Symbolismes. - Page 2 - "Le Symbolisme est le moyen le mieux adapté à l’Enseignement des Vérités d’Ordre Supérieur, Religieuses et Métaphysiques, c’est-à-dire de Tout ce que Repousse ou Néglige l’Esprit Moderne ; Il est Tout le Contraire de ce Qui convient au Rationalisme, et tous ses Adversaires se comportent, certains sans le savoir, en véritables Rationalistes ; Pour nous, nous pensons que, si le Symbolisme est Aujourd'hui Incompris, c’est une Raison de plus pour y insister, en exposant aussi complètement que Possible la Signification Réelle des Symboles Traditionnels, en leur Restituant toute leur portée Intellectuelle, au lieu d’en faire simplement le thème de quelques exhortations Sentimentales pour lesquelles, du reste, l’usage du Symbolisme est chose fort inutile." - René GUENON - "Symboles de la science sacrée" - Page 5 -

Ravi : Le terme Enstase est de Mircea Eliade. Il désigne « l’expérience de Mystique naturelle », qui s’oppose à celui d’Extase, expérience de Mystique surnaturelle. Jean Varenne, indianiste français, professeur à l’Université d’Aix, a commenté la pertinence de ce mot de la façon suivante : « Ce néologisme a l’avantage de faire violemment contraste avec la traduction tout à fait erronée de Samadhi par « Extase » qui a parfois été proposée. Le Yogi en état de Samadhi ne « sort » pas de lui-même, il n’est pas « Ravi » comme le sont les Mystiques ; tout au contraire il rentre complètement en lui-même, il s’immobilise totalement par Extinction progressive de tout ce qui cause le Mouvement : Instincts, activité corporelle et Mentale, Intelligence même. Dans le Samadhi parfait il y a Extinction définitive de la Personnalité » - Jean VARENNE - traduction de « Upanishads du Yoga » éd. GALLIMARD/Unesco,1971 - Seule subsiste en amont de la Conscience, une sensation « Impersonnelle » de l’Acte d’Exister. - Joseph-Marie VERLINDE « L’Expérience interdite » - Le Ravi ou Lou Ravi est un santon de la Crèche de Noël. Il lève les bras au ciel en signe d'émerveillement devant le miracle de la nativité. C'est le langage du corps bien connu des méditerranéens, pas besoin de parler pour exprimer ce que l'on ressent, le corps "prend" la parole. La joie du Ravi est démonstrative et communicative, il prête à rire avec ses bras en l'air et sa tête d'étonné. Le Ravi est un personnage attachant, on dit qu'il est un "simple d'esprit". Autrefois on disait que chaque village avait son "idiot du village", son Fada (qui signifie littéralement "possédé par les fées"). Il est en Extase (on décrit l'Extase comme "l'Âme qui rencontre Dieu"). Il ne peut offrir que sa Présence mais son "Ravissement" à la vue de la naissance de Jésus en fait un homme bon. Dans le village, il s'occupe de menus travaux (à l'intérieur du mas ou dans les champs), c'est un personnage des plus modestes (Humble) qui vit dans la Crèche. C'est un Naïf. Il est habillé simplement, un Bonnet sur la tête. Il n'apporte rien sauf sa Joie, il ouvre son Cœur, il nous montre (Enseigne) le Chemin du bonheur dans la simplicité. On peut lui associer "la ravido" (la femme Ravie  ) et l'étonné (Valet que l'on représente penché à la fenêtre du mas) dans le même état de ravissement que le Ravi. Mais les puristes diront que seul le Ravi est indispensable et même obligatoire dans toute Crèche provençale. Walt Disney, retrouve en quelque sorte ce personnage, dans la personne du nain "Simplet" dans le film Blanche-Neige et les Sept Nains. Le cinéaste Maurice Failevic a réalisé en 1985 un film intitulé "Le Crèche". Un journal satirique régional en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Le Crèche, est aussi publié. - Wikipédia -

Rayonnant : ce qui rayonne qui vient de la Lumière, qui est Universel, voir Dieu, Daewo, Lux, Mazda. C'est un symbole sacerdotal. voir épée flamboyante ou rayonnanteEtoile flamboyante ou Delta Rayonnant. - A mettre en résonnance avec ce qui Flamboie, c'est la matière, le bois (bois du Christ) voir "Ma, Madère" - ce qui se consume en nous, ce qui est périssable, qui nous compose, qui se mesure. C'est un symbole Royal. - Les rayons d’Aton sont le Spiritus Mundi, le Akh en tant qu’esprit du monde, baignant toute la création de ses bienfaits. Ils permettent une perception immédiate du divin, comme le suggèrent clairement les images du roi nimbées dans ce rayonnement. Ce Spiritus Mundi est l’or Astral de l’alchimie dont le centre est dans le soleil secret Atonien. Il pénètre la matière dans ses profondeurs les plus secrètes pour la diviniser dans les plus infimes de ses particules. Aton n’est pas la figuration d’un soleil, mais une concentration intense d’énergie Akh, un formidable noyau d’énergie. Il est la matrice de cette énergie universelle, à la fois émetteur et récepteur parce qu’il est la source de l’univers. Les mains au bout des rayons sont une figuration de cette puissance émettrice... - ...La suite sur le site) : Akhnaton : l’Aton rayonnant - http://neferhotep.over-blog.com/article-akhnaton-l-aton-rayonnant-47792059.html - Mettre en résonnance avec la notion de "Roi Soleil" chez Louis XIV dont le parrain fut Mazarin. - Toi, tu Aimes tantôt ceci, tantôt cela. L’eau ondoie. Le Vrai Sentiment est Immobile. Il Aime Tout et Rayonne. Les Sentiments en eux-mêmes sont d’une importance vitale, mais il faut adopter une Attitude différente à leur égard. Si tu les refoules trop tôt, ils te restent dans la gorge et sont étouffés, si tu les laisses monter librement jusqu’aux yeux, leur Force initiale se perd en Larmes, mais si tu les "Lui" Offres au moment où ils arrivent à la gorge, alors ils se transforment et deviennent Énergie-lumière qui Rayonne à travers tes yeux. - Gitta Mallasz, dialogue avec l’ange (p57). - « Il ne savait pas Lui Moïse que la Peau de son Visage était Devenue Rayonnante en Parlant Avec le Seigneur » - Passage de l' exode cité dans "Bandeaux, voiles et rayonnement : des Ténèbres à la Lumière" 3ème journée Cambacérès - Or\ Mon\ - Oswald WIRTH dit « l’Homme pleinement Eclairé, Qui a Réussi à se Saturer de Lumière, Devient à son tour un Foyer Lumineux. Il Rayonne et Il Eclaire les Autres ». -  F.CAU\ - "Que cette lumière nous éclaire" - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6015 -

REAA : La Franc-Maçonnerie du REAA, c’Est « Un le Tout » et non pas  « Un Parti » (une Partie, une Part, une fraction… l’Opinion politique Est une Partie). - Echange écrit avec des FF - Rem\ ALC\ RL 813 - Ori\ Bez\ 6014 - "...Ne suffit-il pas de faire de la Véritable Transmission d’Information complète sur le REAA, de les laisser faire de la Politique, ou du Sociétal… du « Physique » ? La Différence ne se fait-elle pas sur le Terrain de l’Initiation, c'est-à-dire en Loge, dans nos Travaux, qui sont semble t’il de plus en plus Symboliques, Spirituels. Les Profanes qui frappent à notre Porte, ne vous  semblent-ils pas de plus en plus en Recherche de Spiritualité ? - Rem\ ALC\ "Questions sur l’histoire du R\E\A\A\ en France " - RL\ "La clé de voute"  Ori\ Mon\ - 6014 - Disponible sur demande - Ndlr -" - René Guénon.

Réaction : "...C'est une Représentation (Fantasia) Qui est le Point de départ de nos Réactions et de nos Actions. Il s'agit donc de s'exercer à Juger de chaque Représentation d'une manière Qui est Juste et Appropriée afin de n'Admettre que des Valeurs Vraiment Objectives (Kataleptikai Phantasiai)." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\

Réalisation : Ce que nous craignons, c’est la perte de notre Individualité, de notre Moi Constitué en partie de notre Conscience et de la Mémoire de notre vécu. (…) Mourir à soi-même, se Sacrifier, c’est perdre le Narcissisme primitif qui rend l’Homme inapte à toute Vraie Vie, à tout Echange sincère avec Autrui. C’est passer du stade objet, soumis à des interdits et à des tabous, au stade sujet, autonome, Libre, responsable, Volontaire..., capable de s’Aimer profondément et d’Aimer profondément l’Autre. C’est le Véritable sens de la Résurrection ou de la Renaissance. (…) La Voie Initiatique entraine pour chaque Initié, une Ascèse longue et pénible, nécessitant de nombreux Sacrifices dont celui de l’Ego, mais qui aboutissent à la pleine Réalisation de l’Etre. - J-P\ P\RUY\ "La notions de Sacré" P14 Ori\ Mon\ Y a t'il autre chose à Sacrifier que l'Ego ? - Ndlr - "...L'Etoile Flamboyante, qui fait de cette poussière d'Etoile, une  Etoile nouvelle, comme l'exprime si bien le dessin de Léonard de Vinci, l'image de l'Homme ayant Réalisé l'Union du Matériel et du Spirituel." - Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "La Métaphysique affirme l'Identité Foncière du Connaître et de l'Être et comme cette Identité est essentiellement inhérente à la Nature même de l'Intuition Intellectuelle , elle ne l'Affirme pas seulement, elle la Réalise." - René GUENON - "Introduction générale à l'étude des Doctrines Hindoues" - citation reprise en première de couverture de - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - La Transformation, terme que l’on trouve parfois dans le Langage de l’Hermétisme pour désigner un Passage Au-delà de la Forme, n’est pas à Confondre avec la Transmutation qui ne représente qu’un simple changement d’Etat au sein du Domaine Formel Individuel. La Transformation Est donc, au Sens strict, un Accès à un Etat Supra-individuel non Formel par le Dépassement des Conditions limitatives (Temporelles et Physiques) de l’Existence Humaine, c’est-à-dire l’Accomplissement Effectif d’un Niveau de Réalisation relevant incontestablement des « Grands Mystères* ». - (Aperçus sur l’initiation, ch. XLII, « Transmutation et transformation ».- René Guenon - ) - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - La Connaissance doit être Comprise enfin comme une Réalisation Essentielle et non comme une Possession, toujours sujette à l’insécurité - - Mic\ COL\ "La connaissance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014  - "Rares sont ceux qui parviennent à se Réaliser, donc à se Libérer  de l’Espace-Temps lors d’une Vie Terrestre. Ceux-là se distinguent par le fait qu’ils se Déchaînent des « Etats Multiples de l’Être » propres à la Manifestation globale telle que nous l’entendons. Les autres Accomplissent « simplement » leur Vie." - http://metaphysic.over-blog.com/article-22816987.html - "Par l'Invocation ""À la Gloire du G\A\D\U\", il ne s'oblige pas à Honorer une entité Divine Personnalisée mais à Témoigner de l'Admiration Révérencieuse que lui Inspire le Mystère de la Création à l'Œuvre dans le Monde. En Lui dédiant ses Travaux, il Manifeste son Intention de se Consacrer, avec et par le Rite, à la Réalisation des Idéaux qui Lui sont Inspirés par l'Esprit." - La spiritualité du R\E\A\A\- Source : plaquette éditée en 2004 par le Suprême Conseil de France lors de la célébration de son Deuxième Centenaire. - " Mais qu'ont-ils fait de Toi, Arété, Déesse de la Vertu, de cette Vertu qui Représente la Perfection, l'Excellence, qui doit permettre aux Hommes d'Élever ce qu'il y a de plus Noble en eux, d'aller Vers cette Connaissance qui permet la Réalisation de Soi, Vers ce Point que Personnifie ta sœur la Déesse Harmonie, Point d'Equilibre entre les extrêmes qui permet de Trouver cette Beauté Intérieure  qui Sommeille en chacun des Hommes. - Gér\ PUI\- "L'amour et la vertu" P 14 La Per\ Lan\ Ori\ Mon\ 6014 - " - "L’Evangile de Jean nous Apparait bien comme Celui de l’Esprit, Celui de l’Abstraction, autrement dit,  tout ce qui ne se réduit pas à l’Univers Manifesté. Nous (Voir Noùs - Ndlr -) pourrions ajouter que la Spiritualité Correspond à la Liberté d’Interprétation et d’Imagination qui dépasse le Charnel et le Psychisme. Cet Evangile est d’ailleurs considéré par la Tradition, comme Celui des Initiés à cette Gnose Chrétienne, Qui faisait du Logos l’Expression la plus Elevée du Divin : « Celle du "Tout-Autre, Celle du Tout-Être" », comme l’Exprimait Un de nos Frères. C’est donc la Voie Qui Permet de Retrouver son Centre, son Être Intérieur et par conséquent de Réaliser la Plénitude de l’Etat humain. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "Tu Opposes la Vie à la Mort, n'est-ce pas étonnant ? Ne conviendrait-il pas plutôt d'Opposer la Naissance - Passage - à la Mort ? La Vie n'est-elle pas un Continuum ? Le Spermatozoïde n'est-il pas déjà Vie ? N'est-il pas Issu Lui-même déjà du Vivant, qui est Issu du Vivant, qui est Issu  du Vivant...  dans une suite effrénée et Nécessaire de Transformation de la Vie... de Pâques en Pâques, de Passages en Passages ? Quand à la Mort, n'est-elle pas aussi le Continuum de cette même Vie, nouvelle Pâques, nouveau Passage, vers un Orient Eternel ? La Naissance, La Mort, ne sont elles pas des Stations, des Etables par lesquelles notre Universalité, notre Libération, se Réalise ?" - Discutions aux Agapes entre FF -  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6010  - Ndlr - La Foi sans la Charité ne porte pas de Fruit et la Charité sans la Foi serait un Sentiment à la Merci constante du Doute. Foi et Charité se réclament réciproquement, si bien que l’une permet à l’autre de Réaliser son Chemin ». [...] Enfin qu’est ce que la Foi, sinon une « audace de la Raison », c'est-à-dire le Courage d’aller Au-delà de la Raison, de ce que je peux Démontrer. Si ce n’est prendre le risque d’un Lâcher prise. [...] L’Intuition est le premier rapport à la Foi. A l’Intérieur de nous (Noùs - Ndlr -), avant de Connaître l’Initiation, la Tradition, ou le G\A\D\U\, nous sentons dans notre Cœur, qu’il Existe quelque chose de plus important que nous (Noùs - Ndlr -) et nous (Noùs - Ndlr -) poussons la Porte du Temple  [...] J’ai Conscience que le premier Acte par lequel on vient à la Foi est un Don, Qui, Découvert Devient la Foi qui Agit et Transforme la Personne jusqu’au fond d’Elle-même ."  - Mat\ GAB\ - "La Foi Maç."   RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- "C’est ce qui permet de Transposer Métaphysiquement la Doctrine Théologique de la « Résurrection des Morts », ainsi que la Conception du « Corps glorieux » ; Celui-ci, d’ailleurs, n’est point un Corps au sens propre de ce mot, mais Il en est la « Transformation » (ou la « Transfiguration »), c’est-à dire la Transposition hors de la Forme et des Autres Conditions de l’Existence Individuelle, ou encore, en d’autres termes, il est la « Réalisation » de la Possibilité Permanente et Immuable dont le Corps n’est que l’Expression Transitoire en Mode Manifesté." - René GUENON - "L'Homme et son devenir suivant le Védanta" - "L’état de sommeil profond ou la condition de Prâjna" - « On peut envisager Trois Grades Initiatiques, dont Chacun pourrait d’ailleurs se subdiviser en une Multiplicité Indéfinie de Stades ou de Degrés spéciaux : 1° le Brahmachârin, c’est à-dire l’Etudiant Qui Aspire à l’Initiation ou Seconde Naissance ; 2° le Dwija (deux fois ), Qui a reçu cette Initiation, par laquelle se Confère le Caractère d’Ârya ; 3° le Yogi, Qui, considéré dans cet Etat, est, comme nous l’avons dit, Jivanmukta (Délivré dans la Vie). Le Yogi peut, d’ailleurs, accomplir différentes Fonctions : le Pandit est Celui Qui Enseigne, et alors il a plus particulièrement le Caractère de Guru (Maître Spirituel) par rapport au Brahmachârin qui est son Chéla (Disciple régulier) ; le Muni est le Solitaire, non au sens vulgaire et Matériel du Mot, mais Celui Qui, Concentré en Soi-même, Réalise dans la Plénitude de son Être la Solitude Parfaite, Qui ne laisse Subsister en l’Unité Suprême aucune Distinction de l’Extérieur et de l’Intérieur, ni aucune Diversité Extra-Principielle quelconque : c’est le dernier des Quatre Bonheurs désignés par la Tradition extrême-Orientale » - "La constitution de l’être humain et son évolution posthume selon le Védânta", publié dans La Gnose en 1911 et signé Tau Palingénius - René Guenon tout guenon V2 page 2148 - "La Réalisation consiste à donc à Rejeter l'Idée Fausse, que l'on n'est pas Réalisé. La Réalisation n'est pas quelque chose de nouveau à Acquérir. Comme elle est Permanente, elle doit donc Exister de Tout Temps. Sinon elle n'a aucune Valeur. [...] Dès que l'Idée Erronée "Je Suis le Corps" ou "Je n'ai pas Réalisé" s'est Dissipé, il ne reste plus que la Suprême Conscience, c'est-à-dire le Soi, auquel on donne le Nom de Réalisation pour satisfaire le niveau de Compréhension ordinaire des gens. Mais, en Vérité, la Réalisation est Eternelle, elle Existe depuis Toujours, à Présent, et Ici Même. Finalement la Réalisation revient à Eliminer l'Ignorance et Rien d'Autre." -Ramana Maharshi - "entretien extrait)" http://consciencesansobjet.blogspot.fr/2010/07/ramana-maharshi.html - Voir Monachos

Réalisme : Je pense qu’on identifie trop rapidement une réalité au Réel ; cela a donné naissance à beaucoup d’écoles de philosophies, par exemple, pour Platon, le «Réalisme» c’est affirmer la réalité des idées, «plus réelles» que les êtres individuels qui n’en sont que le reflet – pour les matérialistes, le «Réalisme», c’est au contraire l’affirmation que seule la matière existe, les idées n’en sont que des épiphénomènes ou des explications illusoires. La réalité de la Matière, comme la réalité de l’Esprit sont identifiées au Réel, alors que matière ou esprit ne sont que deux nivaux parmi d’autres du Réel, deux manifestations relatives du Réel…Plus je cherche à le saisir, plus il m’échappe…Que je cherche à le saisir « corporellement » à travers mes sens (sensations, perceptions)…  que je cherche à le saisir « affectivement » ou « psychologiquement » à travers mes émotions, mes désirs, mes sentiments… que je cherche à le saisir intellectuellement ou « scientifiquement » à travers mes analyses, raisonnements ou synthèses…  que je cherche à le saisir intuitivement ou spirituellement à travers prières, méditations ou contemplations - Jean-Yves LELOUP - "Lettre aux Thérapeutes" - 1.  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=38 -

Réalité : Il n'y a aucune trace d'Absolu en dehors de la Réalité.- Ma T'sou, maître chan du huitième siècle. - René Guénon affirme que l'Initié est celui qui commence, et l'« Adepte » celui qui a Réalisé effectivement la Plénitude de l'Initiation . L'Initié reçoit une Lumière qui, en illuminant son Chaos intime, lui permet de développer les Possibilités qu'il porte en lui. L'Initiation  Virtuelle, Spéculative, est l'entrée dans la Voie et l'Initiation  effective, la Connaissance, va jusqu'au bout.  Pour Guénon, le Rite d'Initiation  confère à lui seul l'Initiation  Virtuelle.  Pour certains Maîtres Spirituels, le Rite n'a aucune importance. L'Initiation  a une origine non humaine. Les « Grands Initiés » sont des « vivifications » d'une influence hors du temps.  La Transmission orale assure la perpétuation de la chaîne, l'écrit ne comportant qu'un intérêt théorique.  Le rôle effectif des « Grands Initiés » est dans leur participation à la Transmission de cette influence, leur Enseignement n'étant qu'un accessoire qui, en éteignant peu à peu la Cogitation, rend possible le travail à mains nues.- Yvo\ PER\ "les Grds Initiés" RL\ "les FF\ Libres N° 813 - "C’est cette Force qui conduit au Sacerdoce, à l’Engagement : Il n’y a plus de Sacrifice, juste une Evidence et la Conscience Absolue d’une Mission, et du Devoir Suprême de garder en Soi cette Présence, et de la faire vivre. Le Sacerdoce n’est pas une fuite  dans le Mystique : C’est une Expérience Religieuse, mais  au sens de Reliance. Reliant ce qui est Epars dans la Conscience d’une même Réalité Suprême, elle est une Expérience d’Unité, au plus proche de la Vie, dans toutes ses dimensions." - Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "…tandis que du "point de vue" de Dieu – c'est-à-dire du "point de vue" de la plus haute Réalité - qui dans son Absolue Simplicité est à la fois et inséparablement Principe et Fin, Création et rappel à Soi sont Simultané : « Tota Simul » est-il dit de l’Eternité." - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.15 -"Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" - "La Déchéance ne s’est pas produite d’un seul coup ; on pourrait en suivre les Etapes à travers toute la Philosophie moderne. C’est la Perte ou l’Oubli de la Véritable Intellectualité qui a rendu Possibles ces deux Erreurs qui ne s’Opposent qu’en Apparence, qui sont en Réalité Corrélatives et complémentaires : Rationalisme et Sentimentalisme." - René GUENON - "Symboles de la science sacrée" - Mythes, Mystères et Symbolismes. - Page 2  - « L'Idéal ou un Idéal, n'est pas la Vérité de Soi. C'est une Idée, une Représentation Mentale, une Projection, une Image, un Film, que notre Ego nous Propose afin d'avancer sur le Chemin de la Vérité. Par exemple, lorsque nous sommes célibataires, nous nous faisons un Idéal du Mariage, une Idée de Celui-ci, mais une fois Marié, nous vivons la Vérité du Mariage. Elle ressemble, un petit peu, très peu ou pas du tout à l'Idéal que nous avions Projeté. C'est soit décevant, mieux, ou meilleur que l'Idée que nous en avions, mais ce n'est jamais Conforme. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel, nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes Libéré de nos Illusions Projetées par notre Ego, appelé aussi Mental ou Moi. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel,  nous ne nous Battrons plus contre des Moulins. » - Discussion entre des Maî\  et deux App\- Que à l'Etu Log 6015 - RL 813 - Ndlr –  "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr -Voir Daimonios " -  Foi

Réceptif : "Si l’Or est l’Analogon du Soleil et par d’une Conscience Vigile, Masculine, Active, l’Argent est l’Analogon d’une Conscience Lunaire et par d’une Conscience Onirique, Féminine, Passive et Réceptive ." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 -

Réception : "Le binôme, « Tablier de Peau Blanche - Apprenti Franc-maçon » – est en Miroir pour Celui qui a fait le Vœu d’être un Eternel « Apprenant ». Pour Comprendre le Message que nos Anciens ont Voulu nous Transmettre lors des prémices de la Réception-Initiation, il faut Trouver le Sens du « Passage par la Peau » pour être Reconnu pour Tel !" - Jean-Bernard-LOI\ - "Le « Mutus Liber » Du Franc-Maçon de R\A\P\M\M\" -  R\L\ Amon Râ - G\L\S\H\ - Ori Mont - 6015 - et Il ne semble pas soupçonner le Symbolisme de la Croix (p. 393), pas plus qu’il ne parait avoir bien Compris la Signification Traditionnelle du Cœur (pp. 153-154), se rapportant à l’Intellect et non au Sentiment. Disons, sur ce dernier point, que le "Cuore gentile" des « Fidèles d’Amour » est le Cœur Purifié c’est-à dire Vide de tout ce qui concerne les objets Extérieurs, et par là même rendu apte à Recevoir l’Illumination Intérieure ; ce qui est remarquable, c’est qu’on trouve une Doctrine Identique dans le Taôisme. - Cf. René Guénon : « Aperçus sur l’ésotérisme chrétien –  Le langage secret de Dante et des «Fidèles d’Amour» – 1 -

Récent : "Venant du latin classique "Modo" qui veut dire "Récemment" ; "Modernus" du bas latin ou latin tardif veut dire "Récent", Actuel. Il donnera, en français, "Moderne", au XIVe Siècle puis "Moderniser" au XVIIIe Siècle, "Modernisme", " Modernisation", "Modernité" au XIXe Siècle (Baumgartner 1996)... ce qui ne relève pas de la Tradition. [...] Le Modernisme dont nous parlons ici s'inscrit dans ce sens." -  http://www.thefreelibrary.com/Le+language+des+masques+burkinabe+%3A+un+discours+esoterique%3F-a0180555970 -

Recherche : Celui qui n’a pas Souffert par sa propre Recherche ne connaîtra pas la valeur du Don de la réponse. - Schwaller de Lubicz - "Quelle est donc cette motivation Qui me pousse à Aspirer à un degré supérieur dont la teneur m’est inconnue ? Le maçon tend à la Connaissance, celle Qui le construit et par conséquent Qui construit le Monde, pour Cela nous avons des Outils, dans un contexte appelé fort justement Spéculatif, la tache impartie Qui en découle est donc d’avancer Toujours plus loin dans son Edification. Ceci tend à l’Idéal, et est en Cela une Noble Aspiration, elle Guide l’Homme en Recherche Qui se construit par cette Synergie Qui est propre à notre démarche maçonnique. Tendre à la Connaissance signifie que dans l’Instant j’en ai la méconnaissance et aussi je Justifie mon Aspiration… aller vers pour découvrir. Je Suis donc dans un processus d’Aspiration pour aller vers le degré supérieur afin de découvrir." - J\ Bla\ - SC\702, "Amitié Universelle" - Val\ de Mon\ - 6013 -  - Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 -  "La Langue des oiseaux Qui est à la fois un Jeu de Langage, un Jargon et, surtout, une Locution qui correspond au Langage des Initiés. Ce Langage Qui est difficilement Transmissible, puisqu’il s’agit de notre Démarche intime dans la Recherche de la Parole Perdue, c’est en quelque sorte notre Jardin Secret. Cela nous conduit naturellement à une question qui se rattache à la Démarche Initiatique, il s’agit de ce que l’on appelle : le Don des langues (la Glossolalie). Le Don des langues est considéré comme le retour à un Etat Central, Synthétique qui permettrait d’Atteindre, par une Connaissance directe et Profonde, le Fonds Commun à toutes les Doctrines Traditionnelles. Ainsi, ce Don permettrait d’Accéder à la Connaissance du Principe même, dont toutes les Langues dériveraient. C’est Ce qui nous renvoie au titre de ce Travail : la Puissance Suprême Qui, en l’occurrence, nous engagerait vers l’Universalité." - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 - "Nous (Noùs - Ndlr -) ne pouvons pas Oublier que, dans notre contexte culturel, de nombreuses personnes, bien que ne reconnaissant pas en Soi le Don de la Foi, sont quand même dans une Recherche sincère du Sens Ultime et de la Vérité définitive sur leur Existence et sur le Monde. Cette Recherche est un authentique « Préambule » à la Foi, parce qu’elle met en Mouvement les Personnes sur le Chemin qui conduit au Mystère de Dieu. La Raison de l’Homme Elle-même, en effet, porte Innée l’Exigence de « Ce Qui a de la Valeur et Demeure Toujours » . Cette Exigence Constitue une Invitation permanente, inscrite de façon indélébile dans le Cœur Humain, à se mettre en Chemin pour trouver Celui que nous (Noùs - Ndlr -) ne Chercherions pas s’il n’était pas déjà venu à notre Rencontre . La Foi nous (Noùs - Ndlr -) Invite Justement à cette Rencontre et nous (Noùs - Ndlr -) y Ouvre pleinement".- Benoît XVI  cité dans  - "La Foi Maç." - Mat\ GAB\  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- "Nous avons arbitrairement traduit par "Soi" le terme "Self" généralement utilisé en anglais à l'Ashram pour désigner l'Atman, le Moi Réel par rapport au Moi Apparent. C'est cet Atman que le Maharshi recommandé constamment de rechercher en Soi-même, puisque l'Homme sera "Libéré" lorsqu'il sera dégagé de ses fausses Identifications et sera devenu Conscient de son Identité Absolu avec cet Atman. Et nous avons de même traduit par "Recherche du Soi" la Méthode (Atmâ-vichara) recommandée par le Maharshi pour parvenir à ce résultat."  -Ramana Maharshi - "L'enseignement de Ramana Maharshi" Albin Michel - Spiritualités vivantes -N°58 - Préface de Jean Herbert de l'Académie Française Page 8 - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy - "Le Noir absorbe la Lumière, on l’associe donc aux Ténèbres, à l’Obscurité. En Occident le noir est Noir de Deuil, c’est à dire à un départ sans Retour, une Perte définitive tandis que le Blanc Couleur de Deuil évoque au contraire une absence provisoire destinée à être comblée. Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le noir peut, du fait qu’il évoque un départ sans Retour, laisser suggérer qu’il s’agit du départ du Corps, de sa Matérialité Qui Deviendra Non présence. Le Noir c’est l’irrémédiable absence du Corps Physique." [...] "Le Noir et le Blanc, si l’on se réfère au Langage Hermétique, nous suggèrent que l’Initié doit Accomplir l’Œuvre au noir avant d’aborder l’Œuvre au blanc. En fait, il s’agit d’une alternance car le Retour au Noir devra être réitéré afin de multiplier les Opérations de Régénération et ce dans toutes les Directions, c'est-à-dire dans la Totalité de l’Être dans une Recherche de Perfectionnement de soi. On peut bien entendu sourire sur le Nom de Maître Parfait, Le Noir et le Blanc nous indiquent bien qu’il ne s’agit pas d’un Etat mais d’une Potentialité qui Suppose le Passage incessant de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au blanc … et vice versa… et ce dans toutes les Dimensions de l’Être…"  [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre Qui Porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre commence par l’Œuvre au noir et culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte Qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommé l’Homme Vert et l’Homme Rouge."-http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "N’est-il pas, par ailleurs, Contradictoire, après les Epreuves et les Voyages Successifs de l’Initiation, Que la Démarche Maçonnique Initiale me Suggère - me Demande même - plutôt le Contraire : non pas aller Vers l’Extérieur, Vers un Autre Monde, une Autre Dimension, Vers Dieu ou un Etre Supérieur, mais bien entrer en Soi, Rechercher les Secrets de Vie, la Vérité, Amplifier le Désir de se Connaître, se Perfectionner, en son Âme même, plutôt Que Quémander Au dehors." - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 -

Récompense : "Serions nous Vertueux, sans l'Idée de la Récompense Promise, c'est à  dire le paradis...ou la Reconnaissance des Autres ou l'Image Gratifiante que nous avons de Nous-mêmes ?" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 - "L'Initié ne Fonde pas son Espérance sur l'Attente d'Une Récompense, mais sur le Besoin de Dépassement qu'Il ressent en Lui-même." - Rit. 15°/18° - 2014- p.54 - REAA -

Reconnaissance : A nouveau - "RE" - avec - "CO" - la "NAISSANCE" - La prière de Reconnaissance avec Binah : l'intelligence - "Pour Comprendre les Symboles du second Temple, il nous faut d'abord examiner la vie de Jésus. Marie, sa Mère voit son Education confiée au Temple dès son plus jeune Âge afin d'être Elevée dans la Prière et la Pureté. [...] elle est donnée à Joseph, Descendant du Roi David, dont la famille Laïque est Habilitée à fournir le Bois pour l'Autel du Temple à l'occasion d'une des fêtes annuelles comme mentionné dans le Talmud. C'est Reconnaitre qu'il est le Légitime Héritier d'une Royauté qui ne Règne plus depuis plusieurs Siècles - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 -"  - "Princeps, premier… presque Roi… de notre propre Royaume : Prince en Hébreu, c’est « Nasikh » : Celui Qui est Oint, Reconnu,  mais aussi « Naguid » : Celui Qui Dit, Décide, Oriente… Dans sa Pérégrination, le Prince est Réellement Passé d’un monde individuel à un Monde Universel : Pour que notre Individualité Terrestre Accueille la Lumière Infini de l’Amour, il faut que notre Cœur soit Vigilant à  ses Impuretés qui nous empêche de Naître à l’Autre. D’ailleurs, dans les Contes Enfantins qui ont façonnés notre Imaginaire, le Monstre ne retrouve-t-il pas sa Forme de Prince sous l’effet de l’Amour ?" - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -   " La « bonne Foy » qui est l’un des noms du Signe de Reconnaissance des Franc-maçons au Grade d’Apprenti." - https://maloge.net/gldf/1/3/musee/2005 - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy -  "Serions nous Vertueux, sans l'Idée de la Récompense Promise, c'est à  dire le paradis...ou la Reconnaissance des Autres ou l'Image Gratifiante que nous avons de Nous-mêmes ?" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 - "Le binôme, « Tablier de Peau Blanche - Apprenti Franc-maçon » – est en Miroir pour Celui qui a fait le Vœu d’être un Eternel « Apprenant ». Pour Comprendre le Message que nos Anciens ont Voulu nous Transmettre lors des prémices de la Réception-Initiation, il faut Trouver le Sens du « Passage par la Peau » pour être Reconnu pour Tel !" - Jean-Bernard-LOI\ - "Le « Mutus Liber » Du Franc-Maçon de R\A\P\M\M\" -  R\L\ Amon Râ - G\L\S\H\ - Ori Mont - 6015 - Voir MinneConnaitre.

Rectitude : La Rectitude, c’est le caractère de ce qui est rectiligne ou à Angle Droit. C’est aussi la Qualité de Droiture d'une Personne qui est Qualifiée [...] de « Libre et de Bonnes Mœurs ». C’est, d’après Moi, une Qualité Innée Qui permet, comme Nous y Invite le (X)ème Voyage, d’Aimer la Justice, de la Révérer, de marcher dans ses  Voies, de la Servir de tout votre Cœur et de toute votre Âme. [...] Si la Rectitude est en excès Cela peut amener une Rigidité Excessif avec le risque de Formalisme et d’enfermement dans des Principes étroits qui détruisent la Lucidité et la Spontanéité. Si elle fait Défaut, le risque sera le manque de Constance et, aussi, l’Egarement possible dans les Sentiers fleuris. [...] La Raison permet de Discerner quels sont ses Devoirs. La Raison Alliée à la Rectitude permet de faire Son Devoir. Avec la Spiritualité en plus, Cela Doit nous amener à faire notre Devoir parce qu’Il Est le Devoir. - "Raison, Rectitude, Spiritualité..." - Rem\ DIM\ - P37 Ori\ Nar\ 6013 -

Recueillement : rentrer en soi-même, de réfléchir, de méditer - Voir Componction - Média-Dico -

Recueillir : lat. RelegererRecueillir, Rassembler, Lier, Relier, Religion, Coagula -

Rédemption : L’idée de Rédemption, qui est connexe avec celle de régénération, ou de résurrection, traduit la possibilité d’une influence vivifiante capable de transformer, de régénérer l’être qui après sa génération initiale se voit soumis, de par les lois du monde manifesté dans lesquelles il est immergé, aux multiples attaques de la corruption qui viennent inexorablement, dégrader et abîmer l’être pour le conduire vers une mort certaine. Le Christianisme insistera beaucoup sur la capacité Salvifique du Verbe qui s’est d’ailleurs présenté aux hommes comme plus fort que la mort, offrant ainsi aux créatures la possibilité d’une vie supérieure, une vie nouvelle et éternelle vie contre laquelle le pouvoir de la mort n’a plus de prises. Cette capacité du verbe est une manière d’indiquer qu’il est Lui La vie, Vie sans commencement et sans fin, la seule véritable Vie. Vie au contact de laquelle sont écartées  les forces corruptrices de la matière grossière que subissent durement les hommes depuis la chute. La Rédemption vise en réalité la nature et la destinée de la créature, elle s’applique à son statut ontologique en étant capable de la modifier radicalement puisqu’elle lui ouvre les portes de l’éternité qui la préservera pour toujours des contingences de l’existence. - Symboles de la science sacrée : Ch III « le Sacré Cœur et la légende du Graal » – Ch IX « Les fleurs symboliques » – CH XXIII « Les mystères de la lettres Nûn ».- "...la Jérusalem Céleste est en nous (voir Noùs - Ndlr -) avec un double Pouvoir : l’un Destructeur, l’Autre Rédempteur équivalent au Feu qui Détruit et au Feu Qui Régénère..." - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ -

Redressement : - "C'est comme disent les anglais, un "Raising" un Redressement, ou au sens véritable du mot "une Résurrection" du même genre que celle d'Osiris.- Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 -

Réel : On n’invente pas le Réel, on le voit, et on le voit dans la forme qui nous est accessible : ce n’est pas le Tout du Réel, et pourtant c’est bien lui ; un rayon de soleil n’est pas tout le soleil, et pourtant c’est bien le soleil. - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - Je pense qu’on identifie trop rapidement une réalité au Réel ; cela a donné naissance à beaucoup d’écoles de philosophies, par exemple, pour Platon, le «Réalisme» c’est affirmer la réalité des idées, «plus réelles» que les êtres individuels qui n’en sont que le reflet – pour les matérialistes, le «Réalisme», c’est au contraire l’affirmation que seule la matière existe, les idées n’en sont que des épiphénomènes ou des explications illusoires. La réalité de la Matière, comme la réalité de l’Esprit sont identifiées au Réel, alors que matière ou esprit ne sont que deux nivaux parmi d’autres du Réel, deux manifestations relatives du Réel…Plus je cherche à le saisir, plus il m’échappe…Que je cherche à le saisir « corporellement » à travers mes sens (sensations, perceptions)…  que je cherche à le saisir « affectivement » ou « psychologiquement » à travers mes émotions, mes désirs, mes sentiments… que je cherche à le saisir intellectuellement ou « scientifiquement » à travers mes analyses, raisonnements ou synthèses…  que je cherche à le saisir intuitivement ou spirituellement à travers prières, méditations ou contemplations…Le Réel ne s’offre pas à une « saisie », mais à une écoute ; une Ecoute qui doit se garder libre de toutes ses appréhensions, sensorielles, affectives, intellectuelles ou spirituelles sans les rejeter pour autant. Une Ecoute qui demeure ouverte à l’imperceptible, à l’inappropriable, à l’incompréhensible, à l’innommable…Demeurer à l’Ecoute du Réel, (Shéma : écoute, « Shéma Israël » : écoute le Réel. - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala P 55- http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - A rapprocher de Sama : séance de méditation, écoute du cœur - Terry GRAHAM - Lettre soufie N° 32 - Glossaire - manifesté, incarné ou représenté en toutes réalités, c’est demeurer dans une ouverture corporelle, affective, intellectuelle, spirituelle à l’égard de tout ce qui était, de tout ce qui est, et de tout ce qui vient… Dans la quête de mon « identité Réelle », je découvre un certain nombre de réalités auxquelles je participe, mais « l’identité de « Je Suis » m’échappe toujours.  « Ce que » Je Suis n’est pas « Je Suis »,  ma réalité n’est pas le Réel, mais néanmoins une manifestation, une incarnation, une représentation du Réel. Prendre « ce que je suis » pour « Je Suis » c’est là mon inflation ou ma pathologie, ressentir l’écart entre ce que je suis et Je Suis, c’est là la source d’un sentiment de culpabilité ou de manque qui est aussi pathologie.  Accepter cet « écart » entre « ce que je suis » et « Je Suis », entre « ce qui est » et « l’Être » ou encore entre la réalité et le Réel, c’est le commencement de la santé ; l’apprentissage de « l’entre-deux » qui me place au cœur d’un ternaire, « ce que je suis » - « Je Suis » – et « l’entre-deux ». La fonction du Thérapeute est de prendre soin de cet « entre-deux » ou de cette relation entre l’Être  et « ce qui est » ou entre « ce que je suis » et « Je Suis ». ... Le Réel est la liberté de l’Espace qui n’est pas atteint ou souillé par ce qui s’y agite ou s’y passe. C’est une lumière, une vie, un amour, qui ne juge ni ne s’attache à ce qui va.  Ne faire qu’un avec cette liberté c’est vivre dans un infini respect pour tout ce qui vit et respire, c’est la vision ou l’intuition du Réel partout et toujours présent qui nous rend non dépendant des réalités transitoires que nous pouvons alors apprécier et aimer dans leur juste mesure. Le Réel est notre vraie nature, il est Lumière (Esprit - Conscience), Amour (JoieBéatitude), Vie (ForceEnergie), Liberté (EspaceVastitude)... Si on ressent un « manque de réalité » ce que nous considérons comme « pathologie », il s’agit soit d’un manque de Conscience (confusion – obscurité), d’un manque d’Amour (tristesse – fermeture), d’un manque de Force (faiblesse – fatigue) ou d’un manque de Liberté (aliénation – dépendance)… - Jean-Yves LELOUP - "Lettre aux Thérapeutes" - 1.  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=38 -  La Mandorle Auréole Ovale qui entoure la Figure du Christ en Majesté - Média Dico -" C'est le Principe Féminin Lui-même. Horizontal il est l'œil qui peut voir toute Réalité." "Princeps, premier… presque Roi… de notre propre Royaume : Prince en Hébreu, c’est « Nasikh » : Celui Qui est Oint, Reconnu,  mais aussi « Naguid » : Celui Qui Dit, Décide, Oriente… Dans sa Pérégrination, le Prince est Réellement Passé d’un monde individuel à un Monde Universel : Pour que notre Individualité Terrestre Accueille la Lumière Infini de l’Amour, il faut que notre Cœur soit Vigilant à  ses Impuretés qui nous empêche de Naître à l’Autre. D’ailleurs, dans les Contes Enfantins qui ont façonnés notre Imaginaire, le Monstre ne retrouve-t-il pas sa Forme de Prince sous l’effet de l’Amour ?" - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -  "Comment l'a-t'il Réellement Incarné ? « Je serai » : Est-il Devenu « le Fils du Père », changeant sa mesure Humaine pour une Vision plus élargie : a-t'il dépassé sa Nature Physique, dégager un « plus-Être » du Monde de la Nature pour Percevoir l'Essence authentique de l'Homme ?" - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "Nous avons arbitrairement traduit par "Soi" le terme "Self" généralement utilisé en anglais à l'Ashram pour désigner l'Atman, le Moi Réel par rapport au Moi Apparent. C'est cet Atman que le Maharshi recommandé constamment de rechercher en Soi-même, puisque l'Homme sera "Libéré" lorsqu'il sera dégagé de ses fausses Identifications et sera devenu Conscient de son Identité Absolu avec cet Atman. Et nous avons de même traduit par "Recherche du Soi" la Méthode (Atmâ-vichara) recommandée par le Maharshi pour parvenir à ce résultat."  -Ramana Maharshi - "L'enseignement de Ramana Maharshi" Albin Michel - Spiritualités vivantes -N°58 - Préface de Jean Herbert de l'Académie Française Page 8 -"La Transsubstantiation est, littéralement, la Conversion d'une Substance en une Autre. Le Terme désigne, pour certains Chrétiens (en particulier les Catholiques), la Conversion du Pain et du Vin en Corps et Sang du Christ lors de l'Eucharistie. Sur le plan Religieux, les Chrétiens Catholiques romains, arméniens (Catholiques) et maronites emploient le Terme de « Transsubstantiation » pour Expliquer que, dans l'Eucharistie, le Pain et le Vin, par la Consécration de la Messe, sont « Réellement, Vraiment et Substantiellement » Transformés ou Convertis en Corps et Sang du Christ, tout en conservant leurs Caractéristiques Physiques ou Espèces (texture, goût, odeur : les apparences) initiales." -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Transsubstantiation - "C'est la prise de Conscience Effective des Etats Supra-individuels Qui est l'objet Réel de la Métaphysique ou, mieux encore, Qui est la Métaphysique Elle-même - René Guénon cité dans - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr - - Voir Consubstantiation - Contrainte

Référence : "il y a le verbe latin « ferre » qui signifie porter. Se référer, c'est se rapporter à une autorité; c'est se sentir porté à … (au bien, au mal) c'est-à-dire être enclin, avoir un penchant, être poussé à ; c'est enfin être porté sur … c'est-à-dire avoir un goût marqué, une préférence, un faible pour… La Référence est un choix personnel, mais non arbitraire ; c'est un choix qui correspond à une propension, à un dynamisme inscrit dans mon être soit par habitude soit par nature, etc. J'opte librement pour la grande tradition spirituelle portée par la communauté des « écoutants  » du Christ Maître intérieur. Cette communauté n'est pas délimitée par les frontières des institutions, elle se présente davantage comme une «communion», un «égrégore», un «réseau», une «famille». - Richard BERGERON - évocation d'un cheminement" - "Le Serpent Venimeux fait Référence au Feu Secret Nécessaire à l’Ouverture (Dissolution) du Métal  dont la préparation va procurer un Esprit (Gaz) et un résidu. C'Est dans ce Résidu (Qui Constitue les « Fèces » ...) que Gît sans Doute la Clef de l'Œuvre (1, 2, 3, 4). " - http://hdelboy.club.fr/chimie_alchemy.htm - Disponible sur demande - Ndlr - "La Possibilité d'un Langage "Religieux" (de "Relegerer", qui Réunit) n'est pas l'Apanage d'une "Révélation" Dogmatique quelconque. Sa Fonction Référentielle ou Sémantique serait Analogue à Celle du Texte "Poétique" : l'Existence du " Référent" serait anticipée, elle n'oblige pas le lecteur ou le spectateur à retracer l'Unité de Sens Présente chez son auteur, mais Tolére et surtout Appelle des Interprétations Diverses ; c'est aussi le Domaine de la Tradition Orale et du Langage Sacré." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -

Refoulement : "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -"

Réflexion : Fekr - Terry GRAHAM - Lettre soufie - N° 32 - Glossaire - "Car il y a une Echelle de la Connaissance, comme il y a une Echelle de l’Amour… Du stade de Lectio ou l’on découvre un Savoir, il faut passer par l’Epreuve de la Réflexion, (Ruminatio), puis par le Filtre du Cœur, (Oratio), puis par la Réflexion Métaphysique (Contemplatio) pour parvenir à Unio, la Connaissance  complète qui s’intègre  et fait corps dans le Grand Tout." - Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "Cette Réflexion sur ce thème me semble importante car elle permet de se poser des questions d’Ordre Philosophique Essentielles. En effet la Présence du thème de la Mort nous ramène à la Question de base du Franc-maçon : Qui suis-je, d’où je viens, et où vais-je ? Il s’interroge aussi sur son positionnement par rapport au Divin. Donc l’étude du Libre arbitre, etc... Il peut aussi aller plus loin et commenter son attitude vis à vis de l’Accablement, la Gratitude, un éventuel asservissement à une Autorité, etc... C’est, je pense, l’illustration de la Méthode Maçonique : une étude Personnelle suivi de la présentation de son Travail à ses Frères pour l’aider dans sa Réflexion. - JP\  DUP\  " Ah Seigneur mon..." - Tenue de Maî commune aux 4 RL de la GLDF - Ori\  Bez\  6013 - Voir  Ahiman Razon - La Question du Libre arbitre a été discutée à travers les Siècles par tous les Philosophes sans qu’aucune conclusion ne fasse l’unanimité. Et les plus grands Sages de l’Inde paraissent se contredire, affirmant que tout est Œuvre de la seule Shakti (Energie Divine) mais proposant une Pratique Personnelle qui met en jeu l’initiative Individuelle. Il y a une approche relative : est-ce que je peux gagner en Liberté intime ? Et il y a une approche radicale, plus délicate à comprendre car cette question du Libre arbitre, nous la posons à partir de la Conviction de l’Ego Individualisé - le Moi et le Non moi – qui est une Forme d’Erreur Fondamentale, Arthur Osborne, un Disciple anglais de Ramana Maharshi qui a passé dix ans dans son Ashram du vivant de Celui-ci a écrit plusieurs livres, a utilisé une Image du temps de la T.S.F. où les postes de radio étaient volumineux, avec de grosses lampes à l’intérieur. Imaginons, dit-il, qu’un indigène d’une tribu du fin fond de la forêt vierge, qui n’a jamais eu la moindre notion d’électricité ni la moindre idée de ce qu’est un poste de radio, entende une voix de femme qui sort de cette énorme boîte. Cette personne demande « la dame qui est dans la boîte, est-ce qu’elle décide des chansons qu’elle veut chanter » -auquel cas elle aurait un Libre arbitre - « …ou est-ce qu’elles lui sont imposées? » La réponse se situe à un autre niveau : « il n’y a pas de dame dans la boîte. » Vous n’êtes pas beaucoup plus avancés, mais c’est un point de départ de Réflexion : toute cette question du Libre arbitre se pose à partir de la Conviction de l’Ego - Moi, Moi ce que Je suis, tout ce que Je ne suis pas, mon passé, mon futur, mes relations avec les autres- et cette identification à l’Ego est une Illusion dont on peut s’Eveiller. Telle est la réponse ultime…" - ARNAUD DESJARDINS - LA PAIX TOUJOURS PRESENTE - santé psychique et santé spirituelle - Editions: LA TABLE RONDE. - " Bossuet nous a dit à propos de la Spiritualité « Qu’elle commence en l’Homme ou la Lumière de l’Intelligence et de la Réflexion commence à Poindre. " - Gér\ CAS\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." - "La Consubstantiation est la Doctrine Protestante Luthérienne par laquelle, lors de la Cène, le Pain et le Vin conservent leurs Substances propres avec lesquelles coexistent les Substances du  Corps et du Sang du Christ. Cette notion, définie par Guillaume d’Occam ou Duns Scotus, fut reprise par Luther dans La Captivité babylonienne de l'Église en 1521. En 1551, au Concile de Trente, les Catholiques lui opposent le Dogme de la Transsubstantiation dans le cadre de la Réforme Catholique, basant leur Réflexion sur Thomas d'Aquin." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Consubstantiation "Parce que la Transcendance ne s’Invente pas. Elle est la Conséquence d’un Etat Qui, Lui-même, ne se Construit pas. Elle n’est pas Intellectuelle, ne dépend pas de l’Etude ou de la Réflexion. Entendons-nous sur les Mots. Transcendance, Démarche pour aller Au-delà, vers un Etat plus Elévé, Vers Ce Qui est Extérieur et Supérieur à l’Humain."  - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 -

Refus : "Jonas est cet Homme en Refus de l’Appel Intérieur qui le somme d’aller à Ninive. Il s’embarque vers l’opposé, vers Tharsis. Ninive où il doit se Révéler dans sa Lumière, lui fait Peur. Il préfère s’agiter ou Dormir. Pourtant, tout au fond de son Être, le Désir Existe. Et à ce Désir, s’oppose son Désir de l’Ignorer, son Ignorance. Jonas Ignore et Refuse l’Epreuve Supposée de  Ninive. Il est dans une Vie Subie, auto-satisfait, dans le Monde Illusoire des Formes, Convaincu que c’est son choix." [...] Refuser cet Appel, ce Désir, Celà comporte des risques et cela fait des Vagues ! Oui, loin de la Présence Intérieure, il y a de grands Vents. Même des Tempêtes ! Jonas est Contraint de se jeter à l’Eau. Et Paradoxe, il le fait Librement, de son Plein gré. Il demande qu’on le jette à l’Eau !  Le voilà prêt à Mourir ! [...] La Baleine avale Jonas. La Gueule de la Baleine, c’est la “Bouche d’Ombre”, la Porte d’une Caverne Celui qui hésite entre « Deux Etats ou Deux Modalités d’Existence», va passer par la Mort Initiatique pour Connaître une Renaissance. [...] Jonas reste Trois Jours et Trois Nuits dans le Ventre du cétacé, avant d’être recraché sur les Rivages de Ninive. Durant ce Temps ô combien Symbolique, on peut Imaginer qu’il a eu tout loisir de modifier sa Perception du Monde et de Lui-même …Il y est obligé parce qu’ici,  pas de Distraction possible …. Que Lui-même dans la Nuit et le Silence…Que Lui-même dans la Nuit, mais au  Cœur du Cœur Vivant… du Vivant !  Le Ventre de la Baleine nous renvoie à plusieurs Etapes de notre processus Initiatique. [...] . L’Atelier et ses Couleurs Deviennent alors un Analogon puissant du Ventre du Poisson Qui Est Lui-même l’Analogon d’un Etat Souhaité et Nécessaire de la Psyché sur le Chemin de la Connaissance, de la Lumière." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 -" - "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" -  « Ne Refusez pas ces Pierres que l’on vous Jette, elles Constitueront votre Piédestal ». - Hector Berlioz - cité par Philippe Guglielmi  Passé Grd Maî du GOF - http://www.jlturbet.net/2015/04/laicite-philippe-guglielmi-se-fache-contre-philippe-doucet.html - Ombre

Regard : « Il met de l’Autre dans son Regard », selon la très belle expression de Levinas… - Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "On a retenue de moi qu'Aphrodite Pandéme, c'est à dire la Populaire, Celle qui ne Préside qu'à la continuation de la Race et au Plaisir, Oubliant que Je Suis aussi Aphrodite Ourania, la Céleste, qui Préside aux Retrouvailles de l'Homme avec son Âme et de l'Âme avec son Origine Divine. Ma Beauté Extérieure seule, à retenue le Regard des Hommes, mais cette Beauté que l'on m'a Donné, que l'on a fait sortir de la Pierre, cache une Beauté Spirituelle qui dépasse les Sens, et Est en fait l'Expression de l'Amour Pur. - Gér\ PUI\- "L'amour et la vertu" P 14 La Per\ Lan\ Ori\ Mon\ 6014 -" - "La Couleur Bleue... est la plus Profonde des Couleurs, le Regard s’y Perd à l’Infini. Il en est ainsi pour le Bleu du Ciel, de l’Eau. Il est associé à l’Idée de Transparence. En Transposant au Plan Métaphysique, le Bleu n’est pas de ce Monde, Il suggère l’Idée d’Eternité, hors des Choses Humaines. Le Bleu... associé au Blanc... Forme de ce fait un Symbole associatif. Le Bleu et le Blanc sont des Couleurs Mariales, elles Expriment la Pureté par le Détachement de Valeurs de ce Monde. Il s’agit Ici du Blanc de l’Hermine ; ce Carnassier au Poil Blanc Immaculé dont la Robe Symbolise la Pureté dans la Conduite, dans l’Enseignement et la Justice, la Pureté Morale." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Regarder : "Marie, parlons un peu de ce Nom qui SignifieEtoile de la mer -  et Qui convient admirablement à la Vierge Mère...Elle est cette Splendide Etoile Qui se Lève sur l'immensité de la Mer, brillant par ses Mérites, Eclairant par ses exemples...Si les Vents des Tentations s'Elèvent, si tu viens heurter les Rochers des Tribulations, Regarde l'Etoile, Invoque Marie." - Bernard de Clairvaux - Cité par Ala\ MAS\ - Planche "Le Pentagrame" - Ori\ Mon\ - Shalom Israël : Regarde (Dissous toi dans) le réel ( en Vérité, hors des Illusions du Mental) - Ndlr - Shéma ou Sh'ma Israël écoute le Vrai - "Le Pain a la Valeur Symbolique de Parole Humaine et le Vin celui de l’Inspiration nécessaire pour Comprendre cette Parole. - la Nourriture Pain et Vin Messianique qui lui redonna l’Esprit de Prophétie. - Les Evangiles renvoient de manière Symbolique à l’étude de la Torah, Torah Ecrite (les cinq Pains) et Torah Orale (le Vin) qui porte sur elle le Roi (un Fardeau léger) et renvoie cette étude à sa Vocation Messianique qui lui redonne sa Vocation première. C’est la Vocation Messianique qui porte le Messie Sauveur  sur les Vêtements posés par les 12 Apôtres qui ouvre au Mystère de la Torah, et redonne à Jacob-Israël sa Vocation Prophétique. Ainsi Sion se Révèle Jérusalem, la Ville de la Paix." - http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html - Voir Hiram - Salvé Régina -  Cérémonie du Thé - Dissoudre -

Régénérer : ...Dans les Mystères Antiques le Bleu figure l'Epreuve de l'Air Correspondant à la Régénération Spirituelle. - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -  " Le Doute Existe sur le Chemin, il est même Nécessaire pour avancer, car il permets de s’obliger à voir les choses sous un Angle Nouveau. A mon sens, le Doute est un Régénérateur de Foi, en aucun cas il ne remet la Foi que l’on peut avoir en cause, puisque j’ai dit que c’était un Don, une Rencontre, que la Foi ne nous appartient pas. [...] Le Doute fortifie la Foi, nouveau Paradoxe… " - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013 - "...la Jérusalem Céleste est en nous (voir Noùs - Ndlr -) avec un double Pouvoir : l’un Destructeur, l’Autre Rédempteur équivalent au Feu qui Détruit et au Feu Qui Régénère..." - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ - "Le Noir absorbe la Lumière, on l’associe donc aux Ténèbres, à l’Obscurité. En Occident le noir est Noir de Deuil, c’est à dire à un départ sans Retour, une Perte définitive tandis que le Blanc Couleur de Deuil évoque au contraire une absence provisoire destinée à être comblée. Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le noir peut, du fait qu’il évoque un départ sans Retour, laisser suggérer qu’il s’agit du départ du Corps, de sa Matérialité Qui Deviendra Non présence. Le Noir c’est l’irrémédiable absence du Corps Physique." [...] "Le Noir et le Blanc, si l’on se réfère au Langage Hermétique, nous suggèrent que l’Initié doit Accomplir l’Œuvre au noir avant d’aborder l’Œuvre au blanc. En fait, il s’agit d’une alternance car le Retour au Noir devra être réitéré afin de multiplier les Opérations de Régénération et ce dans toutes les Directions, c'est-à-dire dans la Totalité de l’Être dans une Recherche de Perfectionnement de soi. On peut bien entendu sourire sur le Nom de Maître Parfait, Le Noir et le Blanc nous indiquent bien qu’il ne s’agit pas d’un Etat mais d’une Potentialité qui Suppose le Passage incessant de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au blanc … et vice versa… et ce dans toutes les Dimensions de l’Être…"  [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre Qui Porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre commence par l’Œuvre au noir et culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte Qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommé l’Homme Vert et l’Homme Rouge."-http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Régiments : "Sur ce sujet, voici ce que précise Guénon dans une lettre à Lovinescu datée de novembre 1936 : « Napoléon avait été Initié à Malte (en 1798 si je ne me trompe) à la Maçonnerie et peut-être aussi à quelque chose dautre ; quand il vint ici [en Egypte], il adhéra à lIslam et prit le Nom dAli, fait qui semble assez peu connu. Les Loges Militaires qui Existaient dans la plupart de ses Régiments semblent bien, en Allemagne surtout, avoir joué dans ses conquêtes un Rôle peut-être plus grand que celui des Batailles elles-mêmes ; la reddition des villes se traitait bien souvent entre ces Loges Militaires et les Loges locales. Son Rôle aurait dû être de Réaliser une sorte dUnification, ayant même un Lien avec lOrient (par lEgypte si la chose avait réussi de ce côté. Il est difficile de dire exactement quand sa « Déviation » a commencé mais ce quil y a de certain, cest quelle est devenue définitive lors de son divorce et de son second mariage. " -N.d.é.- René Guenon : Recueil "l'initiation Maçonnique du F Bonaparte. -

Règles : Les serviteurs de la Rose-Croix reçoivent alors les Règles de leur Ordre : -  Ne reconnaître comme fondement de l’Ordre aucun Esprit ou Démon, mais Dieu seul. -  Avoir en horreur toute idolâtrie, impudicité et impureté. -  Ne venir en aide avec ses Dons qu’à ceux qui en sont dignes et en ont besoin. -  Ne pas employer cet honneur pour acquérir plus de Gloire et de célébrité en ce Monde et aussi. -  ne pas vivre plus longtemps que Dieu ne le veut… On leur donne les pouvoirs sur la Pauvreté, l’Ignorance et la Maladie… CRC inscrit alors les mots suivants : « Le plus grand savoir est savoir que nous ne savons rien. » Frère CRC, Chevalier de la Pierre d’Or en l’année 1459. Puis il prend la place du Gardien de la Porte, le libérant de sa charge. Il devient lui même le Gardien, renonçant, le Cœur brisé, au bonheur de jouir de tous les trésors Spirituels qu’il avait acquis au cours de ces épreuves. Mais les Noces s’achèvent ainsi par ces mots : « Et alors qu’il croyait devoir être le gardien du portail, le lendemain matin, il, l’auteur de cet écrit, est retourné dans sa patrie. » - http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Noces_Chymiques_de_Christian_Rosenkreutz. - Quelques Règles d'usage : ne jamais souffler sur la Flamme d'une Bougie  pour l'éteindre mais la moucher entre les doigts ou utiliser un éteignoir. Faire brûler conjointement avec la Bougie  de couleur choisie, une autre Bougie  dite témoin Blanche qui est à allumer en premier. Enfin, pour éteindre commencer par la Bougie  allumée en dernier. -  http://www.magie-sorciers.com/signification_des_bougies.php - Le postulat constant de toute explication positiviste du fait Religieux consiste à ne voir en lui qu’un simple Moment et une Etape du développement de la Conscience Humaine. Moment voué à la disparition sitôt que la Pensée Humaine parvient à sa pleine maturité. Pour une explication de ce type, le fait Religieux ne saurait appartenir qu’à un Temps où l’Esprit de l’Homme ne s’appartient pas encore. Une telle approche reconnaît bien que, dans l’Homme, le fait de la Croyance est un fait Universel, mais elle ne désigne jamais la Religion autrement que comme le vestige d’un Temps où l’Esprit n’est pas encore venu à lui-même comme Raison capable de Connaître les choses, le monde et l’Homme pour ce qu’ils sont. Vestige d’un Temps où l’Esprit ne s’appartient pas encore, la Religion serait le simple fait d’un Temps où la croyance s’égare hors de Soi-même, à la recherche d’un Príncipe capable de rendre compte du Monde et de l’Homme, mais recherchant ce Príncipe hors de l’Homme, en un Dieu ou en des dieux - voir Libertin, - Ndlr -. Par le fait même, expliquer le Religieux est chercher hors du Religieux la Règle capable d’en rendre compte. - Mircéa ELIADE - "Selon la Règle Traditionnelle, le Tableau de loge doit être Tracé à la Main. Les Maçons sont alors debout et Observent le plus profond Silence, leurs regards convergeant vers la Main de Celui qui dessine les Symboles. Sous la pleine Lumière des Piliers, le Tableau de loge se couvre alors d'une Architecture de Symboles. Ces Symboles proviennent du Monde céleste et le Tracé transcrit la Vision qu'en ont eu les Anciens que l'on peut considérer comme "Grands Voyants" et qu'ils ont léguée à leurs successeurs. Par le Tracé, acte de pleine Efficience de la Main on Vit une Genèse, un Passage du Non-Manifesté au Manifesté, un moment de Transformation en Lumière ou le Divin s'Unit à ses Symboles et où le Principe Créateur est  Vénéré dans le Silence. Au regard de cet Acte de Pure Magie, dérouler un Tapis sur lequel les Symboles sont déjà dessinés n'apparait il pas comme un véritable appauvrissement, ce déroulement faisant du support de l'Initiation qu'est le Tableau de loge la relique d'un passé lointain? La Langue Sacrée des Symboles Tracés est une Langue Vivante et dérouler un Tapis n'est-ce pas en faire une Langue Morte, renoncer à cet Acte Vital de Création du Tracé par lequel le Temple devient une matrice Vivante ?" - Extrait du livre de François ARIES Le Tableau de Loge et le plan d'oeuvre",collection Les symboles Maçonniques, Maison de vie Editeur,2010. cité par - J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 - voir Echelle. - Il est bon de se souvenir également que la règle à 24 divisions rappelle l'allégorie égyptienne des 24 portes franchies par le soleil qui symbolise la journée du F\M\. mais peut être aussi les 24 mois philosophiques nécessaires à la réalisation de Solve et Coagula. -  "Les Constitutions d'Anderson (1723) : Peu après la création de la Grande Loge Unie d'Angleterre (UGLE), le Duc de Montaigu (Anglican Ndlr ) demanda qu'on refonde toutes les Anciennes Règles décrites dans les "Anciens Devoirs" selon "une nouvelle et meilleure méthode". Le projet, repris par le duc de Wharton, aboutira en 1723 aux "Constitutions des Francs-Maçons" écrites par le pasteur écossais James Anderson. - http://www.astrosurf.com/luxorion/franc-maconnerie2.htm - Voir Ahiman Razon considéré comme la  Constitution des Anciens - Ndlr -"  -  "...du Grec, Affaire, Faire, L'Origine de "Pragmatisme Sanction" Est dans le Droit Romain : on appela ainsi, à partir de Constantin et en Orient, les rescrits qui n'étaient pas simplement répondus par les empereurs en marge des suppliques, et qui étaient l'objet d'une expédition spéciale et solennelle ; cela finit par désigner un édit du Souverain en général ; et la cour de Rome conserva ce nom aux édits des Souverains qui la concernaient.[...] "Pragmatisme Sanction", et, substantivement, la Pragmatique, Règlement Emanant du Pouvoir Civil en matière Ecclésiastique. - Dictionnaire Le Littré  1.0 -  Nous pouvons voir là les limites du Pragmatisme ainsi que les risques et schismes pouvant en découler par méconnaissances ou détournement du Sacré dans un monde où il ne serait plus la primeur - Ndlr -" - "Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr - "...nous Découvrons souvent avec  inquiétude, qu'il y a un Relativisme Moral, car aucune Règle Morale n'est d'Essence Divine ; elle Evolue au gré des Consensus des Sociétés pour pouvoir mieux vivre ensemble... sinon c'est le Chaos !  A notre Niveau de Maillon de la Chaîne Qui est l'Humanité, l'Initiation Noùs rend Responsable, Notre Responsabilité est Engagée dans les Méandres de la Vie ; nous sommes parfois un des Trois Mauvais Compagnons ; souvent les Trois en même temps : il est Nécessaire de Culpabiliser, sinon Tout est Permis : Ordo Ab Chao !" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 - Voir  Lance, Solstices,  Contrainte,   Prudence

Règlement : "Le Règlement est semblable aux Rites d'une Religion, Qui semblent Absurdes, mais Qui Façonne les Hommes." - Antoine de Saint Exupery - Vol de nuit -

Régner : "Pour Comprendre les Symboles du second Temple, il nous faut d'abord examiner la vie de Jésus. Marie, sa Mère voit son Education confiée au Temple dès son plus jeune Âge afin d'être Elevée dans la Prière et la Pureté. [...] elle est donnée à Joseph, Descendant du Roi David, dont la famille Laïque est Habilitée à fournir le Bois pour l'Autel du Temple à l'occasion d'une des fêtes annuelles comme mentionné dans le Talmud. C'est Reconnaitre qu'il est le Légitime Héritier d'une Royauté qui ne Règne plus depuis plusieurs Siècles - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 -" - "Le Vert... est la Couleur qui Evoque le Règne Végétal et plus particulièrement le Printemps, Il Evoque donc une Renaissance. Il est donc le Signe d’un Retour, Il est alors la Couleur de l’Espérance. Il est la Couleur de l’Immortalité Symbolisée par l’Arbre vert, le Rameau Vert... la branche d’Acacia. Je n’irai pas plus avant sauf à rappeler la Table d'Emeraude attribuée à Hermès Trismégiste contient les préceptes de l’Hermétisme qui permettent d’aboutir au Grand Œuvre." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -"Et il commença sa conférence. Au début, tout était Tohu-bohu, le Noir Régnait sur la Terre. Une Lumière jaillit des Ténèbres pour y Descendre, touchant le Sol pour rebondir dans les Cieux. Ainsi le Blanc Fut Créé, et la Sagesse Apparut. De cette Sagesse la ligne d’Horizon s’Eclaira. Le Feu des Volcans émergea et le Rouge Fut Créé, précédant le tour de l’Homme…. - "L'apprenti, les deux Surveillants et l’âne" - Guy Mat - RL 813 - 2014 - Voir les Couleurs de l'Alchimie.

Régression : "Un seul exemple pourrait permettre de mesurer l’étendue de cette Régression : la Somme théologique de saint Thomas d’Aquin était, dans son temps, un manuel à l’usage des Etudiants ; où sont aujourd’hui les Etudiants qui seraient capables de l’approfondir et de se l’assimiler ?" - René GUENON - "Symboles de la science sacrée" - Mythes, Mystères et Symbolismes. - Page 2 -

Régulateur : ...D'autre part, pour compléter les considérations que nous venons d'exposer sommairement, il y aurait lieu de signaler les traces que ces conceptions Traditionnelles et primordiales avaient pu laisser dans les institutions anciennes de l'Europe, notamment en ce qui concerne l'investiture du "Droit Divin" conférée aux Rois, dont le rôle était regardé à l'origine, ainsi que l'indique la Racine même du Mot Rex, comme essentiellement Régulateur de l'ordre social, mais nous ne pouvons que noter ces choses en passant, sans y insister autant qu'il conviendrait peut-être pour en faire ressortir tout l'intérêt. - René GUENON "Castes" tiré de "Introduction générale à l'étude des Doctrines Hindoues. -

Reine : "N’est-ce pas une Confiance, une Promesse des Rituels en notre Capax Déi à Atteindre le Sommet, la Libération… a Condition que Noùs ne Noùs Attardions pas sur les Sentiers Fleuris (Projections Egotiques rassurantes, Monde) ? Si c’est le cas et sachant que la Montagne est le Symbole de l’Ego, le « Moi » ( Multiple, Dualiste, Mondain, Chtonien… enflure de notre Humanité, Vision restrictive du Tout) et qu’il faut le dépasser, le Dominer, le Dissoudre (Salvé Régina = Dissoudre la Reine… l’âme dans l’être, assister au mariage, faire UN) quelle est notre partie intime que l’on doit retrouver et qui permet de re-passer à l’HOMME que le G\A\D\L\U\, (Pour certains : Dieu, Allah, etc...) à fait à son image donc originellement « Parfait » ? Que doit-on retirer pour « LA » retrouver en cet état Édénique de naissance, cette Gnose, cette « CON-Naissance », « AVEC la Naissance » ? Puis peut-être l'Inconnaissance du pseudo-Denys ? Qu’est-ce qui à pu nous polluer ainsi, et comment s’en libérer le plus vite possible ? (Jésus prêche et meurt sur la montagne, Moïse rencontre Dieu sur la montagne, Ramana tourne autour tous les jours, etc….)" - Discussions suite planche - Jam\ Col - "La voute sacrée..."- P14- Ori\ de Mont\ 6014- Voir Rituel du 4° - p 26 - Ndlr - Crainte - Gravir - Hâtez-vous - Mort -Montagne aux pentes abruptes - Sentiers Fleuris - Sommet

Rejeter : - Le Nom du premier Meurtrier d’Hiram-Abi a pour Nom Ab-Hiram ce Qui Signifierait « Qui Rejette le Père » ou Qui Immole le Père (le préfixe Ab en français indique au propre comme au figuré l’écart ou la Séparation). - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "La Réalisation consiste à donc à Rejeter l'Idée Fausse, que l'on n'est pas Réalisé. La Réalisation n'est pas quelque chose de nouveau à Acquérir. Comme elle est Permanente, elle doit donc Exister de Tout Temps. Sinon elle n'a aucune Valeur. [...] Dès que l'Idée Erronée "Je Suis le Corps" ou "Je n'ai pas Réalisé" s'est Dissipé, il ne reste plus que la Suprême Conscience, c'est-à-dire le Soi, auquel on donne le Nom de Réalisation pour satisfaire le niveau de Compréhension ordinaire des gens. Mais, en Vérité, la Réalisation est Eternelle, elle Existe depuis Toujours, à Présent, et Ici Même. Finalement la Réalisation revient à Eliminer l'Ignorance et Rien d'Autre." -Ramana Maharshi - "entretien extrait)" http://consciencesansobjet.blogspot.fr/2010/07/ramana-maharshi.html

Rejoindre : Maimonide, dans son Guide des Egarés disait : « la Vérité Scientifique, loin d'exclure Dieu, amène à mieux Connaître sa Perfection. » Pensée que l’on retrouve chez Averroès. Ils s ‘appuyaient tous deux sur le fait que nous Possedons deux Facultés en nous (voir Noùs) pour avancer, Celles de  l’Esprit et Celles de la Raison. Ils se Rejoignent sur Un Point, qui Affirme l’Existence d’un Lien ou plus Exactement une compatibilité entre la Foi et la Raison. En Comprenant l'Une on Accepte l’Autre, mettant ainsi en avant la Conjugaison des Deux. C’est  d’ailleurs  Une de nos Principales Doctrines en Franc-maçonnerie nommée Tolérance. Tolérance qui développe la Capacité de l’Ecoute de l’Autre, dans le Respect de leurs Différences, mais aussi dans le Respect de l’Harmonie d’Ensemble. - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." -

Relation : "Guenon parle à cette occasion de "cette Mystérieuse " Fede Santa" c'est à dire de la Foi (Emounah) En quoi cette Foi est elle Mystérieuse ? Serait-elle donc étrangère à la Foi au sens habituelle et Théologique de ce mot ? Nous pensons que leur Relation est la même que celle qui Existe entre le côté Extérieur et le côté Intérieur de la Religion Chrétienne, et que leur trait commun est la Certitude, comme le suggère d'ailleurs l'emploi ici par Guénon de l'hébreu Emounah. Autrement dit, cette "Foi" ne diffère de la Foi commune que par le fait qu'elle participe Consciemment de la Certitude qui appartient en propre à la Connaissance Intellectuelle Pure, c'est à dire qu'elle n'est pas à proprement parler "la Foi qui recherche l'Intelligence" (fides quaerens intellectum) mais plutôt la Foi (la Certitude) qui procède de l'Intelligence. "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.85 - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - « Je ne Dois pas, en effet, être insensible comme une Statue, mais observer avec soin ce que réclament les Relations Naturelles et Acquises, comme un Homme Religieux (c'est à dire "Relié"), comme un Fils, comme un Frère, comme un Père, comme un Citoyen ». - Epictète - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "La Possibilité d'un Langage "Religieux" (de "religere", qui Réunit) n'est pas l'Apanage d'une "Révélation" Dogmatique quelconque. Sa Fonction Référentielle ou Sémantique serait Analogue à Celle du Texte "Poétique" : l'Existence du " Référent" serait anticipée, elle n'oblige pas le lecteur ou le spectateur à retracer l'Unité de Sens Présente chez son auteur, mais Tolére et surtout Appelle des Interprétations Diverses ; c'est aussi le Domaine de la Tradition Orale et du Langage Sacré." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -

Relativisme : "...nous Découvrons souvent avec  inquiétude, qu'il y a un Relativisme Moral, car aucune Règle Morale n'est d'Essence Divine ; elle Evolue au gré des Consensus des Sociétés pour pouvoir mieux vivre ensemble... sinon c'est le Chaos !  A notre Niveau de Maillon de la Chaîne Qui est l'Humanité, l'Initiation Noùs rend Responsable, Notre Responsabiitél est Engagée dans les Méandres de la Vie ; nous sommes parfois un des Trois Mauvais Compagnons ; souvent les Trois en même temps : il est Nécessaire de Culpabiliser, sinon Tout est Permis : Ordo Ab Chao !" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 -

Relegerer : mot Latin RelegererRecueillir, Rassembler, Lier, Relier, Religion, Coagula - « Je ne Dois pas, en effet, être insensible comme une Statue, mais observer avec soin ce que réclament les Relations Naturelles et Acquises, comme un Homme Religieux (c'est à dire "Relié"), comme un Fils, comme un Frère, comme un Père, comme un Citoyen ». - Epictète - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "La Possibilité d'un Langage "Religieux" (de "Relegerer", qui Réunit) n'est pas l'Apanage d'une "Révélation" Dogmatique quelconque. Sa Fonction Référentielle ou Sémantique serait Analogue à Celle du Texte "Poétique" : l'Existence du " Référent" serait anticipée, elle n'oblige pas le lecteur ou le spectateur à retracer l'Unité de Sens Présente chez son auteur, mais Tolére et surtout Appelle des Interprétations Diverses ; c'est aussi le Domaine de la Tradition Orale et du Langage Sacré." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -

Relever : Voir Esprit

Relier : "C’est cette Force qui conduit au Sacerdoce, à l’Engagement : Il n’y a plus de Sacrifice, juste une Evidence et la Conscience Absolue d’une Mission, et du Devoir Suprême de garder en Soi cette Présence, et de la faire vivre. Le Sacerdoce n’est pas une fuite  dans le Mystique : C’est une Expérience Religieuse, mais  au sens de Reliance. Reliant ce qui est Epars dans la Conscience d’une même Réalité Suprême, elle est une Expérience d’Unité, au plus proche de la Vie, dans toutes ses dimensions." - Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "Rappelons que les Vertus Théologales « …permettent de Relier le Visible à l’Invisible… » L’Espérance dès lors Trouve sa Confiance dans l’Invisible, elle persiste malgré tout parce que les Malheurs Matériels n’ont pas Atteint l’Invisible dans lequel Réside la Foi et la Charité."- Thi\ DAV\ CR+ - SC702 Ori\ Mon\ - 6013 - "Grâce à l'Esp..." - "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse. - Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" -  " Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - « En Sanskrit, l'Homme Vert est Relié au motif du Kirtimukha qui est Relié à une Lilà de Shiva et Rahu. Le Kirtimukha se rencontre souvent dans l'Art et l'Iconographie Thangka du Bouddhisme Vajrayāna, dans lequel il Couronne souvent la Roue de l'Existence Karmique. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_vert. - "Ainsi l’Epée à Deux  Tranchants, nous rappelle que toute Parole Émanant de l’Esprit a un double Sens : Exotérique et Esotérique Reliée à l’Heptagone, elle nous (voir Noùs - Ndlr -) Révéle qu’Au-delà des Oppositions  énoncées, celles-ci se complètent et se Concilient dans leur Synthèse." - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit " - P14 Ori\ Mon\ « Je ne Dois pas, en effet, être insensible comme une Statue, mais observer avec soin ce que réclament les Relations Naturelles et Acquises, comme un Homme Religieux (c'est à dire "Relié"), comme un Fils, comme un Frère, comme un Père, comme un Citoyen ». - Epictète - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "La Possibilité d'un Langage "Religieux" (de "Relegerer", qui Réunit) n'est pas l'Apanage d'une "Révélation" Dogmatique quelconque. Sa Fonction Référentielle ou Sémantique serait Analogue à Celle du Texte "Poétique" : l'Existence du " Référent" serait anticipée, elle n'oblige pas le lecteur ou le spectateur à retracer l'Unité de Sens Présente chez son auteur, mais Tolére et surtout Appelle des Interprétations Diverses ; c'est aussi le Domaine de la Tradition Orale et du Langage Sacré." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - Voir Ouroboros - Latin : Relegerer - Recueillir, Rassembler, Lier, Relier, Religion, Coagula -

Religieux : Le postulat constant de toute explication positiviste du fait Religieux consiste à ne voir en lui qu’un simple moment et une étape du développement de la conscience humaine. Moment voué à la disparition sitôt que la pensée humaine parvient à sa pleine maturité. Pour une explication de ce type, le fait Religieux ne saurait appartenir qu’à un temps où l’esprit de l’homme ne s’appartient pas encore. Une telle approche reconnaît bien que, dans l’homme, le fait de la croyance est un fait universel, mais elle ne désigne jamais la religion autrement que comme le vestige d’un temps où l’esprit n’est pas encore venu à lui-même comme raison capable de connaître les choses, le monde et l’homme pour ce qu’ils sont. Vestige d’un temps où l’esprit ne s’appartient pas encore, la religion serait le simple fait d’un temps où la croyance s’égare hors de soi-même, à la recherche d’un prin­cipe capable de rendre compte du monde et de l’homme, mais recherchant ce principe hors de l’homme, en un Dieu ou en des dieux. Par le fait même, expliquer le Religieux est chercher hors du Religieux la règle capable d’en rendre compte. - Mircéa Eliade- Religieux dans son sens premier, c'est relier - Religare - l'homme (avec un "h" minuscule) à l'Autre, au ""Tout Autre" c'est à dire au "Un le Tout", afin que, dans un Pèlerinage vers le Un (Uni-versus, tourné vers le Un) il devienne ce qu'il est , un Homme avec un "H" majuscule, comme nous y enjoint notre car\ d'App\- Ndlr - "En effet, ce qui possède proprement le caractère « Sacré », c’est la Doctrine Traditionnelle et ce qui s’y rapporte directement, et cette Doctrine ne prend pas nécessairement la Forme Religieuse (On verra d’ailleurs plus loin pourquoi la Forme Religieuse proprement dite est particulière à l’Occident.) ; « Sacré » et « Religieux » ne s’équivalent donc nullement, et le premier de ces deux termes est beaucoup plus étendu que le second ; si la Religion fait partie du domaine « Sacré », celui-ci comprend des éléments et des modalités qui n’ont absolument rien de Religieux ; et le Sacerdoce, comme son nom l’indique, se rapporte, sans aucune restriction, à tout ce qui peut véritablement être dit « Sacré »." - René GUENON - "Autorité spirituelle et pouvoir temporel" - "Pouvoir temporel et pouvoir spirituel" - Edition Trédaniel, (extrait sur demande) -  Ndlr - "C’est cette Force qui conduit au Sacerdoce, à l’Engagement : Il n’y a plus de Sacrifice, juste une Evidence et la Conscience Absolue d’une Mission, et du Devoir Suprême de garder en Soi cette Présence, et de la faire vivre. Le Sacerdoce n’est pas une fuite  dans le Mystique : C’est une Expérience Religieuse, mais  au sens de Reliance. Reliant ce qui est Epars dans la Conscience d’une même Réalité Suprême, elle est une Expérience d’Unité, au plus proche de la Vie, dans toutes ses dimensions." - Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "Jusqu'au début du XIXe siècle les relations entre les Loges et l'Église Catholique étaient étroites. Il était fréquent de trouver sur les Colonnes des Prêtres et des Religieux. Il arrivait que les Loges terminent leur Tenue à l'Église ou dans une Chapelle de Couvent à la Mémoire de maçons défunts dans l'année." - J&J Mar\ - "La colonne d'Harmonie - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6013 -"De même la Franc-maçonnerie essaie de déterminer qui est Initiatiable en tenant compte de ses Mœurs, de son mode de vie et de ses moyens d’existence. Certaines Infirmités, comme les Trois "B", évoquées plus haut, étaient incompatibles avec l’exercice d’un Métier manuel et la Franc-maçonnerie Spéculative les a conservés comme marque d’une Dysharmonie Spirituelle Exprimée par le Corps , ce qui est très près des “conditions Karmiques” évoquées a contrario (au contraire) par le Bouddha .- " Hans Wolfgang Schumann, Le Bouddha historique, Ed. Sully, p. 198. - (envoi d'un App suite à une discutions en Salle Humide sur la règle des "Trois B"  RL813-6014) - Réponse RA : Oui c’est ça, à part que dans le REAA tu ne trouveras nulle part quelque chose sur le sujet ! La seule trace que j’ai trouvé c’est dans « Ahiman Razon », qui est notre livre des "Anciens" (par rapport aux "Moderns" Andersoniens (Anglicans).  C’est peut-être encore d'usage, dans une Maçonnerie liée à des Rites plus Religieux, mais pas chez-nous, à ma Connaissance ! Va voir dans le Glossaire « Boiteux, Borgne, Bègue », et l’explication de « Colnot », ainsi que celle de « Matthias ».  C’est à mon sens les seules  explications Esotérique corrects que l’on puisse en donner, ce qui justifie le fait que cela n'existe plus chez nous... ce fut passager, par analogie aux  Opératifs, mais je le répète, l’Opératif manuel n’a  rien à voir avec nous,  sauf le but anagogique. Nous ne descendons pas d’eux ! C’est du bricolage Andersonien… Le reste c’est à mon sens du délire Exotérique. Attention au Bouddhisme, ce n'est pas une Tradition mais une Philosophie.- Echange avec un Frère - Ndlr -  "Le Symbolisme est le moyen le mieux adapté à l’Enseignement des Vérités d’Ordre Supérieur, Religieuses et Métaphysiques, c’est-à-dire de Tout ce que Repousse ou Néglige l’Esprit Moderne ; Il est Tout le Contraire de ce Qui convient au Rationalisme, et tous ses Adversaires se comportent, certains sans le savoir, en véritables Rationalistes ; Pour nous, nous pensons que, si le Symbolisme est Aujourd'hui Incompris, c’est une Raison de plus pour y insister, en exposant aussi complètement que Possible la Signification Réelle des Symboles Traditionnels, en leur Restituant toute leur portée Intellectuelle, au lieu d’en faire simplement le thème de quelques exhortations Sentimentales pour lesquelles, du reste, l’usage du Symbolisme est chose fort inutile." - René GUENON - "Symboles de la science sacrée" - Page 5 - "La Transsubstantiation est, littéralement, la Conversion d'une Substance en une Autre. Le Terme désigne, pour certains Chrétiens (en particulier les Catholiques), la Conversion du Pain et du Vin en Corps et Sang du Christ lors de l'Eucharistie. Sur le plan Religieux, les Chrétiens Catholiques romains, arméniens (Catholiques) et maronites emploient le Terme de « Transsubstantiation » pour Expliquer que, dans l'Eucharistie, le Pain et le Vin, par la Consécration de la Messe, sont « Réellement, Vraiment et Substantiellement » Transformés ou Convertis en Corps et Sang du Christ, tout en conservant leurs Caractéristiques Physiques ou Espèces (texture, goût, odeur : les apparences) initiales." -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Transsubstantiation - « Je ne Dois pas, en effet, être insensible comme une Statue, mais observer avec soin ce que réclament les Relations Naturelles et Acquises, comme un Homme Religieux (c'est à dire "Relié"), comme un Fils, comme un Frère, comme un Père, comme un Citoyen ». - Epictète - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "La Possibilité d'un Langage "Religieux" (de "Relegerer", qui Réunit) n'est pas l'Apanage d'une "Révélation" Dogmatique quelconque. Sa Fonction Référentielle ou Sémantique serait Analogue à Celle du Texte "Poétique" : l'Existence du " Référent" serait anticipée, elle n'oblige pas le lecteur ou le spectateur à retracer l'Unité de Sens Présente chez son auteur, mais Tolére et surtout Appelle des Interprétations Diverses ; c'est aussi le Domaine de la Tradition Orale et du Langage Sacré." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -Voir Consubstantiation - Religion - Amnésie -

Religion : lat. relegerer - "Fidèle à cette méthode, la Franc-maçonnerie ne professe aucune Doctrine ; la Morale maçonnique qui nous est proposée est Universelle. Elle permet à l'homme de s'élever au-dessus de la Religion crainte et au-dessus de la Religion morale pour atteindre le troisième stade : celui de la religiosité Cosmique, de l'harmonie avec le Cosmos, sans pour autant lui interdire de mener de pair une Ascèse Religieuse." - Rit\ de Cer\  Fun\ R\E\A\A\ - Ndlr - Les Religions étaient des nœuds de paille - Impermanent mais obligatoire ? - Ndlr - [...] qui servaient à fixer les poutres des ponts. - Festus - Ce passage permettrait-il d'ancrer les bases, pour atteindre l'autre rive ?  - Ndlr - « Ne dites plus "Dieu est dans mon Cœur", mais "Je suis dans le Cœur de Dieu". Le Réel souverain n'est pas une réalité extérieure, mais au contraire je vis, je respire, j'aime et je Connais à l'intérieur même de cette Réalité. Je n'ai plus rien à contenir, je suis tout entier contenu. La Vie n'est pas quelque chose que je pourrais avoir (et donc ne plus avoir), je suis la Vie. L'entrée dans le Temple ou dans l'état de Contemplation, c'est ce Passage de « la vie qu'on a » à « la Vie qu'on Est », de la conscience qu'on a à la Conscience qu'on Est, de la liberté qu'on a à la Liberté  qu'on Est, de l'amour qu'on a à l'Amour qu'on Est. Faut-il aller plus loin ? C'est passer du « Dieu qu'on a » au « Dieu qu'on Est », c'est-à dire sortir de la religion qu'on a pour devenir le Religieux qu'on Est, la pure « relation» (religio) qui demeure entre Tout ce qui Est. L'interrelation qui permet à tout ce qui existe d'exister. - Jean-Yves LELOUP – "Le passant" – lectio Divina - « L’assise et la marche » P142 à 149 Envoyé par Phi\ BOU\ P14 Ori\ Mon\ 6012 - disponible en .doc sur demande - Ndlr - "Deus" encyclique "Meumque Jus", il est le tout ordonnateur. - Ndlr - "Guenon parle à cette occasion de "cette Mystérieuse " Fede Santa" c'est à dire de la Foi (Emounah) En quoi cette Foi est elle Mystérieuse ? Serait-elle donc étrangère à la Foi au sens habituelle et Théologique de ce mot ? Nous pensons que leur Relation est la même que celle qui Existe entre le côté Extérieur et le côté Intérieur de la Religion Chrétienne, et que leur trait commun est la Certitude, comme le suggère d'ailleurs l'emploi ici par Guénon de l'hébreu Emounah. Autrement dit, cette "Foi" ne diffère de la Foi commune que par le fait qu'elle participe Consciemment de la Certitude qui appartient en propre à la Connaissance Intellectuelle Pure, c'est à dire qu'elle n'est pas à proprement parler "la Foi qui recherche l'Intelligence" (fides quaerens intellectum) mais plutôt la Foi (la Certitude) qui procède de l'Intelligence. "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.85 - Ces mots d’Élias Canetti tirés de l’ouvrage Le territoire de l’homme, n’appellent-ils pas à la vigilance : « Dans leur combat contre toutes les formes de Croyance sclérosées, les Humanistes ont laissé debout la plus absurde des Religions, celle du Pouvoir. » - Pat\ Zac\ - 1996, Discours de l’Orateur du Convent GODF - Disponible sur demande - Ndlr - « La Vraie Religion a bien plus de dix-huit Siècles : elle Naquît le Jour que Naquirent les Jours. » - René Guénon : Un projet de Joseph de Maistre pour l’union des peuples - http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-un-projet-de-joseph-de-maistre-pour-l-union-des-peuples-2-57981464.html - Disponible sur demande - Ndlr - " Trois Religions, l'Animisme, le Brahmanisme et le Bouddhisme, se sont mariées Harmonieusement, se sont même renforcés mutuellement, pour aider le Khmer à vivre en Harmonie avec le Cosmos, le Cycle des Saisons, les Forces de la Nature. L'Animisme lui permet d'expliquer et d'organiser sa Vie en ce Bas-monde, Le Bouddhisme l'aide à Espérer en un Monde Futur meilleur, Le Brahmanisme reste le Cadre et le support de certains Rituels. [...] Il convient de noter que le Bouddhisme est la seule Religion qui se soit propagée uniquement par la Prédication et la persuasion, sans avoir à faire usage des armes... Mais il s'agit plus d'une Morale que d'une Religion. Le Bouddha "l'Homme qui a Connu l'Illumination" est une appellation générique qui recouvre de nombreux Saints Hommes. Mais, en général, ce terme fait référence à Gautama Siddarta Qui serait vers 543 avant Jésus Christ en Inde (époque de Confucius en Chine et cent ans avant Socrate)." - http://vorasith.online.fr/cambodge/rel/religion.htm - "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" " - "Pour Guénon son Œuvre était seulement la Traditio/Transmissio de la Philosophia perennis, de l'Unique et Archétypale Métaphysique à l'Origine de Toutes les grandes Religions." -http://elkorg-projects.blogspot.fr/2005/04/c-da-cunha-ren-gunon-une-introduction.html - "Dans Le Figaro du 22 janvier 1951, André Rousseaux intitulait son article « Le dernier jour de René Guénon », rappelant ce que le Philosophe déclara à ses proches en ses derniers moments : « Soyez sans Crainte, je ne vous quitterai pas ; vous ne me verrez plus, mais je serai , et moi, je vous verrai. » En cette déclaration René Guénon rejoignait la Tradition Universelle ; le Judaïsme avec l'Evocation Posthume du Prophète Samuel par la Sorcière d'En-Dor à la demande du Roi Saül (I Samuel, XXVIII, 7), et les nombreuses Condamnations prononcées dans le Pentateuque contre ces Evocations. Le Christianisme démontre que l'Invisible est aussi le Monde des Morts avec Toutes les Apparitions de Jésus à ses Disciples. Et l'Hindouisme nous le précise avec ses Traditions sur les Pitris (Défunts), Âmes Désincarnées en Quête d'une nouvelle Incarnation Karmique. Enfin l'Islam confirme, avec Tout ce qu'en dit le Coran en ses Sourates concernant le Sort Posthume des Fidèles des Diverses Religions : Islamique, Juive, Chrétienne, Sabéenne." - Robert AMBELAIN - "Les arcanes noires de l'Hitlérisme" - P48 - Edition Robert Laffont 1990 - Voir Dialectique -Diairésis...Lectio Divina - Lectio - Cogitatio - Ruminatio - Meditatio - Oratio - Cotemplatio - Unio- Relegerer - Recueillir - Rassembler - Lier - Relier - Religion - Coagula - Daimonios

Rémi : "Celui qui guérit ". - (Question : - René GUENON dans "Aperçus sur l'initiation" - Quelques considérations sur l'hermétisme - P.260 - écrit  - kémi ou "Terre noire" donné à l'ancienne Egypte... - L'origine de Rémi, ne viendrait-elle pas de là ? - Ndlr -  Voir Gui. -

Rempart : "Les Minoens ne Construisaient pas de Rempart, car selon eux, leurs seul Ennemi, c'étaient Eux-mêmes. 3700 ans après, les données et interrogations sont bien proches.- Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.- Voir en analogie "Le livre d'Hiram" de Christopher KNIGHT & Robert LOMAS : paragraphe sur les secrets de Rosslyn et le mur occidental p.100 et 101." - Editions "J'ai lu"  Aventure secrète N° 8621"

Renaître :  Naître à nouveau - Tout doit mourir pour pouvoir Renaître, la Rosée Céleste peut alors quitter le Corps. - Jean-Pierre BAYARD -  "Tout Franc Maçon par sa quête de la Parole Perdue cherche la Vérité première. Il faut lui souhaiter, par son Travail et avec le temps, qu’il atteigne un jour ce que certains appellent le Soleil de minuit, Astre Spirituel qui ne peut être Vue que par des Yeux de lumière… Comme dans l’Apocalypse de Jean, Elévé au Zénith, ce Soleil ne se lèvera plus ni ne se couchera, il se tiendra au Centre. Symbolisant la Renaissance au moment où l’Obscurité semble vaincre à Minuit, le Soleil renaîtra." - And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 - ...Notre Maître a revu le Jour : il Renaît dans la Personne de... Identification mais non Résurrection !" - Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 -  "La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer : 1 L’Aveuglement – 2 Les Constructions Mentales – 3 La Conscience Discriminante – 4 Le Nom et la Forme – 5 Les Six Sphères Sensorielles – 6 Le Contact – 7 La Sensation – 8 La Soif – 9 L’Appropriation – 10 L’Action – 11 La Naissance 12 La Mort. Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha." - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg - "Jonas est cet Homme en Refus de l’Appel Intérieur qui le somme d’aller à Ninive. Il s’embarque vers l’opposé, vers Tharsis. Ninive où il doit se Révéler dans sa Lumière, lui fait Peur. Il préfère s’agiter ou Dormir. Pourtant, tout au fond de son Être, le Désir Existe. Et à ce Désir, s’oppose son Désir de l’Ignorer, son Ignorance. Jonas Ignore et Refuse l’Epreuve Supposée de  Ninive. Il est dans une Vie Subie, auto-satisfait, dans le Monde Illusoire des Formes, Convaincu que c’est son choix." [...] Refuser cet Appel, ce Désir, Celà comporte des risques et cela fait des Vagues ! Oui, loin de la Présence Intérieure, il y a de grands Vents. Même des Tempêtes ! Jonas est Contraint de se jeter à l’Eau. Et Paradoxe, il le fait Librement, de son Plein gré. Il demande qu’on le jette à l’Eau !  Le voilà prêt à Mourir ! [...] La Baleine avale Jonas. La Gueule de la Baleine, c’est la “Bouche d’Ombre”, la Porte d’une Caverne Celui qui hésite entre « Deux Etats ou Deux Modalités d’Existence», va passer par la Mort Initiatique pour Connaître une Renaissance. [...] Jonas reste Trois Jours et Trois Nuits dans le Ventre du cétacé, avant d’être recraché sur les Rivages de Ninive. Durant ce Temps ô combien Symbolique, on peut Imaginer qu’il a eu tout loisir de modifier sa Perception du Monde et de Lui-même …Il y est obligé parce qu’ici,  pas de Distraction possible …. Que Lui-même dans la Nuit et le Silence…Que Lui-même dans la Nuit, mais au  Cœur du Cœur Vivant… du Vivant !  Le Ventre de la Baleine nous renvoie à plusieurs Etapes de notre processus Initiatique. [...] . L’Atelier et ses Couleurs Deviennent alors un Analogon puissant du Ventre du Poisson Qui Est Lui-même l’Analogon d’un Etat Souhaité et Nécessaire de la Psyché sur le Chemin de la Connaissance, de la Lumière." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 -  " La Symbolique de ces Arbres de nos jours disparus en Maçonnerie était Celui de la Vie et de l’Incorruptibilité, répondant dans le Monde Végétal à la Symbolique de l’Acacia Symbole de Renaissance et d’Immortalité. Le Cyprès est Nommé l’Arbre de vie dans la Tradition Antique, remarque étonnante, les sociétés Secrètes chinoises l’utilisent comme Symbole au sein de leurs Loges. C’est comme l’Acacia un Symbole d’Immortalité." - https://maloge.net/gldf/1/3/musee/2219 -  "Le Vert... est la Couleur qui Evoque le Règne Végétal et plus particulièrement le Printemps, Il Evoque donc une Renaissance. Il est donc le Signe d’un Retour, Il est alors la Couleur de l’Espérance. Il est la Couleur de l’Immortalité Symbolisée par l’Arbre vert, le Rameau Vert... la branche d’Acacia. Je n’irai pas plus avant sauf à rappeler la Table d'Emeraude attribuée à Hermès Trismégiste contient les préceptes de l’Hermétisme qui permettent d’aboutir au Grand Œuvre." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Ressusciter, RésurrectionAmnésie, Ombre .

Rencontre : "Ce mot Tabernacle peut avoir deux significations. Ainsi, dans l’Ancien Testament, dans le livre de l’Exode, il désigne la Tente qui constituait le lieu de Culte mobile du peuple hébreu nomade, et qui renfermait l’Arche d’Alliance. On y retrouve la séparation Ulam, Hékal, Debir, comme dans le Temple de Salomon auquel on peut l’assimiler, et qui en constitue une représentation en Pierre après le passage du peuple juif de l’état nomade à celui de sédentaire. Mais ce mot désigne aussi la partie la plus Sacrée du Temple, le Saint des Saints, Lieu où se Manifeste en Permanence la Présence divine dans son séjour terrestre. C’est le Lieu Sacré de la Rencontre entre l’Homme et son Créateur, Concept qui prend tout son sens (à un certain) degré.". - Phi\ LOG\ « Pourquoi la const\ des Tab\…?» P14 Ori\ Mon\ 6012 - "J'y retrouve La définition que tu me donnes de la Rencontre, en Point de Conjonction de l'Inéluctable, en un Instant T." - Echanges avec Flo\ HAR\ à propos d' Antoine de St Exupery - R\L\ 813 - Les FF\ Libres Orient Béz\ 6013 -" -  "Moi , c’est l’Ego, l’Animalité à Domestiquer, Soi-même, c’est l’Être en chacun de nous, SOI c’est l’Être en notre Point Commun de Rencontre, le Lieu où la Personnalité Disparaît pour faire place à l’Impersonnalité." - Echange avec un Frère à propos d'une planche  - Ndlr - " Le Doute Existe sur le Chemin, il est même Nécessaire pour avancer, car il permets de s’obliger à voir les choses sous un Angle Nouveau. A mon sens, le Doute est un Régénérateur de Foi, en aucun cas il ne remet la Foi que l’on peut avoir en cause, puisque j’ai dit que c’était un Don, une Rencontre, que la Foi ne nous appartient pas. [...] Le Doute fortifie la Foi, nouveau Paradoxe… " - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013 - "Nous (Noùs - Ndlr -) ne pouvons pas Oublier que, dans notre contexte culturel, de nombreuses personnes, bien que ne reconnaissant pas en Soi le Don de la Foi, sont quand même dans une Recherche sincère du Sens Ultime et de la Vérité définitive sur leur Existence et sur le Monde. Cette Recherche est un authentique « Préambule » à la Foi, parce qu’elle met en Mouvement les Personnes sur le Chemin qui conduit au Mystère de Dieu. La Raison de l’Homme Elle-même, en effet, porte Innée l’Exigence de « Ce Qui a de la Valeur et Demeure Toujours » . Cette Exigence Constitue une Invitation permanente, inscrite de façon indélébile dans le Cœur Humain, à se mettre en Chemin pour trouver Celui que nous (Noùs - Ndlr -) ne Chercherions pas s’il n’était pas déjà venu à notre Rencontre . La Foi nous (Noùs - Ndlr -) Invite Justement à cette Rencontre et nous (Noùs - Ndlr -) y Ouvre pleinement".- Benoît XVI  cité dans  - "La Foi Maç." - Mat\ GAB\  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- « Boukhari rapporte dans le Livre des Prophètes que le Prophète Muhammad (PBSL) a dit, "Al-Khidr" ( l''Homme Vert ") a été ainsi Nommé parce qu'il s’était assis une fois sur une Terre Blanche et Stérile, Qui par la suite devint Luxueusement Verte à cause de la Végétation. […] Enfin il est à Signaler Ici que de nos jours de nombreux Gnostiques de l'Islam ont également affirmé avoir Rencontré Sayidouna Al-Khidr au moins une fois dans leur Vie. Ce fut le cas du penseur français René Guénon (Abd al-Wahid Yahya en islam) qui n'a jamais souhaité aborder la question d'Al-Khidr dans son Œuvre plus que superficiellement, « parce que la chose le Concerne de trop près », disait-il dans l’un de ses commentaires. - http://www.islamdefrance.fr/main.php?module=articles&id=10 - Voir Ouroboros -   Voir  http://heraldie.blogspot.fr/2014/05/lhomme-vert.html - Voir Hasard, Providence, Centre, Axe -

Renonçant : Abhaya en sanskrit - Sans Peur, absence de Crainte et aussi "Don" de Sécurité à toutes les Créatures de la part du Renonçant.Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire - « Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 - 

Renom : "Est dit Illustre Celui dont le Renom est éclatant du fait d’un Mérite ou de Qualités Extraordinaires. Il y a dans « Illustre » comme une dérive de Lux et Lucis Qui signifie Lumière. Ce serait Celui Qui, par le Renom de ses Qualités  Générateur de Lumière." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Rentable : Ce qui est Indispensable : C'est ce qui n'est pas Rentable, ce qui n'est pas Compétitif. Un monde tourné vers le Rentable et la Compétition fait revenir la Barbarie. - Albert JACQUARD, Professeur, « Faut pas rêver » 15/04/94.-

Répéter : "Dans l'intérêt de la clarté, il m'a paru inévitable de me Répéter souvent, sans me soucier le moins du monde de donner à mon exposé une forme élégante ; j'ai consciencieusement suivi l'avis du théoricien L. Boltzmann, de laisser le souci d'élégance aux tailleurs et aux bottiers. - Albert EINSTEIN - "La théorie de la relativité restreinte et générale" -

Réponse : La Réponse à une Autre Question prouve encore que l'Initiation de Joseph de Maistre, malgré le haut grade qu'il possédait, était loin d'être parfaite ; et combien d'Autres Maçons des grades les plus élevés, alors comme aujourd'hui, étaient exactement dans le même cas ou même en savaient encore beaucoup moins ! - René Guénon : Un projet de Joseph de Maistre pour l’union des peuples - http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-un-projet-de-joseph-de-maistre-pour-l-union-des-peuples-2-57981464.html - Disponible sur demande - Ndlr - "Ce que j’appelle Paradoxe « cohérent », consiste en une contradiction manifeste et pourtant parfaitement cohérente dans notre Monde Sacré. Ce Paradoxe qui pousse uniquement à voir plus loin que la Logique. Il pourrait être posé ainsi : La liste des questions est Infinie… Vous souhaitez des Réponses : Il n’y a pas de Réponse. Il y a juste une Certitude, Indéfinissable avec des Mots. « La Foi est une Ferme assurance des choses qu’on Espére, une démonstration de Celle qu’on ne Voit pas ». (Hébreux 11). La Foi est totale Confiance, entière adhésion, plein Engagement. Force de la Certitude. Je lisais que la Foi grandit quand elle est vécue comme Expérience d’un Amour reçu et quand elle est communiquée comme Expérience de Grâce et de Joie. C’est un cadeau, qu’il faut faire partager." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- "Quand on Interroge le Passé Il Répond "Présent". - Sacha GUITRY - "La Grandeur de la Prière Réside d'abord en ce qu'il n'y est point Répondu." - Antoine de Saint Exupery - Citadelle -

Repousser : "Le Symbolisme est le moyen le mieux adapté à l’Enseignement des Vérités d’Ordre Supérieur, Religieuses et Métaphysiques, c’est-à-dire de Tout ce que Repousse ou Néglige l’Esprit Moderne ; Il est Tout le Contraire de ce Qui convient au Rationalisme, et tous ses Adversaires se comportent, certains sans le savoir, en véritables Rationalistes ; Pour nous, nous pensons que, si le Symbolisme est Aujourd'hui Incompris, c’est une Raison de plus pour y insister, en exposant aussi complètement que Possible la Signification Réelle des Symboles Traditionnels, en leur Restituant toute leur portée Intellectuelle, au lieu d’en faire simplement le thème de quelques exhortations Sentimentales pour lesquelles, du reste, l’usage du Symbolisme est chose fort inutile." - René GUENON - "Symboles de la science sacrée" - Page 5 -

Répugnance : "Dégoût, Aversion, Ennui, Fatigue, Lassitude." http://www.prima-elementa.fr/Dico-t01.html  - Voir Tædium -

Représenter : Saint des Saints - Le minuscule Peuple d’Israël, tentant à grand peine de s’Etablir sur sa Terre Promise, Représente pour la Bible la goutte de Spiritualité qui Existe même au milieu d’un océan de barbarie, comme nous avons en Nous une minuscule Etincelle, qui peut être étouffée ou, au contraire, nous embraser tout entier. C’est le Iod, le Germe, la trace laissée en Nous.- Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 - "Symbolisé par cette petite Lumière Rouge derrière l'Autel, dans les Églises..." - Fre\ SOU\ - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 -  "Ce Combat ne peut se faire sans les Outils de base, qui font l’Essence même du Pragmatisme Eclairé. Pragmatisme Œuvré  dans un Corps Incarné  par le Rouge : c’est à dire la Passion, le Charnel, l’Utilitaire. Puis Pragmatisme  déployé  en Esprit et à bon escient.  Dans ce JauneAurore qui Représente la Lumière. - "Que représente le tableau des princes de Jer\... - " CR+ Francis Ros\ - SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -" Mais qu'ont-ils fait de Toi, Arété, Déesse de la Vertu, de cette Vertu qui Représente la Perfection, l'Excellence, qui doit pe