L

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

remi.alcina@laposte.net

Là et Maintenant - Labora - Laboratoire - Labyrinthe - Lâcher prise - Lâches - Lachon hara - Lacs d’amour - Lahut - Laïc - Lam - Lampe - Lance - Landmark - Langage - Langue des oiseaux - Languedoc - Lanterne - Lao-Tseu - Lapin - Larme - Lassitude - Laurier - Laver - Lectio - Lectio Divina - Légende - Légitime - Léopard - Lessing - Lettre - Leuconoë - Levain - Lever - Lèvres - Lézard - Libations - Libéralité - Libération - Libéré Vivant - Liberté - Libertin - Libido - Libre -Libre action - Libre arbitre - Libre Pensée - Licorne - Liens - Lier - Lieu - Lieutenant - Lièvre - Lig - Lilà - Lilas - Lignes - Limites - Linga - Lingam - Lion - Liqueur des cailloux - Lire - Liturgie - Livré - Livre - Livre de la Loi - Livre du Secret - Locution - Loge - Logia - Logique - Logos - Loi d'Amour - Loi de la coproduction conditionnée - Loi d'échange - Loi MoraleLoin - Lombers - Longanime - Longin - Lotus - Louange - Loup-garou - Louve - Lover - Luc - Lucetius - Lucidité - Lucifer - Lucis - Lucky Luke - Lui - Lui-même - Lu kabar-zivo - Lumière - Lumières - Lumières : Trois Grandes - Luminaires - Lumineux - Lune - Luther - Lutter - Lutrin - Lux Mundi - Luxure - Luz - Lyre - Lys - Lyse -

 

Là et Maintenant : ou Ici et en se Maintenant dans le Soi. Qui, Shin. On rajoute : Là et Maintenant, Partout et Toujours. (Définition de la Tradition ) - Le seul moment Eternel, c'est...Maintenant. - ou finit la Philosophie, commence la Sagesse de la Cabale (Kabbale). - Rabbi NAHMAN de BRASLAV - Ce qui est Ici est ailleurs, mais ce qui n'est pas Ici n'est nulle part. - Vivasara Tantra "Quelle est donc cette motivation Qui me pousse à Aspirer à un degré supérieur dont la teneur m’est inconnue ? Le maçon tend à la Connaissance, celle Qui le construit et par conséquent Qui construit le Monde, pour Cela nous avons des Outils, dans un contexte appelé fort justement Spéculatif, la tache impartie Qui en découle est donc d’avancer Toujours plus loin dans son Edification. Ceci tend à l’Idéal, et est en Cela une Noble Aspiration, elle Guide l’Homme en Recherche Qui se construit par cette Synergie Qui est propre à notre démarche maçonnique. Tendre à la Connaissance signifie que dans l’Instant j’en ai la méconnaissance et aussi je Justifie mon Aspiration… aller vers pour découvrir. Je Suis donc dans un processus d’Aspiration pour aller vers le degré supérieur afin de découvrir." - J\ Bla\ - SC\702, "Amitié Universelle" - Val\ de Mon\ - 6013 -  - Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 - Ce Cœur n'est pas Physique, il est Spirituel, Hridayam veut dire "Ceci est le Centre". C'est à partir de que les Pensées sont Engendrées, qu'elles Vivent, et c'est qu'elles se Dissipent - Ramana Maharshi - L’Intuition, véritable Outil Métaphysique Incite l’Homme à se Détacher de Lui-même , Lâcher prise pour le placer dans un Autre Espace, hors de l’Existence Temporelle où il perçoit Confusément,  la Vérité Ignorée mais pourtant familière.- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - La Copulation du Temps et de l'Espace qui Engendre le "Hic et nunc semper" : l'Ici et Maintenant Toujours. - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - Dans le Parcours Initiatique qui nous est réservé, notre Vie…, nous jetons les Dés de notre Destinée, et , nous mélangeons « nos Hasards qui sont les Nécessités d’un grand Tout… ». - Hen\ Gay\ RL\ l’Acacias Occitan GLDF à l’Or\ Sèt\ 6007.-« Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 -  "C’est ce qui permet de Transposer Métaphysiquement la Doctrine Théologique de la « Résurrection des Morts », ainsi que la Conception du « Corps glorieux » ; Celui-ci, d’ailleurs, n’est point un Corps au sens propre de ce mot, mais Il en est la « Transformation » (ou la « Transfiguration »), c’est-à dire la Transposition hors de la Forme et des Autres Conditions de l’Existence Individuelle, ou encore, en d’autres termes, il est la « Réalisation » de la Possibilité Permanente et Immuable dont le Corps n’est que l’Expression Transitoire en Mode Manifesté." - René GUENON - "L'Homme et son devenir suivant le Védanta" - "L’état de sommeil profond ou la condition de Prâjna" - « On peut envisager Trois Grades Initiatiques, dont Chacun pourrait d’ailleurs se subdiviser en une Multiplicité Indéfinie de Stades ou de Degrés spéciaux : 1° le Brahmachârin, c’est à-dire l’Etudiant Qui Aspire à l’Initiation ou Seconde Naissance ; 2° le Dwija (deux fois ), Qui a reçu cette Initiation, par laquelle se Confère le Caractère d’Ârya ; 3° le Yogi, Qui, considéré dans cet Etat, est, comme nous l’avons dit, Jivanmukta (Délivré dans la Vie). Le Yogi peut, d’ailleurs, accomplir différentes Fonctions : le Pandit est Celui Qui Enseigne, et alors il a plus particulièrement le Caractère de Guru (Maître Spirituel) par rapport au Brahmachârin qui est son Chéla (Disciple régulier) ; le Muni est le Solitaire, non au sens vulgaire et Matériel du Mot, mais Celui Qui, Concentré en Soi-même, Réalise dans la Plénitude de son Être la Solitude Parfaite, Qui ne laisse Subsister en l’Unité Suprême aucune Distinction de l’Extérieur et de l’Intérieur, ni aucune Diversité Extra-Principielle quelconque : c’est le dernier des Quatre Bonheurs désignés par la Tradition extrême-Orientale » - "La constitution de l’être humain et son évolution posthume selon le Védânta", publié dans La Gnose en 1911 et signé Tau Palingénius - René Guenon tout guenon V2 page 2148 - "A mon Sens, il n'y a pas d'Initiation ratée ; nous ne sommes plus des Enfants que l'on note ; plus non plus, des grands Boyscouts, Ados attardés. Nous sommes et pas par Hasard !" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 -  "Désireux d'Enseigner la Vérité de l'Art Royal... [...] Mais il nous faut Maintenant vous Révéler l'Enseignement..." - Rit. 15°/18° - 2014- p.18 - REAA - "Je ne suis pas pour Haïr, mais pour Aimer." - Sophocle - Antigone - Cité dans : Annuaire SCF 2015/2016 - "Du Coq à l'Aigle ou la persévérante vigilance" - TIF Jean-Claude OTTAVIANI - 33°-Ministre d'Etat Grd Ora. - P120 - 14/12/2014 - Ori Paris - Voir MonachosCertitude - Topographe - Eternité.

Labora :  Ora et Labora "Prie et Travaille" ou mieux " Médite et Travaille" - Jean Dubuis- Qabal - livre 1 P.5 - © Portae Lucis -

Laboratoire : et l'oratoire deux côtés de la science d'Hermès : le côté exotérique : c'est le livre ouvert ; le côté ésotérique : c'est le livre fermé. Ou si l'on préfère, pour employer un langage qui ressortit plus directement à la cabale hermétique : respectivement, le Laboratoire et l'oratoire. A rapprocher aussi de Lab, labbiale qui à trait aux lèvres, au-dedans et au dehors de la bouche - Ndlr -

Labyrinthe : C'est le Chemin de la Vérité, n'offrant aucune Possibilité de s'en évader ni d'y Trouver le repos avant d'avoir Atteint son Centre, le Labyrinthe peut également symboliser le temps. La vie est impitoyablement soumise au temps et de quelque côté que l'on se tourne, on ne découvre pas d'autre destination que le centre immuable, qui invite à un voyage de retour jusqu'à l'unité perdue. Les labyrinthes symbolisent la confusion ou l'indécision pour le voyageur confronté à un carrefour. http://www.grand-armorial.net/symboliqueHeraldique.htm - "Pour les Minoens, le Labyrinthe était la Maison des "deux Arches ". La première Arche est l'Arche du pouvoir tangible. La deuxième Arche, celle du Pouvoir Sacré. Les deux Doivent être positionnées en Equilibre, pour aborder l'Elévation selon les Spirales Concentriques. Ceci permet à l'Homme de quitter son attachement à ses Instincts primaires. Dixit une guide Crétoise du Palais de" Knossos". Une précision, ma guide a répété deux fois le mot Arche suite à ma demande un peu interloquée par cette Révélation. Après vérification sur nos moyens de Savoir moderne, je n'ai trouvé qu'une référence a une double Hache. Mystère des Mots ....." - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.- "Sans doute la Maçonnerie de la fin du XVIIIe siècle n'avait-elle déjà plus en elle ce qu'il fallait pour accomplir ce « Grand Œuvre », dont certaines conditions échappaient d'ailleurs très probablement à Joseph de Maistre lui-même ; est-ce à dire qu'un tel plan ne pourra jamais être repris sous une forme ou sous une autre, par quelque organisation ayant un caractère vraiment Initiatique et possédant le « Fil d'Ariane » qui lui permettrait de se Guider dans le Labyrinthe des Formes innombrables sous lesquelles est cachée la Tradition Unique, pour retrouver enfin la « Parole perdue » et faire sortir « la Lumière des Ténèbres, l'Ordre du Chaos » ? Nous ne voulons aucunement préjuger de l'Avenir, mais certains Signes permettent de penser que, malgré les Apparences défavorables du Monde actuel, la chose n'est peut-être pas tout à fait impossible ; et nous terminerons en citant une phrase quelque peu Prophétique qui est encore de Joseph de Maistre, dans le IIe   entretien des Soirées de Saint-Pétersbourg : « Il faut nous tenir prêts pour un Evénement immense dans l'Ordre Divin, vers lequel nous marchons avec une vitesse accélérée qui doit frapper tous les observateurs. Des Oracles redoutables annoncent déjà que les Temps sont arrivés.»" - René Guénon : Un projet de Joseph de Maistre pour l’union des peuples - http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-un-projet-de-joseph-de-maistre-pour-l-union-des-peuples-2-57981464.html - Disponible sur demande - Ndlr - En analogie voir Labyrinthe et les jardins à la Française de Le Nôtre - Voir aussi  http://annagaloreleblog.blogs-de-voyage.fr/2008/11/08/versailles-initiatique/ -Ndlr - Voir alchimiste Ariane - Foi - Mandala .

Lâcher prise : L’Intuition, véritable Outil Métaphysique Incite l’Homme à se Détacher de Lui-même , Lâcher prise pour le placer dans un Autre Espace, hors de l’Existence Temporelle où il perçoit Confusément,  la Vérité Ignorée mais pourtant familière.- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - " La Foi sans la Charité ne porte pas de Fruit et la Charité sans la Foi serait un Sentiment à la Merci constante du Doute. Foi et Charité se réclament réciproquement, si bien que l’une permet à l’autre de Réaliser son Chemin ». [...] Enfin qu’est ce que la Foi, sinon une « audace de la Raison », c'est-à-dire le Courage d’aller Au-delà de la Raison, de ce que je peux Démontrer. Si ce n’est prendre le risque d’un Lâcher prise. [...] L’Intuition est le premier rapport à la Foi. A l’Intérieur de nous (Noùs - Ndlr -), avant de Connaître l’Initiation, la Tradition, ou le G\A\D\U\, nous sentons dans notre Cœur, qu’il Existe quelque chose de plus important que nous (Noùs - Ndlr -) et nous (Noùs - Ndlr -) poussons la Porte du Temple  [...] J’ai Conscience que le premier Acte par lequel on vient à la Foi est un Don, Qui, Découvert Devient la Foi qui Agit et Transforme la Personne jusqu’au fond d’Elle-même ."  - Mat\ GAB\ - "La Foi Maç."   RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013-

Lâches : "La Guerre Déchaîne les Lâches, les Héros viennent ensuite !" - Film "Il est minuit docteur SCHWEITZER" - 1952 -

Lachon hara : "Le Trivium se polarise donc sur la Parole et montre à quel point le verbe joue un rôle déterminant car elle permet aux hommes de se comprendre, elle est le moyen de communication de Connaissance et d’Action, elle peut-être aussi un instrument pour conduire  les hommes. En raison de sa puissance, il convient donc de raisonner plutôt que de s’exprimer instinctivement car en  même temps, la langue peut tuer et être le Mal absolu. A tel point que le « Lachon hara »  en hébreu, le  « langage du mal », est un Pêché majeur plus grave encore que les trois fautes que la Thora considère comme capitales, le meurtre, l’Idolâtrie et la débauche. Il regroupe la calomnie, le faux Témoignage, la médisance et, de façon générale, toute parole pouvant causer du tort à Autrui, y compris celles prononcées lors de conversations légères, de façon non-délibérée. C’est si grave qu'il n'y a pas de Pardon divin possible ni de place dans le monde futur  pour celui qui s'en rend coupable car la parole synthétise les trois attributs humains - l'Intelligence (sechel), le Corps (gouf) et l'Ame (nefesh) - et le langage médisant, attentant à la spécificité propre de la Personne, la dégrade. Le "Lachon hara" équivaut donc à ne pas reconnaître l'existence de Dieu." Dan\ PAR\ - "Les Arts Libéraux" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6012 - voir aussi http://fr.wikipedia.org/wiki/Lachon_hara -

Lacs d’amour : - Nœud sans fin : permanence, longévité, éternité.- http://www.grand-armorial.net/symboliqueHeraldique.htm - Voir aussi Nœud papillon : - Ini p.14 - du petit livret -. Nœud papillon + papillon

Lahut : L’on retrouve aussi certains de ces Amis de Dieu, qui bénéficient de la Théophanie des Actes, avec certains autres qui auraient plutôt tendance à être absorbés par la Théophanie  des causalités. Il est à rappeler que ceux qui baignent dans La Singularité demeurent au-delà des conjonctures des stations, car La Singularité se trouve être en dehors de tout espace et ceux qui s’y trouvent ont leur résidence dans la station Divine, (Lahut), ce qui revient à dire qu’ils se situent au niveau de la Théophanie  de l’Essence. - L’étendue du vaste champ du royaume dit Divin est infinie, et lorsque l’expression "station" est usitée ce n’est là que dans le sens imagé, métaphorique en quelque sorte; aucune locution ne peut traduire l’idée de Station Divine. - Au-dessous de la station Divine l’on retrouve celle de l’Ordination, qui est en fait la station de la création et de la destruction des êtres créés qui appartiennent au champ des réalités dimensionnelles. A cela correspond la Station du "Qutb de L’Univers", c’est lui qui détient le contrôle des cieux et du globe terrestre, ainsi tout ce qui concerne la création et la destruction. Le Qutb de l’Univers jouit de la Grâce qui provient du Trône Divin et comprend la capacité d’appointer et de dissoudre des positions de vassaux. - C’est cette station qui permet d’accéder à ce qui a trait à la création et la destruction, c’est ici aussi, que l’on peut situer les pouvoirs miraculeux propres à cette station. Lorsque le Qutb de cette station évolue, il atteint alors la station de La Singularité, qui n’est rien d’autre que la Divinité, et tout ce qui fut auparavant sa station ne devient que non-croyance. Ceux qui ont atteint ce niveau, ont le contrôle de l’Ordination, cependant si ceux-ci s’engagent dans les aspects liés à la création ou la destruction, ils se retrouvent alors déchus de La Singularité, donc par conséquent en dehors de la Théophanie de l’Essence. Pour demeurer dans cette station il est nécessaire de rester voilé. - Lahut (Divinité) n’est autre que LĀ HOWA ELLĀ HU (il n'y a rien d'autre que Lui) ; la consonne finale « T » n’est pas en accord avec la grammaire arabe, mais, les Soufis l’utilisent pour cacher le sens de L’expression sacrée de Lāhut. Le « LĀ » ou négation, signifie qu’il n’y a pas de Théophanie des attributs pour ceux qui jouissent de La Singularité, alors que « HU » représente l’Essence, finalement, on aboutit à ceci : il n’y a pas de Théophanie des attributs, seulement la Théophanie de Essence. - Terry GRAHAM - KFII 1167- Lettre soufie N° 32 P31. - Hutte

Laïc ou Laïque : Employé comme adjectif : 1. qui n'est ni ecclésiastique ni religieux. 2. qui est indépendant des organisations religieuses. Employé comme nom : personne qui n'appartient pas au clergé. - "Pour Comprendre les Symboles du second Temple, il nous faut d'abord examiner la vie de Jésus. Marie, sa Mère voit son Education confiée au Temple dès son plus jeune Âge afin d'être Elevée dans la Prière et la Pureté. [...] elle est donnée à Joseph, Descendant du Roi David, dont la famille Laïque est Habilitée à fournir le Bois pour l'Autel du Temple à l'occasion d'une des fêtes annuelles comme mentionné dans le Talmud. C'est Reconnaitre qu'il est le Légitime Héritier d'une Royauté qui ne Règne plus depuis plusieurs Siècles - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 -" - "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -

Lam : "René Guenon, dans son ouvrage « Chirographie », nous rapporte : « Quant au Nom Allah Lui-même, il est formé par les Doigts, de la façon suivante : l’auriculaire correspond à l’Alif, l’annulaire au premier Lam, le médius et l’index au second Lam, qui est double, et le pouce au He (qui, régulièrement, doit être tracé sous sa Forme « Ouverte ») ; et c’est là la Raison principale de l’usage de la Main comme Symbole, si répandu dans tous les pays Islamiques (une Raison secondaire se référant au Nombre Cinq, d’où le Nom de Khoms donné parfois à cette Main Symbolique). On peut Comprendre par la signification de cette parole du Sifr Seyidna Ayûb (Livre de Job, XXXVII, 7) : « Il a mis un Sceau (Khâtim) dans la Main de Tout Homme, afin que tous puissent Connaître Son Œuvre » ; et nous ajouterons que Ceci n’est pas sans rapport avec le Rôle Essentiel de la Main dans les Rites de Bénédiction et de Consécration. »... « Les Mains Nues signifient que le Compagnon s’est Dépouillé de ses Outils comme le Candidat Apprenti s’est Dépouillé de ses Métaux …» ...« …. Se Dépouiller de ses Outils pour un Compagnon , c’est se Libérer des supports qui ont permis l’Acquisition du Degré de Connaissance qui devrait Correspondre à ce Grade, car cette Connaissance, si elle a été véritablement été Acquise, serait alors Intégrée à l’Être, et pour « pouvoir Accéder à un Degré d’Ordre Supérieur, il conviendrait que cette Connaissance du Compagnon « laisse la Voie Libre à nouveau et par , qu’elle se débarrasse de tout ce qui, Maintenant, est « Devenu Extérieur à l’Être et qui gênerait pour ce Prochain Passage, même si ces Outils ont été « Nécessaires jusqu’alors … »" - http://www.ledifice.net/6034-4.html - Voir  Lame

Lame : "Ces Deux Epées, Symbole de la Puissance et de la Sagesse de ces Deux Rois ne sont pas au Fourreau c'est-à-dire remisées dans les Ténèbres de l’Ignorance. Ces Deux Epées sont l’Image d’un Caractère bien trempé, Capable de Traverser toutes les situations. Le Fourreau dont on ne parle pas, puisque les Epées sont Nues, c’est un Segment de Vide sur lequel la Matière n’a pas de prise et la Lame de l’Epée qui par Homophonie est l’Âme (Lame, Lam) de Celui Qui la porte est à Nu devant nos Yeux. Ces Deux Epées sont un Symbole associé à l’Idée de Lumière, de luminosité donc à la Connaissance. Elles sont Visibles et Déposées aux Yeux de tous Symbolisant l’Etat de Paix auquel conduit la Connaissance." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Lampe : Le Casque, l'Ancre et la Lampe, le Casque qui protège du découragement, L'Ancre qui fixe l'âme dans l'au-delà, La Lampe qui permet d'attendre que le jour se lève.  « Nous avons aussi appris dans tous les camps d'extermination, ce que vous me me permettrez de nommer une vertu. Nous avons appris l'Espérance et l'amour de la vie, l'Espérance qui nous a permis de survivre au cauchemar, l'Espérance d'être vivant , encore, une heure de plus, l'Espérance de voir le lendemain le soleil se lever, l'Espérance de vivre le jour où les armées alliées, apportant avec elles notre libération, arriveront à vaincre la barbarie nazie ». - J-C\COH\  Pla\ "les sept vertus" SC\ 702 Val\ Mon\ -

Lance : Les Alchimistes arrêtent l'Œuvre au Noir, Solve, par un "Coup de Lance" dit-on. - Il est bon de se souvenir également que la règle à 24 divisions rappelle l'allégorie égyptienne des 24 portes franchies par le soleil qui symbolise la journée du F\M\. mais peut être aussi les 24 mois philosophiques nécessaires à la réalisation de Solve et Coagula.- « Seule guérit la blessure, la Lance qui la fit ». - PARSIFAL - Chaque fois qu’une branche pousse sur un arbre l’homme en fait une lance. proverbe ARABE - Voir Clef + Solstices + Longin.- Ego. Voir L'axe verticale Zénith / Nadir.

Landmark : Soyons sérieux ! Une seule affirmation historiquement et traditionnellement possible : personne n'a jamais vu un Landmark parce que en réalité, un Landmark n'est qu'un mythe forgé par un poète.- Marius Lepage 1956 - Le domaine de la jurisprudence maçonnique est fort délicat, car si nous aimons croire que les caractéristiques essentielles de la F\M\ sont des "Landmarks"  qui par définition, ne peuvent pas relever du domaine législatif, personne cependant ne sait exactement ce que sont  les Landmarks et chaque Grande Loge est en droit de faire ses propres lois. Il faut avoir du tact pour savoir à quel point on peut introduire les changements sans pour autant ébranler les fondations...Il n'y a jamais eu d'époque à laquelle on ait pu déclarer : "Ceci représente la  F\M\ à l'état le plus pur".- Mc LEOD "Régularité d'origine" devant la Loge "Quatuor Coronati" -  Cité dans "Une certaine idée de la FM\" de Alain Bernheim, édition  Dervy, Collection Pierre Vivante, P.51, 52, 115.- S'agissant du R\E\A\A\, cette pratique se doit d'être en conformité avec les Sept Principes dénommés Landmarks. Concernant les autres Rites, les critères, même s'ils sont naturellement différents, se doivent de respecter les Principes de la Franc-Maçonnerie Universelle, à savoir : l'Invocation du Grand Architecte de l'Univers, la Présence sur l'Autel des Serments des Trois Grandes Lumières, l'Equerre, le Compas et le Volume de la Loi Sacrée qu'est la Bible par référence à la Tradition, et la non mixité des Travaux Initiatiques." - Circulaire au Dép\ et au Ven°14 Bâle 30/11/6012 -

Langage : À ce point de vue, on peut dire que celui qui possède véritablement le « Don des langues », c’est celui qui parle à chacun son propre Langage, en ce sens qu’il s’exprime toujours sous une Forme appropriée aux façons de Penser des Hommes auxquels il s’adresse. C’est aussi ce à quoi il est fait allusion, d’une manière plus extérieure, lorsqu’il est dit que les Rose-Croix devaient adopter le Costume et les Habitudes des pays où ils se trouvaient ; et certains ajoutent même qu’ils devaient prendre un nouveau Nom chaque fois qu’ils changeaient de pays, comme s’ils Revêtaient alors une Individualité nouvelle.- René GUENON - "Aperçus sur l'initiation" - Le don des langues -  "La Rose Rouge qui se situe à l'intersection de la Verticale qui est la recherche de la Vie Spirituelle ,et de l'Horizontale qui Symbolise la Vie Terrestre. Dans le Langage des fleurs la rose rouge Rose Rouge Symbolise l'Amour, qui est le message du Christ : Aime ton Prochain comme toi-même." - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 - "Si la Tradition Chrétienne ne représente que peu d'Homme aux longues Oreilles, par contre elle vénère l'Âne. L'Âne est lié dans les plus vieilles Légendes, à l'Immortalité de l'Homme que sous une Forme ou une Autre (une Pierre précieuse, une Fleur, une Femme) il Porte sur son Dos. Lorsque son Dos reçoit les Rois et les Papes ; c'est en tant que ceux-ci ont une Fonction qui ressortit à la dimension de l'Adam Eternel. - L'Âne tel que celui de Balam ( Nombres 22 : 25) voit les Anges et Entends leur Langage. Il Préside avec le Bœuf à la Naissance du Christ. Il Porte l'Immortel qui Se fait Mortel, en Egypte, tout d'abord pour Le cacher, puis à Jérusalem plus tard pour l'Exalter. - "Lorsque le Christ monte sur un Ânon, le petit d'une ânesse, et fait avec lui son entrée dans la Ville Sainte le jour des Rameaux, Il monte l'Animal "qui a des Oreilles pour Entendre" ; Il revêt, sous ce Symbole, un aspect, un des aspects de notre dernière Tunique de Peau qui doit Maintenant Mourir. Christ entre à Jérusalem ce jour- pour y Mourir, afin d'Atteindre à la Tunique de Lumière et de parvenir à la Vision. Nous avons étudié chez Job qui préfigure le Christ, ce Passage de l'Ecoute à la Vision." - le symbolisme du corps humain Annick de Souzenelle." http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html - La Transformation, terme que l’on trouve parfois dans le Langage de l’Hermétisme pour désigner un Passage Au-delà de la Forme, n’est pas à Confondre avec la Transmutation qui ne représente qu’un simple changement d’Etat au sein du Domaine Formel Individuel. La Transformation Est donc, au Sens strict, un Accés à un Etat Supra-individuel non Formel par le Dépassement des Conditions limitatives (Temporelles et Physiques) de l’Existence Humaine, c’est-à-dire l’Accomplissement Effectif d’un Niveau de Réalisation relevant incontestablement des « Grands Mystères* ». - (Aperçus sur l’initiation, ch. XLII, « Transmutation et transformation ».- René Guenon - ) -  "La Langue des oiseaux Qui est à la fois un Jeu de Langage, un Jargon et, surtout, une Locution qui correspond au Langage des Initiés. Ce Langage Qui est difficilement Transmissible, puisqu’il s’agit de notre Démarche intime dans la Recherche de la Parole Perdue, c’est en quelque sorte notre Jardin Secret. Cela nous conduit naturellement à une question qui se rattache à la Démarche Initiatique, il s’agit de ce que l’on appelle : le Don des langues (la Glossolalie). Le Don des langues est considéré comme le retour à un Etat Central, Synthétique qui permettrait d’Atteindre, par une Connaissance directe et Profonde, le Fonds Commun à toutes les Doctrines Traditionnelles. Ainsi, ce Don permettrait d’Accéder à la Connaissance du Principe même, dont toutes les Langues dériveraient. C’est Ce qui nous renvoie au titre de ce Travail : la Puissance Suprême Qui, en l’occurrence, nous engagerait vers l’Universalité." - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 - "Cette Conscience Lunaire, [...] Liée à l’Eau, Induit une Démarche Intuitive hors de tout Raisonnement Discursif, si faible que ce soit. L’Intuition, la Création, l’Imagination et le Rêve, qui lui sont propres, sont autant d'Actes et Processus de Pensée, autant de pourvoyeurs de Connaissance que la Raison Raisonnante et la fabrication Conceptuelle. Ainsi, Poésies Inspirées, Mythes, Fables, Contes populaires Procèdent de Vérités trop Profondes pour être exposées en Langage direct, trop Diffuses pour que les Raisonneurs puissent les saisir."  - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "Le Noir absorbe la Lumière, on l’associe donc aux Ténèbres, à l’Obscurité. En Occident le noir est Noir de Deuil, c’est à dire à un départ sans Retour, une Perte définitive tandis que le Blanc Couleur de Deuil évoque au contraire une absence provisoire destinée à être comblée. Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le noir peut, du fait qu’il évoque un départ sans Retour, laisser suggérer qu’il s’agit du départ du Corps, de sa Matérialité Qui Deviendra Non présence. Le Noir c’est l’irrémédiable absence du Corps Physique." [...] "Le Noir et le Blanc, si l’on se réfère au Langage Hermétique, nous suggèrent que l’Initié doit Accomplir l’Œuvre au noir avant d’aborder l’Œuvre au blanc. En fait, il s’agit d’une alternance car le Retour au Noir devra être réitéré afin de multiplier les Opérations de Régénération et ce dans toutes les Directions, c'est-à-dire dans la Totalité de l’Être dans une Recherche de Perfectionnement de soi. On peut bien entendu sourire sur le Nom de Maître Parfait, Le Noir et le Blanc nous indiquent bien qu’il ne s’agit pas d’un Etat mais d’une Potentialité qui Suppose le Passage incessant de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au blanc … et vice versa… et ce dans toutes les Dimensions de l’Être…"  [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre Qui Porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre commence par l’Œuvre au noir et culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte Qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommé l’Homme Vert et l’Homme Rouge."-http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Langage Idéal de la Musique." - STAËL, Corinne, XV, 4 - « Je ne Dois pas, en effet, être insensible comme une Statue, mais observer avec soin ce que réclament les Relations Naturelles et Acquises, comme un Homme Religieux (c'est à dire "Relié"), comme un Fils, comme un Frère, comme un Père, comme un Citoyen ». - Epictète - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "La Possibilité d'un Langage "Religieux" (de "Relegerer", qui Réunit) n'est pas l'Apanage d'une "Révélation" Dogmatique quelconque. Sa Fonction Référentielle ou Sémantique serait Analogue à Celle du Texte "Poétique" : l'Existence du " Référent" serait anticipée, elle n'oblige pas le lecteur ou le spectateur à retracer l'Unité de Sens Présente chez son auteur, mais Tolére et surtout Appelle des Interprétations Diverses ; c'est aussi le Domaine de la Tradition Orale et du Langage Sacré." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -

Langue des oiseaux : Langue des oiseaux = Cabale Hermétique, Lengua Generale, Lengua cortesana, langue diplomatique. la langue des oiseaux - Richard KHAITZINE - "la langue des oiseaux" -  + - Catherine CLEMENT - «Le voyage de Théo» - Editions du Seuil "Don des langues"-P 247/171 : "langue de feu" P 219/220 "Langue de Kâli" P 585 "Parler en langue".- être capable de parler à toutes les âmes dans un même exposé, mêler dans un discours "Paraboles" et langage "Vulgaire" (au sens premier) et se faire comprendre de tous en vérité.- L’Âge d'or  est une période d’Unité parce que c’est l’Âge de la Plénitude Spirituelle. L’éden est en début de Cycle pour le Chrétien et le Juif  ; il sera en fin de Cycle pour le Musulman… L’Egalité qui Existe entre les Hommes ne peut être que parce qu’ils vivent dans l’Esprit amenant une parité Spirituelle et non Matérielle. Tout au long de son Initiation le F \\ évoluera par l’Equerre et le Compas… sur le Chemin de la Vérité, sur le Chemin de la Vie.  La fin de cet Âge d'or est  souvent évoquée, dans les textes Anciens, comme une rupture. Ainsi dans l’Ancien Testament, plus que l’expulsion du paradis qui constitue une étape dans la construction de l’Humanité, l’épisode Cardinal est à mon sens celui de la Tour de Babel. Véritable exemple de Révolte contre l’Ordre Cosmique, c’est la Manifestation de l’Orgueil des Hommes Désirants accéder au Ciel Grâce à la construction d’une Tour qui marque la fin de l’Unité dans l’Ancien Testament : « Tout le Monde se servait d’une même Langue et des mêmes Mots ». Les Hommes partageaient donc la même Vision du Monde et la même Elévation Spirituelle. Yahvé Confondit le Langage de tous les habitants de la Terre :  « Qu’ils n’entendent plus les Paroles des Uns des Autres, et qu’ils se Dispersent parmi les villes et les Nations. Ainsi, ils ne concevront aucun autre dessin unique jusqu’au jour du Jugement ». Le Livre des Antiquités Bibliques rapporte sur les Lieux où s’Elévait la Tour dite de Babel :  « A Cause de cela, on donna à ce Lieu le Nom de Confusion, parce que c’est que Dieu Confondit leur Langage et c’est de qu’il les Dispersa sur la face de la Terre ». C’est sur ce Lieu que fut Fondée Babylone qui signifie « Cercle de Confusion ».  L’Obscurcissement Spirituel mène à la Confusion et à une Dispersion, donc à un éloignement de l’Esprit et de l’Unité.- And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 - "La Langue des oiseaux Qui est à la fois un Jeu de Langage, un Jargon et, surtout, une Locution qui correspond au Langage des Initiés. Ce Langage Qui est difficilement Transmissible, puisqu’il s’agit de notre Démarche intime dans la Recherche de la Parole Perdue, c’est en quelque sorte notre Jardin Secret. Cela nous conduit naturellement à une question qui se rattache à la Démarche Initiatique, il s’agit de ce que l’on appelle : le Don des langues (la Glossolalie). Le Don des langues est considéré comme le retour à un Etat Central, Synthétique qui permettrait d’Atteindre, par une Connaissance directe et Profonde, le Fonds Commun à toutes les Doctrines Traditionnelles. Ainsi, ce Don permettrait d’Accéder à la Connaissance du Principe même, dont toutes les Langues dériveraient. C’est Ce qui nous renvoie au titre de ce Travail : la Puissance Suprême Qui, en l’occurrence, nous engagerait vers l’Universalité." - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 - "J'ai retrouvé les notes qu'avaient prises un frère [...], d'après  un Alchimiste dont il suit l'Enseignement, [...] Voici le texte : "Alors Noé lorsqu’il Trouve la Terre, le premier truc qu'il fait c’est de planter une Vigne, Pourquoi ? Parce que c’est l’Alliance entre le Haut et le Bas ! Il en tire donc le Vin première Etape, Énergie Céleste, après l’Énergie Terrestre, il prend le Blé (Noé) et avec le Blé on en fait du Pain, pour faire du Pain il faut les Quatre Éléments, du Feu (la cuisson) de l’Air (la fermentation) de l’Eau (pour le mélanger avec la farine) et de la Terre (pour le faire pousser), alors si on veut faire le lien avec l’Élément Terrestre et l’Élément Céleste, c’est les Libations ou l’on va Boire du Vin et Manger du Pain mais associer les deux Grâce à ce Qui est Fixe Qui Permet la Cohabitation Pacifique des Contraires, le Sel on prendra donc le Pain le Vin et le Sel, qui nous (voir Noùs - Ndlr -) Permettra de Sceller.".... J'ai trouvé des vidéo intéressantes qu'à fait cet Alchimiste et notamment l'Explication Alchimique de "La Souris Verte" https://www.youtube.com/watch?v=5Sr4mPRst_g - Voir aussi les autres vidéos sur l'Alchimie et la Langue des oiseaux. Son Alchimie est Orientée sur le Travail sur les Plantes pour la médecine mais c'est quand même intéressant." -Echange épistolaire avec un Frère RL 813 Ori Bez 2014 - Voir aussi : http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/23257-lalchimie-cest-quoi-comment/  - Ndlr - "...Puis, les Yeux levés au Ciel, Il soupira et Lui dit : « Effata ! », c’est- à- dire : « Ouvre- toi ! » Ses Oreilles s’Ouvrirent ; sa Langue se Délia, et Il Parlait correctement."-  « Il fait entendre les sourds et parler les muets » - Mc 7, 31-37 - "La Septième Image des Deux Corps Toujours Soudés et de la Pluie de Rosée montre la Purification, l'Œuvre au blanc, l'Albédo. Avec la Mort de l'Ego, l'Ombre s'Eclaire et dote le Couple d'une Connaissance Autre qu'Intellectuelle  : le Sentiment. Les Yeux du Cœur commencent à Voir : le Sourire est sur les Visages. (On peut Rêver alors d'une Souris, et la Langue des oiseaux Incite à Sourire ...) C'est un présage de Naissance au Discernement Objectif. C'est la Lumière Apparaissant après les Ténèbres (Rêve d'Aurore ou de Lever de Lune qui indique la Perception accrue de la Luminosité de l'Inconscient)." - http://www.cgjung.net/alchimie/1993/avril.ht - "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - Voir Bonnet - INRI - Linga - Lingam - Oracle

Languedoc : « Quant aux Albigeois, c’est tout simplement le Nom géographique Qui fut donné aux Cathares quand ils se répandirent dans le Languedoc. En fait, d’ailleurs, la ville même d’Albi fut relativement peu touchée par le Catharisme : le Nom fut donné sans doute après l’échec du Colloque de Lombers, ville voisine d’Albi , tenu en 1157 au cours duquel des Théologiens Catholiques n’avaient pas réussi à Convaincre les Hérétiques.» - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html -

Lanterne : signe favorable. - http://www.grand-armorial.net/symboliqueHeraldique.htm -

Lao-Tseu : "Question : "Il semble que tu aies oublié Mahomet dans le glossaire, très tendance en ce moment à la Fédération. - Réponse : ce n'est pas un oubli ! Le Glossaire est en majorité Constitué, d'Extraits de Planches de Frères. Si tu as... je suis preneur ! Il paraîtrait que jusqu'en 1962 il faisait parti des Cinq Grands Initiés et a été remplacé par Bouddha avec l'arrivée en France des pieds noirs et sous l'Impulsion paraît-il de Richard Dupuy (à vérifier... tu connais mes origines, je serai curieux d'en savoir plus. ) ! - Si c'est Celà, ce serait "Comique" n'est-ce pas pour des gens qui se disent défendre "La Tradition" ! Il semblerait d'après un Frère Montpelliérain dont l'épouse est à la G\L\F\F\, qu'il soit présent dans leur rituel ! Si certain retravaillaient leurs Connaissance de l'Universel... mais n'est-ce pas un Vœu Pieux ? " - Question : Et Confucius ? - Réponse : Confucius y est, mais pas développé… suffit de s’y atteler ! Mais avec Lui, il semblerait que l'on se soit trompé d'un cran ! Confucius c'est disons l'Equivalent de Paul ou Pierre, Celui que l'on aurait dû mettre c'est, à mon sens "Lao-Tseu", c'est Lui le "Libéré Vivant" l'Esotérique, le Métaphysique, Confucius n'est, à mon sens, que l'Exotérique de l'Orient chinois, le rapporteur, le traducteur de ce que dit "Lao-Tseu" ! J'attends de trouver dans une Planche de Frère ou dans un Livre, une phrase de Synthèse pour la mettre dans le Glossaire. Si ça te dis, je suis preneur, comme pour Mahomet !" ( Echanges de mails entre RA et un Frère - 06/6015) - Voir Grands Voyants, Bodhisattva.

Lapin : "L'Âne Dans l'
Egypte ancienne, il était le plus souvent associé au meurtrier d'Osiris, Seth et on dessinait dans le Hiéroglyphe de l'Âne un Couteau planté dans son Epaule afin de lui ôter ce Pouvoir Mortel. Ceci n'est pas sans rappeler l'Epée à double tranchant de la Tradition hébraïque. En Grec le Dieu Dionysos est représenté chevauchant un Âne. Midas le Roi de Phrygie ne sut pas reconnaître la supériorité des Sons que le Divin Apollon tira de sa Cithare, sur ceux de son rival, il reçut les Oreilles d'Âne, de Qui, Qui Sait, Lui, Discerner les Sons Divins. - Le Bonnet d'Âne était primitivement donné à l'écolier, non pas pour lui faire Honte, mais pour qu'il apprenne à Entendre. - La Tradition Chrétienne gardait vivant il n'y a pas si longtemps, le Symbolisme du Lièvre et du Lapin. Animaux aux longues Oreilles. Oreilles et Œufs de Pâques se rejoignent dans le Symbolisme de la Résurrection." - http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html -

Larme : pour amollir l’obstination - Message de "La Dame à la Licorne" - Point d’eau - à rapprocher d'émotion. - Toi, tu Aimes tantôt ceci, tantôt cela. L’eau ondoie. Le Vrai Sentiment est Immobile. Il Aime Tout et Rayonne. Les Sentiments en eux-mêmes sont d’une importance vitale, mais il faut adopter une Attitude différente à leur égard. Si tu les refoules trop tôt, ils te restent dans la gorge et sont étouffés, si tu les laisses monter librement jusqu’aux yeux, leur Force initiale se perd en Larmes, mais si tu les "Lui" Offres au moment où ils arrivent à la gorge, alors ils se transforment et deviennent Énergie-lumière qui Rayonne à travers tes yeux. - Gitta Mallasz, dialogue avec l’ange (p57). - "Si nous réussissons à Harmoniser ces Deux Consciences, Solaire et Lunaire, nous pouvons alors Espérer avoir accès à une Troisième Forme de Connaissance, Inspirée directement par l’Esprit. Un Troisième Œil en quelque sorte, seul Capable de s'absorber dans l'objet qu'il Contemple : C'est l'Œil de la Méditation, de l'Extase, de la Transe, d'une certaine Conscience Onirique, l'Œil du Poète, de l’Artiste, l'Œil qui Rassemble ce qui est Epars, qui Unifie. Lui seul peut nous mettre en Contact avec le Sens ultime des Symboles, avec la Parole Perdue et La Vérité qu’elle Exprime. Il est relié au Cœur Spirituel et les Larmes qu’il provoque ne sont plus celles des Douleurs de l’Ego. Mais Ceci est une Autre Histoire !"  - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 -

Lassitude : "Dégoût, Aversion, Répugnance, Ennui, Fatigue." http://www.prima-elementa.fr/Dico-t01.html  - Voir Tædium -

Laurier : "Le Laurier est l'emblème de la victoire que vous devez remporter sur vos passions...l'Olivier celui de la Paix et de l'union qui doivent toujours régner entre les frères." -  ...Il reçoit à son tour un habit de velours Rouge et une branche de Laurier et reçoit la Liberté de Libérer un des prisonniers de son choix.- http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Noces_Chymiques_de_Christian_Rosenkreutz - "Après avoir mâché des feuilles de Laurier, Symbole d'Apollon, la Pythie s'asseyait sur un trépied afin de ne pas tomber dans une crevasse d'où émanaient des vapeurs sulfureuses (peut-être psychotropes ?). Elle entrait alors en Transe et donnait ses Oracles en des termes incompréhensibles que les prêtres devaient expliciter tant ils étaient hermétiques. Il est frappant de constater le cousinage de cette pratique avec le Parler en langue et l'explicitation du Parler en langue qui font partie des charismes (voir ce mot) de la première communauté Chrétienne." - Les Sept Végétaux : Aloès - Grenade - Raisin - Blé - Acacia - Laurier - Olivier - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.-  "Le Laurier puis l'Olivier qui sera ainsi le Septième Symbole Végétal de notre Cheminement et cela peut être en Résonnance avec notre Batterie. L'Ouverture des Portes des Hautes régions de la Connaissance Spirituelle me semble marquée par ces deux Symboles, qui a l'instar des Colonnes Boaz et Jakin, Informe l'Initié du Seuil de Passage d'un Monde à un Autre. [...] Le Laurier, comme l'évoque notre Rituel et les Légendes Grecques, offrait des Qualités Divinatoires. Au-delà de cette Perception, il Manifestait l'association Symbolique : Immortelle/Connaissance Secrète. [...] Chez une peuplade d'Afrique, le Rameau de Laurier est le Signe Tangible du contrat passé entre les Hommes et les Invisibles, de ce fait il est considéré comme une Protection. [...] Pour les Romains le Laurier Symbolise l'Immortalité, la Gloire et aussi une Protection contre la Foudre. [...] Le Laurier Ouvre  sur un Sentiment du Succès de Fin de Conflit . L’Olivier sur une notion de Paix gagnée après le Combat. [...] Le Laurier est dédié à Apollon, qui pour les Grecs comme pour les  Romains était le Dieu le plus Proche des Hommes : Amour et Transmission. Le Laurier nous parle de Divination, l’Olivier de la Sagesse Infusée par le Temps : peut être la Voie pour s'approcher de la Véritable Intuition . [...] Le Laurier est Donné comme une Plante Solaire et l'Olivier comme une Plante Lunaire, la Couronne Relie les deux, dans un Cercle Ouvert vers le Sacré." - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.-

Laver : "De même que la Genèse succède à la Nuit, la Lumière succède à l'Obscurité. Elle a pour signature la Couleur Blanche. Parvenue à ce Degré, les Sages assurent que leur Matière est dégagée de toute Impureté, Parfaitement Lavée et très exactement Purifiée."- Fulcanelli : Le mystère des Cathédrales, cité par- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "...Cela dit, il Cracha sur le Sol et, avec la Salive, il fit de la Boue qu'il appliqua sur les Yeux de l'Aveugle, et il lui dit : « Va te Laver à la piscine de Siloé »" (ce nom Signifie : Envoyé). -  L'aveugle-né  - Jn 9, 1-41 [Lecture brève : 9, 1.6-9.13-17.34-38]

Lectionnaire : Livre contenant des textes religieux, qui sont lus ou chantés à la messe. - Media Dico -

Légende : La Légende du Dragon. « Les Dragon et les poissons ont « la même origine  ; mais combien, pour chacun, la destinée est différente ! Le poisson ne peut vivre hors de son élément ; « mais qu'un léger nuage s'abaisse vers le sol, et l'on voit le « Dragon s'élancer dans les airs. » Ainsi chante la onzième strophe de cette célèbre ballade : « la Vie joyeuse », aux sons de laquelle, dans tout l'Extrême-Orient, les vieux lettrés sourient, et les petits enfants s'endorment. On dit des légendes et des fables, qu'elles sont faîtes pour endormir les enfants, ou pour réveiller les adultes.

Lectio : Prendre le temps de lire un passage de l'Écriture, une simple ligne, un chapitre ou même seulement un nom ou un mot. Cette lecture était à l'origine un acte de tout le corps et de tous les sens, car le texte était lu à haute voix, psalmodié ou chanté et entraînait tout le corps dans son rythme. Il y avait comme le disait Marcel Jousse «Mime et Manducation» de la Parole, Le prologue de Saint Jean, par exemple, à travers son rythme et la sonorité de ses lettres, révèle déjà beaucoup de son sens si celui-ci est psalmodié. Il s'agit donc de toucher et de tenir le livre, d'ouvrir les yeux, de goûter les mots, d'entendre les harmoniques du texte, de respirer dans le rythme où il s'énonce le Souffle qui l'inspire. Danser en quelque sorte avec la Parole, comme le faisaient autrefois et le font encore aujourd'hui les pieux Hassidim avec la Torah. - Jean-Yves LELOUP - "Le passant" – lectio Divina - « L’assise et la marche » P.142 à 149 Envoyé par Phi\ BOU\ P14 Ori\ Mon\ 6012 - disponible en .doc sur demande - Ndlr - Voir Lectio Divina - Lectio - Cogitatio - Ruminatio - Meditatio - Oratio - Contemplatio - Unio - Echelle Dialectique - Anagogie - Noésis - Diairésis - Etape - Moment  -Lion

Lectio Divina : Donnons un exemple de cette Ascension et de cette Descente  en proposant une méthode de Méditation, qui s’inspire autant de Philon d'Alexandrie que des Moines Cartusiens et de la fameuse « Echelle des Moines » de Guigues le Chartreux. C'est une pratique qui peut s’exercer aussi bien dans l'assise que dans la marche. Elle peut donner à l'une comme à l'autre sa verticalité et sa profondeur.- Jean-Yves LELOUP - "Le passant" – lectio Divina - « L’assise et la marche » P.142 à 149 Envoyé par Phi\ BOU\ P14 Ori\ Mon\ 6012 - disponible en .doc sur demande - Ndlr - C'est aussi le déroulement d'une tenu, des travaux, d'un office, d'une messe, d'une prière... de l'ouverture à la fermeture puis le partage en Agapè - Ndlr - Voir  Lectio - Cogitatio - Ruminatio - Meditatio - Oratio - Contemplatio - Unio - Echelle Dialectique - Anagogie - Noésis - Diairésis - Etape - Moment  - Lion   - Abba - H -

Unio-------------------

Contemplatio---------

Oratio-----------------

Meditatio-------------

Ruminatio------------

Cogitatio-------------

Lectio-----------------

 

                     

Lectionnaire : Livre contenant des textes religieux, qui sont lus ou chantés à la messe. - Media Dico -

Légende : La Légende du Dragon. « Les Dragon et les poissons ont « la même origine  ; mais combien, pour chacun, la destinée est différente ! Le poisson ne peut vivre hors de son élément ; « mais qu'un léger nuage s'abaisse vers le sol, et l'on voit le « Dragon s'élancer dans les airs. » Ainsi chante la onzième strophe de cette célèbre ballade : « la Vie joyeuse », aux sons de laquelle, dans tout l'Extrême-Orient, les vieux lettrés sourient, et les petits enfants s'endorment. On dit des légendes et des fables, qu'elles sont faîtes pour endormir les enfants, ou pour réveiller les adultes.[...] "Au R\E\A\A\, le Rite de Mort et de Naissance est un Rite d'Initiation, par Substitution, l'Impétrant étant pénétré de l'Âme d'Hiram. Il est un nouvel Hiram dont il porte l'Essence. Au R\E\R\, il s'agit d'un drame de Mort et Résurrection dont Hiram est le Héros, qui Vainc la Mort comme le Christ l'a fait. L'Impétrant est, spectateur de cette performance dont le Rituel illustre la Légende. Il est alors incité à Imiter Hiram." - Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "Si la Tradition Chrétienne ne représente que peu d'Homme aux longues Oreilles, par contre elle vénère l'Âne. L'Âne est lié dans les plus vieilles Légendes, à l'Immortalité de l'Homme que sous une Forme ou une Autre (une Pierre précieuse, une Fleur, une Femme) il Porte sur son Dos. Lorsque son Dos reçoit les Rois et les Papes ; c'est en tant que ceux-ci ont une Fonction qui ressortit à la dimension de l'Adam Eternel. - L'Âne tel que celui de Balam ( Nombres 22 : 25) voit les Anges et Entends leur Langage. Il Préside avec le Bœuf à la Naissance du Christ. Il Porte l'Immortel qui Se fait Mortel, en Egypte, tout d'abord pour Le cacher, puis à Jérusalem plus tard pour l'Exalter. - "Lorsque le Christ monte sur un Ânon, le petit d'une ânesse, et fait avec lui son entrée dans la Ville Sainte le jour des Rameaux, Il monte l'Animal "qui a des Oreilles pour Entendre" ; Il revêt, sous ce Symbole, un aspect, un des aspects de notre dernière Tunique de Peau qui doit Maintenant Mourir. Christ entre à Jérusalem ce jour- pour y Mourir, afin d'Atteindre à la Tunique de Lumière et de parvenir à la Vision. Nous avons étudié chez Job qui préfigure le Christ, ce passage de l'Ecoute à la Vision." - le symbolisme du corps humain Annick de Souzenelle." http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html -« Dans le "Titurel", la Légende du Graal Atteint sa dernière et Splendide Transfiguration, sous l’Influence d’Idées que Wolfram semblerait avoir puisées en France, et particulièrement chez les Templiers du midi de la France..."- René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Dante et le Rosicrucianisme" - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy -  "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - voir Minne

Légitime : "Pour Comprendre les Symboles du second Temple, il nous faut d'abord examiner la vie de Jésus. Marie, sa Mère voit son Education confiée au Temple dès son plus jeune Âge afin d'être Elevée dans la Prière et la Pureté. [...] elle est donnée à Joseph, Descendant du Roi David, dont la famille Laïque est Habilitée à fournir le Bois pour l'Autel du Temple à l'occasion d'une des fêtes annuelles comme mentionné dans le Talmud. C'est Reconnaitre qu'il est le Légitime Héritier d'une Royauté qui ne Règne plus depuis plusieurs Siècles. [...] "D'autre part, Zacharie et sa femme Anne, Descendante d'Aaron, vont engendrer Jean le baptiste. Le dernier Grand Prêtre de ses Ancêtres est Onias III qui sera assassiné en -170. Jean le baptiste est donc l'Héritier Légitime de la Grande Prêtrise."  [...] "Le verbe Descendre traduit l'hébreu  y-r-d formé sur la même Racine que le nom du Jourdain.[...] La Colombe traduit l'hébreu  y-w-h-n . Or dans le Siracide, y-w-h-n est employé pour transcrire le nom du grand-Prêtre Onias, celui du père de Simon le juste (Sir 50,1), mais aussi aussi celui de son fils, dernier grand-Prêtre Légitime de Jérusalem déposé par Antiochos IV Epiphane en -175. Cela veut dire que la Colombe a un Double sens : d'une part elle est en clair le Signe du Saint Esprit que Jésus reçoit à son Baptême  et d'autre part, grâce à l'Onomastique, Jésus reçoit par le Saint Esprit la Légitimité Sacerdotale interrompue par la déposition d'Onias III. La Légitimité revient à l'Elu de Dieu. [...]...elle Symbolise le Christ dans sa Fonction Royale et Sacerdotale." - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 -

Léopard ou Lion : royaume, puissance, souveraineté, autorité, force, courage, générosité, bravoure, sagesse, justice, énergie au service du bien, pouvoir excessif. Le Lion est l'ornement le plus fréquent des armoiries. On disait aux Croisades "Si tu ne sais quelle arme prendre, prends le Lion". Cela explique la grande quantité de Lion parmi l'armorial. Il est représenté dressé sur une patte arrière, les trois autres tendues toutes griffes dehors. Lorsqu'il y en a trois et plus dans l'écu, ils prennent le nom de Lionceaux. Animal de Saint Marc Evangéliste - Tétramorphe.

Lessing : En septembre 1785 Friedrich Heinrich Jacobi fit paraître Lettres à Moses Mendelssohn sur la Philosophie de Spinoza . Il Révélait qu'au cours d'une conversation de juillet (?) 1780 avec Lessing, celui-ci lui avait déclaré : "Έν καì Πãν [Hen kai pân : Un et Tout] : je ne sais rien d'autre. (...) Il n’y a pas d’autre Philosophie que la Philosophie de Spinoza." Jacobi, lui, s'opposait au Spinozisme, qui tient la Liberté pour une Illusion, et qui, surtout, selon lui, aboutit à l'Athéisme, comme, d'ailleurs, le Rationalisme. Les positions étaient prises : Aufklärung (la Philosophie des Lumières, Rationaliste, représentée jusqu'alors par Lessing) contre Schwärmerei (Irrationalisme, Illuminisme attribués prestement à Jacobi). Ainsi naissait la querelle du Panthéisme, qui dura de 1785 à 1815 au moins. Moses Mendelssohn découvrait que Lessing, son Maître et Ami, figure des Lumières, adhérait au Spinozisme, donc, potentiellement au Panthéisme, et, de , à l'Athéisme. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Gotthold_Ephraim_Lessing - Attention à ne pas confondre Un et Tout avec  Un le Tout, Tout est Un. - Ndlr -

Lettre : Si vous êtes toujours à tâter la Lettre du Verbe, toujours à lécher la Lettre, toujours à la mâcher, quelle grande chose faites-vous ? Rien d'étonnant à ce que vous soyez si faméliques - J. EVERARD - "...la Lettre "G", initiale de Gehovah, Qui est la Parole Expirante. [...] Gehovah, Ecrit également Jehovah, est l'Ancienne Ecriture phonétique de Yahvé (Yod, Hé, Vav, Hé). Le Iod Initial a été traduit indifféremment au cours des Siècles par les Lettres (I), (J), (G), (Y). Yod est l'Un des Noms de Dieu, Unité du Principe Créateur, selon le Kabbale."  - Rit. 15°/18° - 2014- p.49 - REAA -

Leuconoë :Cette invitation était dédiée initialement à une jeune fille au prénom révélateur Leuconoë, c’est-à-dire ESPRIT BRILLANT. Voir Carpe Diem.

Levain : "Amandier" Vient probablement de "Luwz" (Amandier qui pousse ) - Ancien nom de Bethel, ville cananéenne - Ville du territoire des Héthiens. - apparaît dans 8 versets... Luz désigne en Hébreu l'Amandier et son Fruit l'Amande. C'est le premier arbre à fleurir au printemps et de ce fait il annonce  Une vie nouvelle, la Résurrection printanière de la nature.  Selon la Tradition Juive , c'est par la base d'un Amandier appelé Luz en Hébreu, que l'on pénètre dans la Ville Mystérieuse du même Nom de Luz  considérée comme le « Séjour d'Immortalité ». Symbolique cohérente, puisque la Résurrection est gage d'Immortalité. Par ailleurs, le Fruit de l'Amande étant enfermé dans une Coque , a conduit  Luz a devenir Symbole de ce qui est caché, couvert, enveloppé, Secret. Il Symbolise l'Essentiel caché , le Trésor caché. Ce n'est pas tout, Luz dans la Mystique et l'Esotérisme Juif à servi à la désignation d'un Os réputé indestructible, Croyance que nous retrouvons entre autre dans le Zohar (i.69) qui nous parle d'un « Os étonnant et Impérissable » en ces termes : « chaque Homme est pourvu d'un Os Impérissable sur la Terre, et c'est Grâce à Lui que le Corps sera formé à nouveau à l'Heure de la Résurrection. Cet Os sera au Corps Ressuscité ce qu'est le Levain à la Pâte, car c'est par Lui que le Saint Béni soit-il, reconstituera le Corps entier ». Si Luz met en jeu un « Os » c'est pour nous Inviter à consulter le Mot « Os » en Hébreu, lequel se dit  « Etsem »  ce terme signifiant  proprement : « l'Essence du Moi ». Pour dire « Moi-même »… on peut dire en Hébreu : « mon Os »…. et à titre d’exemple, on trouve ce terme dans le passage célèbre de la Création d'Eve à partir du côté d'Adam, en lequel ce dernier s'exclame : «  elle est l'Os de mon Os », sous-entendu : « elle provient de Moi-même » ce Qui est bien le cas, puisque Eve provient de l'intime d'Adam. - Http://journalquebecpresse.org/modules/news/article.php?storyid=2685 - Voir Mandorle - sur demande "amande.doc" et "amande-2".doc - doc dispo - Ndlr -

Lever : La Présence du Tableau de loge est donc indispensable au bon déroulement de la Tenue. Il permet par les Trois Fenêtres maintenant Orientées au Vén\Maî\ d'Observer le Soleil se Lever et d'Ouvrir la Loge, au 2ème Sur\ d'Observer le Soleil au Midi et de confirmer l'Ouverture des Travaux, au 1er Sur\ de l'Observer au coucher et de permettre la fermeture des Travaux. - J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 - "La Septième Image des Deux Corps Toujours Soudés et de la Pluie de Rosée montre la Purification, l'Œuvre au blanc, l'Albédo. Avec la Mort de l'Ego, l'Ombre s'Eclaire et dote le Couple d'une Connaissance Autre qu'Intellectuelle  : le Sentiment. Les Yeux du Cœur commencent à Voir : le Sourire est sur les Visages. (On peut Rêver alors d'une Souris, et la Langue des oiseaux Incite à Sourire ...) C'est un présage de Naissance au Discernement Objectif. C'est la Lumière Apparaissant après les Ténèbres (Rêve d'Aurore ou de Lever de Lune qui indique la Perception accrue de la Luminosité de l'Inconscient)." - http://www.cgjung.net/alchimie/1993/avril.ht - Voir Raising - Augmenter -

Lèvres : "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy - Il saisit la Main de l’Enfant, et Lui dit : « Talitha koum », ce Qui Signifie : « Jeune Fille, Je te le Dis, Lève-toi- ! » Aussitôt la Jeune Fille se Leva et se mit à Marcher - Mc 5, 21-43 - (a mettre en analogie avec le cérémonie de la Maî\? - Ndlr -) -   voir Minne
Lézard : …. Contemplation de la lumière Divine.
- Lexique des symboles Chrétiens – Michel FEUILLET – Que sais-je – PUF - Libellule : l'Eté, l'instabilité, la vivacité. "Dans la Mythologie "Celte", le Serpent est un Animal au Symbolisme Chtonien (Fils de la Terre), Possesseur de la Connaissance et du Pouvoir de Vie et de Mort dont les différentes apparences (Dragons, Lézards) Illustrent les Niveaux ou Phases Initiatiques où il intervient. Dans la Tradition, le Serpent  Lové est une Image de la Spirale ce qui ajoute à l'Infini de son Symbolisme ; en effet, la Spirale est l'Illustration du Mouvement Cyclique Infini (Cosmique) ou Retour sur Soi-même (Centre et Caverne Intérieure ), Signe de Fécondité Physique et Spirituelle  et Symbole d'Evolution. La Légende Celte de Perdur ou Perceval Raconte comment il Triomphe du Serpent Noir du Tertre Douloureux, Possesseur redoutable de la Pierre de Richesse. Cette Pierre, qu'elle soit Brute ou Travaillée est toujours un Materiau Sacré, un Lieu de Mémoire. La Ceinture Dorée, dans la Symbolique Chrétienne, Correspond à la Pureté." -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - Voir aussi Hazard + Sel.

Libations : "J'ai retrouvé les notes qu'avaient prises un frère [...], d'après  un Alchimiste dont il suit l'Enseignement, [...] Voici le texte : "Alors Noé lorsqu’il Trouve la Terre, le premier truc qu'il fait c’est de planter une Vigne, Pourquoi ? Parce que c’est l’Alliance entre le Haut et le Bas ! Il en tire donc le Vin première Etape, Énergie Céleste, après l’Énergie Terrestre, il prend le Blé (Noé) et avec le Blé on en fait du Pain, pour faire du Pain il faut les Quatre Éléments, du Feu (la cuisson) de l’Air (la fermentation) de l’Eau (pour le mélanger avec la farine) et de la Terre (pour le faire pousser), alors si on veut faire le lien avec l’Élément Terrestre et l’Élément Céleste, c’est les Libations ou l’on va Boire du Vin et Manger du Pain mais associer les deux Grâce à ce Qui est Fixe Qui Permet la Cohabitation Pacifique des Contraires, le Sel on prendra donc le Pain le Vin et le Sel, qui nous (voir Noùs - Ndlr -) Permettra de Sceller.".... J'ai trouvé des vidéo intéressantes qu'à fait cet Alchimiste et notamment l'Explication Alchimique de "La Souris Verte" https://www.youtube.com/watch?v=5Sr4mPRst_g - Voir aussi les autres vidéos sur l'Alchimie et la Langue des oiseaux. Son Alchimie est Orientée sur le Travail sur les Plantes pour la médecine mais c'est quand même intéressant." -Echange épistolaire avec un Frère RL 813 Ori Bez 2014 - Voir : http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/23257-lalchimie-cest-quoi-comment/  - Ndlr -

Libéralité : Appauvrissement du donateur et enrichissement du donataire. La Libéralité s'assortit d'une volonté libre, détachée de toute obligation voire coutume. Une Libéralité repose sur un élément matériel, ainsi qu'un élément intentionnel. http://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralit%C3%A9  - La prière d'intercession avec Hesed : la Libéralité  - J-L\ TAU " La souffrance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Attention ne pas confondre avec la Transmission Initiatique dans laquelle les deux s'enrichissent ! - Ndlr -

Libération : Si nous en croyons le vedanta hindou lui-même, le terme le plus important sur un chemin d’éveil est le mot « Libération », qui traduit aussi bien le sanscrit Moksha que le sanscrit Mukti. Certains textes traduisent par « Emancipation » ; pourquoi pas ? Si le but ultime proposé aux êtres humains est une certaine « Libération », vous pouvez vous demander de quelle Libération il s’agit. Qu’est-ce qui doit être libéré et de quelle prison ou de quelle servitude ? Il est facile d’entendre le mot «Libération » ou d’apprendre que les sages, en Inde, sont désignés par l’appellation de Jivanmukta, « libérés dans cette vie ». Il est un peu plus difficile de se rendre compte par soi-même et pour soi-même de quelle Libération il s’agit exactement. Bien sûr, vous allez répondre : c’est ma Libération ; mais encore ? Qui, vous ? Et libéré de quel esclavage ? Il y a une approche psychologique à cette question, c’est celle qui vous amène à voir de mieux en mieux tous vos conditionnements. Mais Swâmiji (Swâmi Prajnânpad) nous propose aussi une définition de la Libération plus originale et qui nous introduit au cœur de l’approche hindoue de la vérité : « To get rid of all matter, both gross and fine, is the essence of the quest. » Ces termes sont éloquents : « Se débarrasser de toute matière, aussi bien subtile que grossière, est l’essence de la recherche. » Ou, si vous préférez : « Être libéré, c’est être délivré de toute matière grossière ou subtile. » Qu’est-ce qu’une matière subtile, quelle différence y a-t-il entre une matière grossière et une matière subtile ? En quoi est-ce que ma servitude, c’est d’être prisonnier de la matière, grossière ou subtile, et comment puis-je en être libre ? Si nous voulons préciser cette définition, nous pouvons dire, mais ce ne sera peut-être pas beaucoup plus clair pour vous : « être libre de toute identification à la matière grossière ou subtile »... La Libération c’est la Libération par rapport à toute mesure quelle qu’elle soit. - Arnaud DESJARDINS - "Au delà du moi" - Editions de la table ronde. - Dispo en numérique sur demande - Ndlr - Comment espérer la Libération de l'Esprit par la Contrainte de l'Esprit ? - Abhinavagupta - « Souverain détachement et Souverain intérêt à la fois, telles sont les caractéristiques du « Joueur Divin » devant sa Lilà » - Henri Le SAUX - "La montée au fond du Cœur" - Le Sacrifice demandé est en fait  Libération et Ouverture- Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 -   "La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer : 1 L’Aveuglement – 2 Les Constructions Mentales – 3 La Conscience Discriminante – 4 Le Nom et la Forme – 5 Les Six Sphères Sensorielles – 6 Le Contact – 7 La Sensation – 8 La Soif – 9 L’Appropriation – 10 L’Action – 11 La Naissance 12 La Mort. Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha." - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg -  "Rares sont ceux qui parviennent à se Réaliser, donc à se Libérer  de l’Espace-Temps lors d’une Vie Terrestre. Ceux-là se distinguent par le fait qu’ils se Déchaînent des « Etats Multiples de l’Être » propres à la Manifestation globale telle que nous l’entendons. Les autres Accomplissent « simplement » leur Vie." - http://metaphysic.over-blog.com/article-22816987.html -  Voir  Illumination - Mufti - Jivanmukta - "René Guenon, dans son ouvrage « Chirographie », nous rapporte : « Quant au Nom Allah Lui-même, il est formé par les Doigts, de la façon suivante : l’auriculaire correspond à l’Alif, l’annulaire au premier Lam, le médius et l’index au second Lam, qui est double, et le pouce au He (qui, régulièrement, doit être tracé sous sa Forme « Ouverte ») ; et c’est là la Raison principale de l’usage de la Main comme Symbole, si répandu dans tous les pays Islamiques (une Raison secondaire se référant au Nombre Cinq, d’où le Nom de Khoms donné parfois à cette Main Symbolique). On peut Comprendre par la signification de cette parole du Sifr Seyidna Ayûb (Livre de Job, XXXVII, 7) : « Il a mis un Sceau (Khâtim) dans la Main de Tout Homme, afin que tous puissent Connaître Son Œuvre » ; et nous ajouterons que Ceci n’est pas sans rapport avec le Rôle Essentiel de la Main dans les Rites de Bénédiction et de Consécration. »... « Les Mains Nues signifient que le Compagnon s’est Dépouillé de ses Outils comme le Candidat Apprenti s’est Dépouillé de ses Métaux …» ...« …. Se Dépouiller de ses Outils pour un Compagnon , c’est se Libérer des supports qui ont permis l’Acquisition du Degré de Connaissance qui devrait Correspondre à ce Grade, car cette Connaissance, si elle a été véritablement été Acquise, serait alors Intégrée à l’Être, et pour « pouvoir Accéder à un Degré d’Ordre Supérieur, il conviendrait que cette Connaissance du Compagnon « laisse la Voie Libre à nouveau et par , qu’elle se débarrasse de tout ce qui, Maintenant, est « Devenu Extérieur à l’Être et qui gênerait pour ce Prochain Passage, même si ces Outils ont été « Nécessaires jusqu’alors … »" - http://www.ledifice.net/6034-4.html - "Si  Zorobabel est un Héros, par son Esprit Chevaleresque, Darius l’Est comme Libérateur. - "Que représente le tableau des princes de Jer\..." CR+ Francis Ros\ - SC-702 Ori\ Mon\ 6014" - Voir Spermatozoïde. - " Trente deux Qualités pour Atteindre la Libération" . - Bouddhisme. - (Le REAA comporte 33 Degrés ! Analogie ? - Ndlr -) Propriétés du Nombre 32 - Symbolisme  : Selon R. Allendy, "c'est la Différenciation Apparaissant dans le Monde organisé". Il ne serait pas la Génération Créatrice comme 23, qui est l'inverse de 32, mais plutôt le Plan, le Schéma, des diverses Formes de Créatures modelées par le Créateur. Il serait aussi la Libération Karmique Cherchée dans les Epreuves de la Loi naturelle, 8 x 4 = 32 : Représente l'Ensemble des Hommes sur la Terre. Nombre Inspirant à l'Homme la Vérité et Lui Apprenant Comment la Vivre. Symbole de Justice, selon les Pythagoriciens. - Général : Dans les Révélations faites par Jésus à Gemma, dans son livre "Parole d'Amour", Jésus Affirme que sur la Croix, Il avait 32 Os de fracturés. - Le Monde a été Créé par 32 Voies et elles Forment les 32 Sentiers Mystérieux de la Sagesse selon la Kabbale, Formé par les 22 Lettres de l'Alphabet Hébreu et les Dix Sephirot - au singulier : Sephira - de l'Arbre Séfirotique, Qui sont des Attributs du Nom Divin . Les 32 Chapitres de l'Apocalypse d'Abraham - 80-100 après J.C. - des écrits de la bibliothèque de Qumrân, dans lesquels sont racontés la Chute de l'Homme et l'Idolâtrie des descendants d'Abraham, la Fin des Temps et que les Nations Païennes seront bientôt punies, et enfin le Messie Qui viendra Rassembler son Peuple et passer ses Ennemis au Feu. C'est le Nombre de Lettres de l'Alphabet que Dieu aurait Enseignées à Adam. Certaines d'entre elles se seraient Perdues. On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm  - « L'Idéal ou un Idéal, n'est pas la Vérité de Soi. C'est une Idée, une Représentation Mentale, une Projection, une Image, un Film, que notre Ego nous Propose afin d'avancer sur le Chemin de la Vérité. Par exemple, lorsque nous sommes célibataires, nous nous faisons un Idéal du Mariage, une Idée de Celui-ci, mais une fois Marié, nous vivons la Vérité du Mariage. Elle ressemble, un petit peu, très peu ou pas du tout à l'Idéal que nous avions Projeté. C'est soit décevant, mieux, ou meilleur que l'Idée que nous en avions, mais ce n'est jamais Conforme. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel, nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes Libéré de nos Illusions Projetées par notre Ego, appelé aussi Mental ou Moi. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel,  nous ne nous Battrons plus contre des Moulins. » - Discussion entre des Maî\  et deux App\- Que à l'Etu Log 6015 - RL 813 - Ndlr –  

Libéré Vivant : "Question : "Il semble que tu aies oublié Mahomet dans le glossaire, très tendance en ce moment à la Fédération. - Réponse : ce n'est pas un oubli ! Le Glossaire est en majorité Constitué, d'Extraits de Planches de Frères. Si tu as... je suis preneur ! Il paraîtrait que jusqu'en 1962 il faisait parti des Cinq Grands Initiés et a été remplacé par Bouddha avec l'arrivée en France des pieds noirs et sous l'Impulsion paraît-il de Richard Dupuy (à vérifier... tu connais mes origines, je serai curieux d'en savoir plus. ) ! - Si c'est Celà, ce serait "Comique" n'est-ce pas pour des gens qui se disent défendre "La Tradition" ! Il semblerait d'après un Frère Montpelliérain dont l'épouse est à la G\L\F\F\, qu'il soit présent dans leur rituel ! Si certain retravaillaient leurs Connaissance de l'Universel... mais n'est-ce pas un Vœu Pieux ? " - Question : Et Confucius ? - Réponse : Confucius y est, mais pas développé… suffit de s’y atteler ! Mais avec Lui, il semblerait que l'on se soit trompé d'un cran ! Confucius c'est disons l'Equivalent de Paul ou Pierre, Celui que l'on aurait dû mettre c'est, à mon sens "Lao-Tseu", c'est Lui le "Libéré Vivant" l'Esotérique, le Métaphysique, Confucius n'est, à mon sens, que l'Exotérique de l'Orient chinois, le rapporteur, le traducteur de ce que dit "Lao-Tseu" ! J'attends de trouver dans une Planche de Frère ou dans un Livre, une phrase de Synthèse pour la mettre dans le Glossaire. Si ça te dis, je suis preneur, comme pour Mahomet !" ( Echanges de mails entre RA et un Frère - 06/6015) - Voir Grands Voyants, Bodhisattva.


Liberté : "
Avez-vous déjà pensé à la Liberté Absolue ? Délivré de l’Opinion des Autres et de la votre ? ... Ils sont les plus Forts, j’ai compris, j’ai reçu un Diamant en plein Front... Il faut des Hommes Moraux pour tuer sans Passions sans Jugements , c’est le Jugement  qui nous perdra !" - Marlon BRANDO Colonel KURZ, dans Apocalypse Now - Possibilité de le voir sur le web. http://lookiz.com/films/14d8w7tk07 : régler la "Time line" de  129 à 135. ou  Fichier sonore MP3 -  Le Réel est notre vraie nature, il est Lumière (Esprit - Conscience), Amour (JoieBéatitude), Vie (ForceEnergie), Liberté (EspaceVastitude).- Jean-Yves LELOUP - "Lettre aux Thérapeutes" - 1- http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=38 -  Cette capacité en l’homme d’interpréter, de donner du sens à ce qui lui arrive (ou de ne pas en donner) est ce qui change son destin en Destinée. Toute notre Liberté réside dans le fait de passer d’une vie subie à une vie choisie. Il s’agit toujours de la même vie, des mêmes symptômes, de la même maladie, de la même souffrance ou du même bonheur…  Mais si je subis, je n’exerce pas cette capacité qui est en l’homme d’interpréter, d’imaginer, d’orienter, de donner un sens à ce qui lui arrive… je suis dans l’identification.- Jean-Yves LELOUP - "Rencontre avec Marie de Solemne" - éditions Dervy, 1995 - La Liberté d'une vie choisie -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=91  Dans la lutte entre les forts et le faible, « La Liberté opprime et la Loi libère.» - Voir  Illumination - Contrainte - Obéissance - "Liberté, Egalité, Fraternité", ne peuvent se comprendre et de ce fait être Universel (tourné vers Un) que dans un Monothéisme : nous sommes issus du même Père... l'égo, le Diabolein étant dépassé, Shatan réintégré ! - Rem\ ALC\ "Liberté, égalité, fraternité" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - L'aide la plus haute c'est d'apporter aux Hommes la Liberté intérieure et la Paix individuelle - Deshimaru - Pour prouver Métaphysiquement la Liberté, il suffit, sans s'embarrasser de tous les arguments Philosophiques ordinaires, d'établir qu'elle est une possibilité, puisque le Possible et le Réel sont Métaphysiquement identiques. Pour cela, nous pouvons d'abord définir la Liberté  comme l'absence de Contrainte : définition négative - Apophatique - Ndlr - dans la forme, mais qui, ici encore, est positive au fond, car c'est la Contrainte qui est une limitation, c'est-à-dire une négation véritable. Or, quant à la Possibilité Universelle envisagée Au-delà de l'Être, c'est-à-dire comme le Non-être, on ne peut pas parler d'unité comme nous l'avons dit plus haut, puisque le Non-être est le Zéro Métaphysique.... Maintenant, on peut ajouter que la Liberté est, non seulement une possibilité, au sens le plus universel, mais aussi une possibilité d'Être ou de Manifestation ; il suffit ici, pour passer du Non-Être à l'être de passer de la « Non-dualité » à l'unité : l'Être est « Un »   - l'Un étant le Zéro affirmé - Ndlr -, ou plutôt il est l'Unité Métaphysique elle-même, première affirmation, mais aussi, par là même première détermination. Ce qui est Un est manifestement exempt de toute Contrainte , de sorte que l'absence de Contrainte , c'est-à-dire la Liberté, se retrouve dans le domaine de l'Être, où l'Unité se présente en quelque sorte comme une spécification de la « Non-dualité » principielle du Non-être ; en d'autres termes, la Liberté appartient aussi à l'Être, ce qui revient à dire qu'elle est une Possibilité d'Être, ou, suivant ce que nous avons expliqué précédemment, une possibilité de Manifestation, puisque l'Être est avant tout le principe de la Manifestation. - René GUENON - "Les états multiples de l'Être" - Chap. XVIII - "Notion métaphysique de la liberté" - En .doc sur demande - Ndlr - "Cette façon d'être, s'appelle le développement de la liberté par la Connaissance, car la Connaissance c’est la responsabilité de la Liberté."-  Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 -Voir Apophatique - « La Franc-maçonnerie proclame, comme elle a proclamé dès son Origine, l'Existence d'un Principe Créateur, sous le Nom de Grand Architecte de l'Univers. […] la Maçonnerie pose le Principe que le Créateur Suprême a Donné à l'Homme, comme bien le plus précieux, la Liberté ; la Liberté, patrimoine de l'humanité toute entière, Rayon d'en haut qu'aucun pouvoir n'a le droit d'éteindre ni d'amortir et qui est la Source des Sentiments d'Honneur et de dignité. » - Convent de Lausanne - 1875 - "Cette Symbiose des Initiés est Source de Vie et de Lumière ; elle devient Force Active tendue vers le Triomphe de ce qui Unit sur ce qui divise et finalement vers l'instauration de la Liberté, Apanage de ceux qui Savent se Gouverner parce qu'ils ont tout fait pour Maîtriser leurs Passions." - Guy MAR\- "Réflexions sur les serments du 14°" - P14 - Ori\ Mont\6013 - " Cette  Quête  est alimentée par un besoin d’Absolu qui conduirait forcément à la Liberté comme l’a promis Jean dans son Evangile (Je Suis la Voie, la Vérité et la Vie, et la Vérité vous rendra Libres)."- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - "La Question du Libre arbitre a été discutée à travers les Siècles par tous les Philosophes sans qu’aucune conclusion ne fasse l’unanimité. Et les plus grands Sages de l’Inde paraissent se contredire, affirmant que tout est Œuvre de la seule Shakti (Energie Divine) mais proposant une Pratique Personnelle qui met en jeu l’initiative Individuelle. Il y a une approche relative : est-ce que je peux gagner en Liberté intime ? Et il y a une approche radicale, plus délicate à comprendre car cette question du Libre arbitre, nous la posons à partir de la Conviction de l’Ego Individualisé - le Moi et le Non moi – qui est une Forme d’Erreur Fondamentale, Arthur Osborne, un Disciple anglais de Ramana Maharshi qui a passé dix ans dans son Ashram du vivant de Celui-ci a écrit plusieurs livres, a utilisé une Image du temps de la T.S.F. où les postes de radio étaient volumineux, avec de grosses lampes à l’intérieur. Imaginons, dit-il, qu’un indigène d’une tribu du fin fond de la forêt vierge, qui n’a jamais eu la moindre notion d’électricité ni la moindre idée de ce qu’est un poste de radio, entende une voix de femme qui sort de cette énorme boîte. Cette personne demande « la dame qui est dans la boîte, est-ce qu’elle décide des chansons qu’elle veut chanter » -auquel cas elle aurait un Libre arbitre - « …ou est-ce qu’elles lui sont imposées? » La réponse se situe à un autre niveau : « il n’y a pas de dame dans la boîte. » Vous n’êtes pas beaucoup plus avancés, mais c’est un point de départ de Réflexion : toute cette question du Libre arbitre se pose à partir de la Conviction de l’Ego - Moi, Moi ce que Je suis, tout ce que Je ne suis pas, mon passé, mon futur, mes relations avec les autres- et cette identification à l’Ego est une Illusion dont on peut s’Eveiller. Telle est la réponse ultime…" - ARNAUD DESJARDINS - LA PAIX TOUJOURS PRESENTE - santé psychique et santé spirituelle - Editions: LA TABLE RONDE - En septembre 1785 Friedrich Heinrich Jacobi fit paraître Lettres à Moses Mendelssohn sur la Philosophie de Spinoza . Il Révélait qu'au cours d'une conversation de juillet (?) 1780 avec Lessing, celui-ci lui avait déclaré : "Έν καì Πãν [Hen kai pân : Un et Tout] : je ne sais rien d'autre. (...) Il n’y a pas d’autre Philosophie que la Philosophie de Spinoza." Jacobi, lui, s'opposait au Spinozisme, qui tient la Liberté pour une Illusion, et qui, surtout, selon lui, aboutit à l'Athéisme, comme, d'ailleurs, le Rationalisme. Les positions étaient prises : Aufklärung (la Philosophie des Lumières, Rationaliste, représentée jusqu'alors par Lessing) contre Schwärmerei (Irrationalisme, Illuminisme attribués prestement à Jacobi). Ainsi naissait la querelle du Panthéisme, qui dura de 1785 à 1815 au moins. Moses Mendelssohn découvrait que Lessing, son Maître et Ami, figure des Lumières, adhérait au Spinozisme, donc, potentiellement au Panthéisme, et, de , à l'Athéisme. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Gotthold_Ephraim_Lessing - Attention à ne pas confondre Un et Tout avec  Un le Tout, Tout est Un. - Ndlr - "La Foi, Attribuée à l’Aigle Qui pousse l’Esprit à s’Élever Toujours plus Haut ; La Charité, Attribuée au Pélican qui Représente le Sacrifice et le Don de Soi ; L’Espérance, Attribuée au Phoenix qui Procéde de l’Eternité. Les Oiseaux sont généralement associés à la Liberté et à la Spiritualité ; pour les Platoniciens, l’Oiseau était la Représentation de l’Âme. " [...]  "L’Evangile de Jean nous Apparait bien comme Celui de l’Esprit, Celui de l’Abstraction, autrement dit,  tout ce qui ne se réduit pas à l’Univers Manifesté. Nous (Voir Noùs - Ndlr -) pourrions ajouter que la Spiritualité Correspond à la Liberté d’Interprétation et d’Imagination qui dépasse le Charnel et le Psychisme. Cet Evangile est d’ailleurs considéré par la Tradition, comme Celui des Initiés à cette Gnose Chrétienne, Qui faisait du Logos l’Expression la plus Elevée du Divin : « Celle du "Tout-Autre, Celle du Tout-Être" », comme l’Exprimait Un de nos Frères. C’est donc la Voie Qui Permet de Retrouver son Centre, son Être Intérieur et par conséquent de Réaliser la Plénitude de l’Etat humain. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - " Une magnifique définition de la liberté : http://www.youtube.com/watch?v=8dx3rktr4Ls&feature=kp " -Un mail de - Rem\ DIM\  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\  6014 - "Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr - "Dans les Chapitres de Rose-Croix (18ème degré écossais), les noms des Trois Vertus Théologales sont associés respectivement aux Trois termes de la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » ; on pourrait aussi les rapprocher de ce qu’on appelle « les Trois principaux Piliers du Temple » dans les Grades Symboliques « Sagesse, Force, Beauté. » — À ces Trois mêmes Vertus, Dante fait correspondre saint Pierre, saint Jacques et saint Jean, les Trois Apôtres qui assistèrent à la Transfiguration." - René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Rapprochements Maçonniques et Hermétiques" - "Nous avons arbitrairement traduit par "Soi" le terme "Self" généralement utilisé en anglais à l'Ashram pour désigner l'Atman, le Moi Réel par rapport au Moi Apparent. C'est cet Atman que le Maharshi recommandé constamment de rechercher en Soi-même, puisque l'Homme sera "Libéré" lorsqu'il sera dégagé de ses fausses Identifications et sera devenu Conscient de son Identité Absolu avec cet Atman. Et nous avons de même traduit par "Recherche du Soi" la Méthode (Atmâ-vichara) recommandée par le Maharshi pour parvenir à ce résultat."  -Ramana Maharshi - "L'enseignement de Ramana Maharshi" Albin Michel - Spiritualités vivantes -N°58 - Préface de Jean Herbert de l'Académie Française Page 8 -

Libertin : "Toutefois, depuis le début du XVI° siècle, "Le Libertinage Erudit" selon l'heureuse formule de R. PINTARD, qui désigne ce qu'on pourrait appeler la Libre Pensée, se répand clandestinement dans tous les milieux cultivés. Le mot Libertin, si l'on veut comprendre le sens qu'il avait alors, doit être entendu suivant l'usage qu'en fait François de LA MOTHE LE VAYER qualifiant sa plume de Libertine pour dire qu'elle n'accepte aucune règle venue de l'extérieur et aucune censure... l'Erudition des Libertins, toujours polémique, a pour rôle de penser le Monde sans référence et à l'orthodoxie Religieuse. Elle renvoie aux Anciens et à la culture Humaniste de la Renaissance ( Ce ne sont pas les "Ancients" de notre Rite REAA, c'est les anciens de la culture Humaniste avec lesquels ils ne font pas bon ménage ? - Ndlr -) qui les relaie comme à la source d'une conception de l'Homme, de sa place dans le Monde, de son rapport à Dieu, de l'Éthique qui n'est pas celle de l'Église... [...] Le Libertinage Erudit, difficile à cerner, désigne plutôt une simple attitude Intellectuelle  qu'un contenu de pensée...(attitude  intellectuelle ! : confirmation de la note précédente - Ndlr -) [...] entraîne la nécessité, pour son étude d'une méthode d'approche particulière, car la totale Liberté de Pensée exige alors quelques précautions dans l'expression - Ordo Ab Chao N°62 Sup au 18° - Le Mouvement R+C au XVII° évolution, influence sur la Maç\ Spéc\- "...quand à un Libertin irréligieux, c’était un Libre Penseur qui fait foin des Sentiments Religieux et qui n’avait pas besoin du soutient de la Religion. En même temps les constitutions d’Anderson font preuve d’emblée d’un formidable esprit de Tolérance. En effet elles indiquent que bien que dans les temps passés, les maçons fussent astreints dans chaque pays, de pratiquer la Religion du dit pays, on estime désormais plus opportun de ne point leur imposer d’autre Religion que celle sur laquelle tous les Hommes sont d’accord. Il suffit donc qu’ils soient des Hommes bons et loyaux, gens d’honneur, et de probité, qu’elles que soient les confessions ou les convictions qui les distinguent." - http://www.ledifice.net/7469-1.html -

Libido : Le Serpent ne présente pas un Archétype mais un complexe Archétypal lié à la Froide, Gluante et Souterraine Nuit des Origines ; ils forment une Unique Multiplicité Primordiale, une indémembrable chose Primordiale qui ne cesse de se détortiller, de Disparaître, de Renaître : la Vie. Elle est le réservoir, le Potentiel d'où proviennent toutes les Manifestations. Il est le Symbole de l'Âme et de la Libido. Dans la Symbolique Catholique, le Serpent est celui d'Eve, Condamné à Ramper et le Serpent ou Dragon Cosmique dont Saint Jean dans l'Apocalypse ne conteste pas l'antériorité mais proclame la défaite : " on le jeta donc, l'énorme Dragon, l'Antique Serpent, le Diable ou Satan, comme on l'appelle, le Séducteur du Monde entier, on le jeta sur la Terre et les Anges furent jetés avec lui ". - Apocalypse 12 /9. - -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Libre  :  Béatitude, ou Félicité (Ânanda), est l’état Libre de désirs. C’est la plénitude de paix. [...] Être, Conscience et Béatitude sont inséparables. Individuellement, ils sont sans valeur. C’est pourquoi Il est connu, Lui, en tant qu’ Être - Conscience - Béatitude (Saccid- ânanda). - Ellâm Onru (Tout est Un) Texte Tamil anonyme du XIXe siècle sur l’Advaïta -Vedânta - L'Homme n'est pas né libre, il est né pour se libérer ! -  " Cette  Quête  est alimentée par un besoin d’Absolu qui conduirait forcément à la Liberté comme l’a promis Jean dans son Evangile (Je Suis la Voie, la Vérité et la Vie, et la Vérité vous rendra Libres)."- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - "René Guenon, dans son ouvrage « Chirographie », nous rapporte : « Quant au Nom Allah Lui-même, il est formé par les Doigts, de la façon suivante : l’auriculaire correspond à l’Alif, l’annulaire au premier Lam, le médius et l’index au second Lam, qui est double, et le pouce au He (qui, régulièrement, doit être tracé sous sa Forme « Ouverte ») ; et c’est là la Raison principale de l’usage de la Main comme Symbole, si répandu dans tous les pays Islamiques (une Raison secondaire se référant au Nombre Cinq, d’où le Nom de Khoms donné parfois à cette Main Symbolique). On peut Comprendre par la signification de cette parole du Sifr Seyidna Ayûb (Livre de Job, XXXVII, 7) : « Il a mis un Sceau (Khâtim) dans la Main de Tout Homme, afin que tous puissent Connaître Son Œuvre » ; et nous ajouterons que Ceci n’est pas sans rapport avec le Rôle Essentiel de la Main dans les Rites de Bénédiction et de Consécration. »... « Les Mains Nues signifient que le Compagnon s’est Dépouillé de ses Outils comme le Candidat Apprenti s’est Dépouillé de ses Métaux …» ...« …. Se Dépouiller de ses Outils pour un Compagnon , c’est se Libérer des supports qui ont permis l’Acquisition du Degré de Connaissance qui devrait Correspondre à ce Grade, car cette Connaissance, si elle a été véritablement été Acquise, serait alors Intégrée à l’Être, et pour « pouvoir Accéder à un Degré d’Ordre Supérieur, il conviendrait que cette Connaissance du Compagnon « laisse la Voie Libre à nouveau et par , qu’elle se débarrasse de tout ce qui, Maintenant, est « Devenu Extérieur à l’Être et qui gênerait pour ce Prochain Passage, même si ces Outils ont été « Nécessaires jusqu’alors … »" - http://www.ledifice.net/6034-4.html - "Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr - "Le Rouge est Ici le Rouge Solaire Diurne. C’est un Rouge clair, Mâle, Incitant à l’Action. Il est l’Image de l’Ardeur, de la Forme Impulsive et Généreuse de l’Eros Libre et Triomphant. C’est le Rouge Guerrier, le Rouge de la Conquête. Il Symbolise la Force Combattante et Triomphante contre les Forces du Mal. Il Signifie toute l’Ardeur que nous Devons déployer pour aller de l’avant vers la Connaissance. L'association du Rouge et du Blanc en termes de Symbolique Hermétique Evoque le Passage de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au rouge." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Aigle -  Illumination -

Libre action : « Le Mal n'était pas Un Élément de la Création car celle-ci était Bonne ». Seule la Libre action de l'Homme a Introduit le Mal. L`Homme,  Formé de Poussière et de Souffle, est Enfant de l’Esprit Tout en étant de la Matière. L'Arbre de la Connaissance Porte les Fruits du Multiple, de la Dysharmonie. Pourquoi y a t’Il touché ? Par faiblesse, mais plus encore par Prétention, par Vanité pour s'être Voulu l'égal de Dieu. Mais si la "Faute" est en Nous, Tout reste réparable " par Nous ". Le Sens de notre Combat est de Transformer la Dualité Fondamentale Esprit / Matière en Harmonie dans l’Unité." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html par G\ H\ - Voir Individualité -

Libre arbitre : - "La Question du Libre arbitre a été discutée à travers les Siècles par tous les Philosophes sans qu’aucune conclusion ne fasse l’unanimité. Et les plus grands Sages de l’Inde paraissent se contredire, affirmant que tout est Œuvre de la seule Shakti (Energie Divine) mais proposant une Pratique Personnelle qui met en jeu l’initiative Individuelle. Il y a une approche relative : est-ce que je peux gagner en Liberté intime ? Et il y a une approche radicale, plus délicate à comprendre car cette question du Libre arbitre, nous la posons à partir de la Conviction de l’Ego Individualisé - le Moi et le Non moi – qui est une Forme d’Erreur Fondamentale, Arthur Osborne, un Disciple anglais de Ramana Maharshi qui a passé dix ans dans son Ashram du vivant de Celui-ci a écrit plusieurs livres, a utilisé une Image du temps de la T.S.F. où les postes de radio étaient volumineux, avec de grosses lampes à l’intérieur. Imaginons, dit-il, qu’un indigène d’une tribu du fin fond de la forêt vierge, qui n’a jamais eu la moindre notion d’électricité ni la moindre idée de ce qu’est un poste de radio, entende une voix de femme qui sort de cette énorme boîte. Cette personne demande « la dame qui est dans la boîte, est-ce qu’elle décide des chansons qu’elle veut chanter » - auquel cas elle aurait un Libre arbitre - « …ou est-ce qu’elles lui sont imposées? » La réponse se situe à un autre niveau : « il n’y a pas de dame dans la boîte. » Vous n’êtes pas beaucoup plus avancés, mais c’est un point de départ de Réflexion : toute cette question du Libre arbitre se pose à partir de la Conviction de l’Ego - Moi, Moi ce que Je suis, tout ce que Je ne suis pas, mon passé, mon futur, mes relations avec les autres- et cette identification à l’Ego est une Illusion dont on peut s’Eveiller. Telle est la réponse ultime…" - ARNAUD DESJARDINS - LA PAIX TOUJOURS PRESENTE - santé psychique et santé spirituelle - Editions: LA TABLE RONDE" -"Sans extrapoler hors de ce propos et en restant dans un cadre Humain, la Vie s’Affirme alors comme une prise de Conscience continue de choix permanents, d’où Procéde l’Illusion du Libre arbitre, dont les Issues ne nous appartiennent pas, mais Procèdent du Divin." - http://metaphysic.over-blog.com/article-22816987.html - "La notion de Libre arbitre est le plus souvent mal Comprise, utilisée pratiquement à l'envers de son Sens Réel. Par Confusion, certain l'assimile au "Moi",  "Moi, j'ai mon Libre arbitre !". C'est il me semble, due à une mauvaise traduction Occidentale récente, du SOI par Moi... Dans ce cas, c'est la Dualité qui parle. Le Libre arbitre c'est l'"Être" le "SOI", à la fois  Lumière Intérieure "Un" et périphérique "Tout" (pour certain Le G\A\D\U\, Dieu, Allah, etc... suivant les Convictions de chacun) Compris en Noùs, cette partie en Noùs ou l'Ego, est Domestiqué, Dissous (le Centre du Cercle).  Passer du Moi au Soi, par la  Métanoïa, c'est traverser le Labyrinthe du Plan Horizontal délimité par les Points cardinaux : Orient / Midi / Occident /Septentrion , notre Perception Cosmétique Provisoire, afin d'Atteindre le Centre de notre Cercle. Passer de Soi-même, notre Centre, au SOI, c'est emprunter l'Axe Vertical Nadir / Zénith, Point que l'on ne peut Atteindre qu'en sortant de notre Sphère intime par le haut, comme un Poisson Rouge sautant de son bocal." ou les Poissons que vont pécher les Apôtres les pécheurs d'Hommes sorties de la Mer" -  Ndlr - "Discussion aux Agapes" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 6012 - En controverse -  "...L’Homme de Vitruve...[...] a placé l’Homme a la fois dans un Carré et dans un Cercle. [...] les Bras écartés en Croix et les Pieds joints bien Enracinés en Terre, il entre Parfaitement dans un Carré. [...]  s’Il écarte ses Jambes et ses Bras singeant l’envol dans le Ciel, Il entre dans un Cercle. [...] nous constatons que l’Axe du Carré passe par le Sexe de l’Homme. Illustrant ainsi la reproduction, la descendance. [...]  le Centre du Cercle, passe par le Nombril trace Corporelle de son Ascendance. [...]  C’est la Démonstration visuelle du Libre arbitre de l’Homme. C’est a Lui de choisir s’Il Veux rester dans le Carré représentant la Matérialité ou Evoluer dans le Cercle Symbolisant la Spiritualité."  - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." - Voir Salvé Régina - Capax Déi - Jonas - Métaphysique

Libre Pensée : "Toutefois, depuis le début du XVI° siècle, "Le Libertinage Erudit" selon l'heureuse formule de R. PINTARD, qui désigne ce qu'on pourrait appeler la Libre Pensée, se répand clandestinement dans tous les milieux cultivés. Le mot Libertin, si l'on veut comprendre le sens qu'il avait alors, doit être entendu suivant l'usage qu'en fait François de LA MOTHE LE VAYER qualifiant sa plume de Libertine pour dire qu'elle n'accepte aucune règle venue de l'extérieur et aucune censure... l'Erudition des Libertins, toujours polémique, a pour rôle de penser le Monde sans référence et à l'orthodoxie Religieuse. Elle renvoie aux Anciens et à la culture Humaniste de la Renaissance ( Ce ne sont pas les "Ancients" de notre Rite REAA, c'est les anciens de la culture Humaniste avec lesquels ils ne font pas bon ménage ? - Ndlr -) qui les relaie comme à la source d'une conception de l'Homme, de sa place dans le Monde, de son rapport à Dieu, de l'Éthique qui n'est pas celle de l'Église... [...] Le Libertinage Erudit, difficile à cerner, désigne plutôt une simple attitude Intellectuelle  qu'un contenu de pensée...(attitude  intellectuelle ! : confirmation de la note précédente - Ndlr -) [...] entraîne la nécessité, pour son étude d'une méthode d'approche particulière, car la totale Liberté de Pensée exige alors quelques précautions dans l'expression - Ordo Ab Chao N°62 Sup au 18° - Le Mouvement R+C au XVII° évolution, influence sur la Maç\ Spéc\- "...quand à un Libertin irréligieux, c’était un Libre Penseur qui fait foin des Sentiments Religieux et qui n’avait pas besoin du soutient de la Religion. En même temps les constitutions d’Anderson font preuve d’emblée d’un formidable esprit de Tolérance. En effet elles indiquent que bien que dans les temps passés, les maçons fussent astreints dans chaque pays, de pratiquer la Religion du dit pays, on estime désormais plus opportun de ne point leur imposer d’autre Religion que celle sur laquelle tous les Hommes sont d’accord. Il suffit donc qu’ils soient des Hommes bons et loyaux, gens d’honneur, et de probité, qu’elles que soient les confessions ou les convictions qui les distinguent." - http://www.ledifice.net/7469-1.html -

Licorne : Animal fabuleux ayant l’aspect d’un Cheval blanc, doté d’une longue Corne unique au milieu de son front, la Licorne symbolise la pénétration du divin dans la créature. La Licorne alliant la puissance de l’Epée divine et la pureté d’une robe immaculée, représente la Vierge fécondée par l’Esprit Saint : l’animal mythique symbolise l’Incarnation du Verbe de Dieu. - Lexique des symboles Chrétiens – Michel FEUILLET – Que sais-je – PUF - analogie avec : le Qotb (le Maître Parfait) chevauche la Fontaine des Lumières radiantes de ces Noms en route vers leurs Attributs et qualités. - Terry GRAHAM - Lettre soufie N°32 – Qotb (Maître) P17. – Voir aussi Bucéphale, Al-Borack, Dame à la Licorne. LKRN – Esprit, Cœur, Loi cosmique, Haut intellect, essence, Sel alchimique, Unité, Air, Un multiple, Kundalini, Yin-Yang, Lance de Longin et Graal, Fille du Roi - Message de "La Dame à la Licorne" - Point d’eau - Ne jamais jouer à saute-mouton avec une licorne ! - Plus ésotérique que l'on ne le croit - Voir http://www.porcelainunicorn.com/ - Ndlr - Voir Jolly Jumper - Rossinante, Don Quichotte, Buffle, Licorne, Ego, Anxiété, Ivanhoé, Cheval, Chevalerie, Lucky Luke, Al-Borack, Bhagavad Gîtâ, Dragon, Georges, Centaure, Bataille, Jihad, Destrier

Liens :... à propos de Salvador Dali. Ce que nous appelons Réalité n’était à ses yeux que « simple Amnésie de Méditation »... Il était par rapport à lui-même, dans un constant état d’attention Centrifuge, d’extrême Vigilance Concentrique. Il n’envisageait aucun Armistice avec les à-peu-près et les médiocrités accoutumées, aucune trêve avec les consensus flasques, aucun compromis avec les paresses et les tiédeurs du climat social ambiant...Pour lui le Rationnel n’était qu’une inutile transaction entre le Voyant et l’Invisible. Il n’admettait aucun Intermédiaire entre les Flamboiements de l’Archange et les savantes manœuvres de son pinceau. Et il avait dans sa tête la Force cataclysmique de l’inquisition ou de l’Invincible Armada. C’était l’Espagne, la Catalogne, Cadaqués, Dali lui même se définissant comme : «  Produit de la Contrainte la plus forcée d’un milieu Colloïdal emprisonné dans une structure rigoureuse ». Mais la noblesse de Dali, c’est également le Travail d’Héroïque Lucidité qui lui a permis d’orchestrer et de gouverner ses tensions les plus égarantes. C’est un exemple sans doute unique de Désaliénation par auto-Exorcisme. Il était engagé dans une grande Croisade, une impitoyable Guerre Sainte contre ses propres monstres, pour les débusquer, les Domestiquer - ou les anéantir. Si le poète est bien comme disait Novalis « en état de Créateur Absolu », alors Dali était un Créateur Absolu. La seule Réalité légitime était celle qui Relie. Non celle d’objets artificieusement juxtaposés, mais celles des Analogies et des Correspondances. C’est par cette trame vibrante des secrètes interférences, par ce clavier de signes révélateurs que nous pouvons prétendre participer de l’Âme Universelle. Ainsi apparaissent les Liens entre les moindres incidents de notre Vie, les rencontres, les supposés Hasards et les Pseudo-Coïncidences. Ainsi nous sommes un peu moins enlisés dans notre somnolence usuelle. Et le Délire Dalinien devient tout à coup un Monde de Connaissance d’une Souveraine Acuité. - Louis PAUWELLS « Les dernières chaînes »,  Editions du Rocher.- Pour visite initiatique du "Musée Dali de Figueras" disponible sur demande : "A couvert" - Ndlr - "... la Compréhension étant engendrée par l’Elévation Spirituelle. Les seuls Liens qui peuvent Unir les Hommes sont Verticaux donc Qualitatifs et non Horizontaux, à Savoir Formels ". - And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 - "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse. - Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - "J’ai vécu le drame d’Hiram dans l’Obscurité, dans mon Saint des Saints, Individuel et Commun, où Réside la Shekina agent de Métamorphose, marquant le Lien entre le visible et l’invisible, l’Immanence et la Transcendance, Lux citée dans la Genèse, Logos dans l’Evangile de Jean." - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ -  Vision - Buffle - Maimonide -

Lier : Selon Raoul BERTAUX, Emounah, et son dérivé Amen, Expriment Fidélité, Fermeté, Constance, Vérité, Croyance, Foi et donc Confiance en Soi Liée en l'Espérance en l'Avenir.  - Guy MAR\-  Complément à la planche "Réflexions sur les serments du 14°" - P14 - Ori\ Mont\6013 - "Le Monde Profane Occidental, dont Noùs sommes Issus et qui Noùs a Formé et déformé, pour Connaître, Utilise et survalorise l'Œil de Raison qui passe au Crible de la Pensée Spéculative l'objet Observé : C'est l'Œil Qui Discerne, Divise, oppose et compare. Avec Lui, s'imposent la Dualité, la Dialectique, le Doute. Toutes choses qui ne l'oublions pas, partage le même radical que "Diable". Pour nous, Initiés, l’Œil de la Raison Evolue ou doit Evoluer vers la pleine Fonction de ce que les Anciens nommaient « Animus » et qui inclut aussi le Désir, la Volonté, la Mémoire, l’Intelligence et la Capacité Sacrificielle. Cet Œil est totalement Lié à une Conscience  de type Solaire Liée au Feu. Et en tant que telle, si elle n’est point équilibrée et compensée elle risque de durcir les réalités invisibles de type archétypales, de pétrifier les symboles en les desséchant intellectuellement." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - Recueillir, Rassembler, Lier, Relier, Religion, Coagula -

Lieu : Le véritable Lieu de Naissance est celui où l'on a porté pour la première fois, un coup d'œil intelligent sur soi-même. - Marguerite YOURCENAR, Mémoires d'Hadrien - Même si le Lieu de Méditation est exigu, il renferme l'Univers. Même si votre Esprit est petit, il contient l'illimité. - "Dans l'Ecriture il est un Personnage qui Apparaît dès le Livre de la Genèse, et sera associé à l'Epreuve du Sacrifice d'Abraham : -Genèse 22:3 - "Abraham se leva de bon matin, sella son Âne , et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du Bois pour l’Holocauste, et partit pour aller au Lieu que Dieu lui avait dit." - Exode 13:13 - "Tu rachèteras avec un Agneau tout premier-né de l’Âne ; et, si tu ne le rachètes pas, tu lui briseras la nuque. Tu rachèteras aussi tout premier-né de l’Homme parmi tes Fils." [...] "A propos d’Issacar : - 14 - "Issacar est un Âne robuste, Qui se couche dans les Etables." - 15 - "Il voit que le Lieu où il repose est agréable, Et que la contrée est magnifique ; Et il courbe son épaule sous le Fardeau, Il s’assujettit à un tribut." - http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html - "Dans la Mythologie "Celte", le Serpent est un Animal au Symbolisme Chtonien (Fils de la Terre), Possesseur de la Connaissance et du Pouvoir de Vie et de Mort dont les différentes apparences (Dragons, Lézards) Illustrent les Niveaux ou Phases Initiatiques où il intervient. Dans la Tradition, le Serpent  Lové est une Image de la Spirale ce qui ajoute à l'Infini de son Symbolisme ; en effet, la Spirale est l'Illustration du Mouvement Cyclique Infini (Cosmique) ou Retour sur Soi-même (Centre et Caverne Intérieure ), Signe de Fécondité Physique et Spirituelle  et Symbole d'Evolution. La Légende Celte de Perdur ou Perceval Raconte comment il Triomphe du Serpent Noir du Tertre Douloureux, Possesseur redoutable de la Pierre de Richesse. Cette Pierre, qu'elle soit Brute ou Travaillée est toujours un Matériau Sacré, un Lieu de Mémoire. La Ceinture Dorée, dans la Symbolique Chrétienne, Correspond à la Pureté." -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - " La Voûte Sacrée de Salomon qui conserve l’Arche a été préservée, mais les Exilés semblent en ignorer l’Existence. Pourtant, au fond du Puits, l’Arche, les Tables de la Loi, la Pierre d’Agate sont . Tout Cela n’est plus accessible, nul n’en retrouvera jamais les Vestiges, et pourtant, c’est sur eux que le nouveau Temple est Construit. La Loi Divine, le Nom Divin, la Vérité ne sont pas dans l’Edifice, mais ils en sont le Fondement. Si leur découverte est Impensable, leur approche est Possible, Individuellement, par la Méditation dans un Lieu Propice." - Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 - Le Monde (les Cieux, la Terre) c'est l'endroit Matériel, le Lieu où se déroule ta Vie... il n'est pas le même pour un Papou que pour toi, il n'est même pas le même pour Moi que pour toi...en conséquence il passera il est Illusions ! Le Cosmos, c'est la partie VISIBLE ou que tu peux Imaginer (concevoir une image) de l'Univers... il n'est pas le même pour un Papou que pour toi, il n'est même pas le même pour Moi que pour toi...en conséquence il passera il est Illusions ! (on parle aussi de Cosmétique...  pour maquillage, faire illusion). L'Univers c'est UNI-VERSO c'est-à-dire tourné vers le Un, vers l'Unité... inutile de lever les yeux au ciel, il faut plutôt entrer en "Métanoïa", c'est-à-dire regarder à l'intérieur de soi (petit "s") Centre de ta Loge, comme te le conseil le Rituel d’ouverture, en Convertissant ton regard. Lorsque tu as retrouver le Un en toi, c'est-à-dire "soi", le plus petit Dénominateur commun entre les Hommes et l'Existant , tu es à l'identique du Papou, ce que tu pourras dire à ce moment sera « Uni-versel » (Vrai  Partout et Toujours, et Maintenant) tu auras Trouvé l’Unité par rapport à tout le Créé et l’Incréé, et sera arrivé au seuil des « petits Mystères », prêt à pénétrer les « Grands Mystères » tu pourra dire comme le Christ : "les Cieux et la Terre passeront mais ma Parole ne passera pas !". Tu sera Au-delà du "Moi", hors des Représentations Egotiques (de ce que petit humain, tu croyais être) tu seras en SOI, le Tout (certain disent Dieu, d'autres Jéhovah, d'autres Allah... ainsi de suite) et tu comprendras alors ce qui est écrit dans notre carnet d'Apprenti : "Tout Est Un, Un le Tout". C'est l'entrée en Métaphysique, c'est ce que Dali à essayé de faire voir dans son "Christ de St Jean de la Croix", tableau dans lequel le Christ n'est pas vu du dessous, du sol,  comme à l'accoutumé, mais vu du Zénith, par dessus la Croix en Métaphysique (Au-delà du Physique, de l'Ego, du Moi).  - Echange avec un Frère à propos de la phrase Christique "les cieux et la terre passeront mais ma parole ne passera pas !"  - Ndlr -  "Moi , c’est l’Ego, l’Animalité à Domestiquer, Soi-même, c’est l’Être en chacun de nous, SOI c’est l’Être en notre Point Commun de Rencontre, le Lieu où la Personnalité Disparaît pour faire place à l’Impersonnalité." - Echange avec un Frère à propos d'une planche  - Ndlr - "Le préfixe Mac au début de la plupart des Noms propres veut dire « Fils » en Gaélique Ecossais ; ainsi, Andrew Macdonald est parmi les « Fils de Donald ». En Gaélique, lorsqu'il s'agit d'une Femme, Mac est remplacé par Nic, qui est la contraction de terme nighean mhic, qui veut dire « Fille du Fils ». Ainsi, en Gaélique, NicDhòmhnaill, veut dire en réalité « Fille de MacDonald » (ou si l'on préfère « Fille du Fils  Donald ») plutôt que « Fille de Donald ». Par ailleurs, si tous les membres du Clan portent le même Nom de famille, qui est celui du Clan, Traditionnellement, seul le Chef se réclame de ce Nom. Ainsi, le Chef du Clan Macfarlane sera appelé « Macfarlane », sans référence à son prénom, et sans utiliser la formule de politesse « Monsieur » ; les Hommes de Qualité du Clan seront appelés par leur Nom complet, selon les Conventions habituelles. En revanche, les membres mineurs seront appelés par leur seul prénom, auquel sera accolé leur Lieu de Résidence, par exemple « Iain de Tallisker » - http://fr.wikipedia.org/wiki/Clan_%C3%A9cossais -" - "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" "Croire en la Tradition, c’est Croire en la Transmission, avoir la Certitude qu’il Existe un Ordre dans le Chaos Apparent, La Loge Qui est notre Maître, Symbole du Cosmos, « Lieu Ordonné » chez les Grecs, est au Centre et est le Centre de la Transmission de la Tradition, par l’Initiation." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013 - "...tout Maître qui Instruit un Apprenti tient un peu cette place, surtout quand il Accomplit la Transmission Initiatique : Mais, privé de la Dimension exclusive qui Unit le Disciple à son Guru, le Maître Maçon ne pourra jamais jouer véritablement le rôle de Guru. En fait, dans l’Initiation Maçonnique, il n’y eut jamais à proprement parler de Maîtres Spirituels, exerçant leur Fonction de façon continue, sinon très exceptionnellement. Il faut cependant que quelque chose en tienne Lieu..."  - Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr - "...le Golgotha (Crâne) Lieu de Rupture, l’est aussi de Résurrection. Il Correspond à un Athanor dans lequel la Densité s’est  Dissipée..."  - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ -

Lieutenant : "Tenant lieu : le Roi est Lieutenant du Christ, il tient lieu de Christ et est chargé de ramener au centre de la ville le peuple, son peuple, les gentils. La Voie Royale est donc assujettie en tant que Lieutenant à la Voie Sacerdotale dès le début."  - Ndlr - "...tout Maître qui Instruit un Apprenti tient un peu cette place, surtout quand il Accomplit la Transmission Initiatique : Mais, privé de la Dimension exclusive qui Unit le Disciple à son Guru, le Maître Maçon ne pourra jamais jouer véritablement le rôle de Guru. En fait, dans l’Initiation Maçonnique, il n’y eut jamais à proprement parler de Maîtres Spirituels, exerçant leur Fonction de façon continue, sinon très exceptionnellement. Il faut cependant que quelque chose en tienne Lieu..."  - Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr -

Lièvre : renouvellement de la vie. - "Si la Tradition Chrétienne ne représente que peu d'Homme aux longues Oreilles, par contre elle vénère l'Âne. L'Âne est lié dans les plus vieilles Légendes, à l'Immortalité de l'Homme que sous une Forme ou une Autre (une Pierre précieuse, une Fleur, une Femme) il Porte sur son Dos. Lorsque son Dos reçoit les Rois et les Papes ; c'est en tant que ceux-ci ont une Fonction qui ressortit à la dimension de l'Adam Eternel. - L'Âne tel que celui de Balam ( Nombres 22 : 25) voit les Anges et Entends leur Langage. Il Préside avec le Bœuf à la Naissance du Christ. Il Porte l'Immortel qui Se fait Mortel, en Egypte, tout d'abord pour Le cacher, puis à Jérusalem plus tard pour l'Exalter. - "Lorsque le Christ monte sur un Ânon, le petit d'une ânesse, et fait avec lui son entrée dans la Ville Sainte le jour des Rameaux, Il monte l'Animal "qui a des Oreilles pour Entendre" ; Il revêt, sous ce Symbole, un aspect, un des aspects de notre dernière Tunique de Peau qui doit Maintenant Mourir. Christ entre à Jérusalem ce jour- pour y Mourir, afin d'Atteindre à la Tunique de Lumière et de parvenir à la Vision. Nous avons étudié chez Job qui préfigure le Christ, ce passage de l'Ecoute à la Vision." - le symbolisme du corps humain Annick de Souzenelle." http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html -

Ligne :  L'Homme suivait ces Lignes de Force qui agissaient sur lui comme un Déterminisme, laissant à chaque Sanctuaire un Témoignage de sa Foi, une Marque de son Savoir et de son Faire.- Vierges Noires.

Lig : "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr -

Lilà : Le Jeu divin - "...L'histoire vient en second, les Traditions Religieuses sont de petites aventures, des Manifestations de la Lilà" - Le Jeu divin - « Souverain détachement et Souverain intérêt à la fois, telles sont les caractéristiques du « Joueur Divin » devant sa Lilà » - Henri Le SAUX - "La montée au fond du Cœur" - « L'activité Créatrice de la divinité est nommée Lilà et le Monde est perçu comme la scène du Jeu divin ». - http://www.syti.net/SpiritualiteOrientale - « En Sanskrit, l'Homme Vert est Relié au motif du Kirtimukha qui est Relié à une Lilà de Shiva et Rahu. Le Kirtimukha se rencontre souvent dans l'Art et l'Iconographie Thangka du Bouddhisme Vajrayāna, dans lequel il Couronne souvent la Roue de l'Existence Karmique. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_vert. - Voir Ouroboros Voir Jivanmukta - Favori  

Lilas : Bougies Lilas : Purifie l'environnement.

Linga ou lingua : symbole de la divinité sous la forme d'une pierre conique (a rapprocher du Menhir). - Shiva le dieu infini est également considéré comme le réconfort qui enlève la douleur physique par le mental et le spirituel, le silence et l'obscurité de l'inconscient comparable à une nuit de sommeil sans rêves. L'union de SHIVA (la substance) et de Shakti (l'énergie omniprésente) est le fondement de toute création. - De même l'union du Linga (Phallus de Shiva) organe masculin et du YONI (l'organe féminin) devient le symbole de l'union entre le temps (genre mâle) et l'espace (genre féminin). - La religion du phallus fait partie d'un rite très ancien qui a été repris par les assyriens et par les égyptiens, en particulier sous Ramsès II qui possédait un très grand harem et voyait dans la fécondation féminine la naissance de nombreux guerriers (donc d'une grande armée) cette postérité étant pour pharaon plus sûre que l'emploi de mercenaires incorporés dans son armée ! - " Lorsque Shiva et son pouvoir énergétique (Shakti) s'unissent l'étincelle du désir apparaît et l'univers jaillit du sentiment de l'amour" (Karapâtri, Lingua Rashasya)... - " Shiva divisa son corps en deux moitiés, l'une était mâle et l'autre était femelle. De leur union naquit l'Univers. "(Manu Smriti) - Plusieurs déesses furent considérées comme les épouses de SHIVA mais ultérieurement Devi ou Mahadevi (dont le ventre renfermait l'univers) est devenue son épouse principale. - Cette déesse DEVI est également honorée sous un double aspect : celui de DEVI l'épouse bienveillante de Shiva et sous KALI la guerrière. - " Du point de vue de la Création (de notre monde), Shiva est le Donneur de semence (bîjavan), Vishnu en est le Yoni-réceptacle, Brâhma est le sperme qui les unit. Ainsi Shiva est le donneur de semence, Brâhma est la semence et Vishnu est la matrice universelle, la terre qui reçoit et fructifie le grain. " (Linga purâna) Langue, Mat

Limites : Alpa- Sanskrit - Petit, Limité, par opposition à l'Infinitude (Bhûman). Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire - " Le Un n’a pas de Forme, c’est le Symbole de l’Absolu qui est Au-delà de toutes Limites, il contient Tout puisque c’est le Tout. Ce que je Qualifie Au-dessus, comme étant le Point au Centre du Cercle, le Germe." - Lio\ Ren\ ""Il y a lieu de ramener..." - RL 813 - Ori\ Bez\ 6014 - citant Irène Mainguy « la symbolique maçonnique du troisième millénaire » - "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse. - Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" -"Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Nous franchissons la Porte basse comme ils franchissent la Mer Rouge, cette Mer des Limites entre le Profane et le Sacré. - Joa\ Mar\ " Je suis le Pavé Mosaïque" RL\ CEPHAS Ori\ Rog\ 2015. -

Lingam : Shiva lingam sont des pierres très rares, car elles ne se trouvent que dans la rivière Narmada, très haut dans les montagnes de Mandhara, un des 7 lieux sacrés pour les pèlerinages en Inde. Chaque Lingam porte une "marque" marron apposée par Shiva lui même. La pierre est un "Crypto quartz cristallin", dont on raconte qu'il possède l'énergie condensée de toutes les autres pierres du monde. Il en émane une énergie très particulière qui purifiera votre autel ou votre maison. Cette pierre représente à la fois l'énergie masculine du savoir, et l'énergie féminine de la sagesse. Il n'existe pas 2 pierres similaires. - D’après la mythologie indienne, le Shiva lingam est le symbole du dieu Shiva,un des symboles les plus sacrés de l’ Antiquité ,aussi bien que du monde actuel. La tradition dit que les Shiva lingams auraient reçus beaucoup de pouvoir cosmique et d’énergie, et qu’ils contiennent l’énergie de l’univers. On les trouve uniquement dans le fleuve Narmada - centre ouest de l’INDE - Ndlr - où seules quelques familles, initiées de génération en génération, ont le droit de les rechercher .Ces pierres sont récoltées dans le lit de la rivière, accessible seulement en saison sèche .Elles sont choisies pour leur forme ovoïde due au travail des tourbillons dans les marmites de géant, ainsi que pour leur graphisme. Ces familles achèvent le travail de la nature en finissant de les polir et en les cirant. - Le Cosmos embryonnaire se révèle dans les taches rougeâtres en surface. Celles-ci viennent d’oxydes de fer et sont réputées avoir une énorme énergie. La composition du jaspe dont ils sont formés – mélange de basalte, agate, quartz et oxydes de fer – ainsi que leur forme en font des générateurs d’énergie puissants. Ils sont utilisés en méditation, pour acquérir la paix, le pouvoir et la prospérité, pour des guérisons ainsi que pour le nettoyage/purification.

Lion : efface les traces de ses pas, il représente l’effort véhément, indomptable pour imiter la majesté divine, voila pourquoi il orne les blasons des rois. Latin : Leonis, Leo, de racine LN implique une notion de lien au rayonnement « ce qui varie, change de couleur, chatoie » partie fixe, mal, soleil soufre partie fixe capable de résister à l’action du feu qu’il s’agit de blanchir par le Mercure… le Lion est le mental qui engendre la chute (maya) – Mental, Tête, Libre arbitre, Raisonnement, Conscience, Soufre alchimique, Dualité, Feu, Multiple, Chakra, Yang, Ennemis et péchés, Monstres - Message de "La Dame à la Licorne" - Point d’eau - Le Qobt est un Lion, et la chasse relève de ses fonctions ; Ceux qui gravitent autour de LUI, se nourrissent des Ses restes. Faites de votre mieux pour contenter votre Qobt, De façon à ce qu’il garde ses forces et Qu’elles puissent s’accroître et qu’il puisse gagner en vigueur. Lorsqu’Il est déçu, les gens demeurent alors dépourvus, car la main du Qobt est celle qui fournit la nourriture au gosier. Ce que les autres ramassent n’est autre que des miettes et Ses restes. Comprenez cela, si votre cœur désire devenir proie. Il est l’Intelligence, et les gens sont les membres de l’aspect corporel. Le commandement du corps nécessite l’intervention de l’intelligence. La faiblesse du Qobt réside dans l’aspect physique du corps et non dans celui de l’esprit ; La faiblesse est reliée à l’Arche et non à Noah. Le Qobt fait ses circonvolutions autour de lui-même. En retour, les cieux tournoient autour de Lui. - Terry GRAHAM - Lettre soufie N° 32 P15 - ...ou Léopard : royaume, puissance, souveraineté, autorité, force, courage, générosité, bravoure, sagesse, justice, énergie au service du bien, pouvoir excessif. Le Lion est l'ornement le plus fréquent des armoiries. On disait aux Croisades "si tu ne sais quelle arme prendre, prends le Lion". Cela explique la grande quantité de Lion parmi l'armorial. Il est représenté dressé sur une patte arrière, les trois autres tendues toutes griffes dehors. Lorsqu'il y en a trois et plus dans l'écu, ils prennent le nom de Lionceaux.- Où le Lion est enchaîné, la chèvre est appelée Majesté. - Animal de Saint Marc Evangéliste - Tétramorphe - Jean traite des Quatre Animaux et de leurs Correspondances Harmoniques : Le Lion = St Marc = le Feu = Oser. - Le Taureau = St Luc = la Terre = Vouloir. -  L'Homme = St Matthieu = l'Air = Savoir. - L'Aigle = St Jean = l'Eau = se taire.  - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm Tant que les Lions n'auront pas d'Historien, ce sont les Chasseurs qui raconteront l'Histoire - Proverbe Africain - Film "Afrique (s) une autre histoire du XX° siécle de Alain FERRAN - La "5" 14 octobre 2013 - Analogie avec Humanisme Voir Lectio Divina - Lectio - Cogitatio - Ruminatio - Meditatio - Oratio - Contemplatio - Unio - Echelle Dialectique - Anagogie - Noésis - Diairésis - Etape - Moment  - Lion -

Liqueur des cailloux : En termes de chimie, Arbre de Fer : ou de Mars, végétation métallique qui se forme lorsqu'on met un fragment d'un Sel dans la Liqueur des cailloux - http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/arbre/3550

Lire : "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr -

Lion du trône divin : Revenons  au grand portail central. Un double "gâlbe"  nous entraîne vers le trône de Salomon. Roi de la sagesse, entouré de douze jeunes Lions  représentant les douze tribus d'Israël. Lion, traditionnellement lié à la tribu de Juda dont est issu Salomon. Lion des attributs Lionesques des sièges du moyen âge. Lion du trône divin, "le siège aux Lions" de l'iconographie hindoue. Le Lion / Homme qui doit passer par la maturation avant d'arriver à son niveau de convergence…. - Jacques ESPINASSE  "Ces fils qui nous relient" - Ori\ Mon\ -

Livre : "Tous les Livres doivent pouvoir se rencontrer, toutes les différences doivent pouvoir s'affronter" - Gilbert ABERGEL, la marche du siècle 7/4/94. - « Boukhari rapporte dans le Livre des Prophètes que le Prophète Muhammad (PBSL) a dit, "Al-Khidr" ( l''Homme Vert ") a été ainsi Nommé parce qu'il s’était assis une fois sur une Terre Blanche et Stérile, Qui par la suite devint Luxueusement Verte à cause de la Végétation. […] Enfin il est à Signaler Ici que de nos jours de nombreux Gnostiques de l'Islam ont également affirmé avoir Rencontré Sayidouna Al-Khidr au moins une fois dans leur Vie. Ce fut le cas du penseur français René Guénon (Abd al-Wahid Yahya en islam) qui n'a jamais souhaité aborder la question d'Al-Khidr dans son Œuvre plus que superficiellement, « parce que la chose le Concerne de trop près », disait-il dans l’un de ses commentaires. - http://www.islamdefrance.fr/main.php?module=articles&id=10 - Voir Ouroboros -   Voir  http://heraldie.blogspot.fr/2014/05/lhomme-vert.html -

Livre de la Loi : « Les mots Mânava-Dharma-Sâstra signifient littéralement le Livre de la Loi de Manou ; ce n’est donc pas un code dans le sens ordinaire de ce mot, lequel s’applique communément à un recueil renfermant uniquement des règles pour déterminer les relations des hommes entre eux, et les peines que méritent les divers délits. C’est véritablement, comme l’entendaient les anciens peuples, le Livre de la Loi, comprenant tout ce qui regarde la conduite civile et religieuse de l’homme. En effet, outre les matières dont traite ordinairement un code, on trouve réunis, dans les Lois de Manou, un système de cosmogonie ; des idées de métaphysique ; des préceptes qui déterminent la conduite de l’homme dans les diverses périodes de son existence ; des règles nombreuses relatives aux devoirs religieux, aux cérémonies du culte, aux observances pieuses et aux expiations ; des règles de purification et d’abstinence ; des maximes de morale ; des notions de politique, d’art militaire et de commerce ; un exposé des peines et des récompenses après la mort, ainsi que des diverses transmigrations de l’âme et des moyens de parvenir à la béatitude. » Le Mânava Dharma Sâstra a été révélé par Brahmâ lui-même au premier Manou, Swâyambhouva (« issu de l’Être existant par lui-même »). - http://www.arbredor.com/titres/manou.html - Il faut brûler les Livres ! Oui mais après les avoir lus... de ce Feu de couleur verte, ce Feu intérieur, ce Feu de l'Esprit, ce Feu de la Saint Jean contenu en nous, qui nous permet d'en conserver l'Essence sans nous arrêter sur l'iconographie des mots... Poser les Illusions de l'année pour être en Vérité - Discussion aux Agapes entre un Maî\, un App\ et deux Comp\ RL 813 - St Jean d'été 6011 - A t'Il Intégré, que dans la Vie la Place de Chacun est Donnée par le Souffle Divin. Que le Temps et l'Evolution sont pour la Perfection de son Âme ? Comme le Chaud et le Froid, les Sens sont Illusions, le Passé et le Futur sûrement Vanités ? Les Pensées sont t'elles ses Prières Créatrices ? Le Livre Sacré est le Livre Unique de Chacune de nos Vies. Le Mage est hors des Âges, c'est un Cavalier Sage. Le Roi est avec ou sans Foi, c'est le Cavalier du moi ou du Toi. Les Rois Mages sont dans les Âges pour la Foi, ce sont les Cavaliers Sages pour Toi." - Jérôme Hérin 13-09-2014 -

Livre du Secret : "...mais ce n’est point ce que veut dire « Livre du Secret », Qui a en Réalité une Signification beaucoup plus haute et plus profonde que celle de « Livre Secret ». Nous Entendons Ici faire allusion au Rôle important que joue dans certaines Traditions Initiatique, Celles-là mêmes qui Nous occupent présentement, la notion d’un « Secret » (en Hébreu Sôd, en Arabe Sirr) qui n’a rien à voir avec la Discrétion ou la Dissimulation, mais Qui Est Tel par la Nature Même des Choses ; Devons-nous rappeler à ce propos que l’Église Chrétienne elle même, dans ses premiers Temps, avait une « Discipline du Secret », et que le Mot « Mystère », dans son Sens Originel, désigne proprement l’Inexprimable ? " - René GUENON - FORMES TRADITIONNELLES ET CYCLES COSMIQUES – Le Siphra di-Tzeniutha -

Liturgie : Le mot Alléluia : (Gloire à Dieu) est, dans la Liturgie judéo-chrétienne, un mot exprimant l'Allégresse des fidèles, utilisé lors de Prières ou à la fin de Psaumes, spécialement pendant les fêtes Pascales. C'est un mot hébreu signifiant « Louez Jah » selon les Témoins de Jéhovah, ou "Louez Dieu" simplement selon les juifs et les chrétiens. Le terme est employé 24 fois dans la Bible hébraïque, principalement dans les Psaumes lus, dans la Liturgie juive, au cours du Hallel. Selon la Tradition linguistique juive, "Halleluya" signifie "Louange à Dieu". Cette expression s'écrit encore "Hallelu-Ya" et l'on remarque l'exclamation "Ya" dans le langage hébreu. En hébreu comme en arabe, les conventions linguistiques sont différentes : L'exclamation vient à la fin. Par exemple, en arabe, pour appeler un camarade on dira : "Ya Akhi", soit en francais "Mon frère !". De la même façon, Halleluya Halleluya signifie Ya Alleluh Ya Allelu, soit "Oh ! Mon Dieu. Oh ! Mon Dieu". (Ah Seigneur mon Dieu ! Analogie  ? Ndlr ) Dans Halleluya apparait le prénom de Dieu Elai ou Ela selon la tradition juive. On remarquera la ressemblance avec l'Evangile de Marc chapitre 34 verset 15 : " Jésus s'ecria : " Elai ! Elai ! Lama sabachtani ? "; ce qui signifie :" Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ?" Selon les Témoins de Jehova, Alléluia ou Hallelujah, signifiant littéralement "Louez Jah" ou "Louez Yah", est une incitation à louer le nom divin invoquée dans le courant Rastafari, et antérieurement par les hébreux dans la Religion juive. En effet, Jah ou Yah est tiré du Tétragramme YHWH et semble provenir de la contraction de Yahweh ou Jéhovah. -  http://fr.wikipedia.org/wiki/All%C3%A9luia_(homonymie) -

Livré : (ouvert – offert)  - Si l’on ressent un manque de réalité (Conscience AmourVieLiberté) c’est que quelque chose empêche notre vraie nature de s’exprimer ou de se donner.  Ce sont ces barrages, blocages, obstacles (Shatan en hébreu) que le Thérapeute prend en considération, le travail « d’Analyse » littéralement et étymologiquement veut dire « Dissoudre » (Lyse) vers le haut (Ana), défaire, dénouer, dissoudre, les nœuds, les blocages qui empêchent le Réel de se donner ou qui empêchent la ConscienceAmour VieLiberté… de « circuler » et d’aller « de mieux en mieux » dans un corps « délivré » de ce qu’il n’est pas ; «Livré » (ouvert – offert) à l’Être qu’Il est, heureusement. - Jean-Yves LELOUP - "Lettre aux Thérapeutes" - 1- http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=1&ref_txt=38 -

Locution :  "La Langue des oiseaux Qui est à la fois un Jeu de Langage, un Jargon et, surtout, une Locution qui correspond au Langage des Initiés. Ce Langage Qui est difficilement Transmissible, puisqu’il s’agit de notre Démarche intime dans la Recherche de la Parole Perdue, c’est en quelque sorte notre Jardin Secret. Cela nous conduit naturellement à une question qui se rattache à la Démarche Initiatique, il s’agit de ce que l’on appelle : le Don des langues (la Glossolalie). Le Don des langues est considéré comme le retour à un Etat Central, Synthétique qui permettrait d’Atteindre, par une Connaissance directe et Profonde, le Fonds Commun à toutes les Doctrines Traditionnelles. Ainsi, ce Don permettrait d’Accéder à la Connaissance du Principe même, dont toutes les Langues dériveraient. C’est Ce qui nous renvoie au titre de ce Travail : la Puissance Suprême Qui, en l’occurrence, nous engagerait vers l’Universalité." - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -

Loge : a une origine Franque, et signifie "abris" - Clovis..., Francs, qui dans leur langue voulait dire "hommes libres" !. -  Soufies : Khanéqah : maison de soufi - Terry GRAHAM - lettre soufie N°32/ P18 - Même si le Lieu de Méditation est exigu, il renferme l'Univers. Même si votre Esprit est petit, il contient l'illimité. - "Dans la Loge, le groupement instrumental prend le nom d’Harmonie, entendue au sens militaire c'est-à-dire réunion d'instruments de bois et de Cuivre (Hautbois, Cors et Bassons) par opposition à la Fanfare (Cuivres seuls) ou à la Batterie (Cors de chasse, Clairons, Trompettes, Fifres, Tambour, Grosses Caisses, Cymbales)." [...] "Jusqu'au début du XIXe siècle les relations entre les Loges et l'Église Catholique étaient étroites. Il était fréquent de trouver sur les Colonnes des Prêtres et des Religieux. Il arrivait que les Loges terminent leur Tenue à l'Église ou dans une Chapelle de Couvent à la Mémoire de maçons défunts dans l'année." - J&J Mar\ - "La colonne d'Harmonie - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6013 - La Présence du Tableau de loge est donc indispensable au bon déroulement de la Tenue. Il permet par les Trois Fenêtres maintenant Orientées au Vén\Maî\ d'Observer le Soleil se Lever et d'Ouvrir la Loge, au 2ème Sur\ d'Observer le Soleil au Midi et de confirmer l'Ouverture des Travaux, au 1er Sur\ de l'Observer au coucher et de permettre la Fermeture des Travaux. - J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 - "L'Alchimie  est Spirituellement la Volonté d'Elévation et de Progression constante. Notre Travail consiste à passer de Oeuvre au noir à l’Œuvre au rouge en passant par l’Œuvre au blanc qui correspond au Travail en commun que nous faisons en Loge,  pour que l'Esprit grandisse en nous." - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 -  "En 1717, quelques membres de quatre Loges installées à Londres (baptisées L’Oie et le Grill, Le Pommier, La Couronne et Le Gobelet et le Raisin) se réunirent et fondèrent la Grande Loge de Londres et de Westminster qui deviendra plus tard la Grande Loge Unie d'Angleterre (United Grand Lodge of England ou UGLE)." - http://www.astrosurf.com/luxorion/franc-maconnerie2.htm - " La Symbolique de ces Arbres de nos jours disparus en Maçonnerie était Celui de la Vie et de l’Incorruptibilité, répondant dans le Monde Végétal à la Symbolique de l’Acacia Symbole de Renaissance et d’Immortalité. Le Cyprès est Nommé l’Arbre de vie dans la Tradition Antique, remarque étonnante, les sociétés Secrètes chinoises l’utilisent comme Symbole au sein de leurs Loges. C’est comme l’Acacia un Symbole d’Immortalité." - https://maloge.net/gldf/1/3/musee/2219 - "...Ne suffit-il pas de faire de la Véritable Transmission d’Information complète sur le REAA, de les laisser faire de la Politique, ou du Sociétal… du « Physique » ? La Différence ne se fait-elle pas sur le Terrain de l’Initiation, c'est-à-dire en Loge, dans nos Travaux, qui sont semble t’il de plus en plus Symboliques, Spirituels. Les Profanes qui frappent à notre Porte, ne vous  semblent-ils pas de plus en plus en Recherche de Spiritualité ? - Rem\ ALC\ "Questions sur l’histoire du R\E\A\A\ en France " - RL\ "La clé de voute"  Ori\ Mon\ - 6014 - Disponible sur demande - Ndlr -" - "Croire en la Tradition, c’est Croire en la Transmission, avoir la Certitude qu’il Existe un Ordre dans le Chaos Apparent, La Loge Qui est notre Maître, Symbole du Cosmos, « Lieu Ordonné » chez les Grecs, est au Centre et est le Centre de la Transmission de la Tradition, par l’Initiation." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013 - "Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr -  Voir Château fort - Loge - Logia - Logos - Hutte - Case "Kanak" - Extraits du reportage de Julien DONADA - 2013 - http://www.remi-bato.com/video/kanak-extraits.html - "Sur ce sujet, voici ce que précise Guénon dans une lettre à Lovinescu datée de novembre 1936 : « Napoléon avait été Initié à Malte (en 1798 si je ne me trompe) à la Maçonnerie et peut-être aussi à quelque chose dautre ; quand il vint ici [en Egypte], il adhéra à lIslam et prit le Nom dAli, fait qui semble assez peu connu. Les Loges Militaires qui Existaient dans la plupart de ses Régiments semblent bien, en Allemagne surtout, avoir joué dans ses conquêtes un Rôle peut-être plus grand que celui des Batailles elles-mêmes ; la reddition des villes se traitait bien souvent entre ces Loges Militaires et les Loges locales. Son Rôle aurait dû être de Réaliser une sorte dUnification, ayant même un Lien avec lOrient (par lEgypte si la chose avait réussi de ce côté. Il est difficile de dire exactement quand sa « Déviation » a commencé mais ce quil y a de certain, cest quelle est devenue définitive lors de son divorce et de son second mariage. " -N.d.é.- René Guenon : Recueil "l'initiation Maçonnique du F Bonaparte. - "L’Apprenti Franc-maçon prenant Place en Tête des Stalles au Septentrion dans sa Respectable Loge, prend Conscience que son Tablier de Peau Blanche est un « Habit de lumière » ! C’est son Premier Instant Meditatif Qui Lui Permettra de Contempler ce Carré Blanc surmonté d’Un Triangle Blanc." - Jean-Bernard-LOI\ - "Le « Mutus Liber » Du Franc-Maçon de R\A\P\M\M\" -  R\L\ Amon Râ - G\L\S\H\ - Ori Mont - 6015 -

Logia : Parole nue. - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  - P.12 - http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - Les mélanges de couleurs des Sautoirs, Tentures de Loges et tabliers me semblent retenir dans leurs proportions les équilibres divers et nécessaires. Ils suggèrent, comme dans les Sefirots, le passage de la Lumière d’un grade à l’autre, (d’une séphira à l’autre), avec différentes gradations des tonalités chaudes et froides, mélangées au Noir et au Blanc. - Gil\ POR\ "Légendes et décors..." P14 - Ori\ Mont\6012 - Voir Château fort - Loge - Logia - Logos - Hutte - Case "Kanak" - Extraits du reportage de Julien DONADA - 2013 - http://www.remi-bato.com/video/kanak-extraits.html -

Logique : la Logique, art de la raison et qui s’applique à discerner le vrai du faux, nous nous devons de guider notre esprit car elle nous permet d’éveiller notre pensée et notre conscience pour par exemple évoluer dans notre foi maçonnique, dans la recherche notre propre perfectionnement, afin ensuite de nous ouvrir en richesse vers l’extérieur. Dan\ PAR\ - "Les Arts Libéraux" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6012 - Voir Trivium - "Car la Connaissance Esotérique ne Doit pas se Confondre avec une Science Rationnelle, que certains disent (naïvement) Cartésienne. L'Esotérisme est un Art, l'Art Royal, et les Arts ne s'Intègrent pas comme la Logique ou la Technique." - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf - « Au IIIe Siècle après Jésus-Christ Apparaîtra le Manichéisme, que l’on peut considérer comme la Vraie Source première et précise du Catharisme. Il s’agit du système de Mani ou Manès, Autre grand réformateur iranien, qui vécut au IIIe Siècle de notre ère. Mani, qui se proclamait le quatrième grand Missionné Divin (après Zoroastre, Bouddha et Jésus), développait avec une Logique Impitoyable la Doctrine Dualiste : Deux Principes Engendrés et Equivalents dont l’affrontement donne Naissance au douloureux Drame Historique Qui Est l’Existence Même du Monde Sensible, de la Matière - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - Voir Manou - Manne - Minne -

Logos : Connaissance - «Logos» est un mot grec qui signifie principalement Parole et Raison.  Il prend également le sens de Révélation divine, de Verbe divin... La Dialectique de Socrate s'appuie sur le « Logos », en ce qu'il purifie la Pensée (à la manière du VITRIOL maçonnique) Dans le Phédon de Platon - GF Flammarion p 292 - , Socrate s'adresse à Simmias en ces termes -. « Si vous explorez  les hypothèses qui ont servi de Point de départ  suffisamment à fond, vous pourrez ensuite, j'en suis sûr, aller aussi loin que vous conduira le discours de la raison, autant qu'il est possible à un homme de le faire.  Et si ce discours-là devient tout à fait clair, vous ne chercherez pas plus avant. » Le Symbolisme est une participation au «Logos» initiatique.  Guénon écrit dans Aperçus sur l'Initiation : « Il y a nécessairement dans le Symbolisme quelque chose dont l'origine remonte plus haut et plus loin que l'Humanité, et l'on pourrait dire que cette origine est dans l’œuvre même du Verbe  divin - Yvo\ PER\ "les Grds Initiés" RL\ "les FF\ Libres N° 813 - citant : René Guénon - "Aperçus sur l'initiation" P 331 - "L’Evangile de Jean nous Apparait bien comme Celui de l’Esprit, Celui de l’Abstraction, autrement dit,  tout ce qui ne se réduit pas à l’Univers Manifesté. Nous (Voir Noùs - Ndlr -) pourrions ajouter que la Spiritualité Correspond à la Liberté d’Interprétation et d’Imagination qui dépasse le Charnel et le Psychisme. Cet Evangile est d’ailleurs considéré par la Tradition, comme Celui des Initiés à cette Gnose Chrétienne, Qui faisait du Logos l’Expression la plus Elevée du Divin : « Celle du "Tout-Autre, Celle du Tout-Être" », comme l’Exprimait Un de nos Frères. C’est donc la Voie Qui Permet de Retrouver son Centre, son Être Intérieur et par conséquent de Réaliser la Plénitude de l’Etat humain. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - Voir Château fort - Loge - Logia - Logos - Hutte - Case "Kanak" - Extraits du reportage de Julien DONADA - 2013 - http://www.remi-bato.com/video/kanak-extraits.html -

Loi d'Amour : La Sagesse Suprême, c'est l'Amour authentique, l'Oubli de Soi pour se Dissoudre dans la pureté de l'Unité Essentielle, de l'Unique. Dès que la Loi d'Amour s'impose à la Conscience de l'Homme et devient son Guide Spirituel, il n'y a plus Soi et l'Autre, Soi et les Autres, il y a les Autres en Soi, il y a l'Unité."- Guy Pia\ cité par- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "En première approche, de quelle Loi s’agit-il ? La Loi écrite des Hommes, simple Règle du Jeu, censée organiser le fonctionnement de la société ? La Grande Loi Universelle, non écrite, Inconnaissable, qui Gouverne la Vie et le Monde ? Ou la Loi Morale que me dicte ma Conscience, et que j’adopte pour Gouverner ma Vie ?" - Obéissance à la Loi - Phi\ BOU\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - Voir Autorité.

Loi de la coproduction conditionnée : "La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer : 1 L’Aveuglement – 2 Les Constructions Mentales – 3 La Conscience Discriminante – 4 Le Nom et la Forme – 5 Les Six Sphères Sensorielles – 6 Le Contact – 7 La Sensation – 8 La Soif – 9 L’Appropriation – 10 L’Action – 11 La Naissance 12 La Mort. Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha." - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg -

Loi d’échange : Cette Loi d'échange est un magnifique cadeau qui se pratique dans la vie de tout les jours. Elle m'a été donnée et je vous la donne à mon tour. Elle est basée sur un principe universel : Donner et Recevoir. En appliquant ce principe, l'abondance inondera notre vie. Bien que je ne puisse expliquer cette pratique, je peux simplement dire qu'il y a une relation étroite entre la circulation sanguine et ce principe d'échange. Cette loi sera mise en œuvre le plus souvent possible avec respect et en conscience. Elle peut être mise en pratique à chaque fois que l'on reçoit ou donne quelque chose. Elle est extrêmement simple, voici les explications... Au moment  voulue, effectuer les gestes suivants : Donner  de la main droite en expirant. Penser "Que ce don soit multiplié". Recevoir de la main gauche en inspirant. On peut également penser que ce don revienne multiplié pour la personne avec qui l'on procède. Voir Prolégomènes - Loi Morale  - Solve & Coagula

Loi morale : les six apophtegmes courts, simples et nourris, par lesquels Confucius, avec sa netteté et sa concision ordinaires, détermine, sur la marche des Dragons, la conduite normale du simple citoyen. Cette citation donnera une idée parfaite de la façon dont les sages chinois entendent la loi morale. 1° Ne pas changer selon le siècle ; ne pas s'attacher à la renommée ; fuir le monde ; n'avoir pas de chagrin de n'être pas apprécié ni connu des hommes. 2° Bonne foi dans les moindres paroles ; circonspection dans les actes ; être en garde contre le mensonge ; améliorer, sans s'en vanter son siècle, par sa vertu transformatrice. 3° Occuper une situation élevée sans s'en enorgueillir ; occuper une situation inférieure sans s'en plaindre. 4° Perfectionner ses aptitudes ; profiter du moment opportun. 5° Agir, et, par son action, sauver l'univers. 6° Se garder d'être trop noble pour avoir une occupation, et d'être trop élevé pour avoir des amis. -  Dans la lutte entre les forts et le faible, « La Liberté opprime et la Loi libère.» - Nadine TRINTIGNAN - France Inter 23/09/95 interrogée par Sylvain Ogier - "La Loi Naît avec l'Innocent qui Agonise avec le Jour qui se lève" - Michel FOUCAULT cité par Phi\ MAN\ "Le Rituel d'ouverture des travaux au 3° degré" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - Voir Prolégomènes - Loi Morale - Solve & Coagula, Maât

Loin : "C'est Toi Que tu emportes partout. Elle pèse sur Toi, cette Même Cause Qui t'a chassé au Loin." - Socrate -

Lombers : « « Quant aux Albigeois, c’est tout simplement le Nom géographique Qui fut donné aux Cathares quand ils se répandirent dans le Languedoc. En fait, d’ailleurs, la ville même d’Albi fut relativement peu touchée par le Catharisme : le Nom fut donné sans doute après l’échec du Colloque de Lombers, ville voisine d’Albi , tenu en 1157 au cours duquel des Théologiens Catholiques n’avaient pas réussi à Convaincre les Hérétiques.» - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html -

Longanime : La Charité est Longanime - Patience avec laquelle on supporte les offenses, les fautes que l’on pourrait punir. - Ndlr -

Longin : le soldat romain qui transperça le flanc du Christ. Voir Solve & Coagula + Lance + Clef + Mois + Portes + Solstices

Lotus : Beauté parfaite, Eveil de l'Etre. "Le « Passé » nous n’y pouvons plus rien, le « Futur » ne nous appartient pas, nous ne pouvons que nous Stabiliser dans le « Présent » et cueillir la Fleur du Jour, c’est le « Carpe Diem », en attendant l’Epanouissement du « Lotus », de l’Ouverture du «Bouton de Rose », de notre « Rose Intérieur » Qui Donnera Tout Gratuitement, avant de Faner et Mourir au Temporel en rejoignant la Permanence de la Vie." - Rem\ ALC\ "Les 7 marches..." - P14 Ori\ Mon\ 6003.-  Maîtres Parfaits, Qobts, Qutb.

Louange : La Bible la définit comme étant « un sentiment interne et un acte externe qui reflètent la valeur de Dieu. Et c’est le sentiment interne qui en est l’essence. » -  La Prière de Louange avec Hod : le Louange.- " La souffrance" JL  TAU\- Juif - Yehudi en hébreu - veut dire " une Louange à Dieu "- David BRICKNER, directeur international "Juifs pour Jésus" "LA PHILO-GENTILITE" -

Loup-garou : violence animale qui demeure cachée en nous.

Louve : instinct maternel. - "Un Vieil Indien Explique à son petit Fils que chacun de nous (voir Noùs - Ndlr -) a en Lui Deux Loups qui se livrent Bataille.  Le premier Loup Représente la Sérénité, l’Amour et la Gentillesse.  Le second Loup Représente la Peur, l’Avidité et la Haine. « Lequel des Deux Loups gagne ? » demande l’Enfant. « Celui que l’on Nourrit. » Répond le grand Père". - Sagesse indienne -

Lover :"Dans la Mythologie "Celte", le Serpent est un Animal au Symbolisme Chtonien (Fils de la Terre), Possesseur de la Connaissance et du Pouvoir de Vie et de Mort dont les différentes apparences (Dragons, Lézards) Illustrent les Niveaux ou Phases Initiatiques où il intervient. Dans la Tradition, le Serpent  Lové est une Image de la Spirale ce qui ajoute à l'Infini de son Symbolisme ; en effet, la Spirale est l'Illustration du Mouvement Cyclique Infini (Cosmique) ou Retour sur Soi-même (Centre et Caverne Intérieure ), Signe de Fécondité Physique et Spirituelle  et Symbole d'Evolution. La Légende Celte de Perdur ou Perceval Raconte comment il Triomphe du Serpent Noir du Tertre Douloureux, Possesseur redoutable de la Pierre de Richesse. Cette Pierre, qu'elle soit Brute ou Travaillée est toujours un Materiau Sacré, un Lieu de Mémoire. La Ceinture Dorée, dans la Symbolique Chrétienne, Correspond à la Pureté." -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - "Le Serpent Lové, représente la Spirale du Parcours Humain Chtonien, En inde, en Afrique, Le Serpent Devient Divin lorsqu'il s'Elève au Son de la Musique de la Flûte Enchantée, il Enseigne le Chemin de Retour à l'Unité." - Ndlr -

Luc : Né en Syrie, Saint Luc est l'auteur du troisième évangile et des Actes des Apôtres . Son Evangile insiste sur l'Universalisme du message Evangélique et sur l'Humilité du Christ. Il est le seul à relater des scènes de l'enfance du Christ (peut-être a-t-il connu la Vierge dans sa vieillesse). C'est un médecin d'Antioche, proche de Paul. Dans le Tétramorphe, il est représenté par un Bœuf.

Lucetius : « l'éclatant » (par référence à l'Eclair), - "Le nom de « Jupiter » signifie littéralement : « Maître du jour lumineux ». Cette étymologie assurée ne doit pas inciter à en faire pour autant un Dieu purement naturaliste. Jupiter est, certes, le Maître de la Foudre et de l'Orage, comme l'attestent les épithètes archaïques de Lucetius, « l'éclatant » (par référence à l'Eclair), et de Elicius, « qui attire » (la Pluie), mais il est avant tout, selon la définition de Varron, le Dieu des "Summa", de ce qu'il y a de plus haut. Il occupe le sommet du Capitole et les ides lui sont consacrées au terme de la quinzaine croissante de la lune, sommet du mois. En ce sens, il est à Rome le garant de la Souveraineté." - http://www.universalis.fr/encyclopedie/jupiter-religion-romaine -

Lucidité : La Lucidité est la blessure la plus prête du Soleil. - René CHAR - Phrase cité comme pouvant le mieux définir Albert Camus et son œuvre - Le Préjugé de l'Honneur est le fait d'une civilisation rudimentaire. Il disparaît avec l'Avènement de la Lucidité, avec le règne des lâches, de ceux qui, ayant tout "Compris" , n'ont plus rien à défendre. - Emile Michel CIORAN -

Lucifer : L'homme Déchu (le Bétyle tombé du Ciel) prend toute sa dimension Prométhéenne qui, par le Feu de sa propre Intelligence, doit élever le Temple Universel pour se rapprocher du Créateur... - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- "L'Arc\ et la FM\- La Pie\ de Fon\..." par J\ SOL\ - P.221 -  Lucifer est un Nom propre qui signifie "Porteur de Lumière" (étymologie latine : Lux « Lumière » – Fero, du grec « porter »). A l'origine, c'est l'un des noms que les Romains donnaient à l'« étoile du matin », autrement dit la planète Vénus (qui était appelée Vesper quand elle devenait « étoile du soir »). C'est aussi un personnage des mythologies romaine et grecque, Dieu de Lumière et de Connaissance. Dans la Vulgate, le Nom Lucifer est utilisé pour traduire le « porteur de lumière » du Livre d'Isaïe, un roi de Babylone raillé pour sa volonté de s'élever au-dessus de sa condition d'homme et de dépasser Dieu. Associé à l'Orgueil, le Nom est progressivement devenu un des Noms du Diable, que la Tradition Chrétienne ultérieure au Livre d'Hénoch présente comme un puissant archange Déchu à l'origine des temps pour avoir défié Dieu et ayant entraîné les autres Anges rebelles dans sa Chute. Non mentionné dans le texte biblique, Lucifer est alors assimilé au Satan des Livres de Job et de Zacharie et au personnage que l'Apocalypse selon Saint Jean désigne sous les noms de « Grand Dragon » et d'« Antique Serpent ».

Lucis : "Est dit Illustre Celui dont le Renom est éclatant du fait d’un Mérite ou de Qualités Extraordinaires. Il y a dans « Illustre » comme une dérive de Lux et Lucis Qui signifie Lumière. Ce serait Celui Qui, par le Renom de ses Qualités  Générateur de Lumière." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Lucky Luke :  Jolly Jumper est la monture de "Lucky Luke", (Le Chanceux) "The poor lonsome Cow-boy".... qui part vers le soleil couchant amener la paix et l'Espérance en un jour nouveau...tout se tient. - Ndlr : à un FF\ à propos de la Licorne. - Un Cow-boy garde la Vache Sacrée ! C'est le vrai pasteur... d'où le développement mythique de cette image fondatrice de l'Amérique, continuité de la "Tradition" sous une autre Forme. - Ndlr -  Lucky Luke tire plus vite que son Ombre ...Sans Peur et sans reproche... résolument solitaire - Moine laïque ?  Monachos - Ndlr - Voir... avec son Destrier (Cheval de Bataille) Jolly Jumper  traverse les états d'Amériques au grès des Rencontres ou des Missions confiées par le gouvernement. Et où qu'il aille on le Connaît... habileté au tir - Cible - Ndlr -...Légende...  Faculté d'adaptation...Mission ...Honneur... Far West hostile... Bon Généreux serviable ...modestie...quitte en catimini les fêtes organisées en son honneur... vers le couchant sans demander son dû... Lucky Luke considère son Compagnon le son Cheval Jolly Jumper comme son meilleur Ami, c'est - son Alter Ego - Ndlr -  http://www.lucky-luke.com/fr/les-personnages.php  - À la fin du XIXe siècle et tout au long du XXe siècle, de très nombreux romans et films prirent pour héros des Cow-boys courageux, Cavaliers émérites et tireurs d’Elite prêts à dégainer face aux indiens pour sauver la veuve et l'Orphelin. C'est ainsi que le Cow-boy s'est transformé en un Personnage mythique incarnant les Valeurs américaines. http://fr.wikipedia.org/wiki/Cow-boy - L'Initié part pour l'Orient, le Maître retourne en Occident ! - Dicton initiatique - A rapprocher du "Poor Lonesome Cow-boy" gardien de Vache solitaire - Moine laïque ?  Monachos - Ndlr - qui règle des problèmes dans la Cité et qui repart vers le couchant Orient - Ndlr - René GUENON - "La Grande triade" Chap. VII - "Orientations". - "Ordo Ab Chao" - N° 60 - « Oriens » P.27. - Voir Jolly Jumper - Rossinante, Don Quichotte, Buffle, Licorne, Ego, Anxiété, Ivanhoé, Cheval, Chevalerie, Lucky Luke, Al-Borack, Bhagavad Gîtâ, Dragon, Georges, Centaure, Bataille, Jihad, Destrier

Lui : L'Innommable, celui qui a tous les Noms, l'Imprononçable - La Mission du Cherchant, sa Quête, c'est de se débarrassé de son Ego, de son Moi, de ses Illusions, de retrouver l'Unité Au delà des représentations, c'est de trouver Qui parle à la place de Lui. Le résultat, de la Dilution de l'Ego dans l'Etre, si elle est atteint, c'est la Délivrance ! - Ndlr - " Lui, en phonétique à rapprocher de l'Huis, la porte et de Luire" - Ndlr - Toi, tu Aimes tantôt ceci, tantôt cela. L’eau ondoie. Le Vrai Sentiment est Immobile. Il Aime Tout et Rayonne. Les Sentiments en eux-mêmes sont d’une importance vitale, mais il faut adopter une Attitude différente à leur égard. Si tu les refoules trop tôt, ils te restent dans la gorge et sont étouffés, si tu les laisses monter librement jusqu’aux yeux, leur Force initiale se perd en Larmes, mais si tu les "Lui" Offres au moment où ils arrivent à la gorge, alors ils se transforment et deviennent Énergie-lumière qui Rayonne à travers tes yeux. - Gitta Mallasz, dialogue avec l’ange (p57). -  René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "L'Ennemi est Bête, il Croit que c'est nous l'Ennemi, alors que c'est Lui" - Pierre Desproges cité par Hen\ Gay\ 2014 - voir Noùs - Ndlr - "L'Espoir est un référentiel Humain en rapport avec le Désir, l'Espérance a le Sens d'une Autre Dimension , Vivante en Lui, la Dimension de l'Universelle. C'est ce Sentiment Incommunicable d'Expansion, de Dépassement qui donne au CR+C non plus seulement une Individualité Humaine mais la Certitude que sa Vie a un Sens dans l'Ordre des choses et dans l'Univers." - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy - Il saisit la Main de l’Enfant, et Lui dit : « Talitha koum », ce Qui Signifie : « Jeune Fille, Je te le Dis, Lève-toi- ! » Aussitôt la Jeune Fille se Leva et se mit à Marcher - Mc 5, 21-43 - (a mettre en analogie avec le cérémonie de la Maî\? - Ndlr -) - « Il ne savait pas Lui Moïse que la Peau de son Visage était Devenue Rayonnante en Parlant Avec le Seigneur » - Passage de l' exode cité dans "Bandeaux, voiles et rayonnement : des Ténèbres à la Lumière" 3ème journée Cambacérès - Or\ Mon\ - "...Puis, les Yeux levés au Ciel, Il soupira et Lui dit : « Effata ! », c’est- à- dire : « Ouvre- toi ! » Ses Oreilles s’Ouvrirent ; sa Langue se Délia, et Il Parlait correctement."-  « Il fait entendre les sourds et parler les muets » - Mc 7, 31-37 - Voir Bonnet - Minne - Analogon

Lui-même : "...Solennelle Circumbulation à l'Intérieur du Cercle Formé par tous ..., comme pour rappeler que les seuls Grands Voyages Accomplis par l'Homme sont ceux qu'il effectue à l'Intérieur de Lui-même. Voyages Centripètes qui Tendent au Rassemblement de tous les Epars. Mise en Action d'un Mandala Vivant, Annonciateur et Figure d'un nouvel Univers en Gestation. - "la Cer de la CEN, approche Alc & sym" Par Fra Dor - "Ord ab Cha" N°56 Sup au 18° P 201 - L’Intuition, véritable Outil Métaphysique Incite l’Homme à se Détacher de Lui-même , Lâcher prise pour le placer dans un Autre Espace, hors de l’Existence Temporelle où il perçoit Confusément,  la Vérité Ignorée mais pourtant familière.- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - Mais n’est-il pas Possible, pour nous Francs-maçons de R\E\E\A\, de considérer que « Nouvelle » désignerait le Temple Intérieur que chacun de nous doit reconstituer au fond de Lui-même, qu’il doit Lui-même Devenir Grâce à ses Efforts ; alors que « Céleste » désignerait celle que Jean Annonce, qui Descendra du Ciel, qui nous sera envoyée telle que le Très-Haut l’a décidé ? Malgré nos Efforts, nous n’arriverons à créer que la Jérusalem Nouvelle ; donc la Jérusalem Céleste nous est envoyée, selon un plan qui nous est imposé. Peut-on dire « Révélé » ? Cependant, il est vrai que le texte de Jean emploie indifféremment les deux expressions. - J-Gab\ CER\ "La Jérusalem nouvelle" SC 702 Ori\ Mon\ 6013 - "Le Mythe de Pandore qui se vit remettre par Zeus une boîte Mystérieuse qu’il lui interdit d'ouvrir. Celle-ci contenait en fait tous les Maux de l'Humanité notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, mais aussi l'Espérance. Pandore céda à la Curiosité et ouvrit la boîte, libérant ainsi les Maux qui y étaient contenus. Consciente dès lors de sa Faute, Pandore se décida à refermer le coffret alors que seule l'Espérance qui s'Eveillait lentement au fond de la boîte, fragile et solitaire, plus lente à réagir, y resta enfermée. Par cette lecture, l'Espérance pourrait de prime abord être Perçue comme un terrible Mal, le plus atroce tourment que l'homme garde au fond de Lui-même. Il semble en effet que la Raison de la Présence de l'Espérance parmi les Maux serait à chercher dans une meilleure traduction du texte grec duquel il ressortirait l’idée de l'appréhension, voire de la Crainte irraisonnée. Dés lors, à la fermeture opportune de la jarre par Pandore, l'Humanité ne Souffrirait plus que des Maux qui se sont échappés, et non pas de l'attente de ces Maux, qui serait probablement le pire d’entre eux. Au contraire, pour d’autres, elle suggère que l'Homme, lorsqu'il se voit frappé par le Malheur, ne doit jamais perdre Espoir. L'Humanité ne Vivra pas dans la Crainte perpétuelle des Maux à venir." - Thi\ DAV\ CR+ - SC702 Ori\ Mon\ - 6013 - "Grâce à l'Esp..." -  « Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 - " Appelant la foule avec ses Disciples, Il leur Dit : « Si quelqu'un veut Marcher derrière Moi, qu'Il renonce à Lui-même, qu'Il prenne sa Croix, et qu'Il me Suive. Car Celui Qui veut Sauver sa Vie la perdra ; mais Celui Qui perdra sa Vie pour Moi et pour l'Evangile la Sauvera. ...» - Mc 8, 34-38; 9,  1 - " Dieu est en chaque Homme plus Intérieur à lui-même que Lui-même ne peut l'Être." - Giordano BRUNO -" - "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - " ...il a saisi, au plus Profond de Lui-même, que le Temple n'est pas Extérieure et qu'il est à Construire  à l'Intérieur de Lui-même, Celui du Cœur et de l’Esprit...  Qui est Celui de la Rose et de la Croix, il a décidé de mettre sa Matérialité à sa Juste Place, de s'occuper de l'Essentiel." - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "Parce que la Transcendance ne s’Invente pas. Elle est la Conséquence d’un Etat Qui, Lui-même, ne se Construit pas. Elle n’est pas Intellectuelle, ne dépend pas de l’Etude ou de la Réflexion. Entendons-nous sur les Mots. Transcendance, Démarche pour aller Au-delà, vers un Etat plus Elévé, Vers Ce Qui est Extérieur et Supérieur à l’Humain."  - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 - "L'Initié ne Fonde pas son Espérance sur l'Attente d'Une Récompense, mais sur le Besoin de Dépassement qu'Il ressent en Lui-même." - Rit. 15°/18° - 2014- p.54 - REAA - Voir Spermatozoïde. - "Autolâtre Qualifie une Personne Vouant un Culte à Elle-même. Gourou Autolâtre : Gourou qui Croit en sa Nature Divine et Qui s'Adore Lui-même." - https://fr.wiktionary.org/wiki/autol%C3%A2tre - (Attention : dans le cas de la phrase précédente, le "Gourou Autolâtre" ne peut pas être considéré comme un Gourou... sauf par Lui-même et par ses adeptes. Le véritable Gourou croit en la Nature Divine de toutes choses, et aime (Agapè) tout universellement- Ndlr -)

Lu kabar-zivo. Terme Gnostique. Le « Seigneur des Éons » dans le système du Codex Nazareus, c'est le procréateur (émanateur) des sept saintes vies (les sept Dhyân-Chohans ou Archanges primitifs, dont chacun représente l'une des vertus cardinales Pas quatre ? Ce sont alors les Cardinales et les Théologales réunies ! - Ndlr - et il est lui-même la troisième vie (le troisième Logos). Dans le Codex, il est salué comme le timon et la vigne de la nourriture de vie. Ainsi, il est identique au Christ - Christos - qui déclare : « Je suis la vraie vigne et mon Père est le vigneron » (Jean, 15,1). Il est bien connu que, dans l'Église romaine, le Christ est considéré comme le « chef des Éons » , comme l'est aussi Michel - « qui est comme Dieu » . Telle aussi était la croyance des Gnostique. - http://www.theosophie.fr/Web03/Clef/Glossaire-2.htm -

Lumière : Ne pas confondre avec les Lumières - Ndlr - Dei, Daewoo, Dieu (d'où Dieu est Lumière) - Voir INRI et Nour. - La Vie est la lumière (phos) des hommes. - L’électricité va-t-elle chasser du cœur des moines le goût de la Lumière incréée ? - Jean-Yves LELOUP - "Mont Athos - sur les chemins de l'Infini" -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=42 - "Chercher les Lumières ? Ce n’est pas pour moi, la Lumière est là, il suffit de laisser pénétrer ! - Sœur Marie KEROUZ, France Inter 2/10/99 - On comprend alors que ces philosophes aient parlé d’une « fin de la métaphysique », leur « Philosophie des Lumières  » était celle de leurs lampes à huile ou de leurs fées électriques, pas celle du grand soleil, celui que fréquentait Héraclite à Ephèse ou les vieux grecs qui passaient leurs temps en promenade ; promenades qui finissaient toujours sur la Plage ou la Contemplation des beaux corps éveillait le Désir (eros) d’une Beauté sans limites - Cf. SOCRATE, PLATON and Cie. - Ndlr - mais c’était le privilège des plus grands que de ne pas se laisser encombrer par ce qui encombre les Plages, de voir le vide, l’infini pureté de l’espace qui s’amuse de ces Noces incertaines de l’Eau et de la Terre, d’où est née la grande « Boue » humaine (