C

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

Pour enrichir le glossaire, signalez-nous les mots ou expressions pour lesquels

vous désireriez avoir une explication ou envoyez votre participation.

remi.alcina@laposte.net

Cabale - Cadre - Caducée - Calciner - Callimachos - Calme - Camouflage - Cancer - Candidat - Capax Déi - Capitaine - Capitaux -  Capitole - Caractère - Cardo - Cardinal - Cardinales - Cardinaux - Caritas - Carnassier - Carnaval - Carpe Diem - Carpere - Carreaux - Carré - Carré magique - Cartésianisme - Case - Castellers - Castes - Casque - Cata - Catabase - Catalan - Cathare - Catharsis - Cathédrale - Cathedra - Catholique - Cause - Cavalier - Caverne - Ceci - Ceinture - Celà - Célèbre - Céleste - Cellule - Celui  - Celte - Cène - Centaure - Centre - Centrifuge - Centripète - Cercle - Cérémonie - Cerf - Cerno - Certitude - Cesser - Chacun - Chagrin - Chahada - Chaîne - Chaîne d'Union - Chair - Chaire - Chamane - Champignon - Champs - Champs Elysées - Chance - Chaos - Chapeau  - Chapelle - Chapiteau - Chapitres - Char - Charis - Charité - Charme - Charnel - Charpente - Chasseurs - Chasteté - Chats - Château fort - Chatoyant - Chaud - Chauffer - Chauve souris - Chef - Chéla - Chemin - Chercheur - Chercher - Cheval - Chevalerie - Cheveux - Chien - Chiffre - Chitôn - Chimérique - Chimie - Chirographie - Chœur - Choisir - Choses - Chrétien - Chrisme - Christianisme - Christos - Chtonien - Chute - Cible - Ciel - Cieux - Cimes - Cinq - Cinq mondes - Cinq points parfaits - Cinq voies de St Thomas - Cinquième Elément - Circonférence - Cirque - Circumbulation - Circumnavigation - Ciseaux - Citadelle - Cité - Citer - Cithare - Citoyen - Civil - Civilisation - Clairons - Clan - Clef - Clercs - Clergé - Clocher - Coagula - Cobla - Cocarde - Cœur Cogitatio - Cohabitation - Coïncidences - Colère - Collectif - Colloque - Colloïdal - Colombe - Colonne - Colonne brisée - Combat - Comblée - Comète -  Commandement - Commander - Commedia dell'arte - CommencementCommencer - Comment - Commun - Communion - Communication - Compagnons - Compas - Compassion - Compétition - Complexe - Componction - Comprendre - Concentration - Concentrique - Concept - Conception - Concerner - Concevoir - Concilier - Condamner - Condensation - Conditionne - Conditions limitatives - Condor - Conduite - Confère - Confesse - Confiance - Conflit - Confondre - Confrères - Confrérie - Confrontation - Confucius - Confusion - Congruence - Conjonction - Conjugaison - Connaître - Connaissance - Conquête - Consacrer - Consécration - Conscience - Conscience Discriminante - Consensus - Conséquence - Consolateur - Conspirer - Constance - Constituer - Constitution - Construction Mentales - Construire - Consubstantiation - Consubstantiel - Contact - Contemplatio - Contempler - Contemplation - Contes - Contester - Contingences - Continuum - Constituer - Contradictoire - Contrainte - Contraire - Contre - Convaincre - Convention - Conventionnelle - Conversion - Conviction - Copte - Copulation - Coq - Coquilles - Coran - Corbeau - Cordes - Cordonnite - Corinthien - Corne d'abondance - Cornucopia - Corps - Corps glorieux - Corpus Hermeticum - Correspondances -Corrélation - Cors - Cosmétique - Cosmique - Cosmodrame - Cosmologie - Cosmos - Couleur - Coupe - Couple - Coups - Costume - Couleur - Courage - Courant - Couronne - Couronne circulaire - Couronne Haute - Couteau - Coutume - Cow-boy - Cracher - CrainteCrâne - Crapaud - Créateur - Création - Créativité - Créature - Crèche - Credo - Crédule - Créer - Creuset - Crible - Criminel - Crise - Cristaux - Criton  - Croire - Croisade - Croisuele - Cronos - Croix - Croissant - Croyance - Crucifixion - Cruisel - Crypte - Cueillir - Cubique - Cuivre - Culminer - Culpabilité - Cuore gentile - Cuisinier - Culte - Cultiver - Curé - Curiosité - Cybèle - Cybernétique - Cycle - Cymbales - Cyprès

 

Cabale : Le mot Kabbale (Cabale) vient du verbe « kibel »  קֽבֵּל  qui veut dire, accuser se plaindre, pleurer, mais à la forme intensive, comme il est employé dans le texte de la Mishna, il signifie « recevoir » dans le sens de recevoir un don. C’est exactement le sens du mot « Tradition », qui vient du latin « tradere », transmettre de main en main. La Cabale c’est la transmission de quelque chose. On ne peut enseigner la Cabale, elle se communique. Celui qui voudrait la transmettre sous la forme de cours ou de leçons prouverait son ignorance. La Cabale est universelle. Il n’y a pas seulement une Cabale juive, toutes Traditions supposent une Cabale. C’est ainsi qu’il existe une Cabale, Pythagoricienne, grecque, latine, chrétienne, musulmanes, Taoïste, Bouddhiste etc., etc. - Lire la suite dans - Hen\ GAY\- Pl\ de F\ AUG\ sur la Kabbale - Disponible en .doc sur demande - Ndlr - "La Kabbale, (Cabale ) comme Leonard de Vinci, nous rappelle que le Rêve appelle la Vie et que sans Vie, il n'y a plus de Rêve. Je suis sous le Laurier et l'Olivier , mon Rêve est de me caler sur cet Axe où la Paix sert à Conquérir des nouveaux domaines de Soi et où cette Conquête permet de faire Rayonner une véritable Paix Dans et a l'Extérieur du Temple" . - Pas\ SAL\ "Sous le Laurier et l'Olivier" " - P14 Ori\ Mon\ 6013.- "Pour l'Arbre Séfirotique, Voir les différentes Sefirots (séphira au singulier), et la Non-séphira Dath. - ...Selon les recherches sémiologiques de cet auteur (Dominique Aubier), le nom du héros Don Quichotte serait issu de l'expression araméenne « Que-chott » qui signifie « Vérité ». Ses travaux épistémologiques tendent à prouver que l'œuvre de Cervantès serait un ouvrage dont la structure épouse l'édifice Kabbalistique des sefirots - Don Quichotte prophète d'Israël, ed. Robert Laffont, 1966 (Don Quijote Profeta y cabalista, ed. Obelisco, Barcelone 1987) Dominique Aubier http://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Quichotte - Voir Masloth, L’Arbre de Vie (Etz haHa'yim עץ החיים en hébreu) représente symboliquement, dans la Kabbale, les lois de l'Univers (certains auteurs le rapprochent de l'Arbre de Vie mentionné par la Genèse en 2:9). Sa description est considérée comme celle de la Cosmogonie de la mystique" -  kabbalistique.http://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_de_Vie_(Kabbale) - Symbolisme de l'Arbre de Noël ? Des ramifications du cerveau ? - Ndlr -

Cadre : Trois Religions, l'Animisme, le Brahmanisme et le Bouddhisme, se sont mariées Harmonieusement, se sont même renforcés mutuellement, pour aider le Khmer à vivre en Harmonie avec le Cosmos, le Cycle des Saisons, les Forces de la Nature. L'Animisme lui permet d'expliquer et d'organiser sa Vie en ce Bas-monde, Le Bouddhisme l'aide à Espérer en un Monde Futur meilleur, Le Brahmanisme reste le Cadre et le support de certains Rituels. [...] Il convient de noter que le Bouddhisme est la seule Religion qui se soit propagée uniquement par la Prédication et la persuasion, sans avoir à faire usage des armes... Mais il s'agit plus d'une Morale que d'une Religion. Le Bouddha "l'Homme qui a Connu l'Illumination" est une appellation générique qui recouvre de nombreux Saints Hommes. Mais, en général, ce terme fait référence à Gautama Siddarta Qui serait vers 543 avant Jésus Christ en Inde (époque de Confucius en Chine et cent ans avant Socrate). - http://vorasith.online.fr/cambodge/rel/religion.htm -

Caducée : Voie Royale - Hermès. Voir aussi Aigle, Caducée, Colombe, Condor, Cygnes, Faucon, Oiseau, Ouroboros, Pélican, Python, Pythie, Phénix, Serpent,

Calciner : "Le Creuset de l'ancien français Croisuele ou Cruisel est à l'origine une lampe qui devait avoir deux mèches en Croix. C'est dans le Sens contemporain, un récipient qui sert à faire Fondre ou Calciner certaines Substances."- Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "Putréfaction : Blanche - Albédo - Séparation jusqu'à a totale Dissolution les Éléments Calcinés - La solution d'une Matière totalement Purifiée. " -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Callimachos : Pour Vitruve il y avait Deux Genres : le Dorique, Principe Masculin, Ionique Principe Féminin. Dualité que nous (voir Noùs - Ndlr -) Connaissons si bien et qu’il nous (voir Noùs - Ndlr -) faut Dépasser en passant au Ternaire. Nous (voir Noùs - Ndlr -) Devons au sculpteur Callimachos l’Ordre Corinthien.  Il était Originaire de Corinthe, ce dernier Inventa un Chapiteau orné  de Feuilles d’Acanthes, Qualifié de Virginal. [...] Il s’agit de l’Expression de la composante de notre Nature Humaine qu’avaient les Anciens : - Corpus - Anima - Spiritus - [...] Ceci fait bien sur écho à nos Trois Lumières , Sagesse Ionique, Force Dorique, Beauté Corinthien.  - Flo.HAR\ - "Les 5 Ordres d'Architectures" - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6015 -

Calme : Calme , Êrémia. -  http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_therapeutes__de_l_ideal_contemplatif_des_fils_d_israel_dans_l_egypte_du_ier_siecle.asp -

Camouflage : "Le Chemin du Pathos c’Est l’Epreuve Qui Est Refus, non Vécue comme Source de Progrès et de Dépassement mais comme un Déchirement à l’Origine de Sentiments tels que la Désaffection, le Désintérêt et l’Opposition. L’Epreuve développe alors la Séparation et la Rupture en Lieu et place du Lien et de la distinction. Elle Est surtout le Refus de Reconnaitre en Nous, notre part d’Ombre, notre double Identité Apollonienne  et Dionysiaque, l’Esprit qui nous Eclaire et le Tumulte qui nous rend Sourds. Cette Attitude Déchirer l’Unité de l’Homme et Ouvre l’Espace du Subconscient, Lieu de Camouflage et de Refoulement où s’Entrechoquent et se Combattent des Sentiments divergents tel que la Vanité et la Culpabilité, l’Exaltation ou la banalisation. Ici, l’Homme ne Reconnaît plus son semblable comme Identique mais lui Attribue une Survalorisation, source de déception ou une Sous-valorisation, Source de détournement, et pour Lui, Il développe un Idéal Inaccessible, aboutissant à une Rancœur de Lui-même et au  Refus de l’Esprit, Source d’Attachement aux Désirs multiples et d’Aveuglement. Si la Blessure sur le Parcours Initiatique Relie et avive, Ici, l’Epreuve Sépare et Déchire, elle rompt l’Harmonie du Vivant, la Quête de Sens, au risque d’aboutir à la brisure, qui est la Mort de l’Âme.- Ala\ KNA\ "Une approche de l'Epreuve au REAA" P-14 - Ori\ Mon\ 6009 -"

Cancer : "Ces signes du Zodiaque sont en relation avec les Éléments : : le Bélier avec le Feu, le Taureau avec la Terre, les Gémeaux avec l’Air et il faut attendre le Quatrième Signe, le Cancer, pour qu’apparaisse l’Eau." - Jea\ Mey\ - "Les pas du F\M\" - Ori\ de Mon\ 6013 -

Candidat : René Guenon, dans son ouvrage « Chirographie », nous rapporte : « Quant au Nom Allah Lui-même, il est formé par les Doigts, de la façon suivante : l’auriculaire correspond à l’Alif, l’annulaire au premier Lam, le médius et l’index au second Lam, qui est double, et le pouce au He (qui, régulièrement, doit être tracé sous sa Forme « Ouverte ») ; et c’est là la Raison principale de l’usage de la Main comme Symbole, si répandu dans tous les pays Islamiques (une Raison secondaire se référant au Nombre Cinq, d’où le Nom de Khoms donné parfois à cette Main Symbolique). On peut Comprendre par la signification de cette parole du Sifr Seyidna Ayûb (Livre de Job, XXXVII, 7) : « Il a mis un Sceau (Khâtim) dans la Main de Tout Homme, afin que tous puissent Connaître Son Œuvre » ; et nous ajouterons que Ceci n’est pas sans rapport avec le Rôle Essentiel de la Main dans les Rites de Bénédiction et de Consécration. »... « Les Mains Nues signifient que le Compagnon s’est Dépouillé de ses Outils comme le Candidat App\ s’est dépouillé de ses métaux …» ...« …. Se dépouiller de ses outils pour un Com\ , c’est se libérer des supports qui ont permis l’acquisition du degré de connaissance qui devrait correspondre à ce grade, car cette connaissance, si elle a été véritablement été acquise, serait alors intégrée à l’être, et pour « pouvoir accéder à un degré d’Ordre Supérieur, il conviendrait que cette connaissance du Com\ « laisse la voie libre à nouveau et par là, qu’elle se débarrasse de tout ce qui, maintenant, est « devenu extérieur à l’être et qui gênerait pour ce prochain passage, même si ces outils ont été « nécessaires jusqu’alors … » - http://www.ledifice.net/6034-4.html -

Capax Dei : Être en capacité de recevoir Dieu, en avoir Qualités - Ndlr - "Abhishiktânanda (Nom Hindou de Henri LE SAUX - Ndlr - ) a une Expérience très aiguë de l'Expérience Advaitine Au-delà du Mental : c'est une Expérience à Mort ou à Vie. Jusqu'à la fin de sa Vie, il pensera que très peu de Personnes y sont appelées. "On ne peut laisser s'y engager que des gens très Forts" écrira t'il à son Disciple Marc le 26 Octobre 1973 ; " mais certains en sont Capables", ajoutera t-il dans cette même lettre.[...] "l'Expérience Védantine est aussi vidante et dangereuse que celle de la drogue...où de la psychanalyse". Il faut pour réaliser cette Expérience un appel de l'Être. On n'a pas à recevoir de conseil, ou d'ordre de l'extérieur. On peut Apprendre, Ecouter, demander conseil, mais ceci reste encore à la surface de l'Être. Les grands Sages, comme Ramana Maharshi, ont répondu directement à une Force (Grâce) Intérieure, Puissante sans passer par aucun Intermédiaire."- Henri LE SAUX - "La montée au fond du Cœur.", Notes de R. Panikkar à propos de l'auteur P.41 - "Un Passeur d’Âmes est une Personne qui a la Capacité d’Accompagner  les Âmes Errantes Vers leur Lumière ou Vers Un endroit où elles vont Pouvoir poursuivre leurs Cheminement. Il Est pour aider cette Âme perdue à se Libérer de la Souffrance Qui la retient sur le Plan Terrestre et pour la Guider vers l’Autre Monde. Il Accompagne également les Personnes qui sont aux prises avec des Âmes Errantes dans leurs Champs d’Énergies." - http://www.reflexologie-sante.fr/index.php/2011/03/04/passeur-ames/ - "Le Monde Profane Occidental, dont Noùs sommes Issus et qui Noùs a Formé et déformé, pour Connaître, Utilise et survalorise l'Œil de Raison qui passe au Crible de la Pensée Spéculative l'objet Observé : C'est l'Œil Qui Discerne, Divise, oppose et compare. Avec Lui, s'imposent la Dualité, la Dialectique, le Doute. Toutes choses qui ne l'oublions pas, partage le même radical que "Diable". Pour nous, Initiés, l’Œil de la Raison Evolue ou doit Evoluer vers la pleine Fonction de ce que les Anciens nommaient « Animus » et qui inclut aussi le Désir, la Volonté, la Mémoire, l’Intelligence et la Capacité Sacrificielle. Cet Œil est totalement Lié à une Conscience  de type Solaire Liée au Feu. Et en tant que telle, si elle n’est point équilibrée et compensée elle risque de durcir les réalités invisibles de type archétypales, de pétrifier les symboles en les desséchant intellectuellement." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "La Figure de l’Aigle indique la Royauté, par sa tendance à aller vers les Cimes. Effectivement, l'Aigle, capable de s'Elever Au-dessus des Nuages et de Fixer le Soleil, est Universellement considéré comme un Symbole à la fois Céleste et Solaire. L'Aigle, avec un port altier, plane avec Calme et Sérénité, tout en étant Capable de foncer sur sa proie avec une grande précision. Il Incarne la Confiance et la Foi qui procurent un précieux levier Lui permettant d'affronter avec Courage toutes les Epreuves et de Vaincre les difficultés. L'Aigle, en survolant les Espaces, ne Connaît pas de frontières, Ce Qui est Nécessaire pour Concilier Oppositions et divergences. L'Aigle représente la recherche de la Sagesse et le Détachement des Contingences immédiates par l'Elévation, le recul, la Distanciation. Sa Force et son Endurance Lui permettent de voler haut dans le Ciel et longtemps, en Celà Il Peut représenter le long Cheminement qui conduit à l'Eveil Spirituel. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - " Si nous réussissons à Harmoniser ces Deux Consciences, Solaire et Lunaire, nous pouvons alors Espérer avoir accès à une Troisième Forme de Connaissance, Inspirée directement par l’Esprit. Un Troisième Œil en quelque sorte, seul Capable de s'absorber dans l'objet qu'il Contemple : C'est l'Œil de la Méditation, de l'Extase, de la Transe, d'une certaine Conscience Onirique, l'Œil du Poète, de l’Artiste, l'Œil qui Rassemble ce qui est Epars, qui Unifie. Lui seul peut nous mettre en Contact avec le Sens ultime des Symboles, avec la Parole Perdue et La Vérité qu’elle Exprime. Il est relié au Cœur Spirituel et les Larmes qu’il provoque ne sont plus celles des Douleurs de l’Ego. Mais Ceci est une Autre Histoire !"  - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "La Foi, c'est « Emounah », la Confiance en une Capacité qui Permet la Création, le Perfectionnement..." - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - Voir Maimonide - "Ces Deux Epées, Symbole de la Puissance et de la Sagesse de ces Deux Rois ne sont pas au Fourreau c'est-à-dire remisées dans les Ténèbres de l’Ignorance. Ces Deux Epées sont l’Image d’un Caractère bien trempé, Capable de Traverser toutes les situations. Le Fourreau dont on ne parle pas, puisque les Epées sont Nues, c’est un Segment de Vide sur lequel la Matière n’a pas de prise et la Lame de l’Epée qui par Homophonie est l’Âme (Lame, Lam) de Celui Qui la porte est à Nu devant nos Yeux. Ces Deux Epées sont un Symbole associé à l’Idée de Lumière, de luminosité donc à la Connaissance. Elles sont Visibles et Déposées aux Yeux de tous Symbolisant l’Etat de Paix auquel conduit la Connaissance." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Capitaux : " Le Septénaire ainsi esquissé se retrouve jusque dans les Sept Péchés Capitaux, dont la distribution repose sur des données Initiatiques : 1. L'Orgueil, nuisible lorsqu'il Procéde d'une Vanité Frivole, se rattache au Soleil qui Eblouir les Faibles. 2. La Paresse, provient de la Passivité  Lunaire, alanguie en Inertie abusive. 3. L'Avarice, est le Vice des Saturniens, Prévoyants et Prudents à l'Excès. 4. La Gourmandise, se reproche par contre aux Jupitériens, gens Hospitaliers et généreux qui ne s'oublient pas eux-mêmes. 5. L'Envie Tourmente les Mercuriens agités qui ne sont jamais Satisfaits et ne peuvent s'empêcher d'Ambitionner avec véhémence ce qu'ils ne Possèdent pas. 6. La Luxure, Naît de l'exagération des Qualités de Vénus. 7. La Colère, enfin, est le Défaut de Mars, dont elle Exalte la Violence et les emportements."- http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Capitaine : "Montons dans le « Carro Naval » le « Char naval », le « Carnaval », la Barque que le « Maître de Cérémonie Dali , le Psychopompe , le Capitaine » met à notre disposition pour Passer, si nous l’Acceptons, d’Une Rive à l’Autre." - Rem\ ALC\ "La loge est dument couverte" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 6006 - Pour visite initiatique du "Musée Dali de Figueras" disponible sur demande - Ndlr

Capitole : "Le nom de « Jupiter » signifie littéralement : « Maître du jour lumineux ». Cette étymologie assurée ne doit pas inciter à en faire pour autant un Dieu purement naturaliste. Jupiter est, certes, le Maître de la Foudre et de l'Orage, comme l'attestent les épithètes archaïques de Lucetius, « l'éclatant » (par référence à l'Eclair), et de Elicius, « qui attire » (la Pluie), mais il est avant tout, selon la définition de Varron, le Dieu des "Summa", de ce qu'il y a de plus haut. Il occupe le sommet du Capitole et les ides lui sont consacrées au terme de la quinzaine croissante de la lune, sommet du mois. En ce sens, il est à Rome le garant de la Souveraineté." - http://www.universalis.fr/encyclopedie/jupiter-religion-romaine -

Caractère : Bien sûr chacun Interprète le Mot de Palingénésie comme cela l’arrange. En ce qui me concerne la définition suivante me convient : Apparition chez l'Homme, de Caractères Hérités d'Ancêtres éloignés et qui n'étaient pas manifestes chez les Individus des Générations intermédiaires. (C’est aussi la signification du Baptême des Chrétiens.) - JP\  DUP\  " Ah Seigneur mon..." - Tenue de Maî commune aux 4 RL de la GLDF - Ori\  Bez\  6013 - " La Personne est le Corps de Celui dont on parle» - Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 4431 - [...] -  Du lat. d'orig. étrusque Persona « Masque de l'Acteur » d'où à l'époque Chrétienne « Visage, Face » ; « Rôle (au Théâtre), Caractère, personnage ; personnalité, Personne, Individu»; aussi terme de gramm., où il traduit le gr. π ρ ο ́ σ ω π ο ν « Face, Figure » et aussi « Masque de Théâtre » ... - Blaise Lat. chrét. - http://www.cnrtl.fr/etymologie/personne - "Ainsi, l’Action Virtuelle de cette Influence Spirituelle ne peut être rendue Effective que si celle-ci a un Caractère à la fois Supra-individuel, et même Supra-collectif." - Jean Serlun "Gourou et Franc-Maçonnerie" – disponible en.doc sur demande - Ndlr - "Ces Deux Epées, Symbole de la Puissance et de la Sagesse de ces Deux Rois ne sont pas au Fourreau c'est-à-dire remisées dans les Ténèbres de l’Ignorance. Ces Deux Epées sont l’Image d’un Caractère bien trempé, Capable de Traverser toutes les situations. Le Fourreau dont on ne parle pas, puisque les Epées sont Nues, c’est un Segment de Vide sur lequel la Matière n’a pas de prise et la Lame de l’Epée qui par Homophonie est l’Âme (Lame, Lam) de Celui Qui la porte est à Nu devant nos Yeux. Ces Deux Epées sont un Symbole associé à l’Idée de Lumière, de luminosité donc à la Connaissance. Elles sont Visibles et Déposées aux Yeux de tous Symbolisant l’Etat de Paix auquel conduit la Connaissance." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Nombre Quatre serait le Chiffre Qui Caractérise l’Univers dans sa Totalité. Il Symbolise, la Totalité du Créé et du Révélé. Le Quatre est le premier Carré Deux² et en Même Temps ajouté aux Trois Nombres Qui le précédent  Un+Deux+Trois+Quatre=Dix,  (Il Devient) la Tetraktys Pythagoricienne. Cette Totalité du Créé est en Même Temps la Totalité du Périssable " - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "La Transsubstantiation est, littéralement, la Conversion d'une Substance en une Autre. Le Terme désigne, pour certains Chrétiens (en particulier les Catholiques), la Conversion du Pain et du Vin en Corps et Sang du Christ lors de l'Eucharistie. Sur le plan Religieux, les Chrétiens Catholiques romains, arméniens (Catholiques) et maronites emploient le Terme de « Transsubstantiation » pour Expliquer que, dans l'Eucharistie, le Pain et le Vin, par la Consécration de la Messe, sont « Réellement, Vraiment et Substantiellement » Transformés ou Convertis en Corps et Sang du Christ, tout en conservant leurs Caractéristiques Physiques ou Espèces (texture, goût, odeur : les apparences) initiales." -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Transsubstantiation - « On peut envisager Trois Grades Initiatiques, dont Chacun pourrait d’ailleurs se subdiviser en une Multiplicité Indéfinie de Stades ou de Degrés spéciaux : 1° le Brahmachârin, c’est à-dire l’Etudiant Qui Aspire à l’Initiation ou Seconde Naissance ; 2° le Dwija (deux fois ), Qui a reçu cette Initiation, par laquelle se Confère le Caractère d’Ârya ; 3° le Yogi, Qui, considéré dans cet Etat, est, comme nous l’avons dit, Jivanmukta (Délivré dans la Vie). Le Yogi peut, d’ailleurs, accomplir différentes Fonctions : le Pandit est Celui Qui Enseigne, et alors il a plus particulièrement le Caractère de Guru (Maître Spirituel) par rapport au Brahmachârin qui est son Chéla (Disciple régulier) ; le Muni est le Solitaire, non au sens vulgaire et Matériel du Mot, mais Celui Qui, Concentré en Soi-même, Réalise dans la Plénitude de son Être la Solitude Parfaite, Qui ne laisse Subsister en l’Unité Suprême aucune Distinction de l’ Extérieur et de l’Intérieur, ni aucune Diversité Extra-Principielle quelconque : c’est le dernier des Quatre Bonheurs désignés par la Tradition extrême-Orientale » - "La constitution de l’être humain et son évolution posthume selon le Védânta", publié dans La Gnose en 1911 et signé Tau Palingénius - René Guenon tout guenon V2 page 2148 - "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - Voir Monachos -  Consubstantiation -

Cardinal : L’Âge d'or  est une période d’Unité parce que c’est l’Âge de la Plénitude Spirituelle. L’éden est en début de Cycle pour le Chrétien et le Juif  ; il sera en fin de Cycle pour le Musulman… L’Egalité qui Existe entre les Hommes ne peut être que parce qu’ils vivent dans l’Esprit amenant une parité Spirituelle et non Matérielle. Tout au long de son Initiation le F \\ évoluera par l’Equerre et le Compas… sur le Chemin de la Vérité, sur le Chemin de la Vie.  La fin de cet Âge d'or est  souvent évoquée, dans les textes Anciens, comme une rupture. Ainsi dans l’Ancien Testament, plus que l’expulsion du paradis qui constitue une étape dans la construction de l’Humanité, l’épisode Cardinal est à mon sens celui de la Tour de Babel. Véritable exemple de Révolte contre l’Ordre Cosmique, c’est la Manifestation de l’Orgueil des Hommes Désirants accéder au Ciel Grâce à la construction d’une Tour qui marque la fin de l’Unité dans l’Ancien Testament : « Tout le Monde se servait d’une même Langue et des mêmes Mots ». Les Hommes partageaient donc la même Vision du Monde et la même Elévation Spirituelle. Yahvé Confondit le Langage de tous les habitants de la Terre :  « Qu’ils n’entendent plus les Paroles des Uns des Autres, et qu’ils se Dispersent parmi les villes et les Nations. Ainsi, ils ne concevront aucun autre dessin unique jusqu’au jour du Jugement ». Le Livre des Antiquités Bibliques rapporte sur les Lieux où s’Elévait la Tour dite de Babel :  « A Cause de cela, on donna à ce Lieu le Nom de Confusion, parce que c’est que Dieu Confondit leur Langage et c’est de qu’il les Dispersa sur la face de la Terre ». C’est sur ce Lieu que fut Fondée Babylone qui signifie « Cercle de Confusion ».  L’Obscurcissement Spirituel mène à la Confusion et à une Dispersion, donc à un éloignement de l’Esprit et de l’Unité.- And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 -

Cardinales : Vertus Cardinales - Tempérance, Prudence, Justice, Force - Sa 8/3 bible de jerusalem P.1695 - Les Vertus Morales (Cardinales) dépendent de la Volonté de l’Homme, elles Perfectionnent l'Homme dans ses Actes. Elles sont des moyens pour bien Agir. Toutes les Vertus peuvent grandir, par la répétition des Actes bons. Les Dons du Saint Esprit sont des Perfections données par Dieu qui disposent l’Homme à bien suivre les motions du Saint Esprit. - http://www.salve-regina.com/index.htm -

Cardinaux : "Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le Blanc peut, du fait qu’il évoque une Absence Provisoire Destinée à Être Comblée, laisser suggérer qu’en quelque sorte l’Esprit du Mort Demeure en nous (voir Noùs - Ndlr -) et que l’Esprit prendra Chair. Le Blanc est alors une Couleur d’Annonce, elle Annonce non pas la Fin mais l’Accomplissement. N’oublions pas que le Blanc au (ixième) Degré n’est pas Présent en tant que Tâche de Couleur mais en tant que Couleur des Colonnes indiquant les Quatre Points Cardinaux. Ce sont Symboliquement des supports de Connaissance en Esprit qui marquent les Limites du Passage d’un Monde à un Autre Monde. C’est en ce Sens qu’elles sont aux Quatre Points Cardinaux, c’est à dire dans toutes les Directions.- http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Noir -

Cardo  : Le Cardo et le Decumanus désignent les voies nord-sud et est-ouest tracées dans les villes romaines selon le vieux plan étrusque et se croisant au Forum. "La base du plan d'urbanisme et du cadastre urbain est le croisement à Angle droit des deux voies principales (Cardo et Decumanus ) dont l'Orientation semble avoir été déterminée en fonction de la place du Soleil à son lever le jour de la Fondation de la Ville, conformément à un usage Rituel romain remontant aux étrusques ". Voir Orient, Puits, Vertus, centre.

Caritas : - "Il Est une Affirmation dans la Tradition Chrétienne cette fois, que « Dieu Est Amour » « Deus Caritas  Est » Caritas, étant la traduction latine du Grec AgapèCEst la Forme d’Amour Ultime dans lequel l’Autre Devient Soi, et inversement." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013-

Carnassier :  "La Couleur Bleue... est la plus Profonde des Couleurs, le Regard s’y Perd à l’Infini. Il en est ainsi pour le Bleu du Ciel, de l’Eau. Il est associé à l’Idée de Transparence. En Transposant au Plan Métaphysique, le Bleu n’est pas de ce Monde, Il suggère l’Idée d’Eternité, hors des Choses Humaines. Le Bleu... associé au Blanc... Forme de ce fait un Symbole associatif. Le Bleu et le Blanc sont des Couleurs Mariales, elles Expriment la Pureté par le Détachement de Valeurs de ce Monde. Il s’agit Ici du Blanc de l’Hermine ; ce Carnassier au Poil Blanc Immaculé dont la Robe Symbolise la Pureté dans la Conduite, dans l’Enseignement et la Justice, la Pureté Morale." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Carnaval :  "Montons dans le « Carro Naval » le « Char naval », le « Carnaval », la Barque que le « Maître de Cérémonie Dali , le Psychopompe , le Capitaine » met à notre disposition pour Passer, si nous l’Acceptons, d’Une Rive à l’Autre." - Rem\ ALC\ "La loge est dument couverte" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 6006 - Pour visite initiatique du "Musée Dali de Figueras" disponible sur demande - Ndlr - Une des plus intéressantes peintures de cette période est sans doute le Carnaval d'Arlequin (1925). [...] Cette peinture est considérée comme étant l'apogée de la période Surréaliste de Joan Miró. Réalisée de 1924 à 1925, le Maître l'Exécute à une époque de sa Vie économiquement difficile [...] dans "une Forme de Transe ressemblant à ce que ressentent les Orientaux " - Joan Miró - Les Personnages Principaux de la composition picturale sont un Automate Qui Joue de la Guitare et un Arlequin avec de grandes Moustaches. On note également de nombreux détails d'Imagination répartis sur toute la toile : un Oiseau aux Ailes Bleues sorties d'un Œuf, un couple de Chats Jouant avec une pelote de laine, un Poisson volant, un insecte qui sort d'un , une Echelle avec une grande Oreille, et, sur la Partie Supérieure Droite, on voit au travers d'une Fenêtre une Forme Conique supposée Représenter la Tour Eiffel. - En 1938, Miró écrit un petit texte Poétique sur cette toile : « Les Echeveaux de Fils défaits par les Chats Vêtus en Arlequin s'enroulent et en Poignardant mes Entrailles… ». - http://fr.wikipedia.org/wiki/Joan_Mir%C3%B3 -
Carpe Diem : Dédié à une jeune fille du nom de Leuconoë, ce poème appartient au premier livre des Odes d'Horace [ ODE XI AD LEUCONOEN ] et doit sa célébrité à son dernier vers où figure l'expression littéralement intraduisible Carpe Diem. - "Pourquoi cherches-tu l'impossible en voulant à tout prix connaître d'avance ce que la vie nous réserve à toi et à moi ? Quoi qu'il puisse nous arriver, la sagesse n'est-elle pas de nous soumettre chacun à notre sort ? Que la vie te réserve encore bien des hivers ou, au contraire, que tu sois en train d'en vivre le dernier,  celui-là même qui, en ce moment, éreinte les vagues de la mer à l'assaut des rochers, crois-moi, ne change rien à tes occupations et, dans un cas comme dans l'autre, n'escompte jamais vivre plus loin que le jour où nous sommes. Déjà, tandis que nous parlons, le temps impitoyable aura fui. C'est aujourd'hui qu'il faut vivre. Car demain reste pour toi ce qu'il y a de moins sûr." -  Gilles SIMARD, Ph.D. Tous droits réservés - Traduction et adaptation moderne - http://legrenierdebibiane.com/trouvailles/textes/carpe/diem.htm - Il est rare dans l’histoire de la poésie qu’une image ait connu autant de succès que l’expression Carpe Diem issue d’une ode brève du poète latin Horace, ce couple de mots littéralement intraduisible tire son dynamisme de l’association inattendue du verbe Carpere et du nom Diem. Le premier appartient à la sphère des fruits. Fruits que l’on cueille, que l’on porte à la bouche pour les savourer. Le second mot est un nom complément direct du premier et désigne tout simplement le jour. C’est la syllabe "DI" que l’on retrouve en français dans l’appellation des jours de la semaine : lundi (jour de la Lune), mardi (jour de Mars), et aussi "Dieu" (Lumière...Daewoo) - Ndlr - Carpe Diem est une invitation à saisir le jour et à le déguster comme un fruit savoureux . - Cette invitation était dédiée initialement à une jeune fille au prénom révélateur Leuconoë, c’est-à-dire ESPRIT BRILLANT. Une jeune fille qui, d’après les recommandations que lui adresse Horace souhaitait vivre longtemps. Avec une tendresse toute paternelle et une profonde sagesse, le poète appelle cette jeune fille à réaliser que la vie se passe au présent et qu’il lui faut mordre à belles dents le moment qui passe, même si elle savait par impossible qu’elle allait effectivement vivre encore bien des hivers. Il faut lire les huit vers latins où s’insère, au début de la dernière ligne, l’expression en question pour comprendre la portée Universelle du conseil que nous glisse Horace avec un pincement au cœur à peine voilé, face à l’écoulement irrémédiable du temps. Voici la traduction moderne légèrement adaptée de cette ode célèbre. Puisse-t-elle susciter une émotion comparable à celle qu’éprouvèrent ses premiers lecteurs, en 23 av. J.-C., année de sa première publication ! Voir Leuconoë. "Le « Passé » nous n’y pouvons plus rien, le « Futur » ne nous appartient pas, nous ne pouvons que nous Stabiliser dans le « Présent » et cueillir la Fleur du Jour, c’est le « Carpe Diem », en attendant l’Epanouissement du « Lotus », de l’Ouverture du «Bouton de Rose », de notre « Rose Intérieur » Qui Donnera Tout Gratuitement, avant de Faner et Mourir au Temporel en rejoignant la Permanence de la Vie." - Rem\ ALC\ "Les 7 marches..." - P14 Ori\ Mon\ 6003.-

Carpere : Il est rare dans l’histoire de la poésie qu’une image ait connu autant de succès que l’expression Carpe Diem issue d’une ode brève du poète latin Horace, ce couple de mots littéralement intraduisible tire son dynamisme de l’association inattendue du verbe Carpere et du nom Diem. Le premier appartient à la sphère des fruits. Fruits que l’on cueille, que l’on porte à la bouche pour les savourer. Le second mot est un nom complément direct du premier et désigne tout simplement le jour. C’est la syllabe "DI" que l’on retrouve en français dans l’appellation des jours de la semaine : lundi (jour de la Lune), mardi (jour de Mars), et aussi "Dieu" (Lumière...Daewoo) - Ndlr - Carpe Diem est une invitation à saisir le jour et à le déguster comme un fruit savoureux .

Carreaux : "Les trois premiers degrés se déroulent sur le plan des petits Mystères, c'est-à-dire sur l'Axe Horizontal. Comme disent les Anglo-saxons, c'est une Square masonry, une Maçonnerie de l'Equerre, Dimension de "l'Ampleur" dans le Symbolisme de la Croix. Ce qui s'oppose à une Arch masonry (comme l'Arche Royale par exemple) qui est une Maçonnerie du Compas (grands Mystères / Verticale), Dimension de l'Elévation dans le Symbolisme de la Croix. hors ce qui Symbolise cet Horizontalité, c'est le Pavé Mosaïque dont les Carreaux Blancs ont strictement la même Dimension que les Carreaux Noirs. Le Plan représenté par le Pavé Mosaïque, Plan Central s'il en est Un, est notre Axe Horizontal, sur lequel se déroule notre Etat d'Homme. C'est pour cela qu'il est appelé "Etat humain individuel". La moindre montée sur l'Axe des Etats de l'Être Constitue une "Exaltation" et relève des grands Mystères". - Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 -

Carré : Le Carré est le Symbole du Monde Créé. Il représente la Perfection de la Création. Il est utilisé pour figurer l'Ordre de l'Univers (les Quatre directions de l'Espace, les Orients matériels : Midi, Septentrion, Orient, Occident) et la nécessaire opposition des contraires.  http://www.grand-armorial.net/symboliqueHeraldique.htm - - Le Carré posé sur un de ses angles suggère l’idée de mouvement, tandis que le Carré reposant sur sa base exprime l’idée de stabilité.- René GUENON - "La Grande triade" Chap. XI.- "Spiritus”, "anima”, "corpus”-  Le Ciel se représente par un Cercle. La Terre par un Carré. L’Homme Universel se symbolise par une Croix. Le Ciel et la Terre sont deux désignations pour l’Essence et la Substance Universelle. L’Homme Universel est le Pont qui les unit.- René GUENON - "La Grande triade" Chap. II. - "Différents genres de ternaires" - Ses quatre angles séparé forme quatre Clefs, réunis par action centripête par une de leur base, ils forment la Svatika, l'ensemble en mouvement (centrifuge) forme  le cercle et par delà la Sphère. "Un le tout" - Ndlr - ...L’Homme de Vitruve...[...] a placé l’Homme a la fois dans un Carré et dans un Cercle. [...] les Bras écartés en Croix et les Pieds joints bien Enracinés en Terre, il entre Parfaitement dans un Carré. [...]  s’Il écarte ses Jambes et ses Bras singeant l’envol dans le Ciel, Il entre dans un Cercle. [...] nous constatons que l’Axe du Carré passe par le Sexe de l’Homme. Illustrant ainsi la reproduction, la descendance. [...]  le Centre du Cercle, passe par le Nombril trace Corporelle de son Ascendance. [...]  C’est la Démonstration visuelle du Libre arbitre de l’Homme. C’est a Lui de choisir s’Il Veux rester dans le Carré représentant la Matérialité ou Evoluer dans le Cercle Symbolisant la Spiritualité.  - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." - "Le Nombre Trois étant le Nombre Créateur par Excellence, son Carré Représente la Création multipliée c'est-à-dire l’Universalité des Êtres et des Choses, c’est les Sens du Novénaire Qui est ainsi Affirmé par Trois fois." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Nombre Quatre serait le Chiffre Qui Caractérise l’Univers dans sa Totalité. Il Symbolise, la Totalité du Créé et du Révélé. Le Quatre est le premier Carré Deux² et en Même Temps ajouté aux Trois Nombres Qui le précédent  Un+Deux+Trois+Quatre=Dix,  (Il Devient) la Tetraktys Pythagoricienne. Cette Totalité du Créé est en Même Temps la Totalité du Périssable " - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "L’Apprenti Franc-maçon prenant Place en Tête des Stalles au Septentrion dans sa Respectable Loge, prend Conscience que son Tablier de Peau Blanche est un « Habit de lumière » ! C’est son Premier Instant Méditatif Qui Lui Permettra de Contempler ce Carré Blanc surmonté d’Un Triangle Blanc." - Jean-Bernard-LOI\ - "Le « Mutus Liber » Du Franc-Maçon de R\A\P\M\M\" -  R\L\ Amon Râ - G\L\S\H\ - Ori Mont - 6015 -

Carré magique : L'Ichtus (Poisson en Grec ancien ΙΧΘΥΣ, χθύς / ikhthús ; la transcription Ichtus serait plus juste) est un symbole graphique représentant un Poisson formé de Deux arcs de Cercle, l'arête centrale représentant le Plan humain. Les premiers Chrétiens persécutés par les autorités romaines l'utilisaient comme code secret pour se reconnaître entre eux (en concurrence avec d'autres symboles, dont le Carré magique et le palindrome " SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS " Voir - http://fr.wikipedia.org/wiki/Carr%C3%A9_Sator -  Le Poisson représente l'Eau du Baptême. Par ailleurs, le mot forme, en Grec ancien (langue véhiculaire davantage parlée dans l'empire romain que le latin), un jeu de mots puisque c'est aussi l'acronyme de noms attribués à Jésus... -  Le carré est composé des cinq mots suivants : Sator : laboureur, planteur ; ou créateur, père, auteur ; Arepo : signification inconnue - N'est-ce pas : "Opéra" inversé ? l'Œuvre de Dieu par rapport à celle de l'homme, "Tous ce qui est en haut est en bas" ! D'ailleurs l'ensemble du "Carré magique n'est-il pas que celà ! - Ndlr - ; Tenet : [il/elle] tient (du verbe teneo) ; ou il tient en son pouvoir, voire maintient ; Opera : œuvre, travail ; Rotas : roues : ou rotation, orbite, révolution. Le mot Arepo est un hapax et n’apparaît nulle part ailleurs dans la littérature latine. Il est probable qu’il s’agisse d’un nom propre, éventuellement inventé pour faire fonctionner le palindrome. Sa similitude avec arrepo, venant de ad repo, « je rampe vers », est probablement une coïncidence. Une traduction possible est : le laboureur Arepo utilise les roues (c’est-à-dire une charrue) comme forme de travail. C'est la plus évidente. Une autre cependant, plus proche de la mystique du carré magique, surtout si on la rapproche des premiers chrétiens, pourrait être, si l'on tient compte de la similitude entre arepo et arrepo - qui signifie également et entre autres "être terre à terre" - Selon dictionnaire Gaffiot : le créateur, par son caractère terre à terre, maintient l’œuvre de rotation. Moult interprétations sont possibles si l'on sort du stricte contexte "laboureur" et "roue". Comme c'est un carré magique, il y a autant d'interprétation que de sens de lecture, ce que la langue latine favorise naturellement. Si la phrase est lue en boustrophédon, la place des mots change mais la traduction reste la même, car l’ordre des mots dans la phrase est très libre en latin. Néanmoins, la place des mots indique les accents mis sur l'importance de tel ou tel mot. Sator étant le premier mot, cela indique que celui-ci est essentiel; de même que tenet, vu la place centrale, et que rotas, puisque c'est le dernier mot qui reste en mémoire. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Carr%C3%A9_Sator -

 Carré magique 

Palindrome

"SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS"

Carré magique

- Sagrada Familia Barcelone -

toutes le combinaisons donnent "33"

..."arepo" n'existait pas vraiment en latin, c'est un « hapax », néologisme du XVIIe siècle qui signifie qu'un mot, une expression est quasiment unique dans les langues ne permettant pas une traduction.- N'est-ce pas : "Opéra" inversé ? l'Œuvre de Dieu par rapport à celle de l'homme, "Tous ce qui est en haut est en bas" ! D'ailleurs l'ensemble du "Carré magique n'est-il pas que celà ! - Ndlr - Néanmoins l'imagination des hommes est sans limite (pour le bonheur de tous). Un abbé - l'abbé Beauvois - a proposé qu' "arepo" soit l'acronyme - chaque première lettre d'un mot d'une phrase forme un mot - d'AETERNUS REX EXCELSIS PATER OMNIPOTENS, signifiant «Père tout puissant, Roi éternel des Cieux». Pour revenir sur ce carré littéraire, et en extrapolant la signification de « sator arepo tenet rota opera tenet », certains ont avancé quelques liens sacrés :

 - Le semeur (christ) à sa charrue (croix) retient par son œuvre (sacrifice) les roues (destin).
 - Le semeur (sator) Arepo (c'est son nom) fait tourner (tenet) la roue (rotas) au travail (opera)
 - Dieu (sator) dirige (tenet) la création (rotas), le travail de l'homme (opera) et le produit de la terre (arepo).
Les lettres formant "sator arepo tenet opera rotas" sont les mêmes que Pater Noster, montrant possiblement une origine chrétienne. [...] Enfin, pour ceux et celles qui souhaiteraient aller fouler une des représentations matérielles de ce carré magique littéraire en France
- certains originaux sont à Pompei, Vérone, et même en Éthiopie, cela fait trop loin - l'Église St Clair du Puy-en-Velay sera un bon guide - plus proche -, ou à Rochemaure en Ardèche. - Pour en savoir plus (en supplément du web) : L'Enigme du carré magique "SATOR", Alain Le NINEZE - Acte Sud - mai 2008 Mystères de la Kabbale, Marc Alain OUAKNIN - édition ASSOULINE 2000 - http://www.ecriture-art.com/sator.htm - Voir aussi  celui de Dürer : http://www.taliscope.com/Durer_fr.html -

Cartésianisme : La Féerie est l'exact opposé du Cartésianisme - Discussion entre Philosophes Noël 2012 Europe 1 - Voir Isme - "Car la Connaissance Esotérique ne Doit pas se Confondre avec une Science Rationnelle, que certains disent (naïvement) Cartésienne. L'Esotérisme est un Art, l'Art Royal, et les Arts ne s'Intègrent pas comme la Logique ou la Technique." - http://misraim3.free.fr/divers2/cours_d_initiation.pdf -

Case : Voir Château fort - Loge - Logia - Logos -Hutte - Kanak - Extraits du reportage de Julien DONADA - 2013 - http://www.remi-bato.com/video/kanak-extraits.html -

Casque : Le Casque, l'Ancre et la Lampe, le Casque qui protège du découragement, L'Ancre qui fixe l'âme dans l'au-delà, La Lampe qui permet d'attendre que le jour se lève.  « Nous avons aussi appris dans tous les camps d'extermination, ce que vous me me permettrez de nommer une vertu. Nous avons appris l'Espérance et l'amour de la vie, l'Espérance qui nous a permis de survivre au cauchemar, l'Espérance d'être vivant , encore, une heure de plus, l'Espérance de voir le lendemain le soleil se lever, l'Espérance de vivre le jour où les armées alliées, apportant avec elles notre libération, arriveront à vaincre la barbarie nazie ». - J-C\COH\  Pla\ "les sept vertus" SC\702 SC\ 702 Val\ Mon\ -

Castes : Quelques précisions en ce qui concerne l'institution des Castes, d'importance primordiale dans la loi de Manu, et si profondément incomprise de la généralité des Européens. Nous poserons tout d'abord cette définition: la Caste, que les Hindous désignent indifféremment par l'un ou l'autre des deux Mots Jâti et Vanna, est une fonction sociale déterminée par la nature propre de chaque Être Humain.  Le Mot Vanna, dans son sens primitif, signifie "Couleur", et certains ont voulu trouver là une preuve ou tout au moins un indice du fait supposé que la distinction des Castes aurait été fondée à l'origine sur des différences de race ; mais il n'en est rien, car le même mot a, par extension, le sens de "Qualité" en général, d'où son emploi analogique pour désigner la nature particulière d'un Être, ce qu'on peut appeler son " Essence Individuelle ", et c'est bien là ce qui détermine la Caste, sans que la considération de la race ait à intervenir autrement que comme un des éléments qui peuvent influer sur la constitution de la nature Individuelle. Quant au mot Jâti, son sens propre est celui de "Naissance", et l'on prétend en conclure que la Caste est essentiellement héréditaire, ce qui est encore une erreur : si elle est le plus souvent héréditaire en fait, elle ne l'est point strictement en Principe, le rôle de l'hérédité dans la formation de la nature Individuelle pouvant être prépondérant dans la majorité des cas, mais n'étant pourtant nullement exclusif ; ceci appelle d'ailleurs quelques explications complémentaires. L'Être Individuel est regardé, dans son ensemble, comme un composé de deux éléments, qui sont appelés respectivement Nâma, le Nom, et Râpa, la Forme ; ces deux éléments sont en somme l' "Essence" et la "Substance" de l'Individualité, ou ce que l'école Aristotélicienne appelle "Forme" et "Matière", ces termes ayant d'ailleurs un sens technique bien différent de leur acception courante ; il faut même remarquer que celui de "Forme", au lieu de désigner l'élément que nous nommons ainsi pour traduire le sanskrit Râpa, désigne alors au contraire l'autre élément, celui qui est proprement "Essence Individuelle ". Nous devons ajouter que la distinction que nous venons d'indiquer, bien qu'analogue à celle de l'Âme et du Corps chez les Occidentaux, est loin de lui être rigoureusement équivalente : la Forme n'est pas exclusivement la Forme Corporelle, encore qu'il ne nous soit pas possible d'insister ici sur ce point ; quant au Nom, ce qu'il représente est l'ensemble de toutes les qualités ou attributions caractéristiques de l'être considéré. II y a lieu ensuite de faire une autre distinction à l'intérieur de " l'essence individuelle " : Nâmika, ce qui se rapporte au Nom, dans un sens plus restreint, ou ce que doit exprimer le Nom particulier de chaque individu, est l'ensemble des Qualités qui appartiennent en propre à celui-ci, sans qu'il les tienne d'autre chose que de lui-même ; Gotrika, ce qui appartient à la race ou à la famille, est l'ensemble des Qualités que l'être tient de son Hérédité. On pourrait trouver une représentation analogique de cette seconde distinction dans l'attribution à un Individu d'un "Prénom", qui lui est spécial, et d'un " Nom de famille " ; il y aurait d'ailleurs beaucoup à dire sur la signification originelle des Noms et sur ce qu'ils devraient être normalement destinés à exprimer, mais, ces considérations ne rentrant pas dans notre dessein actuel, nous nous bornerons à indiquer que la détermination du Nom véritable se confond en principe avec celle de la nature Individuelle elle même. La "Naissance", au sens du sanskrit Jâti, est proprement la résultante des deux éléments Nâmika et Gotrika : il faut donc y faire la part de l'hérédité, et elle peut être considérable, mais aussi la part de ce par quoi l'Individu se distingue de ses parents et des autres membres de sa famille.  Il est évident, en effet, qu'il n'y a pas deux Êtres qui présentent exactement le même ensemble de Qualités, soit Physiques, soit Psychiques : à côté de ce qui leur est commun, il y a aussi ce qui les différencie ; ceux-là mêmes qui voudraient tout expliquer dans l'Individu par l'influence de l'hérédité seraient sans doute fort embarrassés pour appliquer leur théorie à un cas particulier quelconque ; cette influence n'est pas niable, mais il y a d'autres éléments dont il faut tenir compte, comme le fait précisément la théorie que nous venons d'exposer. La nature propre de chaque Individu comporte nécessairement, dès l'origine, tout l'ensemble des tendances et des dispositions qui se développeront et se manifesteront au cours de son existence, et qui détermineront notamment, puisque c'est ce dont il s'agit plus spécialement ici, son aptitude à telle ou telle Fonction Sociale. La Connaissance de la nature Individuelle doit donc permettre d'assigner à chaque être humain la Fonction qui lui convient en raison de cette nature même, ou, en d'autres termes, la place qu'il doit normalement occuper dans l'Organisation Sociale. On peut concevoir facilement que c'est là le fondement d'une organisation vraiment hiérarchique, c'est-à-dire strictement conforme à la nature des Êtres, suivant l'interprétation que nous avons donnée de la notion de Dharma ; les erreurs d'application, toujours possibles sans doute, et surtout dans les périodes d'Obscuration de la Tradition, ne diminuent d'ailleurs en rien la valeur du Principe, et l'on peut dire que la négation de celui-ci implique, théoriquement tout au moins, sinon toujours pratiquement, la destruction de toute hiérarchie Légitime. On voit en même temps combien est absurde l'attitude des Européens qui s'indignent qu'un homme ne puisse passer de sa Caste dans une Caste supérieure : cela n'impliquerait, en Réalité, ni plus ni moins qu'un changement de nature Individuelle, c'est à dire que cet Homme devrait cesser d'être lui-même pour devenir un autre Homme, ce qui est une impossibilité manifeste ; ce qu'un être est potentiellement dès sa Naissance, il le sera pendant son existence Individuelle tout entière. La question de savoir pourquoi un Être Est ce qu'il Est et n'Est pas un autre Être est d'ailleurs de celles qui n'ont pas à se poser; la Vérité Est que chacun, selon sa nature propre, est un élément nécessaire de l'Harmonie totale et Universelle. Seulement, il est bien certain que des considérations de ce genre sont complètement étrangères à ceux qui vivent dans des sociétés dont la constitution manque de Principe et ne repose sur aucune hiérarchie, comme les sociétés occidentales modernes, où tout homme peut remplir presque indifféremment les fonctions les plus diverses, y compris celles auxquelles il est le moins adapté, et où, de plus, la richesse matérielle tient lieu à peu près exclusivement de toute supériorité effective. De ce que nous avons dit sur la signification du Dharma, il résulte que la hiérarchie sociale doit reproduire analogiquement, selon ses conditions propres, la constitution de l' "Homme Universel" ; nous entendons par là qu'il y a correspondance entre l'Ordre Cosmique et l'Ordre Humain, et que cette correspondance, qui se retrouve naturellement dans l'organisation de l' Individu, qu'on l'envisage d'ailleurs dans son intégralité ou même simplement dans sa partie Corporelle, doit être également réalisée, sous le mode qui lui convient spécialement, dans l'organisation de la société. La, conception du "Corps social", avec des organes et des fonctions comparables à ceux d'un Être vivant, est d'ailleurs familière aux sociologues modernes; mais ceux-ci sont allés beaucoup trop loin en ce sens, oubliant que correspondance et analogie ne veulent point dire assimilation et Identité, et que la comparaison légitime entre les deux cas doit laisser subsister une diversité nécessaire dans les modalités d'application respectives ; de plus, ignorant les Raisons profondes de l'Analogie, ils n'ont jamais pu en tirer aucune conclusion valable quant à l'établissement d'une véritable hiérarchie. Ces réserves étant faites, il est évident que les expressions qui pourraient faire croire à une assimilation ne devront être prises que dans un sens purement symbolique, comme le sont aussi les désignations empruntées aux diverses parties de l'Individu Humain lorsqu'on les applique analogiquement à " l'Homme Universel". Ces remarques suffisent pour permettre de ...comprendre sans difficulté la description symbolique de l'origine des Castes, telle qu'elle se rencontre en de nombreux textes, et tout d'abord dans le Purushasîckta du Rig Vêda : " De Purusha, le Brâhmana fut la bouche, le Kshatriya les bras, le Vaishya les hanches ; le Shûdra naquit sous ses pieds On trouve ici l'énumération des Quatre Castes dont la distinction est le fondement de l'Ordre social, et qui sont d'ailleurs susceptibles de subdivisions secondaires plus ou moins nombreuses : les Brâhmanas représentent essentiellement l'autorité Spirituelle et Intellectuelle ; les Kshatriya, le pouvoir administratif, comportant à la fois les attributions Judiciaires et Militaires, et dont la fonction Royale n'est que le degré le plus élevé ; les Vaishya, l'ensemble des diverses fonctions économiques au sens le plus étendu de ce mot, comprenant les fonctions agricoles, industrielles, commerciales et financières ; quant aux Shûdra, ils accomplissent tous les travaux nécessaires pour assurer la subsistance purement Matérielle de la collectivité. Il importe d'ajouter que les Brâhmanas ne sont aucunement des "Prêtres" au sens occidental et Religieux de ce Mot : sans doute, leurs fonctions comportent l'accomplissement des Rites de différents ordres, parce qu'ils doivent posséder les Connaissances nécessaires pour donner à ces Rites toute leur efficacité ; mais elles comportent aussi, et avant tout, la conservation et la transmission régulière de la Doctrine Traditionnelle ; d'ailleurs, chez la plupart des peuples antiques, la fonction d'Enseignement, que figure la bouche dans le symbolisme précédent, était également regardée comme la fonction Sacerdotale par excellence, par là même que la civilisation tout entière reposait sur un principe Doctrinal. Pour la même raison, les déviations de la Doctrine apparaissent généralement comme liées à une Subversion de la hiérarchie sociale, comme on pourrait le voir notamment dans le cas des tentatives faites à diverses reprises par les Kshatriyas pour rejeter la suprématie des Brâhmanas, suprématie dont la raison d'être apparaît nettement par tout ce que nous avons dit sur la vraie nature de la civilisation hindoue. D'autre part, pour compléter les considérations que nous venons d'exposer sommairement, il y aurait lieu de signaler les traces que ces conceptions Traditionnelles et primordiales avaient pu laisser dans les institutions anciennes de l'Europe, notamment en ce qui concerne l'investiture du "Droit Divin" conférée aux Rois, dont le rôle était regardé à l'origine, ainsi que l'indique la Racine même du Mot Rex, comme essentiellement Régulateur de l'ordre social, mais nous ne pouvons que noter ces choses en passant, sans y insister autant qu'il conviendrait peut-être pour en faire ressortir tout l'intérêt. La participation à la Tradition n'est pleinement effective que pour les membres des Trois premières Castes ; c'est ce qu'expriment les diverses désignations qui leur sont exclusivement réservées, comme celle d'Ârya, que nous avons déjà mentionnée, et de Dwija ou " Deux fois né " ; la conception de la "Seconde Naissance", entendue dans un sens purement Spirituel, est d'ailleurs de celles qui sont communes à toutes les Doctrines Traditionnelles, et le Christianisme lui-même en présente, dans le Rite du baptême, l'équivalent en mode Religieux. Pour les Shûdras, leur participation est surtout indirecte et comme virtuelle, car elle ne résulte généralement que de leurs rapports avec les Castes supérieures ; du reste, pour reprendre l'Analogie du " Corps social ", leur rôle ne constitue pas proprement une fonction vitale, mais une activité mécanique en quelque sorte, et c'est pourquoi ils sont représentés comme naissant, non pas d'une partie du Corps de Purusha ou de l' "Homme Universel", mais de la Terre qui est sous ses pieds, et qui est l'élément dans lequel s'élabore la nourriture corporelle. Il existe cependant une autre version suivant laquelle le Shûdra Est des pieds mêmes du Purusha ; mais la contradiction n'est qu'apparente, et il s'agit seulement là en somme de deux points de vue différents, dont le premier fait surtout ressortir la différence importante qui existe entre les Trois premières Castes et les Shûdras, tandis que le second se rapporte au fait que, malgré cette différence, les Shûdras participent cependant aussi à la Tradition. A propos de cette même représentation, nous devons encore faire remarquer que la distinction des Castes est parfois appliquée, par transposition Analogique, non seulement à l'ensemble des Êtres Humains, mais à celui de tous les Êtres Animés et inanimés que comprend la nature entière, de même qu'il est dit que ces Êtres Naquirent Tous de Purusha : c'est ainsi que le Brâhmana est regardé comme le type des Êtres immuables, c'est-à-dire supérieurs au changement, et le Kshatriya comme celui des êtres mobiles ou soumis au changement, parce que leurs fonctions se rapportent respectivement à l'ordre de la Contemplation et à celui de l'Action. Cela fait voir assez quelles sont les questions de Principe impliquées en tout ceci, et dont la portée dépasse de beaucoup les limites du domaine social, auquel leur application a été envisagée plus particulière ment ici ; ayant ainsi montré ce qu'est cette application dans l'organisation Traditionnelle de la civilisation Hindoue, nous ne nous arrêterons pas davantage sur l'étude des institutions sociales, qui ne fait pas l'objet principal du présent exposé. - René GUENON - "Introduction générale à l'étude des Doctrines Hindoues" -"Castes"- Le nom de la Caste des Kshatriyas est dérivé de Kshatra, qui signifie « Force » [...] ...Ce qui demande aussi à être expliqué, et même un peu plus longuement, ce sont les expressions, que nous avons employées tout à l’heure, de Pouvoir Sacerdotal et de Pouvoir Royal ; que faut-il entendre ici exactement par Sacerdoce et par Royauté ?  Pour commencer par cette dernière, nous dirons que la fonction Royale comprend tout ce qui, dans l’ordre social, constitue le « gouvernement » proprement dit, et cela quand bien même ce gouvernement n’aurait pas la forme monarchique ; cette fonction, en effet, est celle qui appartient en propre à toute la Caste des Kshatriyas, et le Roi n’est que le premier parmi ceux-ci.  La fonction dont il s’agit est double en quelque sorte : administrative et judiciaire d’une part, militaire de l’autre, car elle doit assurer le maintien de l’ordre à la fois au dedans, comme fonction régulatrice et équilibrante, et au dehors, comme fonction protectrice de l’organisation sociale ; ces deux éléments constitutifs du Pouvoir Royal sont, dans diverses Traditions, symbolisés respectivement par la Balance et l’Epée. On voit par là que le Pouvoir Royal est bien réellement synonyme de Pouvoir Temporel, même en prenant ce dernier dans toute l’extension dont il est susceptible ; mais l’idée beaucoup plus restreinte que l’Occident moderne se fait de la Royauté peut empêcher que cette équivalence apparaisse immédiatement, et c’est pourquoi il était nécessaire de formuler dès maintenant cette définition, qui ne devra jamais être perdue de vue par la suite.  - René GUENON - "Autorité spirituelle et pouvoir temporel" - "Pouvoir temporel et pouvoir spirituel" - Edition Trédaniel, (extrait sur demande) -  Ndlr -

Castellers : "Les « Castellers » (Catalogne) C’est la manière Traditionnelle de Créer l’Equivalent de la « Ziggourat », la Tour des Hommes (Tour de Babel) montant Vers le Ciel… qu’ils n’Atteindront jamais en tant qu’Homme (fausse Montagne ? )! Ils Devront Passer ( Pâques ) par un autre Stade (Métaphysique) pour Atteindre, si la Grâce leur échoie, « la Déité », cette Promesse de Liberté." - Rem\ ALC\ "Castellers" - Discussion sur "Castellers"  - 6995 - http://www.youtube.com/watch_popup?v=K1HWyUIZ5kk&feature=player_embedded »

Cata : du grec ancien Kata, "Vers le bas" . Sert à former des mots, en général avec l'idée de déchéance, de résorption. - http://fr.wiktionary.org/wiki/cata-

Catabase : La Catabase est la marche descendante, pendant que l’Anabase est la marche Ascendante. - René GUENON - "La Grande triade" Chap. V "La double spirale" - Voir Leccio Divina

Catalan : Andronic II Paléologue (1282-1328) essaya de le réhabiliter, ce qui déplut non seulement aux Moines mais à ses alliés Catalans qui de 1305-1307 se vengèrent sur l’Athos et ne laissèrent que des Ruines après leur passage. - Jean-Yves LELOUP - "Mont Athos - sur les chemins de l'Infini" -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=42 - La Sardane (en Catalan Sardana) est une Danse Traditionnelle Catalane où les Danseurs en Cercle se Tiennent par la Main, Accompagnés par la Musique d'un Ensemble Instruments Appelé Cobla. Le terme désigne également la Musique Qui Accompagne la Danse. Le géographe grec Strabon (Ier siècle) Cite une Danse en Rond en tant que Danse d'Offrande à la Lune, Pratiquée par les Ibères Qui occupaient la partie Occidentale du littoral Roussillonnais, sans toutefois qu'aucune filiation ne puisse être établie, tant le nombre de Danses en Rond de la méditerranée antique étaient nombreuses.- http://fr.wikipedia.org/wiki/Sardane - "La «  Sardane » (Catalan) c’est la Traditionnelle Ronde Qui Réunit Tout le Monde, dès qu’une Sardane est Jouée, à n’importe quel Moment de la Journée, les Passants se Rassemblent et Dansent, puis dès que la Musique s’arrête, la Ronde, « la Chaîne d'Union », est Rompue Tous Vaquent à leurs occupations." Rem\ ALC\ "Castellers" - Discussion sur "Castellers"  - 6995 - "Les « Castellers » (Catalogne) C’est la manière Traditionnelle de Créer l’Equivalent de la « Ziggourat », la Tour des Hommes (Tour de Babel) montant Vers le Ciel… qu’ils n’Atteindront jamais en tant qu’Homme (fausse Montagne ? )! Ils Devront Passer ( Pâques ) par un autre Stade (Métaphysique) pour Atteindre, si la Grâce leur échoie, « la Déité », cette Promesse de Liberté." - Rem\ ALC\ "Castellers" - Discussion sur "Castellers"  - 6995 - http://www.youtube.com/watch_popup?v=K1HWyUIZ5kk&feature=player_embedded »

Cathare : « Cathare vient en effet du Grec Catharsis, ce Mot Signifie Pur.» - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - « Pourquoi les Cathares furent-ils l’objet d’une « Croisade » tellement Impitoyable ? Comme les Templiers, ils furent Victimes de la Tiare et de la Couronne. [...] Comme pour le drame Templier, on trouve dans la Racine du drame Cathare une Impitoyable question de Raison d’Etat - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - "La Tiare Pontificale, appelée aussi le trirègne (en latin tiara ou triregnum), est la Triple Couronne des Papes." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Tiare_pontificale - « Au IIIe Siècle après Jésus-Christ Apparaîtra le Manichéisme, que l’on peut considérer comme la Vraie Source première et précise du Catharisme. Il s’agit du système de Mani ou Manès, Autre grand réformateur iranien, qui vécut au IIIe Siècle de notre ère. Mani, qui se proclamait le quatrième grand Missionné Divin (après Zoroastre, Bouddha et Jésus), développait avec une Logique Impitoyable la Doctrine Dualiste : Deux Principes Engendrés et Equivalents dont l’affrontement donne Naissance au douloureux Drame Historique Qui Est l’Existence Même du Monde Sensible, de la Matière - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - « Quant aux Albigeois, c’est tout simplement le Nom géographique Qui fut donné aux Cathares quand ils se répandirent dans le Languedoc. En fait, d’ailleurs, la ville même d’Albi fut relativement peu touchée par le Catharisme : le Nom fut donné sans doute après l’échec du Colloque de Lombers, ville voisine d’Albi , tenu en 1157 au cours duquel des Théologiens Catholiques n’avaient pas réussi à Convaincre les Hérétiques.» - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html - Voir Manou - Manne - Minne -Voir Hermès Trismégiste - Révolte des Ksatriyas -

Catharsis Purification parfaite - L’Apocalypse est le récit d’une Catharsis (Purification) et l’Expérience directe d’un Etat Transcendant. Connaître en Voyant, Devenir Connaissance, Vérité, Œil. C'est une Expérience Intellectuelle directe, Au-delà de toute problématique, qui relève des Hautes Sphères de la Connaissance Initiatique... Cette Expérience nous place dans  l’Unité du Monde, l’Intemporalité et la Perception de Subtilité d’un Univers Conscient - CRX Rob\ GAS\ « ...Arc en ciel... » - C50 Ori\ Mon\ 10/6013 - « Cathare vient en effet du Grec Catharsis, ce Mot Signifie Pur.» - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/03/les-cathares.html -Voir Orient.

Cathédrale : " Édifice Religieux chrétien, la Cathédrale est, ou a été, l'Eglise de l'évêque d'un diocèse. L'évêque y a son siège réservé, Cathedra en latin, origine du mot cathédrale." -  ...Dans notre Quête de l’Etoile, il y aurait une déviation de l’Axe, une sorte de rupture. Une frontière invisible entre deux Ordres de Réalité. Dans certaines Cathédrales, nous explique Christian JACQ , l’Axe de la Nef n’est pas dans le prolongement exact de celui du Chœur. C’est selon lui, une rupture entre la Nef, lieu des Croyances, et le Chœur, lieu de la Connaissance où les Officiants ont une Vision plus directe du Divin ». La Symétrie est Mort, la Dissymétrie est Vie, affirmait l’Enseignement Pythagoricien, auquel il est fait référence dans notre Rituel...- Mat\ GAB\ "l'Etoile" - "les FF\ Libres" N° 813 Ori\ de Béz\ -

Cathèdre : Cathedra en latin, c'est le siège de l'évêque dans la Cathédrale.

Catholique : En Grec, "Universel", tourné vers l'UN - ...À cette époque, l’Église était une Communion d’Églises comme l’Athos était une Communion de Monastères, Libres et indépendants juridiquement, mais partageant la même Foi et célébrant les mêmes « Mystères ». L’Église était Une, Sainte, Catholique, Apostolique ; Unie dans la diversité, à l’image de la « Sainte et Bienheureuse Uni Trinité » ; cette image que l’Ambition, l’Ignorance et l’Orgueil des hommes allaient briser...- Jean-Yves LELOUP - "Mont Athos - sur les chemins de l'Infini" -  http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=42 -... car comme Maç\ nous sommes seulement de la Religion Catholique mentionné ci-dessous ..... - G\L\D\F\ Constitution et réglements généraux 5990 "Les anciennes obligations des Maç\ Gra\ et acceptés - page 11 - en note de bas de page il est précisé : Le mot Catholique est utilisé dans son sens éthymologique qui signifie Universel - [...] "Jusqu'au début du XIXe siècle les relations entre les Loges et l'Église Catholique étaient étroites. Il était fréquent de trouver sur les Colonnes des Prêtres et des Religieux. Il arrivait que les Loges terminent leur Tenue à l'Église ou dans une Chapelle de Couvent à la Mémoire de maçons défunts dans l'année." - J&J Mar\ - "La colonne d'Harmonie - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6013 - En somme, l'Idée générale qui s'en dégage pourrait être formulée ainsi : sans prétendre aucunement nier ou supprimer les différences et les particularités nationales, dont il faut au contraire, en dépit de ce que prétendent les internationalistes actuels, prendre conscience tout d'abord aussi profondément que possible, il s'agit de restaurer l'Unité, supranationale plutôt qu'internationale, de l'ancienne Chrétienté, Unité détruite par les sectes multiples qui ont « déchiré la Robe sans couture », puis de s'élever de à l'Universalité, en réalisant le Catholicisme au Vrai Sens de ce Mot, au Sens où l'Entendait également Wronski, pour qui ce Catholicisme ne devait avoir une existence pleinement effective que lorsqu'il serait parvenu à Intégrer les Traditions contenues dans les Livres Sacrés de tous les Peuples. Il est Essentiel de remarquer que l'Union telle que l'envisage Joseph de Maistre doit être accomplie avant tout dans l'Ordre Purement Intellectuel ; c'est aussi ce que nous avons toujours affirmé pour notre part, car nous pensons qu'il ne peut y avoir de véritable entente entre les Peuples, surtout entre ceux qui appartiennent à des Civilisations Différentes, que celle qui se Fonderait sur des Principes au Sens propre de ce Mot. Sans cette Base strictement Doctrinale, rien de solide ne pourra être Edifié ; toutes les combinaisons politiques et économiques seront toujours impuissantes à cet égard, non moins que les considérations Sentimentales , tandis que, si l'accord sur les Principes est  Réalisé, l'Entente dans tous les autres domaines devra en résulter nécessairement.- René Guénon : Un projet de Joseph de Maistre pour l’union des peuples - http://esprit-universel.over-blog.com/article-rene-guenon-un-projet-de-joseph-de-maistre-pour-l-union-des-peuples-2-57981464.html - Disponible sur demande - Ndlr - "La Transsubstantiation est, littéralement, la Conversion d'une Substance en une Autre. Le Terme désigne, pour certains Chrétiens (en particulier les Catholiques), la Conversion du Pain et du Vin en Corps et Sang du Christ lors de l'Eucharistie. Sur le plan Religieux, les Chrétiens Catholiques romains, arméniens (Catholiques) et maronites emploient le Terme de « Transsubstantiation » pour Expliquer que, dans l'Eucharistie, le Pain et le Vin, par la Consécration de la Messe, sont « Réellement, Vraiment et Substantiellement » Transformés ou Convertis en Corps et Sang du Christ, tout en conservant leurs Caractéristiques Physiques ou Espèces (texture, goût, odeur : les apparences) initiales." -  http://fr.wikipedia.org/wiki/Transsubstantiation - "La Consubstantiation est la Doctrine Protestante Luthérienne par laquelle, lors de la Cène, le Pain et le Vin conservent leurs Substances propres avec lesquelles coexistent les Substances du  Corps et du Sang du Christ. Cette notion, définie par Guillaume d’Occam ou Duns Scotus, fut reprise par Luther dans La Captivité babylonienne de l'Église en 1521. En 1551, au Concile de Trente, les Catholiques lui opposent le Dogme de la Transsubstantiation dans le cadre de la Réforme Catholique, basant leur Réflexion sur Thomas d'Aquin." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Consubstantiation - Voir Consubstantiation -

Cause : Le Corps Physique Est la Croix. Jésus, le Fils de l’Homme, Est l’Ego ou l’idée “ Je suis le Corps ”. La Crucifixion de l’Ego  entraîne sa Résurrection sous Forme du Soi Glorieux – le Christ : le Fils de Dieu. Rappelez-vous l’Enseignement du Christ. “ Celui qui perdra sa Vie à Cause de Moi, la Sauvera ” Luc, IX, 24. (P.340) - RAMANA Maharshi L’Enseignement de… - Albin Michel Spiritualités Vivantes N° 58 p.340. -  Voie de la Causalité : Tout Être a bien une Cause (le chiot a pour cause ses deux parents, le tableau a pour cause le peintre, etc.) ; or on ne peut remonter à l’Infini dans l’Ordre des Causes (sinon il n’y aurait que des êtres causés mais jamais un être à l’origine de la chaîne des causes) ; donc il faut qu’Existe un Être, Cause première de Tout, qui ne soit pas Causé Lui-même par un Autre. - http://ktsens.fr - "Nous (voir Noùs - Ndlr -) Possédons tous une Enveloppe Énergétique et/ou Informationnelle, Constituée de Corps Subtils ou Niveaux de Conscience : Corps Physique, éthérique, Astral, Mental, Causal, de la Connaissance et Corps Cosmique ou Divin." - "La Pierre Cub. à Pointe" - Bernard DUP\.- Ori Mon - SC\ 50 - 2014 - "C'est Toi Que tu emportes partout. Elle pèse sur Toi, cette Même Cause Qui t'a chassé au Loin." - Socrate - "Etymologiquement, Intelligence vient de la Racine Indo-Européenne "Lig" qui veut dire "Choisir, Cueillir, Rassembler" et par extension "Lire". [...] L'Intelligence est donc la Perception d'une Réalité et la Possibilité de la Lire le plus Justement possible. [...] Elle est donc obligatoirement Discernement entre le Réel et l'Irréel, ou plutôt le moins Réel. [...] les Philosophes Modernes remplacent la Causalité Métaphysique par des Causalités Phy-sique et Empiriques. Tout cela bien sûr demande beaucoup d'Intelligence, mais une Intelligence Décapitée." - Guy MIL\ "l'intelligence" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - Disponible sur demande - Ndlr - Voir Somme théologique de St Thomas d'Aquin - Primum Movens - Hylê Primordiale - Principe - Anima Mundi - Anankè - Hasard -

Cavalier : "A t'Il Intégré, que dans la Vie la Place de Chacun est Donnée par le Souffle Divin. Que le Temps et l'Evolution sont pour la Perfection de son Âme ? Comme le Chaud et le Froid, les Sens sont Illusions, le Passé et le Futur sûrement Vanités ? Les Pensées sont t'elles ses Prières Créatrices ? Le Livre Sacré est le Livre Unique de Chacune de nos Vies. Le Mage est hors des Âges, c'est un Cavalier Sage. Le Roi est avec ou sans Foi, c'est le Cavalier du moi ou du Toi. Les Rois Mages sont dans les Âges pour la Foi, ce sont les Cavaliers Sages pour Toi." - Jérôme Hérin 13-09-2014 -

Caverne :  Le mot Grec pour dire Conversion est épistrophe ou épistropho : tendre son Esprit vers, être attentif à, se convertir à. Bref, l'épistrophe détourne des biens trompeurs, des biens spécieux, vers le bien Substantiel, Essentiel.  Pour parvenir à cette Conversion, une Education est nécessaire. Elle peut être :- Une Education proprement Philosophique paideia (mythe de la Caverne, République, livre 7) - Une Education Mathématique, ( République, livre 6 et 7)  - Une Education Erotique (Phèdre, Le Banquet) - "Dans la Mythologie "Celte", le Serpent est un Animal au Symbolisme Chtonien (Fils de la Terre), Possesseur de la Connaissance et du Pouvoir de Vie et de Mort dont les différentes apparences (Dragons, Lézards) Illustrent les Niveaux ou Phases Initiatiques où il intervient. Dans la Tradition, le Serpent  Lové est une Image de la Spirale ce qui ajoute à l'Infini de son Symbolisme ; en effet, la Spirale est l'Illustration du Mouvement Cyclique Infini (Cosmique) ou Retour sur Soi-même (Centre et Caverne Intérieure ), Signe de Fécondité Physique et Spirituelle  et Symbole d'Evolution. La Légende Celte de Perdur ou Perceval Raconte comment il Triomphe du Serpent Noir du Tertre Douloureux, Possesseur redoutable de la Pierre de Richesse. Cette Pierre, qu'elle soit Brute ou Travaillée est toujours un Materiau Sacré, un Lieu de Mémoire. La Ceinture Dorée, dans la Symbolique Chrétienne, Correspond à la Pureté." -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm - "Jonas est cet Homme en Refus de l’Appel Intérieur qui le somme d’aller à Ninive. Il s’embarque vers l’opposé, vers Tharsis. Ninive où il doit se Révéler dans sa Lumière, lui fait Peur. Il préfère s’agiter ou Dormir. Pourtant, tout au fond de son Être, le Désir Existe. Et à ce Désir, s’oppose son Désir de l’Ignorer, son Ignorance. Jonas Ignore et Refuse l’Epreuve Supposée de  Ninive. Il est dans une Vie Subie, auto-satisfait, dans le Monde Illusoire des Formes, Convaincu que c’est son choix." [...] Refuser cet Appel, ce Désir, Celà comporte des risques et cela fait des Vagues ! Oui, loin de la Présence Intérieure, il y a de grands Vents. Même des Tempêtes ! Jonas est Contraint de se jeter à l’Eau. Et Paradoxe, il le fait Librement, de son Plein gré. Il demande qu’on le jette à l’Eau !  Le voilà prêt à Mourir ! [...] La Baleine avale Jonas. La Gueule de la Baleine, c’est la “Bouche d’Ombre”, la Porte d’une Caverne Celui qui hésite entre « Deux Etats ou Deux Modalités d’Existence», va passer par la Mort Initiatique pour Connaître une Renaissance. [...] Jonas reste Trois Jours et Trois Nuits dans le Ventre du cétacé, avant d’être recraché sur les Rivages de Ninive. Durant ce Temps ô combien Symbolique, on peut Imaginer qu’il a eu tout loisir de modifier sa Perception du Monde et de Lui-même …Il y est obligé parce qu’ici,  pas de Distraction possible …. Que Lui-même dans la Nuit et le Silence…Que Lui-même dans la Nuit, mais au  Cœur du Cœur Vivant… du Vivant !  Le Ventre de la Baleine nous renvoie à plusieurs Etapes de notre processus Initiatique. [...] . L’Atelier et ses Couleurs Deviennent alors un Analogon puissant du Ventre du Poisson Qui Est Lui-même l’Analogon d’un Etat Souhaité et Nécessaire de la Psyché sur le Chemin de la Connaissance, de la Lumière." - Ala\ MAS\ - "Les couleurs de l'Atelier" - P14- Ori\ Mon\ 6014 - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy - Voir Ombre, métanoïa -

Cavité : - "Chaos" En Grec, proprement Ouverture, Abîme" - "En Sanskrit, Kha, Cavité." - "Vous mettez tous les jours un nouveau Chaos entre Dieu et vous (Voir Voûs! - Ndlr -)", MASS. - "Dans la Théologie Païenne, Confusion générale des Éléments avant leur Séparation et leur Arrangement pour Former le Monde." - Dictionnaire le Littré -
Ceci :
Ce Cœur n'est pas Physique, il est Spirituel, Hridayam veut dire "Ceci est le Centre". C'est à partir de que les Pensées sont Engendrées, qu'elles Vivent, et c'est qu'elles se Dissipent - Ramana Maharshi - "La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer : 1 L’Aveuglement – 2 Les Constructions Mentales – 3 La Conscience Discriminante – 4 Le Nom et la Forme – 5 Les Six Sphères Sensorielles – 6 Le Contact – 7 La Sensation – 8 La Soif – 9 L’Appropriation – 10 L’Action – 11 La Naissance 12 La Mort. Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha." - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg - Analogon

Cécité : "Enfin nous retrouvons une autre utilisation du Bandeau sur Thémis, Déesse de la Justice, de la Loi et de l’Equité, qui assiste Zeus dans l’Olympe. Thémis est actuellement représentée sur nos palais de Justice sous la forme d’une Femme qui tient d’une main une Balance, un Glaive, et un Bandeau sur les Yeux. Fine couche de lin recouvrant les  Yeux de Thémis, le Bandeau est clairement une représentation de l'Impartialité. La Justice se Doit d'être rendue Objectivement, sans Faveur ni parti pris, indépendamment de la Puissance ou de la Faiblesse des accusés. La Cécité est alors la meilleure façon de garantir cette Impartialité." -"La Lumière et le Bandeau" -  Ser\ GUI\ -Ori Béz RL n° 813 - « Les Frères Libres » - 2014 -

Ceinture : Des milliers de Personnes prirent la Ceinture des chrétiens pour que le Christ fût le Mahram des secrets de Dieu. - "La conférence des oiseaux "  "La quatrième vallée, ou vallée de l’indépendance Istignâ" - disponible sur demande - Ndlr - "Dans la Mythologie "Celte", le Serpent est un Animal au Symbolisme Chtonien (Fils de la Terre), Possesseur de la Connaissance et du Pouvoir de Vie et de Mort dont les différentes apparences (Dragons, Lézards) Illustrent les Niveaux ou Phases Initiatiques où il intervient. Dans la Tradition, le Serpent  Lové est une Image de la Spirale ce qui ajoute à l'Infini de son Symbolisme ; en effet, la Spirale est l'Illustration du Mouvement Cyclique Infini (Cosmique) ou Retour sur Soi-même (Centre et Caverne Intérieure ), Signe de Fécondité Physique et Spirituelle  et Symbole d'Evolution. La Légende Celte de Perdur ou Perceval Raconte comment il Triomphe du Serpent Noir du Tertre Douloureux, Possesseur redoutable de la Pierre de Richesse. Cette Pierre, qu'elle soit Brute ou Travaillée est toujours un Matériau Sacré, un Lieu de Mémoire. La Ceinture Dorée, dans la Symbolique Chrétienne, Correspond à la Pureté." -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -

Cela : "Ce pour Quoi tu Acceptes de Mourir, c'est Cela seul dont tu peux Vivre." - Echanges avec Flo\ HAR\ citant Antoine de St Exupery "Citadelle" - R\L\ 813 - Les FF\ Libres Orient Béz\ 6013 -" - A Lire "Tu es Cela" d'Arnaud DESJARDINS - coordonnées sur demande- Ndlr - "Quelle est donc cette motivation Qui me pousse à Aspirer à un degré supérieur dont la teneur m’est inconnue ? Le maçon tend à la Connaissance, celle Qui le construit et par conséquent Qui construit le Monde, pour Cela nous avons des Outils, dans un contexte appelé fort justement Spéculatif, la tache impartie Qui en découle est donc d’avancer Toujours plus loin dans son Edification. Ceci tend à l’Idéal, et est en Cela une Noble Aspiration, elle Guide l’Homme en Recherche Qui se construit par cette Synergie Qui est propre à notre démarche maçonnique. Tendre à la Connaissance signifie que dans l’Instant j’en ai la méconnaissance et aussi je Justifie mon Aspiration… aller vers pour découvrir. Je Suis donc dans un processus d’Aspiration pour aller vers le degré supérieur afin de découvrir." - J\ Bla\ - SC\702, "Amitié Universelle" - Val\ de Mon\ - 6013 -  - Max ICH\ T\I\F\ 33° «La Liberté par la Connaissance» - Ren\ Eco\  du L-R Ori\ Mon\ - 6013 - Selon RAMANA Maharshi le Corps Physique auquel nous nous Identifions est sans importance. Seul le Soi qui est la Pure Conscience d'Être doit-être trouvée grâce à l'Enquête incessante: « Qui-suis-je ? » (Atma Vichara). Le Soi est Silence, imperceptible par les Sens et inconcevable par l'Intellect. C'est cette Présence Absolue qui seule Est et Demeure Immuable. Tandis que tout se forme, se Transforme et se déforme dans l'Univers, "Cela" ne Meurt pas, ne Naît pas et Demeure en chacun. Chacun de nous répète sans cesse "Je", à toute heure du jour, sans s'interroger sur la Source de ce Sentiment d'Être et en l'attribuant au Corps, en Raison d'une Investigation superficielle de la Question. Or c'est tout le contraire, la "Conscience en Soi", c'est-à-dire en elle-même, ce que nous pourrions appeler la "Conscienceté", indépendamment de la "Conscience de", est en Vérité la Source invisible de Tout. Cette Réalisation peut se faire au cours de l'Existence et met fin à la Souffrance qui n'est Autre que l'effet de l'Ignorance de Qui nous sommes. Le Maharshi exhortait tous ceux qui l'écoutaient à se poser inlassablement la Question « Qui-suis-je ? », indiquant ainsi la direction que le Chercheur doit prendre pour couper la Racine même de l'Illusion (Mâyâ) associée à l'Identification avec le "Je" (Jiva ou encore Ahamkâra). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ramana_Maharshi - "La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer : 1 L’Aveuglement – 2 Les Constructions Mentales – 3 La Conscience Discriminante – 4 Le Nom et la Forme – 5 Les Six Sphères Sensorielles – 6 Le Contact – 7 La Sensation – 8 La Soif – 9 L’Appropriation – 10 L’Action – 11 La Naissance 12 La Mort. Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha." - "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg - "Selon la Légende, Dieu Voulant punir les Hommes de leur Prétention à Monter jusqu'à Lui (la Tour de Babel !) leur fit parler au lieu d'une Langue Accessible à tous, une Multitude de Langages, Créant la Zizanie ... A s'en tenir au Monde Profane, c'est peut être aussi Celà, la Parole Perdue ! Une Parole Accessible à tous, quelque soit la Langue dès lors qu'elle s'Adresse à l’Âme et Cherche à Toucher les Cœurs . Mais il arrive que cette Parole "Commune" Soit Investie d'une Mission particulière : Permettre à l'Homme de Communiquer avec le Sacré. Il faut Entendre Ici par " Sacré" Tout Ce Qui présente un Caractère Transcendantal, Religieux ou Laïc. Pour Celà, selon le vers de Stéphane Mallarmé, il convient de " Donner un Sens plus Pur aux Mots de la Tribu " ; la Parole va être Magnifiée, le Mot Glorifié. Mais la Parole n'est pas uniquement une Prière qui Monte de l'Homme vers le Sacré ; elle est aussi un moyen pour le " Sacré " de s'Adresser à l'Homme. L'aspect est alors Essentiellement Religieux, c'est le Verbe : " Car le Mot c'est le Verbe et le Verbe c'est Dieu ", écrit Victor Hugo." - http://hautsgrades.over-blog.com/2015/05/la-recherche-de-la-parole-perdue.html  par G\ H\ - Analogon

Célèbre : "Le Pouvoir s'il est Amour de la Domination, je le Juge Stupide. Mais s'il est Acte de Créateur et Exercice de la Création alors je le Célèbre" - Antoine de Saint Exupery - Citadelle -

Céleste :  ‘’Ceux Qui sont  Nés une Deuxième fois, ceux Qui sont  Nés d’Esprit, ne doivent plus chercher à Relever le Temple Terrestre, mais faire Descendre sur Terre la Jérusalem Céleste "Jérusalem" céleste signifiant conjugaison du Terrestre et du Céleste, ou Terre Illuminée. - CRX Rob\ GAS\ « ...Arc en ciel... » - C50 Ori\ Mon\ 10/6013 citant  Jean de Patmos - Mais n’est-il pas Possible, pour nous Francs-maçons de R\E\E\A\, de considérer que « Nouvelle » désignerait le Temple Intérieur que chacun de nous doit reconstituer au fond de Lui-même, qu’il doit Lui-même Devenir Grâce à ses Efforts ; alors que « Céleste » désignerait celle que Jean Annonce, qui Descendra du Ciel, qui nous sera envoyée telle que le Très-Haut l’a décidé ? Malgré nos Efforts, nous n’arriverons à créer que la Jérusalem Nouvelle ; donc la Jérusalem Céleste nous est envoyée, selon un plan qui nous est imposé. Peut-on dire « Révélé » ? Cependant, il est vrai que le texte de Jean emploie indifféremment les deux expressions. - J-Gab\ CER\ "La Jérusalem nouvelle" SC 702 Ori\ Mon\ 6013 - "On a retenue de moi qu'Aphrodite Pandéme, c'est à dire la Populaire, Celle qui ne Préside qu'à la continuation de la Race et au Plaisir, Oubliant que Je Suis aussi Aphrodite Ourania, la Céleste, qui Préside aux Retrouvailles de l'Homme avec son Âme et de l'Âme avec son Origine Divine. Ma Beauté Extérieure seule, à retenue le Regard des Hommes, mais cette Beauté que l'on m'a Donné, que l'on a fait sortir de la Pierre, cache une Beauté Spirituelle qui dépasse les Sens, et Est en fait l'Expression de l'Amour Pur. - Gér\ PUI\- "L'amour et la vertu" P 14 La Per\ Lan\ Ori\ Mon\ 6014 -"  - "La Figure de l’Aigle indique la Royauté, par sa tendance à aller vers les Cimes. Effectivement, l'Aigle, capable de s'Elever Au-dessus des Nuages et de Fixer le Soleil, est Universellement considéré comme un Symbole à la fois Céleste et Solaire. L'Aigle, avec un port altier, plane avec Calme et Sérénité, tout en étant Capable de foncer sur sa proie avec une grande précision. Il Incarne la Confiance et la Foi qui procurent un précieux levier Lui permettant d'affronter avec Courage toutes les Epreuves et de Vaincre les difficultés. L'Aigle, en survolant les Espaces, ne Connaît pas de frontières, Ce Qui est Nécessaire pour Concilier Oppositions et divergences. L'Aigle représente la recherche de la Sagesse et le Détachement des Contingences immédiates par l'Elévation, le recul, la Distanciation. Sa Force et son Endurance Lui permettent de voler haut dans le Ciel et longtemps, en Celà Il Peut représenter le long Cheminement qui conduit à l'Eveil Spirituel. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "...la Jérusalem Céleste est en nous (voir Noùs - Ndlr -) avec un double Pouvoir : l’un Destructeur, l’Autre Rédempteur équivalent au Feu qui Détruit et au Feu Qui Régénère..." - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ -  - "L'Hypothèse de Ptolémée Cesse alors d'être purement Idéale et propre uniquement à Représenter à l'Imagination les Mouvements Célestes." - LA PLACE, Expos. I, 11 -  "J'ai retrouvé les notes qu'avaient prises un frère [...], d'après  un Alchimiste dont il suit l'Enseignement, [...] Voici le texte : "Alors Noé lorsqu’il Trouve la Terre, le premier truc qu'il fait c’est de planter une Vigne, Pourquoi ? Parce que c’est l’Alliance entre le Haut et le Bas ! Il en tire donc le Vin première Etape, Énergie Céleste, après l’Énergie Terrestre, il prend le Blé (Noé) et avec le Blé on en fait du Pain, pour faire du Pain il faut les Quatre Éléments, du Feu (la cuisson) de l’Air (la fermentation) de l’Eau (pour le mélanger avec la farine) et de la Terre (pour le faire pousser), alors si on veut faire le lien avec l’Élément Terrestre et l’Élément Céleste, c’est les Libations ou l’on va Boire du Vin et Manger du Pain mais associer les deux Grâce à ce Qui est Fixe Qui Permet la Cohabitation Pacifique des Contraires, le Sel on prendra donc le Pain le Vin et le Sel, qui nous (voir Noùs - Ndlr -) Permettra de Sceller.".... J'ai trouvé des vidéo intéressantes qu'à fait cet Alchimiste et notamment l'Explication Alchimique de "La Souris Verte" https://www.youtube.com/watch?v=5Sr4mPRst_g - Voir aussi les autres vidéos sur l'Alchimie et la Langue des oiseaux. Son Alchimie est Orientée sur le Travail sur les Plantes pour la médecine mais c'est quand même intéressant." -Echange épistolaire avec un Frère RL 813 Ori Bez 2014 - Voir aussi : http://www.onnouscachetout.com/forum/topic/23257-lalchimie-cest-quoi-comment/  - Ndlr - Voir Sina, Agar, Agneau

Cellule : petite chambre d’une religieuse, petit Ciel ou "Cella" sanctuaire des temples romains - Définition donnée par des sœurs de l’abbaye Bénédictine de Bayeux dans l’émission « Vis ma vie » le 20/12/05 - Petite pièce isolée d’un couvent, d’une prison d’un asile d’aliénés où un Individu vit isolé des autres Savoir encyclopédique international - le plus petit Elément organisé de tout être vivant Dictionnaire Hachette -  Alvéole où l’abeille dépose son Miel - Média Dico 2005 -

Celui : Ce Lui - Cel Huis = Porte du Ciel ?  - Ndlr - "Selon la Règle Traditionnelle, le Tableau de loge doit être Tracé à la Main. Les Maçons sont alors debout et Observent le plus profond Silence, leurs regards convergeant vers la Main de Celui qui dessine les Symboles. Sous la pleine Lumière des Piliers, le Tableau de loge se couvre alors d'une Architecture de Symboles. Ces Symboles proviennent du Monde céleste et le Tracé transcrit la Vision qu'en ont eu les Anciens que l'on peut considérer comme "Grands Voyants" et qu'ils ont léguée à leurs successeurs. Par le Tracé, acte de pleine Efficience de la Main on Vit une Genèse, un Passage du Non-Manifesté au Manifesté, un moment de Transformation en Lumière ou le Divin s'Unit à ses Symboles et où le Principe Créateur est  Vénéré dans le Silence. Au regard de cet Acte de Pure Magie, dérouler un Tapis sur lequel les Symboles sont déjà dessinés n'apparait il pas comme un véritable appauvrissement, ce déroulement faisant du support de l'Initiation qu'est le Tableau de loge la relique d'un passé lointain? La Langue Sacrée des Symboles Tracés est une Langue Vivante et dérouler un Tapis n'est-ce pas en faire une Langue Morte, renoncer à cet Acte Vital de Création du Tracé par lequel le Temple devient une matrice Vivante ?" - Extrait du livre de François ARIES Le Tableau de Loge et le plan d'oeuvre",collection Les symboles Maçonniques, Maison de vie Editeur,2010. cité par - J-l\ Bou\  RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6013 - "Ce pour Quoi tu Acceptes de Mourir, c'est Cela seul dont tu peux Vivre." - Echanges avec Flo\ HAR\ citant Antoine de St Exupery "Citadelle" - R\L\ 813 - Les FF\ Libres Orient Béz\ 6013 -" - Saint Paul de l'Identification du Chrétien avec le Christ : ""L'Oreille de mon Cœur a perçu Ton Appel : Viens, Suis-moi ! Je T'ai Suivi, Seigneur, Et voici : Désormais, Je Suis Celui Qui Suis. " - "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.15 - La Juridiction c'est le Pouvoir du Juge, de Celui Qui a le Droit de Juger. Ressort, territoire où le Juge à le Pouvoir de Juger. Tribunaux d'une même catégorie.- Média Dico - « Plus haut, je parlai de l’Inconnaissance comme étant “ la Métaphysique et la Spiritualité les plus Hautes qu’on puisse Imaginer”. J’avais à l’Esprit cette phrase du Pseudo-Denys l’Aréopagite, de son ‘Connaître l’Inconnaissable’ que j’ai Découvert si récemment et si à-propos, – et Cela, sans m’attacher un instant à la référence biblique du Personnage Qui y Est Nommé ; simplement, en me référant à l’énigmatique Dimension du Verbe, de cette phrase qui n’en finit pas, et en la mettant Instinctivement dans l’Esprit et dans le Verbe de Celui Qui, en Mer, la Nuit comme je l’ai dit, Epousant la Mer comme on fait d’une Forme Parfaite alors que le Monde ne semble plus faire qu’Un... “C’est alors seulement que, dépassant le Monde où l’on Est Vu et où l’on Voit, Moïse pénètre dans la Ténèbre Véritablement Mystique de l’Inconnaissance : c’est qu’il fait Taire Tout Savoir positif, qu’il échappe entièrement à toute saisie et à toute Vision, car il appartient Tout entier à Celui Qui Est Au-delà de Tout, car il ne s’appartient plus Lui-même ni n’appartient à rien d’étranger, Uni par le Meilleur de Lui-même à Celui Qui échappe à toute Inconnaissance, ayant Renoncé à Tout Savoir positif, et Grâce à cette Inconnaissance Même Connaissant Par-delà toute Intelligence.”» - Extrait fourni par J-P\ Rev\ suite discussion - P14- Ori\ Mon\ 6014 -  " Appelant la foule avec ses Disciples, Il leur Dit : « Si quelqu'un veut Marcher derrière Moi, qu'Il renonce à Lui-même, qu'Il prenne sa Croix, et qu'Il me Suive. Car Celui Qui veut Sauver sa Vie la perdra ; mais Celui Qui perdra sa Vie pour Moi et pour l'Evangile la Sauvera. ...» - Mc 8, 34-38; 9,  1 - "Jung a insisté sur le fait que lors de l’ouverture de la Conscience vers ce qu’il nomme le Soi, il n’y a pas Dissolution du «  Je »  mais bien, je cite : « agrandissement de la Conscience du « Je » et Transcendance de Celui-ci tout en conservant son Identité »."  [...] "Princeps, premier… presque Roi… de notre propre Royaume : Prince en Hébreu, c’est « Nasikh » : Celui Qui est Oint, Reconnu,  mais aussi « Naguid » : Celui Qui Dit, Décide, Oriente… Dans sa Pérégrination, le Prince est Réellement Passé d’un monde individuel à un Monde Universel : Pour que notre Individualité Terrestre Accueille la Lumière Infini de l’Amour, il faut que notre Cœur soit Vigilant à  ses Impuretés qui nous empêche de Naître à l’Autre. D’ailleurs, dans les Contes Enfantins qui ont façonnés notre Imaginaire, le Monstre ne retrouve-t-il pas sa Forme de Prince sous l’effet de l’Amour ?" - Pat\ MAH\ CR+ "la sortie de ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "Le 18ème Degré apparut à l’apogée du Siècle des Lumières, au moment où les Philosophes avaient l’Ambition de faire reculer le Domaine de Dieu pour Lui Substituer une Image Rationnelle de l’Univers. Comme souvent, en pareilles circonstances, il se produisit un ‘’effet de balancier’’ qui les poussa à passer d’un extrême à l’autre. Fort Opportunément, le Message contenu dans ce Degré opposait au Parti des Lumières l’étude des Doctrines Secrètes et des Sciences Sacrées. Ceux Qui s’en réclamaient recherchaient une Voie Spirituelle susceptible de Rétablir, par l’Initiation, une Autonomie Spirituelle. Chacun, pouvant alors trouver un Juste Equilibre entre Raison et Spiritualité, entre Exotérisme et Esotérisme. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" "Un Vieil Indien Explique à son petit Fils que chacun de nous (voir Noùs - Ndlr -) a en Lui Deux Loups qui se livrent Bataille.  Le premier Loup Représente la Sérénité, l’Amour et la Gentillesse.  Le second Loup Représente la Peur, l’Avidité et la Haine. « Lequel des Deux Loups gagne ? » demande l’Enfant. « Celui que l’on Nourrit. » Répond le grand Père". - Sagesse indienne - "A propos du Mythe - Cette Image Traditionnelle, que  l'on  doit,  comme  beaucoup  d'autres,  faire  remonter  au  Temps  où  « Caverne »  et « Habitation » étaient Une seule et Même chose, est sous-entendue dans les Symboles familiers de la Mine et de la Recherche du Trésor Enfoui (MU., VI, 29, etc.). Les Pouvoirs de l'Âme (Bhutâni, terme Qui Signifie également « Gnômes») au Travail dans la Montagne-esprit, sont les Prototypes des Nains Mineurs Qui Protègent la « Blanche-Neige » - Psyché - quand elle a mordu dans le Fruit du Bien et du Mal et Tombe dans son Sommeil de Mort, où elle Demeure jusqu'à ce que l'Eros Divin la Réveille, et que le Fruit Tombe de ses Lèvres. Qui a jamais Compris le Mythe Scripturaire en Reconnaitra les Paraphrases dans tous les Contes de Fées du Monde, Qui n'ont pas été Créés par le « Peuple », mais Hérités et Fidèlement Transmis par Lui à Ceux à Qui ils étaient Originellement Destinés. L'Une des Erreurs Majeures de l'Analyse Historique et Rationnelle est de Supposer que la « Vérité » et la « Forme Originale » d'une Légende peuvent être séparés de ses Éléments Miraculeux. C'est dans le Merveilleux Même que Réside la Vérité. « Ainsi l'Amoureux des Mythes, qui sont des concentrés de Prodiges, est du Même coup un  Amoureux  de Sagesse ». Le Mythe Incarne la plus haute Approximation de la Vérité Absolue Qui puisse se traduire en Paroles." - "Hindouisme et Bouddhisme" de A. K. Coomaraswamy - "Est dit Illustre Celui dont le Renom est éclatant du fait d’un Mérite ou de Qualités Extraordinaires. Il y a dans « Illustre » comme une dérive de Lux et Lucis Qui signifie Lumière. Ce serait Celui Qui, par le Renom de ses Qualités  Générateur de Lumière." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Voilà donc le Paradoxe qui dirait un Improbable Devenir : Celui d’aller Chercher Hors de Soi ce qui devrait Etre en Soi ; Vers Dieu, ou les Saints, ou la Parole Divine ; ou bien Vers des Etats d’Âme censés apaiser les interrogations Métaphysiques." - Ale\ BEG\ -"Le troisième degré – chemin vers la Transcendance" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 04/6015 - voir Minne

Celte :"Dans la Mythologie "Celte", le Serpent est un Animal au Symbolisme Chtonien (Fils de la Terre), Possesseur de la Connaissance et du Pouvoir de Vie et de Mort dont les différentes apparences (Dragons, Lézards) Illustrent les Niveaux ou Phases Initiatiques où il intervient. Dans la Tradition, le Serpent  Lové est une Image de la Spirale ce qui ajoute à l'Infini de son Symbolisme ; en effet, la Spirale est l'Illustration du Mouvement Cyclique Infini (Cosmique) ou Retour sur Soi-même (Centre et Caverne Intérieure ), Signe de Fécondité Physique et Spirituelle  et Symbole d'Evolution. La Légende Celte de Perdur ou Perceval Raconte comment il Triomphe du Serpent Noir du Tertre Douloureux, Possesseur redoutable de la Pierre de Richesse. Cette Pierre, qu'elle soit Brute ou Travaillée est toujours un Materiau Sacré, un Lieu de Mémoire. La Ceinture Dorée, dans la Symbolique Chrétienne, Correspond à la Pureté." -http://www.franckbailly.fr/deh/www/Documents/planches/1/tablier/tablier.htm -
Cène :
"Le Mythe de la Crucifixion revêt pour le Chevalier Rose-Croix une grande importance. En effet, l’Œuvre au noir commence au soir de la Cène, puis les injures, les crachats, les Souffrances et la Crucifixion ; L’Œuvre au blanc va suivre avec la Mort, la Descente de la Croix et enfin la mise au Tombeau et enfin l’Œuvre au rouge avec la Résurrection le jour de Pâques." - J. DEL\ -"Symbolisme du 2° Tem\ - S\C\ 702 - Ori\ Mon\ 6013 - "La Communion ( com-munus) de la Cène qu'Il expérimente avec ses Frères, met en Œuvre, Au-delà de la Fraternité d'Être, une « Charge Commune », une Responsabilité Commune..."  - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - "La Consubstantiation est la Doctrine Protestante Luthérienne par laquelle, lors de la Cène, le Pain et le Vin conservent leurs Substances propres avec lesquelles coexistent les Substances du  Corps et du Sang du Christ. Cette notion, définie par Guillaume d’Occam ou Duns Scotus, fut reprise par Luther dans La Captivité babylonienne de l'Église en 1521. En 1551, au Concile de Trente, les Catholiques lui opposent le Dogme de la Transsubstantiation dans le cadre de la Réforme Catholique, basant leur Réflexion sur Thomas d'Aquin." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Consubstantiation -

Centaure : concupiscence, chimère - violence des Eléments naturels, confusion, chameau, tigre Voir Argent - Blanc - Voir Jolly Jumper - Rossinante, Don Quichotte, Buffle, Licorne, Ego, Anxiété, Ivanhoé, Cheval, Chevalerie, Lucky Luke, Al-Borack, Bhagavad Gîtâ, Dragon, Georges, Centaure, Bataille, Jihad, Destrier

Centre : Dans le Centre, c’est la dimension de tout Espace qui se rend manifeste, comme d’une manière symétrique ; c’est un autre Temps qui se Révèle. se Révèle que le Temps des hommes ne prend sens qu’en relation à un  Temps tout autre, le  Temps de l’Origine, parce qu’il Est le  Temps de la Fondation du Monde des hommes. Séjourner dans la proximité du Centre est séjourner dans le Sens ; dépasser le  Temps Profane est, de la même façon, accéder à la Réalité Ultime et Vivre selon le rythme du Divin. Temps de l’autrefois (illud tempus que les mythes racontent en narrant ce qui fut in illo tem­pore), c’est-à-dire  Temps - Mircéa ELIADE - Nous sommes immobiles tel le Qotb, Alors que nous tournoyons telle la roue de l’Univers. - MAGHREBI - Le Maître ou Qotb, dans son sens strict et littéral signifie Pivot, lequel descend dans la zone inférieure du moulin à moudre le grain (pierres sphériques superposées servant à moudre le Blé ou autre grain dont l’une la première, reste immobile, alors que la seconde se déplace en mouvements circulaires au-dessus de l’autre), et dont le deuxième niveau, fait des circonvolutions autour de cet Axe. Ce terme porte en lui, le germe du commandement et de Chef de tribu, celui de Chef de Cité. Dans la terminologie Soufie, le Qotb, est celui qui a atteint l’état de Perfection et autour duquel tournent les Cœurs des Disciples et Voyageurs de la Voie. On pourrait l’exprimer d’une autre façon à savoir : que le disciple dépose la graine logée au sein de son Cœur pour ensuite la transposer dans le bassin de Dévotion en offrande au Maître,  afin d’y être broyée dans le moulin de l’Amour Bonté (Mahabbat) et de l’Amitié Divine (Welayat), pour se dépouiller des membranes desséchées ainsi que des débris superflus, de façon à pouvoir atteindre l’Huile de la Réalité. En Vérité se sont ceux qui sont affligés de douleurs qui le recherchent. Le Qotb est appelé alors celui à qui on a recourt pour être aidé (Ghauth), car étant celui qui est l’objet des faveurs Divines à tous les instants. Il est celui qui a reçu le Talisman Fabuleux. Il lui est possible de pénétrer le domaine de l’Existence aussi bien dans son Intériorité que dans les Manifestations de ses aspects extérieurs, tout comme l’Ame imprègne le Corps entièrement. Il maintient l’équilibre qui régularise les Dons répandus en provenance de la Grâce Divine ( faidh). Il est celui qui évalue l’écoulement de celle-ci à partir de la Connaissance qu’il a de Dieu. Celle-ci émergeant de l’Essence avant sa Manifestation. Le flot du courant de la Vie, de la Forme de  Vie la plus Sublime à celle la plus insignifiante, est entre ses mains.-  Terry GRAHAM - Lettre soufie N° 32 - P10 – La Mission , la Destinée, du cherchant, sa Quête, c'est de se débarrassé de son Ego, de son Moi, de ses Illusions de retrouver l'Unité Au Delà des représentations, c'est de trouver Qui parle à la place de  LUI.   Le résultat, de la Dilution de l'Ego dans l'Être, si elle est atteint, c'est la Délivrance ! - Ndlr :"Guerre avec ses ennemis intérieur". - « Il est difficile de juger un acte de guerre, loin des bruits et des fureurs de la guerre.» - Pierre SCHOËNDORFER - Film de  1982 - « Pour l’honneur d’un capitaine. ». - Ndlr - La découverte de la médiocrité d’abord chez les autres, puis chez soi-même, est un cheminement vers une Lumière encore plus déroutante. La sainteté, la perfection, les Vertus, toutes ces notions que, sans vouloir, nous interprétons comme des reflets de l’absolu, s’évanouissent peu à peu. Tout ce qui peut faire de Moi un Centre, un moyen de cristallisation autonome, tout cela doit disparaître afin de devenir conforme au Christ ressuscité. – J-L\ TAU\ (Communiqué par) - Méditation sur la vocation Cartusienne - Vie spirituelle - 10/1986 - Le But, le seul, c'est de franchir ces limitations, ces contradictions, ces finitudes, pour s'éveiller à la Conscience réelle. -Arnaud Desjardins -  On peut partir au Djihad sans jamais quitter son foyer. - Voir Djihad, Mission, Quête, Pèlerinage, But. - Le jour viendra où le sens du Moi retombera avec le souffle et en même temps se manifestera un autre Moi-Moi, lumineux et infini, continu et ininterrompu. C'est le But. On le désigne de divers noms : Dieu, le Soi, Kundalinî-shakti, Conscience, Yoga, Bhakti, Jnâna, etc. - RAMANA Maharshi L’Enseignement de… - Albin Michel Spiritualités Vivantes N° 58 (P.150) - Il s'agit toujours d'une découverte intérieure, d'une réalisation personnelle mais supra-individuelle, celle de l'Essence ultime de notre Conscience ou de notre Esprit. Pour s'en rapprocher, il nous est proposé de nous centrer dans le "Hara" (bas ventre), dans le Cœur ou au contraire, de surtout ne nous centrer nulle part pour redonner à l'Esprit vaste sa dimension infinie. Le néophyte peut-être dérouté, désemparé même en présence de ces divergences. - Arnaud DESJARDINS - "Approches de la méditation" Pocket Spiritualité - N°13488 - P.9 - Symbolique de la Croix tridimensionnelle : le plan horizontal (Savoir, Matérialité, Monde…) déterminé par les Deux Axes et les  Quatre directions « Orient/Occident, Septentrion/Midi » est traversé en son centre par l’Axe vertical « Zénith/Nadir » ; en ce point (voir « Hasard ») le Savoir devient « Sapience » et  évolue vers « Connaissance » (avec la Naissance). - "Tout Franc Maçon par sa quête de la Parole Perdue cherche la Vérité première. Il faut lui souhaiter, par son Travail et avec le temps, qu’il atteigne un jour ce que certains appellent le Soleil de minuit, Astre Spirituel qui ne peut être Vue que par des Yeux de lumière… Comme dans l’Apocalypse de Jean, Elévé au Zénith, ce Soleil ne se lèvera plus ni ne se couchera, il se tiendra au Centre. Symbolisant la Renaissance au moment où l’Obscurité semble vaincre à Minuit, le Soleil renaîtra". - And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 - "Les trois premiers degrés se déroulent sur le plan des petits Mystères, c'est-à-dire sur l'Axe Horizontal. Comme disent les Anglo-saxons, c'est une Square masonry, une Maçonnerie de l'Equerre, Dimension de "l'Ampleur" dans le Symbolisme de la Croix. Ce qui s'oppose à une Arch masonry (comme l'Arche Royale par exemple) qui est une Maçonnerie du Compas (grands Mystères / Verticale), Dimension de l'Elévation dans le Symbolisme de la Croix. hors ce qui Symbolise cet Horizontalité, c'est le Pavé Mosaïque dont les Carreaux Blancs ont strictement la même Dimension que les Carreaux Noirs. Le Plan représenté par le Pavé Mosaïque, Plan Central s'il en est Un, est notre Axe Horizontal, sur lequel se déroule notre Etat d'Homme. C'est pour cela qu'il est appelé "Etat humain individuel". La moindre montée sur l'Axe des Etats de l'Être Constitue une "Exaltation" et relève des grands Mystères". - Mic\ GER\ - "Le tableau de loge du grade de Maître" Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "... Il s'agit d'aller chercher Ici au Cœur même de l'Homme Matière, ce Centre de lui-même encore inconnu, ce Cinquième Elément, Élément quasi indéfinissable par les Mots, qui fait de l'Humain un Être." - Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "Appelez-le par n'importe quel Nom, Dieu, Soi, le Cœur ou le Siège de la Conscience, cela revient au même. Ce qu'il faut bien saisir ici c'est que le Cœur veut dire l'Essence de son Être, le Centre sans lequel il n'y a pas la moindre Existence." - Ramana Maharshi - Ce Cœur n'est pas Physique, il est Spirituel, Hridayam veut dire "Ceci est le Centre". C'est à partir de que les Pensées sont Engendrées, qu'elles Vivent, et c'est qu'elles se Dissipent - Ramana Maharshi - " Le Un n’a pas de Forme, c’est le Symbole de l’Absolu qui est Au-delà de toutes Limites, il contient Tout puisque c’est le Tout. Ce que je Qualifie Au-dessus, comme étant le Point au Centre du Cercle, le Germe." - Lio\ Ren\ ""Il y a lieu de ramener..." - RL 813 - Ori\ Bez\ 6014 - citant Irène Mainguy « la symbolique maçonnique du troisième millénaire » - « l’Univers Est Partout et son Centre Est nul part ».  - Lio\ Ren\ ""Il y a lieu de ramener..." - RL 813 - Ori\ Bez\ 6014 - citant PASCAL -   "La Langue des oiseaux Qui est à la fois un Jeu de Langage, un Jargon et, surtout, une Locution qui correspond au Langage des Initiés. Ce Langage Qui est difficilement Transmissible, puisqu’il s’agit de notre Démarche intime dans la Recherche de la Parole Perdue, c’est en quelque sorte notre Jardin Secret. Cela nous conduit naturellement à une question qui se rattache à la Démarche Initiatique, il s’agit de ce que l’on appelle : le Don des langues (la Glossolalie). Le Don des langues est considéré comme le retour à un Etat Central, Synthétique qui permettrait d’Atteindre, par une Connaissance directe et Profonde, le Fonds Commun à toutes les Doctrines Traditionnelles. Ainsi, ce Don permettrait d’Accéder à la Connaissance du Principe même, dont toutes les Langues dériveraient. C’est Ce qui nous renvoie au titre de ce Travail : la Puissance Suprême Qui, en l’occurrence, nous engagerait vers l’Universalité." - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -  "L’Evangile de Jean nous Apparait bien comme Celui de l’Esprit, Celui de l’Abstraction, autrement dit,  tout ce qui ne se réduit pas à l’Univers Manifesté. Nous (Voir Noùs - Ndlr -) pourrions ajouter que la Spiritualité Correspond à la Liberté d’Interprétation et d’Imagination qui dépasse le Charnel et le Psychisme. Cet Evangile est d’ailleurs considéré par la Tradition, comme Celui des Initiés à cette Gnose Chrétienne, Qui faisait du Logos l’Expression la plus Elevée du Divin : « Celle du "Tout-Autre, celle du Tout-Être" », comme l’Exprimait Un de nos Frères. C’est donc la Voie Qui Permet de Retrouver son Centre, son Être Intérieur et par conséquent de Réaliser la Plénitude de l’Etat humain. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "L’Evangile de Jean nous Apparait bien comme Celui de l’Esprit, Celui de l’Abstraction, autrement dit,  tout ce qui ne se réduit pas à l’Univers Manifesté. Nous (Voir Noùs - Ndlr -) pourrions ajouter que la Spiritualité Correspond à la Liberté d’Interprétation et d’Imagination qui dépasse le Charnel et le Psychisme. Cet Evangile est d’ailleurs considéré par la Tradition, comme Celui des Initiés à cette Gnose Chrétienne, Qui faisait du Logos l’Expression la plus Elevée du Divin : « Celle du "Tout-Autre, Celle du Tout-Être" », comme l’Exprimait Un de nos Frères. C’est donc la Voie Qui Permet de Retrouver son Centre, son Être Intérieur et par conséquent de Réaliser la Plénitude de l’Etat humain. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -" - "Croire en la Tradition, c’est Croire en la Transmission, avoir la Certitude qu’il Existe un Ordre dans le Chaos Apparent, La Loge Qui est notre Maître, Symbole du Cosmos, « Lieu Ordonné » chez les Grecs, est au Centre et est le Centre de la Transmission de la Tradition, par l’Initiation." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013 -  "Soi Dérive du latin Sei - Appliqué à la Personne Humaine le terme soi renvoie à l'Individu, à la distinction de celui-ci, ou à la Conscience qu'Il peut avoir de Lui-même. Appliqué à un objet quelconque, le terme soi renvoie à la chose en soi, et au Questionnement sur son Existence propre, indépendamment de la Conscience que l'on peut en avoir. Appliqué à la Totalité de ce Qui Est, le terme Soi renvoie au Spirituel, à un Concept Lié au Divin… il se trouve différencié par une majuscule, « Soi », quand il traduit une notion plus Spirituelle, en particulier en traduction de notions de la Philosophie indienne. Dans l'Exploration Spirituelle, c'est un sujet Central où « Soi » peut renvoyer à l'Expression de Dieu selon maître Eckhart par exemple, mais aussi du Tao, ou de Brahman ou encore de l'Atman dans la Philosophie Hindou reprise en psychologie par Carl Gustav Jung." -Wikipédia - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Argent - Blanc - Rossinante, Don Quichotte, Buffle, Licorne, Ego, Anxiété, Ivanhoé, Cheval, Chevalerie, Lucky Luck, Al-Borack, Bhagavad Gîtâ, Dragon, Georges, Centaure . Agneau

Centrifuge :... à propos de Salvador Dali. Ce que nous appelons Réalité n’était à ses yeux que « simple Amnésie de Méditation »... Il était par rapport à lui-même, dans un constant état d’attention Centrifuge, d’extrême Vigilance Concentrique. Il n’envisageait aucun Armistice avec les à-peu-près et les médiocrités accoutumées, aucune trêve avec les consensus flasques, aucun compromis avec les paresses et les tiédeurs du climat social ambiant...Pour lui le Rationnel n’était qu’une inutile transaction entre le Voyant et l’Invisible. Il n’admettait aucun Intermédiaire entre les Flamboiements de l’Archange et les savantes manœuvres de son pinceau. Et il avait dans sa tête la Force cataclysmique de l’inquisition ou de l’Invincible Armada. C’était l’Espagne, la Catalogne, Cadaqués, Dali lui même se définissant comme : «  Produit de la Contrainte la plus forcée d’un milieu Colloïdal emprisonné dans une structure rigoureuse ». Mais la noblesse de Dali, c’est également le Travail d’Héroïque Lucidité qui lui a permis d’orchestrer et de gouverner ses tensions les plus égarantes. C’est un exemple sans doute unique de Désaliénation par auto-Exorcisme. Il était engagé dans une grande Croisade, une impitoyable Guerre Sainte contre ses propres monstres, pour les débusquer, les Domestiquer - ou les anéantir. Si le poète est bien comme disait Novalis « en état de Créateur Absolu », alors Dali était un Créateur Absolu. La seule Réalité légitime était celle qui Relie. Non celle d’objets artificieusement juxtaposés, mais celles des Analogies et des Correspondances. C’est par cette trame vibrante des secrètes interférences, par ce clavier de signes révélateurs que nous pouvons prétendre participer de l’Âme Universelle. Ainsi apparaissent les Liens entre les moindres incidents de notre Vie, les rencontres, les supposés Hasards et les Pseudo-Coïncidences. Ainsi nous sommes un peu moins enlisés dans notre somnolence usuelle. Et le Délire Dalinien devient tout à coup un Monde de Connaissance d’une Souveraine Acuité. - Louis PAUWELLS « Les dernières chaînes »,  Editions du Rocher.- Pour visite initiatique du "Musée Dali de Figueras" disponible sur demande : "A couvert" - Ndlr - Vision - Buffle -

Centripète : "...Solennelle Circumbulation à l'Intérieur du Cercle Formé par tous ..., comme pour rappeler que les seuls Grands Voyages Accomplis par l'Homme sont ceux qu'il effectue à l'Intérieur de Lui-même. Voyages Centripètes qui Tendent au Rassemblement de tous les Epars. Mise en Action d'un Mandala Vivant, Annonciateur et Figure d'un nouvel Univers en Gestation. - "la Cer de la CEN, approche Alc & sym" Par Fra Dor - "Ord ab Cha" N°56 Sup au 18° P 201 -

Cercle :  Le Ciel se représente par un Cercle. La Terre par un Carré. L’Homme Universel se symbolise par une Croix. Le Ciel et la Terre sont deux désignations pour l’Essence et la Substance Universelle. L’Homme Universel est le Pont qui les unit.- René Guenon - La grande Triade Chapitre II. Différents genres de ternaires - L'une des figures les plus simples qui soit, c'est le Cercle. Celui-ci peut se décomposer en deux éléments : le Centre et la Circonférence . Le Centre peut être conçu tout seul, mais la Circonférence ne ne peut pas exister sans le Centre. On en déduit donc déjà la prédominance du Centre sur la Circonférence. Le Centre représente donc le Principe, le point de départ et le point d'arrivée, le lieu d'où provient toute chose, et le lieu où toute créature aspire à retourner. C'est le territoire de la stabilité, de l'immuabilité, de la non-dualité, de l'Eternité. Alors que la Circonférence au contraire est le terrain du changement, du mouvement, du bruit, de la transformation. On peut aussi dire que le Centre représente le point de départ des Emanations, tandis que la Circonférence représente la Manifestation. Le symbole du Cercle avec son Centre se retrouve dans toutes les Traditions : Dans l'Astrologie ce symbole représente le Soleil, et dans l'Alchimie il représente l'Or. Mais le Soleil et l'Or sont eux-mêmes des symboles d'une réalité supérieure, d'un Principe Universel, celui de l'Eternité, de la source infinie de Lumière. Voilà pourquoi il serait inexact de dire que ce symbole représente le Soleil (théorie des naturalistes), ce symbole représente le Centre suprême. Les Musulmans se tournent vers la Mecque pour prier, et les Eglises Catholiques sont toujours Orientées de façon à ce que face à l'Autel, le fidèle soit aussi face à l'Est. Ce n'est rien d'autre qu'une application du symbolisme du Cercle : la créature qui se trouve sur la Circonférence aspire à retourner au Centre, voilà pourquoi la première chose à faire est de se tourner vers ce Centre. Il arrive souvent que le Cercle soit représenté avec des Rayons, on obtient alors une figure que l'on nomme la Rouelle Celtique, car elle a été retrouvée gravée en grand nombre sur les anciens territoires celtes : Cette fois-ci, le découpage du Cercle indique l'idée d'un cycle. S'il y a quatre Rayons, chaque quartier peut représenter une saison. Il est aussi possible de partager le Cercle en 6 ou en 8, mais le découpage le plus célèbre est bien entendu celui en douze parties, qui représente alors le Zodiaque. D'ailleurs, lorsque l'on dresse un thème astral, on place les planètes à la circonférence, dans les signes. Et là encore c'est très représentatif du symbolisme du Cercle : un thème astral représente avant tout la Personnalité, le caractère, c'est à dire la composante de l'humain qui est soumise au changement, au mouvement. Alors que l'Esprit, lui, qui est Eternel, est représenté par le Centre du Zodiaque. Celui qui est en recherche intérieure, un jour ou l'autre, finira par maîtriser son Ego, maîtriser sa Personnalité, et se rapprochera peu à peu du Centre. Il n'aura plus de thème astral le représentant, puisqu'il aura réussi à s'élever de la Circonférence vers le Centre.  Souvent, la rouelle à quatre rayons est représenté avec seulement des portions de Cercle, qui sont dessinées en droite, ce qui donne alors le Swastika. De nos jours, ce symbole est hélas associé à certain parti politique allemand, qui croyait à tort qu'il était propre à la soi-disante race arienne. En réalité ce symbole est Universel, il a été retrouvé gravé partout dans le monde, y compris en Amérique. Il est fort probable que le Swastika représente un Cercle en mouvement, ou même une Sphère. On peut tout à fait supposer que ce signe est une vision schématisée de la planète vue d'en haut, et alors le Centre du Swastika n'est autre que le pôle. Evidemment par "pôle", il ne faut pas forcément entendre le pôle Physique, mais plutôt le pôle Spirituel, le point de départ de la Tradition. On peut maintenant s'intéresser aux Demi Cercles, et pour cela se référer à l'histoire du Déluge, qui présente deux Demi Cercle, l'un orienté vers le bas, l'autre vers le haut. En effet, l'Arche de Noé, comme tout objet flottant, peut être représenté schématiquement par un demi Cercle orienté vers le bas, avec un point au Centre : Le point représente la  Tradition. Alors que la Terre entière était détruite par les eaux, Noé a conservé dans son Arche la Science Initiatique. Après le Déluge, il est écrit que Dieu fit apparaître un Arc en ciel, qui cette fois-ci peut être schématisé par un demi Cercle orienté vers le haut : Cette fois-ci c'est le symbole d'une Alliance, d'une promesse : la promesse que Dieu fait aux hommes de toujours leur permettre d'accéder à Lui. Ce symbole est donc complémentaire du précédent, et la réunion des deux Formes le Cercle complet, qui comme nous l'avons vu plus haut représente à la fois l'Essence (le Centre) et la Substance (la circonférence). On peut aussi retrouver ces deux demi Cercle, avec une petite variante, dans le symbole du signe astrologique du Cancer : Il est d'ailleurs utile de remarquer que le Cancer est le domicile de la Lune (qui peut se présenter sous la forme d'un Cercle, mais aussi sous la forme de demi Cercles, orientés dans un sens ou dans l'autre), et que c'est un signe d'Eau, cette Eau que l'on retrouve dans le Déluge. svetlina.over-blog.com/article-4921059.html - ...Et découvrir encore comment les feuilles s'agencent en rythme sur la branche, guidée en cela par la Spirale, fille du Cercle. Regarder la coquille de l'escargot, la pomme de pin, la fleur de tournesol et ses deux Spirales en rotation contraires… Dois-je aussi évoquer l’Eau vive et la fascination qu’elle engendre sur notre Esprit par la création permanente et éphémère de courbes, volutes et Spirales ? Derrière l’apparence cubique des Temples sacrés humains, il y a toujours une structure cachée issue du Cercle. La Saint Jean d’été avec le tracé  du Temple en est un exemple. Ainsi, toute la Création nous apparaît comme régie par le Cercle, fruit du Compas principiel. Aux confins de notre entendement, aux tréfonds de notre Conscience, une toute première Forme, dans son absolue Perfection. En deçà plus aucune Forme, rien qu’un Principe Créateur. Au-delà, la magnificence et l’absolue singularité de toutes les Formes Manifestées dans la Création. -  Ala\ MAS\ - "L'usage du compas" - P14- Ori\ Mon\ 6012 - L’Âge d'or  est une période d’Unité parce que c’est l’Âge de la Plénitude Spirituelle. L’éden est en début de Cycle pour le Chrétien et le Juif  ; il sera en fin de Cycle pour le Musulman… L’Egalité qui Existe entre les Hommes ne peut être que parce qu’ils vivent dans l’Esprit amenant une parité Spirituelle et non Matérielle. Tout au long de son Initiation le F \\ évoluera par l’Equerre et le Compas… sur le Chemin de la Vérité, sur le Chemin de la Vie.  La fin de cet Âge d'or est  souvent évoquée, dans les textes Anciens, comme une rupture. Ainsi dans l’Ancien Testament, plus que l’expulsion du paradis qui constitue une étape dans la construction de l’Humanité, l’épisode Cardinal est à mon sens celui de la Tour de Babel. Véritable exemple de Révolte contre l’Ordre Cosmique, c’est la Manifestation de l’Orgueil des Hommes Désirants accéder au Ciel Grâce à la construction d’une Tour qui marque la fin de l’Unité dans l’Ancien Testament : « Tout le Monde se servait d’une même Langue et des mêmes Mots ». Les Hommes partageaient donc la même Vision du Monde et la même Elévation Spirituelle. Yahvé Confondit le Langage de tous les habitants de la Terre :  « Qu’ils n’entendent plus les Paroles des Uns des Autres, et qu’ils se Dispersent parmi les villes et les Nations. Ainsi, ils ne concevront aucun autre dessin unique jusqu’au jour du Jugement ». Le Livre des Antiquités Bibliques rapporte sur les Lieux où s’Elévait la Tour dite de Babel :  « A Cause de cela, on donna à ce Lieu le Nom de Confusion, parce que c’est que Dieu Confondit leur Langage et c’est de qu’il les Dispersa sur la face de la Terre ». C’est sur ce Lieu que fut Fondée Babylone qui signifie « Cercle de Confusion ».  L’Obscurcissement Spirituel mène à la Confusion et à une Dispersion, donc à un éloignement de l’Esprit et de l’Unité.- And\ MIC\ "la confusion" RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 03/6013 - "...Solennelle Circumbulation à l'Intérieur du Cercle Formé par tous ..., comme pour rappeler que les seuls Grands Voyages Accomplis par l'Homme sont ceux qu'il effectue à l'Intérieur de Lui-même. Voyages Centripètes qui Tendent au Rassemblement de tous les Epars. Mise en Action d'un Mandala Vivant, Annonciateur et Figure d'un nouvel Univers en Gestation. - "la Cer de la CEN, approche Alc & sym" Par Fra Dor - "Ord ab Cha" N°56 Sup au 18° P 201 - Explication méthodique et Humoristique du Cercle par un rabbin ! http://epanews.fr/video/video/show?id=2485226:Video:1200277&xgs=1&xg_source=msg_share_video ou si plus accessible : fichier sonore  - rav-benchetrit-cercle.mp3 - Remerciements Dan\ BAS\ pour l'information -  "La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer : 1 L’Aveuglement – 2 Les Constructions Mentales – 3 La Conscience Discriminante – 4 Le Nom et la Forme – 5 Les Six Sphères Sensorielles – 6 Le Contact – 7 La Sensation – 8 La Soif – 9 L’Appropriation – 10 L’Action – 11 La Naissance 12 La Mort. Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha." - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg - "...L’Homme de Vitruve...[...] a placé l’Homme a la fois dans un Carré et dans un Cercle. [...] les Bras écartés en Croix et les Pieds joints bien Enracinés en Terre, il entre Parfaitement dans un Carré. [...]  s’Il écarte ses Jambes et ses Bras singeant l’envol dans le Ciel, Il entre dans un Cercle. [...] nous constatons que l’Axe du Carré passe par le Sexe de l’Homme. Illustrant ainsi la reproduction, la descendance. [...]  le Centre du Cercle, passe par le Nombril trace Corporelle de son Ascendance. [...]  C’est la Démonstration visuelle du Libre arbitre de l’Homme. C’est a Lui de choisir s’Il Veux rester dans le Carré représentant la Matérialité ou Evoluer dans le Cercle Symbolisant la Spiritualité."  - Gér\ Cas\ -P14 Ori\ Mon\ - 6014 - "Comment le MS concilie..." - " Le Un n’a pas de Forme, c’est le Symbole de l’Absolu qui est Au-delà de toutes Limites, il contient Tout puisque c’est le Tout. Ce que je Qualifie Au-dessus, comme étant le Point au Centre du Cercle, le Germe." - Lio\ Ren\ ""Il y a lieu de ramener..." - RL 813 - Ori\ Bez\ 6014 - citant Irène Mainguy « la symbolique maçonnique du troisième millénaire ». - "Le Synthème... est Un Mandala Formé de Deux Figures Géométriques associées à Un Centre : le Cercle et le Carré. Ce Mandala nous Induit à Mediter sur le Cercle, le Carré ou plutôt le Cube et le Centre. Le Cercle est à la fois la Figure la plus Simple et la pièce Maîtresse de la Symbolique Géométrique. Il se Confond avec le Centre lorsqu’il se réduit à Un Point et Il Peut s’étendre à l’Infini.  Les Propriétés Liées à l’Image du Cercle sont : l’Homogénéité, la Perfection, la non-Distinction, la non-Discrimination, la non-Division. Il est le Signe de l’Unité. Le Cube : si le Carré est la Figure de Base de l’Espace, Il est le Symbole de l’Univers Créé complémentaire de l’Univers Incréé. Il est attaché à l’Idée de Matière, de Corps : c’est l’Antithèse du Transcendant. Le Cube, plus encore que le Carré est Symbole de Stabilité. La Pierre Cubique Symbole Important en Maçonnerie comporte la notion d’Achèvement et de Perfection. Le Mandala Constitué par l’association du Cercle et du Cube nous conduit à associer dans nos Méditations les Concepts de Terre, d’Espace, de Limites, de Stable avec les Concepts de Ciel, de Temps, d’Illimité, de Mouvement. Il Peut Devenir, ce Synthème, une Base de Méditation sur les Processus Relationnels pour Tous les Niveaux que ce Soit." - http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm -

Cérémonie : "La Robe blanche du Baptême, du Mariage, Signifie la Pureté, la Virginité par rapport à une Vie nouvelle, par rapport à l'Apocalypse, que vit la Personne au Moment Présent, lors de cette Cérémonie. Elle est le Symbole d'un recommencement, d'un renouveau, faisant table rase du Passé ! ...Ce n'est pas une Virginité Physique, telle que l'Interprètent certains Croyants !" - Aparté du prêtre aux parents, lors du baptême de Juliette Août 2011 Lignan/Orb - ue, telle que l'interprètent certains croyants !" - Aparté du prêtre aux parents, lors du baptême de Juliette Août 2011 Lignan/Orb -

Cerf : médiateur comme toutes bêtes dont les Cornes évoquent un Berceau, le Graal, la Coupe, etc...

Cerno : "Le mot secret vient du latin "Secretum", participe passé du verbe Secerno. Ce verbe est formé du préfixe "Se" qui indique la Séparation et du radical "Cerno" qui signifie Trier, distinguer. Ainsi ce verbe désignait dans son premier sens le fait de tamiser le gravier, de séparer le « bon grain de l’Ivraie »." - Synthèse annuelle Maî\ Sec\ P14 Ori\ Mon\ 6013 - "...le sec\ et son dev\ dans la recherche de la vér\"

Certitude : Le maître avait quatre vingt quinze ans lorsqu’il mourut. Quelqu’un se trouvant près de son lit de mort, rapporta que lorsqu’on le questionna au sujet d’un certain problème, ses yeux se remplirent de larmes et il dit : « Pendant quatre vingt quinze ans j’ai frappé à la porte. Maintenant que la porte est ouverte, je ne sais pas si elle mène à la  félicité ou à la damnation. Quand je dormirai, la réponse m’apparaîtra clairement. » Le maître mourut en 240/854, dans la région du calife al-Mutawakkil. Sa tombe est à Balkh, à la porte du Nûr-i Bahâr. C’est un monument important et un lieu de visite très connu dans cette ville. - Terry GRAHAM - Abû Mahamid Maître (Qobt ) - Lettre soufie N° 32.- "Dans le mondain, je n'ai aucune certitudes, mais la seule Certitude que j'ai, c'est que c'est Là et Maintenant, Partout et Toujours que la Libération peut advenir". - Ndlr - "La Certitude permet le Jugement, alors que la Foi, lorsqu'elle est sincère, se Vit." - Discussion entre deux FF - "Amen : Mot de la même Racine que la Sefira Emouna, Foi, Fidélité, et dont le sens est : Foi, Certitude, Vérité." - Guy MAR\- "Réflexions sur les serments du 14°" - P14 - Ori\ Mont\6013 - Aimer la Certitude en Soi, Aimer le bien-être en Soi. Une autre dimension du Cœur et de la Paix du Cœur.  Célébration de l'Amour maternel. L'espace d'Amour. Aimer et Être en Paix"  http://anges.free.fr/genie48.htm - "Guenon parle à cette occasion de "cette Mystérieuse " Fede Santa" c'est à dire de la Foi (Emounah) En quoi cette Foi est elle Mystérieuse ? Serait-elle donc étrangère à la Foi au sens habituelle et Théologique de ce mot ? Nous pensons que leur Relation est la même que celle qui Existe entre le côté Extérieur et le côté Intérieur de la Religion Chrétienne, et que leur trait commun est la Certitude, comme le suggère d'ailleurs l'emploi ici par Guénon de l'hébreu Emounah. Autrement dit, cette "Foi" ne diffère de la Foi commune que par le fait qu'elle participe Consciemment de la Certitude qui appartient en propre à la Connaissance Intellectuelle Pure, c'est à dire qu'elle n'est pas à proprement parler "la Foi qui recherche l'Intelligence" (fides quaerens intellectum) mais plutôt la Foi (la Certitude) qui procède de l'Intelligence. "Théologia Sine Métaphysica Nihil" - Elie LEMOINE - Editions Traditionnelles - P.85 - "Croire en la Tradition, c’est Croire en la Transmission, avoir la Certitude qu’il Existe un Ordre dans le Chaos Apparent, La Loge Qui est notre Maître, Symbole du Cosmos, « Lieu Ordonné » chez les Grecs, est au Centre et est le Centre de la Transmission de la Tradition, par l’Initiation." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013 - "L'Espoir est un référentiel Humain en rapport avec le Désir, l'Espérance a le Sens d'une Autre Dimension , Vivante en Lui, la Dimension de l'Universelle. C'est ce Sentiment Incommunicable d'Expansion, de Dépassement qui donne au CR+C non plus seulement une Individualité Humaine mais la Certitude que sa Vie a un Sens dans l'Ordre des choses et dans l'Univers." - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 - Voir aussi Yakin.

Cesser :  "L'Hypothèse de Ptolémée Cesse alors d'être purement Idéale et propre uniquement à Représenter à l'Imagination les Mouvements Célestes." - LA PLACE, Expos. I, 11 -

Chacun :"A t'Il Intégré, que dans la Vie la Place de Chacun est Donnée par le Souffle Divin. Que le Temps et l'Evolution sont pour la Perfection de son Âme ? Comme le Chaud et le Froid, les Sens sont Illusions, le Passé et le Futur sûrement Vanités ? Les Pensées sont t'elles ses Prières Créatrices ? Le Livre Sacré est le Livre Unique de Chacune de nos Vies. Le Mage est hors des Âges, c'est un Cavalier Sage. Le Roi est avec ou sans Foi, c'est le Cavalier du moi ou du Toi. Les Rois Mages sont dans les Âges pour la Foi, ce sont les Cavaliers Sages pour Toi." - Jérôme Hérin 13-09-2014 - « On peut envisager Trois Grades Initiatiques, dont Chacun pourrait d’ailleurs se subdiviser en une Multiplicité Indéfinie de Stades ou de Degrés spéciaux : 1° le Brahmachârin, c’est à-dire l’Etudiant Qui Aspire à l’Initiation ou Seconde Naissance ; 2° le Dwija (deux fois ), Qui a reçu cette Initiation, par laquelle se Confère le Caractère d’Ârya ; 3° le Yogi, Qui, considéré dans cet Etat, est, comme nous l’avons dit, Jivanmukta (Délivré dans la Vie). Le Yogi peut, d’ailleurs, accomplir différentes Fonctions : le Pandit est Celui Qui Enseigne, et alors il a plus particulièrement le Caractère de Guru (Maître Spirituel) par rapport au Brahmachârin qui est son Chéla (Disciple régulier) ; le Muni est le Solitaire, non au sens vulgaire et Matériel du Mot, mais Celui Qui, Concentré en Soi-même, Réalise dans la Plénitude de son Être la Solitude Parfaite, Qui ne laisse Subsister en l’Unité Suprême aucune Distinction de l’ Extérieur et de l’Intérieur, ni aucune Diversité Extra-Principielle quelconque : c’est le dernier des Quatre Bonheurs désignés par la Tradition extrême-Orientale » - "La constitution de l’être humain et son évolution posthume selon le Védânta", publié dans La Gnose en 1911 et signé Tau Palingénius - René Guenon tout guenon V2 page 2148 - Voir Monachos

Chagrin : Duhkha est un Concept Central du Bouddhisme. Intraduisible en français, certains mots peuvent s'en rapprocher : Souffrance, Chagrin, Affliction, Douleur, Anxiété, Insatisfaction, Inconfort, Angoisse, Tension, Malheur et Aversion. C'est aussi un terme arabe signifiant : Vertige. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Du%E1%B8%A5kha -

Chahada : "La illa la ou Muhamad rasul Allah" – Il n’y a de Dieu que Dieu et Muhamad est son Prophète. - Shebli, le célèbre soufi disait en permanence Allah, on lui demanda : « Pourquoi ne dis-tu pas : illaha illallah, il n’y a pas d’autres Dieu que Dieu ? » Il répondit : « Je ne vois rien d’autres que Lui pour Le nier ».  - Terry GRAHAM - Traduit du magazine SUFI n°66 Discours Dr. Javad Nurbakhsh - Lettre soufie N° 32 - La Chahada ou Shahada (Chahâda ou Shahâda) (Arabe : شهادة [šahāda], Témoignage) qui signifie « attestation » ou « Témoignage de Foi » en Arabe, est le premier des Piliers de l'islam. Elle est directement liée au principe de l'Unicité de Dieu. Cette Profession de Foi musulmane est très brève : اشهد ان لآ اِلَـهَ اِلا الله و أشهد ان محمدا رسول الله (Achhadou an lâ ilâha illa-llâh, washadou ana muhammad rasûlu-llâhi), pouvant se traduire par « Je Témoigne qu’il n’y a de Vraie Divinité que Dieu et que Mouhamed est son Messager. » Effectivement, Attester « qu’il n’y a pas de Divinité digne d'être Adorée si ce n'est Dieu» implique que l'acte doit être accompli sincèrement pour Dieu seul, en ne dédiant aucun type d’Adoration pour autre que lui, car il incombe que toute Adoration doit être accomplie sincèrement pour son visage.  - voir Apophatique - Théologie négative - Shebli - Chahada.- Allah - Illaha illallah.

Chaîne : René Guénon affirme que l'Initié est celui qui commence, et l'« Adepte » celui qui a Réalisé Effectivement la Plénitude de l'Initiation . L'Initié reçoit une Lumière qui, en illuminant son Chaos intime, lui permet de développer les Possibilités qu'il porte en lui. L'Initiation  Virtuelle, Spéculative, est l'entrée dans la Voie et l'Initiation  Effective, la Connaissance, qui va jusqu'au bout.  Pour Guénon, le Rite d'Initiation  confère à lui seul l'Initiation  Virtuelle. Pour certains Maîtres Spirituels, le Rite n'a aucune importance. L'Initiation  a une Origine non humaine. Les « Grands Initiés » sont des « vivifications » d'une Influence hors du Temps.  La Transmission Orale assure la perpétuation de la Chaîne, l'écrit ne comportant qu'un intérêt théorique.  Le rôle Effectif des « Grands Initiés » est dans leur participation à la Transmission de cette Influence, leur Enseignement n'étant qu'un accessoire qui, en éteignant peu à peu la Cogitation, rend Possible le Travail à mains nues. - Yvo\ PER\ "les Grds Initiés" RL\ "les FF\ Libres N° 813 -  "La Roue de la vie détaille (entre autre) le mécanisme qui régit le Passage de Vie en Vie. Ce mécanisme est Constitué de Douze Maillons, Douze Etapes. Chaque Maillon Conditionne le suivant et est lui-même Conditionné par le précédent. La Loi  qui Lie les Maillons entre eux se Nomme la Loi de la coproduction conditionnée. Elle s’Exprime selon la formule suivante : «  Ceci étant, Cela Est ; de l’Apparition de Ceci, Cela Apparaît » Illustrant ainsi l’interdépendance de ces Maillons. Nous n’allons pas Ici rentrer dans le détail des Douze Etapes, nous ne faisons que les Citer : 1 L’Aveuglement – 2 Les Constructions Mentales – 3 La Conscience Discriminante – 4 Le Nom et la Forme – 5 Les Six Sphères Sensorielles – 6 Le Contact – 7 La Sensation – 8 La Soif – 9 L’Appropriation – 10 L’Action – 11 La Naissance 12 La Mort. Cette Chaîne est Infinie car le Douzième Maillon Conditionne à son tour l’Apparition du 1er, d’où l’appellation de la Roue de la vie. Il s’agit d’un Cercle Infini dont nous sommes Prisonniers. L’Enseignement du Bouddha vise à nous permettre de briser ce Cercle pour être définitivement Libérés et ne plus Renaître dans ce Monde où tout est Dukkha." - http://www.lesreligions.fr/articles/16-2eme-Noble-Verite-origine-souffrance.php#.UtgUGU3LTGg - Andrie, Sardane, Lacs d’Amour

Chaîne d'Union : Sont petits Mystère, les Mystères de l'Homme et les mythes relatifs au cycle de Mort-Renaissance, pour la Franc-Maçonnerie il s'agit du thésaurus des trois premiers grades et d'une grande partie des hauts-grades Ecossais, bref, tout ce qui touche à la Légende d'Hiram. Ces Mystères concernent tout ce qui correspond au Monde visible, identifiable et « mythifiable ». Le Solstice d'été est en relation avec les «petits Mystères» parce que la Chaleur, la Lumière et la Vie sont identifiables : «le Monde est ce qu'il est et je cherche à le Comprendre».  Exemple ci-dessous dans l'Hexagramme N° 8 du Yi King :

C'est l'Eau sur la Terre

( Hexagramme n° 8 du Yi King ).

En haut K'an : L'Insondable, l'Eau

En bas K'ouen : Le Réceptif, la Terre

Explication : Les Eaux sur la Terre unissent leurs cours chaque fois qu'elles le peuvent, comme dans la Mer où tous les fleuves se rassemblent. C'est le Symbole de la solidarité et sa Loi. Cette Idée est confirmée par le fait que tous les traits sont faibles... jusqu'à la cinquième place. Les faibles s'unissent pour s'entr'aimer parce qu'ils subissent l'Influence de la Volonté ferme à la place d'autorité qui est leur point de réunion. C'est l'image de la Chaîne d'Union. Mais cette Personnalité forte du cinquième trait, dit, "Maître de l'Hexagramme" qui dirige les travaux et conserve l'union avec les autres Hommes Grâce auxquels elle trouve un complément de sa propre nature. Les petits Mystères sont le Passé et le Futur. La Sardane (en Catalan Sardana) est une Danse Traditionnelle Catalane où les Danseurs en Cercle se Tiennent par la Main, Accompagnés par la Musique d'un Ensemble Instruments Appelé Cobla. Le terme désigne également la Musique Qui Accompagne la Danse. Le géographe grec Strabon (Ier siècle) Cite une Danse en Rond en tant que Danse d'Offrande à la Lune, Pratiquée par les Ibères Qui occupaient la partie Occidentale du littoral Roussillonnais, sans toutefois qu'aucune filiation ne puisse être établie, tant le nombre de Danses en Rond de la méditerranée antique étaient nombreuses.- http://fr.wikipedia.org/wiki/Sardane - "La «  Sardane » (Catalan) c’est la Traditionnelle Ronde Qui Réunit Tout le Monde, dès qu’une Sardane est Jouée, à n’importe quel Moment de la Journée, les Passants se Rassemblent et Dansent, puis dès que la Musique s’arrête, la Ronde, « la Chaîne d'Union », est Rompue Tous Vaquent à leurs occupations." Rem\ ALC\ "Castellers" - Discussion sur "Castellers"  - 6995 -  Janus -

Chair : "Le voile de la Chair disparaît en Christ" - "Dans sa Qualité Symbolique de Couleur de Deuil le Blanc peut, du fait qu’il évoque une Absence Provisoire Destinée à Être Comblée, laisser suggérer qu’en quelque sorte l’Esprit du Mort Demeure en nous (voir Noùs - Ndlr -) et que l’Esprit prendra Chair. Le Blanc est alors une Couleur d’Annonce, elle Annonce non pas la Fin mais l’Accomplissement. N’oublions pas que le Blanc au (ixième) Degré n’est pas Présent en tant que Tâche de Couleur mais en tant que Couleur des Colonnes indiquant les Quatre Points Cardinaux. Ce sont Symboliquement des supports de Connaissance en Esprit qui marquent les Limites du Passage d’un Monde à un Autre Monde. C’est en ce Sens qu’elles sont aux Quatre Points Cardinaux, c’est à dire dans toutes les Directions.- http://emsomipy.free.fr/Articles/Articlessog2%20=%20NON/ArtNice205.03-GradesIntermediaires.htm - Voir Noir -Voir Paragenesis - Voile - Analogon

Chaire : Tribune du prédicateur dans une église. " De bois ou de pierre, elle est soit isolée dans le vaisseau central, soit accrochée à un pilier ou à une paroi murale. "

Chamane : D'où vient à Pythagore sa théorie de la Transmigration (παλιγγενεσία) des Âmes ? D’Orphée ? de Phérécyde de Syros ? Depuis l'Inde ? On l'ignore. Pythagore a indiqué ses Existences antérieures, dans une liste fixée par Héraclide du Pont : Aethalide (Fils d'Hermès vivant en partie sur Terre et en partie dans l'Au-delà), Euphorbe (Prêtre d'Apollon), Hermotime (Chamane), Pyrrhus (simple pêcheur). Il est possible que Pythagore n'ait cru à la Réincarnation que pour lui-même. -

Champignon : fertilité, puissance sexuelle.

Champs : L’Expérience Spirituelle du xxxxx, ouvre sa Conscience, et le conduit, de Passant qu’il était, à exercer son Sacerdoce de  Passeur, Tout entier  Consacré  à l’Amour Universel.- Phi\ Bou \ "Du sac\ du vieil hom\ au sac\ du Lév\" - P14 Ori\ Mon\ 6013 - "Un Passeur d’Âmes est une Personne qui a la Capacité d’Accompagner  les Âmes Errantes Vers leur Lumière ou Vers Un endroit où elles vont Pouvoir poursuivre leurs Cheminement. Il Est pour aider cette Âme perdue à se Libérer de la Souffrance Qui la retient sur le Plan Terrestre et pour la Guider vers l’Autre Monde. Il Accompagne également les Personnes qui sont aux prises avec des Âmes Errantes dans leurs Champs d’Énergies." - http://www.reflexologie-sante.fr/index.php/2011/03/04/passeur-ames/ - Voir Intercession - Guide - Gourou - Psychopompe -

Champs Elysées : C’est en Romain, certes - puisqu’ils ont choisi une voie Romaine pour titre distinctif - qu’ils administreront la loge, mais c’est en Grec qu’ils se doivent de la penser et de la faire vivre – comme le faisait l’Empereur Hadrien – dans une attitude aussi éloignée de l’arrogance de César, que de la froide suffisance du Philosophe…, par le fait qu’il existe un 3ème Pilier pour notre comportement de F\M\: Le Devoir de Fraternité. Développer le goût de la Fraternité… doit devenir une Volonté forcenée, afin que la Loge soit un site idéal pour des Voies Initiatiques et des souvenirs Fraternels…, qu’elle s’affirme en « Champs Elysées » dans la Vie Maçonnique de FF\ sincères… et en espace Sacré où les contradictions se Résolvent et où chacun reste, pour l’autre, également Sacré. - Hen\ PAC\ Grd\ Ora\ - Allumage des Feux “Via DOMITIA »Ori\ Nar\ – 01.12.6012 -

Chance : Tout événement favorable ou défavorable qui peut résulter de conditions qui ne nous sont pas connues - Hasard heureux - Au pluriel : Probabilités - Média Dico -  « Le Hasard et la Chance ne servent que ceux qui y sont préparé ». - Willy RONIS  - Photographe - "Quand on a la Chance de Posséder Dieu, on ne le met pas sous Clef ! " - Film "Il est minuit docteur SCHWEITZER" - 1952 - 

Chaos : Le Chaos est il un désordre ou plutôt un Ordre que nous n’avons pas encore identifié, un Ordre auquel nous ne nous sommes pas encore soumis ? - Thi\ DAV\ - P14 Ori\ Mon\ - 6012 - Discussion. - René Guénon affirme que l'Initié est celui qui commence, et l'« Adepte » celui qui a Réalisé effectivement la Plénitude de l'Initiation . L'Initié reçoit une Lumière qui, en illuminant son Chaos intime, lui permet de développer les Possibilités qu'il porte en lui. L'Initiation  Virtuelle, Spéculative, est l'entrée dans la Voie et l'Initiation  effective, la Connaissance, va jusqu'au bout.  René Guénon affirme que l'Initié est celui qui commence, et l'« Adepte » celui qui a Réalisé Effectivement la Plénitude de l'Initiation . L'Initié reçoit une Lumière qui, en illuminant son Chaos intime, lui permet de développer les Possibilités qu'il porte en lui. L'Initiation  Virtuelle, Spéculative, est l'entrée dans la Voie et l'Initiation  Effective, la Connaissance, qui va jusqu'au bout.  Pour Guénon, le Rite d'Initiation  confère à lui seul l'Initiation  Virtuelle. Pour certains Maîtres Spirituels, le Rite n'a aucune importance. L'Initiation  a une Origine non humaine. Les « Grands Initiés » sont des « vivifications » d'une Influence hors du Temps.  La Transmission Orale assure la perpétuation de la Chaîne, l'écrit ne comportant qu'un intérêt théorique.  Le rôle Effectif des « Grands Initiés » est dans leur participation à la Transmission de cette Influence, leur Enseignement n'étant qu'un accessoire qui, en éteignant peu à peu la Cogitation, rend Possible le Travail à mains nues.- Yvo\ PER\ "les Grds Initiés" RL\ "les FF\ Libres N° 813 - "L'Apprenti Travaille à dégrossir la Pierre Brute et cette Pierre n'est autre que le Profane, produit grossier de la nature, à peine sortie du Chaos, que l'Art de la Franc-Maçonnerie doit Polir et Transformer." - Geo\ JUL\ "La chambre du milieu, lieu de transmutation : creuset, athanor, matras." Ori\ Mon\ -1° journée Cambacérès - 6013 - "Croire en la Tradition, c’est Croire en la Transmission, avoir la Certitude qu’il Existe un Ordre dans le Chaos Apparent, La Loge Qui est notre Maître, Symbole du Cosmos, « Lieu Ordonné » chez les Grecs, est au Centre et est le Centre de la Transmission de la Tradition, par l’Initiation." - Mat\ GAB\  "La Foi Maç." - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013 - "Chaos "En Grec, proprement Ouverture, Abîme" - "En Sanskrit, Kha, Cavité." - "Vous mettez tous les jours un nouveau Chaos entre Dieu et vous (Voir Voûs! - Ndlr -)", MASS. - "Dans la Théologie Païenne, Confusion générale des Éléments avant leur Séparation et leur Arrangement pour Former le Monde." - Dictionnaire le Littré - "On doit considérer ce Chaos comme un Point de départ. Le Point de départ, pas forcement que négatif car il contient Tout.  On pourrait le définir comme un Etat  Originel contenant toutes les Potentialités." - Joë\ BER\ "Ordo ab Chaos" -  Ori\ Béz\ 6013  - "...nous Découvrons souvent avec  inquiétude, qu'il y a un Relativisme Moral, car aucune Règle Morale n'est d'Essence Divine ; elle Evolue au gré des Consensus des Sociétés pour pouvoir mieux vivre ensemble... sinon c'est le Chaos !  A notre Niveau de Maillon de la Chaîne Qui est l'Humanité, l'Initiation Noùs rend Responsable, Notre Responsabilité est Engagée dans les Méandres de la Vie ; nous sommes parfois un des Trois Mauvais Compagnons ; souvent les Trois en même temps : il est Nécessaire de Culpabiliser, sinon Tout est Permis : Ordo Ab Chao !" - Ala\ MES\ - "Renaitre en Hiram" - RL\  813 les FF\ Libres Ori\ Béz\ - 6015 - Voir  Ordo Ab Chao, Andrie, Sardane, Lacs d’Amour.

Chapeau : Il permet de couvrir la tête et de la protéger. Les cheveux peuvent devenir des récepteurs d'Energie Cosmique. Il Symbolise également la Couronne, le Pouvoir.- http://forum-esoterique.xooit.com/t82-MAGIE-LE-VETEMENT-DE-RITUEL.htm  - Le Casque, l'Ancre et la Lampe, le Casque qui protège du découragement, L'Ancre qui fixe l'Ame dans l'Au-delà, La Lampe qui permet d'attendre que le jour se lève.  « Nous avons aussi appris dans tous les camps d'extermination, ce que vous me me permettrez de nommer une Vertu. Nous avons appris l'Espérance et l'Amour de la Vie, l'Espérance qui nous a permis de survivre au cauchemar, l'Espérance d'être vivant , encore, une heure de plus, l'Espérance de voir le lendemain le Soleil se lever, l'Espérance de vivre le jour où les armées alliées, apportant avec elles notre libération, arriveront à vaincre la barbarie nazie ». - J-C\COH\  Pla\ "les sept vertus" SC\702 SC\ 702 Val\ Mon\ - Voir Toque + Tombe + Âme. + Chapeau  + Chapelle

Chapelle de réconciliation : (Confessionnal, cabinet de Réflexion) C'est un Lieu de Confession des Péchés. Le mobilier et la décoration sont simples et austères et l'anonymat est préservé par un rideau.   Du Saint Sacrement : C'est un lieu de recueillement et de Prière où est exposé le Saint Sacrement. Elle est située à l'écart de l'Espace principal pour offrir le calme nécessaire à la Prière en toute occasion. - "Jusqu'au début du XIXe siècle les relations entre les Loges et l'Église Catholique étaient étroites. Il était fréquent de trouver sur les Colonnes des Prêtres et des Religieux. Il arrivait que les Loges terminent leur Tenue à l'Église ou dans une Chapelle de Couvent à la Mémoire de maçons défunts dans l'année." - J&J Mar\ - "La colonne d'Harmonie - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6013 -

Chapiteau : Pour Vitruve il y avait Deux Genres : le Dorique, Principe Masculin, Ionique Principe Féminin. Dualité que nous (voir Noùs - Ndlr -) Connaissons si bien et qu’il nous (voir Noùs - Ndlr -) faut Dépasser en passant au Ternaire. Nous (voir Noùs - Ndlr -) Devons au sculpteur Callimachos l’Ordre Corinthien.  Il était Originaire de Corinthe, ce dernier Inventa un Chapiteau orné  de Feuilles d’Acanthes, Qualifié de Virginal. [...] Il s’agit de l’Expression de la composante de notre Nature Humaine qu’avaient les Anciens : - Corpus - Anima - Spiritus - [...] Ceci fait bien sur écho à nos Trois Lumières , Sagesse Ionique, Force Dorique, Beauté Corinthien.  - Flo.HAR\ - "Les 5 Ordres d'Architectures" - RL\ 813 "Les FF\ Lib\" - Ori\ Bez\ 6015 -

Chapitres : " Trente deux Qualités pour Atteindre la Libération" . - Bouddhisme. - (Le REAA comporte 33 Degrés ! Analogie ? - Ndlr -) Propriétés du Nombre 32 - Symbolisme  : Selon R. Allendy, "c'est la Différenciation Apparaissant dans le Monde organisé". Il ne serait pas la Génération Créatrice comme 23, qui est l'inverse de 32, mais plutôt le Plan, le Schéma, des diverses Formes de Créatures modelées par le Créateur. Il serait aussi la Libération Karmique Cherchée dans les Epreuves de la Loi naturelle, 8 x 4 = 32 : Représente l'Ensemble des Hommes sur la Terre. Nombre Inspirant à l'Homme la Vérité et Lui Apprenant Comment la Vivre. Symbole de Justice, selon les Pythagoriciens. - Général : Dans les Révélations faites par Jésus à Gemma, dans son livre "Parole d'Amour", Jésus Affirme que sur la Croix, Il avait 32 Os de fracturés. - Le Monde a été Créé par 32 Voies et elles Forment les 32 Sentiers Mystérieux de la Sagesse selon la Kabbale, Formé par les 22 Lettres de l'Alphabet Hébreu et les Dix Sephirot - au singulier : Sephira - de l'Arbre Séfirotique, Qui sont des Attributs du Nom Divin . Les 32 Chapitres de l'Apocalypse d'Abraham - 80-100 après J.C. - des écrits de la bibliothèque de Qumrân, dans lesquels sont racontés la Chute de l'Homme et l'Idolâtrie des descendants d'Abraham, la Fin des Temps et que les Nations Païennes seront bientôt punies, et enfin le Messie Qui viendra Rassembler son Peuple et passer ses Ennemis au Feu. C'est le Nombre de Lettres de l'Alphabet que Dieu aurait Enseignées à Adam. Certaines d'entre elles se seraient Perdues. On prétend en effet que le Visage de Dieu serait Formé de 32 Lettres qui n'ont pas toutes été Découvertes, ni Déchiffrées et Ordonnées. Si cela avait été le cas, l'Homme aurait Retrouvé sa Dignité de Fils de Dieu. Les Evangiles ont réussi à Déchiffrer 24 Lettres, le Pentateuque 22 et le Coran 28. Selon la Tradition Bouddhiste, la Mère de Bouddha observa 32 mois d'abstinence et devait être douée de 32 qualités. C'est ainsi que Bouddha Possédait dit-on 32 Vertus Caractéristiques. Le Satipatthâna est un des exercices Fondamentaux de Méditation du Hinayana (Bouddhisme : petit Véhicule). L'une de ses Etapes consiste à Orienter son attention successivement sur les 32 Parties du Corps. La bouche contient normalement 32 dents : 16 à la mâchoire supérieure et 16 à la mâchoire inférieure. Anniversaire de mariage : noces de cuivre. - Occurrence : Le Nombre 32 est employé 11 fois dans la Bible. Le Nombre 60 est employé 32 fois dans la Bible. La somme des occurrences de tous les Nombres de la Bible multiples de 21 donne 32. Dans l'Evangile de Matthieu, l'expression 'Royaume des Cieux' revient 32 fois. Les 32 mentions du Nom Divin Elohim dans le premier Chapitre de la Genèse. Le Verbe Libérer est employé 32 fois dans la Bible. - http://anagogie.online.fr/nombres/nb32.htm - - "Dans les Chapitres de Rose-Croix (18ème degré écossais), les noms des Trois Vertus Théologales sont associés respectivement aux Trois termes de la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » ; on pourrait aussi les rapprocher de ce qu’on appelle « les Trois principaux Piliers du Temple » dans les Grades Symboliques « Sagesse, Force, Beauté. » — À ces Trois mêmes Vertus, Dante fait correspondre saint Pierre, saint Jacques et saint Jean, les Trois Apôtres qui assistèrent à la Transfiguration." - René GUENON - "L'Esotérisme de Dante - Rapprochements Maçonniques et Hermétiques" -

Char : "Montons dans le « Carro Naval » le « Char naval », le « Carnaval », la Barque que le « Maître de Cérémonie Dali , le Psychopompe , le Capitaine » met à notre disposition pour Passer, si nous l’Acceptons, d’Une Rive à l’Autre." - Rem\ ALC\ "La loge est dument couverte" - RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ - 6006 - Pour visite initiatique du "Musée Dali de Figueras" disponible sur demande - Ndlr

Charge : "La Communion ( com-munus) de la Cène qu'Il expérimente avec ses Frères, met en Œuvre, Au-delà de la Fraternité d'Être, une « Charge commune », une responsabilité commune..."  - Pat\ MAH\ CR+ "3 motifs nous rassemblent ..." SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -

Charis : Amour célébration - Niveau 9 de l'échelle  : je t’Aime parce que je t’Aime - c’est une Joie - c’est une Grâce d’aimer et de t’aimer - je t’Aime sans condition - je t’Aime sans raison - Jean-Yves LELOUP - "L’échelle des états amoureux" -  dans le livre à 2 voix, "Qui Aime quand je t’Aime ?", de Catherine Bensaïd et Jean-Yves LELOUP - ....On voit toute la richesse du vocabulaire Hébraïque de la Grâce, qui sera traduit en grec par « Charis » d’où viennent les mots « charisme et charité ».  Jean-Yves LELOUP -  "Evangile de Jean" - p216 - http://www.jeanyvesleloup.com/fr/texte.php?type_txt=0&ref_txt=41 -

Charité : La Charité est Longanime (Patience avec laquelle on supporte les offenses, les fautes que l’on pourrait punir.) ; la Charité est serviable ; elle n’est pas envieuse ; la Charité ne Fanfaronne pas ; elle ne se gonfle pas ; elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ; elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa Joie dans la Vérité. Elle Excuse tout, Croit tout, Espère tout, supporte tout… - CO/13/4 page 1661 bible de jerusalem - St Paul 1° épitre au Corinthiens 13-4 - Charité : issu d'une Valeur Spirituelle, Reconnaissance comme étant d'un même Corps. - La Charité, qu'évoque si ardemment Saint Paul dans l'Epître aux Corinthiens, ne doit surtout pas être confondue avec l'Aumône «   qui abaisse celui qui la reçoit sans élever celui qui la donne » ... Bien au contraire, elle est  un Don, une ouverture du Cœur et de l’Esprit, une Manifestation attentive de partage, symbolisée par  le comportement du Pélican, qui consiste à donner ce que l'Autre attend, ce dont il a besoin dans le respect de sa différence. Ce sens du partage, cet Altruisme suppose Vigilance et délicatesse : Vigilance, car souvent les déshérités ne manifestent pas, par pudeur, leur détresse, et il faut une grande attention pour aller au devant de ceux qui sont atteints dans leur Corps et dans leur Cœur, délicatesse, car il faut savoir donner sans ostentation. - J-C\COH\  Pla\ "les sept vertus" SC\702 SC\ 702 Val\ Mon\ - "J'ai voulu exprimer avec le Rouge et le Vert les terribles Passions humaines...- Gil\ POR\ "Légendes et décors..."Citant Vincent van GOGH -P14- Ori\ Mont\ - 6012 -  ...N’est ce pas pour cela que dans la Divine Comédie, pour la fin de son Voyage, Dante retrouve sa bien-aimée Béatrice parée du  Vert  du Blanc et du Rouge, c'est-à-dire de l’Espérance, de la Foi, et de la Charité. - Gil\ POR\ "Légendes et décors" - P14 - Ori\ Mont\ - 6012 La Charité (et non le partage) représente ici l'Amour Divin. Il ne s'agit pas seulement d'aimer son prochain - fût-il Dieu - comme Soi-même, mais d'être Soi-même Amour. C'est l'Amour authentique au sens de la doctrine des Ordres de la Chevalerie . Elle nous invite à nous oublier nos mêmes pour nous fondre dans le Tout . - Gil\ POR\ "Ecouter la voix de sa conscience" - Ori\ Sèt\ RL\ Tethys 6012 -   "Rappelons que les Vertus Théologales « …permettent de Relier le Visible à l’Invisible… » L’Espérance dès lors Trouve sa Confiance dans l’Invisible, elle persiste malgré tout parce que les Malheurs Matériels n’ont pas Atteint l’Invisible dans lequel Réside la Foi et la Charité."- Thi\ DAV\ CR+ - SC702 Ori\ Mon\ - 6013 - "Grâce à l'Esp..." - "La Foi, Attribuée à l’Aigle Qui pousse l’Esprit à s’Élever Toujours plus Haut ; La Charité, Attribuée au Pélican qui Représente le Sacrifice et le Don de Soi ; L’Espérance, Attribuée au Phoenix qui Procéde de l’Eternité. Les Oiseaux sont généralement associés à la Liberté et à la Spiritualité ; pour les Platoniciens, l’Oiseau était la Représentation de l’Âme. " - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 - La Foi sans la Charité ne porte pas de Fruit et la Charité sans la Foi serait un Sentiment à la Merci constante du Doute. Foi et Charité se réclament réciproquement, si bien que l’une permet à l’autre de Réaliser son Chemin ». [...] Enfin qu’est ce que la Foi, sinon une « audace de la Raison », c'est-à-dire le Courage d’aller Au-delà de la Raison, de ce que je peux Démontrer. Si ce n’est prendre le risque d’un Lâcher prise. [...] L’Intuition est le premier rapport à la Foi. A l’Intérieur de nous (Noùs - Ndlr -), avant de Connaître l’Initiation, la Tradition, ou le G\A\D\U\, nous sentons dans notre Cœur, qu’il Existe quelque chose de plus important que nous (Noùs - Ndlr -) et nous (Noùs - Ndlr -) poussons la Porte du Temple  [...] J’ai Conscience que le premier Acte par lequel on vient à la Foi est un Don, Qui, Découvert Devient la Foi qui Agit et Transforme la Personne jusqu’au fond d’Elle-même ."  - Mat\ GAB\ - "La Foi Maç."   RL\ FF\ Libres 813 Ori\ Béz\ 6013- "Foi, Charité, Espérance...ces Trois Vertus étant Une seule et Même chose, considérées sous Trois aspects différents de par la Triplicité de l’Homme..."  - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ -  "La Charité c'est l'Amour désintéressé d’un Suprême Idéal de Bonté, de Miséricorde et de Paix pour l’Universalité des Êtres. Elle a le Même Sens que le Mot Amour et Procéde de l’Unité du Cosmos car elle nous (voir Noùs - Ndlr -) aide à être moins dépendant de la Matière. (Paul nous (voir Noùs - Ndlr -)  l’Enseigne dans l’Epître aux Corinthiens et nous (voir Noùs - Ndlr -) Invite  à travers elle à Être un canal). Chaque Être est semblable à Nous-mêmes et l’Ouverture du Cœur commence par Soi-même." - Rob\ GAS\ « Le temple de l'Esprit »- P14 Ori\ Mon\ - "Le Mot Charité, Etymologiquement, a le même Sens que le Mot Amour, et non Celui de Bienfait ou d'Indulgence." - Rit. 15°/18° - 2014- p.55 - REAA - Voir aussi St Paul, 1° épitre aux corinthiens (13 : 1-3). - Voir Agapè, Vertus.

Charme : Pénétrant dans un lieu plein de Charme (lat : carpinus , charme , Arbre), destiné à nous faire entrevoir l’arborescence des choses, le jour nous est apparu. - Gil\ POR\ "Légendes et décors" - P14 - Ori\ Mont\ - 6012

Charnel :  " Ce Combat ne peut se faire sans les Outils de base, qui font l’Essence même du Pragmatisme Eclairé. Pragmatisme Œuvré  dans un Corps Incarné  par le Rouge : c’est à dire la Passion, le Charnel, l’Utilitaire. Puis Pragmatisme  déployé  en Esprit et à bon escient.  Dans ce JauneAurore qui Représente la Lumière. - "Que représente le tableau des princes de Jer\... - " CR+ Francis Ros\ - SC-702 Ori\ Mon\ 6014 -" "L’Evangile de Jean nous Apparait bien comme Celui de l’Esprit, Celui de l’Abstraction, autrement dit,  tout ce qui ne se réduit pas à l’Univers Manifesté. Nous (Voir Noùs - Ndlr -) pourrions ajouter que la Spiritualité Correspond à la Liberté d’Interprétation et d’Imagination qui dépasse le Charnel et le Psychisme. Cet Evangile est d’ailleurs considéré par la Tradition, comme Celui des Initiés à cette Gnose Chrétienne, Qui faisait du Logos l’Expression la plus Elevée du Divin : « Celle du "Tout-Autre, Celle du Tout-Être" », comme l’Exprimait Un de nos Frères. C’est donc la Voie Qui Permet de Retrouver son Centre, son Être Intérieur et par conséquent de Réaliser la Plénitude de l’Etat humain. - J-L\ MAR\ CR+ " L'Aigle planant" - SC\ 702 Val\ Mon\ 6014 -"

Charpente : Cherchant le bâtisseur de la Maison, j’ai couru ma course dans le tourbillon des Naissances sans Nombre qui jamais n’échappent à l’entrave de la Mort ; le Mal, de Naissance en Naissance, se répète. Possesseur de la Maison, je te vois. Jamais plus tu ne me bâtiras une Maison. Toute ta Charpente est brisée, le faîte du toit a volé en éclats : son assemblage n’est plus ; mon Esprit est parvenu à la destruction des Désirs. - Ananda K. COOSMARASWAMY Folio essais N° 271 "Chant de victoire du Bouddha" "Hindouisme et Bouddhisme" -  Château fort -

Chasseur : "Tant que les Lions n'auront pas d'Historien, ce sont les Chasseurs qui raconteront l'Histoire" - Proverbe Africain - Film "Afrique (s) une autre histoire du XX° siécle de Alain FERRAN - La "5" 14 octobre 2013 - Analogie avec Humanisme - "Si tu vas à la Chasse avec des Chats tu n'attraperas que des Souris" - Proverbe Africain -

Chasteté : C'est une manière de vivre sa Sexualité, dans le mariage comme dans le célibat. Elle consiste à accepter sa propre Sexualité pour en faire un Chemin de rencontre de l'Autre accueilli dans sa richesse et sa différence et reçu comme un Don, sans le posséder ni l'asservir. Tous les Baptisés sont appelés à cette Qualité d'Amour Chaste quelle que soit leur condition de Vie. - Conférence des évêques de France - http://www.eglise.catholique.fr/ressources - annuaires/lexique/definition.html?lexiqueID=220&Expression=Chastet%E9 - "La Chasteté, (ne pas confondre avec l'Abstinence), c'est : Ne pas prendre possession de l'Autre, c'est se donner à lui ou à elle sans désir possessif, - Ecouter leur engagement, ce qu'il vont se promettre avec vous comme Témoin : "Je te reçois comme Epoux (se) et je me donne à toi pour la Vie" - Père Jésus (Congrégation Timon David - Eglise St Joseph - Béziers - Au cours d'un mariage - 14/05/2011 -

Chat : "Si tu vas à la Chasse avec des Chats tu n'attraperas que des Souris" - Proverbe Africain - "Une des plus intéressantes peintures de cette période est sans doute le Carnaval d'Arlequin (1925). [...] Cette peinture est considérée comme étant l'apogée de la période Surréaliste de Joan Miró. Réalisée de 1924 à 1925, le Maître l'Exécute à une époque de sa Vie économiquement difficile [...] dans "une Forme de Transe ressemblant à ce que ressentent les Orientaux " - Joan Miró - Les Personnages Principaux de la composition picturale sont un Automate Qui Joue de la Guitare et un Arlequin avec de grandes Moustaches. On note également de nombreux détails d'Imagination répartis sur toute la toile : un Oiseau aux Ailes Bleues sorties d'un Œuf, un couple de Chats Jouant avec une pelote de laine, un Poisson volant, un insecte qui sort d'un , une Echelle avec une grande Oreille, et, sur la Partie Supérieure Droite, on voit au travers d'une Fenêtre une Forme Conique supposée Représenter la Tour Eiffel. - En 1938, Miró écrit un petit texte Poétique sur cette toile : « Les Echeveaux de Fils défaits par les Chats Vêtus en Arlequin s'enroulent et en Poignardant mes Entrailles… »". - http://fr.wikipedia.org/wiki/Joan_Mir%C3%B3 -
Château fort : Refuge. - Possesseur de la maison, je te vois. Jamais plus tu ne me bâtiras une maison. Toute ta charpente est brisée, le faîte du toit a volé en éclats : son assemblage n’est plus ; mon Esprit est parvenu à la destruction des Désirs. - Ananda K. COOSMARASWAMY Folio essais N° 271 "Chant de victoire du Bouddha" "Hindouisme et Bouddhisme" -Voir Château fort - Loge - Logia - Logos - Hutte - Case "Kanak" - Extraits du reportage de Julien DONADA - 2013 - http://www.remi-bato.com/video/kanak-extraits.html -

Chatoyant : L'allemand Seele (Âme), comme l'anglais soul sont en gothique Saiwala, en germanique primitif Saiwalô, apparenté au Grec Aiolos qui signifie Mouvant, Bigarré, Chatoyant. Le mot Grec Psyché signifie aussi, on le sait, Papillon. Saiwalô est, d'autre part, composé du vieux slave Bila = Force. Ces relations mettent en lumière la signification originelle du mot Seele (Âme) : l'Âme est une Force mouvante, une Force vitale. - YUNG - « L’homme à la découverte de son âme » -

Chaud : lorsque le Soleil est au plus haut de sa course, il est brûlant, ce qui place le Chaud au milieu du Ciel. - Jocelyne CHAPTAL - "Bach et les nombres" - "A t'Il Intégré, que dans la Vie la Place de Chacun est Donnée par le Souffle Divin. Que le Temps et l'Evolution sont pour la Perfection de son Âme ? Comme le Chaud et le Froid, les Sens sont Illusions, le Passé et le Futur sûrement Vanités ? Les Pensées