D

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

remi.alcina@laposte.net

 

Daeva - Daimonios - Dame - Danger - Danse - Dharma - Dath - Darius - David - - De Amor - Debir - DécapitationDéchaîner - Déchiffrer - Déchirer - Déchoir - Décider - Décors - Découvert - Décrypter - Decumanus - Déduction - Déesse - Défaut - Défunts - Dégoût - Degré - Deil - Déisme - Déité - Délier - Délire - Délivrance - Déluge - Demande - Démarche - Démeter - Demeurer - Demi-tour - Démiurge - Démon - Démonstration - Dénominateur - Densité - Denys - Déontologie - Dépassement  - Dépersonnalisation - Dépouillement - Dépositaire - Dépravé - Dérision - Derviche - Dés - Désaffection - Descente - Désespoir - Désincarner - Désintérêt - Désir - Désert - DésobéissanceDésordre - Dessècher - Destin - Destination - Destinée - Destrier - Destruction - Détachement - Détente - Déterminisme - Deuil - Deus - Deus Meumque Jus Deutéronome - Deux - Deva - Devenir - Déviation - Dévoiler - Devoir - Devoirant - Dévot - Dévotion - Diabolein - Diable -  Diaconia Unitatis - Diaconat - Diacre - Diairésis - Dialectique - Diamant - Diane - Dias - DiasporaDieu - Diem - Différencié - Diffuses - Dignitaire - Dignité - Dikshâs - Dilution - Dimension - Dionysos - Dire - Directeur - Directions - Discerner - Disciple - Discipline - Discourt - Discrédit  - Discrétion - Discrimination - Discussion - Disparition -  Disperser - Disponibilité - Dispute - Dissimulation - Dissipation - Dissoudre - Dissymétrie - Distanciation -  Distillation - Distinction - Distraction - Distribution - Diurne - Diversité  - Divin - Divinatoire - Divine Comédie - Divinité - Division - Dix - Djihad - Djobi/Djoba -Docteur - Docteurs de la loi - Doctrines - Dogmata - Dogme trinitaire - Doigts - Domaine - Domestiquer - Dominer - Don - Don des langues - Don Quichotte - Dorée - Dorique - Dormir - Dorsale - Dos - Double sens - Doué - Douceur - Douleur - Doute - Douze - Drame - Dragon - Droit - Droite - Droits de l'homme - Droiture  - Dualité - Duel - Duende - Dukkha - Dwija - Dysharmonie

 

Daeva : "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" - Daimonios "

Daimonios : Proclus dit de Platon qu'il est Theios, d'Aristote qu'il est Daimonios. http://www.cosmovisions.com/Peripatetisme.htm - Platon est pur Esprit, et Aristote est dans le monde de la dualité, ce que représente bien le tableau "L'école d'Athènes" - Ndlr - http://fr.wikipedia.org/wiki/L'%C3%89cole_d'Ath%C3%A8nes - Doute

Dame : âme, corps, en attente, en peine, Emotions, Sens, Mercure alchimique, Neutralité, Terre, Eau, Multiple à la recherche de l’unité, Yogin, Yin, Chevalier, Héros - Message de "La Dame à la Licorne" - Point d’eau - Dame Vénus : CRC au matin, découvre une crypte où repose, comme morte, dame Vénus (déesse de l'Amour) dans toute sa réalité céleste, parfaite, et inviolable... Ainsi l'aperçoit il, réelle et dévoilée, au point qu'il en reste cloué sur place... Il est dit que lorsque le processus de transmutation alchimique aura été complètement accompli, " Vénus se réveillera et sera Mère d'un Roi"... Les candidats montent à bord des navires, sortent de la baie et atteignent la mer de la plénitude, où a lieu la rencontre avec toute une foule de sirènes et de nymphes qui offrent une perle précieuse en guise de cadeau de Noces et entonnent un hymne à l'Amour, dont semble émaner la manifestation universelle, chant en sept couplets. "Qui, un jour , nous donna la Vie?  L'Amour. Qui nous rendit la Grâce?  L'Amour. D'où sommes nous issus?  De l'Amour Comment nous sommes nous perdus ? Par manque d'Amour." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Noces_Chymiques_de_Christian_Rosenkreutz - Comme le Chevalier qui, dans le Secret de son Cœur, promet de rester fidèle à sa Dame (la Tradition) et d’obéir à son Roi (son Être intérieur) - Rem\ DIM\ "Que vous a..." RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\  6012 - Voir aussi Licorne, Bucéphale, Al-Borack, Dame à la Licorne - Voir Femme.

Danger : "Un Pas donne la direction, deux la précisent, Trois la confirment et prouvent une avancée ferme et Droite. En effet la Droite est le domaine de la Raison, comme me l’a fait remarquer notre Frère, Ancien Grand Maître, J-C Bousquet. La Gauche celui des Sentiments : c’est le côté Sinistre, c’est Dangereux ; il ne faut pas s’y aventurer, du moins sans assurance et protection.[...] Seul le Maître a le droit de s’aventurer dans le domaine des Sentiments, de la passion, mais il ne peut le faire que dans des conditions précises : sous le contrôle de l’Esprit, qui vient d’en Haut, et après avoir surmonté la Mort, qui est en Bas." - Jea\ Mey\ - "Les pas du F\M\" - Ori\ de Mon\ 6013 -

Danse : « Il y a des gens qui Dansent sans entrer en Transe et il y en a d'autre qui entrent en Transe sans Danser. Ce Phénomène s'appelle la Transcendance et dans nos régions il est fort apprécié. »  - La Transcendance, P 217 - Jacques PRÉVERT - Spectacle (1951) - Œuvres complètes I - Bibliothèque de la Pléiade - nrf Gallimard 1992 - La Sardane (en Catalan Sardana) est une Danse Traditionnelle Catalane où les Danseurs en Cercle se Tiennent par la Main, Accompagnés par la Musique d'un Ensemble Instruments Appelé Cobla. Le terme désigne également la Musique Qui Accompagne la Danse. Le géographe grec Strabon (Ier siècle) Cite une Danse en Rond en tant que Danse d'Offrande à la Lune, Pratiquée par les Ibères Qui occupaient la partie Occidentale du littoral Roussillonnais, sans toutefois qu'aucune filiation ne puisse être établie, tant le nombre de Danses en Rond de la méditerranée antique étaient nombreuses.- http://fr.wikipedia.org/wiki/Sardane - "La «  Sardane » (Catalan) c’est la Traditionnelle Ronde Qui Réunit Tout le Monde, dès qu’une Sardane est Jouée, à n’importe quel Moment de la Journée, les Passants se Rassemblent et Dansent, puis dès que la Musique s’arrête, la Ronde, « la Chaîne d'Union », est Rompue Tous Vaquent à leurs occupations." Rem\ ALC\ "Castellers" - Discussion sur "Castellers"  - 6995 -

Dath : non séphira - Grds mystères - Ndlr - On voit dans le Deutéronome (XXXIII,2) le mot asdt ou ashdt [= Ash-Dath} traduit par « loi ardente » alors que la version correcte du passage serait : « de sa droite sortit (non une loi ardente, mais) un feu (Ash) conformément à la loi (Dath- Analogie : voir rituel et gestuelle R+C - Ndlr -, c'est-à-dire le feu d'une flamme qui se communique et se transmet, comme on le voit dans une traînée de substance inflammable. C'est là précisément le fait de l'émanation, telle qu'elle est présentée dans Isis Unveiled (éd. originale, l, XXXII) : « Dans l'évolution, telle qu'on commence maintenant à la comprendre, on suppose qu'il existe dans toute matière une impulsion à prendre une forme supérieure - supposition qui est clairement exprimée par Manu et d'autres philosophes hindous de la plus haute antiquité. (En chimie), l' « Arbre des philosophes », qui se développe dans une solution de zinc, illustre bien la chose. La controverse entre les partisans de cette École et les émanationnistes peut s'énoncer brièvement comme il suit : l'évolutionniste arrête toute recherche aux frontières de l' « inconnaissable », l'émanationniste, pour sa part, croit que rien ne peut apparaître par « évolution » (= é-voluer) - ou, comme le mot l'indique, sortir d'une matrice, ou naître - sans avoir été au préalable in-volué, ce qui suppose que la vie procède d'une potentialité spirituelle qui domine l'ensemble - Ce qui positionne les initiés au R\E\A\A\ dans cette catégorie ? - Ndlr - Voir Emanation, Duende http://www.theosophie.fr/Web03/Clef/Glossaire-2.htm

Darius : Si  Zorobabel est un Héros, par son Esprit Chevaleresque, Darius l’Est comme Libérateur. - "Que représente le tableau des princes de Jer\..." CR+ Francis Ros\ - SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -

David : "Pour Comprendre les Symboles du second Temple, il nous faut d'abord examiner la vie de Jésus. Marie, sa Mère voit son Education confiée au Temple dès son plus jeune Âge afin d'être Elevée dans la Prière et la Pureté. [...] elle est donnée à Joseph, Descendant du Roi David, dont la famille Laïque est Habilitée à fournir le Bois pour l'Autel du Temple à l'occasion d'une des fêtes annuelles comme mentionné dans le Talmud. C'est Reconnaitre qu'il est le Légitime Héritier d'une Royauté qui ne Règne plus depuis plusieurs Siècles - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 -"

: Une des plus intéressantes peintures de cette période est sans doute le Carnaval d'Arlequin (1925). [...] Cette peinture est considérée comme étant l'apogée de la période Surréaliste de Joan Miró. Réalisée de 1924 à 1925, le Maître l'Exécute à une époque de sa Vie économiquement difficile [...] dans "une Forme de Transe ressemblant à ce que ressentent les Orientaux " - Joan Miró - Les Personnages Principaux de la composition picturale sont un Automate Qui Joue de la Guitare et un Arlequin avec de grandes Moustaches. On note également de nombreux détails d'Imagination répartis sur toute la toile : un Oiseau aux Ailes Bleues sorties d'un Œuf, un couple de Chats Jouant avec une pelote de laine, un Poisson volant, un insecte qui sort d'un , une échelle avec une grande oreille, et, sur la partie supérieure droite, on voit au travers d'une fenêtre une forme conique supposée représenter la tour Eiffel. - En 1938, Miró écrit un petit texte poétique sur cette toile : « Les écheveaux de fils défaits par les chats vêtus en Arlequin s'enroulent et en poignardant mes entrailles… ». - http://fr.wikipedia.org/wiki/Joan_Mir%C3%B3 -

De Amor : Ouvrage de l’Amour courtois composé : ce livre exposait de façon parfaite la pensée des Troubadours -  André CAPELAN -

Debir : "Ce mot Tabernacle peut avoir deux significations. Ainsi, dans l’Ancien Testament, dans le livre de l’Exode, il désigne la Tente qui constituait le lieu de Culte mobile du peuple hébreu nomade, et qui renfermait l’Arche d’Alliance. On y retrouve la séparation Ulam, Hékal, Debir, comme dans le Temple de Salomon auquel on peut l’assimiler, et qui en constitue une représentation en Pierre après le passage du peuple juif de l’état nomade à celui de sédentaire. Mais ce mot désigne aussi la partie la plus Sacrée du Temple, le Saint des Saints, Lieu où se Manifeste en Permanence la Présence divine dans son séjour terrestre. C’est le Lieu Sacré de la Rencontre entre l’Homme et son Créateur, Concept qui prend tout son sens à un (certain) degré.". - Phi\ LOG\ « Pourquoi la const\ des Tab\…?» P14 Ori\ Mon\ 6012 -

Décapitation : Et le Travail Ici, l’Epreuve consiste en une Décapitation de notre Ego ombrageux, une ouverture du Subconscient qui est le nécessaire Dépouillement de nos Tuniques de Peau. C’est ce Travail de Résilience qui permet seul un Recentrage. Mais est-ce suffisant pour Réaliser l’Œuvre au Blanc ? …Sommes-nous capables d’Incarner la Parole, cette Œuvre au Rouge, à l’Heure du Parfait Maçon - JF\ VAL\ - « Une approche de l’Epreuve dans le R\E\A\A\ » - SC\ 702 Val\ Mon\ 6012 - "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr -

Déchaîner :  "Rares sont ceux qui parviennent à se Réaliser, donc à se Libérer  de l’Espace-Temps lors d’une Vie Terrestre. Ceux-là se distinguent par le fait qu’ils se Déchaînent des « Etats Multiples de l’Être » propres à la Manifestation globale telle que nous l’entendons. Les autres Accomplissent « simplement » leur Vie." - http://metaphysic.over-blog.com/article-22816987.html - "La Guerre Déchaîne les Lâches, les Héros viennent ensuite !" - Film "Il est minuit docteur SCHWEITZER" - 1952 -

Déchiffrer : "On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm -
Déchirer : "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est
Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -"

Déchoir : De Dieu chuter ? (Ndlr) - L'homme Déchu (le Bétyle tombé du Ciel) prend toute sa dimension Prométhéenne qui, par le Feu de sa propre Intelligence, doit élever le Temple Universel pour se rapprocher du Créateur...- "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- "L'Arc\ et la FM\- La Pie\ de Fon\..." par J\ SOL\ - P.211 - Lucifer -

Décider : "Princeps, premier… presque Roi… de notre propre Royaume : Prince en Hébreu, c’est « Nasikh » : Celui Qui est Oint, Reconnu,  mais aussi « Naguid » : Celui Qui Dit, Décide, Oriente… Dans sa Pérégrination, le Prince est Réellement Passé d’un monde individuel à un Monde Universel : Pour que notre Individualité Terrestre Accueille la Lumière Infini de l’Amour, il faut que notre Cœur soit Vigilant à  ses Impuretés qui nous empêche de Naître à l’Autre. D’ailleurs, dans les Contes Enfantins qui ont façonnés notre Imaginaire, le Monstre ne retrouve-t-il pas sa Forme de Prince sous l’effet de l’Amour ?" - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -  "La Déchéance ne s’est pas produite d’un seul coup ; on pourrait en suivre les Etapes à travers toute la Philosophie moderne. C’est la Perte ou l’Oubli de la Véritable Intellectualité qui a rendu Possibles ces deux Erreurs qui ne s’Opposent qu’en Apparence, qui sont en Réalité Corrélatives et complémentaires : Rationalisme et Sentimentalisme." - René GUENON - "Symboles de la science sacrée" - Mythes, Mystères et Symbolismes. - Page 2 -"Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr -

Décors : ... des Décors du  T\V\M\ (le Right Worshipful Master ne possède pas ses Décors, ils sont propriété de la loge et se transmettent d'année en année). - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- "L'Arc\ et la FM\- La Pie\ de Fon\..." par J\ SOL\ - P.211 -

Découvert : Rendre Apparent Ce Qui Est couvert - Ndlr  - « Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 -  "On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm - Dans un Rite pratiqué par les Rose-Croix du XVIIIème Siècle, le postulant, après avoir Subi de nombreuses et pénibles Epreuves, apprenait qu'il allait Être mis en Présence de la Vérité Suprême, que le Mystère des Mystères, enfin allait Lui Être Révélé. On le Conduisait devant un Voile Noir, et on l'adjurait : - Regarde, regarde de tous tes Yeux ! Tu n'auras pas trop de tout le reste de ton séjour Terrestre pour Elucider, dans sa Plénitude, Ce Qui va t'Être montré. C'est l'Alpha et l'Oméga de Tout ce Qui fut, est et sera. Alors le Voile était brusquement écarté : il Masquait un Miroir où le nouvel Elu apercevait sa propre Image. Ainsi Découvrait-Il, d'une façon saisissante, la « Clef » de Toute Connaissance, le Maître Mot de l'Esotérisme : sa propre Personnalité. Nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes, à Nous-mêmes, notre propre Mystère et la Clef du Mystère Universel. - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf - "...nous Découvrons souvent avec  inquiétude, qu'il y a un Relativisme Moral, car aucune Règle Morale n'est d'Essence Divine ; elle Evolue au gré des Consensus des Sociétés pour pouvoir mieux vivre ensemble... sinon c'est le Chaos !  A notre Niveau de Maillon de la Chaîne Qui est l'Humanité, l'Initiation Noùs rend Responsable, Notre Responsabiitél est Engagée dans les Méandres de la Vie ; nous sommes parfois un des Trois Mauvais Compagnons ; souvent les Trois en même temps : il est Nécessaire de Culpabiliser, sinon Tout est Permis : Ordo Ab Chao !" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 - Voir Dévoiler -

Décrypter : Sortir de la Crypte.

Decumanus et Cardo : Le Cardo et le Decumanus désignent les voies nord-sud et est-ouest tracées dans les villes romaines selon le vieux plan étrusque et se croisant au Forum. "La base du plan d'urbanisme et du cadastre urbain est le croisement à Angle droit des deux voies principales (Cardo et Decumanus ) dont l'Orientation semble avoir été déterminée en fonction de la place du Soleil à son lever le jour de la Fondation de la Ville, conformément à un usage Rituel romain remontant aux étrusques ". Voir Orient, Puits, Vertus, centre.

Déduction / Induction :   … Au lieu de procéder comme on nous l’a inculqué dans la vie profane par Déduction, il nous faut procéder par Induction. En fait, il convient de cesser de privilégier la démarche analytique fort différente de la démarche traditionnelle globale et synthétique. La voie traditionnelle, usant du symbole, prend en compte les rapports les plus ténus, les solidarités, les analogies entre les choses et les êtres. - Rol\ BER\ « La notion de Temps au R\E\R\ selon l'ouverture et la fermeture des travaux au 1er grade » -

Déesse : Mais qu'ont-ils fait de Toi, Arété, Déesse de la Vertu, de cette Vertu qui Représente la Perfection, l'Excellence, qui doit permettre aux Hommes d'Élever ce qu'il y a de plus Noble en eux, d'aller Vers cette Connaissance qui permet la Réalisation de Soi, Vers ce Point que Personnifie ta sœur la Déesse Harmonie, Point d'Equilibre entre les extrêmes qui permet de Trouver cette Beauté Intérieure  qui Sommeille en chacun des Hommes. - Gér\ PUI\- "L'amour et la vertu" P 14 La Per\ Lan\ Ori\ Mon\ 6014 -  "Enfin nous retrouvons une autre utilisation du Bandeau sur Thémis, Déesse de la Justice, de la Loi et de l’Equité, qui assiste Zeus dans l’Olympe. Thémis est actuellement représentée sur nos palais de Justice sous la forme d’une Femme qui tient d’une main une Balance, un Glaive, et un Bandeau sur les Yeux. Fine couche de lin recouvrant les  Yeux de Thémis, le Bandeau est clairement une représentation de l'Impartialité. La Justice se Doit d'être rendue Objectivement, sans Faveur ni parti pris, indépendamment de la Puissance ou de la Faiblesse des accusés. La Cécité est alors la meilleure façon de garantir cette Impartialité." -"La Lumière et le Bandeau" -  Ser\ GUI\ -Ori Béz RL n° 813 - « Les Frères Libres » - 2014 -

Défaut : La Rectitude, c’est le caractère de ce qui est rectiligne ou à Angle Droit. C’est aussi la Qualité de Droiture d'une Personne qui est Qualifiée [...] de « Libre et de Bonnes Mœurs ». C’est, d’après Moi, une Qualité Innée Qui permet, comme Nous y Invite le (X)ème Voyage, d’Aimer la Justice, de la Révérer, de marcher dans ses  Voies, de la Servir de tout votre Cœur et de toute votre Âme. [...] Si la Rectitude est en excès Cela peut amener une Rigidité Excessif avec le risque de Formalisme et d’enfermement dans des Principes étroits qui détruisent la Lucidité et la Spontanéité. Si elle fait Défaut, le risque sera le manque de Constance et, aussi, l’Egarement possible dans les Sentiers fleuris. [...] La Raison permet de Discerner quels sont ses Devoirs. La Raison Alliée à la Rectitude permet de faire Son Devoir. Avec la Spiritualité en plus, Cela Doit nous amener à faire notre Devoir parce qu’Il Est le Devoir. - "Raison, Rectitude, Spiritualité..." - Rem\ DIM\ - P37 Ori\ Nar\ 6013 - " Le Septénaire ainsi esquissé se retrouve jusque dans les Sept Péchés Capitaux, dont la distribution repose sur des données Initiatiques : 1. L'Orgueil, nuisible lorsqu'il Procéde d'une Vanité Frivole, se rattache au Soleil qui Eblouir les Faibles. 2. La Paresse, provient de la Passivité  Lunaire, alanguie en Inertie abusive. 3. L'Avarice, est le Vice des Saturniens, Prévoyants et Prudents à l'Excès. 4. La Gourmandise, se reproche par contre aux Jupitériens, gens Hospitaliers et généreux qui ne s'oublient pas eux-mêmes. 5. L'Envie Tourmente les Mercuriens agités qui ne sont jamais Satisfaits et ne peuvent s'empêcher d'Ambitionner avec véhémence ce qu'ils ne Possèdent pas. 6. La Luxure, Naît de l'exagération des Qualités de Vénus. 7. La Colère, enfin, est le Défaut de Mars, dont elle Exalte la Violence et les emportements."- http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Défunts : "Dans Le Figaro du 22 janvier 1951, André Rousseaux intitulait son article « Le dernier jour de René Guénon », rappelant ce que le Philosophe déclara à ses proches en ses derniers moments : « Soyez sans Crainte, je ne vous quitterai pas ; vous ne me verrez plus, mais je serai , et moi, je vous verrai. » En cette déclaration René Guénon rejoignait la Tradition Universelle ; le Judaïsme avec l'Evocation Posthume du Prophète Samuel par la Sorcière d'En-Dor à la demande du Roi Saül (I Samuel, XXVIII, 7), et les nombreuses Condamnations prononcées dans le Pentateuque contre ces Evocations. Le Christianisme démontre que l'Invisible est aussi le Monde des Morts avec Toutes les Apparitions de Jésus à ses Disciples. Et l'Hindouisme nous le précise avec ses Traditions sur les Pitris (Défunts), Âmes Désincarnées en Quête d'une nouvelle Incarnation Karmique. Enfin l'Islam confirme, avec Tout ce qu'en dit le Coran en ses Sourates concernant le Sort Posthume des Fidèles des Diverses Religions : Islamique, Juive, Chrétienne, Sabéenne." - Robert AMBELAIN - "Les arcanes noires de l'Hitlérisme" - P48 - Edition Robert Laffont 1990 -

Dégoût : Aversion, Répugnance, Ennui, Fatigue, Lassitude. http://www.prima-elementa.fr/Dico-t01.html  - Voir Tædium -

Degrés : Voie des Degrés de Perfections (la moins convaincante des voies de St Thomas) : Les Réalités qui nous entourent sont plus ou moins Parfaites (telle femme est plus belle que telle autre, tel athlète court plus vite que tel autre, tel arbre est plus fécond que tel autre, etc.). Ce « plus » et ce « moins », autrement dit l’Existence de Degrés dans l’Ordre des différentes Perfections, laisse subodorer qu’il Existe un Être qui Communique aux Êtres que nous observons leurs Perfections. Or pour pouvoir Communiquer une Perfection, il faut la détenir en sa possession (on ne donne que ce qu’on a). Donc cet Être qui Communique à Tout ce que nous Connaîssons leurs Perfections, il faut qu’il cumule en lui-même toutes les Perfections. - http://ktsens.fr - "De même que la Genèse succède à la Nuit, la Lumière succède à l'Obscurité. Elle a pour signature la Couleur Blanche. Parvenue à ce Degré, les Sages assurent que leur Matière est dégagée de toute Impureté, Parfaitement Lavée et très exactement Purifiée."- Fulcanelli : Le mystère des Cathédrales, cité par- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 -  " Les Trois mauvais Compagnons sont-ils Toujours  ? Reviendront-ils systématiquement, à Cause de ce qu’on appelle l’Erreur d’Attribution Confusion du Rôle et de la Personne - à chaque changement de Rôles, de Fonctions ou peut-être de Degrés ? " - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "René Guenon, dans son ouvrage « Chirographie », nous rapporte : « Quant au Nom Allah Lui-même, il est formé par les Doigts, de la façon suivante : l’auriculaire correspond à l’Alif, l’annulaire au premier Lam, le médius et l’index au second Lam, qui est double, et le pouce au He (qui, régulièrement, doit être tracé sous sa Forme « Ouverte ») ; et c’est là la Raison principale de l’usage de la Main comme Symbole, si répandu dans tous les pays Islamiques (une Raison secondaire se référant au Nombre Cinq, d’où le Nom de Khoms donné parfois à cette Main Symbolique). On peut Comprendre par la signification de cette parole du Sifr Seyidna Ayûb (Livre de Job, XXXVII, 7) : « Il a mis un Sceau (Khâtim) dans la Main de Tout Homme, afin que tous puissent Connaître Son Œuvre » ; et nous ajouterons que Ceci n’est pas sans rapport avec le Rôle Essentiel de la Main dans les Rites de Bénédiction et de Consécration. »... « Les Mains Nues signifient que le Compagnon s’est Dépouillé de ses Outils comme le Candidat Apprenti s’est Dépouillé de ses Métaux …» ...« …. Se Dépouiller de ses Outils pour un Compagnon , c’est se Libérer des supports qui ont permis l’Acquisition du Degré de Connaissance qui devrait Correspondre à ce Grade, car cette Connaissance, si elle a été véritablement été Acquise, serait alors Intégrée à l’Être, et pour « pouvoir Accéder à un Degré d’Ordre Supérieur, il conviendrait que cette Connaissance du Compagnon « laisse la Voie Libre à nouveau et par , qu’elle se débarrasse de tout ce qui, Maintenant, est « Devenu Extérieur à l’Être et qui gênerait pour ce Prochain Passage, même si ces Outils ont été « Nécessaires jusqu’alors … »" - http://www.ledifice.net/6034-4.html" Le 18ème Degré apparut à l’apogée du Siècle des Lumières, au moment où les Philosophes avaient l’Ambition de faire reculer le Domaine de Dieu pour Lui Substituer une Image Rationnelle de l’Univers. Comme souvent, en pareilles circonstances, il se produisit un ‘’effet de balancier’’ qui les poussa à passer d’un extrême à l’autre. Fort Opportunément, le Message contenu dans ce Degré opposait au Parti des Lumières l’étude des Doctrines Secrètes et des Sciences Sacrées. Ceux Qui s’en réclamaient recherchaient une Voie Spirituelle susceptible de Rétablir, par l’Initiation, une Autonomie Spirituelle. Chacun, pouvant alors trouver un Juste Equilibre entre Raison et Spiritualité, entre Exotérisme et Esotérisme. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - " Trente deux Qualités pour Atteindre la Libération" . - Bouddhisme. - (Le REAA comporte 33 Degrés ! Analogie ? - Ndlr -) Propriétés du Nombre 32 - Symbolisme  : Selon R. Allendy, "c'est la Différenciation Apparaissant dans le Monde organisé". Il ne serait pas la Génération Créatrice comme 23, qui est l'inverse de 32, mais plutôt le Plan, le Schéma, des diverses Formes de Créatures modelées par le Créateur. Il serait aussi la Libération Karmique Cherchée dans les Epreuves de la Loi naturelle, 8 x 4 = 32 : Représente l'Ensemble des Hommes sur la Terre. Nombre Inspirant à l'Homme la Vérité et Lui Apprenant Comment la Vivre. Symbole de Justice, selon les Pythagoriciens. - Général : Dans les Révélations faites par Jésus à Gemma, dans son livre "Parole d'Amour", Jésus Affirme que sur la Croix, Il avait 32 Os de fracturés. - Le Monde a été Créé par 32 Voies et elles Forment les 32 Sentiers Mystérieux de la Sagesse selon la Kabbale, Formé par les 22 Lettres de l'Alphabet Hébreu et les Dix Sephirot - au singulier : Sephira - de l'Arbre Séfirotique, Qui sont des Attributs du Nom Divin . Les 32 Chapitres de l'Apocalypse d'Abraham - 80-100 après J.C. - des écrits de la bibliothèque de Qumrân, dans lesquels sont racontés la Chute de l'Homme et l'Idolâtrie des descendants d'Abraham, la Fin des Temps et que les Nations Païennes seront bientôt punies, et enfin le Messie Qui viendra Rassembler son Peuple et passer ses Ennemis au Feu. C'est le Nombre de Lettres de l'Alphabet que Dieu aurait Enseignées à Adam. Certaines d'entre elles se seraient Perdues. On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm - "Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le Blanc peut, du fait qu’il évoque une Absence Provisoire Destinée à Être Comblée, laisser suggérer qu’en quelque sorte l’Esprit du Mort Demeure en nous (voir Noùs - Ndlr -) et que l’Esprit prendra Chair. Le Blanc est alors une Couleur d’Annonce, elle Annonce non pas la Fin mais l’Accomplissement. N’oublions pas que le Blanc au (ixième) Degré n’est pas Présent en tant que Tâche de Couleur mais en tant que Couleur des Colonnes indiquant les Quatre Points Cardinaux. Ce sont Symboliquement des supports de Connaissance en Esprit qui marquent les Limites du Passage d’un Monde à un Autre Monde. C’est en ce Sens qu’elles sont aux Quatre Points Cardinaux, c’est à dire dans toutes les Directions.- http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - « On peut envisager Trois Grades Initiatiques, dont Chacun pourrait d’ailleurs se subdiviser en une Multiplicité Indéfinie de Stades ou de Degrés spéciaux : 1° le Brahmachârin, c’est à-dire l’Etudiant Qui Aspire à l’Initiation ou Seconde Naissance ; 2° le Dwija (deux fois ), Qui a reçu cette Initiation, par laquelle se Confère le Caractère d’Ârya ; 3° le Yogi, Qui, considéré dans cet Etat, est, comme nous l’avons dit, Jivanmukta (Délivré dans la Vie). Le Yogi peut, d’ailleurs, accomplir différentes Fonctions : le Pandit est Celui Qui Enseigne, et alors il a plus particulièrement le Caractère de Guru (Maître Spirituel) par rapport au Brahmachârin qui est son Chéla (Disciple régulier) ; le Muni est le Solitaire, non au sens vulgaire et Matériel du Mot, mais Celui Qui, Concentré en Soi-même, Réalise dans la Plénitude de son Être la Solitude Parfaite, Qui ne laisse Subsister en l’Unité Suprême aucune Distinction de l’ Extérieur et de l’Intérieur, ni aucune Diversité Extra-Principielle quelconque : c’est le dernier des Quatre Bonheurs désignés par la Tradition extrême-Orientale » - "La constitution de l’être humain et son évolution posthume selon le Védânta", publié dans La Gnose en 1911 et signé Tau Palingénius - René Guenon tout guenon V2 page 2148 - Voir Monachos - Noir - Somme théologique de St Thomas d'Aquin - Primum Movens - Hylê Primordiale - Principe - Anima Mundi - Anankè - Hasard -

Deil : "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" - Daimonios "

Déisme : Attention, sur Déisme et Théisme les limites, les frontières, semblent très mal défini. Les barrières de l'une ou de l'autre de ces idéologies varient énormément suivant l'auteur de l'article auquel on peut se référer, et sont souvent contradictoires...quelques exemples ci-dessous.- Quelques documentations à disposition sur demande - Ndlr - Le terme Déisme apparaît en français en 1563 sous la plume du protestant Pierre Viret - instruction Chrétienne - pour désigner ceux qui croient en « Un Dieu créateur, en la Providence Divine et en l’immortalité de l’Âme, mais rejette la Révélation et notamment le Dogme trinitaire - D’après doc fourni par T\I\F\Phi\ Man\ - ...Philosophie qui admet l'existence de Dieu comme créateur de toute chose mais rejette son intervention sur la marche du monde, qu'elle explique par l'action des lois immuables. Le Déisme méprise les Dogmes, mais reste attaché à l'idée de l'immortalité de l'Âme et à celle de libre arbitre. Il fut à l'honneur parmi les philosophes du XVII° et XVIII° siècles. Parmi ses plus éminents représentants figurent LOCKE, VOLTAIRE, ROUSSEAU - …d’où l’obscurantisme du siècle des lumières dont parlent de nombreux sages ?… car il nieraient ainsi la notion de  Hasard et de Providence ? - Ndlr - Je découvre chaque jour davantage que l’Athéisme est une « maladie des yeux » (littéralement : a-theos – sans Vision ou Vision sans lumière), c’est avoir le regard arrêté par ce qu’il voit, c’est ne pas voir l’Invisible... D’ailleurs le mot Theos, en grec, que nous employons ici à la place du mot Deus, Dieu, ne veut-il pas dire « Vision » ? Comme le mot Théoria, à l’origine, chez Platon, veut dire « Contemplation » ? Ce que nous appelons DieuTheos – ici au Mont Athos et dans l’orthodoxie, c’est l’expérience d’une Vision non arrêtée, une Vision infinie qui replace chaque réalité finie à sa place et nous empêche d’en faire une Idole. Dans la Lumière de cette Vision nous voyons la Lumière ; dans chaque acte de pure Conscience nous expérimentons la Conscience ; dans chaque instant pleinement vécu nous expérimentons la Vie, dans chaque présent nous éprouvons la PrésenceJean Yves Leloup  - Lettres à un ami athée. - « Crois-tu que c’est toute seule, dans mon imagination, que j’ai inventé cette Vision ? » Myriam l’affirme.  Elle n’est pas « toute seule ».  Pour qu’il y ait « Vision » dans le sens que nous avons étudié, il faut au moins être deux, celui qui voit et celui qui se donne à voir.- Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - ...Rappelons que le Déisme maçonnique de bon ton dans les pays latins, surtout au R\E\A\A\, n'est absolument pas de mise en Ecosse et que l'invocation de la faveur divine rythme toutes les phrases des rituels. La Grâce est nécessaire à la réussite de l'Ouvrage ou du Travail. - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- "L'Arc\ et la FM\- La Pie\ de Fon\..." par J\ SOL\ - P.213 -  ...Autrement dit, la visualisation créatrice est incontournable, surtout quand elle procède par Immanence : le bâtisseur doit être Inspiré (Là le Déisme est bien loin...).  - "Ordo Ab Chao" - N° 62 - Sup\ au 12° Deg\- "L'Arc\ et la FM\- La Pie\ de Fon\..." par J\ SOL\ - P.219 -  « Déisme plutôt que Théisme, le parcours initiatique proposé par le R\E\A\A\ tel qu’il est pratiqué en G\L\D\F\et dans la juridiction du S\C\D\F\ constitue une voie de spiritualisation. » - "Ordo Ab Chao" - "Dévoilement et Révélation" par J-Jac\ ZAM\ - P.51 - ...En contradiction avec les propos des  T\I\F\ Ottaviani et Collin dans leurs allocutions : - « Conduisez-vous en fils de la Lumière, car le fruit de la Lumière consiste en toute Bonté, Justice, et Vérité. » Le choix de nos FF\ du XVIII° de se qualifier de « Fils de la Lumière » provient peut-être de ce verset et reflète bien l’imprégnation Chrétienne de la Maçonnerie des Anciens, plutôt Théistes, comme celle des Modernes plutôt Déiste – Des Ténèbres à la lumière T\I\F\ JC\ OTT\ G\M\E\G\O\ - annuaire 2010/2011 P.98 – A noté l’emploi judicieux de « Lumière » au singulier : et non pas fils des lumières ! qui aurait été faux ! – Ndlr - " ...ces options devant rester dans la sphère privée au nom de la liberté de conscience". - "Ordo Ab Chao" - 65 - "Universalité et R\E\A\A\" par J-Pau\ MIN\ - P.77 - 6012 - Déisme et Théisme ne sont que étapes, des préparation, des étapes à la Métaphysique pure... comme tous les mots en Isme, qui sont de professions de foi. Il faut faire attention à ce que certains d'entre eux ne deviennent pas des dogmes. - Ndlr - "Il faut souvent se méfier des mots en "Ismes ce suffixe d'origine Grecque et latine à été trés utilisé au XIX° pour désigner des Doctrines Théologiques ou des systèmes Philosophiques. Mais il tend à systématiser des pensées complexes au risque de les rigidifier. Par "Déisme" (mot apparu au XVII°) on entend un système d'après lequel la Raison peut acquérir la Connaissance de l'Existence de Dieu sans pouvoir le déterminer précisément : Dieu est un Principe plus qu'une Personne. le Culte de l'Être Suprême de Robespierre correspond assez bien à cette Croyance en une Transcendance rejetant les Dogmes Révélés mais acceptant une Foi commune en une Essence supérieure. Le Déisme semble incompatible avec le Christianisme, le Judaïsme, et l'Islam, mais il n'est pas forcément contraire à la Tradition indienne mettant l'accent sur le Divin ou Brahman, Absolu immuable et Eternel, Réalité Suprême dépassant les Personnes des différents Dieux. Par "Théisme" apparu en 1756 emprunté à l'anglais "Theism", on entend une Doctrine admettant l'existence d'un Dieu (théos) unique, Personel, distinct du Monde mais exerçant une Action sur Lui. Le Théisme anglais est à l'Origine de la Franc-maçonnerie "Dieu est le G\A\D\U\" qui en France (à travers le) " Grand Orient" a souvent pris ses distances avec cette Origine Spiritualiste mais à joué un rôle essentiel dans l'histoire des Amériques via Benjamin Franklin, Georges Washington, Simon Bolivar... En pratique on confond souvent "Théisme et Déisme", deux mots difficiles à traduire et à comprendre dans des Religions et civilisations (animisme africain, taoisme chinois, etx) où le surnaturel est issu de la nature des choses, plus que de la Parole d'un Dieu - Odon Vallet "Dieu et les religions" en 101 questions réponses - Albin Michel 2012 - http://books.google.fr/books?id=lkdxf969a1sC&pg=PT40&dq=origine+du+mot+Th%C3%A9iste&hl=fr&sa=X&ei=g5b2UKCaH8-3hAep_IH4Aw&ved=0CGUQ6AEwCA#v=onepage&q&f=false  - Entéléchie, - G\A\D\U\ - "Pour terminer, et afin d’écarter toute équivoque, nous dirons que, pour nous, la Maçonnerie ne peut et ne doit se rattacher à aucune Opinion Philosophique particulière, qu’elle n’est pas plus Spiritualiste que Matérialiste, pas plus Déiste qu’ Athée ou Panthéiste, dans le sens que l’on donne d’ordinaire à ces diverses dénominations, parce qu’elle doit être purement et simplement la Maçonnerie. Chacun de ses membres, en entrant dans le Temple, doit se dépouiller de sa Personnalité profane, et faire abstraction de tout ce qui est étranger aux Principes Fondamentaux de la Maçonnerie, Principes sur lesquels tous doivent s’Unir pour Travailler en Commun au Grand Œuvre de, la Construction Universelle. " - René Guénon - Études sur la Franc-Maçonnerie et le compagnonnage - tome II - " La Gnose et la Franc-Maçonnerie ", p.261. - "...pour conclure pratiquement, nous dirons que l’Athéisme en Maçonnerie n’est et ne peut être qu’un Masque, qui, dans les pays latins et particulièrement en France, a sans doute eu temporairement son utilité, on pourrait presque dire sa Nécessité, et cela pour des Raisons diverses que nous n’avons pas à déterminer Ici, mais qui aujourd’hui est devenu plutôt dangereux et compromettant pour le prestige et l’Influence Extérieure de l’Ordre. Ce n’est point à dire, pourtant, qu’on doive pour cela, imitant la tendance Piétiste qui Domine encore la Maçonnerie anglo-saxonne, (Moderne- Ndlr -) demander l’institution d’une Profession de Foi Déiste, Impliquant la Croyance en un Dieu Personnel et plus ou moins Anthropomorphe. Loin de nous une pareille Pensée ; bien plus, si une pareille déclaration venait jamais à être exigée dans une Fraternité Initiatique quelconque, nous serions assurément le premier à refuser d’y souscrire. Mais la formule Symbolique de Reconnaissance du G\A\D\U\ ne comporte rien de semblable ; elle est suffisante, tout en laissant à chacun la parfaite Liberté de ses Convictions Personnelles (caractère qu’elle a d’ailleurs en commun avec la formule Islamite du Monothéisme)(1) , et, au point de vue strictement Maçonnique, on ne peut Raisonnablement rien Exiger de plus ni d’autre que cette simple Affirmation de l’Être Universel, qui Couronne si Harmonieusement l’imposant Edifice du Symbolisme Rituélique de lOrdre." (1) Il ne faut pas confondre « Théisme » avec « Déisme », car le Grec comporte une Signification beaucoup plus Universelle que le Dieu des Religions Exotériques Modernes ; nous aurons d'ailleurs plus tard l’occasion de revenir sur ce point."  - René GUENON - "Études sur la Franc-Maçonnerie et le Compagnonnage" -Annexe - À propos du Grand Architecte de l’Univers - "Le Déisme et le Théisme, sont le résultat d'une guerre entre Tiare  et Couronne." - Ndlr - Voir Révolte des Ksatriyas.

Déité : d'Essence Divine - "Les « Castellers » (Catalogne) C’est la manière Traditionnelle de Créer l’Equivalent de la « Ziggourat », la Tour des Hommes (Tour de Babel) montant Vers le Ciel… qu’ils n’Atteindront jamais en tant qu’Homme (fausse Montagne ? )! Ils Devront Passer ( Pâques ) par un autre Stade (Métaphysique) pour Atteindre, si la Grâce leur échoie, « la Déité », cette Promesse de Liberté." - Rem\ ALC\ "Castellers" - Discussion sur "Castellers"  - 6995 - http://www.youtube.com/watch_popup?v=K1HWyUIZ5kk&feature=player_embedded »

Délier : - "...Puis, les Yeux levés au Ciel, Il soupira et Lui dit : « Effata ! », c’est- à- dire : « Ouvre- toi ! » Ses Oreilles s’Ouvrirent ; sa Langue se Délia, et Il Parlait correctement."-  « Il fait entendre les sourds et parler les muets » - Mc 7, 31-37 - Voir Bonnet -

Délire :... à propos de Salvador Dali. Ce que nous appelons Réalité n’était à ses yeux que « simple Amnésie de Méditation »... Il était par rapport à lui-même, dans un constant état d’attention Centrifuge, d’extrême Vigilance Concentrique. Il n’envisageait aucun Armistice avec les à-peu-près et les médiocrités accoutumées, aucune trêve avec les consensus flasques, aucun compromis avec les paresses et les tiédeurs du climat social ambiant...Pour lui le Rationnel n’était qu’une inutile transaction entre le Voyant et l’Invisible. Il n’admettait aucun Intermédiaire entre les Flamboiements de l’Archange et les savantes manœuvres de son pinceau. Et il avait dans sa tête la Force cataclysmique de l’inquisition ou de l’Invincible Armada. C’était l’Espagne, la Catalogne, Cadaqués, Dali lui même se définissant comme : «  Produit de la Contrainte la plus forcée d’un milieu Colloïdal emprisonné dans une structure rigoureuse ». Mais la noblesse de Dali, c’est également le Travail d’Héroïque Lucidité qui lui a permis d’orchestrer et de gouverner ses tensions les plus égarantes. C’est un exemple sans doute unique de Désaliénation par auto-Exorcisme. Il était engagé dans une grande Croisade, une impitoyable Guerre Sainte contre ses propres monstres, pour les débusquer, les Domestiquer - ou les anéantir. Si le poète est bien comme disait Novalis « en état de Créateur Absolu », alors Dali était un Créateur Absolu. La seule Réalité légitime était celle qui Relie. Non celle d’objets artificieusement juxtaposés, mais celles des Analogies et des Correspondances. C’est par cette trame vibrante des secrètes interférences, par ce clavier de signes révélateurs que nous pouvons prétendre participer de l’Âme Universelle. Ainsi apparaissent les Liens entre les moindres incidents de notre Vie, les rencontres, les supposés Hasards et les Pseudo-Coïncidences. Ainsi nous sommes un peu moins enlisés dans notre somnolence usuelle. Et le Délire Dalinien devient tout à coup un Monde de Connaissance d’une Souveraine Acuité.- Louis PAUWELLS « Les dernières chaînes »,  Editions du Rocher.- Pour visite initiatique du "Musée Dali de Figueras" disponible sur demande : "A couvert" - Ndlr - "Ne voyant Rien d'Existant Qui fût Digne de mon Délire, je le nourris dans un Monde Idéal que mon Imagination eut bientôt peuplé d'êtres selon mon Cœur." -J. J. ROUSS., Confess. IX. - Vision - Buffle -

Délivrance : - La Mission du Cherchant, sa Quête, c'est de se débarrassé de son Ego, de son Moi, de ses Illusions, de retrouver l'Unité Au delà des représentations, c'est de trouver Qui parle à la place de Lui. Le résultat, de la Dilution de l'Ego dans l'Etre, si elle est atteint, c'est la Délivrance ! - Ndlr - "Avez-vous déjà pensé à la Liberté Absolue ? Délivré de l’Opinion des Autres et de la votre ? ... Ils sont les plus Forts, j’ai compris, j’ai reçu un Diamant en plein Front... Il faut des Hommes Moraux pour tuer sans Passions sans Jugements , c’est le Jugement  qui nous perdra !" - Marlon BRANDO Colonel KURZ, dans Apocalypse Now - Possibilité de le voir sur le web. http://lookiz.com/films/14d8w7tk07 : régler la "Time line" de  129 à 135. ou  Fichier sonore MP3  - "... l'idéal du Bodhisattva, Être qui se Consacre à guider (voir Gourou - Ndlr -) tous les autres Êtres vers la Délivrance finale, par opposition à celui de l'Arhat (Être totalement Libéré des Liens du Karma) - http://lalitavistara.free.fr/Buddhism/Buddhism_Intro/The_Vehicles.htm - René Guénon dans « Aperçus sur l’Initiation », indique 3 conditions à cette dernière : Potentialité, Virtualité et Actualité. 1° la QualificationConstituées par certaines Possibilités inhérentes à la Nature propre de l’Individu, et qui sont la Materiæ Prima sur laquelle le Travail Initiatique devra s’effectuer. 2° La Transmission, par le moyen du rattachement à une organisation Traditionnelle, d’une Influence Spirituelle donnant à l’Être « l’Illumination » qui lui permettra d’Ordonner et de Développer ces Possibilités qu’il porte en Lui. 3° le Travail Intérieur, par lequel ce développement sera Réalisé Graduellement, faisant passer l’Être, d’Echelon en Echelon, à travers différents Degrés de la Hiérarchie Initiatique, pour le conduire au But Final de la « Délivrance » ou de « l’Identité Suprême ». Le Franc-maçon est sur le Chemin d’une Initiation proposée tout entière lors de la cérémonie de Réception puis Eclairée « en nos Grades » et Réalisée « en nos Qualités ».  - Que vous ont apporté... - Hen\ LEC\ - P14 Ori\ Mon\ 6013 - « On peut envisager Trois Grades Initiatiques, dont Chacun pourrait d’ailleurs se subdiviser en une Multiplicité Indéfinie de Stades ou de Degrés spéciaux : 1° le Brahmachârin, c’est à-dire l’Etudiant Qui Aspire à l’Initiation ou Seconde Naissance ; 2° le Dwija (deux fois ), Qui a reçu cette Initiation, par laquelle se Confère le Caractère d’Ârya ; 3° le Yogi, Qui, considéré dans cet Etat, est, comme nous l’avons dit, Jivanmukta (Délivré dans la Vie). Le Yogi peut, d’ailleurs, accomplir différentes Fonctions : le Pandit est Celui Qui Enseigne, et alors il a plus particulièrement le Caractère de Guru (Maître Spirituel) par rapport au Brahmachârin qui est son Chéla (Disciple régulier) ; le Muni est le Solitaire, non au sens vulgaire et Matériel du Mot, mais Celui Qui, Concentré en Soi-même, Réalise dans la Plénitude de son Être la Solitude Parfaite, Qui ne laisse Subsister en l’Unité Suprême aucune Distinction de l’ Extérieur et de l’Intérieur, ni aucune Diversité Extra-Principielle quelconque : c’est le dernier des Quatre Bonheurs désignés par la Tradition extrême-Orientale » - "La constitution de l’être humain et son évolution posthume selon le Védânta", publié dans La Gnose en 1911 et signé Tau Palingénius - René Guenon tout guenon V2 page 2148 - Voir Monachos - Véhicules - Voie -

Déluge : L’eau change de forme et se modifie en permanence. Il s’agit d’un modèle à partir duquel tout peut naître. L’eau apparaît donc comme un symbole de fécondité que l’on retrouve dans tous les mythes et toutes les religions. C’est d’elle que naissent les êtres et les choses. L’eau possède également des vertus médicinales. On prête à certaines eaux des pouvoirs miraculeux capables de guérir les corps. Elle est aussi source de purification. Purification pour les êtres mais aussi pour l’humanité toute entière. Le Déluge est un épisode fondateur de nombreuses civilisations. Chez les aborigènes d’Australie, une grenouille géante aurait absorbé l’eau de la terre avant que les animaux assoiffés ne la fassent rire pour la libérer. Le Déluge est une re-création du monde. On ressort de l’eau pour renaître. - Voir aussi Jonas. - La Faute des Hommes va conduire à la fin du Monde ou plus exactement à la fin d’un Monde : Dans la Tradition Biblique on Citera la période du Déluge, les Sept Plaies d’Egypte et dans la Tradition Chrétienne ceci s’Exprimera au travers de l’Apocalypse de Jean, le mot Apocalypsis devant être lu non pas comme une Destruction mais comme une Révélation ou l’Espérance sera toujours Présente- And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 -

Demande : "N’est-il pas, par ailleurs, Contradictoire, après les Epreuves et les Voyages Successifs de l’Initiation, Que la Démarche Maçonnique Initiale me Suggère - me Demande même - plutôt le Contraire : non pas aller Vers l’Extérieur, Vers un Autre Monde, une Autre Dimension, Vers Dieu ou un Etre Supérieur, mais bien entrer en Soi, Rechercher les Secrets de Vie, la Vérité, Amplifier le Désir de se Connaître, se Perfectionner, en son Âme même, plutôt Que Quémander Au dehors." - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 -

Démarche :  "La Langue des oiseaux Qui est à la fois un Jeu de Langage, un Jargon et, surtout, une Locution qui correspond au Langage des Initiés. Ce Langage Qui est difficilement Transmissible, puisqu’il s’agit de notre Démarche intime dans la Recherche de la Parole Perdue, c’est en quelque sorte notre Jardin Secret. Cela nous conduit naturellement à une question qui se rattache à la Démarche Initiatique, il s’agit de ce que l’on appelle : le Don des langues (la Glossolalie). Le Don des langues est considéré comme le retour à un Etat Central, Synthétique qui permettrait d’Atteindre, par une Connaissance directe et Profonde, le Fonds Commun à toutes les Doctrines Traditionnelles. Ainsi, ce Don permettrait d’Accéder à la Connaissance du Principe même, dont toutes les Langues dériveraient. C’est Ce qui nous renvoie au titre de ce Travail : la Puissance Suprême Qui, en l’occurrence, nous engagerait vers l’Universalité." - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 - "Parce que la Transcendance ne s’Invente pas. Elle est la Conséquence d’un Etat Qui, Lui-même, ne se Construit pas. Elle n’est pas Intellectuelle, ne dépend pas de l’Etude ou de la Réflexion. Entendons-nous sur les Mots. Transcendance, Démarche pour aller Au-delà, vers un Etat plus Elévé, Vers Ce Qui est Extérieur et Supérieur à l’Humain."  - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 - "N’est-il pas, par ailleurs, Contradictoire, après les Epreuves et les Voyages Successifs de l’Initiation, Que la Démarche Maçonnique Initiale me Suggère - me Demande même - plutôt le Contraire : non pas aller Vers l’Extérieur, Vers un Autre Monde, une Autre Dimension, Vers Dieu ou un Etre Supérieur, mais bien entrer en Soi, Rechercher les Secrets de Vie, la Vérité, Amplifier le Désir de se Connaître, se Perfectionner, en son Âme même, plutôt Que Quémander Au dehors." - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 - "Le But de la Démarche de l’Alchimie est de Retirer le Soufre et le Mercure afin qu’Il ne reste que le Sel. Si le Sel obtenu est bien Neutre, la Lumière pourra y entrer, c’est ce que Fulcanelli appelle le « Bouton de Retour »". - Chr\ Per\ - Synthèse Saint Jean d'été 6015 – Ori\- Paris - R\L\ Le Trait Chr\Per\ -  Voir Processus.

Démeter  : A noter que la seule divinité à être  dupe - Un moment seulement - est Démeter, la Terre-Mère... Ici tout est symbole... - P\ ALF\ - P14 Ori\ Mon\ 6011. - voir aussi Gaïa

Demeurer : Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - "Lumière de la Conscience qui tout embrasse, c'est en toi que se Forme l'Image de l'Univers, qu'elle y Demeure et s'y Dissout, Mystère qui détient le Miracle de la Vérité. Tu es le Soi intérieur, le "Je" Vibrant dans le Cœur. Cœur Est ton Nom, ô Seigneur !"... N'est-ce pas le Symbole même de ma Méditation : la Lumière de la Conscience, Joie Immuable, n'est-ce pas l'Origine de toute Forme ? N'est-ce pas la Voie Véritable ?" - Ella Maillart citant Ramana Maharshi - "Voici la Demeure de Dieu avec les Hommes : elle repose sur Douze Fondations portant les Noms des Douze Apôtres de l'Agneau. Alléluia. Jésus Gravit la Montagne, et Il appela ceux qu'Il voulait. Ils vinrent auprès de Lui, et Il en Institua Douze pour qu'ils soient avec Lui, et pour les envoyer Prêcher avec le Pouvoir de Chasser les Esprits Mauvais. Donc, Il Institua les Douze : Pierre (c'est le Nom qu'Il donna à Simon), Jacques, Fils de Zébédée, et Jean, le Frère de Jacques (Il leur donna le Nom de « Boanerguès », c'est-à-dire : « Fils du Tonnerre »), André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques Fils d'Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, Celui- Même Qui le Livra." - (Mc 3, 13-19) - "Nous (Noùs - Ndlr -) ne pouvons pas Oublier que, dans notre contexte culturel, de nombreuses personnes, bien que ne reconnaissant pas en Soi le Don de la Foi, sont quand même dans une Recherche sincère du Sens Ultime et de la Vérité définitive sur leur Existence et sur le Monde. Cette Recherche est un authentique « Préambule » à la Foi, parce qu’elle met en Mouvement les Personnes sur le Chemin qui conduit au Mystère de Dieu. La Raison de l’Homme Elle-même, en effet, porte Innée l’Exigence de « Ce Qui a de la Valeur et Demeure Toujours » . Cette Exigence Constitue une Invitation permanente, inscrite de façon indélébile dans le Cœur Humain, à se mettre en Chemin pour trouver Celui que nous (Noùs - Ndlr -) ne Chercherions pas s’il n’était pas déjà venu à notre Rencontre . La Foi nous (Noùs - Ndlr -) Invite Justement à cette Rencontre et nous (Noùs - Ndlr -) y Ouvre pleinement".- Benoît XVI  cité dans  - "La Foi Maç." - Mat\ GAB\  RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- "Chez eux, (les Grecs) en effet, la Fantaisie Individuelle commença assez tôt à se donner libre cours dans toutes les Formes de l'ArtQui au lieu de Demeurer proprement Hiératique et Symbolique comme chez les Egyptiens et les Peuples d'Orient, prit bientôt par une toute autre direction, visant beaucoup moins à Instruire qu'à plaire... c'est en somme, le début de ce qu'on peut appeler l'Art Profane ; et il Coïncide sensiblement avec celui de cette Pensée également Profane Qui, due à l'exercice de la même Fantaisie Individuelle dans un autre Domaine, devait-être Connue sous le Nom de Philosophie." - René GUENON - "Aperçus sur l'initiation" - Mythes, Mystères et Symbolismes. - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy -  "Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le Blanc peut, du fait qu’il évoque une Absence Provisoire Destinée à Être Comblée, laisser suggérer qu’en quelque sorte l’Esprit du Mort Demeure en nous (voir Noùs - Ndlr -) et que l’Esprit prendra Chair. Le Blanc est alors une Couleur d’Annonce, elle Annonce non pas la Fin mais l’Accomplissement. N’oublions pas que le Blanc au (ixième) Degré n’est pas Présent en tant que Tâche de Couleur mais en tant que Couleur des Colonnes indiquant les Quatre Points Cardinaux. Ce sont Symboliquement des supports de Connaissance en Esprit qui marquent les Limites du Passage d’un Monde à un Autre Monde. C’est en ce Sens qu’elles sont aux Quatre Points Cardinaux, c’est à dire dans toutes les Directions.- http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Noir - voir Minne -

Démiurge :  L'Hiérophante tenait la place du Démiurge et expliquait aux postulants à l'Initiation les divers phénomènes de création qui étaient produits pour leur instruction. « II était le seul interprète des secrets et doctrines ésotériques. Prononcer même son nom devant une personne non initiée était interdit. Il siégeait à l'Orient et portait, comme symbole d'autorité, un globe d'or suspendu à son cou. Il avait aussi le nom de Mystagogue ». - Kennett R.H. MAKENZIE, M.S.T. [Membre de la Société Théosophique], The Royal Masonic Cyclopaedia - http://www.theosophie.fr/Web03/Clef/Glossaire-2.htm Le G\A\D\U\  est un symbole initiatique. « Le G\A\D\U\ trace le plan idéal qui est réalisé en acte, c’est à dire manifesté dans son développement indéfini par les êtres individuels qui sont contenus dans son être universel ; et c’est la collectivité de ces êtres individuels, envisagée dans son ensemble, qui constitue le Démiurge ». - René GUENON. -

Demi-tour : Luther dira de même « faites Demi-tour » (kenrt um) assurant aussi que l’Evangile de St Jean suffirait à l’exclusion de tous les autres. - Bru\ BOI\ "La Saint Jean d'hiver" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6012 -

Démon : "Nous sommes nous-mêmes notre propre Démon et construisons tous les jours notre Enfer - Oscar WILDE -" - "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" « Il est Vrai que nous Connaissons Deux Principes, mais qu’il n’y en a qu’Un que nous Appelons Dieu ; nous Nommons l’Autre Hylé ou la Matière ou, comme on dit plus Communément, le Démon.» - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - "Dans le Corpus Hermeticum, attribué à Hermès Trismégiste, la Hylé Correspond à la « Matière du Monde » en tant que première Création de Dieu, et Principe du Monde : « Il faut savoir en premier Lieu, que Dieu et le Monde, qui chez les Grecs est appelé Hylé, étaient avant toute autre Chose que Dieu Créa. » - http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyl%C3%A9  - -  " Voir  Démonstration - Daimonios

Démonstration : « Les Terminologies sont des sujets de Discussions, d’Erreurs, et de Discrédit ; ceux qui les Créent, pour les besoins Apparents de leurs Démonstrations, en hérissent incompréhensiblement leurs textes, et s’y attachent avec tant d’Amour que souvent ces Terminologies, arides et inutiles, finissent par constituer l’unique nouveauté du système proposé. » MATGIOI – La voie métaphysique - cité par le FF\ Maî\ Max\ PAS\ - RL\ Les FF\ Libres - Ori Bez - 6013 -  "...L’Homme de Vitruve...[...] a placé l’Homme a la fois dans un Carré et dans un Cercle. [...] les Bras écartés en Croix et les Pieds joints bien Enracinés en Terre, il entre Parfaitement dans un Carré. [...]  s’Il écarte ses Jambes et ses Bras singeant l’envol dans le Ciel, Il entre dans un Cercle. [...] nous constatons que l’Axe du Carré passe par le Sexe de l’Homme. Illustrant ainsi la reproduction, la descendance. [...]  le Centre du Cercle, passe par le Nombril trace Corporelle de son Ascendance. [...]  C’est la Démonstration visuelle du Libre arbitre de l’Homme. C’est a Lui de choisir s’Il Veux rester dans le Carré représentant la Matérialité ou Evoluer dans le Cercle Symbolisant la Spiritualité."  - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." -  "La Breloque Représente le Théorème de Pythagore qui est le Symbole des Passés Vénérables Maîtres. Il s’agit Ici de la Démonstration Géométrique du Théorème de Pythagore. Il Démontre les Connaissances dans l’Art de la Géométrie de Celui qui le Porte en Qualité de Maître  Maçon et de Vénérable Maître, devenu Vénérable Maître d’Honneur et Passé Vénérable Maître." - https://maloge.net/gldf/1/3/musee/1853 -La Foi sans la Charité ne porte pas de Fruit et la Charité sans la Foi serait un Sentiment à la Merci constante du Doute. Foi et Charité se réclament réciproquement, si bien que l’une permet à l’autre de Réaliser son Chemin ». [...] Enfin qu’est ce que la Foi, sinon une « audace de la Raison », c'est-à-dire le Courage d’aller Au-delà de la Raison, de ce que je peux Démontrer. Si ce n’est prendre le risque d’un Lâcher prise. [...] L’Intuition est le premier rapport à la Foi. A l’Intérieur de nous (Noùs - Ndlr -), avant de Connaître l’Initiation, la Tradition, ou le G\A\D\U\, nous sentons dans notre Cœur, qu’il Existe quelque chose de plus important que nous (Noùs - Ndlr -) et nous (Noùs - Ndlr -) poussons la Porte du Temple  [...] J’ai Conscience que le premier Acte par lequel on vient à la Foi est un Don, Qui, Découvert Devient la Foi qui Agit et Transforme la Personne jusqu’au fond d’Elle-même ."  - Mat\ GAB\ - "La Foi Maç."   RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- "L'Histoire Moderne a Démontrée que les Alliances entre le Trône et l'Autel ne Peuvent que Discréditer les Deux" - Hannah Arendt - "Connaître, ce n'est point Démontrer, ni Expliquer. C'est Accéder à la Vision." - Antoine de Saint Exupery - Pilote de guerre - Voir Favori - Faveur - Lilà - Joueur DivinDémon.

Dénominateur : - "Le Monde (les Cieux, la Terre) c'est l'endroit Matériel, le Lieu où se déroule ta Vie... il n'est pas le même pour un Papou que pour toi, il n'est même pas le même pour Moi que pour toi...en conséquence il passera il est Illusions ! Le Cosmos, c'est la partie VISIBLE ou que tu peux Imaginer (concevoir une image) de l'Univers... il n'est pas le même pour un Papou que pour toi, il n'est même pas le même pour Moi que pour toi...en conséquence il passera il est Illusions ! (on parle aussi de Cosmétique...  pour maquillage, faire illusion). L'Univers c'est UNI-VERSO c'est-à-dire tourné vers le Un, vers l'Unité... inutile de lever les yeux au ciel, il faut plutôt entrer en "Métanoïa", c'est-à-dire regarder à l'intérieur de soi (petit "s") Centre de ta Loge, comme te le conseil le Rituel d’ouverture, en Convertissant ton regard. Lorsque tu as retrouver le Un en toi, c'est-à-dire "soi", le plus petit Dénominateur commun entre les Hommes et l'Existant , tu es à l'identique du Papou, ce que tu pourras dire à ce moment sera « Uni-versel » (Vrai  Partout et Toujours, et Maintenant) tu auras Trouvé l’Unité par rapport à tout le Créé et l’Incréé, et sera arrivé au seuil des « petits Mystères », prêt à pénétrer les « Grands Mystères » tu pourra dire comme le Christ : "les Cieux et la Terre passeront mais ma Parole ne passera pas !". Tu sera Au-delà du "Moi", hors des Représentations Egotiques (de ce que petit humain, tu croyais être) tu seras en SOI, le Tout (certain disent Dieu, d'autres Jéhovah, d'autres Allah... ainsi de suite) et tu comprendras alors ce qui est écrit dans notre carnet d'Apprenti : "Tout Est Un, Un le Tout". C'est l'entrée en Métaphysique, c'est ce que Dali à essayé de faire voir dans son "Christ de St Jean de la Croix", tableau dans lequel le Christ n'est pas vu du dessous, du sol,  comme à l'accoutumé, mais vu du Zénith, par dessus la Croix en Métaphysique (Au-delà du Physique, de l'Ego, du Moi)."  - Echange avec un Frère à propos de la phrase Christique "les cieux et la terre passeront mais ma parole ne passera pas !"  - Ndlr -

Densité : "...le Golgotha (Crâne) Lieu de Rupture, l’est aussi de Résurrection. Il Correspond à un Athanor dans lequel la Densité s’est  Dissipée..."  - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ -

Denys l’Aréopagite : L’homme connu sous le nom du Pseudo-Denys ou Denys l’Aréopagite est un Père de l’Église qui eut une influence très importante sur la Théologie médiévale. Son surnom bizarre s’explique par le fait qu’on l’a confondu longtemps avec un personnage des actes des Apôtres (Ac 17,33), le seul Grec que Saint Paul soit parvenu à Convertir. Ensuite on s’est rendu compte que son Œuvre était beaucoup plus tardive (cinquième siècle) et on lui a accolé ce "Pseudo" pas très poétique. Quoiqu’il en soit ce Denys laisse une Œuvre très importante, en particulier son traité "La Théologie Mystique", un traité tellement capital qu’il lui valut le titre de père de la Mystique. Un des aspects les plus féconds de l’Œuvre du Pseudo-Denys est d’avoir introduit la distinction entre les différentes dimensions de la Théologie ; la Théologie Mystique (le sommet de la théologie), la Théologie Symbolique et la Théologie Spéculative. la Théologie Mystique : elle correspond à une Révélation Secrète. C’est le degré Suprême de la Connaissance de Dieu. Plus la Connaissance est élevée moins il est possible de l’exprimer par des mots, la montée vers Dieu est donc une montée dans le Silence et l’Obscurité : « étant plongés dans l’Obscurité Au-delà de tout entendement, nous allons rencontrer non seulement la pauvreté des mots, mais l’absence totale de parole et de Compréhension » ; la Théologie Symbolique : c’est le degré inférieur de la Théologie. Elle examine les expressions issues de l’expérience des choses sensibles pour être rapportées à Dieu ; ainsi les Saintes Écritures parleront de la Colère de Dieu, de l’Ivresse de Dieu, du sommeil de Dieu, de son réveil, de la jalousie de Dieu, etc... Le Symbole est une image qui renvoie Au-delà d’elle-même, il permet de rendre l’invisible Visible et de dire l’Indicible ; la Théologie Spéculative : elle s’efforce par la Raison Eclairée par la Foi de développer et d’Ordonner les Vérités de Foi. L’influence du Pseudo-Denys Benoît XVI souligne aussi que le Pseudo-Denys « créa la première grande Théologie Mystique » : « Le mot « Mystique » acquiert même avec lui une nouvelle signification. Jusqu’à cette époque, pour les Chrétiens ce mot était équivalent au mot « Sacramentel », c’est-à-dire ce qui appartient au « Mystèrion », au Sacrement. La Parole « Mystique » devient avec lui plus personnelle, plus intime : elle exprime le Chemin de l’Âme vers Dieu ». Au cours des siècles, le pape soulignait que « Denys l’Aréopagite eut une grande influence sur toute la Théologie médiévale, sur toute la Théologie Mystique autant en Orient qu’en Occident, il fut presque redécouvert au treizième siècle notamment par Saint Bonaventure, le grand Théologie franciscain qui dans cette Théologie Mystique trouva le moyen conceptuel d’interpréter l’héritage tellement simple et profond de Saint François : le « poverello » avec Denys nous dit finalement que l’Amour voit plus que la Raison ». Les Spiritualités asiatiques aussi Benoît XVI voit aussi en lui un Pont avec les Spiritualités asiatiques : « Il existe aujourd’hui une nouvelle actualité de  Denys l’Aréopagite : il apparaît comme un grand Médiateur dans le dialogue moderne entre le christianisme et les Théologie Mystiques de l’Asie, dont la caractéristique la plus connue est la conviction selon laquelle on ne peut pas dire qui est Dieu ; on ne peut parler de  Lui que sous Forme négative ; on ne peut parler de Dieu qu’avec le « ne pas », et ce n’est qu’en entrant dans cette expérience du « ne pas » qu’on Le rejoint. -  Théologie négative - On voit ici une proximité entre la Pensée de lAréopagite et celle des Religions asiatiques : il peut être aujourd’hui un Médiateur comme il le fut entre l’Esprit Grec et l’Evangile ». - http://www.cmchr.net/Le-Pseudo-Denys.html - Apophatique  - Plaisir -

Déontologie : « Déon, Ontos et Logos » qui signifient respectivement devoir et discours – éthique appliquée à un profession déterminée - Christophe ALCINA - mémoire expertise comptable -.

Dépassement : "-On s'Initie Soi-même - Cette formule n'est exacte que dans la mesure où le cheminement Initiatique est soutenu par Un incessant effort volontaire de Dépassement de Soi-même." - Rituel 15°/18° - 2014- p.15 - REAA - "...objectifs nécessitant le Dépassement de Soi-même et du groupe."  - Rit. 15°/18° - 2014- p.54 - REAA - "La Transformation, terme que l’on trouve parfois dans le Langage de l’Hermétisme pour désigner un Passage Au-delà de la Forme, n’est pas à Confondre avec la Transmutation qui ne représente qu’un simple changement d’Etat au sein du Domaine Formel Individuel. La Transformation Est donc, au Sens strict, un Accès à un Etat Supra-individuel non Formel par le Dépassement des Conditions limitatives (Temporelles et Physiques) de l’Existence Humaine, c’est-à-dire l’Accomplissement Effectif d’un Niveau de Réalisation relevant incontestablement des « Grands Mystères* ». - (Aperçus sur l’initiation, ch. XLII, « Transmutation et transformation ».- René Guenon - ) - (Le) Cosmodrame (est un) Terme « détourné » élargissant la signification du terme Psychodrame. Le Psychodrame est un Jeu de Rôle , une Forme de Thérapie utilisant la Théâtralisation dramatique au moyen de scénarios improvisés, et permettant la Mise en scène de Conflits intrapsychiques afin de les activer, les Conscientiser et les Dépasser. Le Cosmodrame est alors un Jeu de Rôle, une Mise en scène dramatique des Forces et Conflits Universels à l’Œuvre, non chez un seul Individu, mais dans Tout Homme. Il Met en scène en quelque sorte l’Anthropos propre à une culture, à une Tradition. Le Cosmodrame d’Hiram vécu par l’Initié active les Forces qui Sont à l’Œuvre sur le Chemin de l’Initiation. A charge pour l’Initié de les rendre Conscientes de les Maîtriser et de les Dépasser.- Ala\ MAS\ - suite à la planche "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" - "Méthode vient de Méta, ce qui Dépasse et Odos, La Voie. - Journal de la GLDF N°113 P8 -" -  "L'Espoir est un référentiel Humain en rapport avec le Désir, l'Espérance a le Sens d'une Autre Dimension , Vivante en Lui, la Dimension de l'Universelle. C'est ce Sentiment Incommunicable d'Expansion, de Dépassement qui donne au CR+C non plus seulement une Individualité Humaine mais la Certitude que sa Vie a un Sens dans l'Ordre des choses et dans l'Univers." - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "Est-ce « l’entité Psychique » Collective, à laquelle certains ont donné le nom d’Egrégore ? Mais ce « Collectif » ne saurait en aucune façon Dépasser le Domaine Individuel ni aller Au-delà de l’Ordre Psychique puisqu’il n’est en définitive qu’une résultante des Individualités Qui le composent. Car Tout ce Qui n’est que Psychique ne peut avoir aucun rapport Effectif et direct avec l’Initiation." - Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr -

Dépersonnalisation : Cette Mort Mystique qui Correspond en effet, au moins Symboliquement à ce que rencontre l'Initié dès (x)éme Degré du Rite, est évidement un Rite de "Dépersonnalisation". Or, n'est-ce pas selon la plus ancienne Tradition, de cette Dépersonnalisation, qu'à chaque Degré parle à l'Initié le Passage du Mot de Passe au Mot Sacré - "Ordo Ab Chao" - N° 67 "Le Passage" - "Le passage : du mot de passe au mot sacré" P.261, par Robert Lau\-

Dépouillement : Et le Travail Ici, l’Epreuve consiste en une Décapitation de notre Ego ombrageux, une ouverture du Subconscient qui est le nécessaire Dépouillement de nos Tuniques de Peau. C’est ce Travail de Résilience qui permet seul un Recentrage. Mais est-ce suffisant pour Réaliser l’Œuvre au Blanc ? …Sommes-nous capables d’Incarner la Parole, cette Œuvre au Rouge, à l’Heure du Parfait Maçon - JF\ VAL\ - « Une approche de l’Epreuve dans le R\E\A\A\ » - SC\ 702 Val\ Mon\ 6012 - "René Guenon, dans son ouvrage « Chirographie », nous rapporte : « Quant au Nom Allah Lui-même, il est formé par les Doigts, de la façon suivante : l’auriculaire correspond à l’Alif, l’annulaire au premier Lam, le médius et l’index au second Lam, qui est double, et le pouce au He (qui, régulièrement, doit être tracé sous sa Forme « Ouverte ») ; et c’est là la Raison principale de l’usage de la Main comme Symbole, si répandu dans tous les pays Islamiques (une Raison secondaire se référant au Nombre Cinq, d’où le Nom de Khoms donné parfois à cette Main Symbolique). On peut Comprendre par la signification de cette parole du Sifr Seyidna Ayûb (Livre de Job, XXXVII, 7) : « Il a mis un Sceau (Khâtim) dans la Main de Tout Homme, afin que tous puissent Connaître Son Œuvre » ; et nous ajouterons que Ceci n’est pas sans rapport avec le Rôle Essentiel de la Main dans les Rites de Bénédiction et de Consécration. »... « Les Mains Nues signifient que le Compagnon s’est Dépouillé de ses Outils comme le Candidat Apprenti s’est Dépouillé de ses Métaux …» ...« …. Se Dépouiller de ses Outils pour un Compagnon , c’est se Libérer des supports qui ont permis l’Acquisition du Degré de Connaissance qui devrait Correspondre à ce Grade, car cette Connaissance, si elle a été véritablement été Acquise, serait alors Intégrée à l’Être, et pour « pouvoir Accéder à un Degré d’Ordre Supérieur, il conviendrait que cette Connaissance du Compagnon « laisse la Voie Libre à nouveau et par , qu’elle se débarrasse de tout ce qui, Maintenant, est « Devenu Extérieur à l’Être et qui gênerait pour ce Prochain Passage, même si ces Outils ont été « Nécessaires jusqu’alors … »" - http://www.ledifice.net/6034-4.html -

Dépositaires : "Seule une Curiosité Maîtrisée Peut nous (voir Noùs - Ndlr -) conduire à prendre Conscience que nous (voir Noùs - Ndlr -) sommes tous Dépositaires des Secrets les plus Inviolables. Il ne s’agit pas de Secrets Exotériques qui requièrent pour l’Essentiel de la discrétion et du Silence mais de Secrets Esotériques, Signes d’une Alliance profonde en Nous-mêmes et avec Nous-mêmes et Intransmissibles." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Dépravé : Le terme Profligés vient du latin profligatus, Signifiant Perdu, Dépravé, Infâme. - Robert AMBELAIN - "Les arcanes noires de l'Hitlérisme" - P44 - Edition Robert Laffont 1990

Dérision : "Si l'Arlequin s'est développé dans la Commedia dell'arte en Occident, Idries Shah a argumenté que ses Origines seraient avant tout Soufies. Les Maîtres Soufis classiques étaient en effet Connus pour porter une Robe rapiécée  cousue à partir d'Etoffes de Différentes Couleurs dès le XIe Siècle. Shah écrit que le Mot « Arlequin » serait Issu de l'Arabe « Aghlaq » — le Nom alors Donné à ces Maîtres qui Enseignaient par l'Humour et la Dérision — dont le pluriel est « aghlaquin' », prononcé gutturalement comme la jota espagnole soit « ajlaquin », qui aurait donné le Nom « Arlequin». Shah défend cependant que l'Enseignement de la Sagesse par l'Humour, un des traits du Personnage d'Arlequin, est une Constante de la Sagesse Universelle." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Arlequin - Voir aussi Robe sans couture.

Derviche : aspirant sur la voie Soufie - Terry GRAHAM - Lettre soufie N° 32 – Glossaire - et  correspondance avec App\ -

Dés : Dans le Parcours Initiatique qui nous est réservé, notre Vie…, nous jetons les Dés de notre Destinée, et , nous mélangeons « nos Hasards qui sont les Nécessités d’un grand Tout… ». - Hen\ Gay\ RL\ l’Acacias Occitan GLDF à l’Or\ Sèt\ 6007.-

Désaffection : "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -"

Descente : Donnons un exemple de cette Ascension et de cette Descente  en proposant une méthode de méditation, qui s’inspire autant de Philon d'Alexandrie que des moines cartusiens et de la fameuse « échelle des moines » de Guigues le Chartreux. C'est une pratique qui peut s’exercer aussi bien dans l'assise que dans la marche. Elle peut donner à l'une comme à l'autre sa verticalité et sa profondeur. « L’assise et la marche » - Jean-Yves LELOUP - "Le passant" – lectio Divina - « L’assise et la marche » P.142 à 149 Envoyé par Phi\ BOU\ P14 Ori\ Mon\ 6012 - disponible en .doc sur demande - Ndlr - "Pour Comprendre les Symboles du second Temple, il nous faut d'abord examiner la vie de Jésus. Marie, sa Mère voit son Education confiée au Temple dès son plus jeune Âge afin d'être Elevée dans la Prière et la Pureté. [...] elle est donnée à Joseph, Descendant du Roi David, dont la famille Laïque est Habilitée à fournir le Bois pour l'Autel du Temple à l'occasion d'une des fêtes annuelles comme mentionné dans le Talmud. C'est Reconnaitre qu'il est le Légitime Héritier d'une Royauté qui ne Règne plus depuis plusieurs Siècles. [...] "D'autre part, Zacharie et sa femme Anne, Descendante d'Aaron, vont engendrer Jean le baptiste. Le dernier Grand Prêtre de ses Ancêtres est Onias III qui sera assassiné en -170. Jean le baptiste est donc l'Héritier Légitime de la Grande Prêtrise." [...] "Le verbe Descendre traduit l'hébreu  y-r-d formé sur la même Racine que le nom du Jourdain.[...] La Colombe traduit l'hébreu  y-w-h-n . Or dans le Siracide, y-w-h-n est employé pour transcrire le nom du grand-Prêtre Onias, celui du père de Simon le juste (Sir 50,1), mais aussi aussi celui de son fils, dernier grand-Prêtre Légitime de Jérusalem déposé par Antiochos IV Epiphane en -175. Cela veut dire que la Colombe a un Double sens : d'une part elle est en clair le Signe du Saint Esprit que Jésus reçoit à son Baptême  et d'autre part, grâce à l'Onomastique, Jésus reçoit par le Saint Esprit la Légitimité Sacerdotale interrompue par la déposition d'Onias III. La Légitimité revient à l'Elu de Dieu. [...]...elle Symbolise le Christ dans sa Fonction Royale et Sacerdotale." [...] "Le Mythe de la Crucifixion revêt pour le Chevalier Rose-Croix une grande importance. En effet, l’Oeuvre au noir commence au soir de la Cène, puis les injures, les crachats, les Souffrances et la Crucifixion ; L’Œuvre au blanc va suivre avec la Mort, la Descente de la Croix et enfin la mise au Tombeau et enfin l’Œuvre au rouge avec la Résurrection le jour de Pâques." - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 -  Mais n’est-il pas Possible, pour nous Francs-maçons de R\E\E\A\, de considérer que « Nouvelle » désignerait le Temple Intérieur que chacun de nous doit reconstituer au fond de Lui-même, qu’il doit Lui-même Devenir Grâce à ses Efforts ; alors que « Céleste » désignerait celle que Jean Annonce, qui Descendra du Ciel, qui nous sera envoyée telle que le Très-Haut l’a décidé ? Malgré nos Efforts, nous n’arriverons à créer que la Jérusalem Nouvelle ; donc la Jérusalem Céleste nous est envoyée, selon un plan qui nous est imposé. Peut-on dire « Révélé » ? Cependant, il est vrai que le texte de Jean emploie indifféremment les deux expressions. - J-Gab\ CER\ "La Jérusalem nouvelle" SC 702 Ori\ Mon\ 6013 -"Et il commença sa conférence. Au début, tout était Tohu-bohu, le Noir Régnait sur la Terre. Une Lumière jaillit des Ténèbres pour y Descendre, touchant le Sol pour rebondir dans les Cieux. Ainsi le Blanc Fut Créé, et la Sagesse Apparut. De cette Sagesse la ligne d’Horizon s’Eclaira. Le Feu des Volcans émergea et le Rouge Fut Créé, précédant le tour de l’Homme…. - "L'apprenti, les deux Surveillants et l’âne" - Guy Mat - RL 813 - 2014 - Voir les Couleurs de l'Alchimie, Dialectique, Diairésis...Lectio Divina

Désert : Arafat, comme Moïse sont des gens qui savent se libérer de l’esclavage, mais qui ne savent pas concevoir la Liberté…Arafat a fait naître le peuple Palestinien mais n’a pas su proclamer l’Etat, Moïse n’est pas rentré en Israël alors qu’il y a mené les autres…Ce sont des gens du Désert.- Tarek Ramadan ONPP le 13/11/04. - C’est dans son Désert particulier, que tout devient clair, que les réponses sont les plus percutantes et que l’Humilité nous assaille le plus durement.- Ren\ RIG\ "La face cachée de Jean" – RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\

Désespoir : Le Désespoir est une forme d’Orgueil. - Bruno Cremer « Noce blanche ».-

Désincarner : "Dans Le Figaro du 22 janvier 1951, André Rousseaux intitulait son article « Le dernier jour de René Guénon », rappelant ce que le Philosophe déclara à ses proches en ses derniers moments : « Soyez sans Crainte, je ne vous quitterai pas ; vous ne me verrez plus, mais je serai , et moi, je vous verrai. » En cette déclaration René Guénon rejoignait la Tradition Universelle ; le Judaïsme avec l'Evocation Posthume du Prophète Samuel par la Sorcière d'En-Dor à la demande du Roi Saül (I Samuel, XXVIII, 7), et les nombreuses Condamnations prononcées dans le Pentateuque contre ces Evocations. Le Christianisme démontre que l'Invisible est aussi le Monde des Morts avec Toutes les Apparitions de Jésus à ses Disciples. Et l'Hindouisme nous le précise avec ses Traditions sur les Pitris (Défunts), Âmes Désincarnées en Quête d'une nouvelle Incarnation Karmique. Enfin l'Islam confirme, avec Tout ce qu'en dit le Coran en ses Sourates concernant le Sort Posthume des Fidèles des Diverses Religions : Islamique, Juive, Chrétienne, Sabéenne." - Robert AMBELAIN - "Les arcanes noires de l'Hitlérisme" - P48 - Edition Robert Laffont 1990 -

Désintéressé : "Le Taureau qui est Lié à Vénus exprimant ainsi la Persévérance, la Qualité d’un Travail Désintéressé et, par conséquent, la Concentration. [...] Ces Signes du Zodiaque sont en relation avec les Éléments :...le Taureau avec la Terre...- Jea\ Mey\ - "Les pas du F\M\" - Ori\ de Mon\ 6013 -" - "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -"  - Voir Sinople - Voir Non action

Désir : Il suffit pour cela qu’il en ait le Désir, un terme qu’emploi souvent notre Rite Rectifié en nous parlant de l’homme de Désir. N’oublions pas que cette expression est à prendre dans son sens ancien dérivé de desiderium : Désir de quelque chose que l’on a eu, connu et qui fait défaut. En quelque sorte, la quête de cette étoile dont il sera question à un autre grade. Cette expression nous vient en droite ligne des thèses de Martinez de Pasqually sur la Réintégration des Êtres, toujours en filigrane dans nos rituels. Chaque élément, donc, du Rituel se trouve avoir de nombreuses implications, se trouve intimement relié à d’autres et contribue à la démarche initiatique en tant que voie de connaissance et non pas de savoir. - Rol\ BER\ « La notion de Temps au R\E\R\ selon l'ouverture et la fermeture des travaux au 1er grade » - La « Volonté »  au R\E\A\A\ n'est-elle pas à entendre dans le même sens ?. - Ndlr - "Cherchons avec le Désir de trouver, et trouvons avec le Désir de chercher encore. "  Saint Augustin- Cherchant le bâtisseur de la Maison, j’ai couru ma course dans le tourbillon des Naissances sans Nombre qui jamais n’échappent à l’entrave de la Mort ; le Mal, de Naissance en Naissance, se répète. Possesseur de la Maison, je te vois. Jamais plus tu ne me bâtiras une Maison. Toute ta Charpente est brisée, le faîte du toit a volé en éclats : son assemblage n’est plus ; mon Esprit est parvenu à la destruction des Désirs. - Ananda K. COOSMARASWAMY Folio essais N° 271 "Chant de victoire du Bouddha" "Hindouisme et Bouddhisme" -   Pour Platon, Quatre Vertus composent l'État le plus parfait, dit-il : la Sagesse, le Courage, la Tempérance et la Justice. La Sagesse est aux commandes, car dans toutes choses, c'est l'Âme qui doit commander. Le Courage est la Vertu qui est appelée à seconder l'Âme dans la défense de l'État contre tout ce qui pourrait lui porter atteinte. La Tempérance est la maîtrise de Soi, la maîtrise par la Raison des Passions et des Désirs. Dans la Cité, dit Platon, la Tempérance est l'Harmonie qui doit s'établir entre ceux qui commandent et ceux qui savent qu'ils doivent être commandés. La Justice enfin, se trouve dans le fait que chacune de ces Vertus puisse remplir correctement sa propre Mission. La Raison doit commander, le Courage doit obéir et seconder la Raison ; la Tempérance doit établir une Harmonie entre ces deux domaines. A contrario, l'injustice arrive lorsque ces Vertus ne remplissent pas chacune leurs propres rôles. L'injustice s'installe lorsque c'est l'Ignorance qui commande, ou la lâcheté qui règne en Maître, ou encore, les Passions qui s'imposent à la Raison. -   "Je suis mort parce que je n'ai pas de Désir, je n'ai pas de Désir parce que je crois posséder, je crois posséder parce que je n'essaie pas de donner. Essayant de donner, on voit qu'on est rien, voyant qu'on est rien, on Désire Devenir, désirant Devenir : On Vit !" - René Daumal cité dans le livre de Jacques Lacarriére, Marie d'Egypte. FR3 Aléas, "des mots pour la vie" 30 août 95. - " Calcination : Noire - Destruction des Différences - Extinction des Désirs, réduction à l'Etat premier de la Matière. - http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - "La Raison, c’est la Maîtrise des Passions et des Désirs, c’est la Voie de la Sagesse. Comme dit Kant « la Raison nous a été départie comme une Puissance Pratique, c’est à dire comme une Puissance qui doit avoir de l’Influence sur la Volonté ». La Raison est  habituellement considérée comme une Faculté propre de l'Esprit Humain qui lui permet d’Etablir des critères d’authenticité et d’Erreur, de Discerner le Bien et le Mal."  - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." - "Le Monde Profane Occidental, dont Noùs sommes Issus et qui Noùs a Formé et déformé, pour Connaître, Utilise et survalorise l'Œil de Raison qui passe au Crible de la Pensée Spéculative l'objet Observé : C'est l'Œil Qui Discerne, Divise, oppose et compare. Avec Lui, s'imposent la Dualité, la Dialectique, le Doute. Toutes choses qui ne l'oublions pas, partage le même radical que "Diable". Pour nous, Initiés, l’Œil de la Raison Evolue ou doit Evoluer vers la pleine Fonction de ce que les Anciens nommaient « Animus » et qui inclut aussi le Désir, la Volonté, la Mémoire, l’Intelligence et la Capacité Sacrificielle. Cet Œil est totalement Lié à une Conscience  de type Solaire Liée au Feu. Et en tant que telle, si elle n’est point équilibrée et compensée elle risque de durcir les réalités invisibles de type archétypales, de pétrifier les symboles en les desséchant intellectuellement." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 -" - "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -" "L'Espoir est un référentiel Humain en rapport avec le Désir, l'Espérance a le Sens d'une Autre Dimension , Vivante en Lui, la Dimension de l'Universelle. C'est ce Sentiment Incommunicable d'Expansion, de Dépassement qui donne au CR+C non plus seulement une Individualité Humaine mais la Certitude que sa Vie a un Sens dans l'Ordre des choses et dans l'Univers." - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "N’est-il pas, par ailleurs, Contradictoire, après les Epreuves et les Voyages Successifs de l’Initiation, Que la Démarche Maçonnique Initiale me Suggère - me Demande même - plutôt le Contraire : non pas aller Vers l’Extérieur, Vers un Autre Monde, une Autre Dimension, Vers Dieu ou un Etre Supérieur, mais bien entrer en Soi, Rechercher les Secrets de Vie, la Vérité, Amplifier le Désir de se Connaître, se Perfectionner, en son Âme même, plutôt Que Quémander Au dehors." - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 - "Désireux d'Enseigner la Vérité de l'Art Royal... [...] Mais il nous faut Maintenant vous Révéler l'Enseignement..." - Rit. 15°/18° - 2014- p.18 - REAA -

Désobéissance : "Oui, le franc-maçon de Rite Ecossais Ancien et Accepté éprouve la Nécessité de Chercher Librement la Lumière et ce en dehors de toute affirmation Dogmatique ou d'obligations cultuelles ou Doctrinale qu'il considère comme une entrave à la Libre recherche. Armé de sa formidable puissance d'abstraction, il ne Reconnaît et ne Reconnaitra jamais aucune limite à sa curiosité impérieuse, exaltante, avide de tout Connaître et de tout embrasser. Il suffit de lui dire : « Ne va pas Au-delà » pour qu'il ressente l'impérieuse Nécessité d'y aller ! Ayant voulu sans doute que l'Homme Mangeât du Fruit défendu, le  Dieu de la Genèse lui défendit d'en Manger. Cette Immodération, cette Désobéissance, cette Révolte de l'Esprit humain contre toute limite imposée soit au nom de Dieu, soit au nom de la Science ou de toute entité, Constituent son Honneur, le Secret de sa Liberté."  - Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 - Pomme

Désordre : Alors, que faire de ce Désordre en Noùs, Issu de notre morcellement ? Le Travail est-il de chercher à enlever une Partie de Nous-mêmes ? Ou plutôt de Comprendre Comment Ordonner le Tout ? - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -

Dessècher : « Si Je t’Oublie, Jérusalem, Que ma Droite se Dessèche ! » (Jérémie : Psaume 137/ verset 5) - Cité par J-Gab\ CER\ "La Jérusalem nouvelle" SC 702 Ori\ Mon\ 6013 -

Destin : "Personne n’est responsable de son Destin." - Anankè. - "Marc-Aurèle déjà, en bon Stoïcien, considérait qu’il convenait de respecter Trois Principes de Vie : - vivre comme le veut la Raison en chacun de nous, c’est-à-dire la Nature - vivre en accord Equitable avec les autres hommes - aimer le Destin, (c’est-à-dire le cours des Evénements fixés de façon irrévocable par une Puissance Supérieure) qui est aussi une Providence (donc la marque du Gouvernement  de Dieu sur la Création)."- Jea\ Mey\ - "Les pas du F\M\" - Ori\ de Mon\ 6013 - "Transformer les Coups du Destin en  Signes de la Providence." - Jean-Louis Barrault - "...Ne pas avoir Peur de Marcher Vers la Lumière et de tourner le Dos à la Matérialité si tel doit être notre Destin, avec comme Guide l’Arc-en-ciel Symbole de la Divine Alliance avec le Principe Créateur." - Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 -

Destination : J’Aime quand ça coule quand la caméra ne s’appesantit sur Rien, pas même les belles choses, la Vie est comme ça, c’est du Mouvement, et mon cinéma c’est le Mouvement. Qu’est-ce que je Cherche ? Je n’ai aucune Perspective, aucun Plan, aucun But. Si je me dit que je vais Chercher ceci ou cela là-bas, je sais que je serai forcément déçus…Oui bien sûr, ce qui importe, ça n’est pas la Destination, mais le Chemin et le Mouvement. - Tony GATLIF cinéaste Français, d’origine Gitane, Andalouse, Algéroise, interview Midi Libre du 04/10/2006 pour son film - La Destination, n'est il pas le Lieu où nous porte notre Destinée ? - Ndlr -

Destinée : voir - Ins 4° P.22 Treso. + T\F\P\M\ + - : « Une conséquence fort importante de ceci, c’est qu’on peut dire que tout être porte en lui même sa Destinée, soit d’une façon relative (Destinée individuelle) s’il s’agit de l’être envisagé à l’intérieur d’un certain état conditionné, soit d’une façon absolue, s’il s’agit de l’être dans sa totalité, car le mot « Destinée » désigne la véritable raison d’être des choses.» - Tchang Tseu - commentaire traditionnel de  dans le Yi King (cf le symbolisme de la croix Ch XXII)]- Et en suivant dans ce paragraphe : Cette remarque suffit pour démontrer l’inanité (caractère de ce qui est vide, vain, inutile) de toutes les discussions qui se rapportent au « Déterminisme »….. - René Guenon- Les états multiples de l’Être  -   L'Homme est un mélange de nature et d'aventure. Il s'agit d'accepter sa nature.  Si ma nature est d'être de l'argile plutôt que du marbre, je n'y peux rien. Ce que j'appelle mon Karma, c'est la loi de la cause et de l'effet, mon code génétique, mon héritage, le paquet de mémoires que je suis. L'Ego, le Moi, est constitué de toutes ces mémoires. C'est le terrain, la Matière, la forme... Cette capacité en l’homme d’interpréter, de donner du sens à ce qui lui arrive (ou de ne pas en donner) est ce qui change son destin en Destinée. Toute notre liberté réside dans le fait de passer d’une vie subie à une vie choisie. Il s’agit toujours de la même vie, des mêmes symptômes, de la même maladie, de la même souffrance ou du même bonheur…Mais si je subis, je n’exerce pas cette capacité qui est en l’Homme d’interpréter, d’imaginer, d’orienter, de donner un sens à ce qui lui arrive…Et je suis alors dans l’identification. Aimer... malgré tout - Jean-Yves LELOUP - "Rencontre avec Marie de Solemne" - éditions Dervy, 1995 - La Liberté d'une vie choisie -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=91  "L'Univers Symbolique que nous nous attachons à décrypter dans nos Loges nous libère de L’emprisonnement de la Vie Matérielle, ouvre notre Pensée sur des horizons Métaphysiques Radicalement nouveaux, nous oblige à modifier le sens de notre Destinée et à donner la priorité aux Valeurs de l'Esprit." - Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 - Dans le Parcours Initiatique qui nous est réservé, notre Vie…, nous jetons les Dés de notre Destinée, et , nous mélangeons « nos Hasards qui sont les Nécessités d’un grand Tout… ». - Hen\ Gay\ RL\ l’Acacias Occitan GLDF à l’Or\ Sèt\ 6007.- "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy -  voir Minne  Dharma - "Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le Blanc peut, du fait qu’il évoque une Absence Provisoire Destinée à Être Comblée, laisser suggérer qu’en quelque sorte l’Esprit du Mort Demeure en nous (voir Noùs - Ndlr -) et que l’Esprit prendra Chair. Le Blanc est alors une Couleur d’Annonce, elle Annonce non pas la Fin mais l’Accomplissement. N’oublions pas que le Blanc au (ixième) Degré n’est pas Présent en tant que Tâche de Couleur mais en tant que Couleur des Colonnes indiquant les Quatre Points Cardinaux. Ce sont Symboliquement des supports de Connaissance en Esprit qui marquent les Limites du Passage d’un Monde à un Autre Monde. C’est en ce Sens qu’elles sont aux Quatre Points Cardinaux, c’est à dire dans toutes les Directions.- http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Noir -

Destrier : Le Destrier est un Cheval de Bataille - Voir Jolly Jumper - Rossinante, Don Quichotte, Buffle, Licorne, Ego, Anxiété, Ivanhoé, Cheval, Chevalerie, Lucky Luke, Al-Borack, Bhagavad Gîtâ, Dragon, Georges, Centaure, Bataille, Jihad, Destrier

Destruction : En Birman l'expression que j'ai traduite par "apparition/disparition" ou "création/destruction" est le terme "Phyit-pyet" qui est composé du terme "Phyit" qui veut dire devenir apparaître et du terme "pyet" qui signifie être détruit cesser d'exister. Le méditant choisira les termes ou l'expression qui lui Semble le plus juste et qui l'aide le plus dans sa pratique.- Ashin REVATA - Méditation du Venérable -  (Centre de Méditation Mahabodhi, Mandalay, Myanmar) - (Birmanie) - Technique de méditation de 5mn dispo sur demande- Ndlr - "...la Jérusalem Céleste est en nous (voir Noùs - Ndlr -) avec un double Pouvoir : l’un Destructeur, l’Autre Rédempteur équivalent au Feu qui Détruit et au Feu Qui Régénère..." - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ Abbadon, Nom Hébreu de l'Ange de l'Abîme Signifiant "Destructeur" - Apocalypse 9:11 - Voir Djobi/Djoba -

Détaché : Favori  : qui est l'objet d'une Faveur particulière, d'une Prédilection. Préféré. - Média Dico - Particulièrement, celui, celle qui tient le premier rang dans la Faveur, les bonnes Grâces  d'une Personne en Crédit. -  Le Favori n'a point de suite ; il est sans engagements et sans liaisons ; il peut être entouré de parents et de créatures, mais il n'y tient pas : il est Détaché de tout et comme isolé, LA BRUY., X. - Littré - Dictionnaire1.0 - L’Intuition, véritable Outil Métaphysique Incite l’Homme à se Détacher de Lui-même , Lâcher prise pour le placer dans un Autre Espace, hors de l’Existence Temporelle où il perçoit Confusément,  la Vérité Ignorée mais pourtant familière.- Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\"  - "La Figure de l’Aigle indique la Royauté, par sa tendance à aller vers les Cimes. Effectivement, l'Aigle, capable de s'Elever Au-dessus des Nuages et de Fixer le Soleil, est Universellement considéré comme un Symbole à la fois Céleste et Solaire. L'Aigle, avec un port altier, plane avec Calme et Sérénité, tout en étant Capable de foncer sur sa proie avec une grande précision. Il Incarne la Confiance et la Foi qui procurent un précieux levier Lui permettant d'affronter avec Courage toutes les Epreuves et de Vaincre les difficultés. L'Aigle, en survolant les Espaces, ne Connaît pas de frontières, Ce Qui est Nécessaire pour Concilier Oppositions et divergences. L'Aigle représente la recherche de la Sagesse et le Détachement des Contingences immédiates par l'Elévation, le recul, la Distanciation. Sa Force et son Endurance Lui permettent de voler haut dans le Ciel et longtemps, en Celà Il Peut représenter le long Cheminement qui conduit à l'Eveil Spirituel. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -"  "La Couleur Bleue... est la plus Profonde des Couleurs, le Regard s’y Perd à l’Infini. Il en est ainsi pour le Bleu du Ciel, de l’Eau. Il est associé à l’Idée de Transparence. En Transposant au Plan Métaphysique, le Bleu n’est pas de ce Monde, Il suggère l’Idée d’Eternité, hors des Choses Humaines. Le Bleu... associé au Blanc... Forme de ce fait un Symbole associatif. Le Bleu et le Blanc sont des Couleurs Mariales, elles Expriment la Pureté par le Détachement de Valeurs de ce Monde. Il s’agit Ici du Blanc de l’Hermine ; ce Carnassier au Poil Blanc Immaculé dont la Robe Symbolise la Pureté dans la Conduite, dans l’Enseignement et la Justice, la Pureté Morale." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -  Voir Lilà - Joueur Divin -

Détente : Le Bonheur ne se trouve pas avec effort et Volonté, mais réside tout proche dans la Détente et l'Abandon.

Déterminisme : Doctrine selon laquelle tout, dans le monde, arrive nécessairement selon la loi des causes et des effets. - Média Dico -  Voir aussi  - déterminisme.doc – L’être n’étant que la première affirmation, la détermination la plus primordiale, n’est pas le principe suprême de toute chose ; il est nous le répétons, que le principe de la manifestation, et on voit par là combien le point de vue Métaphysique est restreint par ceux qui prétendent la réduire exclusivement à la seule « ontologie » (étude de l’être en tant qu’être), faire ainsi abstraction du Non-être, c’est même exclure tout ce qui est le plus vraiment et le plus purement Métaphysique. - René Guenon- Les états multiples de l’Être p39/40 - Page  100/ 2° paragraphe  Dans le même ordre  - Destinée : « Une conséquence fort importante de ceci, c’est qu’on peut dire que tout être porte en lui même sa Destinée, soit d’une façon relative (Destinée individuelle) s’il s’agit de l’être envisagé à l’intérieur d’un certain état conditionné, soit d’une façon absolue, s’il s’agit de l’être dans sa totalité, car le mot « Destinée » désigne la véritable raison d’être des choses …/… » [Commentaire traditionnel de Tchang Tseu dans le Yi King (cf le symbolisme de la croix Ch XXII)] - Et en suivant dans ce paragraphe : …/… Cette remarque suffit pour démontrer l’inanité (caractère de ce qui est vide, vain, inutile) de toutes les discussions qui se rapportent au « Déterminisme »….. René Guenon- Les états multiples de l’Être.

Détriment : "Aures habent et non audirent " (ils auront des Oreilles mais n'Entendrons point) dit l'Ecclésiaste ; ce à quoi il convient d'ajouter: "Oculus habens et non vidèrent" (ils auront des Yeux mais ne Verront point) compte tenu de l'Espace pris par l'Image au Détriment de la Parole dans la Communication. - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ -

Deuil : "Le Noir absorbe la Lumière, on l’associe donc aux Ténèbres, à l’Obscurité. En Occident le noir est Noir de Deuil, c’est à dire à un départ sans Retour, une Perte définitive tandis que le Blanc Couleur de Deuil évoque au contraire une absence provisoire destinée à être comblée. Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le noir peut, du fait qu’il évoque un départ sans Retour, laisser suggérer qu’il s’agit du départ du Corps, de sa Matérialité Qui Deviendra Non présence. Le Noir c’est l’irrémédiable absence du Corps Physique." [...] "Le Noir et le Blanc, si l’on se réfère au Langage Hermétique, nous suggèrent que l’Initié doit Accomplir l’Œuvre au noir avant d’aborder l’Œuvre au blanc. En fait, il s’agit d’une alternance car le Retour au Noir devra être réitéré afin de multiplier les Opérations de Régénération et ce dans toutes les Directions, c'est-à-dire dans la Totalité de l’Être dans une Recherche de Perfectionnement de soi. On peut bien entendu sourire sur le Nom de Maître Parfait, Le Noir et le Blanc nous indiquent bien qu’il ne s’agit pas d’un Etat mais d’une Potentialité qui Suppose le Passage incessant de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au blanc … et vice versa… et ce dans toutes les Dimensions de l’Être…"  [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre Qui Porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre commence par l’Œuvre au noir et culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte Qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommé l’Homme Vert et l’Homme Rouge."-http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le Blanc peut, du fait qu’il évoque une Absence Provisoire Destinée à Être Comblée, laisser suggérer qu’en quelque sorte l’Esprit du Mort Demeure en nous (voir Noùs - Ndlr -) et que l’Esprit prendra Chair. Le Blanc est alors une Couleur d’Annonce, elle Annonce non pas la Fin mais l’Accomplissement. N’oublions pas que le Blanc au (ixième) Degré n’est pas Présent en tant que Tâche de Couleur mais en tant que Couleur des Colonnes indiquant les Quatre Points Cardinaux. Ce sont Symboliquement des supports de Connaissance en Esprit qui marquent les Limites du Passage d’un Monde à un Autre Monde. C’est en ce Sens qu’elles sont aux Quatre Points Cardinaux, c’est à dire dans toutes les Directions.- http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Noir -

Deus : De la racine Indo Européenne DEI « briller » puis élargi à « Deiws » et Dyew » le ciel lumineux Ant\ VER\ - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ -  Dieu n’est pas quelque chose à voir, il est ce qui rend toute chose visible (Deus, dies : la claire lumière). Dieu n’existe pas, Il est.- Jean-Yves LELOUP - "Dieu n’existe pas, je le prie tous les jours" - www.nouvellesclefs.com - Disponible en .doc sur demande - Ndlr - D’ailleurs le mot Theos, en grec, que nous employons ici à la place du mot Deus, Dieu, ne veut-il pas dire « Vision » ? Comme le mot Théoria, à l’origine, chez Platon, veut dire « Contemplation » ? Ce que nous appelons DieuTheos – ici au Mont Athos et dans l’orthodoxie, c’est l’expérience d’une Vision non arrêtée, une Vision infinie qui replace chaque réalité finie à sa place et nous empêche d’en faire une Idole. Dans la Lumière de cette Vision nous voyons la Lumière ; dans chaque acte de pure Conscience nous expérimentons la Conscience ; dans chaque instant pleinement vécu nous expérimentons la Vie, dans chaque présent nous éprouvons la Présence - Jean-Yves LELOUP - "Lettres à un ami athée".- « Crois-tu que c’est toute seule, dans mon imagination, que j’ai inventé cette Vision ? » Myriam l’affirme.  Elle n’est pas « toute seule ».  Pour qu’il y ait « Vision » dans le sens que nous avons étudié, il faut au moins être deux, celui qui voit et celui qui se donne à voir. - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - "Deus Meumque Jus"  «Dieu et mon Droit  - Dieu et = "Que", Enclitique mon Droit- » sous-entendu « sun », donc «Existe» : lutece@fleche.org . - à rapprocher du Tétragramme sacré- Ndlr - - "Il Est une Affirmation dans la Tradition Chrétienne cette fois, que « Dieu Est Amour » « Deus Caritas  Est » Caritas, étant la traduction latine du Grec AgapèCEst la Forme d’Amour Ultime dans lequel l’Autre Devient Soi, et inversement." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013-  Voir aussi Daewoo,  Dieu

Deus Meumque Jus : La Voie initiatique se parcours à l'aune de la Raison et de sa Conscience. Ce Principe fondamental éclaire le caractère totalement Adogmatique de la démarche Spirituelle qui va guider le Maçon Ecossais au sein de l'Ordre. Elle s'exprime dans la devise des Suprêmes Conseils réguliers "Deus Meumque Jus". Celle-ci peut se référer à la fois au droit de chacun, au sens du choix Personnel de sa Conscience, mais aussi à la Loi morale celle de Deus qui ne peut-être que d'Essence supérieure ou divine :  Le droit également en se confrontant à la Loi morale , de se construire en droiture, en Rectitude, en Justice ou Justice et équité. - "Ordo Ab Chao" - 65 - "Divers aspects...Principes Traditionnels...". - Mic\ PIQ\ - P.169 - « Ne dites plus "Dieu est dans mon Cœur", mais "Je suis dans le Cœur de Dieu". Le Réel souverain n'est pas une réalité extérieure, mais au contraire je vis, je respire, j'aime et je Connais à l'intérieur même de cette Réalité. Je n'ai plus rien à contenir, je suis tout entier contenu. La Vie n'est pas quelque chose que je pourrais avoir (et donc ne plus avoir), je suis la Vie. L'entrée dans le Temple ou dans l'état de Contemplation, c'est ce Passage de « la vie qu'on a » à « la Vie qu'on Est », de la conscience qu'on a à la Conscience qu'on Est, de la liberté qu'on a à la Liberté  qu'on Est, de l'amour qu'on a à l'Amour qu'on Est. Faut-il aller plus loin ? C'est passer du « Dieu qu'on a » au « Dieu qu'on Est », c'est-à dire sortir de la religion qu'on a pour devenir le Religieux qu'on Est, la pure « relation» (religio) qui demeure entre Tout ce qui Est. L'interrelation qui permet à tout ce qui existe d'exister. - Jean-Yves LELOUP - "Le passant" – lectio Divina - « L’assise et la marche » P.142 à 149 Envoyé par Phi\ BOU\ P14 Ori\ Mon\ 6012 - disponible en .doc sur demande - Ndlr - "Deus Meumque Jus"  «Dieu et mon droit  - Dieu et = "Que", Enclitique mon droit- » sous-entendu « sun », donc «existent» : lutece@fleche.org . - à rapprocher du Tétragramme sacré - Ndlr -...il est le tout ordonnateur. - Ndlr -  Voir Dialectique -Diairésis...Lectio Divina - Lectio - Cogitatio - Ruminatio - Meditatio - Oratio - Cotemplatio - Unio

Deutéronome :  "Chaque Foyer Juif était une Église […] au montant de Porte de chaque pièce principale était attaché un tube "Mezuzah" contenant un Rouleau de parchemin où figuraient Deux Passages du Deutéronome (VI,4-9 ;XI, 13-21) qui rappelaient au Juif que son Dieu Est Un…" - Histoire de la civilisation – La civilisation judaïque -  Will DURANT – P.70 - Edito service Genève –

Deux : Tant que vous demeurerez dans les Deux extrêmes, vous ne Connaîtrez jamais l'Un. - La Trinité veut dire que Dieu est relation d’Amour : ce n’est pas le Un, ce n’est pas le Deux, c’est le Trois, le chiffre de l’alliance, la révélation de ce que peut être Dieu. C’est pour cela que les grands Monothéistes, tels Hallaj ou Rûmî, disent : “Dieu est Un, comme l’Amour, l’Amant et l’Aimé sont Un.” La relation elle-même est un dévoilement du Dieu-Un, qui est à la fois Un et Trine. - Jean-Yves Leloup, Entretien avec Patrice van Eersel - "Le Deux qui est la ligne, le domaine de l’Informel, le Nombre Pair qui est considéré comme inachevé. Il est le Paradoxe, le  V.I.T.R.I.O.L qui est une invitation à une descente en Soi, une Introspection Consciente, laquelle demande d’effectuer ce Travail avec la Volonté de rectifier pour réaliser une forme optimale d’Accomplissement et de Perfectionnement Individuelle qui nous permettra donc de remonter, de nous Elever. Le Conflit entre le Moi (exigence) et le Soi (impératifs) entraîne la conciliation par le Symbole. Elle est mienne car elle joue sur mon Aspiration Verticale d’Introspection et mon Imagination." - Lio\ Ren\ ""Il y a lieu de ramener..." - RL 813 - Ori\ Bez\ 6014 - citant Irène Mainguy « la symbolique maçonnique du troisième millénaire » - "Maimonide, dans son Guide des Egarés disait : « la Vérité Scientifique, loin d'exclure Dieu, amène à mieux Connaître sa Perfection. » Pensée que l’on retrouve chez Averroès. Ils s ‘appuyaient tous deux sur le fait que nous Possedons deux Facultés en nous (voir Noùs) pour avancer, Celles de  l’Esprit et Celles de la Raison. Ils se Rejoignent sur Un Point, qui Affirme l’Existence d’un Lien ou plus Exactement une compatibilité entre la Foi et la Raison. En Comprenant l'Une on Accepte l’Autre, mettant ainsi en avant la Conjugaison des Deux. C’est  d’ailleurs  Une de nos Principales Doctrines en Franc-maçonnerie nommée Tolérance. Tolérance qui développe la Capacité de l’Ecoute de l’Autre, dans le Respect de leurs Différences, mais aussi dans le Respect de l’Harmonie d’Ensemble." - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." -  "L'Histoire Moderne a Démontrée que les Alliances entre le Trône et l'Autel ne Peuvent que Discréditer les Deux" - Hannah Arendt - "Deux est aussi le Principe Moteur sur la Voie de l’Individualisation. Les Symboles Binaires dans toutes les Traditions sont à l’Origine de Tout Mouvement." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Ces Deux Epées, Symbole de la Puissance et de la Sagesse de ces Deux Rois ne sont pas au Fourreau c'est-à-dire remisées dans les Ténèbres de l’Ignorance. Ces Deux Epées sont l’Image d’un Caractère bien trempé, Capable de Traverser toutes les situations. Le Fourreau dont on ne parle pas, puisque les Epées sont Nues, c’est un Segment de Vide sur lequel la Matière n’a pas de prise et la Lame de l’Epée qui par Homophonie est l’Âme (Lame, Lam) de Celui Qui la porte est à Nu devant nos Yeux. Ces Deux Epées sont un Symbole associé à l’Idée de Lumière, de luminosité donc à la Connaissance. Elles sont Visibles et Déposées aux Yeux de tous Symbolisant l’Etat de Paix auquel conduit la Connaissance." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Nombre Quatre serait le Chiffre Qui Caractérise l’Univers dans sa Totalité. Il Symbolise, la Totalité du Créé et du Révélé. Le Quatre est le premier Carré - Deux² - et en Même Temps ajouté aux Trois Nombres Qui le précédent  Un+Deux+Trois+Quatre=Dix,  (Il Devient) la Tetraktys Pythagoricienne. Cette Totalité du Créé est en Même Temps la Totalité du Périssable " - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - « Au IIIe Siècle après Jésus-Christ Apparaîtra le Manichéisme, que l’on peut considérer comme la Vraie Source première et précise du Catharisme. Il s’agit du système de Mani ou Manès, Autre grand réformateur iranien, qui vécut au IIIe Siècle de notre ère. Mani, qui se proclamait le quatrième grand Missionné Divin (après Zoroastre, Bouddha et Jésus), développait avec une Logique Impitoyable la Doctrine Dualiste : Deux Principes Engendrés et Equivalents dont l’affrontement donne Naissance au douloureux Drame Historique Qui Est l’Existence Même du Monde Sensible, de la Matière - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - Voir Manou - Manne - Minne -

Deva : "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En réalité, ce qui brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines lumières qui peuvent masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des religions auxquelles cette conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" - "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" - Daimonios "

Devenir : "En voulant Devenir Tout on ne devient rien. On ne peut Devenir "Soi même" qu'en limitant ses possibilités...Il faut s'Amputer pour être." - Boris Cyrulnik, "Les nourritures affectives".- "Des Autres, tu ne feras jamais l'Un... Si tu n'Es Devenu l'Un Toi-même." - Dorneus, "Psychologie & Alchimie" P 332 cité par Geo JUL, Ori Mon 06/04/6013 - Mais n’est-il pas Possible, pour nous Francs-maçons de R\E\E\A\, de considérer que « Nouvelle » désignerait le Temple Intérieur que chacun de nous doit reconstituer au fond de Lui-même, qu’il doit Lui-même Devenir Grâce à ses Efforts ; alors que « Céleste » désignerait celle que Jean Annonce, qui Descendra du Ciel, qui nous sera envoyée telle que le Très-Haut l’a décidé ? Malgré nos Efforts, nous n’arriverons à créer que la Jérusalem Nouvelle ; donc la Jérusalem Céleste nous est envoyée, selon un plan qui nous est imposé. Peut-on dire « Révélé » ? Cependant, il est vrai que le texte de Jean emploie indifféremment les deux expressions. - J-Gab\ CER\ "La Jérusalem nouvelle" SC 702 Ori\ Mon\ 6013 - "Le Serpent Lové, représente la Spirale du Parcours Humain Chtonien, En inde, en Afrique, Le Serpent Devient Divin lorsqu'il s'Elève au Son de la Musique de la Flûte Enchantée, il Enseigne le Chemin de Retour à l'Unité." - Ndlr - "Il Est une Affirmation dans la Tradition Chrétienne cette fois, que « Dieu Est Amour » « Deus Caritas  Est » Caritas, étant la traduction latine du Grec AgapèCEst la Forme d’Amour Ultime dans lequel l’Autre Devient Soi, et inversement." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013 - "Suite à notre Discussion sur le « Gourou de la Loge », tu Trouveras ci-joint une Planche Qui précise pourquoi (lors des élections), ce n’est pas un « Vénérable » qui doit Décider, encore moins un Clan de l’Atelier, ce n’est pas non plus une Succession obligatoire par poste (exemple d’erreur classique : « le 1° Surveillant qui devient Vénérable ») ! C’est l’Atelier « non Influencé par des Hommes », Constitué dans son Ensemble, de FF\ « Libres et de Bonnes Mœurs » qui Votent dans l'Impersonnalité… Cette Impersonnalité Clef de l’Article Numéro Un de nos Règlements Particuliers, (RL N°813 "Les FF Libres" ) Permet à l’Homme Libre (Franc Libre -  et Maçon Façonneur de Cette Liberté - ), de Devenir suite à son Cheminement, « Présence » Effective et de Pouvoir Dire « Tout Est Un » (du livret d’apprenti)."- Echanges avec un Frère RL\FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6014 - Planche citée : Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr -  "Comment l'a-t'il Réellement Incarné ? « Je serai » : Est-il Devenu « le Fils du Père », changeant sa mesure Humaine pour une Vision plus élargie : a-t'il dépassé sa Nature Physique, dégager un « plus-Être » du Monde de la Nature pour Percevoir l'Essence authentique de l'Homme ?" - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - Monde du DevenirMatière - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Nombre Quatre serait le Chiffre Qui Caractérise l’Univers dans sa Totalité. Il Symbolise, la Totalité du Créé et du Révélé. Le Quatre est le premier Carré - Deux² - et en Même Temps ajouté aux Trois Nombres Qui le précédent  Un+Deux+Trois+Quatre=Dix,  (Il Devient) la Tetraktys Pythagoricienne. Cette Totalité du Créé est en Même Temps la Totalité du Périssable " - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - « Il ne savait pas Lui Moïse que la Peau de son Visage était Devenue Rayonnante en Parlant Avec le Seigneur » - Passage de l' exode cité dans "Bandeaux, voiles et rayonnement : des Ténèbres à la Lumière" 3ème journée Cambacérès - Or\ Mon\ - Oswald WIRTH dit « l’Homme pleinement Eclairé, Qui a Réussi à se Saturer de Lumière, Devient à son tour un Foyer Lumineux. Il Rayonne et Il Eclaire les Autres ». -  F.CAU\ - "Que cette lumière nous éclaire" - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6015 - "Voilà donc le Paradoxe qui dirait un Improbable Devenir : Celui d’aller Chercher Hors de Soi ce qui devrait Etre en Soi ; Vers Dieu, ou les Saints, ou la Parole Divine ; ou bien Vers des Etats d’Âme censés apaiser les interrogations Métaphysiques." - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 -

Déviation : "Sur ce sujet, voici ce que précise Guénon dans une lettre à Lovinescu datée de novembre 1936 : « Napoléon avait été Initié à Malte (en 1798 si je ne me trompe) à la Maçonnerie et peut-être aussi à quelque chose dautre ; quand il vint ici [en Egypte], il adhéra à lIslam et prit le Nom dAli, fait qui semble assez peu connu. Les Loges Militaires qui Existaient dans la plupart de ses Régiments semblent bien, en Allemagne surtout, avoir joué dans ses conquêtes un Rôle peut-être plus grand que celui des Batailles elles-mêmes ; la reddition des villes se traitait bien souvent entre ces Loges Militaires et les Loges locales. Son Rôle aurait dû être de Réaliser une sorte dUnification, ayant même un Lien avec lOrient (par lEgypte si la chose avait réussi de ce côté. Il est difficile de dire exactement quand sa « Déviation » a commencé mais ce quil y a de certain, cest quelle est devenue définitive lors de son divorce et de son second mariage. " -N.d.é.- René Guenon : Recueil "l'initiation Maçonnique du F Bonaparte. -

Dévoiler : Selon Tresmontant, le mot français Révélation est un simple décalque du latin revelatio, qui se rattache au verbe revelo, revelare, lequel signifie : ôter le voile, le velum, découvrir. Ce mot latin revelatio traduit le grec Apokalypsis qui signifie : action de découvrir, et se rattache au verbe Apokalyptô qui signifie : découvrir, Dévoiler.  En grec, le Kalymma, c’est ce qui sert à couvrir, le voile, l’écorce.  Kalyptô signifie couvrir, envelopper, cacher. Apokalyptô, dans la version grecque de la bibliothèque hébraïque, traduit le verbe hébreu Galah qui signifie aussi : découvrir, Dévoiler. - Jean-Yves LELOUP -  "Sectes, églises et religions" -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=94 - 

Devoir : voir ins\4° p.26 orat - voir Acousmates - Vérité et Amitié nous sont chères l'une et l'autre, mais c'est pour nous un Devoir Sacré  d'accorder  la préférence à la Vérité. - Aristote, Éthique à Nicomaque, I, 4, 1096 a 16-17 - "C’est cette Force qui conduit au Sacerdoce, à l’Engagement : Il n’y a plus de Sacrifice, juste une Evidence et la Conscience Absolue d’une Mission, et du Devoir Suprême de garder en Soi cette Présence, et de la faire vivre. Le Sacerdoce n’est pas une fuite  dans le Mystique : C’est une Expérience Religieuse, mais  au sens de Reliance. Reliant ce qui est Epars dans la Conscience d’une même Réalité Suprême, elle est une Expérience d’Unité, au plus proche de la Vie, dans toutes ses dimensions." - Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "En somme pour Gravir "La Montagne aux pentes abruptes", il cherche comment et avec qui s'encorder au mieux. Chacun est co-responsable de tous les autres d'où ce Devoir d'Assistance, d'Ecoute, d'aide mutuelle qui est la Sauvegarde de la cordée." - Guy MAR\- "Réflexions sur les serments du 14°" - P14 - Ori\ Mont\6013 - La Vérité est une Valeur de la Connaissance qui relève au moins en partie du domaine de la Science,  le Devoir quand à lui est une Valeur de l’Existence qui relève du domaine de la Morale ou de l’Éthique. - Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\" - "Les Constitutions d'Anderson (1723) : Peu après la création de la Grande Loge Unie d'Angleterre (UGLE), le Duc de Montaigu (Anglican Ndlr ) demanda qu'on refonde toutes les Anciennes Règles décrites dans les "Anciens Devoirs" selon "une nouvelle et meilleure méthode". Le projet, repris par le duc de Wharton, aboutira en 1723 aux "Constitutions des Francs-Maçons" écrites par le pasteur écossais James Anderson. - http://www.astrosurf.com/luxorion/franc-maconnerie2.htm - Voir Ahiman Razon considéré comme la  Constitution des Anciens - Ndlr -" - "Pourtant Je suis de ceux qui pensent que l'Enfant Nait avec toutes ces Vertus Principielles, ou tout au moins avec toutes les Qualités qu'il faut pour les Acquérir, n’ayant alors aucun Préjugé. Mais des sa Naissance Celà se complique ; son Education va Lui être imposée, son Savoir Inculqué sans Pouvoir le Contester. Plus tard il va Devoir Construire sa Personnalité, affronter la Matérialité, se faire une place dans la Société, coiffer plusieurs casquettes, chef de famille, chef d'entreprise, etc., etc., les chapes de Plomb vont se superposer jusqu'a faire une carapace, une gangue, dont on va avoir beaucoup de mal a se débarrasser, toutes ces couches vont l'éloigner peu ou prou de la Vérité, de la Lumière Qui Est en Lui." - Gér\ DUS\- "la tolérance..." P 14 La Per\ Lan\ Ori\ Mon\ 6013 -"Le Rouge est Ici le Rouge Solaire Diurne. C’est un Rouge clair, Mâle, Incitant à l’Action. Il est l’Image de l’Ardeur, de la Forme Impulsive et Généreuse de l’Eros Libre et Triomphant. C’est le Rouge Guerrier, le Rouge de la Conquête. Il Symbolise la Force Combattante et Triomphante contre les Forces du Mal. Il Signifie toute l’Ardeur que nous Devons déployer pour aller de l’avant vers la Connaissance. L'association du Rouge et du Blanc en termes de Symbolique Hermétique Evoque le Passage de l’Œuvre au noir à l’Œuvre au rouge." [...] "Pour l’Alchimie le Rouge est la Couleur de la Pierre Philosophale, la Pierre qui porte le Signe du Soleil. Si le Grand Œuvre Commence par l’Œuvre au noir et Culmine par l’Œuvre au blanc, le Néophyte qui Parcourt les Etapes de Passage est Dénommer l’Homme Vert et l’Homme Rouge." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Enfin nous retrouvons une autre utilisation du Bandeau sur Thémis, Déesse de la Justice, de la Loi et de l’Equité, qui assiste Zeus dans l’Olympe. Thémis est actuellement représentée sur nos palais de Justice sous la forme d’une Femme qui tient d’une main une Balance, un Glaive, et un Bandeau sur les Yeux. Fine couche de lin recouvrant les  Yeux de Thémis, le Bandeau est clairement une représentation de l'Impartialité. La Justice se Doit d'être rendue Objectivement, sans Faveur ni parti pris, indépendamment de la Puissance ou de la Faiblesse des accusés. La Cécité est alors la meilleure façon de garantir cette Impartialité." -"La Lumière et le Bandeau" -  Ser\ GUI\ -Ori Béz RL n° 813 - « Les Frères Libres » - 2014 - "Car la Connaissance Esotérique ne Doit pas se Confondre avec une Science Rationnelle, que certains disent (naïvement) Cartésienne. L'Esotérisme est un Art, l'Art Royal, et les Arts ne s'Intègrent pas comme la Logique ou la Technique." - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf - "Il m'a Toujours semblé que pour faire son Devoir, il fallait faire plus que son Devoir." - Film "Il est minuit docteur SCHWEITZER" - 1952 - "La Vie nous est Prêtée, ce n'est pas un Due ; la Vie est Importante... on Emporte Rien... sinon ce que l'on a Donné !" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 -

Devoirant : nom donné aux compagnons opératifs du Tour de France.

Dévot : En religion, la dévotion est une manifestation de la piété privée. - Venons à présent au mot Dévot ; il signifie dévoué ; et dans le sens rigoureux du terme, cette qualification ne devrait appartenir qu’aux moines et aux religieuses qui font des vœux. Mais comme il n’est pas plus parlé de vœux que de dévots dans l’Évangile, ce titre ne doit en effet appartenir à personne. Tout le monde doit être également juste. Un homme qui se dit Dévot ressemble à un roturier qui se dit marquis; il s’arroge une qualité qu’il n’a pas. Il croit valoir mieux que son prochain. On pardonne cette sottise à des femmes; leur faiblesse et leur frivolité les rendent excusables; les pauvres créatures passent d’un amant à un directeur avec bonne foi ; mais on ne pardonne pas aux fripons qui les dirigent, qui abusent de leur ignorance, qui fondent le trône de leur orgueil sur la crédulité du sexe. Ils se forment un petit sérail mystique, composé de sept ou huit vieilles beautés subjuguées par le poids de leur désœuvrement, et presque toujours ces sujettes payent des tributs à leur nouveau maître. Point de jeune femme sans amant, point de vieille Dévote sans un directeur.  Oh ! Que les Orientaux sont plus sensés que nous ! Jamais un Bacha n’a dit: « Nous soupâmes hier avec l’Aga des Janissaires qui est l’amant de ma sœur, et le Vicaire de la mosquée, qui est le directeur de ma femme. » - http://www.voltaire-integral.com/Html/18/devot.htm - Voir aussi Dialectique, Malivole : Qui a affaire au malin

Dévotion :L'Admiration est une forme de respect, de Dévotion à un objet idéal ou idéalisé. Elle commence aux premiers jours de la vie (comme l'a montré René Spitz) et cède la place par la suite à une attitude plus mûre, plus critique. Cependant, elle reste à l'œuvre ou se réactive dans l'état amoureux, la Vénération Religieuse, l'idéalisation du Gourou ou tout simplement du Chef Hiérarchique dont on Mime tous les gestes. Il se pourrait que l'Admiration soit à l'Origine de ce que l'Iconographie appelle Auréole (Cf. l'Aurea)  http://fr.wikipedia.org/wiki/Admiration - La Prière d'Admiration avec Geburah : la Force et la Rigueur - J-L\ TAU " La souffrance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ -

Dharma : N'oubliez pas le Maître, Priez-le tout le temps. Ne laissez pas votre Esprit vagabonder, observez sa nature. N'oubliez pas la Mort, qu'elle vous incite au Dharma. N'oubliez pas les Êtres, Priez pour eux avec Compassion. - Dilgo Khyentsé.. - Voir Destinée - Karma

Diabolein : le séparateur. Shatan, Malivole Le malin -

Diable : du  Latin diabolus du Grec  diabolos, calomniateur, qui traduit l'hébreu Satan accusateur. Un des rôles du Mauvais, dans la tradition judaïque, était d'accuser les justes devant le tribunal de Dieu. - Thi\ DAV\ P14 Ori\ Mon\ 6012 -"Ce premier Sacrifice du Veau d'or s’est avéré Révélation : comme dans Faust, c’est Satan qui menait le Bal ! Et comme un pauvre Diable, je ne  faisais que suivre le  Bal Masqué… "- Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 -  Le Serpent ne présente pas un Archétype mais un complexe Archétypal lié à la Froide, Gluante et Souterraine Nuit des Origines ; ils forment une Unique Multiplicité Primordiale, une indémembrable chose Primordiale qui ne cesse de se détortiller, de Disparaître, de Renaître : la Vie. Elle est le réservoir, le Potentiel d'où proviennent toutes les Manifestations. Il est le Symbole de l'Âme et de la Libido. Dans la Symbolique Catholique, le Serpent est celui d'Eve, Condamné à Ramper et le Serpent ou Dragon Cosmique dont Saint Jean dans l'Apocalypse ne conteste pas l'antériorité mais proclame la défaite : " on le jeta donc, l'énorme Dragon, l'Antique Serpent, le Diable ou Satan, comme on l'appelle, le Séducteur du Monde entier, on le jeta sur la Terre et les Anges furent jetés avec lui ". - Apocalypse 12 /9. - -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - "Le Monde Profane Occidental, dont Noùs sommes Issus et qui Noùs a Formé et déformé, pour Connaître, Utilise et survalorise l'Œil de Raison qui passe au Crible de la Pensée Spéculative l'objet Observé : C'est l'Œil Qui Discerne, Divise, oppose et compare. Avec Lui, s'imposent la Dualité, la Dialectique, le Doute. Toutes choses qui ne l'oublions pas, partage le même radical que "Diable". Pour nous, Initiés, l’Œil de la Raison Evolue ou doit Evoluer vers la pleine Fonction de ce que les Anciens nommaient « Animus » et qui inclut aussi le Désir, la Volonté, la Mémoire, l’Intelligence et la Capacité Sacrificielle. Cet Œil est totalement Lié à une Conscience  de type Solaire Liée au Feu. Et en tant que telle, si elle n’est point équilibrée et compensée elle risque de durcir les réalités invisibles de type archétypales, de pétrifier les symboles en les desséchant intellectuellement." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 -

Diaconia Unitatis : au service de l’Unité. - Henri Le Saux "La montée au fond du cœur" P.331 -

Diaconat : ordre qui confère le pouvoir de baptiser et de prêcher.

Diacre : clerc qui a reçu le diaconat. Grade dans la hiérarchie de l'Église cathare.

Diairésis : La Dialectique descendante : la Diairésis  C'est le mouvement par lequel la pensée partant des Idées revient jusqu'au monde sensible pour le dominer en y introduisant la rationalité, l'intelligible qui à été là-haut vu. Voir Lectio Divina - Lectio - Cogitatio - Ruminatio - Meditatio - Oratio - Contemplatio - Unio - Echelle Dialectique - Anagogie - Noésis - Diairésis - Etape - Moment  - Lion

dialectique : La Dialectique pour Platon est la méthode pour parvenir au monde des Idées. C'est la méthode par laquelle la pensée s'élève jusqu'au monde des Idées et se meut dans ce monde. C'est le mouvement par lequel l'âme s'élève des choses sensibles aux Idées, puis parcourt et contemple les Idées et enfin, redescends dans le monde sensible pour y exercer une activité morale et politique. La Dialectique revêt donc trois formes : La Dialectique ascendante : l'anagogie, c'est à dire la montée vers les Idées, La Dialectique contemplante : « la Noésis » c'est le sommet de la Dialectique ascendante, où l'âme contemple intuitivement les Idées,  Dialectique descendante : la Diairésis.  C'est le mouvement par lequel la pensée partant des Idées revient jusqu'au monde sensible pour le dominer en y introduisant la rationalité, l'intelligible qui à été là-haut vu. - Les lieux communs, sont les points de départ de la dialectique, disait Aristote. - André COMTE-SPONVILLE, Bouillon de culture 20/12/96 sur la philosophie.- Voir - Jean-Yves LELOUP - "Le passant" – lectio Divina - « L’assise et la marche » P.142 à 149 Envoyé par Phi\ BOU\ P14 Ori\ Mon\ 6012 - disponible en .doc sur demande - Ndlr - "Le Monde Profane Occidental, dont Noùs sommes Issus et qui Noùs a Formé et déformé, pour Connaître, Utilise et survalorise l'Œil de Raison qui passe au Crible de la Pensée Spéculative l'objet Observé : C'est l'Œil Qui Discerne, Divise, oppose et compare. Avec Lui, s'imposent la Dualité, la Dialectique, le Doute. Toutes choses qui ne l'oublions pas, partage le même radical que "Diable". Pour nous, Initiés, l’Œil de la Raison Evolue ou doit Evoluer vers la pleine Fonction de ce que les Anciens nommaient « Animus » et qui inclut aussi le Désir, la Volonté, la Mémoire, l’Intelligence et la Capacité Sacrificielle. Cet Œil est totalement Lié à une Conscience  de type Solaire Liée au Feu. Et en tant que telle, si elle n’est point équilibrée et compensée elle risque de durcir les réalités invisibles de type archétypales, de pétrifier les symboles en les desséchant intellectuellement." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - Voir Lectio Divina - Lectio - Cogitatio - Ruminatio - Meditatio - Oratio - Contemplatio - Unio - Echelle Dialectique - Anagogie - Noésis - Diairésis - Etape - Moment  - Lion

Diamant : "Avez-vous déjà pensé à la Liberté Absolue ? Délivré de l’Opinion des Autres et de la votre ? ... Ils sont les plus Forts, j’ai compris, j’ai reçu un Diamant en plein Front... Il faut des Hommes Moraux pour tuer sans Passions sans Jugements , c’est le Jugement  qui nous perdra !" - Marlon BRANDO, alias Colonel KURZ, dans Apocalypse Now - Possibilité de le voir sur le web. http://lookiz.com/films/14d8w7tk07 : régler la "Time line" de  129 à 135. ou  Fichier sonore MP3

Diane : En termes de chimie, Arbre de Diane, amalgame d'Argent (Diane étant, dans le langage des Alchimistes, le surnom de l'Argent) qui se dispose en petites aiguilles prismatiques groupées de manière à représenter un arbrisseau.- http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/arbre/3550 -

Dias : Divin dans le sens de Dieu et de Dias : Lumière. - Ber\ RUL\ "le Vol\ de la Loi Sac\" -  RL\ 813 Ori\ Bez\ 6012. - Voir Diasporá, Semence, Spore.

Diaspora :   Dispersion des Juifs dans le monde - Média Dico. - Du grec ancien διασπορά (Diasporá, « dispersion ») construit avec le préfixe διά, dia- et σπορά, (sporá, « ensemencement ») issu du verbe σπείρω (speíro, « semer ») qui a aussi donné « Spore » en français. Wikipédia  -Soit semer la lumière - Ndlr - L’Âge d'or  est une période d’Unité parce que c’est l’Âge de la Plénitude Spirituelle. L’éden est en début de Cycle pour le Chrétien et le Juif  ; il sera en fin de Cycle pour le Musulman… L’Egalité qui Existe entre les Hommes ne peut être que parce qu’ils vivent dans l’Esprit amenant une parité Spirituelle et non Matérielle. Tout au long de son Initiation le F \\ évoluera par l’Equerre et le Compas… sur le Chemin de la Vérité, sur le Chemin de la Vie.  La fin de cet Âge d'or est  souvent évoquée, dans les textes Anciens, comme une rupture. Ainsi dans l’Ancien Testament, plus que l’expulsion du paradis qui constitue une étape dans la construction de l’Humanité, l’épisode Cardinal est à mon sens celui de la Tour de Babel. Véritable exemple de Révolte contre l’Ordre Cosmique, c’est la Manifestation de l’Orgueil des Hommes Désirants accéder au Ciel Grâce à la construction d’une Tour qui marque la fin de l’Unité dans l’Ancien Testament : « Tout le Monde se servait d’une même Langue et des mêmes Mots ». Les Hommes partageaient donc la même Vision du Monde et la même Elévation Spirituelle. Yahvé Confondit le Langage de tous les habitants de la Terre :  « Qu’ils n’entendent plus les Paroles des Uns des Autres, et qu’ils se Dispersent parmi les villes et les Nations. Ainsi, ils ne concevront aucun autre dessin unique jusqu’au jour du Jugement ». Le Livre des Antiquités Bibliques rapporte sur les Lieux où s’Elévait la Tour dite de Babel :  « A Cause de cela, on donna à ce Lieu le Nom de Confusion, parce que c’est que Dieu Confondit leur Langage et c’est de qu’il les Dispersa sur la face de la Terre ». C’est sur ce Lieu que fut Fondée Babylone qui signifie « Cercle de Confusion ».  L’Obscurcissement Spirituel mène à la Confusion et à une Dispersion, donc à un éloignement de l’Esprit et de l’Unité.- And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 -
 - Voir Dias,
Semence,

Dieu : De la racine Indo Européenne DEI « briller » puis élargi à « Deiws » et Dyew » le ciel lumineux Ant\ VER\ - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Voir aussi Daewoo - Dieu est précisément la seule chose que tu vois quand tu ne te vois plus toi-même. - Alphonse de CHÂTEAUBRIANT - "La réponse du seigneur",  grasset p.253... -  "Deus Meumque Jus"  «Dieu et mon Droit  - Dieu et = "Que", Enclitique mon Droit- » sous-entendu « sun », donc «Existe» : lutece@fleche.org . - à rapprocher du Tétragramme sacré - Ndlr - Même si tu ne crois pas tout ce qui est dit de Dieu, croit au moins qu’ « Il y a Dieu ». Cette graine révèle une grande puissance lors de sa croissance, au point qu’elle peut tout nier, et tout remplir par elle-même. Sa toute-puissance est telle que tu ne verras rien d’autre que Dieu, même pas toi-même. En vérité, Dieu est Tout. - Ellâm Onru (Tout est Un) Texte Tamil anonyme du XIXe siècle sur l’Advaïta -Vedânta - Voir "Ki" "Aadam" Kei + Ki + Jod He Vav He - Zeus (Jupiter), maître de la Terre et du Ciel, préside l’assemblée des Dieux et des immortels. Hadès (Pluton), frère de Zeus, est le maître des Enfers. Ces dieux de l'Olympe avaient pris la succession de générations antérieures. Gaia, la Terre , la première des déesses, avait donné le jour, par l'intermédiaire de son fils Ouranos, (Uranus), à la race des Titans. Ceux-ci, entraînés par Cronos (Saturne), s'étaient emparés du pouvoir que détenait Ouranos, mais ils furent à leur tour défaits par leurs propres enfants, conduits par Zeus, le fils de Cronos. Une fois les Titans vaincus, Zeus et ses frères, Poséidon et Hadès, tirèrent au sort pour savoir qui régnerait sur le Ciel, la Terre  et les Enfers. - Tu me diras : « Et Dieu dans tout ça ? » Je te rappelle que Dieu n’existe pas ; s’il existait, comme tout ce qui existe, il serait voué à disparaître... Quel intérêt d’« avoir » un Dieu  qui existe, ou d’avoir la « Vérité » ? Comme tout ce qu’on a, un jour on ne l’aura plus... L’important ce n’est pas le « Dieu qu’on a » mais le « Dieu qu’on est ». L’important ce n’est pas la vérité, la vie qu’on a, mais la Vérité, la Vie qu’on est. Je te rappelle également que dans la Bible il n’est nulle part question de Dieu, mais davantage de YHWH, d’Adonaï, de Shaddaï, d’Eyeh asher Eyeh, d’Elohim, de Shabbaot, chacun de ces noms étant une tentative pour mettre un mot sur une expérience. L’expérience de l’Inconnu, du Silence ineffable au cœur de tout ce qui vit et respire (YHWH) ; l’expérience d’un Sens qui nous oriente, nous structure et nous conduit (Adonaï) ; l’expérience du monde comme manifestation d’une Force et d’une Énergie incommensurable (Elohim) ; l’expérience d’une Présence qui nous enveloppe, nous soutient, presque d’une « Mère » qui nous porte (Shaddaï) ; l’expérience d’un Ordre, d’une Harmonie qui structurent les différents plans de l’être ou les différents « niveaux de réalité » pour parler comme les physiciens d’aujourd’hui (Shabbaot)... Il y a bien d’autres noms de Dieu, c’est-à-dire bien d’autres façons d’entrer en relation avec la Réalité une - diverse et ineffable. L’expérience que je te racontais il y a quelques instants n’est-elle pas proche de celle de Moïse lorsqu’il accueille Dieu comme étant Eyeh asher Eyeh : « Je suis qui je suis » ? ... Dans les Évangiles, on parle de Dieu comme étant la belle et grande Zoé : la Vie... « Il est la Vie – par lui tout existe, sans lui : rien… La Vie est la Lumière (phos) des hommes… elle éclaire tout être humain venant en ce monde (panta anthropon ) »...  Comme le disent les Pères de l’Église et particulièrement Denys le Théologien : « De Dieu on ne peut rien dire de ce qu’il est, mais seulement ce qu’il n’est pas » ; on ne peut en parler qu’en terme négatifs… (Tradition : démarche Apophatique, du grec apophasis: négation).  C’est une expérience des sens conduits à leur limites : au-delà et au-dedans du visible, on le connaît et l’on l’aime comme Invisible. Au-delà et au-dedans de la parole et des sons, on le connaît et on l’aime comme Silence... Au-delà et au-dedans de tout ce que nous pouvons toucher, nous le « contactons » comme l’Incréé, impalpable et intangible. Au-delà et au-dedans de tout ce que nous goûtons, nous le savourons comme Ineffable. Au-delà et au-dedans de tout ce que nous respirons, nous le pressentons parfois comme un arôme, une essence, qui nous extasient. Dans cette approche du Réel, les sens ne sont pas un obstacle à la connaissance et à l’adoration, à condition qu’ils demeurent dans l’Ouvert, non arrêtés par l’objet de leur « saisie » qui alors deviendrait une « idole », un obstacle à un plaisir plus grand. Ce « plaisir plus grand » qu’on appelle la béatitude, cette béatitude que certains appellent « Dieu »... - Jean-Yves LELOUP - "Lettres à un ami athée".- Voir aussi  Israël + Solve . - « … car Dieu contient toutes choses, et il n’y a rien qui ne soit en Dieu, et rien que Dieu ne soit pas, je dirais plutôt, non que dieu contient toutes choses mais qu’il, afin de dire toute la vérité, que Dieu est toutes choses » -  Dans l' Hermetica. - La Vérité et Dieu sont deux synonymes.  - A. Bailey - Quand on Aime Dieu on Aime Tout les Dieux, car le Multiple, se retrouve dans l'Un. - Maurice BEJARD, « Faut pas rêver » 06/94. -  D'aucun veulent voir Dieu avec leurs yeux, comme ils voient une vache, et l'aimer comme ils aiment leur vache, pour le lait, le fromage et le profit qu'elle leur rapporte. C'est ainsi qu'il en est des gens qui aiment Dieu pour la richesse extérieure ou pour le réconfort intérieur. - Analogie Parabole des marchands du temple ? - Ndlr - El Allaj, est mort au XIVème siècle pour avoir osé dire: "Je suis Dieu" dans les rues de Bagdad. Il ne blasphémait pas, il avait juste réalisé la fusion transcendante. - Geo\ BOU\- SC\ 702 Val\ Mon\ 6012  - Dieu n’est pas quelque chose à voir, il est ce qui rend toute chose visible (Deus, dies : la claire lumière). Dieu n’existe pas, Il est.- Jean-Yves LELOUP - "Dieu n’existe pas, je le prie tous les jours" - www.nouvellesclefs.com - Disponible en .doc sur demande - Ndlr - D’ailleurs le mot Theos, en grec, que nous employons ici à la place du mot Deus, Dieu, ne veut-il pas dire « Vision » ? Comme le mot Théoria, à l’origine, chez Platon, veut dire « Contemplation » ? Ce que nous appelons DieuTheos – ici au Mont Athos et dans l’orthodoxie, c’est l’expérience d’une Vision non arrêtée, une Vision infinie qui replace chaque réalité finie à sa place et nous empêche d’en faire une Idole. Dans la Lumière de cette Vision nous voyons la Lumière ; dans chaque acte de pure Conscience nous expérimentons la Conscience ; dans chaque instant pleinement vécu nous expérimentons la Vie, dans chaque présent nous éprouvons la Présence - Jean-Yves LELOUP - "Lettres à un ami athée".- « Crois-tu que c’est toute seule, dans mon imagination, que j’ai inventé cette Vision ? » Myriam l’affirme.  Elle n’est pas « toute seule ».  Pour qu’il y ait « Vision » dans le sens que nous avons étudié, il faut au moins être deux, celui qui voit et celui qui se donne à voir. - Jean-Yves LELOUP - "L'Evangile de Marie" - Myriam de Magdala  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=67 - Voir aussi   Prudence - Lachon Hara - Diem - Agneau - A propos du G\A\D\U\ : « Certes, c’est le droit des croyants de toutes les Religions et des Théistes de l’assimiler à Dieu. L’erreur et l’abus, c’est de refuser à Autrui la Liberté de rechercher d’autres interprétations. Les Déistes y verront le Créateur de toutes choses, ce qui est très voisin, mais déjà différent. Pour les spiritualistes, le Grand Architecte sera l’Intelligence Suprême, Âme et moteur du Monde. Pour les Philosophes qui font de l’Humanisme une Religion sans Dieu, il sera la Conscience collective de l’Humanité. Avant de poursuivre, observons qu’entre la conception la plus usuelle de Dieu et la notion de Grand Architecte on peut faire une distinction capitale : Dieu a tiré le Monde du néant, ou tout au moins du Non-Etre. Il est avant tout le Créateur, par une opération qui dépasse notre Raison et notre faculté de concevoir. Le Grand Architecte, lui ne prétend pas créer. Il agence en un certain ordre des Matériaux existants : "Ordo Ab Chao". Il est un organisateur, un constructeur, rôle accessible à notre Compréhension et qui ne heurte pas notre Raison ». - Janis CORNELOUP 33° premier membre coopté au "Grand collège des Rites", "Suprême Conseil", Passé Grand Commandeur « Plaidoyer pour le Grand Architecte de l’Univers » dans « Une certaine idée de la FM Alain BERNHEIM P.346 - Dervy - Collection Pierre Vivante -  « Qu’elle place y doit nécessairement tenir la notion traditionnelle d’un Grand Architecte de l’Univers ? Gardons nous d’abord de traduire cette expression maçonnique purement et simplement par le mot Dieu. Car nous abandonnerions le débat Initiatique sur lequel le débat se trouve posé. […] Dieu correspond à un certain nombre de notions, mais très nettement déterminées, sur lesquelles la discussion est ouverte, les uns niant, les autres affirmant. Il n’es est pas de même de la conception Initiatique représentée par le Symbole d’un Grand Architecte de l’Univers. Ici aucune définition n’est imposée, chacun étant formellement invité, au contraire, à se faire lui-même, du Grand Architecte, une idée adéquate à sa Mentalité. C’est ainsi, du reste, que tant de maçons identifient le Grand Architecte avec le Dieu de leur Religion. C’est assurément leur droit, mais s’ils comprennent bien l’art », ils ne seront pas plus des « Athées stupides » que des croyants aveugles » […] Pour le Maçon réfléchi, le Grand Architecte se trouve en effet très étroitement lié à la Maçonnerie, car celle-ci construit, non pas au Hasard, mais d’après un plan auquel se conforme chaque ouvrier ». - Oswald WIRTH « L’initiation maçonnique et le GADU » article publié dans l’acacia juin 1908 in « Une certaine idée de la FM Alain BERNHEIM P.346 - Dervy - Collection Pierre Vivante -  "Babel voulant dire la Porte des Dieux" - Jean Pierre LAURANT "René Guénon, les enjeux d’une lecture", Dervy.-  La preuve de l'Existence de Dieu la plus belle, la plus relevée ; la plus solide et la première, ou celle qui suppose le moins de choses, c'est l'idée que nous avons de l'Infini, - Nicolas MALEBRANCHE., Rech. III, II, 6 - L'impossibilité où je suis de prouver que Dieu n'est pas me prouve son Existence, - La BRUYERE - "Il faut se contenter pour Dieu d’une simple « quasi-définition » : Dieu est « l’Être Subsistant par Soi ». C’est ce que nous apprennent les Cinq voies de St Thomas - Somme théologique - : Dieu est l’être qui Existe sans Cause, qui met en Mouvement sans être Mû, qui Ordonne sans être Ordonné par un autre, l’Être dans toute son intensité, toute son extension, Au-delà de tout genre et de toute différence spécifique." [...] Procédé qui permet de Connaître quelque chose de l’Essence de Dieu : Ne pouvant accéder directement à l’Essence de Dieu en elle-même, l’Intelligence humaine doit ruser : elle doit se contenter d’approcher d’elle de façon oblique, à partir de l’observation de ses effets dans la Création. En effet, puisque les Cinq voies nous ont amené à considérer que Dieu était Cause de tout (Créateur), et puisqu’il existe toujours une certaine ressemblance entre l’effet et sa Cause, alors en observant les caractéristiques de l’effet (la Création), on peut saisir quelque chose des caractéristiques de la Cause (les Attributs de Dieu). Un tel procédé de Connaissance est appelé « Analogie ». - http://ktsens.fr - "Dieu les envoya Ailleurs voir si il y était. Il s'y rendirent et en effet il y était !" - Pierre Dac" - « Nathanaël, n’imagine pas Trouver Dieu Ailleurs que Partout.. », écrit André Gide dans la Préface des Nourritures Terrestres." - Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 -D'Outil Energétique à Outil des Dieux, d'Outil Opératif, Symbole du Travail à Symbole d'autorité et du Commandement comme d'Honneur, le Maillet participe à la Transformation du Profane en Initié. Il donne l'Impulsion initiale puis le Tempo. Il est approprié pour signifier le Passage du Profane au Sacré, rythmer le cours des tenues par les Vibrations et Résonnances qu'il instaure de et entre l'Orient et l'Occident, le Septentrion et le Midi.[...] Le Maillet est l'Outil des constructeurs dans toutes les civilisations qui ont voulu Transmettre "l'Esprit des Formes", car il Etablit cette continuité, ce fil continu de la Transmission et de la Tradition.[...] il Guide et met en Résonnance...Symbolise l'autorité...Associé au Ciseau...représente la Volonté" - Rapport de la 1° Que à l'Etu Log 6012 - "…tandis que du "point de vue" de Dieu – c'est-à-dire du "point de vue" de la plus haute Réalité - qui dans son Absolue Simplicité est à la fois et inséparablement Principe et Fin, Création et rappel à Soi sont Simultané : « Tota Simul » est-il dit de l’Eternité." - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.15 - "L’Absolu peut être approché par deux Voies, l’une Fondée sur « Dieu en Soi », et l’Autre sur « Dieu fait Homme » ; c’est ce qui fait la distinction entre, d’une part l’Abrahamisme, le Mosaïsme, l’Islam, le Platonisme, le Védantisme, et d’autre part le Christianisme, le Ramaïsme, le Krishnaïsme, l’Amidisme, et d’une certaine manière même le Bouddhisme tout court." - Frithjof Schuon - "Appelez-le par n'importe quel Nom, Dieu, Soi, le Cœur ou le Siège de la Conscience, cela revient au même. Ce qu'il faut bien saisir ici c'est que le Cœur veut dire l'Essence de son Être, le Centre sans lequel il n'y a pas la moindre Existence." - Ramana Maharshi - "LHomme est un Dieu Tombé qui se Souvient des Cieux…" - Lamartine, cité par :- Guy ESQ\ CR+ - "Le chemin de Babylone..." - SC702- Ori\ Mon\ - 6013 - «Qui n’a ni Dieu ni Maître… a l’Adversaire pour Maître » - http://metaphysic.over-blog.com/article-22816987.html - "...Et si ta Main t'entraîne au Péché, coupe-la. Il vaut mieux entrer Manchot dans la Vie Eternelle que d'être jeté avec tes Deux Mains dans la Géhenne, où le Feu ne s'éteint pas. Si ton Pied t'entraîne au Péché, coupe-le. Il vaut mieux entrer Estropié dans la Vie Eternelle que d'être jeté avec tes Deux Pieds dans la Géhenne. Si ton Œil t'entraîne au Péché, arrache-le. Il vaut mieux entrer Borgne dans le Royaume de Dieu que d'être jeté avec tes Deux Yeux dans la Géhenne, où le ver ne meurt pas et où le Feu ne s'éteint pas..." - Mc 9, 41-43.45.47-50 -" Dieu est en chaque Homme plus Intérieur à lui-même que Lui-même ne peut l'Être." - Giordano BRUNO - "Le Mot français Dieu vient d'une vieille Racine Indo Européenne Deil qui Signifie ce qui Brille. Celà renvoie donc à la Lumière. [...] Si on remonte jusqu'au Sanskrit le Mot Deva qui veut dire Dieu, mais en Iranien Daeva veut dire Démon. En Réalité, Ce qui Brille peut-être aussi Démoniaque que Divin. Il faut se méfier de certaines Lumières qui peuvent Masquer les Ténèbres. [...] mais en même temps il y a des Religions auxquelles cette Conception est étrangère. - Journal de la GLDF N°113 P11 -" - Daimonios " - " Le 18ème Degré apparut à l’apogée du Siècle des Lumières, au moment où les Philosophes avaient l’Ambition de faire reculer le Domaine de Dieu pour Lui Substituer une Image Rationnelle de l’Univers. Comme souvent, en pareilles circonstances, il se produisit un ‘’effet de balancier’’ qui les poussa à passer d’un extrême à l’autre. Fort Opportunément, le Message contenu dans ce Degré opposait au Parti des Lumières l’étude des Doctrines Secrètes et des Sciences Sacrées. Ceux Qui s’en réclamaient recherchaient une Voie Spirituelle susceptible de Rétablir, par l’Initiation, une Autonomie Spirituelle. Chacun, pouvant alors trouver un Juste Equilibre entre Raison et Spiritualité, entre Exotérisme et Esotérisme. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "Il Est une Affirmation dans la Tradition Chrétienne cette fois, que « Dieu Est Amour » « Deus Caritas  Est » Caritas, étant la traduction latine du Grec AgapèCEst la Forme d’Amour Ultime dans lequel l’Autre Devient Soi, et inversement." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- - "On ne Comprend la France qu’en sortant de la France, on ne Comprend l’Europe qu’en sortant de l’Europe, on ne Comprend le Monde qu’en sortant du Monde, en allant vers Dieu." - "...Voici que la Vierge Concevra, et elle Enfantera un Fils ; on Lui donnera le Nom d’Emmanuel, Qui se Traduit : « Dieu Avec nous. (voir Noùs - Ndlr -) »" - Mt 1, 18-24 -  "Chaque Foyer Juif était une Église […] au montant de Porte de chaque pièce principale était attaché un tube "Mezuzah" contenant un Rouleau de parchemin où figuraient Deux Passages du Deutéronome (VI,4-9 ;XI, 13-21) qui rappelaient au Juif que son Dieu Est Un…" - Histoire de la civilisation – La civilisation judaïque -  Will DURANT – P.70 - Edito service Genève – “Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont Korbane, c’est-à-dire Don réservé à Dieu - Mc 7, 1-13 - « Il est Vrai que nous Connaissons Deux Principes, mais qu’il n’y en a qu’Un que nous Appelons Dieu ; nous Nommons l’Autre Hylé ou la Matière ou, comme on dit plus Communément, le Démon.» - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - "Dans le Corpus Hermeticum, attribué à Hermès Trismégiste, la Hylé Correspond à la « Matière du Monde » en tant que première Création de Dieu, et Principe du Monde : « Il faut savoir en premier Lieu, que Dieu et le Monde, qui chez les Grecs est appelé Hylé, étaient avant toute autre Chose que Dieu Créa. » - http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyl%C3%A9  - "Quand on a la Chance de Posséder Dieu, on ne le met pas sous Clef ! " - Film "Il est minuit docteur SCHWEITZER" - 1952 -  "N’est-il pas, par ailleurs, Contradictoire, après les Epreuves et les Voyages Successifs de l’Initiation, Que la Démarche Maçonnique Initiale me Suggère - me Demande même - plutôt le Contraire : non pas aller Vers l’Extérieur, Vers un Autre Monde, une Autre Dimension, Vers Dieu ou un Etre Supérieur, mais bien entrer en Soi, Rechercher les Secrets de Vie, la Vérité, Amplifier le Désir de se Connaître, se Perfectionner, en son Âme même, plutôt Que Quémander Au dehors." - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 - "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - "...la Lettre "G", initiale de Gehovah, Qui est la Parole Expirante. [...] Gehovah, Ecrit également Jehovah, est l'Ancienne Ecriture phonétique de Yahvé (Yod, Hé, Vav, Hé). Le Iod Initial a été traduit indifféremment au cours des Siècles par les Lettres (I), (J), (G), (Y). Yod est l'Un des Noms de Dieu, Unité du Principe Créateur, selon le Kabbale."  - Rit. 15°/18° - 2014- p.49 - REAA - "...de l'Eternel, de l'Absolu, du Principe Créateur, que les Hommes Nomment Dieu, et que les Franc-maçons Glorifient, dans son Unicité, sous l'Appellation de Grand Architecte de l'Univers. - Rit. 15°/18° - 2014- p.18 - REAA - Voir Isme - Adhidaiva - Théâtre Maimonide - Métaphysique.

Diem : Il est rare dans l’histoire de la poésie qu’une image ait connu autant de succès que l’expression Carpe Diem issue d’une ode brève du poète latin Horace, ce couple de mots littéralement intraduisible tire son dynamisme de l’association inattendue du verbe Carpere et du nom Diem. Le premier appartient à la sphère des fruits. Fruits que l’on cueille, que l’on porte à la bouche pour les savourer. Le second mot est un nom complément direct du premier et désigne tout simplement le jour. C’est la syllabe "DI" que l’on retrouve en français dans l’appellation des jours de la semaine : lundi (jour de la Lune), mardi (jour de Mars),  - Aussi "Dieu" - Lumière...Daewoo - Ndlr - Carpe Diem est une invitation à saisir le jour et à le déguster comme un fruit savoureux - "Le cercle des poètes disparus" Film - Ndlr -

Différencié : "...Le Noir n’est pas Ténèbres, synonymes d’Ignorance, mais Nuit, Nuit Initiation où la Conscience, dans un Etat encore mal Différencié est au Travail."  - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - En sanskrit - Abhinna veut dire Non-Séparer, non-Différencié. Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", - Glossaire - "Le Chemin de l'Ethos c’est Vivre, c’est Être Emu, mais c’est aussi Être Affecté, dans le Sens d’une Compréhension (prendre avec) et l’Acceptation d’une Souffrance. Car l’Être Relié Positivement par le Cœur, est Touché, Blessé par les Epreuves. Cette Blessure est la Marque du Manque et de la Limite Existentielle . Mais aussi le Lien avec l’Au-delà de l’Être,, sa Dimension Sacré, traversé qu’Il Est par le Souffle, l’Esprit. Alors l’Epreuve Nous Relie au Tout Autre, mais également à l’Autre Qui Est Reconnu comme Différent dans Son Identité mais Identique dans sa Dignité. Cette