I

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

remi.alcina@laposte.net

 

I - IabeshaIam - Ibères - Ichtus - Ici - Iconographie - Idéal - Idées - Identification - Identique - Identité - Idolâtrie - Ignorance - Il - Illaha illallah - Illégitime - Illumination - Illuminisme - Illusion - Illustre - Image - Imam - Imiter - Imaginaire - Imagination Immaculé - Immanent - Immanentisme - Immobile - Immodération - Immole - Immortelle - Immuable - Impair - Impartialité - Impensable - Impératif - Imperfections - Impérissable - Impermanence - Impersonnalité - Impersonnel - Impétrant - Impitoyable - Implication - Important - Improbable - Imprononçable - Impulsion - Impureté - Inaccessible - Incarnation - Incommunicable - Inconfort - Incite - Inconnaissance - Inconscient - Incréé - Incroyants - Inculqué - Indalo - Indéfini - Indestructible - Indien - Indispensable - Individu - Individualité - Indivisible - Indo-Européenne - Induction - Ineffable - Inéluctable - Inerte - Inexorable - Inexprimable - Infâme - Inférieur - Infini - Infirmière - Infirmité - Influence - Informe - Information - InfrangibleInfuserIn illo tempore - Inimaginable - Initié - Initiation - In-itium - Inné - Innocent - Innommable - INRI - Insatisfaction - Insécable - Inspiration - Instant - Instinct - Instituer - Instruire - Instrument - Insufflé - Intangible - Intègre - Intégrer - Intégriste - Intellect - Intellection - Intellectuel - Intelligence - Intelligere - Intemporel - Intentions - Intercession - Interdiction - Intérieur - Intériorité - Intermédiaire - Interroger - Interprétation - Intransmissibles - Intrinsèque - Introduire - Introrsum - Intuition - Inutile - Invention - Investigation - Investir -Inviolables - Invisible - Inviter - Involution - Invocation - Iod - Ionique - IoV - Irrationalisme - Irréel - Ironie - Isaac -Iscariote - Issacar - Ishvara - Islam - Isme - Israël - Israélite - Issues - Ivanhoé - Ivoire - Ivraie - Ivresse -

 

I : "...la Lettre "G", initiale de Gehovah, Qui est la Parole Expirante. [...] Gehovah, Ecrit également Jehovah, est l'Ancienne Ecriture phonétique de Yahvé (Yod, Hé, Vav, Hé). Le Iod Initial a été traduit indifféremment au cours des Siècles par les Lettres (I), (J), (G), (Y). Yod est l'un des noms de Dieu, unité du principe créateur, selon le Kabbale."  - Rit. 15°/18° - 2014- p.49 - REAA -

Iabesha :  la Terre - Voir INRI.

I am : Eau - Voir INRI - A noter au passage l'origine du "Je suis" que l'anglais traduit au plus prés de l'origine en "I am"... "Je suis l'eau, la vie ! - Ndlr -

Ibères : La Sardane (en Catalan Sardana) est une Danse Traditionnelle Catalane où les Danseurs en Cercle se Tiennent par la Main, Accompagnés par la Musique d'un Ensemble Instruments Appelé Cobla. Le terme désigne également la Musique Qui Accompagne la Danse. Le géographe grec Strabon (Ier siècle) Cite une Danse en Rond en tant que Danse d'Offrande à la Lune, Pratiquée par les Ibères Qui occupaient la partie Occidentale du littoral Roussillonnais, sans toutefois qu'aucune filiation ne puisse être établie, tant le nombre de Danses en Rond de la méditerranée antique étaient nombreuses.- http://fr.wikipedia.org/wiki/Sardane - "La «  Sardane » (Catalan) c’est la Traditionnelle Ronde Qui Réunit Tout le Monde, dès qu’une Sardane est Jouée, à n’importe quel Moment de la Journée, les Passants se Rassemblent et Dansent, puis dès que la Musique s’arrête, la Ronde, « la Chaîne d'Union », est Rompue Tous Vaquent à leurs occupations." Rem\ ALC\ "Castellers" - Discussion sur "Castellers"  - 6995 -

Ichtus : L'Ichtus (Poisson en Grec ancien ΙΧΘΥΣ, χθύς / ikhthús ; la transcription Ichtus serait plus juste) est un symbole graphique représentant un Poisson formé de Deux arcs de Cercle, l'arête centrale représentant le Plan humain. Les premiers Chrétiens persécutés par les autorités romaines l'utilisaient comme code secret pour se reconnaître entre eux (en concurrence avec d'autres symboles, dont le Carré magique et le palindrome " SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS " Voir - http://fr.wikipedia.org/wiki/Carr%C3%A9_Sator -  Le Poisson représente l'Eau du Baptême. Par ailleurs, le mot forme, en Grec ancien (langue véhiculaire davantage parlée dans l'empire romain que le latin), un jeu de mots puisque c'est aussi l'acronyme de noms attribués à Jésus... :

Ι (I) : ΙΗΣΟΥΣ (IÊSOUS) « Jésus » ;

Χ (KH, CH) : ΧΡΙΣΤΟΣ (KHRISTOS) « Christ » ;

Θ (TH) : ΘΕΟΥ (THEOU) « de Dieu » ;

Υ (U) : ΥΙΟΣ (HUIOS) « fils » ;

Σ (S) : ΣΩΤΗΡ Sôter (SÔTÊR) « Sauveur ».

On peut résumer cette formule par « Jésus Christ le Sauveur et le Fils de Dieu ». Pour certains, il représente en même temps l'Eucharistie, c'est-à-dire le Corps, le Sang, l'Âme et la Divinité de Jésus Christ. Les pains et les Poissons sont la Manne du Christ unissant les fidèles dans une communion sacramentelle. C'est notamment de ce symbole que pourrait provenir le Poisson d'avril du folklore occidental. Aujourd'hui, il est utilisé par certains chrétiens pour revendiquer leur appartenance à cette religion. Il est utilisé par exemple sous forme d'autocollant à l'arrière des voitures.- Ndlr - Voir aussi Dragon

Ici : Ici ou et en se Maintenant dans le Soi.  On rajoute : Ici ou Là et Maintenant Partout et Toujours - Le seul moment Eternel, c'est...Maintenant. - ou finit la Philosophie, commence la Sagesse de la Cabale (Kabbale). Rabbi Nahman de Braslav - Ce qui est Ici est ailleurs, mais ce qui n'est pas Ici n'est nulle part. - Vivasara Tantra - Et le Travail Ici, l’Epreuve consiste en une Décapitation de notre Ego ombrageux, une ouverture du Subconscient qui est le nécessaire Dépouillement de nos Tuniques de Peau. C’est ce Travail de Résilience qui permet seul un Recentrage. Mais est-ce suffisant pour Réaliser l’Œuvre au Blanc ? …Sommes-nous capables d’Incarner la Parole, cette Œuvre au Rouge, à l’Heure du Parfait Maçon - JF\ VAL\ - « Une approche de l’Epreuve dans le R\E\A\A\ » - SC\ 702 Val\ Mon\ 6012 - Voir Certitude.- Topographe - Qui, Shin. - La "Emounah" Juive (Confiance) est un rapport Fondamental, Existentiel, avec la Stabilité du Pouvoir Créateur : L'impératif "Croyez!" n'intervient que tardivement dans l'Ancien Testament. Avant la bataille, Josaphat de Juda dit à son armée : "Ayez Confiance (haaminou) dans le Seigneur votre Dieu, et vous serez soutenus (teamenou)" (2 Ch 20:20), ce dernier Mot signifiant à peu près "Vous serez Stables". Il s'agit de tenir ferme, de rester Stable dans ses Fondements, c'est-à-dire dans le rapport Fondamental entretenu avec le Pouvoir Créateur. Le Concept n'est pas unilatéral, comme la Foi ou la Croyance . Il englobe une réciprocité entre Fidélité (Active) et Confiance (Passive). Ce n'est pas un processus intérieur à l'Âme, c'est un Espace Relationnel entre deux Êtres. Il y avait depuis toujours un Royaume de Dieu (le Verbe) ; l'Homme de l'Ecoute peut se laisser saisir par Lui, entrer en Communion avec Lui et s'Abandonner à son Pouvoir. Il agit comme Moïse qui lève la Main Droite vers le Ciel pendant la Bataille d'Amaleq (Ex 17:12). Tant que le bâton persiste, tant qu'il reste Fondamentalement Stable (le Mot utilisé est Emounah), les Hébreux sont Vainqueurs. Selon Buber, dans l'Evangile de Marc, Jésus en reste à cette Conception Antique (c'est-à-dire Juive) de la Foi. Il dit : "Le Temps fixé est Accompli , le Royaume de Dieu s'est approché. Convertissez-vous et Croyez à la bonne nouvelle". Cette Croyance en la bonne nouvelle (Evangile) pourrait aussi s'Exprimer ainsi : "Convertissez-vous et faites Confiance!". Ce n'est pas en sa Parole Personnelle que Jésus Invite Ici à faire Confiance, mais dans le Verbe - ce Mot étant pris dans un Sens Absolu. - http://www.idixa.net/Pixa/pagixa-1110021041.html - "... Il s'agit d'aller chercher Ici au Cœur même de l'Homme Matière, ce Centre de lui-même encore inconnu, ce Cinquième Elément, Élément quasi indéfinissable par les Mots, qui fait de l'Humain un Être." - Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - La Copulation du Temps et de l'Espace qui Engendre le "Hic et nunc semper" : l'Ici et Maintenant Toujours. - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -  "La Réalisation consiste à donc à Rejeter l'Idée Fausse, que l'on n'est pas Réalisé. La Réalisation n'est pas quelque chose de nouveau à Acquérir. Comme elle est Permanente, elle doit donc Exister de Tout Temps. Sinon elle n'a aucune Valeur. [...] Dès que l'Idée Erronée "Je Suis le Corps" ou "Je n'ai pas Réalisé" s'est Dissipé, il ne reste plus que la Suprême Conscience, c'est-à-dire le Soi, auquel on donne le Nom de Réalisation pour satisfaire le niveau de Compréhension ordinaire des gens. Mais, en Vérité, la Réalisation est Eternelle, elle Existe depuis Toujours, à Présent, et Ici Même. Finalement la Réalisation revient à Eliminer l'Ignorance et Rien d'Autre." -Ramana Maharshi - "entretien extrait)" http://consciencesansobjet.blogspot.fr/2010/07/ramana-maharshi.html -

Iconographie : « En Sanskrit, l'Homme Vert est Relié au motif du Kirtimukha qui est Relié à une Lilà de Shiva et Rahu. Le Kirtimukha se rencontre souvent dans l'Art et l'Iconographie Thangka du Bouddhisme Vajrayāna, dans lequel il Couronne souvent la Roue de l'Existence Karmique. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_vert. - Voir Ouroboros -

Idéal : "Quelle est donc cette motivation Qui me pousse à Aspirer à un degré supérieur dont la teneur m’est inconnue ? Le maçon tend à la Connaissance, celle Qui le construit et par conséquent Qui construit le Monde, pour Cela nous avons des Outils, dans un contexte appelé fort justement Spéculatif, la tache impartie Qui en découle est donc d’avancer Toujours plus loin dans son Edification. Ceci tend à l’Idéal, et est en Cela une Noble Aspiration, elle Guide l’Homme en Recherche Qui se construit par cette Synergie Qui est propre à notre démarche maçonnique. Tendre à la Connaissance signifie que dans l’Instant j’en ai la méconnaissance et aussi je Justifie mon Aspiration… aller vers pour découvrir. Je Suis donc dans un processus d’Aspiration pour aller vers le degré supérieur afin de découvrir." - J\ Bla\ - SC\702, "Amitié Universelle" - Val\ de Mon\ - 6013 -  - Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 - "Par l'Invocation " - "À la Gloire du G\A\D\U\", il ne s'oblige pas à Honorer une entité Divine Personnalisée mais à Témoigner de l'Admiration Révérencieuse que lui Inspire le Mystère de la Création à l'Œuvre dans le Monde. En Lui dédiant ses Travaux, il Manifeste son Intention de se Consacrer, avec et par le Rite, à la Réalisation des Idéaux qui Lui sont Inspirés par l'Esprit." - La spiritualité du R\E\A\A\- Source : plaquette éditée en 2004 par le Suprême Conseil de France lors de la célébration de son Deuxième Centenaire. - " - "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - "La Ruche apparaît vers le milieu du XIXe Siècle tant dans la Franc-maçonnerie anglo-saxonne que dans la Maçonnerie continentale européenne. Ce Symbole Représente l’industrie et l’Harmonie obtenues par le Progrès d’une Société qui place son Idéal dans l’avancement des Sciences et des Techniques par un Travail Valorisé et Productif. Ce Symbole perdurera pendant tout le XIXe Siècle puis va disparaître peu à peu pour être oublié après guerre. On assiste à de timides tentatives de restauration de ce Symbolisme sur des tabliers de Maître en Europe, mais jusqu’à présent ce Symbole ne semble plus retrouver la place qu’il occupa pendant le Siècle de l’industrialisation de nos Sociétés." - https://maloge.net/gldf/1/3/musee/1853 - ( Ce Symbole semble liés aux Modernes, plus Sociétals - Physique - que les Anciens qui eux sont tournés vers la Métaphysique : Univers - Ndlr -). - "Prince n’est pas Roi mais la Fonction de Prince Symbolise la Promesse d’un Pouvoir Suprême, la Primauté parmi ses Pairs, quel que soit le Domaine envisagé. Il Exprime les Vertus Royales à l’Etat d’Adolescence, non encore Maîtriser ni Exercées. C’est l’Idéalisation de l’Homme." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Qui n'a d'Existence que dans l'Idée, dans l'Esprit." - "Plus une Philosophie est Subtile et Idéal, plus elle est Vaine et Inutile pour Expliquer des Choses Qui ne demandent qu'un Sens Droit pour être Connues." - LA BRUY., XVI - "Ne voyant Rien d'Existant Qui fût Digne de mon Délire, je le nourris dans un Monde Idéal que mon Imagination eut bientôt peuplé d'êtres selon mon Cœur." -J. J. ROUSS., Confess. IX. - "L'Hypothèse de Ptolémée Cesse alors d'être purement Idéale et propre uniquement à Représenter à l'Imagination les Mouvements Célestes." - LA PLACE, Expos. I, 11 - "Le Langage Idéal de la Musique." - STAËL, Corinne, XV, 4 - "Chimérique. Richesses Idéales." (Définitions précédentes : Le Littré 1.0) - « L'Idéal ou un Idéal, n'est pas la Vérité de Soi. C'est une Idée, une Représentation Mentale, une Projection, une Image, un Film, que notre Ego nous Propose afin d'avancer sur le Chemin de la Vérité. Par exemple, lorsque nous sommes célibataires, nous nous faisons un Idéal du Mariage, une Idée de Celui-ci, mais une fois Marié, nous vivons la Vérité du Mariage. Elle ressemble, un petit peu, très peu ou pas du tout à l'Idéal que nous avions Projeté. C'est soit décevant, mieux, ou meilleur que l'Idée que nous en avions, mais ce n'est jamais Conforme. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel, nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes Libéré de nos Illusions Projetées par notre Ego, appelé aussi Mental ou Moi. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel,  nous ne nous Battrons plus contre des Moulins. » - Discussion entre des Maî\  et deux App\- Que à l'Etu Log 6015 - RL 813 - Ndlr –  

Idées : Xénocrate assimile les Idées de Platon aux Nombres - ARISTOTE, Métaphysique, N°3 - En somme, l'Idée générale qui s'en dégage pourrait être formulée ainsi : sans prétendre aucunement nier ou supprimer les différences et les particularités nationales, dont il faut au contraire, en dépit de ce que prétendent les internationalistes actuels, prendre conscience tout d'abord aussi profondément que possible, il s'agit de restaurer l'Unité, supranationale plutôt qu'internationale, de l'ancienne Chrétienté, Unité détruite par les sectes multiples qui ont « déchiré la Robe sans couture », puis de s'élever de à l'Universalité, en réalisant le Catholicisme au Vrai Sens de ce Mot, au Sens où l'Entendait également Wronski, pour qui ce Catholicisme ne devait avoir une existence pleinement effective que lorsqu'il serait parvenu à Intégrer les Traditions contenues dans les Livres Sacrés de tous les Peuples. Il est Essentiel de remarquer que l'Union telle que l'envisage Joseph de Maistre doit être accomplie avant tout dans l'Ordre Purement Intellectuel ; c'est aussi ce que nous avons toujours affirmé pour notre part, car nous pensons qu'il ne peut y avoir de véritable entente entre les Peuples, surtout entre ceux qui appartiennent à des Civilisations Différentes, que celle qui se Fonderait sur des Principes au Sens propre de ce Mot. Sans cette Base strictement Doctrinale, rien de solide ne pourra être Edifié ; toutes les combinaisons politiques et économiques seront toujours impuissantes à cet égard, non moins que les considérations Sentimentales , tandis que, si l'accord sur les Principes est  Réalisé, l'Entente dans tous les autres domaines devra en résulter nécessairement.- René Guénon : Un projet de Joseph de Maistre pour l’union des peuples - http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-un-projet-de-joseph-de-maistre-pour-l-union-des-peuples-2-57981464.html - Disponible sur demande - Ndlr -« Dans le "Titurel", la Légende du Graal Atteint sa dernière et Splendide Transfiguration, sous l’Influence d’Idées que Wolfram semblerait avoir puisées en France, et particulièrement chez les Templiers du midi de la France..."- René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Dante et le Rosicrucianisme" -   "La Couleur Bleue... est la plus Profonde des Couleurs, le Regard s’y Perd à l’Infini. Il en est ainsi pour le Bleu du Ciel, de l’Eau. Il est associé à l’Idée de Transparence. En Transposant au Plan Métaphysique, le Bleu n’est pas de ce Monde, Il suggère l’Idée d’Eternité, hors des Choses Humaines. Le Bleu... associé au Blanc... Forme de ce fait un Symbole associatif. Le Bleu et le Blanc sont des Couleurs Mariales, elles Expriment la Pureté par le Détachement de Valeurs de ce Monde. Il s’agit Ici du Blanc de l’Hermine ; ce Carnassier au Poil Blanc Immaculé dont la Robe Symbolise la Pureté dans la Conduite, dans l’Enseignement et la Justice, la Pureté Morale." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -  « L'Idéal ou un Idéal, n'est pas la Vérité de Soi. C'est une Idée, une Représentation Mentale, une Projection, une Image, un Film, que notre Ego nous Propose afin d'avancer sur le Chemin de la Vérité. Par exemple, lorsque nous sommes célibataires, nous nous faisons un Idéal du Mariage, une Idée de Celui-ci, mais une fois Marié, nous vivons la Vérité du Mariage. Elle ressemble, un petit peu, très peu ou pas du tout à l'Idéal que nous avions Projeté. C'est soit décevant, mieux, ou meilleur que l'Idée que nous en avions, mais ce n'est jamais Conforme. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel, nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes Libéré de nos Illusions Projetées par notre Ego, appelé aussi Mental ou Moi. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel,  nous ne nous Battrons plus contre des Moulins. » - Discussion entre des Maî\  et deux App\- Que à l'Etu Log 6015 - RL 813 - Ndlr –  "Ces Deux Epées, Symbole de la Puissance et de la Sagesse de ces Deux Rois ne sont pas au Fourreau c'est-à-dire remisées dans les Ténèbres de l’Ignorance. Ces Deux Epées sont l’Image d’un Caractère bien trempé, Capable de Traverser toutes les situations. Le Fourreau dont on ne parle pas, puisque les Epées sont Nues, c’est un Segment de Vide sur lequel la Matière n’a pas de prise et la Lame de l’Epée qui par Homophonie est l’Âme (Lame, Lam) de Celui Qui la porte est à Nu devant nos Yeux. Ces Deux Epées sont un Symbole associé à l’Idée de Lumière, de luminosité donc à la Connaissance. Elles sont Visibles et Déposées aux Yeux de tous Symbolisant l’Etat de Paix auquel conduit la Connaissance." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Serions nous Vertueux, sans l'Idée de la Récompense Promise, c'est à  dire le paradis...ou la Reconnaissance des Autres ou l'Image Gratifiante que nous avons de Nous-mêmes ?" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 - "La Réalisation consiste à donc à Rejeter l'Idée Fausse, que l'on n'est pas Réalisé. La Réalisation n'est pas quelque chose de nouveau à Acquérir. Comme elle est Permanente, elle doit donc Exister de Tout Temps. Sinon elle n'a aucune Valeur. [...] Dès que l'Idée Erronée "Je Suis le Corps" ou "Je n'ai pas Réalisé" s'est Dissipé, il ne reste plus que la Suprême Conscience, c'est-à-dire le Soi, auquel on donne le Nom de Réalisation pour satisfaire le niveau de Compréhension ordinaire des gens. Mais, en Vérité, la Réalisation est Eternelle, elle Existe depuis Toujours, à Présent, et Ici Même. Finalement la Réalisation revient à Eliminer l'Ignorance et Rien d'Autre." -Ramana Maharshi - "entretien extrait)" http://consciencesansobjet.blogspot.fr/2010/07/ramana-maharshi.html - "...l'Homme ne l'Accomplit pas cependant pour la survie de l'Espèce mais pour celle de ses "Idée" Nourriture Spirituelle indispensable à notre propre Essence..." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\

Identification : "...Notre Maître a revu le Jour : il Renaît dans la Personne de... Identification mais non Résurrection !" - Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - Saint Paul de l'Identification du Chrétien avec le Christ : ""L'Oreille de mon Cœur a perçu Ton Appel : Viens, Suis-moi ! Je T'ai Suivi, Seigneur, Et voici : Désormais, Je Suis Celui Qui Suis. " - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.15 - Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - "Nous avons arbitrairement traduit par "Soi" le terme "Self" généralement utilisé en anglais à l'Ashram pour désigner l'Atman, le Moi Réel par rapport au Moi Apparent. C'est cet Atman que le Maharshi recommandé constamment de rechercher en Soi-même, puisque l'Homme sera "Libéré" lorsqu'il sera dégagé de ses fausses Identifications et sera devenu Conscient de son Identité Absolu avec cet Atman. Et nous avons de même traduit par "Recherche du Soi" la Méthode (Atmâ-vichara) recommandée par le Maharshi pour parvenir à ce résultat."  -Ramana Maharshi - "L'enseignement de Ramana Maharshi" Albin Michel - Spiritualités vivantes -N°58 - Préface de Jean Herbert de l'Académie Française Page 8 -

Identique : "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse.  [...] Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - et Il ne semble pas soupçonner le Symbolisme de la Croix (p. 393), pas plus qu’il ne parait avoir bien Compris la Signification Traditionnelle du Cœur (pp. 153-154), se rapportant à l’Intellect et non au Sentiment. Disons, sur ce dernier point, que le "Cuore gentile" des « Fidèles d’Amour » est le Cœur Purifié c’est-à dire Vide de tout ce qui concerne les objets Extérieurs, et par là même rendu apte à Recevoir l’Illumination Intérieure ; ce qui est remarquable, c’est qu’on trouve une Doctrine Identique dans le Taoisme. - Cf. René Guénon : « Aperçus sur l’ésotérisme chrétien –  Le langage secret de Dante et des «Fidèles d’Amour» – 1 -

Identité : "Quel est votre tourment ? Une Identité erronée." - "La Métaphysique affirme l'Identité Foncière du Connaître et de l'Être et comme cette Identité est essentiellement inhérente à la Nature même de l'Intuition Intellectuelle , elle ne l'Affirme pas seulement, elle la Réalise." - René GUENON - "Introduction générale à l'étude des Doctrines Hindoues" - citation reprise en première de couverture de - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "Jung a insisté sur le fait que lors de l’ouverture de la Conscience vers ce qu’il nomme le Soi, il n’y a pas Dissolution du «  Je »  mais bien, je cite : « agrandissement de la Conscience du « Je » et Transcendance de Celui-ci tout en conservant son Identité »."  - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse. [...] Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - "Nous avons arbitrairement traduit par "Soi" le terme "Self" généralement utilisé en anglais à l'Ashram pour désigner l'Atman, le Moi Réel par rapport au Moi Apparent. C'est cet Atman que le Maharshi recommandé constamment de rechercher en Soi-même, puisque l'Homme sera "Libéré" lorsqu'il sera dégagé de ses fausses Identifications et sera devenu Conscient de son Identité Absolu avec cet Atman. Et nous avons de même traduit par "Recherche du Soi" la Méthode (Atmâ-vichara) recommandée par le Maharshi pour parvenir à ce résultat."  -Ramana Maharshi - "L'enseignement de Ramana Maharshi" Albin Michel - Spiritualités vivantes -N°58 - Préface de Jean Herbert de l'Académie Française Page 8 - Voir Individu, Personne

Idololatrie : appelaient culte de latrie, d'où Idôlatrie, l'élan passionné par lequel l'homme reporte sur telle ou telle créature, sur tel ou tel objet, l'ardeur exaltée qui se détourne de Dieu. - Paul BOURGET de l'académie Française, essai de psychologie contemporaine "les fleurs du mal de Charles BAUDELAIRE." - " Trente deux Qualités pour Atteindre la Libération" . - Bouddhisme. - (Le REAA comporte 33 Degrés ! Analogie ? - Ndlr -) Propriétés du Nombre 32 - Symbolisme  : Selon R. Allendy, "c'est la Différenciation Apparaissant dans le Monde organisé". Il ne serait pas la Génération Créatrice comme 23, qui est l'inverse de 32, mais plutôt le Plan, le Schéma, des diverses Formes de Créatures modelées par le Créateur. Il serait aussi la Libération Karmique Cherchée dans les Epreuves de la Loi naturelle, 8 x 4 = 32 : Représente l'Ensemble des Hommes sur la Terre. Nombre Inspirant à l'Homme la Vérité et Lui Apprenant Comment la Vivre. Symbole de Justice, selon les Pythagoriciens. - Général : Dans les Révélations faites par Jésus à Gemma, dans son livre "Parole d'Amour", Jésus Affirme que sur la Croix, Il avait 32 Os de fracturés. - Le Monde a été Créé par 32 Voies et elles Forment les 32 Sentiers Mystérieux de la Sagesse selon la Kabbale, Formé par les 22 Lettres de l'Alphabet Hébreu et les Dix Sephirot - au singulier : Sephira - de l'Arbre Séfirotique, Qui sont des Attributs du Nom Divin . Les 32 Chapitres de l'Apocalypse d'Abraham - 80-100 après J.C. - des écrits de la bibliothèque de Qumrân, dans lesquels sont racontés la Chute de l'Homme et l'Idolâtrie des descendants d'Abraham, la Fin des Temps et que les Nations Païennes seront bientôt punies, et enfin le Messie Qui viendra Rassembler son Peuple et passer ses Ennemis au Feu. C'est le Nombre de Lettres de l'Alphabet que Dieu aurait Enseignées à Adam. Certaines d'entre elles se seraient Perdues. On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm - voir Lachon hara

Ignorance : « Nul ne peut voir Dieu sans mourir »... aux catégories et aux modes dans lesquels nous voudrions le conceptualiser, l'« enfermer », l’« Idolâtrer ». Être réduit à rien, consentir au vide et à la « docte Ignorance », c’est produire en nous la matrice de la vraie connaissance, celle qui fera de nous – selon les termes mêmes de Maître Eckhart – des « Mères de Dieu  ».  Jean Yves Leloup  - "Lettres à un ami athée".- Voir St Mathieu qui l'exprime dans la phrase inverse : "Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu"- Pour Platon, Quatre Vertus composent l'État le plus parfait, dit-il : la Sagesse, le Courage, la Tempérance et la Justice. La Sagesse est aux commandes, car dans toutes choses, c'est l'Âme qui doit commander. Le Courage est la Vertu qui est appelée à seconder l'Âme dans la défense de l'État contre tout ce qui pourrait lui porter atteinte. La Tempérance est la maîtrise de Soi, la maîtrise par la Raison des Passions et des Désirs. Dans la Cité, dit Platon, la Tempérance est l'Harmonie qui doit s'établir entre ceux qui commandent et ceux qui savent qu'ils doivent être commandés. La Justice enfin, se trouve dans le fait que chacune de ces Vertus puisse remplir correctement sa propre Mission. La Raison doit commander, le Courage doit obéir et seconder la Raison ; la Tempérance doit établir une Harmonie entre ces deux domaines. A contrario, l'injustice arrive lorsque ces Vertus ne remplissent pas chacune leurs propres rôles. L'injustice s'installe lorsque c'est l'Ignorance qui commande, ou la lâcheté qui règne en Maître, ou encore, les Passions qui s'imposent à la Raison.-  A noter aussi que la représentation des 3 mauvais Compagnons se fait  lors de l’exaltation par les 3 Lum\ de la Loge, et qu’ils ne doivent jamais oublier, que le 2° Sur\, premier à frapper a, en charge, l’instruction de nos jeunes et que son Ignorance pourrait  altérer leurs premiers pas vers la Voie de milieu , Le 1° Sur\ qui frappe avec son niveau doit se prévenir de tout Fanatisme dans l’accompagnement des Compagnons, et que dire du Vén\ Mai\ qui dirige les travaux de la Loge si son Ambition  était autre que celle de relier ce qui est épars et contribuer dans la justesse à l’Harmonie du travail et de la Fraternité des frères. - Joë\ BER\ "La Légende D’Hiram" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - "...L'Ignorant, celui qui dénie le Gnôthi (en Grec), c'est à dire la Connaissance, puis du coup du Fanatique - celui qui est fasciné par le rigorisme du Fanum (en latin, le temple sacré, d'où le mot Pro-fane), enfin  de l'Ambitieux (cf. la Racine Ambi, Dual) celui qui achèvent ainsi l'Autre qu'il aurait voulu Être en le tuant, niant en même temps sa propre Dualité quasi Schizophrène." - Phi\ MAN\ "Le Rituel d'ouverture des travaux au 3° degré" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "Il est dur de déplacer l'Inexorable Rocher de Sysiphe qu'est l'Ignorance Humaine" - Rapport de la 1° Que à l'Etu Log 6012 - Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - L’Intuition, véritable Outil Métaphysique Incite l’Homme à se Détacher de Lui-même , Lâcher prise pour le placer dans un Autre Espace, hors de l’Existence Temporelle où il perçoit Confusément,  la Vérité Ignorée mais pourtant familière.- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - "...Le Noir n’est pas Ténèbres, synonymes d’Ignorance, mais Nuit, Nuit Initiation où la Conscience, dans un Etat encore mal Différencié est au Travail."  - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "Ces Deux Epées, Symbole de la Puissance et de la Sagesse de ces Deux Rois ne sont pas au Fourreau c'est-à-dire remisées dans les Ténèbres de l’Ignorance. Ces Deux Epées sont l’Image d’un Caractère bien trempé, Capable de Traverser toutes les situations. Le Fourreau dont on ne parle pas, puisque les Epées sont Nues, c’est un Segment de Vide sur lequel la Matière n’a pas de prise et la Lame de l’Epée qui par Homophonie est l’Âme (Lame, Lam) de Celui Qui la porte est à Nu devant nos Yeux. Ces Deux Epées sont un Symbole associé à l’Idée de Lumière, de luminosité donc à la Connaissance. Elles sont Visibles et Déposées aux Yeux de tous Symbolisant l’Etat de Paix auquel conduit la Connaissance." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "La Réalisation consiste à donc à Rejeter l'Idée Fausse, que l'on n'est pas Réalisé. La Réalisation n'est pas quelque chose de nouveau à Acquérir. Comme elle est Permanente, elle doit donc Exister de Tout Temps. Sinon elle n'a aucune Valeur. [...] Dès que l'Idée Erronée "Je Suis le Corps" ou "Je n'ai pas Réalisé" s'est Dissipé, il ne reste plus que la Suprême Conscience, c'est-à-dire le Soi, auquel on donne le Nom de Réalisation pour satisfaire le niveau de Compréhension ordinaire des gens. Mais, en Vérité, la Réalisation est Eternelle, elle Existe depuis Toujours, à Présent, et Ici Même. Finalement la Réalisation revient à Eliminer l'Ignorance et Rien d'Autre." -Ramana Maharshi - "entretien extrait)" http://consciencesansobjet.blogspot.fr/2010/07/ramana-maharshi.html -

Il : La Raison permet de Discerner quels sont ses Devoirs. La Raison Alliée à la Rectitude permet de faire Son Devoir. Avec la Spiritualité en plus, Cela Doit nous amener à faire notre Devoir parce qu’Il Est le Devoir. - "Raison, Rectitude, Spiritualité..." - Rem\ DIM\ - P37 Ori\ Nar\ 6013 - Appelant la foule avec ses Disciples, Il leur Dit : « Si quelqu'un veut Marcher derrière Moi, qu'Il renonce à Lui-même, qu'Il prenne sa Croix, et qu'Il me Suive. Car Celui Qui veut Sauver sa Vie la perdra ; mais Celui Qui perdra sa Vie pour Moi et pour l'Evangile la Sauvera. ...» - Mc 8, 34-38; 9,  1 - "Quand on Interroge le Passé Il Répond "Présent". - Sacha GUITRY - Dans un Rite pratiqué par les Rose-Croix du XVIIIème Siècle, le postulant, après avoir Subi de nombreuses et pénibles Epreuves, apprenait qu'il allait Être mis en Présence de la Vérité Suprême, que le Mystère des Mystères, enfin allait Lui Être Révélé. On le Conduisait devant un Voile Noir, et on l'adjurait : - Regarde, regarde de tous tes Yeux ! Tu n'auras pas trop de tout le reste de ton séjour Terrestre pour Elucider, dans sa Plénitude, Ce Qui va t'Être montré. C'est l'Alpha et l'Oméga de Tout ce Qui fut, est et sera. Alors le Voile était brusquement écarté : il Masquait un Miroir où le nouvel Elu apercevait sa propre Image. Ainsi Découvrait-Il, d'une façon saisissante, la « Clef » de Toute Connaissance, le Maître Mot de l'Esotérisme : sa propre Personnalité. Nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes, à Nous-mêmes, notre propre Mystère et la Clef du Mystère Universel. - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf - « Il ne savait pas Lui Moïse que la Peau de son Visage était Devenue Rayonnante en Parlant Avec le Seigneur » - Passage de l' exode cité dans "Bandeaux, voiles et rayonnement : des Ténèbres à la Lumière" 3ème journée Cambacérès - Or\ Mon\ - "...Puis, les Yeux levés au Ciel, Il soupira et Lui dit : « Effata ! », c’est- à- dire : « Ouvre- toi ! » Ses Oreilles s’Ouvrirent ; sa Langue se Délia, et Il Parlait correctement."-  « Il fait entendre les sourds et parler les muets » - Mc 7, 31-37 - Voir Bonnet -

Illaha illallah : il n’y a pas d’autres Dieu que Dieu –

Illégitime :" Le Séducteur (Serpent)  Devient répugnant ; ses Pouvoirs, sa Science sont Contestés dans leur Origine ; on les considère comme Fruit d'un Vol et deviennent Illégitimes, Maudits et le Serpent qui nous Habite n'Engendre plus que nos Vices. Le bon côté du Serpent n'apparaît que dans sa fonction Chtonienne d'Exécuteur de la Justice Divine. Il est aussi l'Obstacle qu'il faut surmonter." - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Illimité : "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Illumination : ...Ainsi nous nous installerons définitivement dans cette ultime état, aboutissement obli-gatoire de toute initiation : L’Illumination...Quand nous aurons atteint l’Illumination, grâce à cette ascèse silencieuse, et surtout sans aucune mortification, nous commencerons notre ascension vers la lumière, dans cet idéal constitué par la Maîtrise de Soi, le calme équilibre des facultés, des passions et des instincts, par la prépondérance de l’esprit sur la matière et la prépondérance des jugements. Nous aurons enfin trouvé la seule Paix susceptible de s’étendre de proche en proche. Nous comprendrons pourquoi la Paix Universelle est une utopie, si la Paix intérieur ne règne pas en chacun de nous. Alors nous aurons la possibilité et l’impérieux devoir, d’apporter un rayonnement dans le monde profane, et ceci parce que nous tournerons nos regards vers des horizons nouveaux, et nous orienterons notre âme vers une conception vieille comme le monde. Notre initiation qui était purement symbolique, ne restera pas un rituel hermétique et nous pourrons avancer comme ce grand initié que : « Nous récolterons ce que nous avons semé ».  - Ren\ RIG\ "Le silence" 1° degré RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - Trois Religions, l'Animisme, le Brahmanisme et le Bouddhisme, se sont mariées Harmonieusement, se sont même renforcés mutuellement, pour aider le Khmer à vivre en Harmonie avec le Cosmos, le Cycle des Saisons, les Forces de la Nature. L'Animisme lui permet d'expliquer et d'organiser sa Vie en ce Bas-monde, Le Bouddhisme l'aide à Espérer en un Monde Futur meilleur, Le Brahmanisme reste le Cadre et le support de certains Rituels. [...] Il convient de noter que le Bouddhisme est la seule Religion qui se soit propagée uniquement par la Prédication et la persuasion, sans avoir à faire usage des armes... Mais il s'agit plus d'une Morale que d'une Religion. Le Bouddha "l'Homme qui a Connu l'Illumination" est une appellation générique qui recouvre de nombreux Saints Hommes. Mais, en général, ce terme fait référence à Gautama Siddarta Qui serait vers 543 avant Jésus Christ en Inde (époque de Confucius en Chine et cent ans avant Socrate). - http://vorasith.online.fr/cambodge/rel/religion.htm On prête à Jésus cette Parole : « Si une Lumière Existe au Cœur d'un Être Lumineux, alors elle Illumine l'Univers entier. Mais si elle n'Illumine point, elle n'est que Ténèbres ». - "Bandeaux, voiles et rayonnement : des Ténèbres à la Lumière" 3ème journée Cambacérès - Or\ Mon\ - et Il ne semble pas soupçonner le Symbolisme de la Croix (p. 393), pas plus qu’il ne parait avoir bien Compris la Signification Traditionnelle du Cœur (pp. 153-154), se rapportant à l’Intellect et non au Sentiment. Disons, sur ce dernier point, que le "Cuore gentile" des « Fidèles d’Amour » est le Cœur Purifié c’est-à dire Vide de tout ce qui concerne les objets Extérieurs, et par là même rendu apte à Recevoir l’Illumination Intérieure ; ce qui est remarquable, c’est qu’on trouve une Doctrine Identique dans le Taôisme. - Cf. René Guénon : « Aperçus sur l’ésotérisme chrétien –  Le langage secret de Dante et des «Fidèles d’Amour» – 1 - Voir Libération - Liberté - Libre-

Illuminisme :  En septembre 1785 Friedrich Heinrich Jacobi fit paraître Lettres à Moses Mendelssohn sur la Philosophie de Spinoza . Il Révélait qu'au cours d'une conversation de juillet (?) 1780 avec Lessing, celui-ci lui avait déclaré : "Έν καì Πãν [Hen kai pân : Un et Tout] : je ne sais rien d'autre. (...) Il n’y a pas d’autre Philosophie que la Philosophie de Spinoza." Jacobi, lui, s'opposait au Spinozisme, qui tient la Liberté pour une Illusion, et qui, surtout, selon lui, aboutit à l'Athéisme, comme, d'ailleurs, le Rationalisme. Les positions étaient prises : Aufklärung (la Philosophie des Lumières, Rationaliste, représentée jusqu'alors par Lessing) contre Schwärmerei (Irrationalisme, Illuminisme attribués prestement à Jacobi). Ainsi naissait la querelle du Panthéisme, qui dura de 1785 à 1815 au moins. Moses Mendelssohn découvrait que Lessing, son Maître et Ami, figure des Lumières, adhérait au Spinozisme, donc, potentiellement au Panthéisme, et, de , à l'Athéisme. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Gotthold_Ephraim_Lessing - Attention à ne pas confondre Un et Tout avec  Un le Tout, Tout est Un. - Ndlr -

Illusion : Avec quelle quantité d'Illusions ai-je dû naître pour en perdre une chaque jour ! - La racine de l'Illusion c'est de croire que nos idées sont le Centre du monde. - La Mission du Cherchant, sa Quête, c'est de se débarrassé de son Ego, de son Moi, de ses Illusions, de retrouver l'Unité Au delà des représentations, c'est de trouver Qui parle à la place de Lui. Le résultat, de la Dilution de l'Ego dans l'Etre, si elle est atteint, c'est la Délivrance ! - Ndlr - - Le Ciseau, Animé par la Puissance et la Volonté parcourt la Pierre Brute qui s’allège lentement de l’Erreur mais aussi des Illusions.- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - "La Question du Libre arbitre a été discutée à travers les Siècles par tous les Philosophes sans qu’aucune conclusion ne fasse l’unanimité. Et les plus grands Sages de l’Inde paraissent se contredire, affirmant que tout est Œuvre de la seule Shakti (Energie Divine) mais proposant une Pratique Personnelle qui met en jeu l’initiative Individuelle. Il y a une approche relative : est-ce que je peux gagner en Liberté intime ? Et il y a une approche radicale, plus délicate à comprendre car cette question du Libre arbitre, nous la posons à partir de la Conviction de l’Ego Individualisé - le Moi et le Non moi – qui est une Forme d’Erreur Fondamentale, Arthur Osborne, un Disciple anglais de Ramana Maharshi qui a passé dix ans dans son Ashram du vivant de Celui-ci a écrit plusieurs livres, a utilisé une Image du temps de la T.S.F. où les postes de radio étaient volumineux, avec de grosses lampes à l’intérieur. Imaginons, dit-il, qu’un indigène d’une tribu du fin fond de la forêt vierge, qui n’a jamais eu la moindre notion d’électricité ni la moindre idée de ce qu’est un poste de radio, entende une voix de femme qui sort de cette énorme boîte. Cette personne demande « la dame qui est dans la boîte, est-ce qu’elle décide des chansons qu’elle veut chanter » -auquel cas elle aurait un Libre arbitre - « …ou est-ce qu’elles lui sont imposées? » La réponse se situe à un autre niveau : « il n’y a pas de dame dans la boîte. » Vous n’êtes pas beaucoup plus avancés, mais c’est un point de départ de Réflexion : toute cette question du Libre arbitre se pose à partir de la Conviction de l’Ego - Moi, Moi ce que Je suis, tout ce que Je ne suis pas, mon passé, mon futur, mes relations avec les autres- et cette identification à l’Ego est une Illusion dont on peut s’Eveiller. Telle est la réponse ultime…" - ARNAUD DESJARDINS - LA PAIX TOUJOURS PRESENTE - santé psychique et santé spirituelle - Editions: LA TABLE RONDE - "En septembre 1785 Friedrich Heinrich Jacobi fit paraître Lettres à Moses Mendelssohn sur la Philosophie de Spinoza . Il Révélait qu'au cours d'une conversation de juillet (?) 1780 avec Lessing, celui-ci lui avait déclaré : "Έν καì Πãν [Hen kai pân : Un et Tout] : je ne sais rien d'autre. (...) Il n’y a pas d’autre Philosophie que la Philosophie de Spinoza." Jacobi, lui, s'opposait au Spinozisme, qui tient la Liberté pour une Illusion, et qui, surtout, selon lui, aboutit à l'Athéisme, comme, d'ailleurs, le Rationalisme. Les positions étaient prises : Aufklärung (la Philosophie des Lumières, Rationaliste, représentée jusqu'alors par Lessing) contre Schwärmerei (Irrationalisme, Illuminisme attribués prestement à Jacobi). Ainsi naissait la querelle du Panthéisme, qui dura de 1785 à 1815 au moins. Moses Mendelssohn découvrait que Lessing, son Maître et Ami, figure des Lumières, adhérait au Spinozisme, donc, potentiellement au Panthéisme, et, de , à l'Athéisme." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Gotthold_Ephraim_Lessing - Attention à ne pas confondre Un et Tout avec  Un le Tout, Tout est Un. - Ndlr - "Sans extrapoler hors de ce propos et en restant dans un cadre Humain, la Vie s’Affirme alors comme une prise de Conscience continue de choix permanents, d’où Procéde l’Illusion du Libre arbitre, dont les Issues ne nous appartiennent pas, mais Procèdent du Divin." - http://metaphysic.over-blog.com/article-22816987.html - "A t'Il Intégré, que dans la Vie la Place de Chacun est Donnée par le Souffle Divin. Que le Temps et l'Evolution sont pour la Perfection de son Âme ? Comme le Chaud et le Froid, les Sens sont Illusions, le Passé et le Futur sûrement Vanités ? Les Pensées sont t'elles ses Prières Créatrices ? Le Livre Sacré est le Livre Unique de Chacune de nos Vies. Le Mage est hors des Âges, c'est un Cavalier Sage. Le Roi est avec ou sans Foi, c'est le Cavalier du moi ou du Toi. Les Rois Mages sont dans les Âges pour la Foi, ce sont les Cavaliers Sages pour Toi." - Jérôme Hérin 13-09-2014 -  « L'Idéal ou un Idéal, n'est pas la Vérité de Soi. C'est une Idée, une Représentation Mentale, une Projection, une Image, un Film, que notre Ego nous Propose afin d'avancer sur le Chemin de la Vérité. Par exemple, lorsque nous sommes célibataires, nous nous faisons un Idéal du Mariage, une Idée de Celui-ci, mais une fois Marié, nous vivons la Vérité du Mariage. Elle ressemble, un petit peu, très peu ou pas du tout à l'Idéal que nous avions Projeté. C'est soit décevant, mieux, ou meilleur que l'Idée que nous en avions, mais ce n'est jamais Conforme. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel, nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes Libéré de nos Illusions Projetées par notre Ego, appelé aussi Mental ou Moi. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel,  nous ne nous Battrons plus contre des Moulins. » - Discussion entre des Maî\  et deux App\- Que à l'Etu Log 6015 - RL 813 - Ndlr –  

Illustre : Ainsi l'Illustre la Lumière Transmise en Franc-maçonnerie, successivement, de Salomon à Hiram de Tyr et de Hiram de Tyr à Hiram-Abi, laquelle suit les Voies de ce Ternaire, allant respectivement de l'Esprit à l'Âme puis de l' Âme au Corps. - Ordo Ab Chao N°67- Sup au 14° - "le passage : du mot de passe au mot Sacré" -  par Rob\ Lau\ - "Est dit Illustre Celui dont le Renom est éclatant du fait d’un Mérite ou de Qualités Extraordinaires. Il y a dans « Illustre » comme une dérive de Lux et Lucis Qui signifie Lumière. Ce serait Celui Qui, par le Renom de ses Qualités  Générateur de Lumière." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Image : "Lumière de la Conscience qui tout embrasse, c'est en toi que se Forme l'Image de l'Univers, qu'elle y Demeure et s'y Dissout, Mystère qui détient le Miracle de la Vérité. Tu es le Soi intérieur, le "Je" Vibrant dans le Cœur. Cœur Est ton Nom, ô Seigneur !"... N'est-ce pas le Symbole même de ma Méditation : la Lumière de la Conscience, Joie Immuable, n'est-ce pas l'Origine de toute Forme ? N'est-ce pas la Voie Véritable ?" - Ella Maillart citant Ramana Maharshi - « Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "Le 18ème Degré apparut à l’apogée du Siècle des Lumières, au moment où les Philosophes avaient l’Ambition de faire reculer le Domaine de Dieu pour Lui Substituer une Image Rationnelle de l’Univers. Comme souvent, en pareilles circonstances, il se produisit un ‘’effet de balancier’’ qui les poussa à passer d’un extrême à l’autre. Fort Opportunément, le Message contenu dans ce Degré opposait au Parti des Lumières l’étude des Doctrines Secrètes et des Sciences Sacrées. Ceux Qui s’en réclamaient recherchaient une Voie Spirituelle susceptible de Rétablir, par l’Initiation, une Autonomie Spirituelle. Chacun, pouvant alors trouver un Juste Equilibre entre Raison et Spiritualité, entre Exotérisme et Esotérisme. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy  "Le Rouge est Ici le Rouge Solaire Diurne. C’est un Rouge clair, Mâle, Incitant à l’Action. Il est l’Image de l’Ardeur, de la Forme Impulsive et Généreuse de l’Eros Libre et Triomphant. C’est le Rouge Guerrier, le Rouge de la Conquête. Il Symbolise la Force Combattante et Triomphante contre les Forces du Mal. Il Signifie toute l’Ardeur que nous Devons déployer pour aller de l’avant vers la Connaissance. L'association du Rouge et du Blanc en termes de Symbolique Hermétique Evoque le Passage de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au rouge." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm  - « L'Idéal ou un Idéal, n'est pas la Vérité de Soi. C'est une Idée, une Représentation Mentale, une Projection, une Image, un Film, que notre Ego nous Propose afin d'avancer sur le Chemin de la Vérité. Par exemple, lorsque nous sommes célibataires, nous nous faisons un Idéal du Mariage, une Idée de Celui-ci, mais une fois Marié, nous vivons la Vérité du Mariage. Elle ressemble, un petit peu, très peu ou pas du tout à l'Idéal que nous avions Projeté. C'est soit décevant, mieux, ou meilleur que l'Idée que nous en avions, mais ce n'est jamais Conforme. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel, nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes Libéré de nos Illusions Projetées par notre Ego, appelé aussi Mental ou Moi. Si nous Acceptons le Vrai, le Réel,  nous ne nous Battrons plus contre des Moulins. » - Discussion entre des Maî\  et deux App\- Que à l'Etu Log 6015 - RL 813 - Ndlr –  "Ces Deux Epées, Symbole de la Puissance et de la Sagesse de ces Deux Rois ne sont pas au Fourreau c'est-à-dire remisées dans les Ténèbres de l’Ignorance. Ces Deux Epées sont l’Image d’un Caractère bien trempé, Capable de Traverser toutes les situations. Le Fourreau dont on ne parle pas, puisque les Epées sont Nues, c’est un Segment de Vide sur lequel la Matière n’a pas de prise et la Lame de l’Epée qui par Homophonie est l’Âme (Lame, Lam) de Celui Qui la porte est à Nu devant nos Yeux. Ces Deux Epées sont un Symbole associé à l’Idée de Lumière, de luminosité donc à la Connaissance. Elles sont Visibles et Déposées aux Yeux de tous Symbolisant l’Etat de Paix auquel conduit la Connaissance." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Dans un Rite pratiqué par les Rose-Croix du XVIIIème Siècle, le postulant, après avoir Subi de nombreuses et pénibles Epreuves, apprenait qu'il allait Être mis en Présence de la Vérité Suprême, que le Mystère des Mystères, enfin allait Lui Être Révélé. On le Conduisait devant un Voile Noir, et on l'adjurait : - Regarde, regarde de tous tes Yeux ! Tu n'auras pas trop de tout le reste de ton séjour Terrestre pour Elucider, dans sa Plénitude, Ce Qui va t'Être montré. C'est l'Alpha et l'Oméga de Tout ce Qui fut, est et sera. Alors le Voile était brusquement écarté : il Masquait un Miroir où le nouvel Elu apercevait sa propre Image. Ainsi Découvrait-Il, d'une façon saisissante, la « Clef » de Toute Connaissance, le Maître Mot de l'Esotérisme : sa propre Personnalité. Nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes, à Nous-mêmes, notre propre Mystère et la Clef du Mystère Universel. - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf -  "La Septième Image des Deux Corps Toujours Soudés et de la Pluie de Rosée montre la Purification, l'Œuvre au blanc, l'Albédo. Avec la Mort de l'Ego, l'Ombre s'Eclaire et dote le Couple d'une Connaissance Autre qu'Intellectuelle  : le Sentiment. Les Yeux du Cœur commencent à Voir : le Sourire est sur les Visages. (On peut Rêver alors d'une Souris, et la Langue des oiseaux Incite à Sourire ...) C'est un présage de Naissance au Discernement Objectif. C'est la Lumière Apparaissant après les Ténèbres (Rêve d'Aurore ou de Lever de Lune qui indique la Perception accrue de la Luminosité de l'Inconscient)." - http://www.cgjung.net/alchimie/1993/avril.htm - "Serions nous Vertueux, sans l'Idée de la Récompense Promise, c'est à  dire le paradis...ou la Reconnaissance des Autres ou l'Image Gratifiante que nous avons de Nous-mêmes ?" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 - "Aures habent et non audirent " (ils auront des Oreilles mais n'Entendrons point) dit l'Ecclésiaste ; ce à quoi il convient d'ajouter: "Oculus habens et non vidèrent" (ils auront des Yeux mais ne Verront point) compte tenu de l'Espace pris par l'Image au Détriment de la Parole dans la Communication. - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - Voir Minne, Processus.

Imaginaire : "La Manifestation qui aboutit à la Création se produit en Sept Etapes. L'Arc de la Descente comporte l'Essence Divine, la Nature Divine, le Monde de l'Informel, le Monde de l'Imaginaire, le Monde de la Perception Spirituelle, le Monde des Formes, le Monde de la Nature de l'Être Humain. Le Chemin de Retour comporte également Sept Etapes proposant à l'Initié une progression dans une démarche le menant vers l'Accomplissement de l'Homme Universel en Lui. Les Sept Etapes sont associés à Sept Prophètes et Sept Couleurs. l'Arc Ascendant Comprend le Monde du Corps (Couleur Noire, Prophète Adam), les Sens Vitaux (Couleur Bleue (Prophète Noé), le Cœur, Couleur Rouge (Prophète Abraham), le Secret - limite du Supraconscient (Couleur Blanche, Prophète Moïse), l'Esprit (Couleur Jaune, Prophète David), l'Inspiration  (Couleur Noire "Lumineux", Prophète Jésus), la Vérité (Couleur Verte, Prophète Mohammed).- Les étapes de la manifestation (descente) et du retour (ascension) selon 'Ala' al-dawlah Simmani.- cité dans  Ordo ab Chao N° 67 "Le passage" sup au 14° - "Princeps, premier… presque Roi… de notre propre Royaume : Prince en Hébreu, c’est « Nasikh » : Celui Qui est Oint, Reconnu,  mais aussi « Naguid » : Celui Qui Dit, Décide, Oriente… Dans sa Pérégrination, le Prince est Réellement Passé d’un monde individuel à un Monde Universel : Pour que notre Individualité Terrestre Accueille la Lumière Infini de l’Amour, il faut que notre Cœur soit Vigilant à  ses Impuretés qui nous empêche de Naître à l’Autre. D’ailleurs, dans les Contes Enfantins qui ont façonnés notre Imaginaire, le Monstre ne retrouve-t-il pas sa Forme de Prince sous l’effet de l’Amour ?" - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -  Voir Indalo.


« Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "L’Evangile de Jean nous Apparait bien comme Celui de l’Esprit, Celui de l’Abstraction, autrement dit,  tout ce qui ne se réduit pas à l’Univers Manifesté. Nous (Voir Noùs - Ndlr -) pourrions ajouter que la Spiritualité Correspond à la Liberté d’Interprétation et d’Imagination qui dépasse le Charnel et le Psychisme. Cet Evangile est d’ailleurs considéré par la Tradition, comme Celui des Initiés à cette Gnose Chrétienne, Qui faisait du Logos l’Expression la plus Elevée du Divin : « Celle du "Tout-Autre, Celle du Tout-Être" », comme l’Exprimait Un de nos Frères. C’est donc la Voie Qui Permet de Retrouver son Centre, son Être Intérieur et par conséquent de Réaliser la Plénitude de l’Etat humain. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "L’Interdiction de certains Aliments, absolument rien à voir avec des prescriptions d’Hygiène ou de propreté corporelle, suivant la Conception niaise de certains Modernes, qui, voulant de Parti pris ramener toutes choses à une Explication purement Humaine, semblent se plaire à choisir toujours l’Interprétation la plus grossière qu’il soit possible d’Imaginer. Il est Vrai que les prétendues Explications « psychologiques », si elles sont d’Apparence plus Subtile, ne valent pas mieux au fond ; toutes négligent pareillement d’envisager la seule chose qui compte en Réalité, à savoir que l’Action Effective des Rites n’est pas une « Croyance » ni une vue Théorique, mais un fait Positif . " - René GUENON - "Aperçus sur l'Initiation" - "Des épreuves initiatiques" Tome 1 - Page 4 -

Imagination : - "Ne voyant Rien d'Existant Qui fût Digne de mon Délire, je le nourris dans un Monde Idéal que mon Imagination eut bientôt peuplé d'êtres selon mon Cœur." -J. J. ROUSS., Confess. IX. - "L'Hypothèse de Ptolémée Cesse alors d'être purement Idéale et propre uniquement à Représenter à l'Imagination les Mouvements Célestes." - LA PLACE, Expos. I, 11 -

Imam : L'Imam a toujours eu la responsabilité suprême de vivre avec son Siècle et donc avant tout, de s'adapter. - Karim AGA KHAN, Paris Match, dec 94.-

Imiter : [...] "Au R\E\A\A\, le Rite de Mort et de Naissance est un Rite d'Initiation, par Substitution, l'Impétrant étant pénétré de l'Âme d'Hiram. Il est un nouvel Hiram dont il porte l'Essence. Au R\E\R\, il s'agit d'un drame de Mort et Résurrection dont Hiram est le Héros, qui Vainc la Mort comme le Christ l'a fait. L'Impétrant est, spectateur de cette performance dont le Rituel illustre la Légende. Il est alors incité à Imiter Hiram." - Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 -

Immaculé :  "La Couleur Bleue... est la plus Profonde des Couleurs, le Regard s’y Perd à l’Infini. Il en est ainsi pour le Bleu du Ciel, de l’Eau. Il est associé à l’Idée de Transparence. En Transposant au Plan Métaphysique, le Bleu n’est pas de ce Monde, Il suggère l’Idée d’Eternité, hors des Choses Humaines. Le Bleu... associé au Blanc... Forme de ce fait un Symbole associatif. Le Bleu et le Blanc sont des Couleurs Mariales, elles Expriment la Pureté par le Détachement de Valeurs de ce Monde. Il s’agit Ici du Blanc de l’Hermine ; ce Carnassier au Poil Blanc Immaculé dont la Robe Symbolise la Pureté dans la Conduite, dans l’Enseignement et la Justice, la Pureté Morale." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Immanent : qui existe dans le sujet. S’oppose à la Transcendance. En philosophie : doctrine qui affirme l’impossibilité pour la pensée de sortir d’elle même et de connaître autre chose qu’elle même.(Il semblerait que cette doctrine soit en contradiction avec notre notion Transcendante de G\A\D\L\U\ Attention à bien comprendre exister : ex = hors, stare = être. exister veut dire hors de l’être. c’est le plan horizontal de la croix (Le sujet, pavé mosaïque, sol de la loge, le monde, le temps, le temporel, l’histoire, les philosophies, les religions etc...) alors que Transcendant, c’est l’Être, l’axe vertical de la Croix (fil à plomb, le permanent, l’axe de la roue, l’axe du monde Axis Mundi... le “ Là et maintenant ”.) le Soi est représenté par le Centre du plomb, cœur d’Hiram chez le Maç\ Christ chez le Chrétien, on le retrouve sous d’autres formes, dans toute les religions, toutes les philosophies. - Ndlr - ...Autrement dit, la visualisation créatrice est incontournable, surtout quand elle procède par Immanence : le bâtisseur doit être Inspiré - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- "L'Arc\ et la FM\- La Pie\ de Fon\..." par J\ SOL\ - P.219 - Dans les personnes que nous aimons, il y a, immanent à elles, un certain rêve que nous ne savons pas toujours discerner mais que nous poursuivons. - Marcel PROUST - "Le temps retrouvé" - "J’ai vécu le drame d’Hiram dans l’Obscurité, dans mon Saint des Saints, Individuel et Commun, où Réside la Shekina agent de Métamorphose, marquant le Lien entre le visible et l’invisible, l’Immanence et la Transcendance, Lux citée dans la Genèse, Logos dans l’Evangile de Jean." - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ -

Immanentisme : Doctrine selon laquelle Dieu ou un principe absolu est immanent à la Nature, à l'Homme. - Media Dico - Voir "Ismes"...Tous les "Ismes" sont des additions !" - Henri LE SAUX "La montée au fond du Cœur." Notes de R. Panikkar à propos de l'auteur P.42.-

Immobile : Acala en sanskrit - Immobile, Montagne. Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire - La Théorie Alchimique pose comme Fondement l’Existence d’une Unité Qui serait Primordiale, Immobile et Intemporelle, Neutre, et à l’Origine de Tout. Dès que l’Unité est Agitée, un Phénomène de Différenciation a lieu. Ces Différences Crées des Formes Agitées appelées Matières. Le reste de la soustraction Unité moins Matières prend le Titre de Lumière. - Chr\ Per\ - Synthèse Saint Jean d'été 6015 – Ori\- Paris - R\L\ Le Trait Chr\Per\ -

Immodération : "Oui, le franc-maçon de Rite Ecossais Ancien et Accepté éprouve la Nécessité de Chercher Librement la Lumière et ce en dehors de toute affirmation Dogmatique ou d'obligations cultuelles ou Doctrinale qu'il considère comme une entrave à la Libre recherche. Armé de sa formidable puissance d'abstraction, il ne Reconnaît et ne Reconnaitra jamais aucune limite à sa curiosité impérieuse, exaltante, avide de tout Connaître et de tout embrasser. Il suffit de lui dire : « Ne va pas Au-delà » pour qu'il ressente l'impérieuse Nécessité d'y aller ! Ayant voulu sans doute que l'Homme Mangeât du Fruit défendu, le  Dieu de la Genèse lui défendit d'en Manger. Cette Immodération, cette Désobéissance, cette Révolte de l'Esprit humain contre toute limite imposée soit au nom de Dieu, soit au nom de la Science ou de toute entité, Constituent son Honneur, le Secret de sa Liberté."  - Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 - Pomme

Immoler : - Le Nom du premier Meurtrier d’Hiram-Abi a pour Nom Ab-Hiram ce Qui Signifierait « Qui Rejette le Père » ou Qui Immole le Père (le préfixe Ab en français indique au propre comme au figuré l’écart ou la Séparation). - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Immortelle : Pythagore pensait "que l'Âme est Immortelle ; ensuite, qu'elle passe dans d'autres espèces Animales ; en outre, qu'à des périodes déterminées ce qui a été Renaît, que Rien n'est absolument nouveau, qu'il faut Reconnaître la même Espèce à tous les Etres qui reçoivent la Vie. - Diogène LAËRCE, VIII, 5. - "Si la Tradition Chrétienne ne représente que peu d'Homme aux longues Oreilles, par contre elle vénère l'Âne. L'Âne est lié dans les plus vieilles Légendes, à l'Immortalité de l'Homme que sous une Forme ou une Autre (une Pierre précieuse, une Fleur, une Femme) il Porte sur son Dos. Lorsque son Dos reçoit les Rois et les Papes ; c'est en tant que ceux-ci ont une Fonction qui ressortit à la dimension de l'Adam Eternel. - L'Âne tel que celui de Balam ( Nombres 22 : 25) voit les Anges et Entends leur Langage. Il Préside avec le Bœuf à la Naissance du Christ. Il Porte l'Immortel qui Se fait Mortel, en Egypte, tout d'abord pour Le cacher, puis à Jérusalem plus tard pour l'Exalter. - "Lorsque le Christ monte sur un Ânon, le petit d'une ânesse, et fait avec lui son entrée dans la Ville Sainte le jour des Rameaux, Il monte l'Animal "qui a des Oreilles pour Entendre" ; Il revêt, sous ce Symbole, un aspect, un des aspects de notre dernière Tunique de Peau qui doit Maintenant Mourir. Christ entre à Jérusalem ce jour- pour y Mourir, afin d'Atteindre à la Tunique de Lumière et de parvenir à la Vision. Nous avons étudié chez Job qui préfigure le Christ, ce passage de l'Ecoute à la Vision." - le symbolisme du corps humain Annick de Souzenelle." http://aleph.beyt.chez-alice.fr/ane.html - Amrita en Sanskrit - Immortel, l'immortalité, la Non-mort. Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire -  "Le Vert... est la Couleur qui Evoque le Règne Végétal et plus particulièrement le Printemps, Il Evoque donc une Renaissance. Il est donc le Signe d’un Retour, Il est alors la Couleur de l’Espérance. Il est la Couleur de l’Immortalité Symbolisée par l’Arbre vert, le Rameau Vert... la branche d’Acacia. Je n’irai pas plus avant sauf à rappeler la Table d'Emeraude attribuée à Hermès Trismégiste contient les préceptes de l’Hermétisme qui permettent d’aboutir au Grand Œuvre." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Immuable : Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - "Lumière de la Conscience qui tout embrasse, c'est en toi que se Forme l'Image de l'Univers, qu'elle y Demeure et s'y Dissout, Mystère qui détient le Miracle de la Vérité. Tu es le Soi intérieur, le "Je" Vibrant dans le Cœur. Cœur Est ton Nom, ô Seigneur !"... N'est-ce pas le Symbole même de ma Méditation : la Lumière de la Conscience, Joie Immuable, n'est-ce pas l'Origine de toute Forme ? N'est-ce pas la Voie Véritable ?" - Ella Maillart citant Ramana Maharshi - "C’est ce qui permet de Transposer Métaphysiquement la Doctrine Théologique de la « Résurrection des Morts », ainsi que la Conception du « Corps glorieux » ; Celui-ci, d’ailleurs, n’est point un Corps au sens propre de ce mot, mais Il en est la « Transformation » (ou la « Transfiguration »), c’est-à dire la Transposition hors de la Forme et des Autres Conditions de l’Existence Individuelle, ou encore, en d’autres termes, il est la « Réalisation » de la Possibilité Permanente et Immuable dont le Corps n’est que l’Expression Transitoire en Mode Manifesté." - René GUENON - "L'Homme et son devenir suivant le Védanta" - "L’état de sommeil profond ou la condition de Prâjna" -

Impair : l'Impair est toujours au centre de la dualité, de la Multiplicité, il ramène à l'Universel, au Tout, et Au delà, point de Croix, au Centre : "Un" est central par Essence - "Trois" est l'intercesseur entre "Deux" - "Cinq" est l'intercesseur entre "Quatre" - "Sept" est l'intercesseur entre "Six" - "Neuf" est l'intercesseur entre "Huit" - ainsi de suite.... - Ndlr -  Le Chiffre Impair est formidable...Il vaut mieux qu’il y ait une césure médiane, le Chiffre Trois donne cela !  - Willy RONIS - Photographe - Voir Nombres.

Impartialité : "Enfin nous retrouvons une autre utilisation du Bandeau sur Thémis, Déesse de la Justice, de la Loi et de l’Equité, qui assiste Zeus dans l’Olympe. Thémis est actuellement représentée sur nos palais de Justice sous la forme d’une Femme qui tient d’une main une Balance, un Glaive, et un Bandeau sur les Yeux. Fine couche de lin recouvrant les  Yeux de Thémis, le Bandeau est clairement une représentation de l'Impartialité. La Justice se Doit d'être rendue Objectivement, sans Faveur ni parti pris, indépendamment de la Puissance ou de la Faiblesse des accusés. La Cécité est alors la meilleure façon de garantir cette Impartialité." -"La Lumière et le Bandeau" -  Ser\ GUI\ -Ori Béz RL n° 813 - « Les Frères Libres » - 2014 -

Impensable : Inimaginable du Sanskrit Acintya - Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire - " La Voûte Sacrée de Salomon qui conserve l’Arche a été préservée, mais les Exilés semblent en ignorer l’Existence. Pourtant, au fond du Puits, l’Arche, les Tables de la Loi, la Pierre d’Agate sont . Tout Cela n’est plus accessible, nul n’en retrouvera jamais les Vestiges, et pourtant, c’est sur eux que le nouveau Temple est Construit. La Loi Divine, le Nom Divin, la Vérité ne sont pas dans l’Edifice, mais ils en sont le Fondement. Si leur découverte est Impensable, leur approche est Possible, Individuellement, par la Méditation dans un Lieu Propice." - Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 -

Impératif : "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse. - Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" -

Imperfections : Supporter avec Douceur les Imperfections : voilà la vraie Sainteté. - Sainte Thérèse de Lisieux.-

Impérissable : "Amandier" Vient probablement de "Luwz" (Amandier qui pousse ) - Ancien nom de Bethel, ville cananéenne - Ville du territoire des Héthiens. - apparaît dans 8 versets... Luz désigne en Hébreu l'Amandier et son Fruit l'Amande. C'est le premier arbre à fleurir au printemps et de ce fait il annonce  Une vie nouvelle, la Résurrection printanière de la nature.  Selon la Tradition Juive , c'est par la base d'un Amandier appelé Luz en Hébreu, que l'on pénètre dans la Ville Mystérieuse du même Nom de Luz  considérée comme le « Séjour d'Immortalité ». Symbolique cohérente, puisque la Résurrection est gage d'Immortalité. Par ailleurs, le Fruit de l'Amande étant enfermé dans une Coque , a conduit  Luz a devenir Symbole de ce qui est caché, couvert, enveloppé, Secret. Il Symbolise l'Essentiel caché , le Trésor caché. Ce n'est pas tout, Luz dans la Mystique et l'Esotérisme Juif à servi à la désignation d'un Os réputé indestructible, Croyance que nous retrouvons entre autre dans le Zohar (i.69) qui nous parle d'un « Os étonnant et Impérissable » en ces termes : « chaque Homme est pourvu d'un Os Impérissable sur la Terre, et c'est Grâce à Lui que le Corps sera formé à nouveau à l'Heure de la Résurrection. Cet Os sera au Corps Ressuscité ce qu'est le Levain à la Pâte, car c'est par Lui que le Saint Béni soit-il, reconstituera le Corps entier ». Si Luz met en jeu un « Os » c'est pour nous Inviter à consulter le Mot « Os » en Hébreu, lequel se dit  « Etsem »  ce terme signifiant  proprement : « l'Essence du Moi ». Pour dire « Moi-même »… on peut dire en Hébreu : « mon Os »…. et à titre d’exemple, on trouve ce terme dans le passage célèbre de la Création d'Eve à partir du côté d'Adam, en lequel ce dernier s'exclame : «  elle est l'Os de mon Os », sous-entendu : « elle provient de Moi-même » ce Qui est bien le cas, puisque Eve provient de l'intime d'Adam. - Http://journalquebecpresse.org/modules/news/article.php?storyid=2685 - Voir Mandorle - sur demande "amande.doc" et "amande-2".doc - doc dispo - Ndlr -

Impermanence : La notion bouddhiste de l’Impermanence est intimement liée à celle de l’interdépendance. Rien de ce qui est connaissable par l’homme n’est permanent, et tout est interdépendant. Reste à trouver ce qui est Permanent ! Le changement est omniprésent, tant en nous que dans tout ce qui nous entoure : notre corps change chaque jour, nos sentiments et nos humeurs varient à chaque instant tandis qu'à l'extérieur les saisons passent, le temps change, les enfants grandissent, les adultes vieillissent, les uns naissent tandis que d'autres meurent. La vie est un foisonnement d'événements transitoires, un bouillonnement d'Impermanence. Et même ce qui nous semble le plus stable, la pierre, la montagne, la terre, le soleil, tout ce qui compose l'univers, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, tout est sujet au changement et à l'Impermanence. La doctrine de l’Impermanence de l’âme c’est : “Tout périt excepté Sa Face” - Coran -

Impersonnalité : "Je suis quand même un peu gêné par la "Paradoxalité" du terme "Impersonnalité" utilisé pour désigner, si j'ai bien compris, l'Etat de Celui Qui a Dépassé en Conscience son Individualité, alors même que ce Dépassement consiste à s'Epanouir dans la "Personnalité absolue" I.E.(c'est à dire) le Soi. Quand tu lis les définitions d'Impersonnalité, il y a de quoi se Perdre ! La seule qui me conviendrait est "Qualité de ce Qui n'appartient pas particulièrement à une Personne" mais je préférerais dire "Qualité de ce Qui  est Au-delà de l'Individu". La Loi par exemple. Shakespeare parlait d'"Impersonnalité Sur-humain". À Mediter..." ( Echanges après discussions aux Agapes à propos de - "Evola Julius - Chevaucher le tigre, Dissolution de l'individu.doc") - Max\ Pas\ - R\L\ 813 Ori\ Béz\ 6014 -  En suivant l'échange : "...Et bien justement, pour « Qui », ce « Qui » Sur-humain, (Attention à la notion délicate de Qui ! elle peut-être Horizontale, dans le sens "Adam" ou Transcendante, c'est de cette dernière dont il est question ici. - Voir Ramana Maharshi -) dépassant toutes notions de « Personne », c’est le plus grand ou plus petit (au choix cela revient au même ici), des Dénominateurs communs, l’indicible, Source Universelle. À t’on besoin alors de  la notion de Personne, de Soi… nous risquerions de tomber dans une notion de Dieu Personnel, cher aux Déistes ? Voir le poème « Coplas » de Saint Jean de la Croix, qui à mon sens traduit le mieux cela !" - Disponible sur demande  Ndlr - Voir Déisme.

Impersonnel : Le terme Enstase est de Mircea Eliade. Il désigne « l’expérience de Mystique naturelle », qui s’oppose à celui d’Extase, expérience de Mystique surnaturelle. Jean Varenne, indianiste français, professeur à l’Université d’Aix, a commenté la pertinence de ce mot de la façon suivante : « Ce néologisme a l’avantage de faire violemment contraste avec la traduction tout à fait erronée de Samadhi par « Extase » qui a parfois été proposée. Le Yogi en état de Samadhi ne « sort » pas de lui-même, il n’est pas « Ravi » comme le sont les Mystiques ; tout au contraire il rentre complètement en lui-même, il s’immobilise totalement par Extinction progressive de tout ce qui cause le Mouvement : Instincts, activité corporelle et Mentale, Intelligence même. Dans le Samadhi parfait il y a Extinction définitive de la Personnalité » - Jean VARENNE - traduction de « Upanishads du Yoga » éd. GALLIMARD/Unesco,1971 - Seule subsiste en amont de la Conscience, une sensation « Impersonnelle » de l’Acte d’Exister. - Joseph-Marie VERLINDE « L’Expérience interdite »  "Moi , c’est l’Ego, l’Animalité à Domestiquer, Soi-même, c’est l’Être en chacun de nous, SOI c’est l’Être en notre Point Commun de Rencontre, le Lieu où la Personnalité Disparaît pour faire place à l’Impersonnalité." - Echange avec un Frère à propos d'une planche  - Ndlr - "C'est Fascinant de lire Guénon. Son Texte nous Transmet une Atemporalité, une Impersonnalité, comme si l'auteur avait été Investi de la lourde Tâche de nous Elucider avant "la Fin de ce Monde tel que nous (voir Noùs - Ndlr -) le Concevons" (son expression). C'est Séduisant de lire Guénon, son style littéraire suscite l'Enfant fragile Qui Habite en nous (voir Noùs - Ndlr -), Celui Qui Veut qu'on pense à sa place, qu'on lui donne des Certitudes, des boussoles, qu'on Lui prenne la Main. Comme dirait Pascal, on a besoin d'un Point Fixe, d'un port confiable. Paradoxalement, le Texte guénonien est exigeant avec son lecteur, il n'est pas facilement accessible, il est Rigoureux dans l'Ordre des Raisons, il arrive à être parfois Scolastique, Thomiste, plein de distinctions, de canevas, dénotant un Esprit Arachnéen." -http://elkorg-projects.blogspot.fr/2005/04/c-da-cunha-ren-gunon-une-introduction.html - "Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr -

Impétrant : "Au R\E\A\A\, le Rite de Mort et de Naissance est un Rite d'Initiation, par Substitution, l'Impétrant étant pénétré de l'Âme d'Hiram. Il est un nouvel Hiram dont il porte l'Essence. Au R\E\R\, il s'agit d'un drame de Mort et Résurrection dont Hiram est le Héros, qui Vainc la Mort comme le Christ l'a fait. L'Impétrant est, spectateur de cette performance dont le Rituel illustre la Légende. Il est alors incité à Imiter Hiram." - Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 -

Impitoyable : « Pourquoi les Cathares furent-ils l’objet d’une « Croisade » tellement Impitoyable ? Comme les Templiers, ils furent Victimes de la Tiare et de la Couronne. [...] Comme pour le drame Templier, on trouve dans la Racine du drame Cathare une Impitoyable question de Raison d’Etat - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - "La Tiare Pontificale, appelée aussi le trirègne (en latin tiara ou triregnum), est la Triple Couronne des Papes." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Tiare_pontificale - "Le Déisme et le Théisme, sont le résultat d'une guerre entre Tiare  et Couronne." - Ndlr - Voir Hermès Trismégiste - Révolte des Ksatriyas - « Au IIIe Siècle après Jésus-Christ Apparaîtra le Manichéisme, que l’on peut considérer comme la Vraie Source première et précise du Catharisme. Il s’agit du système de Mani ou Manès, Autre grand réformateur iranien, qui vécut au IIIe Siècle de notre ère. Mani, qui se proclamait le quatrième grand Missionné Divin (après Zoroastre, Bouddha et Jésus), développait avec une Logique Impitoyable la Doctrine Dualiste : Deux Principes Engendrés et Equivalents dont l’affrontement donne Naissance au douloureux Drame Historique Qui Est l’Existence Même du Monde Sensible, de la Matière - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - Voir Manou - Manne - Minne -

Implication : "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette Connaissance, cette Reconnaissance Est le Chemin Initiatique. Non seulement l’Impératif catégorique de la Morale, mais un Travail d’Implication dans le “Comment Faire” pour Accéder à la Voie Juste, à l’Ecoute, et à la Sagesse. - Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - « Le Pardon n’est pas l’Amnésie,  il est le Fruit de l’Expérience de Soi et donc de l’Amour, Il Implique une Vigilance accrue. » - Conclusions Ora\ -  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 05/6015  -

Important : La Vérité...En Hébreux ce qui est Glorieux c'est ce qui est Important, ce qui est Précieux, ce qui est Estimable, ce qui est Respectable. - Rapport de la 2° Que à l'Etu Log 6012 - "La Vie nous est Prêtée, ce n'est pas un Due ; la Vie est Importante... on Emporte Rien... sinon ce que l'on a Donné !" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 -

Improbable : Qui n'est pas Probable - Média-Dico -  Les Grands Mystères définissent la Nature Improbable du Présent. La question fondamentale posée par les Grands Mystères est la suivante : la Lumière brillait dans les Ténèbres et les Ténèbres ne l'ont-ils  point reçue ou point gardée. http://truthlurker.over-blog.com/article-5629486.html - "Voilà donc le Paradoxe qui dirait un Improbable Devenir : Celui d’aller Chercher Hors de Soi ce qui devrait Etre en Soi ; Vers Dieu, ou les Saints, ou la Parole Divine ; ou bien Vers des Etats d’Âme censés apaiser les interrogations Métaphysiques." - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 -

Imprononçable : L'Innommable, celui qui a tous les Noms, l'Imprononçable - La Mission du Cherchant, sa Quête, c'est de se débarrassé de son Ego, de son Moi, de ses Illusions, de retrouver l'Unité Au delà des représentations, c'est de trouver Qui parle à la place de Lui. Le résultat, de la Dilution de l'Ego dans l'Etre, si elle est atteint, c'est la Délivrance ! - Ndlr - Ineffable

Impulsion : D'Outil Energétique à Outil des Dieux, d'Outil Opératif, Symbole du Travail à Symbole d'autorité et du Commandement comme d'Honneur, le Maillet participe à la Transformation du Profane en Initié. Il donne l'Impulsion initiale puis le Tempo. Il est approprié pour signifier le Passage du Profane au Sacré, rythmer le cours des tenues par les Vibrations et Résonnances qu'il instaure de et entre l'Orient et l'Occident, le Septentrion et le Midi.[...] Le Maillet est l'Outil des constructeurs dans toutes les civilisations qui ont voulu Transmettre "l'Esprit des Formes", car il Etablit cette continuité, ce fil continu de la Transmission et de la Tradition.[...] il Guide et met en Résonnance...Symbolise l'autorité...Associé au Ciseau...représente la Volonté" - Rapport de la 1° Que à l'Etu Log 6012 -  "Le Rouge est Ici le Rouge Solaire Diurne. C’est un Rouge clair, Mâle, Incitant à l’Action. Il est l’Image de l’Ardeur, de la Forme Impulsive et Généreuse de l’Eros Libre et Triomphant. C’est le Rouge Guerrier, le Rouge de la Conquête. Il Symbolise la Force Combattante et Triomphante contre les Forces du Mal. Il Signifie toute l’Ardeur que nous Devons déployer pour aller de l’avant vers la Connaissance. L'association du Rouge et du Blanc en termes de Symbolique Hermétique Evoque le Passage de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au rouge." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Impureté : "De même que la Genèse succède à la Nuit, la Lumière succède à l'Obscurité. Elle a pour signature la Couleur Blanche. Parvenue à ce Degré, les Sages assurent que leur Matière est dégagée de toute Impureté, Parfaitement Lavée et très exactement Purifiée."- Fulcanelli : Le mystère des Cathédrales, cité par- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "Princeps, premier… presque Roi… de notre propre Royaume : Prince en Hébreu, c’est « Nasikh » : Celui Qui est Oint, Reconnu,  mais aussi « Naguid » : Celui Qui Dit, Décide, Oriente… Dans sa Pérégrination, le Prince est Réellement Passé d’un monde individuel à un Monde Universel : Pour que notre Individualité Terrestre Accueille la Lumière Infini de l’Amour, il faut que notre Cœur soit Vigilant à  ses Impuretés qui nous empêche de Naître à l’Autre. D’ailleurs, dans les Contes Enfantins qui ont façonnés notre Imaginaire, le Monstre ne retrouve-t-il pas sa Forme de Prince sous l’effet de l’Amour ?" - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - 

Inaccessible : Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une rancoeur de lui même et au  refus de l’Esprit, source d’attachement aux désirs multiples et d’aveuglement. Si la blessure sur le parcours initiatique relie et avive, ici, l’épreuve sépare et déchire, elle rompt l’harmonie du vivant, la quête de sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la mort de l’âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" -  "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -"

Incarnation : Pythagore pensait "que l'Âme est Immortelle ; ensuite, qu'elle passe dans d'autres espèces Animales ; en outre, qu'à des périodes déterminées ce qui a été Renaît, que Rien n'est absolument nouveau, qu'il faut Reconnaître la même Espèce à tous les Etres qui reçoivent la Vie. (...) À beaucoup de ceux qui l'abordaient il rappelait la vie antérieure que leur Âme avait jadis vécue avant d'être enchaînée à leur Corps actuel. Et lui-même, par des preuves irrécusables, démontrait qu'il Réincarnait Euphorbe, Fils de Panthoos." L'intervalle entre Incarnations serait 216 ans (6 au cube) (la réduction donne 9 ! - Ndlr -. Et l'explication vient de la nature de l'Âme : il y a Transmigration de l'Âme parce que, par nature, elle est Immortelle et Mouvante, Pythagore ne fait pas intervenir la Justice Divine, une rétribution de l'Âme, puisque n'importe quelle Âme peut entrer dans n'importe quel Corps. - Diogène LAËRCE, VIII, 5 - Et le Travail Ici, l’Epreuve consiste en une Décapitation de notre Ego ombrageux, une ouverture du Subconscient qui est le nécessaire Dépouillement de nos Tuniques de Peau. C’est ce Travail de Résilience qui permet seul un Recentrage. Mais est-ce suffisant pour Réaliser l’Œuvre au Blanc ? …Sommes-nous capables d’Incarner la Parole, cette Œuvre au Rouge, à l’Heure du Parfait Maçon - JF\ VAL\ - « Une approche de l’Epreuve dans le R\E\A\A\ » - SC\ 702 Val\ Mon\ 6012 -  "Hiram Devient sous le Voile de l'Allégorie, le Principe du Bien et les Trois Mauvais Compagnons le Principe du Mal. Le Sanctuaire du Temple Est la Conscience de l’Homme, Séparé du Saint des Saints par la Nef qui Incarne la Raison." - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." - " Ce Combat ne peut se faire sans les Outils de base, qui font l’Essence même du Pragmatisme Eclairé. Pragmatisme Œuvré  dans un Corps Incarné  par le Rouge : c’est à dire la Passion, le Charnel, l’Utilitaire. Puis Pragmatisme  déployé  en Esprit et à bon escient.  Dans ce JauneAurore qui Représente la Lumière. - "Que représente le tableau des princes de Jer\... - " CR+ Francis Ros\ - SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -" - "La Figure de l’Aigle indique la Royauté, par sa tendance à aller vers les Cimes. Effectivement, l'Aigle, capable de s'Elever Au-dessus des Nuages et de Fixer le Soleil, est Universellement considéré comme un Symbole à la fois Céleste et Solaire. L'Aigle, avec un port altier, plane avec Calme et Sérénité, tout en étant Capable de foncer sur sa proie avec une grande précision. Il Incarne la Confiance et la Foi qui procurent un précieux levier Lui permettant d'affronter avec Courage toutes les Epreuves et de Vaincre les difficultés. L'Aigle, en survolant les Espaces, ne Connaît pas de frontières, Ce Qui est Nécessaire pour Concilier Oppositions et divergences. L'Aigle représente la recherche de la Sagesse et le Détachement des Contingences immédiates par l'Elévation, le recul, la Distanciation. Sa Force et son Endurance Lui permettent de voler haut dans le Ciel et longtemps, en Celà Il Peut représenter le long Cheminement qui conduit à l'Eveil Spirituel. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "A-t-il Incarné, qu'en Franc-Maçonnerie, la place de chacun est donnée par l'Initiation et que nul est besoin de la conquérir, par Pouvoir ou Séduction... qu'Il est, Ici, en dehors du Temps et d'une Evolution Linéaire ? Comment gère-t-il cet antagonisme des Règles Maçonniques à l'Opposé de celles dans lesquelles il a grandi ? Comment vit-il au quotidien le contre-courant de ses Pensées ? comme le dit le Talmud, « sa Thora n’est-elle qu’en paroles ? » [...] "Comment l'a-t'il Réellement Incarné ? « Je serai » : Est-il Devenu « le Fils du Père », changeant sa mesure Humaine pour une Vision plus élargie : a-t'il dépassé sa Nature Physique, dégager un « plus-Être » du Monde de la Nature pour Percevoir l'Essence authentique de l'Homme ?" - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy -  "Dans Le Figaro du 22 janvier 1951, André Rousseaux intitulait son article « Le dernier jour de René Guénon », rappelant ce que le Philosophe déclara à ses proches en ses derniers moments : « Soyez sans Crainte, je ne vous quitterai pas ; vous ne me verrez plus, mais je serai , et moi, je vous verrai. » En cette déclaration René Guénon rejoignait la Tradition Universelle ; le Judaïsme avec l'Evocation Posthume du Prophète Samuel par la Sorcière d'En-Dor à la demande du Roi Saül (I Samuel, XXVIII, 7), et les nombreuses Condamnations prononcées dans le Pentateuque contre ces Evocations. Le Christianisme démontre que l'Invisible est aussi le Monde des Morts avec Toutes les Apparitions de Jésus à ses Disciples. Et l'Hindouisme nous le précise avec ses Traditions sur les Pitris (Défunts), Âmes Désincarnées en Quête d'une nouvelle Incarnation Karmique. Enfin l'Islam confirme, avec Tout ce qu'en dit le Coran en ses Sourates concernant le Sort Posthume des Fidèles des Diverses Religions : Islamique, Juive, Chrétienne, Sabéenne." - Robert AMBELAIN - "Les arcanes noires de l'Hitlérisme" - P48 - Edition Robert Laffont 1990 - voir Minne

Incommunicable : "L'Espoir est un référentiel Humain en rapport avec le Désir, l'Espérance a le Sens d'une Autre Dimension , Vivante en Lui, la Dimension de l'Universelle. C'est ce Sentiment Incommunicable d'Expansion, de Dépassement qui donne au CR+C non plus seulement une Individualité Humaine mais la Certitude que sa Vie a un Sens dans l'Ordre des choses et dans l'Univers." - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -

Inconfort : "Duhkha est un Concept Central du Bouddhisme. Intraduisible en français, certains mots peuvent s'en rapprocher : Souffrance, Chagrin, Affliction, Douleur, Anxiété, Insatisfaction, Inconfort, Angoisse, Tension, Malheur et Aversion. C'est aussi un terme arabe signifiant : Vertige." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Du%E1%B8%A5kha -

Incite :L’Intuition, véritable Outil Métaphysique Incite l’Homme à se Détacher de Lui-même , Lâcher prise pour le placer dans un Autre Espace, hors de l’Existence Temporelle où il perçoit Confusément,  la Vérité Ignorée mais pourtant familière.- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" -  "Le Rouge est Ici le Rouge Solaire Diurne. C’est un Rouge clair, Mâle, Incitant à l’Action. Il est l’Image de l’Ardeur, de la Forme Impulsive et Généreuse de l’Eros Libre et Triomphant. C’est le Rouge Guerrier, le Rouge de la Conquête. Il Symbolise la Force Combattante et Triomphante contre les Forces du Mal. Il Signifie toute l’Ardeur que nous Devons déployer pour aller de l’avant vers la Connaissance. L'association du Rouge et du Blanc en termes de Symbolique Hermétique Evoque le Passage de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au rouge." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "La Septième Image des Deux Corps Toujours Soudés et de la Pluie de Rosée montre la Purification, l'Œuvre au blanc, l'Albédo. Avec la Mort de l'Ego, l'Ombre s'Eclaire et dote le Couple d'une Connaissance Autre qu'Intellectuelle  : le Sentiment. Les Yeux du Cœur commencent à Voir : le Sourire est sur les Visages. (On peut Rêver alors d'une Souris, et la Langue des oiseaux Incite à Sourire ...) C'est un présage de Naissance au Discernement Objectif. C'est la Lumière Apparaissant après les Ténèbres (Rêve d'Aurore ou de Lever de Lune qui indique la Perception accrue de la Luminosité de l'Inconscient)." - http://www.cgjung.net/alchimie/1993/avril.ht -

Inconnaissance : « Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 - 

Inconscient : "La Lune nous renvoie toujours au Féminin, à une certaine Obscurité, à la Nuit, à l’Inconscient. Cet Inconscient Constitue une donnée Originelle, une sorte de Magna Mater, une Cybèle Gardien des Savoirs, où la Conscience va toujours Puiser et se renouveler." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "La Septième Image des Deux Corps Toujours Soudés et de la Pluie de Rosée montre la Purification, l'Œuvre au blanc, l'Albédo. Avec la Mort de l'Ego, l'Ombre s'Eclaire et dote le Couple d'une Connaissance Autre qu'Intellectuelle  : le Sentiment. Les Yeux du Cœur commencent à Voir : le Sourire est sur les Visages. (On peut Rêver alors d'une Souris, et la Langue des oiseaux Incite à Sourire ...) C'est un présage de Naissance au Discernement Objectif. C'est la Lumière Apparaissant après les Ténèbres (Rêve d'Aurore ou de Lever de Lune qui indique la Perception accrue de la Luminosité de l'Inconscient)." - http://www.cgjung.net/alchimie/1993/avril.ht -

Incréé : -   en Sanskrit Akrita - Incréé. Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Incroyants : Incroyants

Inculqué : - "Pourtant Je suis de ceux qui pensent que l'Enfant Nait avec toutes ces Vertus Principielles, ou tout au moins avec toutes les Qualités qu'il faut pour les Acquérir, n’ayant alors aucun Préjugé. Mais des sa Naissance Celà se complique ; son Education va Lui être imposée, son Savoir Inculqué sans Pouvoir le Contester. Plus tard il va Devoir Construire sa Personnalité, affronter la Matérialité, se faire une place dans la Société, coiffer plusieurs casquettes, chef de famille, chef d'entreprise, etc., etc., les chapes de Plomb vont se superposer jusqu'a faire une carapace, une gangue, dont on va avoir beaucoup de mal a se débarrasser, toutes ces couches vont l'éloigner peu ou prou de la Vérité, de la Lumière Qui Est en Lui." - Gér\ DUS\- "la tolérance..." P 14 La Per\ Lan\ Ori\ Mon\ 6013 -

Indalo : Et Dieu le répéta à Noé : « L'arc-en-ciel est le signe de l'engagement que j'ai pris à l'égard de tous les êtres qui vivent sur la terre. » Voir Arc en ciel, Arc et flèche - ...Du niveau suivant, on comprend également le sens de la destruction de toute vie terrestre par le déluge. Elle signifie que la mort de tout vivant est inéluctable sur le plan terrestre, car tous sont mortels par nature, mais celui qui construit son arche peut survivre et transmettre (en esprit). - Rob\ GAS\ « Le Noachisme ». - P14 Ori\ Mon\ - Le mot Indalo pourrait trouver son étymologie dans l'ibérique indal eccius (« messager des dieux »). Depuis de nombreuses années, l'Indalo est devenu le symbole de la ville d'Almería, de sa province et de ses habitants. Voir le symbolisme de l'Indalo sur  http://fr.wikipedia.org/wiki/Indalo .

Indéfini : ...si l’on considère que la dimension HORIZONTALE est liée au monde de la manifestation donc de l’Indéfini, alors cette dimension est le domaine de la raison et aussi de la tentation rationaliste, alors que la dimension VERTICALE liée à l’Absolu, au monde Métaphysique (si l’on peut dire) donc à l’Infini, cette dimension est celle de l’Intellect pur (au sens de la budhi) de l’intuition intellectuelle et de la contemplation unitive c’est à dire qui unit ce qui est épars dans le monde horizontal...- Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr - « On peut envisager Trois Grades Initiatiques, dont Chacun pourrait d’ailleurs se subdiviser en une Multiplicité Indéfinie de Stades ou de Degrés spéciaux : 1° le Brahmachârin, c’est à-dire l’Etudiant Qui Aspire à l’Initiation ou Seconde Naissance ; 2° le Dwija (deux fois ), Qui a reçu cette Initiation, par laquelle se Confère le Caractère d’Ârya ; 3° le Yogi, Qui, considéré dans cet Etat, est, comme nous l’avons dit, Jivanmukta (Délivré dans la Vie). Le Yogi peut, d’ailleurs, accomplir différentes Fonctions : le Pandit est Celui Qui Enseigne, et alors il a plus particulièrement le Caractère de Guru (Maître Spirituel) par rapport au Brahmachârin qui est son Chéla (Disciple régulier) ; le Muni est le Solitaire, non au sens vulgaire et Matériel du Mot, mais Celui Qui, Concentré en Soi-même, Réalise dans la Plénitude de son Être la Solitude Parfaite, Qui ne laisse Subsister en l’Unité Suprême aucune Distinction de l’ Extérieur et de l’Intérieur, ni aucune Diversité Extra-Principielle quelconque : c’est le dernier des Quatre Bonheurs désignés par la Tradition extrême-Orientale » - "La constitution de l’être humain et son évolution posthume selon le Védânta", publié dans La Gnose en 1911 et signé Tau Palingénius - René Guenon tout guenon V2 page 2148 - Voir Monachos

Indestructible : - Sanskrit - Indestructible ; syllabe ; la syllabe Sacrée OM. Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire -

Indien :  "Un Vieil Indien Explique à son petit Fils que chacun de nous (voir Noùs - Ndlr -) a en Lui Deux Loups qui se livrent Bataille.  Le premier Loup Représente la Sérénité, l’Amour et la Gentillesse.  Le second Loup Représente la Peur, l’Avidité et la Haine. « Lequel des Deux Loups gagne ? » demande l’Enfant. « Celui que l’on Nourrit. » Répond le grand Père". - Sagesse indienne -

Indispensable : Ce qui est Indispensable : C'est ce qui n'est pas Rentable, ce qui n'est pas Compétitif. Un monde tourné vers le Rentable et la Compétition fait revenir la Barbarie. - Albert JACQUARD, (Professeur) « Faut pas rêver » 15/04/94.-

Individu : l'Individu n’est qu’un bloc, il ne sait pas qu’il est « divis » - in-divis-du -, c’est l’enfant guidé par les « Émotions ». Il ne connaît pas ses trois principales composantes, le « Moi est piloté par la Raison Personnelle ». voir aussi personne - Rem\ ALC\ "Liberté, égalité, fraternité" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Mélange éphémère de matière et d’âme.- - Catherine CLEMENT - «Le voyage de Théo» - Editions du Seuil P.247- en controverse : Ego Mot signifiant Je : dans l'homme, la conscience du « je suis moi » , ou le sentiment d'identité. La philosophie ésotérique enseigne l'existence de deux Ego dans l'homme : l'Ego mortel, ou personnel - Qu'elle désigne comme la « Personnalité » - et l'Ego supérieur, divin, ou impersonnel - Qu'elle nomme l'« Individualité » -. http://www.theosophie.fr/Web03/Clef/Glossaire-2.htm - - « Tues ton nafs, afin de le faire vivre véritablement. » - Terry GRAHAM - Lettre soufie N°32 - "Il est de Tradition, dans le monde Alchimique, De Dénommer « Souffleurs » les Individus qui S’acharnent aux fourneaux en Quêtes Chimériques Selon d’anciens Savoirs qu’ils pensent avoir acquis. L’origine du mot vient du français ancien, du temps où les Savants Fondaient Roche et Métal Grâce à de puissants Feux entretenus si bien par des soufflets géants actionnés sans grand mal. Boscanio nous l'a dit, citant Fulcanelli : Un des Noms du Mercure, soit le « Fou du Grand-Œuvre », Nous vient de ce Soufflet (jadis « Fol » ou « Follis »). Souffler  ou agir fol sont donc mêmes manœuvres." - http://ora-et-labora.frenchboard.com/t97-e-souffleurs - Voir  identité, Persona - "... puisque la Connaissance Métaphysique est hors de la portée de l'Individu Humain, on doit la dire Surnaturelle. "Faisons-nous donc "Métaphysique" synonyme de "Surnaturel" ?  Nous accepterions très volontiers une telle assimilation, puisque tant qu'on ne dépasse pas la Nature... on est dans le domaine de la Physique ; ce qui est Métaphysique, c'est, comme nous l'avons déjà dit, ce qui est Au-dessus et Au-delà de la Nature, c'est donc proprement le "Surnaturel"." - Elie LEMOINE - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" P.50- Editions Traditionnelles - La Transformation, terme que l’on trouve parfois dans le Langage de l’Hermétisme pour désigner un Passage Au-delà de la Forme, n’est pas à Confondre avec la Transmutation qui ne représente qu’un simple changement d’Etat au sein du Domaine Formel Individuel. La Transformation Est donc, au Sens strict, un Accés à un Etat Supra-individuel non Formel par le Dépassement des Conditions limitatives (Temporelles et Physiques) de l’Existence Humaine, c’est-à-dire l’Accomplissement Effectif d’un Niveau de Réalisation relevant incontestablement des « Grands Mystères* ». - (Aperçus sur l’initiation, ch. XLII, « Transmutation et transformation ».- René Guenon - ) - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - " La Voûte Sacrée de Salomon qui conserve l’Arche a été préservée, mais les Exilés semblent en ignorer l’Existence. Pourtant, au fond du Puits, l’Arche, les Tables de la Loi, la Pierre d’Agate sont . Tout Cela n’est plus accessible, nul n’en retrouvera jamais les Vestiges, et pourtant, c’est sur eux que le nouveau Temple est Construit. La Loi Divine, le Nom Divin, la Vérité ne sont pas dans l’Edifice, mais ils en sont le Fondement. Si leur découverte est Impensable, leur approche est Possible, Individuellement, par la Méditation dans un Lieu Propice." - Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 - Bien sûr chacun Interprète le Mot de Palingénésie comme cela l’arrange. En ce qui me concerne la définition suivante me convient : Apparition chez l'Homme, de Caractères Hérités d'Ancêtres éloignés et qui n'étaient pas manifestes chez les Individus des Générations intermédiaires. (C’est aussi la signification du Baptême des Chrétiens.) - JP\  DUP\  " Ah Seigneur mon..." - Tenue de Maî commune aux 4 RL de la GLDF - Ori\  Bez\  6013 -  "La Question du Libre arbitre a été discutée à travers les Siècles par tous les Philosophes sans qu’aucune conclusion ne fasse l’unanimité. Et les plus grands Sages de l’Inde paraissent se contredire, affirmant que tout est Œuvre de la seule Shakti (Energie Divine) mais proposant une Pratique Personnelle qui met en jeu l’initiative Individuelle. Il y a une approche relative : est-ce que je peux gagner en Liberté intime ? Et il y a une approche radicale, plus délicate à comprendre car cette question du Libre arbitre, nous la posons à partir de la Conviction de l’Ego Individualisé - le Moi et le Non moi – qui est une Forme d’Erreur Fondamentale, Arthur Osborne, un Disciple anglais de Ramana Maharshi qui a passé dix ans dans son Ashram du vivant de Celui-ci a écrit plusieurs livres, a utilisé une Image du temps de la T.S.F. où les postes de radio étaient volumineux, avec de grosses lampes à l’intérieur. Imaginons, dit-il, qu’un indigène d’une tribu du fin fond de la forêt vierge, qui n’a jamais eu la moindre notion d’électricité ni la moindre idée de ce qu’est un poste de radio, entende une voix de femme qui sort de cette énorme boîte. Cette personne demande « la dame qui est dans la boîte, est-ce qu’elle décide des chansons qu’elle veut chanter » -auquel cas elle aurait un Libre arbitre - « …ou est-ce qu’elles lui sont imposées? » La réponse se situe à un autre niveau : « il n’y a pas de dame dans la boîte. » Vous n’êtes pas beaucoup plus avancés, mais c’est un point de départ de Réflexion : toute cette question du Libre arbitre se pose à partir de la Conviction de l’Ego - Moi, Moi ce que Je suis, tout ce que Je ne suis pas, mon passé, mon futur, mes relations avec les autres- et cette identification à l’Ego est une Illusion dont on peut s’Eveiller. Telle est la réponse ultime…" - ARNAUD DESJARDINS - LA PAIX TOUJOURS PRESENTE - santé psychique et santé spirituelle - Editions: LA TABLE RONDE - "Chez eux, (les Grecs) en effet, la Fantaisie Individuelle commença assez tôt à se donner libre cours dans toutes les Formes de l'ArtQui au lieu de Demeurer proprement Hiératique et Symbolique comme chez les Egyptiens et les Peuples d'Orient, prit bientôt par une toute autre direction, visant beaucoup moins à Instruire qu'à plaire... c'est en somme, le début de ce qu'on peut appeler l'Art Profane ; et il Coïncide sensiblement avec celui de cette Pensée également Profane Qui, due à l'exercice de la même Fantaisie Individuelle dans un autre Domaine, devait-être Connue sous le Nom de Philosophie." - René GUENON - "Aperçus sur l'initiation" - Mythes, Mystères et Symbolismes. - "Soi Dérive du latin Sei - Appliqué à la Personne Humaine le terme soi renvoie à l'Individu, à la distinction de celui-ci, ou à la Conscience qu'Il peut avoir de Lui-même. Appliqué à un objet quelconque, le terme soi renvoie à la chose en soi, et au Questionnement sur son Existence propre, indépendamment de la Conscience que l'on peut en avoir. Appliqué à la Totalité de ce Qui Est, le terme Soi renvoie au Spirituel, à un Concept Lié au Divin… il se trouve différencié par une majuscule, « Soi », quand il traduit une notion plus Spirituelle, en particulier en traduction de notions de la Philosophie indienne. Dans l'Exploration Spirituelle, c'est un sujet Central où « Soi » peut renvoyer à l'Expression de Dieu selon maître Eckhart par exemple, mais aussi du Tao, ou de Brahman ou encore de l'Atman dans la Philosophie Hindou reprise en psychologie par Carl Gustav Jung." -Wikipédia - "C’est ce qui permet de Transposer Métaphysiquement la Doctrine Théologique de la « Résurrection des Morts », ainsi que la Conception du « Corps glorieux » ; Celui-ci, d’ailleurs, n’est point un Corps au sens propre de ce mot, mais Il en est la « Transformation » (ou la « Transfiguration »), c’est-à dire la Transposition hors de la Forme et des Autres Conditions de l’Existence Individuelle, ou encore, en d’autres termes, il est la « Réalisation » de la Possibilité Permanente et Immuable dont le Corps n’est que l’Expression Transitoire en Mode Manifesté." - René GUENON - "L'Homme et son devenir suivant le Védanta" - "L’état de sommeil profond ou la condition de Prâjna" - " La Personne est le Corps de Celui dont on parle» - Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 4431 - [...] -  Du lat. d'orig. étrusque Persona « Masque de l'Acteur » d'où à l'époque Chrétienne « Visage, Face » ; « Rôle (au Théâtre), Caractère, personnage ; personnalité, Personne, Individu»; aussi terme de gramm., où il traduit le gr. π ρ ο ́ σ ω π ο ν « Face, Figure » et aussi « Masque de Théâtre » ... - Blaise Lat. chrét. - http://www.cnrtl.fr/etymologie/personne - "Deux est aussi le Principe Moteur sur la Voie de l’Individualisation. Les Symboles Binaires dans toutes les Traditions sont à l’Origine de Tout Mouvement." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Est-ce « l’entité Psychique » Collective, à laquelle certains ont donné le nom d’Egrégore ? Mais ce « Collectif » ne saurait en aucune façon Dépasser le Domaine Individuel ni aller Au-delà de l’Ordre Psychique puisqu’il n’est en définitive qu’une résultante des Individualités Qui le composent. Car Tout ce Qui n’est que Psychique ne peut avoir aucun rapport Effectif et direct avec l’Initiation." - Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr -  Voir Alchimie

Individualité : Attention explication des centre Théosophique, en opposition à Individu - donné ici pour questionnement en controverse -  "Personnalité, L'un des noms donnés, en Théosophie et en Occultisme*, à l'Ego* supérieur de l'homme. Nous faisons une distinction entre l'Ego immortel et divin et l'ego mortel humain qui périt. Celui-ci, ou la « Personnalité »* (l'ego personnel), ne survit à la mort du corps que pendant un temps limité en kâma loka* ; pour sa part, l'Individualité demeure à jamais." http://www.theosophie.fr/Web03/Clef/Glossaire-2.htm - "Ce que nous craignons, c’est la perte de notre Individualité, de notre Moi Constitué en partie de notre Conscience et de la Mémoire de notre vécu. (…) Mourir à soi-même, se Sacrifier, c’est perdre le Narcissisme primitif qui rend l’Homme inapte à toute Vraie Vie, à tout Echange sincère avec Autrui. C’est passer du stade objet, soumis à des interdits et à des tabous, au stade sujet, autonome, Libre, responsable, Volontaire..., capable de s’Aimer profondément et d’Aimer profondément l’Autre. C’est le Véritable sens de la Résurrection ou de la Renaissance. (…) La Voie Initiatique entraine pour chaque Initié, une Ascèse longue et pénible, nécessitant de nombreux Sacrifices dont celui de l’Ego, mais qui aboutissent à la pleine réalisation de l’Etre." - J-P\ P\RUY\ "La notions de Sacré" P14 Ori\ Mon\ -   Y a t'il autre chose à Sacrifier que l'Ego ? - Ndlr -  "À ce point de vue, on peut dire que celui qui possède véritablement le « Don des langues », c’est celui qui parle à chacun son propre Langage, en ce sens qu’il s’exprime toujours sous une Forme appropriée aux façons de Penser des Hommes auxquels il s’adresse. C’est aussi ce à quoi il est fait allusion, d’une manière plus extérieure, lorsqu’il est dit que les Rose-Croix devaient adopter le Costume et les Habitudes des pays où ils se trouvaient ; et certains ajoutent même qu’ils devaient prendre un nouveau Nom chaque fois qu’ils changeaient de pays, comme s’ils Revêtaient alors une Individualité nouvelle."- René GUENON - "Aperçus sur l'initiation" - Le don des langues - "Princeps, premier… presque Roi… de notre propre Royaume : Prince en Hébreu, c’est « Nasikh » : Celui Qui est Oint, Reconnu,  mais aussi « Naguid » : Celui Qui Dit, Décide, Oriente… Dans sa Pérégrination, le Prince est Réellement Passé d’un monde individuel à un Monde Universel : Pour que notre Individualité Terrestre Accueille la Lumière Infini de l’Amour, il faut que notre Cœur soit Vigilant à  ses Impuretés qui nous empêche de Naître à l’Autre. D’ailleurs, dans les Contes Enfantins qui ont façonnés notre Imaginaire, le Monstre ne retrouve-t-il pas sa Forme de Prince sous l’effet de l’Amour ?" - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "L'Espoir est un référentiel Humain en rapport avec le Désir, l'Espérance a le Sens d'une Autre Dimension , Vivante en Lui, la Dimension de l'Universelle. C'est ce Sentiment Incommunicable d'Expansion, de Dépassement qui donne au CR+C non plus seulement une Individualité Humaine mais la Certitude que sa Vie a un Sens dans l'Ordre des choses et dans l'Univers." - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - Formé de Indivis et Dualité ! Un Paradoxe de plus ! L'Initiation, ne Nous Enseigne t'elle pas à passer Au-delà de l'Individualité, cette Indivisible Dualité, pour Atteindre l'Unité ? - Ndlr - " Formé de Indivis et Dualité ! Un Paradoxe de plus ! L'Initiation, ne Nous Enseigne t'elle pas à passer Au-delà de l'Individualité, cette Indivisible Dualité, pour Atteindre l'Unité ? " - Ndlr - Christine Dechartres http://www.christinedechartres.fr/ utilise souvent l’Illustration suivante : l’Unité serait comme un Océan ; imaginons une Bulle Formée dans l’Eau de cet Océan, l’Intérieur de cette Bulle serait de la Matière, et Toute la Partie de l’Océan Extérieure à cette Bulle serait la Lumière. La Paroi de la Bulle est notre Ego, et Retrouver l’Unité Primordiale revient à perdre l’Individualité, rechercher la Neutralité, afin que la Bulle n’Existe plus ; en d’autres termes, que La Lumière et les Matières se soient Parfaitement Mélangées pour Reconstituer l’Unité. - Chr\ Per\ - Synthèse Saint Jean d'été 6015 – Ori\- Paris - R\L\ Le Trait Chr\Per\ Voir  Libre action

Indivisible : Akhanda - Sanskrit  -  Indivisible, Insécable. Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire - Formé de Indivis et Dualité ! Un Paradoxe de plus ! L'Initiation, ne Nous Enseigne t'elle pas à passer Au-delà de l'Individualité, cette Indivisible Dualité, pour Atteindre l'Unité ? - Ndlr - " Formé de Indivis et Dualité ! Un Paradoxe de plus ! L'Initiation, ne Nous Enseigne t'elle pas à passer Au-delà de l'Individualité, cette Indivisible Dualité, pour Atteindre l'Unité ? " - Ndlr - Voir  Libre action

Indo-Européenne : "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr -

Induction / Déduction : … Au lieu de procéder comme on nous l’a inculqué dans la vie profane par Déduction, il nous faut procéder par Induction. En fait, il convient de cesser de privilégier la démarche analytique fort différente de la démarche Traditionnelle Globale et Synthétique. La voie Traditionnelle, usant du symbole, prend en compte les rapports les plus ténus, les solidarités, les Analogies entre les choses et les êtres. - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Processus.

Indulgence : "Le Mot Charité, Etymologiquement, a le même Sens que le Mot Amour, et non Celui de Bienfait ou d'Indulgence." - Rit. 15°/18° - 2014- p.55 - REAA - Voir aussi St Paul, 1° épitre aux corinthiens (13 : 1-3).

Ineffable : Qui ne peut-être exprimé par des paroles - Média Dico - Il se dit particulièrement de Dieu et des mystères de la religion. Le nom de Jéhovah est Ineffable parmi les Juifs. - Accoutumée dès son origine à des mystères incompréhensibles et à des marques Ineffables de l'amour divin, les merveilles impénétrables que renfermait le sens littéral ne l'avaient point rebutée, - BOSSUET, Var. II, 1 - Préférant les saintes douceurs de la solitude et les communications Ineffables avec son Dieu à la conduite des tribus, - MASS, Carême, Resp. hum. - L'union Ineffable qu'il a contractée avec lui (Jésus) dans son baptême, MASS., Carême, Comm. ind. - L'Innommable, celui qui a tous les Noms, l'Imprononçable - La Mission du Cherchant, sa Quête, c'est de se débarrassé de son Ego, de son Moi, de ses Illusions, de retrouver l'Unité Au delà des représentations, c'est de trouver Qui parle à la place de Lui. Le résultat, de la Dilution de l'Ego dans l'Etre, si elle est atteint, c'est la Délivrance !  Ndlr - Ineffable.

Inéluctable : "J'y retrouve La définition que tu me donnes de la Rencontre, en Point de Conjonction de l'Inéluctable, en un Instant T." - Echanges avec Flo\ HAR\ à propos d' Antoine de St Exupery - R\L\ 813 - Les FF\ Libres Orient Béz\ 6013 -" - Voir Hasard, Providence, Centre, -

Inerte : "Le Monde Supérieur, pour reprendre les termes de "la Table d'Emeraude", est le Monde de l'Esprit, le Ciel ; le Monde Inférieur est le Monde de la Matière, la Terre ; mais la Matière qu'elle soit Inerte ou Animée, c'est à dire pourvu d'une Âme, est pénétrée par l'Esprit. Il existe une parcelle de l'Esprit dans toute chose, qu'elle soit Minérale, Végétale ou Animale, mais seul l'Homme a reçu une Âme, laquelle Inspirée par l'Esprit lui donne la faculté de Penser" - Guy Pia\ cité par- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - " Le Septénaire ainsi esquissé se retrouve jusque dans les Sept Péchés Capitaux, dont la distribution repose sur des données Initiatiques : 1. L'Orgueil, nuisible lorsqu'il Procéde d'une Vanité Frivole, se rattache au Soleil qui Eblouir les Faibles. 2. La Paresse, provient de la Passivité  Lunaire, alanguie en Inertie abusive. 3. L'Avarice, est le Vice des Saturniens, Prévoyants et Prudents à l'Excès. 4. La Gourmandise, se reproche par contre aux Jupitériens, gens Hospitaliers et généreux qui ne s'oublient pas eux-mêmes. 5. L'Envie Tourmente les Mercuriens agités qui ne sont jamais Satisfaits et ne peuvent s'empêcher d'Ambitionner avec véhémence ce qu'ils ne Possèdent pas. 6. La Luxure, Naît de l'exagération des Qualités de Vénus. 7. La Colère, enfin, est le Défaut de Mars, dont elle Exalte la Violence et les emportements."- http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Inexorable : "Il est dur de déplacer l'Inexorable Rocher de Sysiphe qu'est l'Ignorance Humaine" - Rapport de la 1° Que à l'Etu Log 6012 -

Inexprimable : "...mais ce n’est point ce que veut dire « Livre du Secret », Qui a en Réalité une Signification beaucoup plus haute et plus profonde que celle de « Livre Secret ». Nous Entendons Ici faire allusion au Rôle important que joue dans certaines Traditions Initiatique, Celles-là mêmes qui Nous occupent présentement, la notion d’un « Secret » (en Hébreu Sôd, en Arabe Sirr) qui n’a rien à voir avec la Discrétion ou la Dissimulation, mais Qui Est Tel par la Nature Même des Choses ; Devons-nous rappeler à ce propos que l’Église Chrétienne elle même, dans ses premiers Temps, avait une « Discipline du Secret », et que le Mot « Mystère », dans son Sens Originel, désigne proprement l’Inexprimable ? " - René GUENON - FORMES TRADITIONNELLES ET CYCLES COSMIQUES – Le Siphra di-Tzeniutha -

Infâme : Le terme Profligés vient du latin profligatus, Signifiant Perdu, Dépravé, Infâme. - Robert AMBELAIN - "Les arcanes noires de l'Hitlérisme" - P44 - Edition Robert Laffont 1990

Inférieur : "Le Monde Supérieur, pour reprendre les termes de "la Table d'Emeraude", est le Monde de l'Esprit, le Ciel ; le Monde Inférieur est le Monde de la Matière, la Terre ; mais la Matière qu'elle soit Inerte ou Animée, c'est à dire pourvu d'une Âme, est pénétrée par l'Esprit. Il existe une parcelle de l'Esprit dans toute chose, qu'elle soit Minérale, Végétale ou Animale, mais seul l'Homme a reçu une Âme, laquelle Inspirée par l'Esprit lui donne la faculté de Penser" - Guy Pia\ cité par- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 -

Infini : ...si l’on considère que la dimension Horizontale est liée au monde de la manifestation donc de l’Indéfini, alors cette dimension est le domaine de la raison et aussi de la tentation rationaliste, alors que la dimension Verticale liée à l’Absolu, au monde Métaphysique (si l’on peut dire) donc à l’Infini, cette dimension est celle de l’Intellect pur (au sens de la budhi) de l’intuition intellectuelle et de la contemplation unitive c’est à dire qui unit ce qui est épars dans le monde horizontal.... - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr - " Les Mots Humains sont dévolus aux choses Humaines et la Parole Meurt où l'Infini Commence." - Guy MAR\- "Réflexions sur les serments du 14°" - P14 - Ori\ Mont\6013 -  "La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer : 1 L’Aveuglement – 2 Les Constructions Mentales – 3 La Conscience Discriminante – 4 Le Nom et la Forme – 5 Les Six Sphères Sensorielles – 6 Le Contact – 7 La Sensation – 8 La Soif – 9 L’Appropriation – 10 L’Action – 11 La Naissance 12 La Mort. Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha." - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg - "L'Infinitude (Bhûman) par opposition à Alpa- Sanskrit - Petit, Limité,  ". Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire - "Le Jardin Zen à un rapport de Pensée à la Nature Qui n’est pas le nôtre (je dirais que c’est bien dommage). Qu'est-ce Qui Différencie le Jardin Zen des autres ? Il n’est pas très grand et ceci volontairement, car il doit être en osmose avec ce qui l’Habite. Bien qu’il ne soit pas très vaste, il Symbolise l’Infini. C’est un Monde en miniature, histoire, Légendes, géographie et Théogonie sont omniprésentes. Une Pierre n’est pas une Pierre, un Arbuste n’est pas un Arbuste et un Sol peigné nous entraîne à une Vision Cosmique, Tout est une Représentation du Tout Visible et non Visible. [...] Conçu comme un objet Physique et Métaphysique, il était destiné à aider les Moines dans leur Vie Religieuse. " - Jacques Blancher - Journal Kyoto- 2 octobre 2014. - En analogie voir labyrinthe et les jardins à la française de Le Nôtre - Ndlr - "La Couleur Bleue... est la plus Profonde des Couleurs, le Regard s’y Perd à l’Infini. Il en est ainsi pour le Bleu du Ciel, de l’Eau. Il est associé à l’Idée de Transparence. En Transposant au Plan Métaphysique, le Bleu n’est pas de ce Monde, Il suggère l’Idée d’Eternité, hors des Choses Humaines. Le Bleu... associé au Blanc... Forme de ce fait un Symbole associatif. Le Bleu et le Blanc sont des Couleurs Mariales, elles Expriment la Pureté par le Détachement de Valeurs de ce Monde. Il s’agit Ici du Blanc de l’Hermine ; ce Carnassier au Poil Blanc Immaculé dont la Robe Symbolise la Pureté dans la Conduite, dans l’Enseignement et la Justice, la Pureté Morale." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Infirmière : " Mademoiselle Marie, d'une Infirmière n'est pas de Rouvrir les Plaies !" - Film "Il est minuit docteur SCHWEITZER" - 1952 -

Infirmité : "De même la Franc-maçonnerie essaie de déterminer qui est Initiatiable en tenant compte de ses Mœurs, de son mode de vie et de ses moyens d’existence. Certaines Infirmités, comme les Trois "B", évoquées plus haut, étaient incompatibles avec l’exercice d’un Métier manuel et la Franc-maçonnerie Spéculative les a conservés comme marque d’une Dysharmonie Spirituelle Exprimée par le Corps , ce qui est très près des “conditions Karmiques” évoquées a contrario (au contraire) par le Bouddha .- " Hans Wolfgang Schumann, Le Bouddha historique, Ed. Sully, p. 198. - (envoi d'un App suite à une discutions en Salle Humide sur la règle des "Trois B"  RL813-6014) - Réponse RA : Oui c’est ça, à part que dans le REAA tu ne trouveras nulle part quelque chose sur le sujet ! La seule trace que j’ai trouvé c’est dans « Ahiman Razon », qui est notre livre des "Anciens" (par rapport aux "Moderns" Andersoniens (Anglicans).  C’est peut-être encore d'usage, dans une Maçonnerie liée à des Rites plus Religieux, mais pas chez-nous, à ma Connaissance ! Va voir dans le Glossaire « Boiteux, Borgne, Bègue », et l’explication de « Colnot », ainsi que celle de « Matthias ».  C’est à mon sens les seules  explications Esotérique corrects que l’on puisse en donner, ce qui justifie le fait que cela n'existe plus chez nous... ce fut passager, par analogie aux  Opératifs, mais je le répète, l’Opératif manuel n’a  rien à voir avec nous,  sauf le but anagogique. Nous ne descendons pas d’eux ! C’est du bricolage Andersonien… Le reste c’est à mon sens du délire Exotérique. Attention au Bouddhisme, ce n'est pas une Tradition mais une Philosophie.- Echange avec un Frère - Ndlr -

Influence : René Guénon affirme que l'Initié est celui qui commence, et l'« Adepte » celui qui a Réalisé Effectivement la Plénitude de l'Initiation . L'Initié reçoit une Lumière qui, en illuminant son Chaos intime, lui permet de développer les Possibilités qu'il porte en lui. L'Initiation  Virtuelle, Spéculative, est l'entrée dans la Voie et l'Initiation  Effective, la Connaissance, qui va jusqu'au bout.  Pour Guénon, le Rite d'Initiation  confère à lui seul l'Initiation  Virtuelle. Pour certains Maîtres Spirituels, le Rite n'a aucune importance. L'Initiation  a une Origine non humaine. Les « Grands Initiés » sont des « Vivifications » d'une Influence hors du Temps.  La Transmission Orale assure la perpétuation de la Chaîne, l'écrit ne comportant qu'un intérêt théorique.  Le rôle Effectif des « Grands Initiés » est dans leur participation à la Transmission de cette Influence, leur Enseignement n'étant qu'un accessoire qui, en éteignant peu à peu la Cogitation, rend Possible le Travail à mains nues. - Yvo\ PER\ "les Grds Initiés" RL\ "les FF\ Libres N° 813 - "La Domination de nos Angoisses, de notre Angoisse fondamentale se fait en relation avec l’Esprit et sous son Influence. Il s’agit de l’Esprit Divin pour le Croyant, ou d’autres Formes de Spiritualités pour qui ne l’est pas." - Jea\ Mey\ - "Les pas du F\M\" - Ori\ de Mon\ 6013 - "C'est ainsi que se déploie l'Oeuvre au noir, sous l'Influence de Saturne... qu'il était représenté en possession du Compas. Saturne étant le Patron des Alchimiste." - Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - " -  "A quoi Sert le Matériel s’il n’est pas au Service de notre Quête ? Et la Spiritualité si elle n’Influence pas nos Actions ?  - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr - « Dans le "Titurel", la Légende du Graal Atteint sa dernière et Splendide Transfiguration, sous l’Influence d’Idées que Wolfram semblerait avoir puisées en France, et particulièrement chez les Templiers du midi de la France..."- René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Dante et le Rosicrucianisme" -  "Ainsi, l’Action Virtuelle de cette Influence Spirituelle ne peut être rendue Effective que si celle-ci a un Caractère à la fois Supra-individuel, et même Supra-collectif." - Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr - Andrie, Sardane, Lacs d’Amour.

Information :  "...Ne suffit-il pas de faire de la Véritable Transmission d’Information complète sur le REAA, de les laisser faire de la Politique, ou du Sociétal… du « Physique » ? La Différence ne se fait-elle pas sur le Terrain de l’Initiation, c'est-à-dire en Loge, dans nos Travaux, qui sont semble t’il de plus en plus Symboliques, Spirituels. Les Profanes qui frappent à notre Porte, ne vous  semblent-ils pas de plus en plus en Recherche de Spiritualité ? - Rem\ ALC\ "Questions sur l’histoire du R\E\A\A\ en France " - RL\ "La clé de voute"  Ori\ Mon\ - 6014 - Disponible sur demande - Ndlr -" -  "Nous (voir Noùs - Ndlr -) Possédons tous une Enveloppe Énergétique et/ou Informationnelle, Constituée de Corps Subtils ou Niveaux de Conscience : Corps Physique, éthérique, Astral, Mental, Causal, de la Connaissance et Corps Cosmique ou Divin." - "La Pierre Cub. à Pointe" - Bernard DUP\.- Ori Mon - SC\ 50 - 2014 -

Informe : Agar c’est le Mont Sina en Arabie correspond à la Jérusalem actuelle - dans la Servitude - en complément de la Jérusalem d’en haut - Céleste, celle qui est libre : notre Mère - - Paul au Galates IV 22 à 28. - Moïse a donc reçu du Sinaï un Enseignement. -  « Mi Sinaï » - du Sinaï מֽסֽנַי. : Qu’elle est donc cette Montagne qui a fait Don à Moïse de la Torah, c'est à dire de l’Enseignement. Sinaï a deux significations possibles : un Buisson d’Epines - de la Boue - En suivant le raisonnement des Cabalistes, Moïse aurait donc reçu cet Enseignement d’une Boue Informe, et la question que l’on pourrait se poser est la suivante, cette Boue Informe, n’est-elle pas la Matière première », qui est Transmise également par Don à l’Alchimiste ? C’est un Chaos qu’il faut Ordonner ? Cela nous est proposé dans notre rituel lors de l’Initiation au degré d’App\. En effet, le profane entre dans le Temple, les Yeux bandés, ni nu, ni vêtu, un pied non chaussé, il est bancal et ce n’est qu’après avoir passé par les Purification des Quatre Eléments, et Grâce à la Lumière qui lui est donnée, qu’il retrouve son équilibre et qu’il est Ordonné. - "Le Deux qui est la ligne, le domaine de l’Informel, le Nombre Pair qui est considéré comme inachevé. Il est le Paradoxe, le  V.I.T.R.I.O.L qui est une invitation à une descente en Soi, une Introspection Consciente, laquelle demande d’effectuer ce Travail avec la Volonté de rectifier pour réaliser une forme optimale d’Accomplissement et de Perfectionnement Individuelle qui nous permettra donc de remonter, de nous Elever. Le Conflit entre le Moi (exigence) et le Soi (impératifs) entraîne la conciliation par le Symbole. Elle est mienne car elle joue sur mon Aspiration Verticale d’Introspection et mon Imagination." - Lio\ Ren\ ""Il y a lieu de ramener..." - RL 813 - Ori\ Bez\ 6014 - citant Irène Mainguy « la symbolique maçonnique du troisième millénaire »

Infrangible : Infrangible : qui ne saurait être brisé. - Média dico - 

Infuser :  Voir  Salvé Régina - Solve Coagula - Schalom - Cérémonie du Thé - Dissoudre  

In illo tempore : - "Agre en Sanskrit : "Au Commencement", à l'Origine, In illo tempore." Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire -

Inimaginable :  Impensable, du Sanskrit Acintya - Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire -

Initiation : (Il)...s'Affranchit par paliers de la Vie Matérielle, de la Philosophie, de la Religion, et parvient enfin à "l'Initiation pure". - Jules BOUCHER, L'Initiation  Maçonnique.-  Cette relation fondatrice au prologue de Jean constitue un acte capital et Universel de notre Maçonnerie : en cela (et contrairement à ce qui est parfois admis lors des prestations de serment sur d'autres Livres Sacrés), cette référence au Prologue est, Au-delà des Confessions et Croyances, de nature à rassembler les hommes épars cherchant à se placer "In-itium " c'est à dire en Chemin, en Réalité, au début de la Voie de l'Esprit. - Phi\ Man\ "Le prologue de l'évangile de Jean" Ori\ Mon\ App\ Eco\ 5999 - "...c'est dans le Tombeau que se Trouve préservé "le Savoir Initiatique"... [...] "Au R\E\A\A\, le Rite de Mort et de Naissance est un Rite d'Initiation, par Substitution, l'Impétrant étant pénétré de l'Âme d'Hiram. Il est un nouvel Hiram dont il porte l'Essence. Au R\E\R\, il s'agit d'un drame de Mort et Résurrection dont Hiram est le Héros, qui Vainc la Mort comme le Christ l'a fait. L'Impétrant est, spectateur de cette performance dont le Rituel illustre la Légende. Il est alors incité à Imiter Hiram." - Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - Dans le Parcours Initiatique qui nous est réservé, notre Vie…, nous jetons les Dés de notre Destinée, et , nous mélangeons « nos Hasards qui sont les Nécessités d’un grand Tout… ». - Hen\ Gay\ RL\ l’Acacias Occitan GLDF à l’Or\ Sèt\ 6007.- La Réponse à une Autre Question prouve encore que l'Initiation de Joseph de Maistre, malgré le haut grade qu'il possédait, était loin d'être parfaite ; et combien d'Autres Maçons des grades les plus élevés, alors comme aujourd'hui, étaient exactement dans le même cas ou même en savaient encore beaucoup moins ! - René Guénon : Un projet de Joseph de Maistre pour l’union des peuples - http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-un-projet-de-joseph-de-maistre-pour-l-union-des-peuples-2-57981464.html - Disponible sur demande - Ndlr - - "... On peut toujours d'une façon très exacte, appliquer les termes "Opératif" et "Spéculatif", l'égard d'une Forme Initiatique quelle qu'elle soit, et même si elle ne prend pas un Métier comme "Support", en les faisant correspondre respectivement à l'Initiation Effective et à l'Initiation Virtuelle ." - René GUENON - "Aperçus sur l'initiation" - "Opératif" et "Spéculatif" - "De même la Franc-maçonnerie essaie de déterminer qui est Initiatiable en tenant compte de ses Mœurs, de son mode de vie et de ses moyens d’existence. Certaines Infirmités, comme les Trois "B", évoquées plus haut, étaient incompatibles avec l’exercice d’un Métier manuel et la Franc-maçonnerie Spéculative les a conservés comme marque d’une Dysharmonie Spirituelle Exprimée par le Corps , ce qui est très près des “conditions Karmiques” évoquées a contrario (au contraire) par le Bouddha .- " Hans Wolfgang Schumann, Le Bouddha historique, Ed. Sully, p. 198. - (envoi d'un App suite à une discutions en Salle Humide sur la règle des "Trois B"  RL813-6014) - Réponse RA : Oui c’est ça, à part que dans le REAA tu ne trouveras nulle part quelque chose sur le sujet ! La seule trace que j’ai trouvé c’est dans «